Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 11

***

Chapitre 2 : Essayons d’être un aventurier

Partie 11

Le Royaume de Greenwood...

Dans l’histoire déclarée dans le jeu, il s’agissait d’un pays situé au cœur d’une forêt, et il était complètement gouverné par les Elfes. Parmi les autres pays elfiques, on disait qu’il était le plus ancien, le plus grand et le plus important de tous. Il avait été établi dans l’histoire du jeu qu’il s’agissait d’un pays isolé du reste du monde.

Il y avait des quêtes qui vous envoyaient à l’intérieur de Greenwood, mais les autres PNJs Elfe vous affichaient surtout des accueils extrêmement froids lors de toutes vos interactions avec eux. Puisque les Elfes étaient considérés comme la race la plus proche des Célestes, cette fierté leur avait donné un certain air d’exclusivité.

L’une des quêtes historiques du jeu était une demande du Royaume de Greenwood. Le titre de la quête était quelque comme : « Sauvez la Princesse Elfe ! »

Au lieu que cela soit un marchand d’esclaves, les informations sur la quête déclaraient que la princesse avait été kidnappée par les Déchus.

Je vois... donc je suppose que vous pourriez dire que ces Elfes sont au milieu d’une quête pour sauver leur princesse qui a été kidnappée par moi.

Il était dans tous les cas vu comme étant le méchant dans le cas présent. En pendant ça, Diablo se mit à sourire.

Il avait décimé beaucoup d’aventuriers tout en jouant son rôle de Seigneur-Démon, alors jouer le méchant le motivait énormément.

De plus, il avait aussi quelque chose à leur demander.

La quête que Diablo et les autres étaient en train de faire était une demande de l’Association des Mages.

Est-ce que Celsior et les autres avaient trompé la Guilde des Aventuriers en utilisant faussement le nom de l’Association des Mages pour demander la quête ? Sauraient-ils faire quelque chose comme ça d’une manière si détournée ? S’ils avaient trouvé Shera en ville, ils auraient pu simplement essayer de la ramener comme Émile l’avait fait à la Guilde.

Ils avaient fait tout ce qu’ils pouvaient pour faire venir Diablo loin de la ville et le faire aller jusqu’à la Forêt Mangeuse d’Hommes, où ils l’attendaient en effectuant une embuscade. Le client pour cette quête savait aussi que ce travail avait été confié à Diablo.

En comparant les informations disponibles, il était arrivé à une certaine conclusion.

Quelqu’un a planifié cette embuscade. Il a fait une demande pour cette quête, puis Celsior a été impliqué là-dedans ainsi que les autres Elfes.

Mais qui pourrait être cette personne ?

Vous savez quoi, je sens que je sais déjà la réponse.

Celsior se mit alors à parler à Diablo. « Marchant d’esclaves, enlevez immédiatement le collier présent autour du cou de Mademoiselle Shera ! »

Il avait déjà compris la personnalité de son adversaire. Il était franc jusqu’à la bêtise, mais s’il faisait tout ça, c’était parce qu’il s’inquiétait pour Shera, alors cela serait aller trop loin que de le tuer.

Ce serait bien si nous pouvions en parler...

C’était ce qu’il pensait, mais à cause de son rôle de Seigneur-Démon, il avait continué à lancer des piques aux gens. Mais les gens sont toujours capables d’apprendre. Cette fois, à coup sûr, il résoudrait cela pacifiquement avec ses paroles !

Cependant, avant qu’il puisse parler, Shera l’avait frappé avec un coup de poing. « Je me fiche de la famille royale ! »

Celsior afficha alors une expression troublée. « Princesse... La famille royale est très inquiète à propos de vous. S’il vous plaît, même cela n’est que pour cette seule fois, revenez à la maison. »

« La seule chose qui inquiète mon frère et les autres, c’est d’avoir un successeur ! Ils veulent juste me forcer à avoir un enfant ! » s’écria Shera.

« Mais c’est un rôle très important que vous avez là, » déclara Celsior.

« Je déteste ne pas pouvoir faire ce que je veux, et je ne serai pas forcée d’épouser quelqu’un avec qui je ne veux pas passer le restant de mes jours ! Je ne reviendrais jamais ! Je veux vivre ma propre vie sans toutes ces contraintes ! » déclara Shera.

« Mais n’êtes-vous pas maintenant une esclave ? » demanda Celsior.

« Pas du tout ! » répondit Shera. « Il s’agit d’un collier qui était censé aller à une Invocation, mais il a été mis sur moi par accident ! Je ne suis pas une esclave ! Je n’appartiens pas à Diablo et encore moins au Royaume de Greenwood ! Je suis moi ! »

« Par accident ? Il semble que vous ayez vos propres raisons, mais si la famille royale devait vous voir maintenant... Il n’y a aucune chance qu’ils soient en mesure d’approuver tout ça, » déclara Celsior.

« Même s’ils n’approuvent pas, ça ne change pas ce que je ressens ! » répondit Shera.

« Vous êtes trop faible pour pouvoir vivre seule, » répliqua Celsior. « Nous vous ramènerons, même si nous devons utiliser la force. »

« Vous... vous ne pouvez pas..., » Shera recula, effrayée.

Rem marcha jusqu’à se retrouver devant elle. « ... C’est très bien dit... Il s’agit là d’une bonne performance surtout vu que c’est vous. »

« Ah, Rem ! » s’exclama Shera.

« ... Vous mettez de côté votre pays et vous essayez de vivre selon vos propres mérites. Je ne déteste pas ça, » déclara Rem.

Elle tenait un cristal d’invocation dans sa main.

Shera avait dit que la raison pour laquelle elle avait essayé d’invoquer un Seigneur-Démon d’un autre monde était parce qu’elle voulait la puissance.

La puissance de pouvoir vivre sa propre vie. Le pouvoir de ne pas être enchaîné par quoi que ce soit.

Diablo pensait pour lui-même...

À quel niveau sont ces Elfes ?

S’ils avaient été surpris par un sortilège comme la Pluie d’Explosions, alors ils ne devaient pas être aussi bien informés sur la magie. Mais les utilisateurs d’arc comme eux qui pouvaient lâcher des attaques puissantes et rapides à distance étaient l’ennemi naturel d’un Sorcier.

Shera aurait été évaluée comme étant une Archère de niveau 40 quand elle n’était qu’une enfant. Malgré cela, ces gens étaient assez bons pour pouvoir l’emmener par la force.

— Est-ce que cela les rendrait au niveau 60 ou même à un rang supérieur ?

Ce serait probablement un bon plan à partir de maintenant de leur livrer Shera et d’éviter d’être pris pour cible par les Elfes. En fait, le Royaume de Greenwood pourrait même lui en devoir une s’il le faisait.

Même si je demandais une récompense assez importante pour que je n’aie plus besoin de faire rien d’autre pour vivre suffisamment bien dans ce monde, je suis presque sûre qu’ils me la donneraient.

Diablo avait souri à cette pensée.

Mais faire des choses comme ça serait ennuyeux, n’est-ce pas !?

« Vous êtes tous des imbéciles, » déclara-t-il.

« Qu-Quoi !? Vous osez nous traiter d’imbéciles !? Vous n’êtes qu’un sale trafiquant d’esclaves ! » s’écria Celsior.

« Vous avez tous commis trois erreurs graves. Je vais corriger ces erreurs, une à la fois. Premièrement, je ne suis pas un marchand d’esclaves, mais un Sorcier, » déclara Diablo.

« Mmh... !? Alors, cette pluie de feu de plus tôt..., » déclara Celsior.

« Deuxièmement, Shera n’est pas impuissante comme vous le dites. Et c’est tout simplement parce que... je lui fournis mon aide, » déclara Diablo.

Ce n’était pas seulement Shera qui le regardait, mais également Rem.

« Diablo, avez-vous accepté d’être mon invocation !? » demanda Shera.

« ... Comment pouvez-vous... ? » murmura Rem.

« Ne vous trompe pas sur ça, je suis juste “d’humeur” pour faire ça maintenant, » continua Diablo. « Je l’ai déjà dit, n’est-ce pas ? Que selon vos objectifs, je vous fournirais mon aide. »

« Oui ! Vous l’avez bien fait ! » déclara Shera.

« Alors le fait de voir un petit microbe comme lui qui vient devant moi et parle de “vous prendre par la force”... Me fait tout simplement penser que je vais devoir lui montrer un peu ce qu’est la véritable puissance en ce monde, » déclara Diablo.

« Me... Merci beaucoup... ! » Shera avait l’air de vouloir en tout temps éclater en sanglots.

Bien qu’elle ait été ferme avec ses mots plus tôt, elle avait dû être mal à l’aise à l’intérieur.

Rem plaça une main sur l’épaule de Shera. « ... Tout va bien maintenant. »

« Je sais..., » répondit Shera en hochant la tête. Sa voix était larmoyante.

Diablo laissa glisser un sourire cruel et arrogant, tout comme l’aurait fait tout Seigneur-Démon digne de ce nom.

« Et la troisième erreur que vous avez faite... est de faire de moi votre ennemi. Maintenant, je vais vous faire connaître le désespoir alors que je vais vous faire réaliser à quel point vous êtes vraiment impuissant ! » déclara-t-il.

S’il leur faisait comprendre à quel point l’écart de puissance entre eux était important, alors ils ne reviendraient probablement pas après eux.

Bien qu’il puisse être difficile de simplement les effrayer sans les tuer.

Face à Celsior et aux autres, il avait fait une déclaration fort lugubre : « Je vais tous vous anéantir ! »

« Si vous décidez de résister, alors vous deviendrez la proie de nos arcs ! » s’exclama Celsior.

Les Elfes avaient bandé leurs arcs.

« Feu ! » cria Celsior.

Ils étaient bien entraînés d’après ce qu’ils voyaient. À la suite de l’ordre de Celsior, dix flèches s’étaient précipitées vers Diablo, et cela s’était passé au même instant.

Shera et Rem étaient derrière lui, alors il n’y avait donc aucun moyen d’esquiver les flèches.

Dans tous les cas, je ne comptais pas les esquiver.

Juste avant que les flèches puissent le frapper, elles avaient soudainement perdu tout leur élan.

Cela était dû aux effets de sa barrière magique et à la réduction des dégâts de l’Abysse d’Ébène. La plupart des attaques ne l’avaient même pas atteint au cours de sa carrière de Seigneur-Démon.

Celsior et les autres étaient en état de choc face à ce spectacle. « Que se passe-t-il !? »

« Hmph... Je pensais que tu serais plus sérieux que ça au lieu de me lancer des brindilles, » se moqua Diablo.

Il semblait que tout ce qui était considéré comme « le meilleur » ou « l’élite » dans ce monde était autour du niveau 50.

Il y avait de la panique dans la voix de Celsior. « Cela ne peut pas être possible... Même après avoir pris nos flèches, vous n’êtes toujours pas blessé ! »

Je me demande si ce n’est pas plus qu’un simple écart de niveau ?

Il semblait que leur équipement manquait aussi de qualité.

Dans le jeu, les utilisateurs d’arc utiliseraient des flèches renforcées par de la magie. S’ils utilisaient des flèches enchantées, alors même si les dégâts physiques étaient réduits de moitié, cela serait encore suffisant pour nuire à Diablo.

Il avait déjà regardé les flèches sur le sol.

Les flèches étaient des objets consommables dans le Croisement de la Rêverie. En échange d’être capable de déclencher de puissantes attaques à distance, il était possible de manquer de munitions. Vous deviez soit les acheter dans les magasins ou les fabriquer vous-même en utilisant une compétence de sous-classe.

Et, évidemment, en fonction de la qualité de la flèche, les dommages seraient très différents.

Ces flèches étaient en bois et mesuraient environ un mètre de long. Les pointes de flèches étaient triangulaires, tandis que l’autre bout était muni de plumes.

Elles ressemblent aux flèches qu’ils ont utilisées pour les flèches de bases dans le magasin du jeu.

Afin de garder le contrôle en tant que Seigneur-Démon, Diablo devait être capable de déterminer les effets des flèches de ses adversaires en voyant à quoi elles ressemblaient.

Ces flèches étaient totalement ordinaires.

« Avec quoi vous battez-vous ? Que pouvez-vous vaincre en utilisant de si misérables flèches ? » demanda Diablo.

« Êtes-vous en train de vous moquer de nous... !? » s’écria l’Elfe.

« Non. Je ne faisais que poser une question, » répondit Diablo. « Vous pouvez seulement chasser les bêtes de la forêt avec ces flèches. Vous ne devez donc pas vous battre contre les Déchus ou les monstres avec ça, ai-je raison ? »

« Eh-Eh bien... cela devrait être évident, » Celsior et les autres avaient l’air un peu découragés.

Je comprends... pensa Diablo, hochant la tête pour lui-même. C’est pourquoi toutes les personnes dans ce monde sont avec de bas niveaux.

Il se souvint de ce que Rem avait dit auparavant : « Il n’y aura plus rien si vous mourez après avoir défié un monstre puissant. »

C’était comme elle l’avait dit.

Dans ce monde, si vous mouriez, alors tout serait fini.

Contrairement au jeu, où vous seriez renvoyé à la dernière ville que vous aviez visitée tout en étant affligé par une pénalité, dans ce monde, il n’y avait rien pour vous sauver la vie.

Si le Croisement de la Rêverie était le genre de jeu de la mort où, « Si tu meurs dans le jeu, alors tu meurs aussi dans la vraie vie, » alors personne n’irait dans la Forêt Mangeuse d’Hommes.

Qui irait s’entraîner tous les jours afin de trouver le bon endroit de chasse quand vous deviez prendre une demi-journée pour un aller simple ? Non seulement cela, mais vous deviez voyager à pied. Il n’y avait pas de sort de « retour à la maison » ici.

Il n’y avait pas non plus d’indices en provenance des développeurs du jeu sur Twitter, et il n’y avait pas d’échange d’informations avec d’autres personnes sur les wikis de stratégie.

Si vous vouliez survivre, alors vous feriez de votre mieux pour éviter les monstres trop fort et vous resterez avec la chasse aux bêtes de la forêt.

Vous pourriez survivre avec uniquement un arc et des flèches toutes simples.

La même chose concernait la magie.

Plutôt que d’être un Sorcier Élémentaliste (où même si les sorts étaient puissants, une erreur pouvait mener à votre mort), il était beaucoup plus sûr d’être un Invocateur qui pouvait utiliser leur Invocation comme bouclier.

Si votre seule et unique vie reposait là-dessus, alors vous prendriez le choix le plus sûr, le plus facile et le plus confortable pour vous.

C’était tout simplement une évidence.

Celsior encocha une autre flèche à son arc.

Cette nouvelle flèche était totalement verte. Sa principale caractéristique était la pointe de la flèche, qui était en forme de cône comme une perceuse. Un vent vert tourbillonnant se dégageait du bout de la flèche, faisant légèrement vibrer les cheveux de Celsior.

« Hm, une “Flèche Tempête”... je vois, » déclara Diablo avec un peu d’admiration.

« Comment pouvez-vous savoir cela !? » s’écria Celsior.

C’était quelque chose qui avait été utilisé contre lui plusieurs fois dans le jeu.

Ces choses étaient capables d’annuler ses effets de réduction des dommages. Ses challengers les amenaient souvent comme une contre-mesure face à son Abysse d’Ébène.

Elles étaient également efficaces contre les monstres qui ne pouvaient être endommagés que par magie, donc c’était un objet standard pour les utilisateurs d’arc qui étaient autour du niveau 50 ou plus.

« Pas mauvais. Vous pouvez être en mesure de me faire du mal si vous utilisez des Flèches Tempêtes, » déclara Diablo.

« Bien sûr ! Ces flèches sont des trésors que nous avons reçus de Sa Majesté en personne ! » s’écria Celsior. « Ce sont les flèches ultimes, capables de percer tout et n’importe quoi ! Je ne sais pas quel genre de magie vous utilisez, mais je vais percer à travers elle, ainsi que votre nature maléfique ! »

Il avait tendu la corde d’arc jusqu’à sa limite.

Pour être honnête, je ne veux vraiment pas être touché par ça.

Il semblait que Celsior avait environ le niveau 50 ou plus.

Il prenait son temps avant de relâcher la flèche, donc il utilisait probablement le tir chargé provenant des aptitudes martiales afin d’augmenter sa puissance. Les Flèches Tempêtes étaient sûrs de lui causer des dégâts.

Je parie que ça va aussi faire mal.

Mais si Celsior ne pouvait pas infliger d’énormes dégâts à Diablo après avoir fait tout cela, alors il était certain qu’il verrait les différences entre leurs forces. Diablo avait affiché un sourire intrépide. À l’intérieur, il avait l’impression qu’il attendait de recevoir une piqûre de son médecin.

Celsior avait alors crié : « percez-le ! »

Laissant des traînées vertes dans leur sillage, une multitude de Flèches Tempêtes se précipita vers lui encore plus vite que les flèches d’avant.

Les autres Elfes avaient également lâché des cris du genre « Allez ! » et « Perce-le ! »

Rem et Shera appelaient le nom de Diablo. Mais il n’avait pas bougé du tout, n’esquivant pas les projectiles.

Les effets de réduction des dégâts de l’Abysse d’Ébène avaient ainsi été ignorés, et la vitesse des flèches ne s’était pas du tout réduite.

Je parie que ces choses vont aller jusqu’à mon dos si elles frappent ma peau.

Une douleur se fit sentir au niveau de son abdomen.

Cela n’était pas la douleur aiguë provenant du fait d’être poignardé auquel il s’attendait. À la place, c’était comme s’il avait été frappé par un coup de poing.

« Guh... » Des bruis sourds avaient pu être entendus alors qu’un certain nombre d’objets frappaient le sol.

Les flèches vertes n’avaient pas percé le corps de Diablo et étaient tombées par terre.

Les Elfes hurlaient pratiquement, tandis que Shera et Rem étaient si heureuses qu’elles s’enlaçaient. « ... Comme prévu de Diablo. » « Merci Déesse !! »

Celsior tremblait, les yeux grands ouverts. « ... Pourquoi ... Les flèches que Sa Majesté nous a elle-même données... ne fonctionnent pas ? »

« Hmph... Ce ne sont pas les flèches qui sont en faute, mais vous-même, » répondit Diablo.

Le visage de Celsior se déforma en raison des émotions.

Hmm... Je commence vraiment à apprécier quand les gens sont poussés dans une impasse face à moi, pensa Diablo.

« Vous... Qui êtes-vous ? N’êtes-vous... pas un Sorcier ? Donc... de quoi parliez-vous quand j’ai dit que vous étiez un trafiquant d’esclaves ? » demanda Celsior.

« Je ne sais pas qui vous a mis cette idée en tête, mais je ne suis pas un trafiquant d’esclaves. Mais je ne suis pas non plus un Sorcier ordinaire, » déclara Diablo.

« ... Je l’ai déjà pensé... Mais dans ce cas, qui êtes-vous ? » demanda Celsior.

« Gravez ceci dans votre cœur, avec la terreur qui l’accompagne. Je suis Diablo, un Seigneur-Démon d’un autre monde, » répliqua Diablo.

Visant la forêt derrière Celsior et les autres Elfes — il avait alors déchaîné un sort de Freezia.

Le vent s’était mis à hurler. L’effet de glace s’était alors étendu et avait affecté toute la zone. Le froid provoqué par le sort enveloppa la Forêt Mangeuse d’Hommes dans la glace. Une belle fleur de glace s’était alors épanouie.

Les monstres qui se trouvaient à proximité dans la forêt s’étaient immédiatement affolés, ainsi que les autres animaux qui y vivaient.

On dirait que celui qui vient de fuir dans le marais était le serpent Madara. Je suppose que ce n’est pas nécessaire maintenant, car cette quête s’est avérée être un piège.

Il pouvait même entendre des bêtes qui se trouvaient à plusieurs dizaines de mètres de là, fuyant en pleine terreur.

Il semblait qu’ils étaient plus sensibles au danger que les gens qui vivaient dans ce monde, car aucun d’eux ne se dirigeait vers Diablo.

Celsior et les autres s’étaient effondrés sur le sol alors qu’ils regardaient ces événements se dérouler devant eux. En les regardant simplement, Diablo pouvait dire qu’ils avaient complètement perdu leur volonté de se battre.

Il abaissa le Bâton de Tenma.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire