Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 4

***

Chapitre 2 : Essayons d’être un aventurier

Partie 4

« Attends, toi, le démon avec des cornes ! » Il s’agissait d’un humain qui l’avait arrêté afin de l’empêcher de monter.

Il avait des sourcils épais et un regard qui dégageaient un fort sentiment de détermination.

Il était grand et mince, et même si ses cheveux étaient courts dans le dos, une longue partie de sa frange pendait à l’avant. Il était entièrement recouvert d’une armure dorée et portait une épée longue à sa taille.

Rem plissa ses sourcils. « ... Émile. »

« Blegh. » Shera avait également ridé son front alors qu’elle faisait un visage mécontent.

Le jeune homme appelé Émile se précipita vers eux, bloquant leur passage.

Jetant un bon coup d’œil au visage de Diablo, il laissa échapper un reniflement. « Je n’aime pas ton visage. »

Diablo se tourna vers Rem. « C’est quoi son problème ? »

« ... On dit qu’il est le guerrier le plus fort de la Guilde des Aventuriers. Il est également l’examinateur pour les Guerriers ici, » elle avait dit avec un désintérêt total, comme si elle avait lu un manuel d’instructions.

Émile passa ses doigts dans ses longues franges avant de déclarer. « Mais bien sûr ! Je suis le grand Émile Bichelberger ! Ayant atteint le niveau 50, je suis la fierté de la Guilde, connue sous le nom du “Guerrier Surhumain”. »

Eh bien, c’était certainement une manière pompeuse et théâtrale de nous dire son nom.

La main de Diablo avait un peu poussé son bâton vers l’avant.

Il avait reçu d’innombrables défis de la part des gens du jeu qui s’annonçaient comme ça. Et il les avait tous oblitérés.

Tiens bon, calme-toi ! Ce n’est pas le jeu, et ce n’est pas mon donjon. Il pourrait même ne pas être un challenger acceptable.

S’il essayait de parler Émile, ça ne ferait que nuire à l’image sur laquelle il travaillait avec Rem et Shera. En repensant à l’incident avec Galluk, ce serait pour le mieux s’il n’acquérait pas le courroux des autres personnes.

Il essaierait de garder à l’esprit de ne pas le provoquer quand il lui parlerait.

« Qui t’a donné la permission de te tenir devant moi et de te nommer, morveux ? » déclara-t-il finalement.

Non seulement Rem et Shera, mais tous les autres Aventuriers avaient été gelés par le choc provoqué par ses paroles.

Un sourire intrépide était apparu sur le visage d’Émile. « Permission ? Ha, je te le renvoie ! Qui t’a donné la permission de faire n’importe quoi !? Écoute, Démon. Je ne sais rien à propos de toi, mais j’AIME vraiment les femmes ! »

« Quoi !? » s’écria Diablo.

« Je ne te pardonnerai jamais d’avoir placé des colliers sur les pauvres Rem et Shera et de les faire se parader devant tous ! » déclara Émile. « Tu dois avoir du courage pour avoir osé les transformer en tes esclaves et venir ici ! »

Les autres Aventuriers avaient fait écho afin de montrer leur soutien envers Émile en leur disant : « Ouais, c’est vrai ! » On dirait que le combat qui se déroulait avant avait déjà été réglé.

Mais ils avaient tout tort.

Il pourrait être facile de se faire une idée fausse à cause de ses manières d’agir en tant que Seigneur-Démon, mais Diablo était un pacifiste dans l’âme. Il n’aimait pas causer des ennuis, et il ne voulait pas rentrer en conflit avec d’autres personnes.

Surtout, il était mauvais quand il fallait traiter avec ce genre de personnes qui se proclamaient fondamentalement être dans le droit tout le temps, ce qui signifiait qu’il ne pouvait pas être en désaccord avec eux.

Il essaierait de parler aussi paisiblement que possible pour que ce type le laisse partir.

Diablo avait alors ouvert sa bouche. « Ne fais pas autant de bruit, car j’ai juste mis des colliers sur des filles, faiblard. »

Émile plissa ses sourcils. « Hmhmmm... Alors tu dis par là que je devrais venir jusqu’à toi avec tout ce que j’ai si je veux les libérer, n’est-ce pas ? »

Non ! Tu as totalement imaginé des sous-entendus totalement faux !

Maintenant qu’il y pensait, chaque fois qu’il finissait de parler en faisant son numéro de Seigneur-Démon, il finissait par se battre contre ses opposants.

Peut-être qu’il n’était pas très bon pour éviter d’avoir des ennuis.

Mais je ne peux même pas faire sortir des mots si je n’utilise pas mon rôle de Seigneur-Démon. Le mieux que je peux gérer est quelques « Ah » et « Hmm ».

Et si ce type était confiant quant à se battre, il prendrait ça comme si Diablo avait peur et il se moquerait de lui.

Eh bien, c’était ainsi. On dirait qu’il était temps de renoncer à essayer de le dissuader.

Diablo était un sorcier, et n’avait pas d’affaires à voir avec un examinateur pour les Guerriers. Il allait faire le tour d’Émile et avant de se diriger vers l’escalier pour le deuxième étage.

Il avait essayé, mais Émile ne le laisserait certainement pas passer. « Arrête-toi ! Je ne te laisserai pas partir tant que tu n’auras pas libéré les filles ! »

Rem avait un regard peiné sur son visage.

Shera avait l’air d’hésiter à propos de quelque chose.

Ce serait embarrassant pour elles de devoir révéler que la raison pour laquelle elles avaient les colliers était parce que leur propre magie avait échoué, et qu’elles ne savaient pas comment les enlever, et qu’elles avaient même eu besoin de parler avec Céles de l’Association des Mages pour les aider à trouver un moyen de le faire.

Mais il n’y avait aucune raison pour eux de le dire aux autres aventuriers.

Si seulement Émile n’avait pas été impliqué !

Maintenant, il savait pourquoi Rem et Shera avaient l’air si malheureuses quand Émile les avait interpellés. Fondamentalement, ce type était tout simplement ennuyeux, et allait fourrer son nez dans les affaires des autres.

Rem avait ouvert sa bouche pour parler. « ... Émile, ces colliers sont en fait... »

Diablo lui avait alors coupé la parole. Il ne voulait pas leur faire encore plus honte.

Il ne voulait pas lui faire dire qu’elles étaient esclaves d’un démon dont elles ne savaient presque rien devant les autres aventuriers.

Diablo avait resserré sa main sur son bâton avant de dire. « Si tu dois me barrer la route, je vais devoir te détruire ici. Et cela, peu importe qui tu es. »

Émile dégaina son épée avant de proclamer. « Je vais te faire enlever ces colliers que tu as placés sur les pauvres Rem et Shera ! Je suis le protecteur de toutes les filles, Émile Bichelberger ! Sache que je ne tomberai jamais devant une femme ! »

C’était en fait un peu nostalgique d’accepter un défi de quelqu’un d’autre.

Diablo avait inconsciemment mis une certaine distance entre lui et l’épéiste. Se mettre à une distance qui lui était avantageuse était aussi naturel que respirer quand il se battait contre d’autres personnes.

Cela ressemblait à de la peur d’avoir reculé un peu vis-à-vis de lui.

S’il était niveau 50, alors ce gars devrait être capable d’utiliser quelques bonnes capacités martiales.

Les capacités martiales étaient des compétences spéciales que les Guerriers et les Archers pouvaient utiliser. Il y avait des attaques utilisées non seulement avec des épées, mais aussi avec des haches, des lances, des arcs et même des attaques à mains nues.

En utilisant des PE (Points d’Endurance), vous pouviez utiliser ces attaques. Il y avait aussi des compétences pour la défense et pour effectuer des mouvements spéciaux.

Contrairement aux PV et PM, les PE se reconstitueraient naturellement au fil du temps, et à un rythme très rapide.

Diablo ne possédait aucune compétence de Guerrier.

Mais s’il était capable d’écraser les capacités de son adversaire, alors il devrait pouvoir continuer comme si de rien n’était.

S’il pouvait voir les animations de départ pour les mouvements, alors il saurait quelle attaque venait vers lui.

Un « Châtiment de l’Épée », hein.

C’était une technique d’épée où, après que l’utilisateur ait baissé sa position, il réduirait instantanément la distance entre lui et leur adversaire, déchaînant une puissante frappe pour blesser son adversaire.

Puisque les Guerriers ne pouvaient presque rien faire jusqu’à ce qu’ils se rapprochent, la plupart des joueurs de Guerrier utiliseraient cette technique en premier lors des combats.

Cependant, mis à part peut-être quand il faisait du PvE, ce châtiment n’était pas conçu pour frapper un ennemi.

Un joueur expérimenté utiliserait la portée de charge du Châtiment de l’Épée pour combler l’écart entre lui et leur adversaire, annulant la frappe résultante pour pouvoir faire à la place leur prochaine attaque.

Les Guerriers étaient destinés à être joués comme dans un jeu de combat, où vous lisiez les mouvements de votre adversaire et vous approchiez au corps à corps pour effectuer des attaques. Habituellement, il se protégeait de la charge en lâchant une volée de sorts. Toutefois...

Ce serait très mauvais si je fais une telle chose dans la Guilde des Aventuriers...

« Hmph... Quel ennui... ! » déclara Diablo.

« J’arrive, Démon ! Je vais te faire libérer ces filles ! » cria Émile. Il commença sa charge.

Et ainsi... Diablo fut stupéfait.

Il n’a pas annulé l’attaque !?

Il avait bloqué l’attaque en utilisant le Bâton de Tenma.

Le visage d’Émile avait affiché sa surprise avant de dire. « Hola, alors tu as pu encaisser ça, Sorcier ! »

« Est-ce que tu me sous-estimes en m’attaquant avec un tel truc ? » demanda Diablo.

« Ne me prends pas à la légère ! Je donne toujours tout ce que j’ai si c’est pour les dames ! » En disant cela, Émile avait effectué un large mouvement avant de placer son épée au-dessus de sa tête.

L’attaque issue de ses capacités martiales qu’il allait utiliser était une technique très puissante, mais qui prenait un certain temps avant qu’elle ne s’active. « La Chute des Alpes. »

Diablo avait grogné en voyant ça. « Comment se peut-il... »

Les habitants dans ce monde n’étaient pas seulement de bas niveau, mais ils manquaient du moindre bon sens quant aux jeux vidéo !

Le fait d’utiliser une telle attaque à bout portant était presque comme si vous disiez « Frappez moi dans la gueule ! » Habituellement, vous ne le voyez même pas à moins que quelqu’un ait fait une erreur et ait poussé le mauvais bouton ou un truc aussi aberrant que ça.

Ce type avait sérieusement fait preuve de laisser-aller quant à ses tests de compétence.

Utilisant son bâton comme une canne, Diablo le poussa vers un Émile plein de faille.

Il n’avait pas appris les capacités martiales, donc c’était juste une attaque normale avec son bâton. Cependant, c’était une attaque remplie de la force physique de quelqu’un qui était au niveau 150.

« Hmph ! »

« Gah!? »

Émile avait été envoyé dans les airs vers l’arrière.

Tout l’air avait été chassé hors de ses poumons au moment où il percuta le mur. Il s’effondra sur le sol. Il était à genoux près de l’escalier menant au deuxième étage.

Les Aventuriers qui avaient regardé ça se taisaient.

Était-ce trop fort !?

Cependant, Émile s’était relevé.

« GrrAHHH !! ME faire ça !! Me faire tomber devant des FEMMES ! Cela ne se produira JAMAIS !! » cria Émile.

Étonnamment, il s’agissait d’un gars qui avait une certaine volonté en lui.

Eh bien, je suppose que cela devrait être évident pour un guerrier de niveau 50.

En tant que Sorcier, il semblait qu’il n’était pas capable de faire assez de dégâts pour faire tomber quelqu’un inconscient avec juste une attaque normale.

S’il revenait sur lui avec une rafale d’attaques consécutives, alors il n’aurait pas autant d’ouvertures qu’auparavant. Il ne serait pas possible pour Diablo de gagner s’il devait refréner sa magie de peur d’endommager le bâtiment.

Pourrais-tu déjà reculer, mec ?

Diablo laissa un sourire sadique se faufiler sur son visage. « Heh heh heh... Je ne serai pas capable de me retenir pour le prochain. »

« Oh ouais !? Moi de même ! Je suis le Guerrier Surhumain de la Guilde des Aventuriers, Émile Bichelberger ! Pour le bien de toutes les femmes opprimées, je prendrai mon épée et je me battrai jusqu’à ma mort ! » cria Émile.

« ... Émile, » Rem avait appelé avec douceur Émile afin de l’arrêter.

« Ne vous inquiétez pas, Rem ! Je vais vous libérer de ce démon haineux dès maintenant ! » répondit Émile.

« ... S’il vous plaît, arrêtez-vous, » demanda Rem. « Permettez-moi de le dire clairement : la raison pour laquelle je porte ce collier est due à un échec de ma propre conception. »

« Hein !? ... De-De quoi... parlez-vous là ? » demanda Émile.

« ... Je ne peux pas trop rentrer dans les détails... mais, car Shera et moi avons échoué. Nous avons été celle qui avons reçu le collier qui aurait dû aller sur notre Invocation. » Rem se mordit la lèvre après avoir dit ça.

Les joues de Shera étaient rouges et elle semblait sur le point de pleurer.

Alors, elle l’a finalement dit...

Elle était intervenue pour s’assurer que le combat de Diablo et Émile ne serait pas plus intense.

« ... Il a promis de nous aider à enlever ces colliers..., » continua Rem.

« Qu-Qu’est-ce que vous venez de dire !? » s’écria Émile.

« ... Nous ne savons pas comment enlever les colliers nous-mêmes, et nous avons demandé à Mademoiselle Célestine qui nous aide à trouver un moyen de les enlever, » répondit Rem.

La voix d’Émile était devenue fragile. « Étais-je, peut-être... »

« ... aller trop vite aux conclusions, oui, tout à fait. Veuillez ranger votre épée, » demanda Rem.

Un frisson avait parcouru toute la pièce.

Après avoir gardé le silence pendant un certain temps, Émile s’était mis à rire. « Hehe... Ha ha ha ! Super ! Donc, il n’y avait alors pas de filles forcées qui ont été obligées à porter des colliers ! »

Il agit comme si tout cela était la fin d’une histoire touchante. Que se passe-t-il !?

Il rayonnait d’un sourire revigoré. « Hé, Démon ! Quel est ton nom ? »

« Diablo. »

« Je m’appelle Émile Bichelberger ! » déclara Émile. « Je suis l’allié de toutes les femmes et un allié de ceux qui sont alliés aux femmes ! Cela signifie que si tu aides Rem et Shera à retirer ces colliers, je suis aussi ton allié ! »

« Ah bon !? »

« Désolé d’avoir tenté de te couper sans une bonne raison ! Chaque fois que tu as besoin de la puissance d’un guerrier, n’hésite pas à le demander au grand Émile ! Cela dit, tu étais pas mal de ton côté aussi ! » déclara Émile.

« Hehe..., » Diablo laissa échapper un petit rire.

Après tout, il n’est pas si méchant.

Non seulement cela, mais contrairement à la Salamandre que Diablo avait vaincue d’un coup, ce type était encore impatient de le combattre. On dirait que le fait qu’il était un Guerrier de niveau 50 était bien un fait réel.

Émile s’était retiré du chemin menant à l’étage.

« Désolé d’être dans ton chemin, » continua Émile. « Vas-tu faire ton inscription dans la Guilde des Aventuriers ? Si tu cherches à être un guerrier, alors je vais te classer en fonction de ce dernier coup que tu as fait sur moi. Hmm... En tant que Guerrier, je pense que tu dois être au niveau 40 ! »

Il y avait alors eu des murmures dans la foule. On dirait que d’avoir été classé comme étant un Guerrier niveau 40 était assez impressionnant.

Attends, est-ce que tous ces gars sont plus bas que ça ? Ce n’est pas la première ville du jeu ou quoi que ce soit du genre, franchement !

Diablo secoua la tête. « Je suis un Sorcier. »

« Quoi !? C’est vraiment dommage..., » déclara Émile. « Eh bien, je suppose que c’est ainsi... Diablo, viens me trouver après avoir fini ton premier travail d’Aventurier ! Nous allons ainsi pouvoir fêter tous les deux ta première réalisation ! »

« Hmph, si j’en ai envie..., » déclara Diablo.

Émile les regarda partir alors que Diablo et compagnie monta l’escalier jusqu’au deuxième étage.

Rem, qui était juste à côté de lui, lui avait parlé. « ... Émile n’est pas une mauvaise personne, et ses compétences sont très certainement assez impressionnantes. »

« Mais il est également un grand idiot, n’est-ce pas ? » Shera avait rajouté ça.

« ... C’est vrai, » il pouvait exactement dire comment se sentait Rem à la manière dont elle avait répondu.

Ils avaient eu des ennuis auxquels ils ne s’attendaient pas, mais ils étaient enfin en route pour faire leurs inscriptions en tant qu’Aventuriers.

Il a dit que nous célébrerions une fois notre premier emploi terminé. Faisons alors de notre mieux.

Tout comme quand il avait commencé le Croisement de la Rêverie pour la première fois, son niveau d’excitation creusait les plafonds.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire