Bienvenue dans une guilde de monstres – Tome 1 – Chapitre 11

Bannière de Bienvenue dans une guilde de monstres ***

Chapitre 11 : Une nouvelle maison

« Au revoir, ma chère maison. Je n’oublierai pas les jours passés ensemble ! » Raiz avait poussé un cri de douleur après avoir regardé les morceaux de bois sec que composait sa maison. « Même si c’était bref. Hahaha ! »

« C’était tellement animé et maintenant c’est tellement vide ! » Licorne était le seul qui était heureux de cette disparition.

En face d’eux se trouvait la cabane où ils vivaient jusqu’à tout récemment.

Quand ils étaient allés chercher la sage-femme, le vent provoqué par la tempête était devenu trop important pour le bâtiment.

Tréant avait essayé de la protéger, mais sa taille n’était pas du tout à la même échelle que celle de Dragon, donc rien n’avait pu être fait.

Quand Raiz dut forcer la porte pour y entrer, il réalisa qu’il ne pouvait plus y vivre.

Afin d’essayer d’échapper à la réalité, il célébrait un enterrement pour sa maison détruite.

« Maître, il vaudrait mieux en finir une bonne fois pour toutes, » Dragon était choqué par le comportement de son maître.

« Oui, je sais, c’est maintenant fini. Nous devons reconstruire notre chez-nous, » déclara Raiz.

Les choses brisées ne pouvaient pas retourner à leur forme originale.

Il avait raison, et Raiz le savait déjà.

Sa maison était maintenant partie, et il n’y avait rien qu’il puisse faire.

Construire un nouveau bâtiment était la meilleure solution.

Pourtant, il ne pouvait pas se résoudre à avancer et il regarda Dragon avec ses nouvelles selles sur le dos.

C’étaient des objets faits sur mesure.

Au total, une quinzaine de personnes pouvaient monter la bête, et leur porte-bagages et leurs sièges avaient été conçus pour résister au vent.

Mais les matériaux nécessaires étaient de grande classe et difficiles à trouver. Ils étaient si chers que seuls les riches pouvaient se les permettre.

Raiz pensait au début que c’était un investissement nécessaire, mais c’était au contraire un piège tendu par les artisans et les marchands pour tromper un novice comme lui.

Il voulait créer un service de transport pour les habitants du coin, mais il était inconscient de certaines choses, alors il avait fini par acheter des choses inutiles et le coût avait augmenté de façon inattendue.

Les marchands lui avaient dit qu’ils lui donneraient un rabais puisque c’était son premier achat, et que c’était apparemment une vraie affaire, mais il était quand même naïf.

Ils avaient prêté attention à l’affaire de Raiz pendant un certain temps, et ils avaient déjà prédit qu’il gagnerait beaucoup d’argent, alors ils voulaient être sûrs que ça ne se fermerait pas.

Leur première escroquerie avait été les coûts insensés pour les produits, profitant de la négligence de Raiz.

Il voulait seulement acheter les bons articles pour offrir son aide aux personnes, mais un vrai marchand savait ce que voulait le client et lui vendrait le meilleur article.

Voilà pourquoi l’argent de Raiz avait été épuisé.

« Que devrions-nous faire maintenant que j’ai perdu ma maison et le bureau de notre guilde... ? » demanda Raiz.

Tombé sur ses genoux, il avait l’air désespéré, comme s’il s’abandonnait au destin.

Pour être franc, il avait mal géré son argent.

« Pourquoi ne pas aller chez le charpentier et passer un contrat avec lui ? Je suis sûre que les actes de Dragon couvriront largement les frais de notre nouvelle maison, » proposa Lamia.

« Oui... tu as raison, » Raiz accepta la proposition réaliste de Lamia et il s’était levé après ça.

***

« Chose sûre ! N’hésitez pas à me payer quand vous avez assez d’argent ! Je vais commencer les préparatifs dès que possible ! » annonça le charpentier.

« Quoi !? Êtes-vous sérieux !? » Raiz avait été surpris par la bonne volonté du charpentier.

« Pas besoin d’être aussi surpris, mon petit, » répondit le charpentier. « Même nous savons combien vous ont coûté les selles de votre dragon. Et aussi, ce n’est que grâce à vous si la femme de mon fils a pu donner naissance à mon petit-fils. Laissez-moi vous remercier à ma manière ! »

Il n’avait pas fait cette décision par pitié. Il voulait simplement rendre la pareille et avait rassuré Raiz sur le fait qu’il n’était pas pressé d’être payé pour le travail.

Il avait confiance que le dompteur tiendrait sa parole.

« Je vais tracer les plans, alors dis-moi ce que vous voulez dans votre nouvelle maison ! » déclara le charpentier.

***

Alors que Raiz arrangeait tout quant à la construction de sa nouvelle maison, un nouveau problème approchait Dekuch.

« Nous vous avons trouvé, Dragon Express. »

« Il est le seul à pouvoir utiliser un dragon comme ça. »

Les cagoules cachaient le visage de ce qui semblait être un homme et une femme.

« Raiz Dompteur, le Seigneur des mille bêtes est là ! »

Une nouvelle tempête était sur le point d’engloutir le dompteur.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre.
    PS:Trop court...

  3. Toujours vérifier avant de faire de gros achat 🙂 Mais si tout les fournisseurs locaux sont dans le coup, il n'aurait pas pus faire grand chose.

Laisser un commentaire