Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Chapitre 3

***

Chapitre 3 : Allons en guerre

***

Chapitre 3 : Allons en guerre

Partie 1

Diablo découpa la tente en utilisant sa faux de guerre. La lame n’avait pas proprement tranché à travers elle, mais l’avait plutôt déchiré d’une manière vraiment irrégulière.

Shera était là : ligotée par des menottes, un slime l’enveloppant jusqu’à la poitrine, et sa peau exposée.

La colère de Diablo avait surgi de son corps. Cette colère n’était pas un acte simulé, c’était une véritable intention meurtrière.

Le slime qui s’était enroulé autour de Shera tomba d’elle comme de l’eau qui s’écoulait, s’enfuyant plus profondément à l’intérieur de la tente.

Maintenant libérée du slime, toute la force de Shera s’était évanouie. Les menottes autour de ses poignets craquaient alors qu’elles supportaient son poids. À bout de souffle, Shera regarda vers lui.

« ... Diablo ? Est-ce la réalité... ? Ne suis-je pas en train de rêver ? » demanda Shera.

« Est-ce que je t’ai fait attendre, Shera ? » demanda Diablo.

Diablo entra, se dirigeant vers Shera. Rem et Alicia le suivirent, leur souffle se scellant dans leur gorge lorsqu’elles virent Shera. Elles se tournèrent pour regarder l’autre occupant de la tente — Keera — avec leurs yeux emplis de colère.

« ... Comment osez-vous faire une telle chose !? » cria Rem.

« Prince Keera... Même si vous êtes un membre de la royauté, c’est quelque chose que nous ne pouvons pas vous pardonner ! » déclara Alicia.

« Et que faites-vous tous là ? Vous interférez dans les fonctions officielles d’un prince en agissant ainsi, » déclara Keera. « Voulez-vous que la guerre soit déclenchée ? Ou bien voulez-vous mourir, est-ce ça ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »

Alors que son dos était appuyé contre un tronc d’arbre, Keera avait jeté sa bouteille d’alcool au sol.

Diablo regarda Keera, les yeux pleins de ressentiment. « ... fonctions officielles ? »

« C’est bien ça. Il s’agit de mon devoir très important de faire en sorte que la lignée royale ne s’éteigne pas, » répliqua Keera.

« C’est ce que tu appelles le fait de l’attacher avec des menottes et de lui mettre un slime sur elle !? » demanda Diablo.

« C’était juste quelques préliminaires, » répondit Keera. « Peu importe si tu es un gars ou une fille, il vaut mieux chauffer les choses comme ça, ne le penses-tu pas ? »

« Après tout, j’avais tort... Même si tout cela avait signifié le fait de transformer la ville en une mer de flammes, je n’aurais pas dû laisser Shera repartir, » déclara Diablo.

Se dirigeant vers Shera, il avait enlevé les menottes de ses poignets. « Je suis désolé d’être ainsi en retard. »

« Diablo... Vous êtes réellement... venu pour moi... ? » demanda Shera.

Le regard sur le visage de Shera avait indiqué qu’elle ne pouvait toujours pas le croire.

« S’il vous plaît, utilisez ceci, » déclara Alicia en tendant sa cape à Diablo.

Il avait alors couvert une Shera à moitié nue avec la cape cramoisie.

Des larmes tombaient de son visage. « Merci beaucoup... je vous... remercie... »

Voyant cela, Keera laissa échapper un soupir de ressentiment. « Maudit soit vous... Même si j’ai pris la peine d’avoir ces escouades d’Elfes, ils n’ont même pas remarqué votre intrusion... Ils sont plus inutiles que je ne le pensais. Je vais devoir tous les punir pour ça ! »

Il semblait que le prince avait l’impression Diablo et les autres avaient réussi à se faufiler à la barbe des gardes.

« N’as-tu pas entendu ce qui se passait dehors ? » constata Diablo

Avec la magie que j’utilisais, le bruit aurait dû être assez fort.

« Oh, je l’ai bien entendu... Vous êtes tous des idiots pour avoir fait autant de bruit... Cela pourrait être mieux pour voir si vous placiez votre queue entre vos jambes avant de courir. Les escadrons d’élite des Elfes sont sûrs d’avoir remarqué cela, et devraient être ici d’ici quelques secondes. »

Les épaules de Keera tremblaient alors qu’il les raillait.

« Donc, tu crois toujours que tu peux utiliser ta petite équipe d’Elfes, » déclara Diablo. « Eh bien, je suis sûr que cela doit te sembler logique. »

« Quoi !? » s’écria Keera.

« Pourquoi ne vas-tu pas dehors afin de le constater par toi-même ? » déclara Diablo.

Son visage empli de doute, Keera sortit la tête de la tente. La forêt avait été engloutie par les flammes.

De nombreux Elfes pouvaient être vus depuis là, et beaucoup étaient blessées et gémissaient de douleur. Certains guérissaient leurs camarades, d’autres tenaient leurs genoux dans une position fœtale et d’autres étaient tombés en pleurs. Ils avaient sûrement vu Diablo entrer dans la tente du prince. Les Elfes avaient suivi l’ennemi tout le long du chemin...

Mais maintenant, aucun des Elfes ne s’était levé pour l’arrêter. Ils avaient perdu toute volonté de se battre.

Pratiquement hystérique, Keera hurla. « MON DIEU !!!! Pourquoi se sont-ils fait détruire comme ça !? Sans parler de ça, c’est désormais devenu un problème international !! Il va y avoir la guerre ! »

« Je suis seulement là pour confirmer si Shera souhaite vraiment y retourner ou pas, » répondit Diablo.

« Il n’y a aucune chance qu’un Démon comme toi puisse rencontrer la Princesse Elfe ! » cria Keera. « Quel genre de raison aurais-je pour le permettre ? »

« Donc, tu as eu recours à des tactiques sournoises afin de contraindre Shera, » déclara Diablo.

« Qu-Qu-Quoi !? » Keera tressaillit et commença à trembler. « Où est ta preuve !? Veux-tu dire que tu as une preuve ? »

« Je n’ai pas besoin de preuve. Une fois que j’aurais demandé à Shera ce qu’elle ressent vraiment, alors tout sera fini, » déclara Diablo.

« Oh, je vois... Donc tu n’as aucune preuve, n’est-ce pas ? » Le calme était revenu sur le visage de Keera. « Alors, dépêche-toi et pars de là ! Je ferai une plainte officielle concernant tout ça au Royaume de Lyferia ! »

Je ne sais pas ce qu’il lui a fait...

Mais il semble qu’il pense toujours qu’il peut se sortir de cette situation.

« Une fois que j’aurais entendu les vraies intentions de Shera, je partirai, » déclara Diablo

« Et je te le dis, Shera a décidé de revenir ici de son propre chef, » déclara Keera. « Elle est ma propriété ! Elle est enfin venue à réaliser ses devoirs de princesse des Elfes, c’est pourquoi elle est revenue ! Comment ne comprends-tu pas cela ? »

De plus en plus méchant avec chaque mot, Keera donna un ordre : « Hé, Shera ! Dis-lui ! Qu’est-ce que tu dois faire !? »

Shera, qui venait d’avoir des larmes coulant sur son visage, était soudainement revenue à cette étrange expression. Elle ne souriait pas ni ne pleurait, c’était une expression vague et stoïque. Si cela s’était déroulé dans n’importe quelle autre situation, alors il n’y aurait rien d’étrange à propos de cette expression. Mais maintenant, cela ne pouvait être considéré que comme étrange.

« Je dois retourner chez moi. Après tout, le Royaume de Greenwood est ma maison. Si je ne fais pas de successeur avec mon frère, alors la lignée royale s’éteindra. Préserver la famille royale est beaucoup plus important que ma propre liberté. »

Ces mots répétés n’étaient rien d’autre qu’anormal dans cette situation.

L’expression sur les visages de Rem et Alicia s’était raidie. Avec cela, il ne pouvait plus y avoir de doute : Diablo était enragé.

Keera était le seul à rire.

« Puhaha! Tu l’as entendue ! Là, tu es satisfait maintenant ! Maintenant, va-t’en ! » cria Keera.

C’est à peu près comme un Geass.

Non seulement cela, mais il n’était pas facile de dire que la personne était contrôlée, presque de façon écœurante. Pour autant que Diablo le sache, ce genre de magie n’existait pas dans le Croisement de la Rêverie. Il en avait vu des exemples dans d’autres médias, et il avait même entendu dire que le lavage de cerveau existait aussi dans la vie réelle.

De penser que ce truc existait aussi dans d’autres mondes !

Maintenant que j’y pense, le système d’esclavage n’existait pas non plus dans le jeu. Les développeurs doivent avoir supprimé tout contenu inapproprié pour les enfants présents dans le jeu.

« Je vais briser cette vile magie qui est la tienne, » déclara Diablo.

« Hé ! N’étions-nous pas censés respecter la volonté de Shera ici ? Que se passe-t-il !? » demanda Keera.

Diablo avait pointé sa faux de guerre sur le Keera enragé. « Je prévois de le faire. Ce sera ça... Je vais faire ça de la façon la plus complète et la plus équitable de demander comment elle se sent. »

Il n’y avait qu’une chose à faire. Se tournant vers Shera, il cria. « Je te l’ordonne, en tant que Maître du Collier d’Asservissement que tu portes ! Shera, parle-moi maintenant de tes vrais sentiments ! Tu n’es lié par aucune magie, alors tu dois me révéler ce qui se trouve dans les profondeurs de ton propre cœur ! »

La lumière était revenue aux yeux de Shera.

Elle avait regardé son entourage...

Elle avait regardé les paumes de ses mains...

Lentement, toujours tremblantes, ses lèvres bougeaient. « Je... Je veux... »

Des larmes s’écoulèrent hors de ses yeux. « Je veux être libre ! Je veux être avec Rem et Diablo... ! »

Diablo attira Shera près de lui. Shera enroula aussi ses bras autour de lui.

Rem avait pointé les griffes de métal couvrant sa main vers Keera. « ... Ce que vous avez fait est impardonnable. Vous méritez une punition digne de vos actions. »

Alicia plaça une main sur son épée. « Malgré votre statut de membre de la royauté, c’est un crime évident ! »

« Qu’est-ce qui ne va pas chez vous tous !? » cria Keera. « Inutile, inutile, inutile, inutile ! Vous êtes tous tellement inutiles ! Ne me fais pas chier comme ça ! Y a-t-il quelque chose qui ne va pas avec vos foutues têtes ? »

« Peux-tu tout nous dire ? » demanda Diablo. « Qu’est-ce qu’il t’a fait pendant ces cinq minutes à l’auberge ? »

« Oui, je peux..., » répondit Shera. « Je lui ai dit que je ne reviendrais pas. Mais il n’y croyait pas, et il a dit que j’aurais pu être obligé de la dire à cause du Collier d’Asservissement. Puis il a dit qu’il utiliserait un sort qui supprimerait tous les ordres placés sur moi... »

« Et as-tu réellement cru cela ? » demanda Diablo.

Shera pourrait être un peu trop facile à tromper à cet égard. Bien que sa confiance envers les autres soit plutôt attachante.

« Il a utilisé ses doigts... et il a dessiné quelque chose sur mon front..., » répondit-elle. « Et puis tout est devenu flou une fois qu’il a joué de sa flûte... C’est vrai, il m’a dit quelque chose... c’était quelque chose à propos de l’“Écrasement”, et que la prochaine fois que j’entendrais la flûte, j’étais censé dire que je retournerais à la maison avec lui pour le bien du pays... et puis d’oublier qu’il m’avait dit tout ça... »

« Une utilisation évidente de la magie de sa part, » déclara Diablo.

Diablo tenait Shera serrée. Ses épaules tremblaient.

Keera donna un coup de pied dans le pot qui traînait sur le sol. « Quoiiiii !? Qu’est-ce que c’est que ça !? C’est déjà fini ! Vous pensez que vous pouvez juste venir ici et tout gâcher comme ça !? Je ne le supporterai pas ! C’est une injustice ! »

Diablo avait placé Shera dans les mains de Rem. « Je te laisse prendre soin d’elle. »

« Bien sûr... Shera, pouvez-vous marcher ? » demanda Rem à Shera.

« O-Oui... je pense que je peux, » répondit Shera.

Alicia avait essayé de faire comprendre à Keera la vérité, mais avec la situation actuelle, il n’en avait rien à faire.

Il pourrait même devenir violent.

« Tu mérites d’être jugé, » Diablo avait saisi sa faux.

« Grk...!? O-Oh, je vois ! » cria Keera. « Je comprends mieux maintenant. Alors c’est ainsi ! Maintenant, vous, bande de bâtards, vous visez le Royaume de Greenwood ! Tu as utilisé Shera pour m’attirer et en finir, c’est donc ça ! C’est vil d’agir ainsi, putain d’Humains ! »

Après quelques secondes, il continua son délire.

« Pourquoi !? » Keera gratta furieusement sa tête. « Pourquoi les choses ne vont pas comme je le veux ! Vous êtes des merdes ! Ce n’est pas amusant du tout ! Quelle est la signification de tout cela !? Pourquoi dois-je supporter la présence de ces roturiers ignorants qui m’énervent tellement !? »

Le prince avait donné un coup de pied sur le bureau et dans diverses boîtes, saccageant complètement l’endroit. C’était tous ses biens, alors Diablo n’avait aucun scrupule à ce sujet.

Il n’y avait aucune raison pour lui de rester ici plus longtemps.

« Prince Keera, » déclara Alicia. « Je vous place en état d’arrestation. »

Diablo venait juste de le remarquer maintenant, mais Keera avait réussi à ramasser un étui à bijoux parmi les nombreux autres objets qui étaient dispersés dans la tente. À l’intérieur de l’étui se trouvait une gemme qui brillait d’une lueur étrange et multicolore, comme si elle était couverte d’une membrane huileuse. C’était énorme.

Keera regarda Diablo et les autres, avec un sourire empli de sauvagerie présente sur son visage.

« C’est assez... J’en ai eu assez ! C’est la peine de mort pour vous tous ! » cria Keera.

« Keera !? Tu ne peux pas !? Pas cette Invocation ! » cria une Shera en pleine panique.

Une Invocation ! Cette énorme gemme est censée être un cristal d’Invocation !?

« Les trésors des Elfes peuvent détruire le monde lui-même ! Si ce monde ne me divertit pas, alors je devrais juste le faire cesser d’exister ! » déclara Keera.

Diablo avait fait partir Rem et les autres plus loin de lui. Il se tenait prêt avec sa faux de guerre.

« Très bien ! Si tu as décidé de me défier, je t’accorderai la rétribution que tu mérites ! » déclara Diablo.

« Tu seras le premier à mourir, démon ! Sort de là Puissante Hydre ! » cria Keera.

Il avait fracassé le cristal de couleur arc-en-ciel contre le sol, le brisant en morceaux...

Et à partir de ce trésor aux couleurs inquiétantes, une invocation s’était manifestée en une existence physique.

***

Partie 2

Une espèce de Dragon, un monstre à quatre têtes... et c’était gargantuesque.

Il avait transpercé la tente comme si elle était faite de papier de soie, et ses têtes dépassaient de loin les arbres environnants. Son corps était recouvert d’écailles avec des taches bleues, rouges et vertes. Elles étaient couvertes d’une sorte de mucus visqueux et scintillaient.

Prenant Shera avec eux, Diablo et les autres s’éloignèrent de la tente. S’ils étaient restés trop près, il était probable qu’ils auraient été piétinés, mais tout le monde s’en était sorti indemne.

Ils pouvaient entendre les cris des Elfes qui avaient perdu leur volonté de se battre : certains fuyaient, d’autres avaient éclaté de rire, d’autres suppliaient Keera de retenir l’Invocation.

En les ignorant tous, Keera leva les yeux vers l’Invocation, une expression d’extase pure sur son visage. « C’est merveilleux, n’est-ce pas !? Comme on peut s’attendre de cette Invocation interdite qui a la capacité d’envoyer le monde entier vers les limbes de l’oubli ! Regardez sa magnificence ! ... Sa puissance ! ... Son apparence divine ! »

Divine est le dernier mot auquel je pense pour le décrire.

Si Diablo était totalement honnête, son apparence lui avait crié le mot « sinistre » plus que toute autre chose.

Je n’ai jamais vu une Invocation qui ressemblait à ceci auparavant.

J’aurais pu l’oublier, mais est-ce que ce truc est apparu dans le jeu ? Il y a des monstres de la taille des collines, donc je ne dirais pas que c’est la chose la plus puissante que j’ai jamais vue... Mais si c’était le jeu, même si j’essayais de mettre un peu de distance entre nous, certaines parties s’étendraient encore au-delà du coin de l’écran.

Dans tous les cas, c’était vraiment le plus gros monstre qu’il avait combattu depuis son arrivée dans ce monde. Comme il avait toujours été de l’autre côté d’un moniteur, il n’avait jamais pu lui-même le vivre... Pourtant, il y avait une intensité presque écrasante quand on regardait un monstre comme ça.

Diablo avait été gelé sur place. Les dragons étaient généralement des ennemis tenaces, couverts d’écailles presque impénétrables.

Puis-je gagner contre cette chose ?

Emportée par Rem et les autres, Shera avait crié de loin : « Nous devrions courir ! Cette invocation a été transmise pendant des générations dans la famille royale. Il n’y a aucun moyen de l’arrêter, on dit que c’est invincible ! Il n’y a aucune chance que mon frère puisse le contrôler ! »

Voilà pourquoi ils disent qu’il peut « détruire le monde ».

Maintenant, tout avait été dit. Cela semblait être une Invocation assez forte, et Keera ne semblait pas être un Invocateur de haut niveau, mais si cette chose était l’un des trésors de l’Elfe, alors cela expliquerait certainement cela. Donc, même si vous n’étiez pas un Invocateur, c’était un objet que n’importe qui pouvait utiliser... Même, par exemple, quelqu’un de la famille royale Elfique.

Il n’y avait pas de trésors dans le jeu qui pourrait déclencher une Invocation, et il en allait de même pour la flûte qui avait contrôlé Shera. Il semblerait que les trésors de l’Elfe n’avaient pas été implémentés dans le jeu. Même si le Croisement de la Rêverie était un jeu qui était mis à jour chaque semaine et chaque mois, avec de nouveaux éléments de gameplay ajoutés tout le temps, ce monde avait des choses qui n’existaient pas encore dans le jeu. Il semblerait que Diablo s’était retrouvé dans une version de Croisement de la Rêverie qui ignorait toutes les limites éthiques et où tout et n’importe quoi étaient mis en œuvre. D’une certaine manière, penser de cette façon l’avait rempli d’excitation.

Selon ce que Shera avait dit, cette chose ne pouvait pas être contrôlée. Mais avec les cris de Keera : « Sort de là, Puissante Hydre ! Tue-les tous ! » il semblait qu’il donnait des ordres comme si c’était sa propre Invocation. Et au moment où Diablo pensait que Keera le contrôlait réellement...

Keera avait presque été écrasé par la queue de l’Invocation.

C’est ce que tu gagnes pour t’être tenu si près de lui.

Alors que Keera s’était enfui, l’Hydre avait commencé son saccage avec un mépris total pour le prince.

Donc, il n’a vraiment pas le contrôle de cette chose. Comment peut-il imaginer qu’une telle Invocation puisse être contrôlée dans une telle situation ?

Pas besoin d’y penser maintenant... Écrasons cette chose avant que d’autres victimes apparaissent.

« Je vais la détruire ! » Diablo cria vers Rem et les autres. « Cela ne te dérange pas, Shera ? »

« Pouvez-vous le faire !? » demanda Shera.

« Bien sûr ! » répondit Diablo.

« ... Il n’y a pas besoin de s’inquiéter de nous, » Rem acquiesça. « Je vais m’assurer que Shera ne fait pas d’autres choses stupides... »

« Vous m’appelez toujours stupide, même à un moment comme ça !? » s’exclama Shera.

« ... Vous devriez vraiment être stupide pour me faire avoir tant de soucis pour vous, » déclara Rem.

« Vous étiez inquiète pour moi ! Merci beaucoup, Rem ! » déclara Shera.

Shera se jeta sur Rem. Bien qu’elle ait été poussée contre les épaules de Shera comme si elle ne l’aimait pas, Rem n’avait fait aucune tentative pour s’éloigner d’elle.

Alicia dégaina son épée et salua : « Je les protégerai, même si cela me coûte la vie ! »

« Bien ! Éloignez-vous pour ne pas être pris dans ma magie. Je suis sûr que cette chose viendra vers moi en utilisant ainsi des attaques à longue distance, » déclara Diablo.

« C-Compris ! » déclara Alicia.

Diablo se tenait devant la Puissante Hydre, avec ses têtes multiples qui étaient épaisses et trapues. En regardant de près une telle chose, c’était vraiment énorme... Il semblait qu’il n’y avait pas besoin de se retenir.

Il avait planté la lame de sa faux dans le sol. Atteignant sa poche, il avait fait sortir le Bâton de Tenma.

« Hahahahaha ! Espèce d’idiot, tu ne peux pas gagner ! » Keera avait un sourire tordu présent sur son visage. « Il ne reste plus que toi qui me stresses, alors dépêche-toi et meurs, Démon ! »

Bien que Keera ne pouvait pas contrôler l’Invocation, il semblait qu’il avait toujours une confiance absolue dans son pouvoir.

Diablo, d’autre part, avait déjà utilisé une grande partie de son mana en combattant avec les soldats Elfes un peu plus tôt.

Je devrais y mettre fin aussi vite que possible...

Il avait levé son bâton : « La Chute du Ciel ! »

Une multitude de rochers était apparue dans le ciel. Il s’agissait d’un sort de Terre appris au niveau 100 qui engendrerait un nombre apparemment infini de météorites et infligerait des dégâts à une large zone.

En utilisant la vue à la première personne, il était possible de guider les roches vers votre cible, la zone d’effet serait plus petite, mais l’attaque serait beaucoup plus puissante. C’était un sort difficile à utiliser pour les petits adversaires, mais extrêmement efficace contre les gros monstres.

Diablo avait balancé son bâton vers le bas... Avec le bruit du vent se précipitant, d’innombrables météorites tranchèrent l’air et elles plurent sur la Puissante Hydre. L’impact violent avait fait trembler le sol et les arbres s’écrasèrent en produisant un énorme bruit.

Des nuages ​​de poussière avaient été envoyés dans les airs, et pendant longtemps, leurs visions avaient été bloquées...

La Puissante Hydre avait perdu l’une de ses quatre têtes...

Cette chose est plus faible que prévu. Je peux probablement la battre si je le frappe avec quatre ou cinq autres volées...

Maintenant, nous attendons de voir comment elle riposte...

Au moment où il avait fini de faire son évaluation...

Soudain, la tête que l’Hydre avait perdue repoussa...

Elle se régénère !? Mais c’est vraiment trop rapide !? Qu’est-ce que c’est, un bogue !?

Il y avait des monstres qui se régénéreraient partiellement au milieu de la bataille, mais c’était la première fois qu’il le voyait se produire si vite.

La tête régénérée cracha un courant d’air vert de sa bouche.

Une attaque de souffle de vent !?

Après avoir baissé sa garde, Diablo avait pris l’attaque de front, et il avait été emporté par le souffle.

Les attaques de souffle de dragon étaient purement élémentaires. Elles n’avaient pas été traitées comme des attaques physiques ou magiques. À cause de cela, la réflexion de la magie de Diablo et les capacités de réduction des dégâts n’avaient pas été activées. Bien que la même chose puisse être dite de la plupart des RPGs fantastiques, les Dragons avaient tendance à recevoir un traitement favorable de la part des développeurs quand il s’agissait de compétences dans le Croisement de la Rêverie.

La compétence Résistance au Vent aurait été utile ici, mais malheureusement, Diablo ne l’avait pas.

J’ai compris que la Puissante Hydre semble avoir deux compétences : Régénération et Souffle de Vent, pensa Diablo.

Normalement, les Invocations arrivaient dans le jeu avec la limitation de n’avoir qu’une seule compétence. Bien sûr, cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait pas d’Invocations qui avaient des attributs spéciaux, comme une puissante défense ou une puissante attaque.

Mais la capacité de régénération de cette Puissante Hydre ne semble pas être une compétence. Je pense que je peux dire avec certitude que c’est une sorte d’attribut spécial : une résilience extrêmement élevée.

C’était soit ça, soit le signe que le Croisement de la Rêverie finirait par mettre en œuvre des invocations avec des compétences multiples ?

Cela semblait assez probable, étant donné que cela augmenterait la classe ridicule qu’était la classe Invocateur dans le jeu.

Il était également possible que ce monde ne soit pas semblable au Croisement de la Rêverie, et c’est tout...

Diablo se redressa, se levant une fois de plus. Ce qu’il avait encaissé était pour lui comme un simple éternuement, et les seules blessures qu’il avait encaissées étaient des égratignures.

Je dois avoir été coupé par cette attaque de souffle de vent.

Ce n’était pas comme s’il avait vraiment perdu une partie de ses points de vie, mais il voulait éviter de continuer à subir ces attaques. Alors qu’il travaillait à mettre de la distance entre lui et l’Invocation. Le Feu, la Glace et le Sable, les attaques de souffle surgirent des trois autres têtes.

« Cette chose a cinq compétences !? »

Je pensais que c’était autour du niveau 80 ou plus...

Mais il semble que ce soit au-dessus du niveau 100... Il est assez fort pour se tenir à égalité avec les monstres qui apparaissent dans le Domaine du Seigneur-Démon. Il pourrait être encore plus fort qu’Edelgard, la commandante Déchu que j’ai combattu avant.

Devenu suffisant, Keera cria d’une voix aiguë : « Bien, c’est super ! Voici ma puissance ! Je ne veux personne pour me barrer la route ou me retenir ! »

« Diablo ! » cria Shera. « Il devrait y avoir un noyau quelque part à l’intérieur ! Si vous pouvez détruire cela, cela devrait redevenir un cristal ! »

Je vois. C’est donc ainsi.

C’était une pratique courante avec les monstres de type boss qu’il y ait des parties spécifiques de son corps que vous deviez attaquer pour le blesser.

« Ha ! Pour une idiote, tu te rappelles vraiment de choses inutiles, » ricana Keera. « Toutefois ! Cette chose garde son noyau en mouvement à l’intérieur de son corps, et ce n’est pas aussi grand que le cristal dont il est sorti... Il n’y a aucune chance que quelqu’un comme toi soit en mesure de le trouver ! »

« Le fait d’avoir son point faible qui change de localisation est normal pour ces créatures... Bien que je n’ai jamais eu l’intention de le chercher en premier lieu, » déclara Diablo.

« Quoi !? » s’exclama Keera.

Les schémas et les points faibles de ce type de monstre étaient à peu près déjà écrits sur le Wiki de stratégie. Dans le passé, Diablo avait lui-même contribué à fournir des informations. Mais quand il s’était retrouvé à devoir faire face à ces choses pour la première fois, il avait fallu se débattre dans les difficultés avant de pouvoir commencer à étudier ses schémas d’action. Diablo effectua une attaque avec sa magie, détruisant une autre tête de l’hydre, mais comme avant, elle se régénéra et riposta avec une attaque de souffle. Et tout comme avant, Diablo avait continué à accumuler des blessures.

« Relevez-vous ! Ne perdez pas ! » cria Shera en panique.

« ... Est-ce vraiment assez fort que Diablo ne puisse pas gagner contre ça ? » demanda une Rem inquiète.

« Bien... ! C’est très bien ! Je gagne ! » Keera éclatait de rire. « Continue, comme ça ! Tue-les tous ! »

« Je vois, » Diablo hocha la tête. « Il a des statistiques élevées, mais manque au niveau des capacités mentales. »

Pour la troisième fois, il détruisit l’une des têtes de l’Hydra... Et comme avant, elle repoussa rapidement. La tête régénérée lui avait encore une fois envoyé une attaque de souffle de vent.

Cette chose effectue ses attaques sur moi, mais je peux les distancer avec ma grande agilité.

Diablo avait commencé à charger un sort tout en évitant les trois attaques de souffle de la Puissante Hydre : Feu, Glace et Sable. C’était un modèle fixe.

Donc, en gros, ce machin a une compétence :

« Régénération, suivie de quatre attaques de souffle... Voici la compétence qu’il possède. Il peut sembler fort, mais son schéma d’attaques est si prévisible qu’il est inutile dans un combat contre une personne réelle, » énonça Diablo à voix haute.

Il pourrait changer son schéma d’attaques en fonction de la perte de vie, ou si Diablo avait détruit une autre de ses têtes, mais il n’avait pas le temps de confirmer chacun de ses schémas. Il n’y avait aucun site lui permettant de comparer des informations avec d’autres joueurs dans ce monde.

Diablo avait vérifié son environnement : aucun des Elfes, ni Alicia, Shera, ou Rem, n’était trop près pour être pris dans ce sortilège.

Il avait rapidement réduit la distance entre lui et la Puissante Hydre.

Pointant le Bâton de Tenma vers le monstre, il jeta son sort : « Matoi Izuna!! »

Une masse condensée d’éclairs apparus de la pointe de son bâton, son apparence était celle d’un orbe scintillant, et l’envoya voler vers la Puissante Hydre. Il y avait une petite distance que l’attaque devait parcourir en premier, mais vu la taille de l’Invocation, il n’y avait pas de temps ni d’espace pour que le monstre l’esquive.

À l’instant où la boule de lumière brillante était entrée en contact avec sa cible...

Le corps de la Puissante Hydre avait commencé à trembler... Elle avait continué à avoir des spasmes pendant que la foudre était apparente dans ses yeux et dans sa bouche.

Matoi Izuna était une combinaison de sorts élémentaires du Vent et de la Lumière. En prenant un tourbillon et en le recouvrant d’une lumière, il se logerait à l’intérieur de la cible, le déchirant de l’intérieur. Dans le Croisement de la Rêverie, il infligerait des dégâts au fil du temps tout en verrouillant la cible sur place, il finissait son attaque en infligeant des dégâts massifs.

« Déchirer la cible de l’intérieur » n’était que la description du sortilège dans le jeu... mais en ce moment, il voyait les effets de ses propres yeux.

Alors que l’hydre continuait à convulser, des étincelles blanches commençaient à s’envoler de son corps entouré d’électricité. Puis, finalement, le « dommage massif » s’était activé...

Une explosion d’un blanc pur.

Un pilier de lumière avait complètement englouti la Puissante Hydre. Rem et les autres avaient protégé leurs yeux, incapables de supporter la luminosité éblouissante.

Keera ne pouvait que regarder, abasourdi. « Qu... Quoi... !? »

Le pilier de lumière avait disparu. Là où se trouvait autrefois la Puissante Hydre, il y avait maintenant un trou dans la terre, dont le fond ne pouvait être vu. Mais ce n’était pas comme si le sol avait repoussé par un objet...

La terre avait été complètement disparue...

Avec la Puissante Hydre, le sol, les nuages au-dessus, et même l’air où se trouvait l’Invocation, avaient été entièrement retirés de ce monde.

Pour une raison inconnue, les sorts élémentaires de lumière semblent toujours transformer les ennemis en particules de lumière quand ils sont vaincus. C’est joli à regarder, mais aussi brutal quand on y pense.

« ... Que se passe-t-il ici... ? Je ne... la vois pas..., » bouche bée, Keera regarda la zone qui avait été oblitérée par Diablo. Il était tombé sur ses genoux.

Rem et les deux autres filles accoururent jusqu’à Diablo.

« Diablo ! Vous avez réussi à vaincre cette puissante Invocation ! » proclama Rem. « Comme attendu d’un Seigneur-Démon ! »

Shera était venue en bondissant. « C’est fantastique ! La Puissante Hydre est l’atout de Greenwood, quelque chose que nous ne sommes supposés utiliser que si nos ennemis atteignent le palais royal ! Elle est supposée être capable d’écraser des armées entières ! Comment avez-vous pu le battre tout seul !? Vous êtes si fort, Diablo ! »

Alicia semblait être choquée et sans voix.

Confirmant que les filles étaient toutes en sécurité, Diablo poussa un soupir de soulagement silencieux.

« Je suis tellement content que vous ailliez bien ! »... est aussi quelque chose qu’un Seigneur-Démon ne dirait jamais, alors il n’avait rien dit.

« Q-Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? N-N’es-tu pas censé être un Démon... ? » balbutia Keera.

« Tu mérites une punition, » déclara Diablo en fixant du regard Keera. « Et il n’y a qu’une punition appropriée pour avoir essayé de me tuer..., repente-toi de tes péchés par ta mort ! »

« Eep !? A-Arrête... ! » Avec son visage indiquant qu’il était terrifié, Keera recula.

« Dans tous les cas, tout sera fini en un instant, » déclara Diablo en pointant le faux dans sa direction.

« ... Qui... Qu’est-ce que tu es !? » s’écria Keera.

« Je suis un être né dans un monde de chaos, lié par personne... Je suis le Seigneur-Démon, Diablo ! » répondit Diablo.

« Ahhhhhh ! » Keera s’était retourné et avais commencé à courir. « Quoi... Que se passe-t-il ici... ? Pourquoi !? Pourquoi !? Pourquoi !? Pourquoi quelque chose comme ça se retrouve-t-il en face de moi !? Cela ne peut pas arriver ! Ça ne peut pas, ça ne peut pas, ça ne peut pas ! Que quelqu’un, rapidement... ! Que quelqu’un me sauvvvvvveeeeee !!! »

Maintenant, il s’enfuit tout simplement ?

Diablo avait commencé à ouvrir la bouche.

Il est temps de le frapper avec de la magie...

« A-Attendez ! » une voix désespérée avait retenti à côté de lui.

Shera resta accrochée à Diablo.

« Diablo, s’il vous plaît ! Laissez... Laissez partir mon frère ! »

Après toutes les choses horribles que Keera lui a faites, je pensais que Shera ne pourrait pas lui pardonner...

« Es-tu encore sous son contrôle ? » demanda Diablo afin d’avoir une confirmation.

« Non ! » répondit-elle.

« En tant que maître du Collier d’Asservissement que tu portes, je te l’ordonne : dis-moi tes véritables pensées, » ordonna Diablo.

« Je... Je déteste mon frère... Je ressens vraiment ça. Mais, je ne veux plus que ma famille meure. Il y avait... des fois où nous avons souri et ri ensemble..., » répondit Shera.

Peut-être était-ce parce qu’il l’avait forcée à utiliser un ordre, mais la voix de Shera tremblait alors qu’elle parlait. Il ne pouvait y avoir aucun doute à ce sujet : c’était ce que ressentait Shera.

« Hmph... » Diablo baissa son bâton. « Il n’y a aucun mérite à tuer un insecte comme lui... »

« ... Merci beaucoup, Diablo... et... je suis désolée, » Shera baissa les yeux.

Diablo se tourna pour regarder Keera, qui disparaissait plus profondément dans la forêt.

« Ce serait certainement un problème pour moi si vous lui pardonniez si facilement, » en s’opposant à la décision de Diablo, la voix d’un homme d’âge mûr et emplie de sang-froid sonna dans toute la forêt.

***

Partie 3

Diablo et les autres pouvaient voir ce qui se passait à dix mètres d’eux...

Alors que Keera essayait de fuir, un homme en uniforme militaire blanc avec une épée longue attachée à sa taille apparut soudainement sur son chemin...

Il s’agissait de Galford.

Derrière lui, une vingtaine de fantassins lourdement protégés était rapidement apparue.

C’était complètement inattendu... Ils avaient dû se cacher en utilisant un sort de dissimulation.

Confus, Keera s’était arrêté. « Êt-Êtes-vous le gouverneur de Faltra !? »

« Et vous devez être le prince du Royaume de Greenwood, même si ce détail ne vaut même pas la peine d’être confirmé. J’ai déjà tout vu, » Galford plaça une main sur la poignée de son épée.

« Quoi, hé, comm, que, quoi !? » Effrayé, Keera recula. « Je suis un Prince Elfe, v-vous savez !? Savez-vous ce qui va vous arriver si vous essayez de me blesser !? »

« J’aimerais également vous poser une question : comprenez-vous la signification de l’envoi de troupes dans le territoire d’un autre pays ? » demanda Galford.

« E-Essayez-vous d'entrer en guerre contre nous ? Vous savez, la guerre !? Une guerre entre les Humains et les Elfes !? » s’écria Keera.

« La guerre a commencé quand vous l'avez déclaré en envoyant vos soldats ici, » répliqua le gouverneur.

« Non ! Ce n’est pas ce que je..., » commença Keera.

« C’est une différence d’opinions. C’est tout à fait l’occurrence commune quand une guerre éclate, » déclara Galford.

La silhouette de Galford trembla... Et à l’instant suivant, il se tenait devant Keera.

Un son métallique et aigu retentit alors qu’il rengainait son épée, apparemment sans jamais l’avoir sorti. La tête de Keera avait volé dans les airs.

Diablo avait douté de ses propres yeux...

Les yeux grands ouverts en raison de l’horreur se déroulant devant elle, Shera cria...

Rem couvrit sa bouche, fixant cela...

Alicia regarda fixement sous le choc...

Blessé et incapable de bouger, un tumulte avait éclaté chez les Elfes...

Le prince du Royaume de Greenwood avait été tué sans le moindre effort.

« Que crois-tu faire ? » Diablo regardait Galford d’une manière menaçante.

Galford marcha lentement vers l’avant. Sans perdre de temps, il avait donné un ordre à ses subordonnés : « Terminer les forces elfiques restantes, mais capturer la princesse. Éliminer tous ceux qui gênent. »

« Salaud... tu avais préparé ce plan depuis longtemps, » déclara Diablo.

Diablo était allé vers l’avant afin de s'y opposer. Une expression imperturbable sur son visage, Galford posa de nouveau une main sur la poignée de son épée.

« Si tu prévois d’interférer, je serai aussi obligé de t’éliminer, » déclara Galford.

Alors qu’ils se regardaient, Diablo parla aux filles. « Restez en arrière, mais ne soyez pas trop loin. Il peut y avoir des soldats qui nous approchent par-derrière. »

« Qu’avez-vous l’intention de faire, Diablo ? » demanda Rem.

« Il semble que je vais devoir un peu lui parler, » répondit Diablo.

Rem et les autres filles avaient reculé d’une vingtaine de mètres.

Galford tourna son regard vers Shera. « Pourrais-tu comprendre quelque chose de ma part ? Il n’y a rien dont je veux parler avec toi, » et il baissa la main gauche.

Qu’est-ce qu’il essaie de faire !?

À ce moment, un éclair de lumière avait traversé la forêt.

De la magie !

La lumière s’était enroulée autour de Diablo.

Un autre sort que je ne connais pas ! Bon sang, cela s’est passé trop souvent ces derniers temps !

Il avait essayé de quitter la zone couverte par la lumière.

Avec une secousse aiguë, comme le son de l’électricité statique, quelque chose avait repoussé l’avancée de Diablo.

« Bon sang, sors de mon chemin ! Explosion ! »

Face à Galford, Diablo avait lancé le sortilège vers le gouverneur. Mais, plutôt que de frapper sa cible désignée, la zone directement devant Diablo avait à la place explosé.

Il y a un mur ici !

Il ne pouvait pas le voir, mais il pouvait sentir une sorte de barrière l’entourer.

« C'est un rituel magique utilisée pour capturer des monstres de grande taille, » déclara Galford, caressant son menton. « Pour toi, eh bien, disons qu’il te serait impossible de détecter nos préparatifs pour pouvoir l’utiliser. Toi-même, tu es en effet un sorcier exceptionnel... Mais nous dans l’armée excellons en combat de groupe. »

« Bâtard... !! »

« Cette barrière est capable de sceller même le plus puissant des monstres. Tu ne pourras pas en sortir si facilement, alors reste là pendant un moment, » déclara Galford.

Des trucs comme ça existent aussi !

Diablo n’avait aucune idée de ce que ce genre de magie était. Comme il empêchait le mouvement, il était proche d’un « Lien » à cet égard.

Mais Diablo portait un équipement qui le rendait invulnérable aux effets de statut négatifs. Si cela pouvait même l’affecter, alors ce n’était pas un effet ordinaire... Pour commencer, s’il y avait une sorte de barrière dans un jeu qui pourrait être activé en un instant et sceller complètement les mouvements d’un joueur, ce serait un jeu de merde, pas possible.

Pour un joueur solo comme Diablo, cela l’avait complètement bloqué. Ce sentiment aberrant... C’était comme l’une des cinématiques du jeu.

La plupart du temps, des cinématiques dans le jeu lui donnaient envie de crier : « Pourquoi diable êtes-vous juste là à regarder !? » Les joueurs n’avaient aucun contrôle sur ce qui se passait... c’était pour le bien de l’histoire. Ce sont des choses comme si les Déchus gagnaient un pouvoir énorme, ou si un monstre énorme était ressuscité, ou si un PNJ clé était enlevé et que vous deviez simplement vous asseoir et être spectateur. Si c’était le jeu, la seule option serait de regarder...

Mais être obligé de regarder une cinématique dans la vraie vie n’était pas quelque chose qu’il pouvait supporter. En particulier, l’événement que Diablo allait être obligé de voir serait particulièrement difficile à digérer : les Elfes blessés seraient massacrés... Shera serait capturée... Et au pire, Rem et Alicia seraient aussi tuées.

Va te faire voir ! Je ne vais pas rester là à regarder cette scène merdique ! Pas pendant que je peux encore faire quelque chose !

Il avait placé ses mains contre le mur invisible.

Je dois essayer de dissiper cette magie !

La magie dans le Collier d’Asservissement de Shera était compliquée, et beaucoup trop complexe.

Mais il connaissait la méthode nécessaire pour se débarrasser du mur invisible.

Je dois maintenant la faire fonctionner !

Pour être précis, il devait prendre contact avec ses mains et saisir le flux d’énergie magique. C’était comme si on démêlait un tas de cordes emmêlées. S’il se précipitait, les choses pourraient lui échapper, et il perdrait son emprise sur l’énergie. Il devait faire attention tout en allant aussi vite que possible.

Dépêche-toi ! Allez, dépêche-toi ! Dépêche-toi !!!

Alicia s’avança, dépassant Diablo et entrant à portée de main de Galford. « Gouverneur, monsieur, je demande une explication pour tout cela ! »

Galford pencha la tête. « C’est le devoir du gouverneur de Faltra : écraser tous les envahisseurs et protéger notre race. »

« Envisagez-vous aussi d’envahir Greenwood !? » demanda Alicia.

« Il semble que vous souffriez d’un malentendu ici. Mobiliser une armée dans mon propre territoire ne peut pas être appelé une invasion. Ceci est simplement de la légitime défense, » déclara Galford.

« Arg... Mais pourquoi aller tuer un adversaire qui s’est déjà rendu ? » demanda Alicia.

« Se rendre ? Ces Elfes ? Ce n'est pas ce qu'il me semble, » déclara Galford.

« En outre, est-il nécessaire de capturer la princesse !? » demanda Alicia.

« Elle a été presque capturée après que j’ai laissé la tâche à ces “aventuriers”. J’ai jugé nécessaire que l’armée doive maintenant s'en charger. Un Chevalier Impérial essaie-t-il d’interférer avec la façon dont l’armée se conduit ? » demanda Galford.

« Il n’y a rien d’humain dans vos actions ! Retirez vos troupes immédiatement et libérez Sire Diablo ! » déclara Alicia.

« Retournez à la capitale royale et faites ce que vous voulez. Cependant, le royaume de Greenwood se sera peut-être déjà rendu d’ici là, » répliqua Galford.

« Alors... je vous arrêterais ! » Alicia dégaina son épée.

« Et comment, exactement, avez-vous l’intention de m’arrêter en utilisant une épée sans lame ? » demanda Galford, abasourdi.

« H-Hein !? » Perplexe, Alicia baissa les yeux sur son épée. Il était évident que son poids était différent de celui d’habitude.

Sans un bruit, l’épée s’était brisée, sa lame tombant au sol.

« Quoi... !? » s’exclama Alicia.

La sueur avait éclaté le long du front d’Alicia, Diablo avait aussi frissonné.

Il a coupé l’épée d’Alicia !

Diablo avait à peine réussi à voir ce que la silhouette de Galford avait fait : à l’instant où Alicia avait dégainé son épée, Galford l’avait tranchée.

Il est à un niveau complètement différent de tout aventurier ou soldat.

De ce que Diablo pouvait dire, Galford était au-dessus du niveau 100. Il était déjà au-delà des limites de l’une des races. À ce rythme, Diablo ne saurait pas à quel point il était fort sans le confronter directement.

Le niveau maximum dans le jeu était de 150, mais après tous les autres éléments de gameplay non implémentés que Diablo avait vus dans ce monde, il ne pouvait pas se permettre de baisser sa garde. Au pire, Diablo devait envisager la possibilité que Galford soit plus fort que lui.

« Alicia. » Galford secoua la tête. « Après tout, il semble que vous ne soyez pas apte au combat. Retournez dans la capitale royale et dites-leur ce que vous voulez. Je suis sûr que Sa Majesté écoutera quiconque est plus fort. Après tout, la ville de Faltra est la ligne de front en cas d’invasion de Déchus. »

« Arg..., » Alicia s’était effondrée à genoux.

Face à une différence écrasante dans leur puissance, il était naturel qu’elle perde sa volonté de se battre. La même chose était arrivée aux Elfes quand Diablo les avait combattus.

Galford avait poussé sa main gauche vers l’avant. « Commencez l’opération — toutes les troupes, allez-y ! Capturez la princesse et éliminez toute personne qui interfère ! »

Les troupes lourdement protégées de Galford lancèrent un cri de guerre. Les Elfes avaient hurlé de terreur, blessés et incapable de fuir.

« Arrêtez ça ! » cria Shera.

Rem avait préparé ses griffes métalliques. « ... Il ne semble pas qu’il va arrêter juste parce que vous lui demandez de le faire. »

Certes, Galford ne serait probablement pas arrêté par de simples mots, mais le fait qu’Alicia leur avait permis de gagner un peu de temps n’était pas vain.

« Hehe hehe haha... Tu dis que ton roi écoutera qui est le plus fort. Alors mes paroles seront absolues, Galford, » cria Diablo.

« Silence vermine. Je m’occuperais de toi plus tard. J’ai aussi un rituel magique préparée pour cela..., » commença Galford.

Dans un mouvement habile, Diablo avait fini de démêler l’énergie magique. Les fils de la magie qui constituaient la barrière commencèrent à se défaire, comme s’il avait détaché le ruban sur un cadeau.

Puis, avec un son aigu et fort de quelque chose qui se brisait, la barrière s’était effondrée.

***

Partie 4

« Impossible... » Les yeux de Galford se plissèrent. « Il a brisé la barrière... !? Toutes les unités... arrêtez-vous ! »

Après avoir reçu cet ordre, les soldats sur le point d’attaquer les Elfes après s’être déployé se bousculèrent pour revenir derrière Galford.

Diablo avait affiché un sourire sans peur. « Tu n’es qu’un imbécile pour t’imaginer que quelque chose comme ça puisse me retenir ! »

Bien que finalement, cela se soit révélé assez difficile.

Dieu merci, j’ai fait un entraînement avec Shera... Cependant, en y repensant, c’était plutôt embarrassant...

Diablo se plaça face à Galford, qui se tenait à une dizaine de mètres de lui. Alicia était toujours au sol entre eux, donc il ne pouvait pas se précipiter en balançant un énorme sort de zone dès le début.

Galford dégaina son épée. « Hm... J’aurais dû m’occuper de toi dès le départ. Cependant, j’avais envisagé la possibilité que les Elfes et la princesse s’enfuient pendant que je le faisais. »

« Dès le début, tu avais l’intention de dresser les Elfes contre moi afin que nous nous battions les uns et les autres, de sorte que tu puisses arriver après et nous achever, » déclara Diablo.

« C’est ce qu’on appelle la stratégie, mais je suppose qu’un aventurier comme toi ne peut pas comprendre une telle chose, » répliqua Galford.

« Pff... une simple méthode de lâche, » répliqua Diablo.

C’est pourquoi je déteste les jeux de stratégie...

« Être méprisé par ses ennemis est le plus grand éloge pour un soldat, » déclara Galford.

« Je vais te faire connaître le désespoir ultime. Tu ne seras plus jamais capable de mépriser quelqu’un quand j’en aurais fini avec toi ! Explosion ! » déclara Diablo.

Diablo avait déclenché une autre explosion, manquant de peu Alicia toujours accroupie sur le sol. Elle pourrait recevoir certaines des retombées de l’explosion, mais elle aurait juste à serrer les dents et à le supporter.

Galford avait sauté si vite qu’il semblerait qu’il avait complètement disparu.

Il a esquivé mon sortilège ! Diablo ne l’avait pas cru possible.

Les joueurs ayant des statistiques très haute vitesse avaient pu « résister » à certaines choses dans le jeu, mais était-ce la raison de ce qui se déroulait devant lui ?

Galford s’était immédiatement retrouvé au corps à corps avec Diablo. C’était rapide, mais Diablo l’avait vu...

Une charge éclair.

Diablo avait tourné son corps sur le côté afin d’éviter l’attaque. Comme s’il avait déjà lu les mouvements de Diablo, Galford changea la trajectoire de son épée...

Et une frappe depuis le côté entailla le bras de Diablo. Il encaissait ainsi quelques dégâts.

Il brise mes capacités de réduction des dégâts comme si elles n’étaient rien !

Cependant, les dégâts qu’il avait subis n’étaient pas aussi graves que lorsqu’il avait encaissé la charge sacrificielle d’Edelgard pendant leur combat. Après tout, il s’agissait d’attaques normales, et pas des capacités martiales.

Galford avait continué ses attaques : une poussée, une attaque de côté, un coup sur les jambes de Diablo, une frappe ascendante.

Il est incroyablement rapide !

Habituellement, Diablo essayait de reculer, mettant de la distance entre lui et l’ennemi. C’était la stratégie de base pour tout Sorcier faisant face à un Guerrier, mais il était resté là. Cela ne semblerait pas très cool qu’un Seigneur-Démon se batte en s’enfuyant... Cependant, ce n’était pas la seule raison pour laquelle il restait à sa place.

Rem et Shera étaient derrière lui, à une vingtaine de mètres. S’il essayait de reculer, elles seraient immédiatement prises dans le combat.

Je ne peux pas reculer sans tenir compte de tout dans une telle situation.

Rester à portée de l’épée de Galford le désavantagea énormément, car il continuait à recevoir de plus en plus de dégâts de l’épée de Galford.

Ses blessures lui faisaient mal, il saignait sûrement beaucoup, mais en raison de ses PV élevés, il avait encore de la santé à revendre...

Mais à ce rythme, ce n’était qu’une question de temps pour lui. Pour aggraver les choses, il y avait une autre raison pour laquelle il ne pouvait pas simplement reculer et lancer une contre-offensive...

Comme s’il avait lu dans ses pensées, Galford parla. « Tu sembles être épuisé après avoir attaqué ces Elfes plus tôt. Pour un Sorcier qui prétendait repousser une armée de Déchus, tes mouvements sont assez léthargiques, non ? »

Même en parlant, Galford n’arrêta jamais ses attaques.

Même après avoir frappé avec son épée, il ne semblait même pas essoufflé. Franchement, c’est incroyable... Mais, attends... je suppose que je devrais y penser plus comme s’il se consacre une stratégie d’ensemble de « se concentrer sur : ne pas arrêter ses attaques face à un sorcier, plutôt que la force derrière chaque frappe ». On dirait qu’il est aussi un maître du combat au corps à corps.

« Hmm..., » le visage de Diablo se transforma en un sourire tordu. « Tu es tellement faible que je ne peux pas trouver la motivation pour vraiment essayer ! »

Un bluff... Il s’agissait de la quantité de dégâts la plus importante qu’il avait jamais reçus avant aujourd’hui.

« Que dirais-tu de prendre de la distance entre nous et d’utiliser ta magie ? » railla Galford.

Après tout, il a vu à travers moi...

Rem, Shera et Alicia étaient encore à une vingtaine de mètres. Il ne pouvait pas reculer et les laisser s’impliquer dans ce combat, et Galford le savait bien.

Je dois l’arrêter ici.

Non, c’est impossible. Je ne peux pas gagner si je suis à la portée de cette épée.

Diablo avait fait un pas de géant en arrière, et Galford l’avait poursuivi.

« Comme je le pensais, tu valorises ta propre vie par rapport à la leur ! » déclara Galford.

Il se rapprochait rapidement. Se tenir à proximité de l’ennemi était la base la plus élémentaire d’un guerrier lorsqu’il combattait un sorcier.

« Tes mouvements sont adroits, cela c’est sûr. Toutefois ! Cependant, cela ne fait que rendre encore plus simple le fait de prédire ton prochain déplacement, Galford ! » déclara Diablo.

Alors que Diablo se repliait, il jeta un sort en un murmure. Pendant un moment, il semblerait que rien ne s’était passé...

Galford avait effectué son approche et le sol avait soudainement explosé à ses pieds.

« Quoi !? » s’écria Galford.

Ma magie doit l’avoir complètement pris par surprise.

L’attaque : Super Mine est un sort qui pourrait être placé et utilisé comme un piège. Il s’activerait sur n’importe quelle partie du sol visé par le lanceur de sorts, et infligerait des dégâts à tous ceux qui passeraient dessus. Diablo avait utilisé une version avancée du sort, qui pouvait être acquise en étant proche du niveau 80. Malgré le niveau d’apprentissage, il n’occasionnait pas beaucoup de dommages, mais il était rapidement activable. Il s’agissait d’un sort parfaitement adapté pour faire face à des adversaires qui s’approchaient pour se battre au corps à corps.

On dirait que j’ai réussi à blesser sa jambe.

Mais ce n’était pas assez pour empêcher le gouverneur de bouger. Diablo avait continué à poser plus de « Super Mines », mais même après l’avoir vu seulement une fois, Galford l’avait perçu comme un sort qui avait explosé lorsqu’il avait passé à côté. Sa perception était impressionnante. Cela, on pouvait l’admettre.

Se déplaçant vers l’avant dans un zigzag vertigineux, Galford avait fait son approche, une stratégie appropriée en réponse aux mines.

« Ça fait plus de trente ans depuis que quelqu’un m’a blessé avec succès, Diablo ! » cria Galford.

« Oh, vraiment... ? Ne pas avoir plus d’adversaires capables de faire plus que ça sera ta chute, Galford ! » déclara Diablo. « Les mesures que les personnes prennent pour se rapprocher des Sorciers au combat, et la magie nécessaire pour se prémunir contre cela... Tu ne sauras jamais les heures interminables que j’ai passées à optimiser tout ça pour tout simplement un moment comme celui-là ! Tel est le monde d’où je viens ! »

Mais, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre !

Galford était presque surhumain. Peu importe les autres races dans ce monde : il était susceptible d’avoir aussi certaines des statistiques les plus puissantes du jeu.

Mais celui qui se tenait devant lui n’était pas un joueur ordinaire...

Diablo, le Seigneur-Démon, était un être si puissant qui avait massacré d’innombrables challengers qui étaient venus lui faire face. Il n’avait jamais perdu quand il s’agissait de prédire les mouvements de son adversaire. Une « Super Mine » avait explosé sous les pieds de Galford, bloquant son mouvement.

C’est ma chance !!

Diablo pointa son bâton vers Galford, lançant un sortilège : « Change-toi en gel : Zone de Gel ! »

Il s’agissait d’un sortilège de glace de niveau 90 qui gèlerait une petite zone ciblée. Bien qu’il ne vaincrait pas un adversaire, il appliquerait l’effet de Gel, ralentissant ainsi leur mouvement.

Avec un craquement retentissant, Galford, le sol qui l’entourait, et l’air lui-même étaient gelés.

Prends ça !

Diablo avait rapidement serré son poing, puis il avait rapidement retrouvé son sang-froid.

Est-ce que ça va aller ? C’était un sort assez fort.

... Merde, je l’aurais peut-être tué.

La glace était déjà en train de se briser. Pendant une fraction de seconde, Diablo s’inquiétait du bien-être de son adversaire...

Galford se précipita vers lui, complètement indemne.

Ça n’a pas du tout marché !

Impossible...

Si c’est le cas, alors ce doit être une capacité martiale qui lui fournit une défense absolue !

Le choix du moment était difficile, mais il y avait une capacité martiale dans le jeu qui vous permettait d’annuler complètement une attaque de votre adversaire lors d’un combat. Cela avait presque semblé être une tricherie quand on l’utilisait, mais c’était ce que vous pouviez attendre de quelqu’un d’un niveau supérieur au 100.

Galford avait frappé avec son épée en une magnifique attaque.

Il va en libérer une grosse attaque !

Diablo était complètement sans défense. Peu importe la durée du sort, il y avait toujours une période de temps pendant laquelle vous ne pouviez pas bouger après avoir utilisé la magie.

Galford avait dû décider qu’il allait mettre fin à leur combat en ce moment, son épée avait commencé à briller d’un rouge alors que la chaleur enveloppait la lame.

Attaque sonique de chaleur.

Une capacité martiale qui pouvait être apprise au niveau 120, c’était une technique qui faisait rougir la lame de l’utilisateur. Cela avait permis au porteur de lancer une série de huit frappes presque instantanément.

Est-ce que la « chance » que j’ai obtenue avec ma « Super Mine » est une erreur qui m’a incité à utiliser un sort encore plus puissant ? Après ça, mon adversaire utiliserait sa technique pour se protéger complètement de ma magie et me frapperait avec son mouvement de finition.

Tout le monde pense la même chose.

« Un Seigneur-Démon n’a pas d’angles morts ! » déclara Diablo

« Que dis-tu maintenant !? » demanda Galford

La lame de l’épée se rapprochait. S’exposant à ce danger, Diablo cria : « La raison pour laquelle tu vas perdre, c’est que tu n’as combattu que des faibles pendant toute ta vie ! Omission... Projectile d’Électricité ! »

« Quoi !? »

Comme son nom l’indique, « Omission » était une compétence spéciale qui permettait à l’utilisateur d’ignorer le temps d’incantation. Il était plus proche de la capacité martiale d’un guerrier qu’a de la magie classique.

Projectile d’Électricité avait été classé comme un sort avancé de la magie élémentaire de la lumière. Ce sort avait généré des projectiles de lumière vers l’approche rapide de Galford. Il s’était déjà engagé à utiliser sa capacité martiale, donc il ne pouvait rien faire en réponse.

Les projectiles frappèrent au niveau de sa poitrine et l’envoyèrent voler vers l’arrière. Une haleine terne s’échappa de ses poumons alors qu’il s’écrasait sur le sol dur, déchirant le terrain lui-même alors qu’il frottait le sol avec son corps.

Les projectiles de lumière s’écrasèrent rapidement sur lui, lui infligeant alors des dégâts plus importants.

Galford était couvert de brûlures en raison de l’attaque, et son uniforme blanc était en lambeaux. De la fumée noire s’élevait de son corps. Pourtant, même ainsi, il était seulement sur un genou, utilisant son épée comme une canne pour se relever.

Diablo était impressionné.

Ouf, c’est bien la quantité de vie que j’attendrais de lui ! Il n’est pas encore mort...

Il était vrai que Galford avait assassiné Keera, mais Diablo ne voulait pas tuer quelqu’un s’il pouvait l’éviter.

« Qu’est-il arrivé au “coup final” ? » Galford avait déclaré ça avec un grognement de douleur. « Je suis toujours en vie, tu sais. »

« Hmph... Cette bataille est terminée. Je ne suis plus intéressé par toi, » déclara Diablo.

Diablo avait effectué un ricanement moqueur, mais à l’intérieur, une vague de soulagement l’envahissait.

Mais c’était quand même assez dangereux !

En fin de compte, la raison pour laquelle il avait gagné était grâce à son expérience de combat contre d’autres personnes, ainsi que la différence dans leur expertise de compétences. Pourtant, Galford avait facilement été l’ennemi le plus fort qu’il avait affronté depuis son arrivée dans ce monde.

Mais je ne peux pas le laisser penser qu’il m’a presque vaincu... Il pourrait encore venir après moi.

J’ai gagné, alors je pourrais aussi un peu bien le menacer.

« Tu étais beaucoup plus faible que je ne le pensais. Tu me déçois ! Sache que tu n’es même pas capable de faire face à moi ! » Diablo avait parlé d’une manière aussi arrogante que possible.

« ... Es-tu en train de dire que tu ne prévoies pas de me tuer ? » rugit Galford.

« Si tu veux mourir, fais comme tu veux, » répliqua Diablo.

« Es-tu sûr de cela ? » demanda Galford. « Je peux tout simplement envoyer un rapport au roi qui rend les choses bien, bien pire pour toi. »

Cela..., en vérité, cela pourrait être encore plus peu mauvais.

« Je ne vais pas permettre que cela se produise, » à ce moment-là, Alicia se dirigea vers eux, ayant récupéré de sa stupeur précédente. « Je vais préparer mon propre rapport au Roi, un qui indique comment vous aviez en vérité l’intention de saboter l’harmonie entre Faltra et un pays voisin ! »

« ... Et ? » grogna Galford. « Entre le gouverneur de Faltra et un simple Chevalier Impérial, qui pensez-vous qu’il croira ? »

« Sa Majesté est une personne de grande intelligence et de sagesse, » répliqua Alicia.

« Je pense qu’il est plus efficace de me tuer ici, » déclara Galford.

S’il va aussi loin, alors je pense que c’est une sorte de piège... Et aussi, il semblerait qu’il reviendrait me hanter si je le tuais.

Diablo était troublé. C’était la première fois qu’un adversaire dont il avait revendiqué la victoire l’avait fait devenir... inconfortable.

Mais même ainsi, revenir sur ce qu’il avait dit le rendrait boiteux.

« Hmph... Inutile. Comme je l’ai dit, si tu veux mourir, fait comme tu veux, » déclara Diablo. « Si tu souhaites à nouveau me défier, alors je serai volontiers ton adversaire. Mais la prochaine fois que tu penseras à lever la main contre moi ou l’un de mes biens... Sache que je te réduirai toi et la terre que tu gouvernes à l’état de cendres ! »

Il était un peu fou de menacer la ville elle-même, mais il l’avait quand même dit... au cas où. Après tout, Diablo voulait s’assurer que personne ne s’en prendrait à Rem et Shera.

Galford se releva.

Il veut faire un autre round ! Maintenant ! Nonnnnnn !

« Tu dis tout cela, et pourtant tu ne prends pas ma vie..., » Galford poussa un soupir. « Est-ce juste sur un coup de tête ? Ou est-ce que cela fait partie d’un grand projet que tu as ? »

Je veux juste sauver autant de vies que je peux.

Mais ce n’était pas du tout du genre d’un Seigneur-Démon, alors bien sûr, il ne dirait jamais ça à voix haute.

« Hmph... Je me sens simplement comme ça, » déclara Diablo.

« Tu pourrais un jour regretter de ne pas me tuer, » déclara Galford.

« Si tu oses me faire face, tu seras le seul à regretter d’avoir survécu jusqu’ici, » répliqua Diablo.

Galford lui tourna le dos. Puis, en levant sa main gauche.

« À toutes les troupes, on s’en va ! »

Sa voix avait résonné sur tout le champ de bataille. Les soldats qui avaient regardé la bataille s’étaient précipités, alignés devant Galford. Alors que le bruit de leur marche résonnait sur le terrain, ils firent leur retraite.

Diablo regarda le dos de Galford alors qu’il quittait la zone.

Alors, c’est fini...

Il n’avait aucune idée de ce qui allait se passer ici après ça... Pour l’instant, il avait réussi à mettre fin à la lutte.

Ce n’est peut-être pas le meilleur résultat, mais je pense que je peux l’appeler la deuxième meilleure conclusion à tout cela.

Diablo tourna son regard vers Rem et Shera.

***

Partie 5

Rem courut vers lui. « Est-ce que vous allez bien !? »

« Il n’y a aucun problème, » acquiesça Diablo. « Après tout, je ne faisais que jouer avec lui. »

« ... Pour que vous gagniez contre Galford, même après avoir combattu lors des autres batailles... Vous êtes vraiment fantastique, » déclara Rem.

Diablo était tellement heureux qu’il aurait voulu faire une petite danse de la victoire... mais avait plutôt fait un ricanement réservé plus approprié d’un Seigneur-Démon.

« C’est tout à fait normal, » répliqua Diablo.

Diablo avait vu Shera courir vers le cadavre de Keera. Il prévoyait également d’aller là-bas, mais...

Je suis tellement épuisé que même marcher est douloureux...

Il voulait juste s’endormir là où il se tenait.

« Hmm... Avez-vous des potions de disponibles... ? » demanda Rem à Diablo.

« Hm ? Es-tu blessée ? » demanda Diablo.

« Non, ce n’est pas ça... Je voudrais les utiliser sur les Elfes, » répondit Rem.

C’est vrai, nous pourrions probablement en sauver beaucoup avec des potions.

Diablo avait pris les potions de santé qu’il avait faites ce matin de sa poche.

Mais ce n’est pas cool pour un Seigneur-Démon d’utiliser ses propres objets pour sauver quelqu’un d’autre...

« Eh bien ! Hm, tu vois..., » déclara Diablo. « J’ai quelques tests que je voulais bien réaliser sous forme d’expériences. Ces potions sont trop faibles pour avoir un effet sur moi, alors... Va donc voir si nous pouvons réellement les faire fonctionner si c’est avec eux... »

Il avait donné Rem les flacons.

« ... Après tout, vous êtes vraiment gentil, » déclara Rem.

« T-Tu es folle ! » Diablo avait crié pour cacher son embarras. « Continue à dire des choses idiotes comme ça et je détruirai toute cette forêt ! »

« ... Je ne pense pas que je serais capable de survivre, alors je pense que je vais maintenant aller voir les Elfes, » répondit Rem en souriant.

Elle a vu à travers moi... Je suppose qu’il n’y a pas moyen de contourner cela après que nous ayons passé tout ce temps ensemble.

Diablo soupira. « Dépêche-toi et parts avant que je ne change d’avis. »

« ... D’accord. Je vous laisse vous charger de Shera, » elle avait couru vers les Elfes blessés.

C’est vrai : je dois aller voir Shera.

Après ça, Alicia était venue lui parler. « Sire Galford va sûrement faire un rapport non bénéfique à votre égard... Êtes-vous sûr que vous êtes d’accord avec ça ? » L’expression sur son visage était sérieuse.

Est-ce que tu me dis de le tuer ? Bien que je suppose que le fait qu’elle travaille comme un chevalier dans ce monde signifie qu’elle a une vision différente pour ce genre de situations.

Malgré tout, c’est un peu dur d’appeler Galford le « méchant » ici. Après tout, tout cela a été causé par la violence impudente de Keera.

Bien que je pense toujours que les actions de Galford étaient cruelles et lourdes. Je ne peux pas dire avec certitude s’il était vraiment nécessaire de tuer Keera.

Mais Galford n’avait pas agi à titre personnel, mais plutôt pour protéger ce pays. Puisque Galford avait été le seul à défier Diablo, tout ce qu’il avait fait était de se battre contre le gouverneur en réponse à cet acte. Il n’avait aucune intention de juger si une personne était bonne ou mauvaise, il n’était pas non plus un dieu, et il n’avait pas non plus les privilèges ou les obligations d’une telle chose. En fin de compte, Galford et les Elfes avaient leurs raisons de le faire, mais les deux étaient aussi à blâmer ici.

Après tout, je ne suis vraiment pas fan de guerre.

Diablo en avait déjà assez de se battre contre des armées. S’il avait montré maintenant la moindre faiblesse, quelqu’un pourrait finir par profiter de cette occasion.

« Je ne suis pas un dieu, je ne suis pas non plus un exécuteur de la loi, je suis un Seigneur-Démon, » Diablo informa ainsi Alicia. « Je tuerai qui je veux, et épargnerai qui je veux. Si le roi choisit de croire les paroles de Galford face aux vôtres et ose s’opposer à moi, alors je vais tout simplement massacrer tout ce pays. »

Il s’agissait à moitié d’une menace, et à moitié de la vérité. Si Galford avait utilisé ses soldats pendant leur bataille, il aurait été impossible pour Diablo de se battre sans tuer qui que ce soit. Comme il ne lui restait pas beaucoup de mana, il aurait été plus efficace pour lui de faire exploser tout le monde avec un sort de zone plutôt que de neutraliser chaque soldat, un à un.

Maintenant, si le roi envoyait vraiment les armées nationales afin de s’opposer à Diablo, son seul choix serait de se battre avec l’intention de tous les tuer.

Si je veux vraiment la paix, la meilleure chose serait de ne pas résister.

Donc, dans ce cas, si je ne tue personne, alors je me fais tuer à la place.

Il n’était pas un saint. Si une telle situation venait à se réaliser, il ne se contenterait pas de mourir comme le ferait un pacifiste.

« Je comprends vos intentions, » Alicia hocha la tête. « Cette fois, je serai la seule à essayer d’empêcher une guerre entre vous et Lyferia. »

« Comme tu le veux, » déclara Diablo.

Je compte sur toi ! Fais-le correctement !

Soudain, Alicia tourna son regard vers Rem. Diablo avait suivi son regard.

Rem travaillait sérieusement, allant vers chacun d’eux pour voir si l’un des Elfes était sérieusement blessé.

Alicia laissa échapper un soupir d’admiration.

« Pour être honnête, j’imagine qu’elle est épuisée... Il semble qu’elle n’a plus de mana, » déclara Alice.

« Hm... Après tout, Rem a fini par faire appel à son invocation, » déclara Diablo.

« Elle a l’air presque angélique, n’est-ce pas... ? » Alicia murmura, finissant sa phrase en un souffle.

J’ai l’impression de l’avoir entendue demander si cela venait en effet de la personnalité de Rem.

Mais qu’est-ce qu’elle veut dire ? Est-ce vraiment étrange pour un aventurier d’aider les autres quand il n’y a pas d’argent à obtenir d’eux ?

Peut-être l’avait-il mal entendue ? Il avait tellement perdu de points de vie et de point de mana qu’il se serait endormi sur le champ s’il perdait sa concentration pendant l’espace d’un instant. Il l’avait probablement mal entendue à cause de ça.

Ce n’est pas bon ! S’endormir debout comme un employé prenant le dernier train pour la maison n’est pas trop approprié pour un Seigneur-Démon.

Il avait essayé de stimuler son esprit avec son jeu de rôle de Seigneur-Démon. « Hmph ! Chacun de mes adversaires m’a laissé insatisfait. Y a-t-il quelqu’un dans ce pays qui me fera utiliser mon véritable pouvoir !? »

Il tenait son bâton en l’air alors qu’Alicia le regardait fixement.

Elle avait ensuite déclaré. « Vous êtes certainement un être à craindre, Sire Diablo... Vous pourriez même être un véritable Seigneur-Démon... »

Curieusement, il ressentait une sorte d’affection de sa part... Non, c’était quelque chose de plus que ça. On pourrait même l’appeler de l’adoration.

Je pensais qu’elle serait un peu plus paniquée à propos de cette réalité. Même si j’ai combattu au cours de toutes ces batailles, peut-être, qu’elle voit aussi à travers moi, puisque je n’ai encore tué personne...

« Je suis un Seigneur-Démon, » déclarai-je. « N’as-tu pas écouté ce que j’ai dit ? »

« Oui, s’il vous plaît, pardonnez-moi... S’il vous plaît, Sire Diablo, allez dès maintenant auprès de Mademoiselle Shera, » déclara Alicia.

« Ne m’accompagnes-tu pas ? » demanda Diablo.

« Je vais aller aider Mademoiselle Rem. Je crois que ce serait mieux pour Mademoiselle Shera si elle était uniquement avec vous, » avec un sourire énigmatique, Alicia revint auprès de Rem.

Peut-être que c’est juste quelque chose que seules les filles comprendraient... ?

Shera était immobile au milieu de la forêt. Ses épaules s’affaissèrent alors qu’elle se tenait devant le cadavre immobile de son frère.

Il n’avait pas été capable de le sauver.

Diablo avait essayé de parler... mais il n’y avait pas de mots que son rôle de Seigneur-Démon pouvait fournir pour réconforter quelqu’un qui venait de perdre un membre de sa famille.

Shera essuya ses larmes. Ayant remarqué que Diablo approchait, elle se tourna pour le regarder seulement un instant.

Il devait dire quelque chose, alors il ouvrit la bouche. « ... Hmm... »

« Oui... »

Avec cette courte conversation, ils redevinrent silencieux. Mais après un petit moment. Shera avait commencé à parler, les yeux toujours baissés. « ... Il n’y avait aucun moyen d’éviter cela, hein... Je ne sais pas grand-chose sur la façon dont les deux pays se comportent, mais je sais que mon frère a fait une mauvaise chose. »

Sa voix tremblait. Bien qu’il soit évident qu’elle essayait seulement d’agir courageusement, elle ne révélait pas comment elle se sentait vraiment.

En fin de compte, Diablo ne pouvait rien dire. Il ne pouvait pas exprimer pleinement comment il se sentait avec des mots.

Il avait alors posé une main sur l’épaule de Shera. Shera leva les yeux vers lui, ses yeux se brouillèrent avec un flot ininterrompu de larmes coulant sur ses joues blanches.

Elle s’était alors enfouie dans les bras de Diablo et avait pleuré à plein poumon.

Il n’y avait pas de mots. À la place, les larmes, elles-mêmes, proclamaient comment elle se sentait vraiment.

Peu importait ce que le défunt avait fait, où quelle était sa personnalité... Perdre sa famille était triste, et n’importe qui ressentirait la même chose.

Diablo caressa les cheveux dorés de Shera. Il avait le sentiment qu’il valait mieux rester comme ça jusqu’à ce que Shera se soit calmée.

***

De retour de leur bataille sur les rives du lac...

Alicia était immédiatement partie dans un voyage pour la capitale royale, apparemment pour faire un rapport de cet incident directement au roi. Diablo avait lui-même voulu l’escorter, puisque les troupes du gouverneur pourraient s’attaquer à Alicia afin de l’empêcher de faire un rapport défavorable au roi au sujet du gouverneur...

Le nom du Seigneur-Démon Diablo s’était propagé plus loin qu’il ne l’avait prévu, de sorte que l’arrivée de Diablo pourrait finir par être une source d’inquiétude pour le roi, alors elle avait refusé son offre. Selon Alicia, avec ce dernier incident, les enjeux avaient été augmentés d’une manière importante. Jusqu’à présent, il avait fait taire un escadron d’élite des Elfes, oblitéré une imposante Invocation, et par-dessus tout, était sorti victorieux dans une bataille contre le héros Galford. Si quelqu’un d’aussi puissant que lui s’approchait de la capitale royale à l’improviste, il ne serait pas étrange que le roi réagisse exagérément dans cette situation.

Diablo était essentiellement une armée d’un homme. Si un pays avec lequel ils n’avaient pas de relations diplomatiques marchait soudainement sur la capitale royale, cela ne pouvait être qu’une chose : « invasion ». Il n’y avait pas de place pour le doute dans une telle situation.

Ce fut la raison derrière le refus d’Alicia à l’offre d’escorte de Diablo.

Je n’ai probablement pas besoin de m’inquiéter pour elle, Alicia est très forte. Elle n’a peut-être pas été un adversaire pour Galford, mais elle a joué un rôle actif dans notre lutte contre les Elfes.

Et, elle a dit que le roi « serait sûrement en mesure de résoudre cette affaire pacifiquement » avant de partir précipitamment. Espérons juste qu’elle ramène de bonnes nouvelles.

Après tout, la paix est la meilleure des choses.

Cela faisait trois jours depuis la bataille avec les Elfes, et Diablo était allongé dans le lit de l’auberge après avoir de nouveau utilisé presque tous ses points de magie. Il passait une fois de plus ses journées à ne rien faire, attendant que cela revienne.

Galford n’avait encore rien fait, mais il pouvait attaquer à tout moment. Diablo voulait récupérer son mana aussi vite que possible, mais les potions de mana qu’il avait dans sa poche quand il avait été convoqué pour la première fois dans ce monde étaient particulièrement puissantes. Il ne voulait pas les utiliser à moins que ce soit une urgence absolue.

Cela étant dit, il n’avait cependant pas pu obtenir les matériaux nécessaires pour fabriquer des potions de mana, il n’avait donc pas eu l’occasion de mettre ses compétences d’Alchimie au travail.

Mais les personnes grandissent toujours.

Il n’allait pas passer encore dix jours d’affilée à se prélasser comme la dernière fois. Il avait demandé à Sylvie de lui apporter une potion de mana. Étant le maître de guilde, elle devrait au minimum être capable de rassembler les ingrédients dont il avait besoin. Bien que c’était son troisième jour d’attente pour avoir une réponse...

Il était seul aujourd’hui alors que Rem et Shera étaient parties faire des achats après une quête facile. Mais il aurait dû partir avec elles... Il s’inquiétait de ce que Galford ferait maintenant.

Mais, ma motivation... et mes points de magie...

Ne pas être capable de faire les choses qu’il voulait était la définition même de manque de mana. C’était comme si vous passiez votre temps à faire des choses stupides alors que vous auriez dû étudier pour des examens, ou jouer à des jeux lorsque vous avez une date limite qui vous arrivait à la figure.

D’après Rem, Galford n’essaierait pas de faire de quelqu’un son ennemi s’il était plus fort que lui dans le cas où il n’avait pas à le faire. La priorité ultime du gouverneur était de protéger la ville de Faltra. Et étant donné la situation actuelle, même un enfant pouvait comprendre qu’ayant Diablo comme allié serait une aubaine pour la ville.

Puisque Shera était une princesse elfique, il s’inquiétait aussi qu’elle soit prise en otage... Mais Shera elle-même avait ri en disant que, même s’il capturait la princesse d’un petit pays pour le faire, faire de Diablo un ennemi après avoir démontré à quel point il était fort serait une perte complète pour Galford.

Si Diablo enlevait la liberté aux filles à cause de son inquiétude, alors il ferait exactement la même chose que Keera. « Un Aventurier devrait être capable de se protéger ! » C’était l’un des principes de base du travail.

En tout cas, Galford ne devrait pas bouger avant que le roi ne prenne une décision après avoir entendu le rapport d’Alicia. Quant au Royaume de Greenwood, Celsior avait déclaré qu’il rapporterait tout ce qui s’était passé. Il avait également dit que Shera ne devrait pas avoir à se soucier d’être poursuivie après ça.

La raison pour laquelle ils avaient essayé de la ramener en premier lieu était à cause du propre jugement de Keera. Apparemment, le père de Shera avait été peu enthousiaste à l’idée de la faire revenir. Bien sûr, la prime sur Shera avait également disparu. Bien qu’il ne savait pas encore comment Greenwood réagirait à la mort de Keera.

Mettant tout cela de côté... Il avait été forcé de se retrouver face à quelque chose de vraiment horrible.

Il n’y avait pas de récompense pour leur dernière quête...

Et il n’y avait pas de récompense pour avoir évité la guerre...

Je vais te tuer, Galford !

Agh, à l’instant, je viens de perdre de mon mana parce que j’étais tellement en colère. Quand aurais-je récupéré ça ?

Diablo s’arrêta et prit une profonde inspiration. Après tout, cela avait été une demande du gouverneur pour empêcher une guerre entre les Elfes et Faltra.

J’ai fini par me battre contre le gars qui nous a donné la quête, donc je suppose que j’aurais dû le voir venir.

Même s’il n’avait pas été un Seigneur-Démon, personne n’irait demander une récompense le lendemain d’avoir battu leur client. Essentiellement, il avait fini par travailler gratuitement ces derniers jours.

Acheter sa faux de guerre et des ingrédients pour des potions l’avait mis dans le rouge. Et le résultat fut que Diablo, maintenant sans mana, était redevenu un NEET. Rem et Shera prenaient des choses comme des « quêtes de collecte » pour obtenir les récompenses.

C’est le style de vie d’une sangsue ! Je suis le pire...

Soudainement, de forts coups purent être entendus venant de la porte.

Rassemblant ça force, Diablo avait répondu : « Entre ! »

La porte s’était ouverte avec un grincement. Une petite fille entra, vêtue de sa tenue habituelle qui lui donnait l’air à moitié nue...

C’était Sylvie.

« Salut, Diablo ! Comment allez-vous ? Pas bien, hein. Bon, » déclara Sylvie.

« Ouais ! » grogna Diablo.

« Eh bien, j’ai de bonnes nouvelles pour vous aujourd’hui, » déclara Sylvie.

« Oh !? Avez-vous réussi à apporter ce que j’ai demandé ? » demanda Diablo.

« Passss exactement... Mais bon, ça devrait faire à peu près la même chose, » Sylvie avait sorti ce qu’elle cachait derrière son dos.

Est-ce une bouteille d’alcool ?

Il ne pouvait pas lire les mots dessus, mais il était à peu près sûr que c’était ça.

« Alors, ce n’est pas une potion de mana ? » demanda Diablo.

« C’est en fait une sorte d’alcool qui a un effet similaire à ça, » répondit Sylvie. « Parce que les potions sont efficaces même à petites doses, elles sont plutôt chères et rares. Mais ça, c’est tellement plus facile à trouver, et ça a bon goût ! C’est un truc assez fort, mais je parie que cela devrait aller pour vous, Diablo. »

« Alors, cela me permettrait de récupérer mon mana ? » demanda Diablo.

« Oui, ça, c’est sûr ! L’efficacité semble varier. Ah, j’ai aussi apporté du fromage, » déclara Sylvie.

Des trucs forts, hein.

Il ne savait pas exactement à quel point c’était fort, mais le corps de Diablo était solide. Il avait également la compétence qui neutralisait les effets de statut négatifs, il était donc possible qu’il ne devienne même pas pompette.

Il n’y a jamais eu de statut négatif Saoul dans le Croisement de la Rêverie, même si cela n’a pas d’importance en ce moment. Je vais devoir essayer.

« Alors, je vais le prendre, » déclara Diablo en acquiesçant. Assis sur le bord du lit, il tendit la main.

Sylvie avait tiré le bouchon de la bouteille, et un arôme fruité s’était répandu dans toute la pièce. À en juger par l’odeur puissante des raisins, cela semblait être une sorte de vin.

Elle le lui avait remis, et il avait bu tout le contenu en une gorgée.

« Ohh ! » Sylvie avait frappé ses mains. « Comme je pensais, vous pouvez certainement résister quant à ce niveau d’alcool ! »

« ... Ahh... Bien shûr ! Je suis... un Seigneur Dééémon ! » répliqua Diablo.

« Hmm... pouvez-vous vraiment résister face à ça... n’est-ce pas ? » demanda Sylvie.

Le corps de Diablo commençait à chauffer, il se sentait plutôt bien. Sa vision avait commencé à devenir floue... Ne pouvant même pas rester assis, il était retombé sur le lit.

En panique, Sylvie s’était précipitée vers lui.

« Hé, tenez le coup ! Allez-vous bien, Diablo !? » cria Sylvie.

C’est comme si j’étais sous l’eau...

Tout tremblait comme si son environnement était tordu et se déplaçait tout le temps.

Il fait tellement chaud. J’ai besoin de quelque chose de froid...

En pensant cela, il tendit aveuglément des mains errantes...

... et il avait ainsi réussi à saisir quelque chose, quelque chose de mince et doux. C’était doux au toucher, et c’était justement parfait pour lui en ce moment. Avec ses deux bras, il l’avait tiré vers lui.

« Q-Que faites-vous, Diablo !? » s’écria Sylvie.

Pendant un moment, Diablo avait halluciné en pensant qu’il était dans son propre lit dans le monde réel.

Franchement, j’ai si sommeil... sommeil... Oh ? Mon oreiller de corps se trouve là.

« Mm... » Sans même le savoir, il avait traîné Sylvie jusqu’au lit.

« Quoiiii !? » cria Sylvie.

« Mm... C’est génial, » déclara-t-il en enlaçant l’oreiller.

« Diablo !? Cela me rend mal à l’aise ! » cria Sylvie.

« Hmm... Tellement doux à prendre dans ses bras... C’était vraiment ça que je voulais en provenance d’un bon oreiller de corps... Je prendrais un prêt juste pour pouvoir l’acheter. »

« Qu’est-ce qu’un oreiller de corps !? » s’écria Sylvie. « Et que voulez-vous dire par “prendre un prêt” !? »

« Hmm ? Il y a quelque chose dessus... Quelque chose qui provoque vraiment une sensation de douceur..., » murmura Diablo.

« A-Attendez ! Vous ne pouvez pas tirer ça !! Ce n’est pas bien, Diablo !! Même moi, je me fâcherais si vous alliez plus loin que ça ! » cria Sylvie.

« Mais c’est si doux..., » déclara Diablo.

« Nnngh! Vous êtes censé être un Sorcier... Comment pouvez-vous être si fort que ça... !? » s’exclama Sylvie.

À moitié endormi, Diablo avait commencé à la caresser. Sylvie se tordait dans ses bras.

« Ahn! Non ! » cria Sylvie. « Vous ne pouvez pas toucher là-bas ! Je suis une Marcheuse d’Herbes, et vous êtes un Démon, donc si nous le faisions, c’est... faire ceci est... ! Ce n’est pas correct !! Ah ! Ahn ! Non, pas là ! Vous ne pouvez aller là ainsi ! Non ! Diablo ! Ahhhhhnn ! AAAAAAAAhhhhhhhhh ! »

Dans un spasme, le dos de Sylvie s’arqua fortement. « ... Haha... Haha... B-Bon sang, Diablo... Envisagez-vous de prendre la responsabilité de tout cela... ? Hm ? Euh ? »

« Zzz... Zzz... Zzz »

« ... Est-il endormi ? » se demanda-t-elle.

Sylvie avait lutté afin de se libérer des bras de Diablo. Cependant, même s’il était profondément endormi, les bras de Diablo ne seraient pas déplacés si facilement.

« Laissez-moi partir avant de dormir ! Rem et Shera vont bientôt revenir !! Et redonnez-moi mes habits !! » demanda Sylvie, en larmes.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre vivement la suite

Laisser un commentaire