Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 2

***

Chapitre 2 : Essayons d’être un aventurier

Partie 2

De retour au bar se trouvant au rez-de-chaussée de l’auberge...

Il était construit avec du bois qui possédait une finition brillante et fumée, c’était là où ils avaient dîné avec Céles la veille.

Bien sûr, il fonctionnait comme un bar le soir, mais vous pouviez aussi venir ici le matin ou le midi pour manger un morceau.

Céles avait réussi à chasser tout le monde la nuit dernière, mais en ce moment c’était plein à craquer.

Diablo, Rem et Shera avaient réussi à obtenir une table et s’étaient assis pour le petit déjeuner.

Il y avait sept tables qui pouvaient accueillir quatre personnes ici, et un comptoir également, mais ils avaient déjà été pris.

Il y avait même des gens qui se tenaient debout et qui parlaient entre eux, donc c’était assez bruyant.

Tout le monde qui était ici était un Demi.

Diablo pencha la tête alors qu’il pensait à ça.

Au départ, il y avait six races au choix dans le jeu, le Croisement de la Rêverie : Elfe, Panthérien, Nain, Marcheurs d’Herbes, Démon, et Humain.

Toutes les races autres que les humains étaient appelées des « Demis ».

Selon le cadre historique du Croisement de la Rêverie, certains humains (généralement des aristocrates) discrimineraient les Demis. Les différents problèmes causés par cela avaient été utilisés pour plusieurs quêtes dans le jeu.

Il y avait beaucoup plus de types de Demis que d’humains, mais les humains auraient constitué la moitié de la population. Puisqu’ils avaient de très bonnes statistiques de départ, il y avait beaucoup de joueurs qui préféraient jouer avec des personnages humains.

Le personnel de l’établissement et même les clients ici étaient tous des Demis. Était-ce vraiment une coïncidence... ?

Shera rapprocha son visage de la sienne et commença à chuchoter. « ... Rem est assez effrayante aujourd’hui. »

Rem était assise dans un silence complet, poignardant ses pommes de terre encore et encore avec sa fourchette en bois... C’était comme si elle avait une sorte de rancune contre elles.

On dirait qu’elle était toujours en colère vis-à-vis de ce qui s’était passé ce matin.

Diablo, comme il devrait le faire, avait ouvert la bouche pour s’excuser. « Rem, à propos de ce matin... »

« ... Je ne suis pas fâchée, » répondit Rem. Le ton de sa voix disait une tout autre chose.

« Mais, tu sais..., » déclara Diablo.

« Je ne suis pas fâchée. Je ne suis pas fâchée, alors choisissez quelque chose d’autre sur quoi parler. S’il vous plaît, » déclara Rem.

L’assaut incessant de la fourchette de Rem transformait lentement les pauvres pommes de terre en une purée de pommes de terre.

Elle avait l’air d’être le type à relâcher silencieusement sa colère. À la manière dont elle réagissait, il décida de faire comme elle le demandait, et il changea de sujet.

« Il semble que cette auberge ait seulement des Demis comme client et personnel, » déclara Diablo. « Je ne vois aucun humain, pourquoi ? »

« ... Les humains ne restent jamais dans les auberges pour Demis, » répondit Rem.

Peut-être était-ce parce qu’elle était en train d’assassiner sa pomme de terre, ou peut-être parce qu’elle disait toujours tout d’un ton calme et recueilli, mais il avait du mal à comprendre ce qu’elle voulait dire.

« Hm... Donc il y a des auberges pour les Demis dans ce monde ? » demanda-t-il.

Même si le jeu disait que quelqu’un était « discriminé » ou « détesté par beaucoup », il n’y avait jamais de discrimination réelle dans le jeu.

Il était vrai qu’il y avait certains PNJS dans les quêtes parlaient comme des racistes, mais il va sans dire que tout le monde qui jouait au Croisement de la Rêverie était humain. Avec tous les rôles joués par des joueurs qu’il avait rencontrés, il n’avait jamais vu quelqu’un essayer de faire semblant de discriminer des Demis.

Il semblait qu’il y avait un plus grand écart entre les Humains et les Demis dans ce monde.

On dirait que ce serait intelligent de se méfier des Humains ici.

Être blessé sans raison était la définition même de la discrimination.

C’était probablement une histoire différente si vous étiez un Demi avec des circonstances spéciales, comme Rem.

Alors que l’âme du Seigneur-Démon Krebskulm est scellée en elle...

Diablo regarda la Panthérienne.

Remarquant cela, Rem couvrit rapidement sa poitrine avec ses mains.

Ce n’était pas comme si je regardais là-bas, OK !? Eh bien, je veux dire. Je suppose qu’avec tout ce qui s’est passé ce matin, rien de ce que je pourrais dire n’aurait de sens. Alors, bien sûr qu’elle serait sur ses gardes.

Mettant ça de côté, il se souvint juste de quelque chose que Galluk lui avait dit qui le dérangeait. Il avait utilisé le mot « Niveau ».

« Hé, vous deux. Utilisez-vous les “Niveaux” pour mesurer votre puissance ici ? » demanda Diablo.

Shera avait l’air d’avoir du mal à en parler. « Niveaux, niveaux. Je ne pense pas que je, hm... avoir un... ? »

« ... Je suis une invocatrice de niveau 40, » alors qu’elle se vantait légèrement tout en disant ça, l’humeur de Rem semblait s’être améliorée un peu.

On dirait qu’ils avaient aussi utilisé des niveaux ici.

Mais comme il s’agit d’un monde sans fenêtres de statut, pas de barres d’EXP, et pas même une petite musique pour quand vous étiez monté de niveau, il ne s’y attendait pas.

« Sur quoi vous basez-vous pour décider de votre niveau ? » demanda Diablo.

« ... Si vous êtes un sorcier, alors l’Association des Mages détermine cela pour vous, » répondit Rem. « Ils ont un moyen de le mesurer là-bas. Je ne sais pas comment cela fonctionne pour d’autres professions, mais je suppose qu’il y aurait quelqu’un qui le mesurerait dans la Guilde des Aventuriers. »

« Tout à fait ! Ils ont ce qu’il faut, » déclara Shera. « C’est pourquoi je n’ai pas encore de niveau. Je ne me suis pas inscrite dans la Guilde des Aventuriers ! Quand ils vont mesurer mon niveau, je suis sûre que je serai du genre au niveau 40 ou 50 ou quelque chose comme ça ! »

Ses oreilles se tortillaient alors qu’elle proclamait. Hehe, alors elles bougent réellement.

La queue noire de Rem se balançait d’avant en arrière, comme si elle balayait ce que Shera avait dit. « ... Peu importe comment vous le voyez, vous êtes probablement autour du niveau 10... ce qui serait déjà surévalué. »

Cela signifierait probablement que le niveau moyen de ce monde était au plus dans la vingtaine.

Shera gonfla ses joues. « Ce n’est pas vrai ! J’étais niveau 40 selon la Guilde chez moi ! »

« ... C’était selon le test du Sorcier au pays des Elfes ? » demanda Rem.

« Hmm... Eh bien... c’était celui pour les Archers..., » répondit Shera.

« ... Si vous connaissez déjà votre niveau, n’êtes-vous pas déjà inscrite en tant qu’Aventurière ? Si vous avez déjà fait cela dans une ville, alors vous ne devriez pas avoir à le faire dans une autre, » déclara Rem.

« Je n’avais pas l’âge pour être une Aventurière, mais ils m’ont quand même laissé tester. C’était un peu comme une chance de tester mes compétences, puisque j’étais encore une enfant, » répondit Shera.

« ... Étiez-vous au niveau 40 alors que vous n’étiez qu’une enfant ? » demanda Rem. « Alors, je n’ai aucun doute sur vos compétences en tant qu’Archère... Mais pourquoi voulez-vous être une Invocatrice ? »

« Les archers sont des solitaires, vous savez ! » répondit Shera. « Les Invocateurs obtiennent tous ces Invocations mignonnes, non ? Alors je ne serais plus jamais seule, même si c’était dans une forêt sombre au milieu de la nuit ! »

« ... Donc vous voulez des invocations mignonnes, » déclara Rem. « Je vois... je vois... Alors vous n’aurez plus besoin de Diablo. Il n’est après tout même pas une invocation. »

« J’ai besoin qu’ils soient aussi très forts ! » répondit Shera.

Il semblait qu’elles se sauteraient à la gorge de l’autre dans peu de temps.

Diablo était alors intervenu en tant que médiateur, donnant un ordre. « Une fois que nous aurons fini de manger, nous allons à la Guilde des Aventuriers ! »

Excitée, Shera se pencha en avant. « Super ! Je dois aller m’inscrire et commencer à économiser ! Si Diablo est avec moi, alors je n’ai rien à craindre ! »

« ... Ignorons l’Elfe stupide là-bas. Je pensais aussi que je voulais emmener Diablo à la Guilde des Aventuriers. Je suis curieuse de voir son niveau, » déclara Rem.

C’était vrai qu’il n’arrêtait pas de dire qu’il était au niveau 150, mais c’était seulement dans le jeu.

À quel niveau serait-il dans ce monde réel ?

Il n’était pas faible, il était sûr de ça. Ce qu’il voulait savoir, c’était à quel niveau il serait selon le système de ce monde.

Finissons le petit déjeuner et partons.

Diablo avait tendu la main tenant sa fourchette vers une pomme de terre qui n’avait pas été écrasée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le travail. Et qui paye le repas ? 😉

Laisser un commentaire