Chargez sa magie avec un sourire – Tome 4 – Chapitre 122

Bannière de Chargez sa magie avec un sourire ***

Chapitre 122 : Épée Mère-Fille

À l’extérieur de la ville de Ribek, à une courte distance de la montagne des déchets.

J’avais sorti mon DORECA de couleur Noir et j’étais actuellement en train de visionner une certaine vidéo explicative.

Il y avait une trappe sur le sol qui était ouvrable sur un espace hermétique à l’air extérieur. À l’intérieur, il y avait des maisons en bois et une grande réserve de Pushinee.

La quantité indiquait que cette zone avait à peu près la taille d’un court de tennis et mesurait environ dix mètres de haut. Les murs apparemment également étanches à l’air s’étaient alors déplacés et de là, jaillissaient des flammes qui remplissaient complètement l’espace.

Les flammes avaient brûlé avec une intensité importante, et c’était vraiment digne de l’enfer.

Les choses à l’intérieur de cette zone avaient été complètement brûlées jusqu’au néant. C’était un spectacle incroyable. Après tout, sans même parler de cendres, il n’y avait même pas de fumée.

Après le retrait des flammes, il ne restait plus rien d’autre dans cette zone hermétique.

« On dirait que si on jette les ordures ici, ça devrait tout brûler, » annonçais-je après avoir fini ma vidéo.

C’était vraiment ce que je voulais le plus en ce moment. Après m’en être assuré, j’avais rangé mon DORECA et j’avais regardé mes esclaves.

Mes douze esclaves se tenaient devant moi. Elles portent chacune leur collier. Elles étaient alignées en deux lignes de six. Les enfants se tenaient derrière leur mère.

« Yuria, » dis-je.

« Oui, » répondit Yuria alors qu’elle avait fait un pas en avant.

« Prends Vuela et trouve un endroit pour construire ce que je vais te montrer. Il me faut un endroit dégagé, car cela serait la meilleure position pour ça. Si, par hasard, quelque chose arrivait dans l’installation, il n’y aura pas de dégâts dans la zone, » ordonnai-je.

« Il y a une colline dénuée de toute végétation à une certaine distance d’ici, » Yuria avait rapidement fait une suggestion. C’était vraiment quelque chose que je m’attendais certainement de sa part.

« C’est très bien. Va faire une fontaine là vu que tu devrais toi-même être en mesure de faire cette construction avec une carte de bronze. Place le cercle magique là-bas et suis les flèches, » ordonnai-je.

« J’ai compris, » Yuria avait hoché la tête. Comme toujours, elle était calme et sans émotion, mais elle donnait un sentiment de sécurité et de stabilité.

J’avais donné mon prochain ordre. « Risha et Lilia. »

« Oui, » répondit immédiatement Risha.

« J’attends vos ordres, desu, » répondit Lilia.

Ma première et ma quatrième esclave s’étaient avancées.

« Prenez Chasri et Arisa et commencez à construire des chemins de fer. N’utilisez pas ceux qui existent déjà, faites une ligne séparée pour le transport des ordures. Vous devez relier chaque ville à la colline dont Yuria nous a parlé, » ordonnai-je.

« Compris, » répondit Risha.

« Les enfants, allons-y, desu ~, » déclara Lilia.

« Mira, » cette fois-ci, j’avais appelé Mira.

« Oui, » répondit Mira.

« Toi et Irina, vous devriez aller chez Nina. J’aimerais qu’elle développe un train spécialisé dans le transport des ordures. Comme nous avons déjà les trains comme base, cela ne devrait pas prendre trop longtemps, » ordonnai-je.

« N’est-ce pas la tâche la plus difficile ? » demanda Mira, mais son visage avait l’air plutôt heureux.

C’était devenu ainsi récemment parce qu’elle s’était spécialisée dans les relations avec Nina. Puisqu’il s’agissait de son propre travail exclusif, c’était clairement quelque chose qui la rendait heureuse en tant qu’Esclave Éternelle.

« Raisa, » dis-je.

« Oui, » répondit-elle.

« Et aussi Bella, » rajoutais-je.

La fille de Raisa, Bella, avait également fait un pas en avant.

Il semblerait qu’elles avaient compris le schéma récurrent.

J’avais hoché la tête avec satisfaction et j’avais donné des ordres. « Vous allez vous rendre toutes les deux dans les villes et vous ferez une annonce officielle. Tous les déchets doivent être séparés entre ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas être “démantelés”. »

« Est-ce que ça concerne aussi ce qu’on a déjà collecté ? » demanda Raisa.

« Tout à fait, dites-leur à tous, » déclarai-je.

« D’accord, » répondit Raisa.

L’opprimée et craintive Raisa travaillait maintenant avec le sourire avec sa fille.

Et ainsi, mes esclaves étaient parties l’une après l’autre. Les cinq équipes de mère-fille étaient parties afin d’accomplir leurs tâches.

Il ne restait plus que la paire mère-fille Svetlana.

« Maître, que ferons-nous ? » demanda Svetlana.

« On peut tout faire, » répondit sa fille.

Elles l’avaient dit d’un ton similaire. Les deux étaient les plus semblables parmi les paires. Leurs yeux semblaient indiquer « donnez-nous du travail » pendant qu’elles me regardaient.

« Vous deux, vous allez récolter du matériel avec moi, » annonçai-je.

« Il manque de matériel... alors cela doit être un ennemi assez fort pour avoir besoin de notre aide, non ? » demanda Svetlana.

« Pas vraiment, mais il y a quelque chose que je veux tester, » dis-je.

« Test ? » demanda Svetlana.

« Venez avec moi, » dis-je.

La paire était confuse, mais elles n’avaient pas remis en question mes ordres et m’avaient simplement suivi.

 

☆☆☆

 

Nous étions tous trois allés dans la zone de terre désolée. C’était un territoire désertique comme tant d’autres, mais il y avait une légère différence ici. Contrairement à avant, il y avait de la végétation qui repoussait ici, même s’il s’agissait que de mauvaises herbes.

Le monde semblait se rétablir... mais c’était lent, oui vraiment lent. À ce rythme, cela prendrait des années voire même des siècles pour que cela soit vivable.

Alors que je pensais à ce que je devais faire afin d’accélérer tout ça...

« Maître, la lumière est…, » demanda Svetlana.

« Hm ? »

Svetlana m’avait montré le sac que j’avais sur moi. Comme elle l’avait dit, il brillait. Il s’agissait de la Véritable Âme du Raba que j’avais acquis il y a quelques jours.

Au même moment, une flèche était apparue et elle désignait l’Âme de Raba.

« Il semblait que Yuria ait posé le cercle magique. Maintenant, nous savons comment revenir, » déclarai-je.

Les cartes de type DORECA et Esclave avaient la capacité de désigner le matériel disponible le plus proche à l’aide d’une flèche et c’était ce qui venait de se passer. Yuria avait placé le cercle pour l’incinérateur d’ordures et la flèche avait été pointée ici.

« Je vois, donc c’est pour ça que vous lui avez demandé de placer le cercle magique si tôt... incroyable Maître, je ne pensais pas que vous pourriez utiliser les flèches comme ça, » déclara Svetlana.

« C’est tout simplement quelque chose qui est un peu pratique, mais ce n’est vraiment pas grand-chose, » répondis-je.

Je le pensais vraiment. Risha, qui était avec moi depuis le plus longtemps, aurait aussi pu s’en rendre compte facilement.

« Je ne pense pas que je ne m’en serais jamais rendu compte. Je peux certainement comprendre pourquoi le Maître s’est vu accorder ce pouvoir, » déclara Svetlana.

« Je pense que ça aurait été inutile si ce n’était pas le Maître, » non seulement Svetlana, mais sa fille Olga l’avait également dit.

Tous les deux me louaient. Leurs éloges étaient assez normaux, mais la combinaison des deux en même temps était assez rafraîchissante.

Je me sentais plutôt bien actuellement. J’avais l’impression que c’était vrai. Que ça n’aurait pas été possible si ce n’était pas moi.

En vérité, celui qui avait été convoqué en même temps que moi, Seiya, avait totalement et lamentablement échoué dans tout ça. On pouvait déjà dire que c’était une sorte de preuve.

Seiya… Hmm…, j’avais alors pensé à cette personne qui n’était plus là alors que je me dirigeais vers une petite vallée.

« Ici ? » demanda Svetlana.

« Oui, » répondis-je.

« Mais Maître, la flèche ne s’arrête pas là. Il y a d’autres flèches là-bas, » déclara Svetlana.

« On fera ça plus tard. Pour l’instant, nous nous concentrons ici, » j’avais déclaré ça et j’avais dégainé la Véritable Esclave Éternelle.

J’avais amené ces deux-là ici avec une certaine attente en tête. Non, plutôt une certaine... anticipation. J’espérais qu’il se passerait quelque chose si je mettais la mère et l’enfant dans l’épée.

« Pour l’instant, nous nous battons. J’emprunterai donc votre pouvoir, » avais-je dit.

« Avec joie ~, » déclara Svetlana.

J’avais placé Svetlana dans la lame. La pierre précieuse de couleur vert-émeraude dans l’épée avait commencé à briller. C’était de la même couleur que le collier à son cou.

« Suivante, Olga, » déclarai-je.

« D’accord, » répondit Olga.

J’avais également aspiré Olga dans mon épée. Puis j’avais attendu pendant un petit moment, sans rien faire.

{Maître ?} demanda Svetlana.

Est-ce que quelque chose ne va pas ?

Il ne se passe rien ?

Si c’était la paire mère-fille, je pensais qu’il se passerait quelque chose. Mais on dirait que j’avais tort.

Eh bien, on ne peut rien y faire...

J’avais pensé que quand...

{Euh ?} Olga avait parlé en ayant l’air surprise.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » demandai-je. Je n’avais pas pu m’empêcher de parler plus fort. Il y avait eu un changement dans l’épée.

Quelque chose était en train de sortir du joyau de Svetlana sur ma Véritable Esclave Éternelle. Cela avait émergé et s’était enroulé autour de mon corps devenant... une armure. Cela avait pris la couleur que vous pourriez imaginer pour un tourbillon et c’était léger et « aérien », mais c’était sans aucun doute une armure.

En un mot : Une armure de vent.

« C’est…, » murmurai-je.

{Olga} L’armure avait parlé.

{Olga ? Tu es… ?} Svetlana avait parlé depuis l’épée en indiquant clairement qu’elle était surprise.

Je vois, donc c’est ainsi que cela se déroule. La mère est restée à l’intérieur de l’épée et l’enfant a été transformé en armure.

J’étais satisfait. Il s’était passé quelque chose.

« Tout comme je le voulais, » déclarai-je.

Est-ce parce que c’est moi le Maître ?

« Je me demandais si quelque chose comme ça pourrait arriver. Je pensais que ce serait le cas si je mettais la mère et la fille dans l’épée. C’est pour ça que je vous ai emmené cette fois-ci, » déclarai-je.

{Vraiment ? Maître est incroyable. Je n’ai jamais imaginé…} commença Svetlana.

{Le Maître est étonnant.} Déclara Olga.

J’avais été loué par mes deux Esclaves Éternelles.

« Ok! Les filles, on va tester ça, » déclarai-je.

{Avec plaisir !} répondit Svetlana.

{Laissez ça à Olga ~ !} répondit sa fille.

— Magie a été augmentée de 100 000 —

— Magie a été augmentée de 10 000 —

Ainsi, un nouveau modèle d’utilisation fonctionnant sur le principe mignon de mère-fille était apparu, j’étais excité de pouvoir réaliser un grand nombre d’expériences avec ça.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Ethan_Nakamura

    Merci pour le chapitre.

  3. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    PS : À mon humble avis il est recalé en tant que père.

  4. Merci pour le chapitre =)

  5. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire