Bienvenue au Japon, Mademoiselle l'Elfe – Tome 2 – Chapitre 1 – Partie 1

Bannière de Bienvenue au Japon, Mademoiselle l'Elfe ***

Épisode 1 : La conquête de l’Ancien Donjon

Partie 1

Un oiseau avait crié d’un gazouillis aigu alors qu’il s’était envolé vers le ciel ensoleillé, à une altitude qu’un oiseau normal ne pourrait pas atteindre. Il y avait des forêts et des rivières en dessous de lui, et de plus en plus de terres agricoles étaient apparues à mesure qu’il se rapprochait du centre du pays.

Les terres fertiles étaient protégées depuis les temps anciens, et même aujourd’hui, il y avait des agriculteurs qui travaillaient dur pour planter des semences. Ils étaient loin de se douter que sous leurs pieds se trouvait une ville souterraine où une Magi-Drag se reposait.

Au-delà d’eux et après les douces collines, on pouvait voir la route principale. L’oiseau avait continué tout droit, descendant vers sa destination avec une précision qui ne ressemble en rien à celle d’un oiseau. Même les murs du château, qui s’élevaient en flèche, n’étaient d’aucune utilité pour empêcher l’oiseau d’entrer. Il avait facilement survolé le mur et s’était approché d’un grand bâtiment noir — la fierté de la région d’Alexei, la Guilde des Sorciers.

Un homme d’âge moyen attendait sur le toit de la bâtisse. L’oiseau avait battu des ailes et les avait pliés lorsqu’il s’était posé sur le bras tendu de l’individu. L’homme, qui avait rapidement donné à l’oiseau un morceau de viande crue, était un serviteur de la guilde depuis de nombreuses années.

« As-tu fait tout ce chemin depuis Arilai ? C’est assez impressionnant, étant donné que tu as dû survoler deux pays ! » déclara l’homme.

Il s’était ensuite téléporté, puis avait retiré la lettre attachée à la patte de l’oiseau. C’était un morceau de papier fait d’herbe, avec de petites lettres écrites sur toute sa surface.

« Ah, ça vient de Mariabelle. La magie elfique est précise et puissante comme d’habitude. Je ne l’ai pas vraiment vue depuis un bon moment… Ah ! » déclara-t-il.

Alors qu’il franchissait une porte, une main était sortie de l’ombre et avait attrapé la lettre de sa main comme un faucon. L’homme d’âge moyen était sur le point de crier furieusement, mais il se tut quand il aperçut le grand homme musclé avec des épées d’un blanc argenté à la taille, portant des lunettes de soleil avec un symbole d’épée dessus.

« S-Seigneur Sven, l’Anti-Mage… J’ai le devoir de le remettre d’abord au chef. Je suis sûr que vous le savez, mais même vous devez suivre les procédures, » déclara l’homme.

« Hmm… Je vois. Bon travail. Je lui remettrai ça en mains propres, » déclara Sven.

Les yeux du serviteur s’élargirent lorsque Sven commença à déchiffrer la lettre. Il s’agissait d’informations provenant d’un pays lointain qui avait été envoyé avec une puissante magie, il était fort probable qu’il contienne des informations importantes.

L’homme d’âge moyen avait tendu la main pour tenter de récupérer la lettre, mais une épée d’un blanc argenté flotta dans l’air comme pour se mettre en travers de son chemin. L’épée était sans poignée, et Sven lui-même n’avait pas prononcé une seule incantation pour l’activer.

En un rien de temps, le serviteur avait eu une autre lame pointue pointée directement sur son dos. Il avait dégluti nerveusement, mais avait refusé de reculer.

« A-Attendez. S’il vous plaît, attendez ! C’est la Guilde des Sorciers ! Vous rendez-vous compte de ça !? » demanda le serviteur.

« Oui, c’est vrai. Si ce n’était pas le cas, j’aurais déjà… Oh ? Tu n’as pas l’air en forme. As-tu mangé quelque chose de mauvais ? » demanda Sven.

L’homme nommé Sven souriait, mais les yeux de prédateur derrière ses lunettes de soleil rendaient le serviteur extrêmement mal à l’aise.

Contrairement à la plupart des sorciers, Sven était un spécialiste du combat qui excellait dans la conquête des donjons. Un simple serviteur n’avait guère de chance contre son regard qui pouvait même percer de part en part des monstres.

Tandis que le serviteur s’écroulait sur le sol, ses collègues avaient remarqué ce qui se passait et s’étaient précipités sur lui. Sven continua à lire le texte sur la lettre, sans se soucier de rien.

« Donc l’expéditeur est cette elfe. J’avais le sentiment que c’était elle. Elle n’est pas revenue depuis quelques jours maintenant… Quoi ? Quoi ? Un ancien donjon a été découvert !? » s’exclama Sven.

Une veine s’était formée dans sa tête, et à ce moment, un grand trou s’était formé dans le mur. Le serviteur avait mis trois secondes avant de réaliser que Sven l’avait transpercé.

« Je me demandais pourquoi les morveux criaient depuis quelques jours. Pensaient-ils pouvoir me le cacher ? Ces crétins ! » Il cracha par terre, puis s’éloigna en ayant l’air prêt à tuer celui qui osait se mettre sur son chemin.

Les deux épées flottantes tournèrent dans les airs et le suivirent dans l’obscurité. Le bruit métallique des épées gainées se fit entendre de loin, et le serviteur poussait un soupir de soulagement. Il s’était rendu compte qu’il tremblait en raison de la peur en tenant un collègue dans ses bras, et ils s’étaient rapidement éloignés l’un de l’autre.

« C-Comment !? Comment savait-il que Mariabelle l’a découvert ? Je l’ai reçu il y a à peine une minute ! » Il avait crié et craché sur le sol, ce à quoi son collègue avait répondu en essuyant la sueur abondante de son front.

« Ça doit être son Oracle, comme le dit la rumeur. Je ne voudrais jamais l’embêter, il a le pouvoir de lire l’avenir, mais surtout si ce futur est lié aux donjons, » déclara l’autre.

Sven, l’Épéiste aux Épées Magiques Jumelles. Il n’y avait pas un sorcier en Alexei qui n’avait pas entendu ce nom. Il était un maître de la conquête des donjons, capable de tuer des monstres avec aisance, même lorsqu’il travaillait seul.

Cependant, en raison de sa personnalité problématique, il était très difficile de le contrôler. Il ne pouvait pas être exilé en raison de son talent exceptionnel, et sa tendance à prendre et à conserver des trésors pour lui-même avait été une source de nombreux maux de tête pour la Guilde des Sorciers.

Le plus gros mal de tête entre tous viendrait peut-être du fait qu’il avait découvert le message de Mariabelle…

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire