100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 1 – Chapitre 1

***

Chapitre 1 : Le message de mauvais augure

Entendez-moi, mortels de ce monde ! Dans trente ans, une espèce belliciste entourera votre planète et détruira votre civilisation.

Quand chaque humain sur terre avait entendu ce message inquiétant résonner dans leur esprit, plusieurs réactions étaient apparues. Certains avaient cru que c’était une blague de leur imagination débordante, d’autres comme un cauchemar, et très peu avaient pris cela au sérieux, mais ceux l’ayant pris au sérieux avaient vite compris que tout cela était réel.

Quand je l’avais entendu, j’étais en train de jouer à Dragon Hunt. Ce message bizarre m’avait fait perdre ma concentration pendant une seconde. Je n’avais pas pu esquiver à temps et j’avais servi de collation au boss final du second donjon le plus difficile du jeu. Et ainsi, près de trois heures d’efforts avaient été détruites. Ce n’aurait pas été un problème si je jouais en groupe, mais je jouais à ce moment-là en solo.

Le choc était tel que j’étais resté à bout de souffle devant mon écran pendant cinq minutes jusqu’à ce que l’avertissement AFK apparaisse au milieu de mon écran.

J’avais soupiré et l’avais fermé. Après quelques cliques aléatoires autour de mon personnage, j’avais fait savoir au système que j’étais toujours présent.

« Marius, as-tu sorti les poubelles comme je te l’ai demandé ? » avait crié ma mère depuis la cuisine.

En grognant derrière ma chaise, cela m’avait ennuyé qu’elle me demande ça. Immédiatement, mes os et mes muscles douloureux m’avaient averti que j’étais resté assis trop longtemps. Je m’étais un peu étiré, essayant de me débarrasser de la douleur. Une fois remis, j’étais sorti de ma chambre et étais allé vers la cuisine. En regardant le sac poubelle sous l’évier, j’avais réalisé que j’avais oublié de faire comme elle me l’avait demandé. Là encore, je ne pouvais me souvenir de quand ma mère m’avait demandé de faire cela en premier lieu.

En frottant l’arrière de ma tête, j’avais répondu, « J’ai oublié... »

Ma mère se trouvant devant les plaques de cuisson abaissa la flamme sous la marmite. Après un long soupire, elle me lança un regard noir.

« Désolé. J’ai été distrait. » Dis-je en haussant les épaules.

« Va le sortir maintenant. » Me dit-elle d’une voix calme, mais au fond, je pouvais sentir la pression écrasante et je savais instinctivement que ce n’était pas une requête, mais un ordre.

J’étais retourné dans ma chambre, avais cliqué sur l’écran quelquefois de plus pour réinitialiser le minuteur d’AFK, puis avais sorti la poubelle.

Ma famille vivait dans un appartement de trois pièces dans un immeuble de quatre étages au milieu de Bucarest, la capitale de la Roumanie. Je me sentais chanceux d’avoir un ascenseur dans le bâtiment parce que monter cinq étages n’était pas un plaisir, pour ne pas dire que j’aurai été incapable de remonter avant de repasser en AFK, peu importe la vitesse à laquelle je montais les escaliers.

Les bennes à déchets se trouvaient derrière le bâtiment. Après m’être débarrassé de la poubelle, je m’étais précipité à la maison, espérant que le compte à rebours de l’AFK ne me forcerait pas à quitter les donjons. Si j’étais dans un groupe, cela ne poserait pas problème. Habituellement, j’allais dans les donjons en compagnie de quelques amis en ligne ainsi que des membres de guilde, et il ne fallait pas plus d’une demi-heure pour atteindre le boss, mais le faire en solo était un vrai cauchemar.

« Je suis rentré ! » Ai-je dit en ouvrant la porte.

« Marius, as-tu entendu une voix étrange il y a un moment ? Le journaliste a dit que beaucoup de personnes l’ont entendu, » avait demandé ma mère en me regardant l’air inquiet.

J’avais levé un sourcil.

« Euh ! Quelle voix ? » Demandai-je en me posant la question si c’était cette voix qui m’avait fait échouer.

« Cette voix a dit quelque chose comme quoi une espèce belliciste va attaquer la planète dans trente ans. » A-t-elle dit.

Maintenant que j’y pense, j’avais entendu quelque chose comme ça, mais est-ce que ça disait vraiment quelque chose de si absurde ?

J’avais répondu d’un petit signe de tête, ne m’en souciant pas trop, mais cela me fit me demander si ce n’était pas une sorte de blague ? Avec toute la technologie que nous avions à la maison, il n’aurait pas été surprenant que quelqu’un ait simplement piraté notre réseau et ait envoyé ce message inquiétant par tous les haut-parleurs.

Ma mère fit une expression troublée après que j’eus répondu. Les nouvelles télévisées ne facilitaient pas non plus les choses, car la confirmation du même message venait du monde entier. Les chaînes d’informations et réseaux sociaux avaient explosé.

« Peut-être que c’est une grande blague ? » Lui dis-je avec un sourire ironique, espérant que ça la calmerait.

« Je ne pense pas que ce soit une blague... » Dit-elle en s’asseyant devant la télé.

J’avais soupiré en secouant la tête.

Donnez-lui un peu de temps. Le coupable de cette farce sera révélé, les choses vont se calmer d’un coup et tout le monde rira en se souvenant de ces moments. C’était ce que je pensais à ce moment.

« La marmite est en train de déborder ! » Ai-je crié en me précipitant afin de remuer la soupe avec la cuillère en bois.

« Merci, Marius ! Je m’en occupe à partir d’ici. » A-t-elle dit.

J’avais soupiré de soulagement et étais retourné dans ma chambre.

« Oh, merde ! Le compteur ! » Je venais de le réaliser en courant vers mon clavier. « Pfiou... à la dernière seconde... » Dis-je en m’asseyant.

Il était temps de commencer une seconde fois le boss final.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Tiens, la Roumanie à l'honneur pour une LN de ce genre ? C'est bien la première fois 🙂

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire