Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Chapitre 1 – Partie 4

***

Chapitre 1 : Parlons avec la Déchue

Partie 4

Edelgard se tenait au milieu de la rivière qui coulait lentement, sa lance dépassant de l’eau qui montait jusqu’à sa taille.

Diablo était plus près de la rive de la rivière, de sorte que l’eau ne montait qu’à ses genoux. À côté de lui se trouvaient Rem et Shera, alors que toutes les deux étaient complètement nues. Des perles d’eau s’étaient égouttées de leurs cheveux, créant des ruisseaux qui coulaient le long de leur peau.

Rem avait parlé d’une voix calme : « ... L’âme du Seigneur Démon Krebskulm est scellée à l’intérieur de moi. »

« Quoi — Euh — Quoiiiiiiiii !? Le Seigneur-Démon !? Ce Seigneur-Démon !? » cria Shera.

« ... Ma mère m’a dit que si je devais mourir, l’âme du Seigneur Démon serait alors ressuscitée, » déclara Rem.

« Quoi !? Non ! Alors pourquoi travailles-tu en tant qu’Aventurière ? C’est super dangereux, » déclara Shera.

« Ce sceau m’a été imposé par ma mère. Quand viendra le temps pour moi d’avoir un enfant, le sceau leur sera aussi transmis, » expliqua Rem. « Ce cycle se poursuivra indéfiniment, jusqu’au jour où Krebskulm renaîtra... C’est pourquoi j’ai pris ma décision — je vais le vaincre de mes deux mains. Je suis devenue une Aventurière afin de devenir assez forte pour le faire. »

« Ah ! Est-ce que c’est le “problème” dont tu parlais à l’auberge ? » demanda Shera.

« Tu t’en souviens bien même si c’est toi. Tant que Krebskulm reste invaincu, je n’ai pas le luxe de pouvoir tenir un café avec toi, » déclara Rem.

Il n’y a pas si longtemps, Shera avait parlé avec Rem de son rêve de tenir un café à trois. À l’époque, Rem avait prétendu qu’elle avait affaire à « un certain problème », c’est pourquoi elle ne pouvait pas répondre à Shera.

Shera avait gonflé ses joues alors qu’elle semblait boudeuse.

« Je tiens à toi, alors bien sûr que je m’en souviendrais ! Mais je n’ai jamais imaginé qu’il s’agirait d’avoir l’âme d’un Seigneur Démon coincé en toi..., » déclara Shera.

« ... J’aurais des ennuis si c’était aussi facile à trouver. Céles et Diablo étaient les seuls à le savoir, » répondit Rem.

Célestine Baudelaire, la chef de l’Association des Mages de Faltra, connaissait depuis longtemps le secret de Rem. D’autre part, la nuit même où il l’avait rencontrée, Diablo avait fait avouer Rem après l’avoir « torturée ». À ce moment-là, il lui avait fait une promesse — .

— Une promesse d’accepter son problème comme étant le sien.

« Je sais que c’est un énorme secret... Mais j’aurais quand même aimé que tu me le dises, » Shera avait l’air déçue.

« ... Je suis désolée. J’ai pensé qu’il valait mieux ne pas te faire porter le fardeau en sachant ça, » répondit Rem.

« Ouais, je sais que je ne suis pas la meilleure pour garder des secrets... Mais s’il t’arrive quelque chose, je veux être là pour t’aider... Parce que nous sommes amies ! » déclara Shera.

Shera avait à nouveau pris Rem dans ses bras, les larmes coulant le long de son visage. Rem avait l’air surprise.

« ... Est-ce si choquant que je t’ai caché un secret ? » demanda Rem.

« Non, ce n’est pas ça... Je pleure... parce que tu as essayé avec tant de force de garder ce secret ! Tu devais être si seule et triste... Ça a dû être si dur pour toi... Je suis désolée... Je suis désolé de ne pas l’avoir remarquée..., » déclara Shera.

« ... Ngh..., » Rem avait serré ses dents, ses yeux s’étaient embués et les larmes s’étaient répandues le long de ses joues.

Alors qu’elle affichait un regard distrait, Edelgard inclina sa tête sur le côté. « ... Est-ce toujours possible pour moi de poser des questions ? Si ça prend du temps, j’irai ailleurs. Mais je ne veux pas être trouvé par d’autres races. »

Diablo hocha la tête. « Demandes. Je le permettrai. »

Il n’allait pas laisser ça se terminer avec les aveux de Rem.

« Voulez-vous vraiment vaincre le Seigneur-Démon ? Franchement ? » demanda Edelgard.

« ... Je le veux vraiment, » Rem hocha de tête. « Il y a quelque chose que je voudrais vous demander aussi : Je pensais que les Déchus viendraient me tuer s’ils savaient où se trouve l’âme du Seigneur Démon... Le Seigneur Démon ne ressuscitera-t-il pas avec ma mort ? »

« Cela arrivera. Oui, sans aucun doute. Si vous mourez, le Seigneur Démon ressuscitera. Mais, cela fera un peu mal... Le Seigneur Démon est, disons-le franchement, délicat ? Pas assez, mais pas bon de simplement casser son réceptacle, » déclara Edelgard.

« ... Je vois. J’ai entendu dire qu’un rituel était nécessaire pour la résurrection, » déclara Rem.

« Tout à fait, » répondit Edelgard. « Edelgard veut une résurrection complète pour le Seigneur-Démon. C’est pour ça que je ne veux pas vous tuer. Je ne vous laisserai pas mourir ! » Edelgard avait clairement déclaré ses intentions.

« Connais-tu un moyen de ressusciter complètement le Seigneur-Démon ? » lui demanda Diablo.

« C’est bien ce que j’ai. J’ai entendu parler de prêtres déchus, » répondit Edelgard.

« Hm... »

Shera avait ses yeux fixés sur la Déchue.

« Est-ce sans danger pour Rem !? N’allez-vous pas la poignarder avec une sorte de couteau rituel, n’est-ce pas !? » demanda Shera.

Dans l’esprit de Diablo, cela ressemblait plus à un final digne d’un rituel de Déchu.

Mais Edelgard secoua la tête. « ... Ça devrait l’être, pas de danger. Aucune. En fait, elle doit être traitée comme une personne importante. Comme la mère du Seigneur Démon ? » Elle acquiesça d’un signe de tête rassurant.

— Puis-je vraiment la croire ? Se demanda Diablo.

Même si c’était un rituel qui causerait la mort de Rem, Edelgard n’était pas assez stupide pour venir leur en parler.

« Vous n’avez pas confiance, Edelgard ? » déclara-t-elle. « Vous ne le faites pas ! C’est pourquoi je vais vous raconter le rituel. Vous serez ceux qui le feront. D’autres Déchus n’interféreront pas. Me croyez-vous ? »

« Tu nous offres des points réconfortants, mais sans plus, » déclara Diablo.

Il était difficile de dire que Diablo lui faisait vraiment confiance, mais si Diablo pouvait accomplir le rituel sans qu’aucun Déchu se mette en travers de son chemin, alors cela rendait les choses moins dangereuses pour eux. La sécurité de Rem était après tout sa priorité numéro une.

Son autre préoccupation...

— Puis-je gagner contre Krebskulm ? se demanda-t-il.

Diablo jeta un coup d’œil à sa main gauche. L’« Anneau du Seigneur Démon » était à son doigt, un objet extrêmement rare qui refléterait toute la magie. L’armure noire qu’il portait était connue sous le nom d’« Abîme d’Ébène », tandis que sa cape portait le nom de « Rideau des Sombres Nuages ». Sur sa tête, il avait équipé un objet appelé la « Couronne Déformée », ce qui donnait l’impression qu’il avait des cornes qui poussaient sur son crâne. Le Bâton de Tenma était aussi son arme de prédilection.

Tout l’équipement qu’il possédait était les objets les plus puissants du Croisement de la Rêverie, et avait mené Diablo à la victoire dans ses batailles, tant dans le jeu que dans ce nouveau monde.

— Il n’y a aucune raison d’hésiter maintenant, pensa Diablo.

Il avait senti le bruit de fond dans sa tête s’estomper. Cela se produisait parfois lorsqu’il faisait face à un ennemi apparemment indomptable, ses pensées devenaient plus claires. Maintenant, il ne pensait plus aux soucis qui le tourmentaient auparavant.

« Nous ressusciterons le Seigneur Démon Krebskulm... et je le vaincrai ! » déclara Diablo.

Diablo avait fait sa déclaration, et Rem avait hoché la tête. Diablo le lui avait promis lors de la nuit où elle lui avait révélé son secret.

« ... Je crois en vous, Diablo, » on aurait dit que Rem faisait une prière.

« Quoi !? Vous allez battre le Seigneur Démon !? Pouvez-vous même faire ça !? » Shera avait été choquée.

Les lèvres d’Edelgard s’étaient tordues en un sourire. « Hehe... Même si cent Déchus s’unissent... encore pas assez fort pour vaincre le Seigneur Démon. »

Bien sûr, le Seigneur Démon serait fort. Sinon, cela ne servirait à rien de se donner tout ce mal pour le ressusciter. Il n’y avait même pas un seul cas dans le jeu où le dernier boss n’était pas plus de cent fois plus puissant que le boss du milieu qui l’avait précédé...

Mais qu’en est-il de ce monde ? Il n’y avait aucune chance de s’assurer qu’il s’en sortirait indemne. Mais ne rien faire parce qu’il craignait pour sa sécurité n’était rien d’autre qu’une tergiversation méprisable de sa part. Après tout, y avait-il une garantie qu’il serait en sécurité s’il choisissait de ne rien faire ?

« Edelgard, je t’accorderai mon aide jusqu’à ce que Krebskulm soit ressuscité. Après avoir réussi, j’écraserai ce faux Seigneur Démon je te montrerai que moi, Diablo, je suis le vrai Seigneur Démon ! » déclara Diablo.

« Hmm ~ ~ ? Le Seigneur Démon est fort... Il est fort, donc il est le Seigneur Démon... C’est pourquoi il ne perdra pas, » déclara Edelgard.

« Je sais que vous êtes aussi très fort, Diablo..., » Shera était mal à l’aise. « Mais Krebskulm est censé être super fort, non ? Je ne veux pas que vous mouriez ! »

Il n’y avait aucune garantie qu’il gagnerait. Le Seigneur Démon Krebskulm n’avait même pas encore été implémenté dans le jeu. Il ne savait absolument rien sur ses pouvoirs.

Mais si Krebskulm était censé être un ennemi combattu dans des années ? À ce moment-là, la limite de niveau pour les joueurs aurait changé... Un équipement puissant, beaucoup plus puissant que le sien, aurait pu aussi être mis en œuvre... Plus il y pensait, plus ses soucis surgissaient sans fin.

La peur lui donnait envie de se recroqueviller en boule, la tête dans les mains mais un Seigneur Démon faisait toujours face à ces choses avec le sourire. Il ne serait pas effrayé par l’incertitude ou la panique si les chances n’étaient pas en leur faveur, et il n’aurait certainement pas attendu d’avoir garanti sa propre sécurité avant d’agir.

— Un Seigneur Démon fait toujours face à ses ennemis avec le sourire, pensa Diablo.

Et en un clin d’œil, un sourire se répandit sur le visage de Diablo.

« Doutes-tu de mon pouvoir, Shera ? » demanda Diablo.

« Ce n’est pas que... C’est dangereux, vous savez ? Vous ne savez même pas à quel point Krebskulm est censé être puissant..., » répondit Shera.

Diablo avait reniflé.

« Je l’ai déjà dit et je vais le répéter : Je suis le vrai Seigneur Démon, l’être le plus puissant qui existe, » déclara Diablo. « Peu importe ce qui est ressuscité, s’il me fait face, alors tout ce qui l’attend est leur destruction par mes mains ! »

Rem avait déplacé son regard vers son estomac. « ... Je crois en vous. S’il vous plaît... sauvez-moi de cette malédiction. »

« Bien sûr, bien sûr. Seul un imbécile s’inquiéterait maintenant, alors laisse-moi m’occuper de tout, » déclara Diablo.

« D’accord, » Shera hocha la tête. « J’ai un peu peur... mais je croirai en vous ! Alors s’il vous plaît — aidez Rem ! » déclara Shera.

Il y avait une expression sincère sur son visage lorsqu’elle avait prononcé ses mots. Il ne pouvait pas se permettre de trahir la confiance des filles et les attentes qu’elles avaient placées en lui.

Diablo se tourna vers Edelgard.

« Vous aurez mon aide pour votre rituel. Je suppose que vous n’avez rien contre cela ? » demanda Edelgard.

« OK. Edelgard, parle-moi maintenant du rituel, » déclara Diablo.

— C’est la partie importante de la conversation..., pensa Diablo.

Les yeux d’Edelgard s’étaient resserrés d’un coup. Sentant une intention meurtrière venant de sa part, Diablo s’était préparé pour un combat — .

Mais ses sentiments violents n’étaient pas dirigés contre lui ou les filles, mais quelque part derrière eux.

Il entendit à ce moment-là le bruit des pieds marchant sur l’herbe — .

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

  3. Bientôt la confrontation entre les seigneurs démons et le paladin psychotique ?

Laisser un commentaire