Ma maison est un point de concentration de magie – Tome 1

Table des matières

***

Prologue

Après m’être réveillé, je constatai que je me trouvais dans un monde différent.

Après le travail, j’avais participé à une fête de fin d’année et j’avais pris le dernier train. Après cela, j’étais revenu dans ma maison et m’étais endormi dans l’entrée, jusqu’à ce que...

« Hein !? Heuu... ? » (personnage principal)

Où étais-je ?

Quand j’avais ouvert les yeux, j’avais directement vu un autre monde par la porte restée ouverte.

Ma maison pouvait ne pas être proche de la gare, mais ce n’était quand même pas assez loin pour être au milieu d’une dense forêt.

En outre, il n’y avait jamais eu de dragons dans le ciel... Je me demandais alors : est-ce bien réel ?

Je devais encore être à moitié endormi... mais quand je me pinçais les joues, ceci me faisait bel et bien mal.

─De plus, comme je n’avais toujours pas assez dormi, j’avais encore mal à la tête.

Tout en regardant par la porte d’entrée, je frottais vigoureusement mes yeux, et entendis soudainement une voix.

« Ohh ! Un Pouvoir Magique si important. » (Inconnue)

Il s’agissait d’une voix aiguë de femme. Ma maison était en bois et donc il y avait de l’écho.

Je regardais par la porte avec des yeux somnolents et y vis une femme portant un chapeau tricorne se tenant un peu plus loin.

« Cependant, Madame l’Archimage ! Avec un Pouvoir Magique aussi féroce, le corps des sorcières ne le supportera jamais ! » (Inconnue)

« Um hmmm oui ! Ce n’était pas prévu, c’est bien trop puissant ! On est bien loin d’être capable de l’utiliser. On ne peut même pas l’approcher. Ce n’était vraiment pas prévu ainsi alors même qu’il s’agit là du groupe le plus puissant à disposition. Est-ce la limite lors de l’invocation de quelque chose depuis la Veine Terrestre ? » (Archimage)

Hein, c’était quoi ces costumes de sorcière !?

Elles faisaient beaucoup de bruit devant ma porte, mais n’étaient-elles pas une nuisance pour tout le quartier ?

C’était ce que je pensais avec ma tête encore endormie et douloureuse.

De plus, cette voix aiguë me faisait mal aux oreilles.

Je décidai donc d’aller dehors afin de les chasser.

« Vous êtes bien trop bruyante le matin, alors, fermez-là ! » (personnage principal)

J’avais volontairement crié. À l’instant d’après — .

« Kyaaaaa! » (Sorcières)

Devant mes yeux, une tempête de vent se leva.

Et quand celle-ci atteignit les sorcières, elles furent repoussées au loin.

« ... hein !? » (personnage principal)

Je venais d’élever la voix pour les chasser, qu’est-ce qu’il s’était passé ?

Environ dix personnes avaient été repoussées et s’étaient écrasées sur les arbres.

« Salut... q... qu’est-ce... que c’était... » (personnage principal)

« Une tempête de Pouvoir Magique nous a frappés... est-ce un m-monstre ? » (Sorcières)

Les sorcières se levèrent de façon incertaine, et à la façon dont elles regardaient par ici avaient radicalement changé. On pouvait voir la peur dans leurs yeux comme si elles regardaient un monstre.

« J-je suis désolée... ... ... ne nous tuez pas, s’il vous plaît ! » (Sorcières)

« Fu-Fuyez... » (Sorcières)

Il y avait des filles qui pleuraient, en plein désespoir, d’autres étaient prostrés au sol, et certaines s’étaient même souillées de terreur.

Un simple cri avait créé quelque chose comme cela.

« C-c’est... Madame l’Archimage ! » (Sorcières)

« O-oui, si nous devions nous rapprocher, ça serait mauvais ! Retraite générale ! Manœuvre d’évasion d’urgence ! » (Archimage)

« C-compris ! Évasion d’urgence ! » (Sorcières)

Au moment où la phrase fut déclarée, *Poof*, elles avaient disparu.

Quoi ? Quoi ? Regarder le visage d’une personne comme s’il était un monstre est vraiment grossier.

J’allai donc regarder dans le miroir de la maison et tout ce que j’y vis fut un homme barbu et paresseux.

« Des sorcières et de la téléportation, hein... Je suis vraiment venu dans un autre monde, non ? » (personnage principal)

Cependant, malgré mon âge, je me sentis excité par la situation dans laquelle je me venais d’arriver.

***

Chapitre 1 : Retourner dormir est magnifique — à moins de se faire réveiller

« Ces sorcières, elles ont dit quelque chose à propos de ma maison qui aurait une Puissance Magique incroyable ou autre... mais je n’ai rien vu d’anormal. » (personnage principal)

Je me promenai autour de ma maison et n’avais pas vu ce qui était différent avec elle. C’était toujours la même adorable maison de 50 ans. Mes meubles et articles ménagers étaient tous là comme ils devraient l’être. Ils étaient apparemment venus avec moi dans l’autre monde.

Dans tous les cas, j’étais dans un autre monde, et je devais trouver un moyen de vivre ici.

« D’abord, j’ai besoin de nourriture, de vêtements, et d’un endroit où vivre, mais... » (personnage principal)

J’avais un lit juste devant moi.

J’avais des choses à porter dans ma commode.

Pour la nourriture... Je ne savais pas ce qu’il y avait dans mon frigo, mais j’avais beaucoup d’aliments en conserve, et quelques mois de stock de riz.

─Hein !? Étonnamment, je ne devrais pas avoir de problèmes pour obtenir une vie confortable pendant encore un certain temps.

Je pouvais survivre bien plus longtemps que ce que je pensais avec ce que j’avais en stock, soit environ soixante jours. Donc, j’avais environ 60 jours avant de devoir sortir trouver quelque chose à manger.

« *Bâillement*... maintenant que j’ai une certaine tranquillité d’esprit, j’ai sommeil. » (personnage principal)

Je ne pouvais penser clairement, étais-je encore un peu ivre ?

Je pourrais réfléchir à cela demain, donc attendons que demain vienne.

Pour l’instant, je voulais juste retourner dormir, je me dirigeai donc vers ma chambre.

« Bonne nuit ~. » (personnage principal)

Je m’étais alors enroulé dans mon futon, et j’étais sur le point de m’endormir quand soudain ─

« Coureeeeeeeeezzzzz !! » (sorcière A)

De l’autre côté de la fenêtre, je pouvais voir plusieurs sorcières avec des baguettes et des bâtons qui criaient tout en venant par ici.

Non, plus exactement, je devrais dire qu’elles étaient pourchassées.

« Gruooooooooouuuu!!! » (dragon)

Derrière les filles, il y avait un dragon.

Il rampait et essayait de passer par la forêt et de temps en temps envoyait du feu en direction des sorcières.

« Qui aurait pensé — alors que nous avions utilisé notre évasion d’urgence plus tôt, qui aurait pensé que nous aurions couru directement dans le nid d’un dragon de feu ? ... Quoi qu’il en soit, avec la magie qu’il leur restent, elles devraient pouvoir s’enfuir. » (princesse)

« Princesse ! Nous allons le retenir ici ! Courez ! » (sorcière A)

« Où devrais-je courir ? Derrière se trouve le monstre possédant un Pouvoir Magique gigantesque et devant se trouve un dragon de feu. Et je n’ai plus de magie — dans cette situation, nous ne pouvons plus fuir. D’ailleurs, je ne suis qu’une princesse d’un petit pays. Et je ne peux abandonner mon peuple. Dans ce cas, je préfère mourir d’une noble mort face à ce monstre et au dragon ! » (princesse)

« Princesse... » (sorcière A)

Quelle allure masculine, et c’est alors que j’entendis un son * DokkanDokkan *.

« ... » (personnage principal)

J’étais toujours dans mon futon.

Et pourtant, il me semblait qu’un chantier de construction se situait sous ma fenêtre.

« Arg... un souffle de flammes !! C’est au-dessus de mes Défenses Magiques ! » (sorcière B)

« Princesse ! Princesse ~~~ !! » (sorcière C)

Non, c’est encore pire qu’un chantier.

* Bang * Bang * comme le bruit de bombe faisant exploser quelque chose.

Les vibrations étaient vraiment importantes et surtout...

« Ugh, je ne peux éviter j — ... » (sorcière B)

« Pr-PRINCESSE !! » (sorcière C)

Je ne supportais pas le son de ces voix.

« ... C’est bon. » (personnage principal)

*Snap*, à cause du manque de sommeil, ma tête me faisait ressentir une douleur insoutenable.

Ces filles ne faisaient que me poser des problèmes, j’ouvris alors ma fenêtre et me mis à hurler.

« TAISEZ-VOUS ! J’ESSAIE DE DORMIR !! » (personnage principal)

J’avais hurlé deux fois.

Cette fois encore plus fort que le bruit qu’ils faisaient.

« ... !? »

« Gaaaa ...! »

À ce moment, une tempête encore plus violente et puissante avait balayé la zone se trouvant devant moi.

« ── !! »

Devant moi se trouvaient le dragon qui produisait du feu et les sorcières qui lui faisaient face.

Mon cri s’était comme concentré avant de partir directement vers eux.

« Go...O...!? »

Le gros corps du dragon semblait avoir reçu un coup spécialement puissant.

« ... Uuu... »

Son imposant corps semblait avoir été écrasé contre le sol, et après cela, il ne se releva jamais.

« ... Finalement. » (personnage principal)

Ce matin, je leur avais déjà crié deux ou trois fois dessus.

Ma tête me fait mal... J’ai sommeil.

« * Yaaaaaaawwwwwwwwnnnnn * »

Même les sorcières étaient encore figées au sol dans la crainte de la suite.

« Sérieusement... Dépêchez-vous et partez d’ici. Je veux aller dormir. » (personnage principal)

Je crachai ces mots et lentement les sorcières s’étaient toutes levées.

Après cela, elles commencèrent toutes à partir, mais,

« Hé ! Vous, la princesse ! » (personnage principal)

« Hiyaaa !? » (princesse)

La princesse-sorcière que j’avais interpellée verbalement commença à trembler de façon incontrôlable alors qu’elle s’était figée sur place.

« ... Ne vous ai-je pas juste demandé de vous arrêter ? » (personnage principal)

Sous elle se trouvait une flaque de liquide avec même de la vapeur qui en sortait.

Ces sorcières n’arrêtent pas de faire cela ici.

Ma maison n’est pas un endroit où uriner.

« ... qu─qu’est-ce que vous voulez de moi... S’il vous plaît, laissez au moins ces personnes partir d’ici, s’il vous plaît... » (princesse)

« Je ne veux rien du tout, alors vous n’avez pas besoin d’être si effrayée. Cependant, pourriez-vous enlever ce grand machin qui se trouve là ? Si vous le laissez ici, il va encombrer le chemin. » (personnage principal)

Après que j’avais dit cela, la princesse m’avait alors regardée avec émerveillement.

« Voulez-vous parler du dragon de feu ? Un dragon de feu qui nécessite d’avoir au moins dix aventuriers talentueux, ou sinon il ne peut être vaincu. Vous parlez de ce dragon de feu ? » (princesse)

« Oui et alors ? » (personnage principal)

« Les écailles se vendent cher, le cœur est un catalyseur magique et est plus cher que n’importe quels bijoux. Est-ce que vous dîtes que vous me donnez ce trésor !? » (princesse)

« Oui, et par n’importe quel moyen, emmenez-le avec vous. » (personnage principal)

Je devais faire qu’il disparaisse. Car si je devais laisser cette chose devant ma maison, cela encombrerait le paysage.

Encore plus si c’était mort, alors ceci n’était finalement qu’un gros tas de compost.

« Je ne sais pas à quoi vous pensez, mais je n’en ai pas besoin. Par conséquent, je voudrais m’en débarrasser. Et ne revenez pas de si tôt, j’ai sommeil. Compris ? » (personnage principal)

« Je... Je comprends. » (princesse)

Disant cela, la princesse prépara sa baguette puis toucha le dragon avec. Avec juste cette action, le dragon fut soulevé.

Il semble qu’il y ait des choses comme de la magie dans ce monde.

« Mo-Mon nom est Dianeia Prusse Medisun. Je suis la deuxième princesse impériale du pays de Prusse. Je vais certainement rembourser cette dette. S-S’il vous plaît, je serais heureuse que vous vous souveniez de mon nom. » (Dianeia Prusse Medisun)

La princesse semblait soigneusement choisir ses mots.

Je ne comprenais pas si elle avait peur, mais,

« Dépêchez-vous et partez. » (personnage principal)

« C-Compris ! Je vais certainement vous rembourser pour la grâce que vous nous avez montrée. » (Dianeia Prusse Medisun)

C’était ainsi que les sorcières et la princesse s’étaient enfuies après qu’elle eut dit cela. Ceci sonnait vraiment comme si elles venaient de rencontrer un grand méchant. Après cela, j’étais tout simplement retourné dans mon lit.

***

Chapitre 2 : L'Esprit Bénéfique de la Maison

Ceci se passa après avoir balayé les sorcières ainsi que le dragon en leur criant dessus.

« Maître, maître... » (inconnue)

Je fus secoué alors que j’entendis une voix. J’étais encore enveloppé dans mon futon.

« mmmmmmm... Quoi... ? » (personnage principal)

« Maître, le déjeuner est prêt. » (inconnue)

J’ouvris mes yeux, et vis une belle fille en tenue japonaise.

Où devrais-je dire qu’elle me faisait dormir sur ses jambes

C’était vraiment doux et chaleureux.

« C’est déjà la troisième fois... » (personnage principal)

« Fufu, oh Maître... » (inconnue)

Mais quoi ?

Et pourquoi cette fille était-elle ici ?

« ... Ai-je... Oublié de fermer la porte ? » (personnage principal)

« Non, elle est correctement fermée. En premier lieu, je ne laisserai personne y entrer à part le Maître. » (inconnue)

Je vois. Si c’est ainsi...

« ... Pourquoi est-ce qu’une fille est dans ma maison ? Et qui es-tu ? » (personnage principal)

« Ah... Je suis sincèrement désolée pour mon introduction quelque peu tardive. Cette humble servante s’appelle Sakura. Je suis la propriété du Maître et l’esprit de la maison où vous vivez. » (Sakura)

Ohoh ! Un esprit de Maison serait-il donc apparu ?

Comme on pouvait s’y attendre dans un autre monde.

Cette maison était personnifiée par cette belle jeune femme.

« Je fus vraiment surprise, car une fois que nous sommes arrivés dans ce monde, mon existence est devenue bien plus puissante. Je suis née il y a plusieurs décennies et maintenant, je peux finalement rencontrer le Maître face à face. Moi, Sakura, je suis la propriété du Maître, et j’en suis vraiment heureuse. » (Sakura)

Sakura rougissait alors qu’elle baissait la tête. Puis elle s’inclina avant de poser ses mains sur le sol.

Sur sa tête se trouvaient des ornements ressemblant à des fleurs de cerisiers.

« Sakura... Fleur de cerisier, n’est-ce pas ? » (personnage principal)

Maintenant que j’y pense, le pilier central de cette maison était fait à partir d’un cerisier.

Je me demandais si c’était de là que venait son nom.

« Je suis profondément émue ! Pour ainsi recevoir la reconnaissance de mon Maître et qu’il puisse se souvenir de moi. » (Sakura)

Cette Sakura rougissait de bonheur.

Je m’en souvenais maintenant, car mon grand-père en parlait tout le temps. Avec ces : « ── c’est vraiment rare pour un magnifique, solide et ancien cerisier d’être le pilier d’une maison. Le sais-tu ? »

Puis Sakura se mit à me parler. « Merci beaucoup. Je me suis servie de la nourriture contenue dans le réfrigérateur pour vous faire un repas. Vous devez avoir faim après avoir été amené dans un nouveau monde, alors s’il vous plaît, mangez autant que vous le voulez. »

« Ohh, merci. » (personnage principal)

Ensuite, pendant que je mangeais le déjeuner que Sakura m’avait préparé, je lui avais demandé quelques informations.

« Hé, Sakura ! Je sais que nous nous trouvons dans un autre monde et ainsi de suite. Mais pourquoi moi et la maison avons nous été transportés ici ? » (personnage principal)

Les sorcières avaient cependant parlé de quelque chose à propos de la magie.

« Ceci est arrivé, car la propriété du Maître, donc moi, ou en d’autres mots cette maison en entier, se trouve être un lieu où la magie est très concentrée. » (Sakura)

« Haaa ! Un lieu de concentration de la magie. » (personnage principal)

En effet, il semble que ce monde ait de la magie.

Oh oui ! Ces sorcières avaient dit quelque chose à propos d’une Veine Terrestre ou de quelque comme ça ?

« La compréhension de ces filles était superficielle et elles étaient confuses, mais plus précisément, ceci s’appellerait la Veine Terrestre. C’est-à-dire un lieu où énormément de Pouvoirs Magiques se rassemblent. » (Sakura)

J’ai compris.

Je n’avais pas compris les spécificités, mais cet endroit était empli de Pouvoir Magique et cela se rassemblait ici.

« Non, ce n’est pas juste cet endroit. C’est la même chose pour le Maître, un énorme Pouvoir Magique se trouve aussi en vous. » (Sakura)

« Hein ? » (personnage principal)

« ... Maître... Est-ce possible que vous ne l’ayez pas remarqué ? Il y a une grande quantité de magie stockée dans votre corps. » (Sakura)

Stocké ? Une seconde, je n’avais vraiment rien compris.

Ce que j’ai stocké, c’est la fatigue chronique d’avoir été esclave d’une grande entreprise, je pourrais aussi peut-être avoir 20 ans de frustrations sexuelles accumulés ? Eh bien ! Blagues salaces mises à part, je ne peux pas ressentir quelque chose de nouveau dans mon corps.

« Non, ce n’est pas ce que je veux dire. Le Maître a vécu sur cette Veine Terrestre depuis sa naissance, en d’autres mots vous avez été complètement baigné dedans, et votre corps est rempli de Pouvoir Magique. » (Sakura)

« Maintenant que tu en parles, mon cri possédait une force vraiment incroyable. » (personnage principal)

Peut-être était-ce la raison.

« Oui ! Cependant, il ne s’agissait là que d’un petit fragment de votre pouvoir, mais... Voir c’est croire. Je pense que si vous l’utilisez vous y croiriez vraiment. » (Sakura)

« OK ! C’est donc ainsi ? Je vais essayer et voir cela par moi-même. » (personnage principal)

Sakura sourit tout en riant.

J’avais décidé de trouver un moyen d’utiliser la magie à l’aide de cette fille.

***

Chapitre 3 : La Méthode Simple pour Utiliser la Magie

J’étais allé dehors avec Sakura.

La zone entourant la maison était dans un état terrible en raison de la lutte entre les sorcières et le dragon.

Tous les arbres environnants avaient été déracinés ou brûlés. De plus, il y avait beaucoup de trous ce qui rendait le déplacement difficile.

Pour l’amour de Dieu, pourquoi avez-vous fait ce que vous vouliez autour de la maison de quelqu’un d’autre ?

« Eh bien, Maître, quelle sorte de magie voudriez-vous ? » (Sakura)

Ha oui !

Après avoir à nouveau dormi, je me sentais rafraîchi, et je pouvais penser avec clarté.

Parmi les biens de la maison, il y avait assez de vêtements, et en ce qui concernait la nourriture, je pouvais vivre un certain temps, mais je ne devais pas compter dessus trop longtemps.

« Alors, j’aimerais que ce soit quelque chose qui puisse produire de la nourriture. » (personnage principal)

« Comme vous le souhaitez. » (Sakura)

En disant cela, Sakura prit une pomme.

« Il s’agit d’une pomme du réfrigérateur. Puis-je l’utiliser ? » (Sakura)

« Uhh, ça ne me dérange pas. » (personnage principal)

Je l’avais achetée il y a longtemps et je n’avais jamais eu l’occasion de la manger. Elle n’est peut-être plus vraiment bonne.

« Eh bien, nous allons couper ceci, retirer les graines et les enterrer. ─ Oui, Maître. Plus tard quand cet arbre sera développé, nous pourrons avoir autant de pommes que nous souhaiterons ! » (Sakura)

« Non, même si tu le dis... Je veux dire... » (personnage principal)

Les pêchers prenaient trois ans avant de produire leurs premiers fruits, alors les pommiers prendraient combien de temps ?

« C’est bon. Après tout, il s’agit là de la magie du Maître. Quelque chose comme faire pousser des arbres et des plantes est tellement facile. » (Sakura)

« En es-tu sûre ? » (personnage principal)

Jusqu’à maintenant, tout ce que j’avais fait avait été d’éloigner ces personnes bruyantes. Je n’avais vraiment aucune idée de comment l’utiliser.

« Oui. Eh bien ! Puisque vous n’êtes pas habitué à cela, utilisez-moi comme un intermédiaire pour rendre l'utilisation plus facile. Je suis complètement en phase avec la magie du Maître, alors, utilisez-moi comme bon vous semble. » (Sakura)

« T’utiliser... ? » (personnage principal)

« Veuillez toucher mon corps. Puis, imaginez quelque chose. » (Sakura)

J’avais alors fait ce qu’elle m’avait dit et je plaçai donc ma main sur la tête de Sakura.

« Haa... ! » (Sakura)

Tu sembles heureuse avec juste cela, mais que suis-je supposé faire ?

« Vous devez simplement imaginer que le pommier se développe. Pour ma part, je vais réguler le pouvoir. » (Sakura)

Je me demandais alors si c’était tout ce qu’il y avait à faire. Eh bien, essayons.

Pour faire pousser un arbre... d’abord, je dois penser qu’il germe.

Je l’avais alors imaginé germer.

« Oh ! Une pousse est apparue ! » (personnage principal)

En face de moi, la terre avait été écartée et une petite pousse en avait émergé. Les graines de pommes avaient commencé à pousser.

Incroyable, seulement en quelques secondes c’était déjà devenu ainsi.

« Si c’est comme ça ─ alors je devrais pouvoir passer quelques étapes, j’ai juste besoin de l’imaginer, n’est-ce pas ? » (personnage principal)

« mm... Hue, oui. Laissez-moi faire. » (Sakura)

D’accord. Ensuite, j’avais imaginé que le pommier grandissait. Et alors,

« Woah ! » (personnage principal)

* Craaaccckk * un immense pommier étaient soudainement apparus.

« I-il a fini de grandir. » (personnage principal)

Cette vitesse de croissance était folle. C’était à un autre niveau que de cultiver dans des serres.

J’avais fait pousser un énorme pommier en quelques instants.

Bien que je ne comprenais pas vraiment comment cela fonctionnait, il était vrai qu’il y avait des fruits rouges et brillants dans l’arbre. J’en avais pris une bouchée pour goûter. C’était frais, doux et délicieux.

« Je vois, c’est une façon d’utiliser la magie, n’est-ce pas... » (personnage principal)

« Haaaa ... Fuuuu... Ouais ! Il s’agit là des effets de la magie du Maître ! » (Sakura)

Sakura avait sa poitrine gonflée de fierté et d’admiration, mais son visage était rouge et elle respirait fortement.

« Hm ? Qu’est-ce qu’il y a Sakura, es-tu fatiguée ? » (personnage principal)

« Non, je me sens juste excitée, c’est tout. » (Sakura)

Je le voyais bien. Mais je ne comprenais pas pourquoi elle était autant excitée.

Tout de même, le Pouvoir Magique était incroyable. Et c’était un pouvoir extrêmement polyvalent.

« Cette fois, je vais essayer seul. » (personnage principal)

En pensant à cela, je saisis la pomme que je venais de goûter puis je l’ouvris afin de récupérer les pépins.

Ensuite, je creusai un trou convenable avant d’y placer les pépins.

« Pousse ! » (personnage principal)

Je l’avais fortement imaginé en le disant. Et alors,

« ──── »

*Crack* un autre énorme arbre était alors apparu.

En fait, il s’agissait d’un arbre encore plus grand et majestueux que celui d’avant.

De plus, ses racines s’étaient répandues et le sol était devenu plus harmonieux.

« Maître, c’est incroyable ! Vous avez compris ce sentiment en un seul essai ! » (Sakura)

Le sentiment ou autre ! Il s’agissait de simplement l’imaginer et donc c’était une tâche facile.

Avec seulement cela, j’avais fait grandir un arbre.

« Utiliser la magie est super simple~. » (personnage principal)

Si c’était si facile, je pouvais l’utiliser pour beaucoup d’autres choses.

J’allais tester beaucoup de choses.

Il semblait que mon problème de nourriture allait être facilement résolu.

***

Chapitre 4 : Chasse au Dragon

* Guurrr * mon ventre gargouillait.

« J’ai faim... » (personnage principal)

Lorsque l’on utilisait de la magie, il semblerait qu’on ait plus rapidement faim.

C’était probablement à cause de la magie ayant permis la croissance extrême des pommiers.

« Mais, grâce à cela, le paysage est beaucoup plus agréable. » (personnage principal)

Devant ma maison, il y avait un champ de pommiers. Le paysage était magnifique.

Mais en contrepartie, j’avais très faim.

« Maître, dois-je préparer une collation ? » (Sakura)

Sakura avait proposé cela, mais, dans cette condition, une simple collation ne suffirait pas.

« Je veux manger de la viande. » (personnage principal)

« Viande ? » (Sakura)

Si possible, j’aimerai de la viande fraîche et non de la viande en conserve,

« Ah. » (personnage principal)

Après avoir regardé dans le ciel, je me rappelai alors que j’avais déjà vu de la viande un peu avant.

« Est-ce qu’un dragon est comestible ? » (personnage principal)

« Oui. Selon ce que j’ai entendu des arbres et de la nature qui nous entoure, il s’agit là d’un mets délicieux et rare. » (Sakura)

Ha oui ! La princesse-sorcière avait dit quelque chose comme ça avant de partir. Comme quoi les dragons coûtaient cher et étaient de haute qualité.

Alors un dragon devait suffire... oui, c’est décidé, mangeons du dragon.

Je regrettais un peu de l’avoir donné aux sorcières. Eh bien ! C’était correct, car j’avais juste à en obtenir un autre.

En premier lieu, cette chose était un peu trop grande.

« Cette fois, j’aimerais trouver un dragon de taille raisonnable. » (personnage principal)

Je regardais le ciel en cherchant.

Il semblerait que le Pouvoir Magique ait grandement bénéficié à mon corps et que j’avais aussi augmenté ma vision.

Par conséquent, je pouvais comparer à distance les tailles des dragons.

Il y en avait des grands, des moyens, des super-grands, alors qu’ils se déplaçaient tous dans les cieux.

« Oh, j’ai trouvé une bonne prise ! » (personnage principal)

Et parmi tous ces dragons, il y en avait un petit.

Il était peut-être petit comparé aux autres, mais il semblait considérablement plus rapide que les autres. De plus, il était pile de la bonne taille.

« ─ » (personnage principal)

Pour une raison inconnue, ces dragons volaient bien trop bas, et trop proche de ma maison. C’était vraiment ennuyant, mais là c’était parfait pour moi. Il était de couleur arc-en-ciel, alors j’espérais qu’il ne fut pas toxique.

« Ah, j’ai oublié de demander, mais, Sakura, peux-tu cuisiner la viande de dragon ? » (personnage principal)

« Oui Maître, laissez-moi faire. Après avoir récupéré des informations, j’irais étudier les bases. Et avec la magie, je peux pratiquement faire n’importe quoi. » (Sakura)

Ma maison était si fiable. Eh bien, dépêchons-nous et attrapons une proie.

« Je veux manger de la viande !! » (personnage principal)

J’avais crié cela au ciel.

Et c’est alors que l’onde de choc de ma voix alla le frapper.

« ─ ─ !? »

Le petit dragon fut soudainement comme tordu en l’air en essayant de se mouvoir afin d’éviter cela. Hmm, il semblerait qu’il ait réussi à l’esquiver.

Eh bien, mon attaque l’avait frôlé, mais il n’était toujours pas tombé.

« Pfff, la portée de ma voix est bien trop courte. La puissance n’a-t-elle pas trop diminué ? Il l’a esquivé. » (personnage principal)

La portée de mes cris était d’après ce que j’avais pu en voir autour d’une dizaine de mètres maximum.

Mais, le dragon était à au moins 100 m du sol. Et donc, la puissance avait probablement trop diminué durant le trajet.

« Donc, j’ai juste besoin de le faire de manière à ce qu’il ne puisse pas l’esquiver. » (personnage principal)

J’avais alors utilisé du Pouvoir Magique ainsi que deux pommiers.

« Perce le ciel ! » (personnage principal)

Les pommiers auxquels j’avais donné l’ordre avaient alors grandi jusqu’au ciel comme je l’avais imaginé !

Ainsi, je pus bloquer le dragon.

« ~~ !? »

La trajectoire qu’il empruntait ainsi que toutes les voies de fuites lui furent bloquées. Et c’est alors que le dragon confus s’était arrêté un instant.

C’est ma chance.

Cette fois, j’avais pris une profonde inspiration, je m’étais concentré sur mon but, puis j’avais crié de toutes mes forces.

« TOMBE !!! » (personnage principal)

« Gugiaaaaaa !!! »

Une onde de choc beaucoup plus rapide avait été envoyée vers le dragon avant de le frapper.

Le dragon couleur arc-en-ciel était alors tombé au sol avec un *boom*.

« Bien ! Chasse réussie. » (personnage principal)

Il ne bougeait plus, il semblerait qu’il soit mort

Il semblait que si je concentrais mon cri sur une chose précise, la puissance augmenterait.

Cette chasse m’avait permis une bonne récolte d’informations et de nourritures.

« Oui oui ! Viande... viande ! » (personnage principal)

Aussi petit qu’il soit, un dragon restait un dragon.

Il faisait environ un mètre de long et ceci avait l’air de pouvoir se manger.

« Maître, il s’agit là d’une bonne prise. » (Sakura)

« Oui, alors prépare-le correctement. Car j’ai très faim ! » (personnage principal)

« Compris. » (Sakura)

Et c’est ainsi que j’avais pu obtenir un bon steak de dragon.

C’était vraiment délicieux.

Le sang et les restes avaient été enterrés dans le verger, et la viande restante avait été congelée avec magie puis stockée.

Produire ce dont on avait besoin pour vivre n’était pas si mal.

***

Histoire annexe 1 : Point de vue de la princesse : Les vraies couleurs du dragon, la peur et le choc de Dianeia

La princesse-sorcière Dianeia était sous pression à cause des échanges commerciaux ainsi que du travail.

La cause de ça, le dragon de feu qu’elle avait obtenu l’autre jour et qu’elle avait vendu pour un prix supérieur à ce à quoi elle s’attendait était devenu une fortune importante qui venait d’entrer dans les mains de la famille royale.

« Comment dois-je utiliser cela ? Mon esprit ne peut pas suivre ce qu’il se passe... » (Dianeia)

En tant que seconde princesse, son travail portait sur les affaires gouvernementales de la capitale.

Cependant, elle s’était complètement immergée dans ses études afin de devenir archimage, et n’était pas vraiment douée pour autre chose que la magie.

Et cette magie dont elle était si fière était complètement inutile face à ce genre de monstre.

C’était si pathétique...

Elle avait alors poussé un long soupir depuis son bureau officiel.

Maintenant...

« Princesse Dianeai ! Excusez-moi, il y a un rapport des chevaliers ! » (serviteur)

Un homme en armure argenté se précipita alors dans son bureau.

« Eh bien, n’est-ce pas le capitaine des chevaliers, qui est tellement agité qu’il n’a même pas frappé avant d’entrer... » (Dianeia)

« Excusez ma brusquerie, mais il s’agit de bonnes nouvelles ! Ce sont même d’incroyables nouvelles. Le nombre de dragons se trouvant dans la vallée des dragons semble avoir diminué d’un coup. » (Capitaine-chevalier)

« Est-ce vrai !? » (Dianeia)

Pour les habitants de l’Ouest, il existait la vallée des dragons et une forêt appelée "la forêt du diable (Tentation)". L’habitat des dragons était près de la ville et de cette forêt.

Chaque année, les dragons causaient des dégâts aux transports de marchandises et aux commerçants qui voyageaient dans ce pays. Il s’agissait là d’un problème inquiétant, mais...

« Et en plus, la quantité de dommages qu’ils infligent a depuis nettement diminué ! Surtout dans “la forêt du diable”, le nombre de dragons volants dans la zone a très fortement chuté. À ce rythme, nous n’aurons plus besoin de demander aux aventuriers de s’en occuper ! » (Capitaine-chevalier)

« Je vois... C’est certainement une bonne nouvelle. » (Dianeia)

Les monstres et les bêtes de la forêt étaient principalement dominés par les dragons.

En tant que pays ayant une frontière avec cette forêt, nous avions toujours dû demander de l’aide aux aventuriers, et même maintenant, il fallait observer calmement et prudemment la nouvelle situation.

Bien que, si le nombre de dragons avait vraiment diminué, il était possible de gagner plus d’argent.

« C’est une bonne nouvelle que vous m’apportez là, merci. » (Dianeia)

« Oui, ─ Ahh, et j’ai une autre information à vous donner. » (Capitaine-chevalier)

« Hein !? » (Dianeia)

Le capitaine baisse le ton de sa voix.

« C’est top secret, mais apparemment le Grand Dragon a été vu en train de chuter dans la forêt du diable. » (Capitaine-chevalier)

« Le grand dragon, vous dites !? Cette chose est donc tombée !? » (Dianeia)

Ce dragon top secret était le dragon du plus haut rang.

Il s’agissait d’un dragon anormalement petit avec des écailles de couleur arc-en-ciel comme élément distinctif. Il excellait dans la mobilité et sa Défense Magique. Et ainsi, toutes les magies ordinaires seraient inefficaces contre lui.

Sa vitesse était la plus élevée parmi son espèce. La première fois qu’un bataillon l’avait combattu, le bataillon avait été mangé en l’espace de quelques minutes. Pour le dire simplement, il s’agissait d’un spécimen très puissant. Et encore, c’était peu dire.

« Ce-celui-ci... comment est-il tombé ? » (Dianeia)

« Apparemment, il a reçu une attaque en provenance du sol en plein dans la forêt. Il est tombé et n’est pas revenu dans le ciel. » (Capitaine-chevalier)

« ... ... ... ... » (Dianeia)

« Cette attaque était une onde de choc magique anormalement dense et puissante. L’observateur a perdu conscience en raison de cette attaque et n’a plus jamais été vu par la suite. En tout cas, nous enverrons quelqu’un à... » (Capitaine-chevalier)

« ── Non, vous ne devez surtout pas enquêter là-bas ! » (Dianeia)

Dianeia se mit à crier sans réfléchir.

Son attitude normalement calme avait disparu en un instant et le Capitaine-chevalier était étonné du changement soudain.

« Pr-princesse ? » (Capitaine-chevalier)

« ... ... écoutez-moi bien, capitaine des chevaliers. Vous ne devez laisser personne observer cet endroit. » (Dianeia)

Nous ne devions absolument pas être grossiers envers lui.

« Ce n’est pas un endroit où nous avons le droit d’enquêter. Il s’agit plutôt d’un endroit que personne n’est autorisé à visiter, et cela, peu importe la raison. » (Dianeia)

La voix de Dianeia sonnait de plus en plus effrayée alors qu’elle continuait à parler.

Elle frissonna un peu et son visage pâlissait à vue d’œil.

Ahhhh, simplement me souvenir de cette chose me fait toujours aussi peur.

Je dois le dire au capitaine des chevaliers.

Elle lui expliqua donc ce qui s’était déroulé là-bas.

« C’est... ça ne peut pas être lui. Princesse, pensez-vous que l’homme que vous avez invoqué à l’aide de la Veine Terrestre a pu tué le... » (Capitaine-chevalier)

« Oui, c’est pourquoi vous ne devez laisser personne s’approcher de cet endroit. Il y a là bas un monstre extraordinaire envers qui je suis redevable. Jusqu’à ce que le bon moment arrive, par tous les moyens, empêchez quiconque d’y aller. » (Dianeia)

« J... J-Je comprends et obéis » (Capitaine-chevalier)

Comme le capitaine de chevaliers paraissait effrayé, Dianeia essuya la sueur froide de son front.

Juste de me souvenir de ce fait effrayant me fait me rappeler que ce monstre était terrifiant et terriblement puissant...

« ─Nn? » (Dianeia)

Soudain, elle se rendit compte qu’elle s’était légèrement mouillée.

« ... Juste en me rappelant de lui, ceci s’est produit. Comme je suis devenue faible et peureuse. » (Dianeia)

En étant essoufflée et effrayée, Dianeia était allée préparer de nouveaux sous-vêtements.

***

Chapitre 5 : Première étape, les défenses de la maison (semi-automatique)

Après avoir pratiqué beaucoup de magie, j’étais assez fatigué.

Si j’avais seulement faim, c’était correct, mais j’avais en plus sommeil, c’était bien trop pour moi.

Alors hier, je m’étais endormi très rapidement, et là, il était maintenant midi.

... Ahhh, se livrer à la paresse est vraiment génial.

Ce genre de vie ne pouvait même pas être comparé à l’époque où je devais quitter ma maison à 6 heures du matin. Et revenir après mon travail en utilisant le dernier train de la journée.

En fait, j’avais trop dormi et étais rempli d’énergie, alors j’avais fait une promenade autour de ma maison.

« Mais vraiment, il n’y avait que des arbres et des rochers partout où je regardais... » (personnage principal)

Est-ce parce que j’étais dans une forêt luxuriante ? Il n’y avait que des animaux et des insectes étranges qui se trouvaient sur le sol. Mis à part un dragon qui pleurait au-dessus de moi, il n’y a aucune créature volante que je puisse voir. De plus...

« Pi, pi gii !! »

Quand il constata que j’étais là, il cessa immédiatement de pleurer avant de fuir pour sa vie.

Tout le monde semblait m’éviter. Je me demandais si l’anéantissement de ce dragon avec mon seul cri en était la cause.

J’avais de la viande stockée, donc je ne chassais plus maintenant...

C’était bon que tout soit désormais paisible.

Je me promenais et tout restait calme jusqu’à ce que je rentre à la maison.

« Je suis rentré~ » (personnage principal)

« Bienvenue à la maison~ » (Sakura)

Et quand j’étais revenu, Sakura m’avait préparé un bon repas pour me souhaiter un bon retour.

C’était vraiment le bonheur.

Vivre à la maison dans un autre monde était vraiment génial !!!! Dans tous les cas, c’était ce que je pensais.

« Maître, un monstre approche. » (Sakura)

Un problème s’était produit.

Monstre ?

Même si c’était le déjeuner, des gens ennuyeux venaient dans le coin ?

Et quand j’avais regardé par la fenêtre,

« Guhahah, qu’il y a donc un endroit avec tant de magie ici ! » (hommes-loups)

En face de la fenêtre, je pouvais voir un certain nombre de personnes.

Ils murmuraient et se parlaient entre eux.

« Est-ce que ce sont ces soi-disant monstres ? » (personnage principal)

« Ils s’appellent des démons ou aussi des Bêtes Magiques. Ils sont fidèles à leurs instincts, mais possèdent également de l’intelligence. » (Sakura)

Est-ce que ce serait correct de les appeler hommes-loups ? Oû puis-je les appeler Hommes-Bêtes ?

Des hommes poilus avec des oreilles de chiens sur leurs têtes approchaient de la maison.

En outre, ce n’était pas que d’une direction.

« Chef ! Nous sommes en position ! » (hommes-loups)

« Une telle magie... si c’est cet endroit... alors il serait bien adapté à notre clan des hommes-loups. C’est parfait afin que notre clan se tienne au sommet. » (Chef des hommes-loups)

En entendant sa voix, ils s’étaient après ça divisés en plusieurs groupes.

« La formation de Mort Assurée est-elle prête ? » (Chef des hommes-loups)

« Elle est complètement prête, Chef ! Que voudriez-vous que nous fassions avec la chose qui vit à l’intérieur ? » (hommes-loups)

« C’est évident ! Il s’agit là d’une formation utilisée afin de détruire la population d’une ville jusqu’à la dernière personne. Et avec ça, nous les mangeons tous d’un seul coup. » (Chef des hommes-loups)

« UOOOOOOOOOOOO!!!!! »

Ces gars étaient vraiment bruyants, et il y avait des dizaines qui entouraient ma maison.

Chacun d’eux portait de lourdes épées et était aussi équipé d’une lance.

« ... ... Qu’est-ce que ces gars vont faire ? » (personnage principal)

« Ils ont été attirés ici par notre Pouvoir Magique. Par conséquent, je pense qu’ils sont là pour envahir la maison. » (Sakura)

« Encore ? Viser notre magie... » (personnage principal)

Ils étaient tous les mêmes...

« Tais-toi ! Ou alors je vais crier... Mais, après l’avoir fait, je vais probablement perdre mon appétit. » (personnage principal)

Surtout avec un si délicieux déjeuner devant moi. Je ne voulais pas le gâcher en me fatiguant et en me mettant en colère.

En outre, il faudra du temps pour tous les faire partir en criant, car ils étaient tellement présents dans la zone.

« Ah, dans ce cas, utilisez-moi. » (Sakura)

« T’utiliser ? » (personnage principal)

« Oui, comme la dernière fois, utilisez-moi comme intermédiaire afin d’utiliser la magie. Si vous utilisez des pièges autour de la maison, vous pourrez aisément les faire partir. » (Sakura)

Oh, il existe une fonction aussi pratique ?

« Pouvoir les chasser sans même sortir de la maison... C’est magnifique. » (personnage principal)

« Oui, si j’ai la magie du Maître, il est tout à fait possible de les anéantir. » (Sakura)

C’est bon de l’entendre.

Allons-y et utilisons-le immédiatement.

« Eh bien, utilisez-moi comme bon vous semble. » (Sakura)

Sakura était venue s’asseoir à mes côtés.

C’est alors que je plaçai ma main sur son épaule.

« Nn ... » (Sakura)

Elle trembla légèrement, et l’instant suivant.

« ─ C’est incroyable. » (personnage principal)

Je pouvais voir dans mon esprit ma maison ainsi que tous les alentours

« En ce moment, j’ai synchronisé les sens du Maître avec les miens. Et ainsi, choisissez n’importe quel endroit que vous souhaitez et insérez-y de la magie. Je vais me synchroniser avec vous et ainsi poser le piège. » (Sakura)

Comme on pouvait s’attendre de l’esprit de ma maison.

J’étais capable de comprendre intuitivement ma maison et ses environs.

Juste comme cela, je pouvais également connaître l’existence de corps étranger.

Il y avait 65 envahisseurs ici et je comprenais qu’ils souhaitaient entrer sur ce territoire.

Cependant,

c’est mon territoire.

« Je ne laisserai aucun d’entre vous entrer ainsi chez moi. » (personnage principal)

J’avais alors utilisé ma magie.

Les cibles étaient les pommiers entourant ma maison.

Cette fois, je vais tout imaginer dès le début.

« Élève-toi, Golem de Bois !! » (personnage principal)

Tous les pommiers avaient reçu la magie en provenance de mon imagination, et s’étaient préparés à prendre en charge la situation.

Un soldat pour faire partir les intrus.

***

Le leader des hommes-loups fut choqué par le changement soudain de la situation.

Après tout, les pommiers étaient soudainement devenus énormes et avaient commencé à bouger.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » (Chef des hommes-loups)

« Ch-chef ! La communication télépathique a été coupée ! » (hommes-loups)

« Unité deux ! unité deux !? ─ Bordel, ils ont tous été repoussés ! » (Chef des hommes-loups)

La formation qui avait toujours permis une victoire rapide et certaine venait de complètement s’effondrer.

« Quelle sorte de créature est-ce ? » (Chef des hommes-loups)

« N, non-chef ! Ce n’est pas une chose vivante, c’est un golem ! » (hommes-loups)

« Ne sois pas stupide ! Tu essaies de me dire qu’un golem de bois si gros existe en ce monde ! Au mieux, ils sont qu’un peu plus grands qu’un humain ! » (Chef des hommes-loups)

Un golem était une arme qui était dans le meilleur des cas, deux fois plus grand qu’un humain.

Et pourtant, ceux en face d’eux étaient différents.

La terre tremblait en réponse aux pas des golems.

À chaque pas, les racines de ses pieds absorbaient des nutriments et il continuait à croître rapidement.

Il devenait de plus en plus grand, dans la mesure où vous ne pouviez pas voir sa tête même si vous regardiez vers le haut.

Les hommes-loups ne pouvaient pas bouger.

« Qui diable est ce géant !? » (Chef des hommes-loups)

Devant leurs yeux, un gros point s’approchait.

***

Fais-le, golem de bois.

Le golem de bois reçut mes ordres et donc, se déplaça comme je l’avais ordonné.

« ── !! »

Sans un son, il avait frappé à l’aide de son énorme poing.

La pression exercée par ce poing toucha toutes les personnes et tous furent envoyés volés dans la forêt.

« UGYAAAAAAAAA!! »

Et de cette façon, ils ne revendraient pas.

Maintenant, il n’y avait plus de corps étrangers autour de la maison.

« Magnifique, Maître ! Le golem s’est merveilleusement déplacé ! » (Sakura)

« C’est peut-être parce que j’étais celui qui avait fait grandir ce pommier. Il s’est déplacé de façon inattendue, donc je n’ai pas eu la chance de voir si je pouvais faire autre chose avec lui. » (personnage principal)

En raison de ma pratique, ils avaient pu être transformés en un excellent piège.

« ─ Bien, ça de côté, allons déjeuner ! » (personnage principal)

« OK ! Je vais préparer le déjeuner. » (Sakura)

***

Chapitre 6 : Le Roi Provisoire des Bêtes Magiques

Avant de le remarquer, quelques jours s’étaient écoulés depuis que les hommes-loups m’avaient attaqué.

« À chaque fois que je dois les chasser, c’est une épine dans le pied de devoir. » (personnage principal)

Il fallait du temps et des efforts pour sortir par la porte ou la fenêtre et hurler jusqu’à ce qu’ils disparaissent puis revenir à l’intérieur de ma maison.

Par conséquent, j’avais décidé de faire un piège.

« Je suppose que cet endroit est assez bon. Sakura, viens ici un moment. » (personnage principal)

« Certainement ! » (Sakura)

Ce que j’allais utiliser serait à nouveau les pommiers.

Bien qu’il existe un autre matériau que je pourrais utiliser afin de créer un piège, pour le moment, les pommiers étaient les plus simples à utiliser.

« Dans le coin, il y a une racine de pommier, donc fais-la croître rapidement avec la magie. » (personnage principal)

« Oui, eh bien, si vous le voulez. » (Sakura)

À travers le corps de Sakura, je faisais faire passer de la magie directement dans le sol.

Installation complète.

Plus tard lorsque je verserais de la magie, la racine et la souche deviendraient gigantesques et sortiront du sol.

Comme ça, tous les intrus qui étaient au-dessus de cette racine seraient projetés dans le ciel.

« Nnuu... c’est complet, Maître. » (Sakura)

« D’accord, le prochain. » (personnage principal)

La mise en place de ces pièges était comme du jardinage et je commençais à bien m’amuser. Et ainsi, je continuais et m’amusais. Et alors...

« Maître, quelqu’un vient de nouveau ici. » (Sakura)

« Ahn? » (personnage principal)

Une fois de plus, des hommes-loups étaient apparus devant nous.

Est-ce que ce sera les premières proies de mes pièges ? Je pense que, cette fois, il n’y en avait que quelques-uns. Si j’utilisais le piège maintenant ce serait du gaspillage.

... Ils étaient tous habillés magnifiquement.

Ils portaient des vêtements formels.

« Pourquoi venez-vous ici ? » (personnage principal)

Quand ils m’entendirent, les hommes-loups se laissèrent tomber à genoux.

« Nous sommes le roi... Nous sommes ceux du clan des Loups qui gouvernent cette forêt de démon. » (Roi des hommes-loups)

Puis, l’homme-loup à l’avant avait commencé à parler poliment même s’il n’était pas habitué à le faire.

« Haaa, et ? » (personnage principal)

« Nous vous reconnaissons comme le roi légitime et nous nous rendons... acceptez ce présent comme preuve de nos bonnes intentions. » (Roi des hommes-loups)

Il m’avait offert un collier avec une cloche d’argent attaché dessus.

Pourquoi me donnaient-ils quelque chose comme ça ? Est-ce que c’était comme une demande d’élever un animal de compagnie où quelque chose comme ça ?

« C’est un bien très précieux transmis de génération en génération. Lorsque nous trouvons une personne forte que nous pouvons servir, nous devons donner cet objet à cette personne extraordinaire comme preuve de notre soumission. » (Roi des hommes-loups)

Non, je n’en avais pas vraiment besoin...

Je ne me souvenais pas d’avoir demandé à devenir un roi...

« N-nous ne sommes pas hostiles envers vous. Nous sommes venus ici avec cette intention en tête. Il nous suffit de le laisser ici pour vous. Je vous en prie, acceptez-le. » (Roi des hommes-loups)

Et, pendant qu’ils disaient ça et plaçaient le collier sur le sol, leurs mains tremblaient. Étaient-ils nerveux ou quelque chose du genre ?

Quoi qu’il en soit, je pensais que je n’avais pas besoin de ce collier. Et donc, finalement, il irait à la poubelle, donc je préférerais qu’ils le gardent.

« B-bien, alors il suffit de l’accrocher sur un arbre ! Si vous avez besoin de notre force, n’hésitez pas à faire sonner la cloche. Nous ne sommes en aucun cas vos ennemis ! » (Roi des hommes-loups)

Ils commençaient à paniquer. Cette situation devenait ennuyeuse en disant qu’ils n’étaient pas mes ennemis, car je l’avais déjà compris.

« Très bien, j’ai compris, alors allez-y. Car en ce moment, je suis occupé avec mon jardinage. » (personnage principal)

« C-compris. Mais, avant ça, voyez ici ! C’est une offre de notre part ! » (Roi des hommes-loups)

Après qu’il ait déclaré cette phrase, les hommes-loups avaient apporté une montagne de sacs et de pots. À l’intérieur de ceux-ci se trouvaient de grandes quantités de viandes congelées et de fruits.

« Qu’est-ce ? » (personnage principal)

« Si... si cela vous plaît, acceptez-les. Prenez ces objets comme un gage de notre fidélité envers vous, notre roi. » (Roi des hommes-loups)

Bien que je ne me souvienne toujours pas d’avoir voulu devenir roi, mais s’ils me le donnaient alors je n’allais pas le refuser.

« Cependant, c’est trop. Moins serait mieux. » (personnage principal)

Tout au plus, un sac et un pot étaient suffisants.

Car si c’était dans une telle mesure, alors je ne pourrais pas tout manger.

Au moment, où j’allais dire ça.

« No-Nous prenez-vous en considération ? » (Roi des hommes-loups)

Ils étaient extrêmement surpris. Pourquoi ?

Il n’y avait que deux personnes ici. Et donc, il n’y avait aucun moyen de tout manger.

Vous devriez le reprendre chez vous.

« Notre roi, nous comprenons ! Tout le monde ici présent, rendez grâce à cet homme ainsi qu’à sa grande générosité et à sa clémence !! » (Roi des hommes-loups)

« OUUU !! » (hommes-loups)

Pour une raison quelconque, les Hommes-loups m’avaient adressé leurs remerciements et s’étaient inclinés avant de partir des lieux.

Et depuis ce moment-là, ils avaient commencé à régulièrement apporté des fruits, des légumes et de la viande.

« Maître, le dîner d’aujourd’hui est un ragoût de légumes avec beaucoup de viande. » (Sakura)

« Ahh, mon préféré ! » (personnage principal)

Eh bien ! puisque mes repas de tous les jours étaient devenus plus savoureux, tout se passait bien, n’est-ce pas ?

***

Chapitre 7 : Manger le fruit de la connaissance (Compétence Gatcha)

Aujourd’hui, je m’étais réveillé à midi.

C’était peut-être à cause de tous les pièges que j’avais mis en place hier, mais la nuit dernière, je m’étais rapidement endormi.

À cause de tout ça, j’avais maintenant très faim. Sakura m’avait préparé un repas pour midi avec de la viande. Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher d’aller cueillir une pomme.

« ... Hein, qu’est-ce qu’il y a avec cette pomme ? » (personnage principal)

Il y avait un arbre avec une pomme dorée au milieu du verger.

Bien que... Je ne me souviens pas d’avoir fait une sélection dans le verger...

Est-ce une sorte de mutation spontanée ?

On juge l’arbre à ses fruits... alors, j’en avais pris une bouchée.

« Hmmmm... c’était vraiment très croquant. » (personnage principal)

C’était doux et délicieux, mais quelque peu étrange.

Il y avait une saveur riche qui collait dans la gorge. Le jus de la pomme était d’une certaine manière un peu trop épais ou riche.

Et dans tous les cas, il était bon d’en manger, alors je continuais à en manger.

« Maître ! Le repas est prêt ! » (Sakura)

Il semblerait que le repas soit prêt.

Sakura trottait pour venir vers moi.

« OK, merci. J’arrive. » (personnage principal)

Et alors que je me tournais vers elle.

« Hein, tu es sérieux. » (Voix inconnue A)

J’avais entendu une voix calme dire cette phrase. Il s’agissait de la voix d’un homme.

« Ummmm... ce n’était pas Sakura celui qui vient de parler, n’est-ce pas ? » (personnage principal)

« Hein ? J’ai juste dit que le déjeuner était prêt ! » (Sakura)

« Sérieusement... » (Voix inconnue A)

J’avais à nouveau entendu cette voix. Elle venait de quelque part au-dessus de moi.

« Selon notre pays, c’est un endroit duquel nous ne devons pas nous approcher. C’est un endroit où nous pourrions être mangés. » (Voix inconnue A)

« Hein !? On pourrait être mangé ? C’est ridicule. » (Voix inconnue B)

Et quand je levai les yeux, je vis qu’il y avait deux dragons dans le ciel.

« Je pense que si vous regardez le Pouvoir Magique de la personne qui se trouve en dessous de nous, vous comprendrez ! » (Dragon A)

« Hein !? ... Attends qu’est-ce que c’est que ça ? N’a-t-il pas autant, voir même plus de Puissances Magiques que notre Roi Dragon !? » (Dragon B)

« Oui. En ce moment, il semblerait que nous soyons ignorés. Il nous laisse vivre sur un simple caprice. » (Dragon A)

Non, j’ai bel et bien compris la conversation des dragons...

Ce n’était pas comme si je les ignorais. C’était juste que je n’avais pour le moment aucun problème de nourriture.

« Pourquoi y a-t-il une telle personne ici... Ne change-t-il pas la balance des pouvoirs de la forêt du diable ? » (Dragon A)

« Pour cette raison-là qu’une fois que le Roi-Dragon l’aura senti, il enverra un décret personnel. Ce maniaque de combat considérera-t-il correctement les choses. » (Dragon B)

« Uhuhu... ce n’est pas bon. Avant d’être tués, partons d’ici. Ensuite, nous devrions rapporter ces informations. » (Dragon A)

Après avoir dit tout ça, les dragons étaient partis.

Qu’est-ce que c’était toutes leurs discussions ? Est-ce que les dragons avaient délibérément parlé d’une manière dont je puisse le comprendre ?

« Hé ! Sakura, avez-vous compris ce que ces dragons ont dit ? » (personnage principal)

« U, Ummmm ... Ils faisaient des Gya, des Grrr et des Rawr. Du moins, selon moi. » (Sakura)

Elle imitait les cris des dragons...

J’avais compris.

J’étais le seul à pouvoir les comprendre.

« Sakura, il semblerait que je puisse comprendre ce que se disent les dragons. » (personnage principal)

« Ehhhh!? Maître, vous comprenez le langage des dragons ? Je savais que vous étiez instruit, mais pour pouvoir comprendre l’ancienne langue des dragons, c’est... » (Sakura)

Attends, attends, attends, j’avais tout simplement commencé à la comprendre que tout récemment.

Et pour une langue ancienne, c’était juste des cris comme des Gya Gya.

Attends, je pensais avoir compris ce qui avait permis cela.

« Cette pomme est peut-être magique. Car après l’avoir mangée, mes oreilles sont devenues étranges et j’ai commencé à comprendre le langage des dragons. » (personnage principal)

« Je vois... attendez, est-ce que vous me permettez de la regarder ? » (Sakura)

« D’accord. » (personnage principal)

J’avais donné à Sakura le noyau de la pomme en or, et elle l’avait reniflé.

Alors,

« Il sent la magie des dragons... où est-ce qu’elle a poussé. » (Sakura)

« Hm ? Elle a poussé sur l’arbre se trouvant là-bas. » (personnage principal)

Au milieu du jardin, un arbre normal.

Attendez, il semblait plus touffu et plus grand que les autres arbres l’entourant.

« ... Si c’est bien le cas, je pense que c’est là où nous avons enterré les restes du dragon. » (Sakura)

« Ahh, je suppose que c’est possible que nous ayons enterré les restes du petit dragon là-bas... » (personnage principal)

Peut-être parce que l’arbre avait absorbé l’essence du dragon, j’avais pu comprendre le dialogue des dragons ?

« En plus de cela, il a absorbé l’énergie de la Veine Terrestre où nous nous trouvons. Le sang de dragon semblait être empli de magie et mélanger avec le Pouvoir Magique de la Veine Terrestre, cette combinaison a peut-être produit un effet unique... » (Sakura)

Je n’avais jamais pensé qu’il y aurait un effet secondaire. Les pommes étaient vraiment incroyables.

Comme prévu du fruit de la connaissance.

« C’est juste que, lorsque les gens ayant un grand Pouvoir Magique comme mon Maître et moi le mangeons, ça fonctionnera comme un médicament. Si quelqu’un de normal le mangeait, alors il agirait comme un poison mortel à cause de la Puissance Magique contenu dans l’aliment. C’est excellent que nous ayons pu créer une telle chose. » (Sakura)

Hein, cependant, elle possédait le goût d’une pomme normale.

C’était peut-être la raison pour laquelle les animaux sauvages et les vers parasites ne venaient pas pour elles...

« Oui, il est très probable qu’un effet du Maître les améliore. C’est incroyable ! ─ Eh bien, pourriez-vous me permettre de me synchroniser avec vous ? » (Sakura)

« Se synchroniser ? » (personnage principal)

« Oui... j’aimerais entendre ce que le Maître entend, s’il vous plaît... » (Sakura)

Les joues de Sakura étaient teintées de rouge et elle semblait timide alors qu’elle me demandait ça.

Tu ne dois pas te retenir autant. Est-ce que tu le sais ?

« D’accord, j’ai compris. Après avoir mangé cette pomme, synchronisons-nous alors que nous fabriquerons encore plus de pièges. » (personnage principal)

« Me-merci beaucoup, Maître ! » (Sakura)

Et c’était ainsi que j’avais fini par être capable de comprendre la langue des dragons.

Mais,

« Est-ce possible que si j’utilise d’autres essences que celle de dragon, je puisse obtenir d’autres effets et ainsi acquérir d’autres compétences ? » (personnage principal)

La prochaine fois que j’aurai faim, j’utiliserai un peu de mon temps libre pour mener quelques expériences.

J’avais alors commencé à penser à des choses que je pourrais tenter tout en regardant mes magnifiques pommiers.

***

Chapitre 8 : Sans mentir, je suis fort, mais je suis aussi sans pitié

Le jour.

Malgré le soleil brillant dans les cieux, mes yeux étaient ternes.

« Fa-fatigué ... » (personnage principal)

Je ne pouvais me sortir du lit. À nouveau, mes paupières se fermaient.

« C’est parce qu’hier, nous avons utilisé trop de magie. » (Sakura)

« C’est tellement... » (personnage principal)

Après avoir mangé cette pomme hier, non seulement j’avais commencé à comprendre les dragons, mais mon corps débordait aussi d’énergie.

Et dans cet état, j’avais agi stupidement et je m’étais emporté avec la mise en place de tous ces pièges effectués d’un coup.

« Cette fatigue est plutôt mauvaise * Fuaaaa *... » (personnage principal)

Il s’agissait du même sentiment de fatigue après avoir travaillé toute une nuit et avoir bu beaucoup de boisson énergisante.

Cette pomme dorée semblait avoir une sorte d’effet tel un médicament énergisant.

« Maître, je pense qu’il serait bon pour vous de dormir un peu plus. Avec vos capacités de régénération, je pense que si vous dormez une heure de plus, vous vous sentirez mieux. » (Sakura)

« Uhuh... Ce manque de Pouvoir Magique... je vais probablement me sentir mieux si je satisfais certains de mes besoins physiques... » (personnage principal)

L’autre jour, Sakura m’avait expliqué les détails concernant ce genre de situation.

Si je pratiquais la magie, j’allais me fatiguer ou avoir faim.

Et tout ça était parce que manger et dormir étaient liés à la récupération du Pouvoir Magique.

Si j’utilisais une grande quantité de Pouvoir Magique dans un court laps de temps alors que je n’étais pas habitué à ça, je me fatiguais très rapidement ou je serais affamé, voir même les deux en même temps. Il semblerait que cette fois-ci, ce soit le sommeil.

« Bien que je veuille vraiment m’endormir, je peux voir par la fenêtre quelque chose d’étrange se trouvant à l’extérieur. » (personnage principal)

Dans la partie la plus profonde du verger aux pommes,

il y avait des boules bleues et vertes.

« Ce ne sont que des slimes de types propagation. Ils sont très peu intelligents et ils se déplacent lentement, mais comme vous pouvez vous y attendre, ils visent le Pouvoir Magique de la maison. » (Sakura)

« Je vois... c’est donc comme d’habitude... » (personnage principal)

Bordel, ne venez pas à un moment comme celui-ci.

« Je devrais m’en occuper dès maintenant. » (Sakura)

Sakura était l’esprit de cette maison, donc elle avait probablement un pouvoir considérable.

Je comprenais que si je la laissais gérer cette situation, elle pouvait les tuer en un coup unique, mais...

« Non, c’est correct. Mais... j’aimerais vérifier les pièges. » (personnage principal)

Après tout, j’ai eu beaucoup de mal à mettre en place ces pièges.

Je voulais les voir fonctionner.

Ils se déplaçaient lentement, donc c’était une bonne occasion de les voir à l’œuvre.

Donc,

« U, ummmm ... Et bien ! Sakura, venez et asseyez-vous ici. » (personnage principal)

« ? D’accord ? J’ai compris — . » (Sakura)

Avec un visage semblant se demander ce que je faisais, Sakura s’agenouilla devant moi.

Puis je mis ma tête sur ses genoux.

« Ahhh ! Ça fait un moment. Mais, comme je le pensais, c’est tellement confortable~. » (personnage principal)

« Oui. Depuis que nous nous sommes rencontrés... mais, pourquoi maintenant ? » (Sakura)

« Dans cette position, je peux me synchroniser avec toi et en même temps resté couché tout en vérifiant les pièges. » (personnage principal)

« Ha ! Est-ce pour ça ? » (Sakura)

Afin de nous synchroniser, je devais toucher directement son corps. Peu importe, où c’était, tant que je la touchais directement.

« Hm ! alors, faisons ça de cette manière. Puis, quand j’aurais fini, je vais dormir. Alors je te confierais tout après ça. » (personnage principal)

« Maître, j’ai compris. » (Sakura)

Quand je l’avais entendue répondre, j’avais alors activé tous les pièges nécessaires.

L’instant suivant,

* Booom ! * Et un grand nuage de poussière était apparu après l’explosion tous les arbres du verger proches qui s’étaient mis à se déplacer.

Cependant, les envahisseurs avaient été complètement oblitérés.

... C’était tellement simple que je n’avais même pas à commander.

Il semblait que tous les pièges fonctionnaient très bien. Comme c’était ainsi, je n’avais pas trop à me préoccuper de la défense. Je pensais donc qu’il était bon d’avoir ces pièges.

« Kyaaaa!? Qu’y a-t-il avec ça !? » (inconnue)

Au milieu de tout ça, je pensais avoir entendu une voix qui ressemblait à celle de la princesse-sorcière. Cependant, on dirait qu’elle était très étonnée...

AHHHH c’est impossible, je ne peux rester éveillé plus longtemps !

« Sakura, bonne nuit. Je vais dormir pendant une autre heure. » (personnage principal)

« Oui. Faites de beaux rêves~. » (Sakura)

Et juste après avoir annoncé ça, j’étais allé dormir sans le moindre problème.

***

Chapitre 9 : Combat contre l’unité de dragons volants

J’étais devenu plus énergique après une heure de sommeil.

Je n’avais ni faim ni sommeil, alors on pourrait dire qu’en ce moment, mon état était parfait.

Au moment où j’avais fini de récupérer, la princesse-sorcière était venue visiter ma maison.

Car après tout, ce n’était pas une hallucination auditive.

La robe qu’elle portait était sale et sa respiration était rauque.

Probablement parce qu’elle était tombée dans un piège, elle semblait maladroite et plutôt déprimée par rapport à sa chance.

« Oh, Princesse-sorcière. Je suis désolé de t’avoir fait subir tout ça. » (personnage principal)

« N-non, c’est ma faute d’être venu ici sans prendre de rendez-vous. La prochaine fois, j’y ferai attention. » (princesse-sorcière)

« Vraiment ? Alors c’est bien... en fait, n’aurais-tu pas marqué ton territoire aux alentours de ma maison ? » (personnage principal)

La moitié inférieure de son corps était complètement imbibée d’un liquide inconnu.

« C’e-c’est arrivé juste là. Quand je suis tombée dans un petit lac après avoir été envoyée dans les airs ! Ce serait gênant que vous le compreniez de travers. » (princesse-sorcière)

« Ahh, je vois... » (personnage principal)

Quant à moi, je ne pouvais enlever l’image de la tête de la princesse qui se souillait.

Je pensais qu’elle devait l’avoir fait plus d’une fois pour en arriver à un tel spectacle.

« * Snifff *... Monsieur de la Veine Terrestre. Je m’appelle Dianeia. Le fait de me faire appeler la princesse-sorcière m’embarrasse. Alors, pourriez-vous arrêter de m’appeler ainsi et utiliser mon prénom à la place ? » (Dianeia)

Même si tu m’appelais monsieur de la Veine Terrestre, tu voudrais être appelée par votre prénom... quelle femme fastueuse ! Eh bien, c’est aussi le fait que je n’avais pas pris le temps de me présenter.

« Et pourquoi es-tu venue ici ? Tu sembles avoir apporté deux sacs. » (personnage principal)

« Il s’agit d’argent. C’est la moitié de ce que nous avons reçu à la suite de la vente du dragon ─ soit 3000 pièces d’argent. » (Dianeia)

Elle déposa l’un des sacs en cuir.

Et à l’intérieur se trouvaient des pièces d’argent bien empilées.

« C’est donc ça la monnaie de cet endroit... » (personnage principal)

« À ce propos, avec autant d’argent vous pourriez vous amuser toute une année sans devoir travailler. » (Dianeia)

Hein !? Je ne comprenais pas vraiment parce que je n’avais jamais utilisé la monnaie de ce pays.

En fait, depuis que j’étais arrivé ici, je n’étais même pas allé dans une ville !

Je ne savais même pas où l’on se trouvait.

« Cependant, pourquoi m’avez-vous expressément apporté cela ? » (personnage principal)

« Ha ! vous êtes celui qui m’avez sauvé la vie. Et je vous avais dit que je vous rembourserais pour votre acte. Par conséquent, puisque vous m’aviez dit que je pouvais revenir, je suis venue ici pour réduire un peu ma dette envers vous. » (Dianeia)

Je n’en avais aucune utilité de tout ça ! Attendez... ne l’avais-je pas déjà dit ?

« Tu es assez consciencieuse. N’est-ce pas ? » (personnage principal)

« Il s’agit de la seule chose remarquable en moi, avec en plus ma magie... mais ceci n’a pas suffi quand je suis arrivée ici. » (Dianeia)

La sorcière avait souri avec ironie et avait dit cela comme si elle avait reçu une sévère punition.

« Ne viens pas ici pour souiller encore plus la zone. Est-ce d’accord ? Si tu le fais dans le verger, une essence étrange pourrait se créer. As-tu compris ? » (personnage principal)

« J’ai pris mon courage à deux mains pour venir ici. Donc, je ne vais pas fuir si facilement ! » (Dianeia)

Je le voyais déjà. Et si c’était bien le cas, c’était super.

Si l’essence de la princesse se trouvait dans une pomme, je pourrais obtenir une compétence étrange après en avoir mangé une. Permettez-moi de m’en abstenir !

« Et, était-ce la seule chose pour laquelle tu es venu ? » (personnage principal)

« Oui, c’est exact. » (Dianeia)

Elle était juste venue ici pour apporter l’argent.

Je comprenais, alors

« Mais pourquoi les dragons volants circulent-ils dans le ciel ? » (personnage principal)

« Hein !? » (Dianeia)

En regardant dans le ciel, il y avait tout le temps trois dragons.

En outre, ils regardaient clairement par ici.

« Que devrions-nous faire ? Est-ce que c’est correct que nous interférions dans cette situation ? C’est la personne contre qui le roi voulait se battre, n’est-ce pas ? » (dragon A)

« Ma-mais, la magie de cette personne est énorme. On disait qu’il a mangé un dragon, alors allons-y ! La femme avec beaucoup de magie à l’air délicieuse et cet homme aussi ! » (dragon B)

« Eh bien, je vais frapper en premier, suivez-moi tous ! » (dragon C)

De la même manière, ils avaient préparé un plan pour nous dévorer. C’était assez inquiétant.

Ou devrais-je plutôt dire, ils se dirigeaient vers nous.

« Es-tu une sorte de déesse du malheur ? Pourquoi les as-tu attirés ici ? » (personnage principal)

« Je-je suis désolée. Cependant, même si je suis désolée, nous sommes sur le point d’avoir un combat, monsieur de la Veine Terrestre. » (Dianeia)

***

Dianeia avait pris son bâton pour les intercepter.

« Boule de feu, boule de feu !! » (Dianeia)

Elle avait envoyé une boule de feu dans le ciel. Mais la boule de feu avait été facilement repoussée par les écailles du dragon.

« El-Elle a été repoussée sans même pouvoir faire la moindre blessure ! Est-ce donc des dragons de rang supérieur !? » (Dianeia)

Cette fois-ci ne fut pas comme la fois d’avant. Car aujourd’hui, il lui restait beaucoup de magie.

Mais les dragons avaient encore une fois repoussé le sort chargé à son maximum par la magie de la mage. L’endurance de ces dragons était décidément étrange.

Et de plus, il y en avait trois.

« Même en coopérant, un régiment de sorcières ne pourrait jamais gagner... » (Dianeia)

... Mais je ne pouvais pas me plaindre.

C’était parce que nous étions attaqués.

La magie pour s’échapper n’avait pas été préparée en avance.

Par conséquent, la seule option restante était de se battre.

Dianeia brandit une fois de plus son bâton.

« Je n’ai pas d’autre choix que de l’utiliser ici, ma fierté et ma plus puissante attaque — brûle et dessèche, toi, la lance de feu de l’empereur — lance de flamme !! » (Dianeia)

Ce qui était apparu devant elle fut une lance rouge épaisse.

On pouvait clairement sentir la chaleur et elle faisait un bruit de grésillement.

« Haaaaa!! » (Dianeia)

Elle l’avait ensuite jeté de toutes ses forces.

Et juste après ça, la lance frappa l’épaule d’un dragon.

« Guu !! » (dragon)

* Tsssss *. Et un son comme de la viande brûlée put être entendu. La lance brûlait bien le dragon, mais,

« Guraaaaaaa!! »

C’était tout. Une partie de l’épaule du dragon avait été arrachée avec cette attaque et il avait commencé à tomber.

« Ah... » (Dianeia)

Quand elle vit cela, Dianeia tomba à genoux.

Elle avait réalisé que, "je ne peux pas vaincre ces dragons".

***

« Ah... C’est donc ça la puissance d’un grand dragon... » (Dianeia)

La princesse murmurait cela en étant au sol, et

« Uu ... »

Perdant toute la force de son corps, une flaque était subitement apparue sous ses jambes.

« Ah — !! » (Dianeia)

Encore une fois, tu l’as fait !!

« Hé, toi ! Qu’est-ce que j’ai dit à propos du fait de souiller la zone autour de ma maison ? »

« Ah... Je suis tellement désolée... » (Dianeia)

Si les pommes obtenaient un pouvoir étrange, alors qu’allais-tu faire ?

Je ne veux pas de situations où je reçois un échec à cause d’une pomme gâchée !

« Guraaaaaaa! » (dragon)

De plus, les dragons descendaient vigoureusement vers nous depuis le ciel.

« Hé ! Tires-en une autre ! Éloigne-les ! » (personnage principal)

C’était de ta faute en premier lieu, ne te contente pas de poser des problèmes !

Je disais cela en utilisant mon épaule pour supporter Dianeia.

« Muuu... ça m’est actuellement impossible... » (Dianeia)

« Même si ça t’est impossible, fais-le quand même. Il est trop tôt pour abandonner. Si tu n’essaies pas, je vais te donner une fessée dont tu te rappelleras toute ta vie. » (personnage principal)

Je lui avais dit cela en lui donnant un bon coup.

Elle avait alors laissé échapper un bon son.

« Hiyaaa ! Je-je vais le faire ! Épée de feu ! » (Dianeia)

En pleurant, elle avait invoqué une nouvelle magie et l’avait utilisée. Puis...

VOOOMMM !!

Un laser était sorti depuis le bâton de Dianeia.

En fait, il était assez large.

« Hein !? » (Dianeia)

Quand le dragon fut frappé par ce tir, il fut brûlé au point d’en être totalement carbonisé.

« GI-GIAAAAA !! »

À l’instant où ils virent l’un de leurs compagnons brûler au point d’en devenir noir, les autres commencèrent immédiatement à s’enfuir.

« *Tsk*. Quoi de neuf, Dianeia... Si tu avais ce genre de pouvoir, alors pourquoi ne pas l’avoir utilisé dès le début ? » (personnage principal)

Je me plaignais et posais une question à la princesse. Quant à elle, elle semblait déconcertée et tremblait de façon incontrôlable.

« Hein ? ... Quel est donc ce pouvoir ? ... Qu’est-ce qui s’est passé avec cette puissance anormale ? » (Dianeia)

Qu’est-ce que disait cette sorcière ? Peut-être était-elle confuse...

« Bi-Bien sûr que je suis confuse ! C’était quelque chose que je n’avais vu que dans les livres. Une magie de classe légendaire ! Je ne peux pas la faire avec mon propre Pouvoir Magique et en premier lieu, je ne connais même pas ce genre de magie ! » (Dianeia)

« Alors, comment cela se fait-il que tu puisses l’utiliser ? » (personnage principal)

« C-c’était probablement votre magie qui s’est ajoutée à la mienne. » (Dianeia)

Dianeia regarda sa main et mon visage avec un air ahuri.

Ses jambes tremblaient alors qu’elle essayait de se tenir debout, mais à la fin, elle ne put le faire.

« Qu-qu’est-ce qu’il y a avec ce pouvoir ? Toute mon énergie que je garde en réserve a été consommée d’un coup... Comment pouvez-vous vous sentir si calme après que l’on ait utilisé tant de votre magie ? » (Dianeia)

« Qui sait !? » (personnage principal)

Mais nous avions donc eu là une addition de pouvoirs magiques...

Il y avait donc un phénomène comme ça qui existait. Bien, maintenant que j’y pense, les personnes qui visaient ma maison pourraient la viser pour ce genre d’effets.

« Et bien, de toute façon, cela n’explique pas vraiment pourquoi ils me sont hostiles. » (personnage principal)

Je continuerai d’exercer mon pouvoir comme je le souhaitais afin de défendre ma maison.

« ... v-vous, en vérité, qui êtes-vous ? » (Dianeia)

« À l’heure actuelle, je suis juste quelqu’un qui reste à la maison (NEET). Du moins, pour l’instant. » (personnage principal)

Ni plus ni moins.

« Et donc, Dianeia. Prends avec toi ce dragon comme la dernière fois. » (personnage principal)

« Hein !? » (Dianeia)

« Je ne veux pas de ce dragon croustillant. Si tu le laisses ici... je serai en colère. Le comprends-tu ? » (personnage principal)

« J’ai compris. Je comprends ! Je m’en occuperai ! » (Dianeia)

C’était bon tant que tu le comprenais.

« Eh bien ! Maintenant, c’est l’heure de manger. Dianeia, tu peux revenir quand tu le souhaites. » (personnage principal)

« O-ok, j’ai compris ! Je reviendrais une fois de plus afin de rembourser cette dette ! » (Dianeia)

« C’est d’accord, mais tu ne dois pas revenir avec des dragons. Est-ce que c’est bien compris ? » (personnage principal)

Et de cette façon, ma relation avec la princesse-sorcière s’était quelque peu renforcée.

***

Chapitre 10 : Transformons ma maison en un endroit où vivre en paix

« Aujourd’hui, faisons un peu de jardinage. » (personnage principal)

« Oh ! Ne parlez-vous pas plutôt de faire des pièges ? Compris, Maître. » (Sakura)

En raison de l’attaque des dragons de l’autre jour, je m’étais rendu compte de l’absence d’équipement antiaérien.

« Antiaérien, dites-vous ? » (Sakura)

Il existait des pièges terre-air.

Cependant, ces choses-là nécessitaient de réaliser certaines interactions avec. Ceci nécessitait donc un peu de travail.

Par conséquent, j’avais besoin de refaire du jardinage.

« Compris. Eh bien, quel genre de choses devrions-nous faire ? » (Sakura)

« Hm, c’est une bonne question... » (personnage principal)

Que devrais-je faire, avec uniquement des pommiers comme matériaux ?

Même si je n’avais que des pommiers qui tiraient dans le ciel, il n’y aurait rien de particulièrement efficace.

Que dois-je faire ? J’étais en train d’y penser quand cela arriva.

« Hm ? Est-ce possible ? » (personnage principal)

À l’endroit où le dragon était tombé l’autre jour, il y avait quelque chose de doré.

« Il semble qu’il y ait une pomme dorée. » (personnage principal)

« Oh, c’est donc vraiment arrivé. » (Sakura)

En outre, il n’y en avait pas qu’une, mais deux et même trois.

Il semble que, lorsqu’elles absorbaient l’essence d’un dragon, les pommes devenaient dorées.

Je pouvais voir une sorte de modèle ici. Les dragons sont dorés (monnaie). Je me souviendrai de ça.

« Eh bien, pourquoi ne pas manger certaines de ces pommes ? » (Sakura)

« Non, laissons-les comme elles sont. » (personnage principal)

Actuellement, j’étais en plein forme et plein d’énergie, donc elles ne pouvaient m’aider.

J’allais les laisser pour le moment où mon endurance sera au plus bas. Alors maintenant, je devais préparer des mesures antiaériennes.

« Alors, je me souviens des dragons et des pommiers, mais, cette princesse-sorcière a jeté une lance de flammes, n’est-ce pas ? » (personnage principal)

« Maintenant que vous le mentionnez, je pense qu’elle a fait quelque chose comme ça. » (Sakura)

Alors, qu’en est-il d’un arbre pointu ?

Si je lançais un arbre pointu dans le ciel, il devrait posséder une puissance considérable.

« Est-il possible d’ajouter ma magie à un arbre et le lancer ? » (personnage principal)

« C’est possible. Mais pensez-vous vraiment qu’il soit nécessaire d’ajouter une telle magie à l’arbre ? Avec cette fille, il s’agissait d’un rang inférieur de synchronisation et assez médiocre. Je pense qu’une synchronisation réalisée avec vous devrait donner un bien meilleur résultat. » (Sakura)

« Ah, c’est donc comme ça ? » (personnage principal)

Eh bien, la princesse semblait être vraiment impressionnée.

Mais finalement, cela ne semblait pourtant pas être une technique si formidable.

« Oui. L’ajout est le plus simple. Il permet de transmettre un Pouvoir Magique pour permettre à un autre de l’utiliser. Pour nous, il s’agit d’une technique extrêmement simple. » (Sakura)

Je le comprenais maintenant.

Pour moi, la technique magique ou la magie étaient des choses que je ne comprenais pas vraiment bien. Je l’utilisais simplement.

« Les techniques magiques et les chants ne sont qu’un système permettant de convertir la Puissance Magique en sorts pouvant être jetés. Avec le pouvoir du Maître, il n’est pas nécessaire de passer par une méthode si vulgaire. Tant que vous pouvez l’imaginer, cela suffit. » (Sakura)

J’avais officiellement obtenu une garantie de succès.

Et bien, en fin de compte, je ne voulais vraiment pas mémoriser de longs chants et un vocabulaire spécial, donc tout allait bien.

« Eh bien, j’ai décidé de ne plus utiliser l’ajout. » (personnage principal)

« Très bien. Si vous vouliez jeter une seule roche, alors l’ajout serait plus simple. Fondamentalement si vous étiez synchronisé avec moi, alors vous pourriez déplacer toutes ces roches d’un coup. » (Sakura)

Je pourrais me répéter, mais Sakura était vraiment utile.

« Ehehehe ... Je suis heureuse de recevoir vos éloges. » (Sakura)

En tout cas, que ce soit l’ajout ou la synchronisation, le fait que je doive la toucher ne changeait pas.

Cela pourrait être l’une des choses inchangeables.

« Effectivement. L’essentiel reste de transférer le Pouvoir Magique par contact. Bien que je le dise, ajouter de la Puissance Magique n’est que temporaire, et une fois que vous l’utilisez, il n’y aura pas de rechargement. » (Sakura)

Je comprenais. C’était donc le cas.

J’avais l’impression d’avoir un peu mieux compris le Pouvoir Magique.

« Hm ! C’était une bonne conversation, mais allons travailler. Faisons-le facilement grâce à toi, Sakura. » (personnage principal)

« Oui, Maître. » (Sakura)

Et ainsi, j’avais remodelé une partie du jardin.

C’était assez simple à faire. J’avais créé des arbres flexibles et je les avais placés un peu partout. Si je plaçais les lances là-bas, une lance à ressort en tant qu’arme antiaérienne serait complétée.

Tout ce qu’il restait faire était de mettre en place la magie, alors l’élastique bougera de lui-même, se déplaçant afin de tirer sur la cible.

J’avais fait quelques expériences simples afin de tester.

« Ohhh, de façon inattendue, il vole assez bien. » (personnage principal)

Le tir avait atteint assez facilement les 100 mètres de haut.

La structure était assez simple à réaliser, alors j’ai commencé à produire en chaîne ces armes antiaériennes.

« Comme ça, les problèmes avec le ciel deviendront négligeables. » (personnage principal)

« Oui ! » (Sakura)

Et de cette façon, l’équipement antiaérien de la maison fut complété.

Une fois de plus, la maison de ma famille était devenue plus proche d’être un endroit sûr.

***

Chapitre 10.5 : Pays de la Princesse-Sorcière et la Catastrophe Naturelle du Chef de la Nation et du Grand Mage

Tard dans la nuit, Dianeia apporta le dragon noir jusqu’au château. Le capitaine-chevalier vint la saluer.

« Dianeia-sama, qu’est-ce que c’est ? » (capitaine-chevalier)

Seulement, lui et moi travaillions aux affaires gouvernementales jusqu’à cette heure-ci.

Par conséquent, c’était la raison pour laquelle j’avais apporté cette proie si tard dans la nuit.

« Pour le moment... disons que c’était juste un dragon qui a été brûlé par mon sort. Lorsque vous le vendrez, placez l’argent dans le trésor national. » (Dianeia)

« Mon Dieu ! Mais les écailles de ce dragon sont de grande qualité !? On peut s’attendre à ce que des écailles d’une telle qualité puissent repousser la magie. Alors de le voir dans un tel état ! »

Vous pouviez dire la puissance du dragon grâce à ses écailles.

Cependant, à moins d’être habitué à les juger, vous ne seriez pas en mesure de distinguer un dragon d’un autre.

Le capitaine répondait à ces exigences.

« Alors, c’était vraiment un puissant dragon. » (Dianeia)

« Oui, il n’y a pas d’erreur possible ! Pour qu’il soit brûlé au point de noircir — est-il possible que vos compétences se soient à nouveau améliorées ? » (capitaine-chevalier)

Le capitaine avait souri et avait ri.

« Vous avez été bloquée au palier entre Grand-Mage et le Mage Supérieur pendant un certain temps, mais là, vous avez réussi à dépasser ce stade par vous-même. En tant que votre ancien professeur de magie, je suis fou de joie. » (capitaine-chevalier)

Pour les magiciens, il y a des grades comme la première, le second... Ensuite, il y a dix grandes classes. Après Grand-Mage, il y avait Mage Supérieur, puis, il y avait Légendaire ou Mythique, qui était la plus haute classe de magicien.

En d’autres mots, selon ce système de classement, Dianeia était la troisième plus puissante.

« Je suis faible... Capitaine. » (Dianeia)

« Ahh encore cette modestie. Il n’y a même pas dix Grands-Mages dans le pays et vous vous dites encore faible... » (capitaine-chevalier)

« ... Vous avez tort. C’était... j’ai seulement emprunté le Pouvoir Magique de l’homme de la Veine Terrestre, c’est tout. » (Dianeia)

En entendant cela, le chevalier inclina la tête à cause de la confusion.

« Emprunter son pouvoir !? Qu’entendez-vous par là ? » (capitaine-chevalier)

« Haaa... je pensais que vous auriez compris... Il s’agissait de l’ajout. Et de plus, il l’a fait uniquement en me touchant. » (Dianeia)

« ... Vous voulez dire qu’il a effectué l’ajout si facilement... juste en vous touchant !? Êtes-vous sûre qu’il n’y a pas d’erreur ? » (capitaine-chevalier)

Il n’y avait pas d’erreur possible.

Je me rappelais parfaitement de cette sensation même maintenant, c’était bel et bien un ajout.

« Mais ça ne devrait pas être possible sans un rituel ! » (capitaine-chevalier)

« Oui, à l’origine ça devrait être le cas... mais tout ce qu’il a fait était de me toucher pour que cela se produise. » (Dianeia)

L’ajout, cette magie était considérablement difficile à utiliser.

Même un ajout très court était difficile sans préparation appropriée.

« S’il peut le faire alors il se pourrait qu’il soit au niveau d’un Mage Supérieur... » (capitaine-chevalier)

« Oui, mais pour l’instant je ne peux le confirmer totalement, mais il se peut même qu’il soit au niveau d’un Magicien Légendaire. » (Dianeia)

Dans ce pays, il n’y avait qu’un seul Mage Supérieur, mais j’avais l’impression qu’il pouvait faire des choses similaires

C’était au niveau de légendes ou rumeurs, mais il y a une telle histoire. Cependant,

« Ce que tu devrais remarquer dans ce que cet homme a fait, c’est qu’il m’a permis de continuer à vivre. » (Dianeia)

« C’est vrai, n’est-ce pas. L’ajout est une technique comportant après tout des risques... » (capitaine-chevalier)

Si trop de pouvoir était versé dans quelqu’un, il y avait le danger que celui-ci implose.

Mais cela n’avait pas eu lieu.

... Je crains que cela ne soit pas uniquement dû seulement à sa considération.

Bien que je pensais que ce n’était pas que de la chance, car selon moi, c’était probablement un monstre puissant, mais doux.

Je pense qu’il avait dû diminuer son pouvoir jusqu’à sa limite en considération de mon corps.

« Je ne m’attendais pas à ce que sa maîtrise de la magie soit si élevée. Je peux dire qu’il devrait au minimum être de classe Mage Supérieur. » (capitaine-chevalier)

« Ce n’est pas inscrit dans les connaissances de la société de magie... Mais à ce moment-là, j’ai ressenti plus de peur et respect que de surprise. Je ne pouvais plus contrôler mon pouvoir comme je le souhaitais, et je me sentais plus morte que vivante. » (Dianeia)

Pourtant s’il n’avait pas fait cela, je n’aurais probablement pas survécu face à ces dragons.

C’est plus que suffisant que d’avoir survécu.

« Haaa... un tel problème. Non seulement le Roi-Dragon se déplace vers ici, rendant tout cela encore plus dangereux. Mais il y a un tel monstre dans la forêt. » (capitaine-chevalier)

Ahh, il y avait aussi eu un tel rapport.

« Les dragons sont en train de diminuer en nombre. Ce qui pourrait faire venir le Roi-dragon qui était auparavant inactif. » (Dianeia)

« Et pour une raison quelconque, les attaques du peuple des hommes-loups ont aussi diminué... » (capitaine-chevalier)

Avant les hommes-loups attaquaient les marchands et les fermiers se rendant à la capitale. Mais en ce moment, ils restaient tranquillement dans la forêt.

Il y en avait même qui apparemment se mêlaient à la population de la capitale. C’était un changement qui donnait l’impression qu’un nouveau dirigeant avait pris le pouvoir.

« S’il vous plaît, allez de l’avant. Il me semblait qu’un jeune homme-loup venait de devenir le chef... Je me demande s’il est mort? » (Dianeia)

« Qui sait. Je ne... mais je me sens comme si cela était une sorte d’avertissement précédant une grande catastrophe. » (capitaine-chevalier)

« C’est possible. Mais plutôt que de se soucier de ça, il serait préférable de s’inquiéter pour notre pays. » (Dianeia)

Pff, les deux responsables des affaires gouvernementales de la capitale firent un lourd soupir.

***

Chapitre 11 : Un très petit mais quand même un énorme intrus

Un jour. Pendant que je traversais le champ de pommiers, j’étais tombé sur un intrus que je n’avais jamais vu auparavant.

« ... »

C’était une petite fille qui fixait du regard le pommier.

Elle portait des vêtements noirs, avait des cheveux noirs et des yeux noirs.

« Ho ? Qu’est-ce que c’est ? » (personnage principal)

Quand je pensais qu’elle pouvait être une enfant perdue et lui ai demandé ce qui n’allait pas, la petite fille avait pointé du doigt l’arbre. C’était l’arbre où la pomme dorée poussait.

« Ça, pomme. » (petite fille)

« Ahh ! Veux-tu quelques pommes ? Tu sais vraiment bien les choisir. » (personnage principal)

Même si son apparence paraissait jeune, elle articulait bien ses mots.

« Je connais. Puisque je suis une voyageuse. » (petite fille)

« Oh, c’est donc cela ? » (personnage principal)

Qu’est-ce que cela ? Dans ce pays, est-ce vraiment bon de laisser une enfant de son âge voyager seule ?

Où est-ce peut-être que cette forêt est plus sûre que je l’avais imaginée ?

« Je m’appelle Hesty, s’il vous plaît, occupez-vous bien de moi. » (Hesty)

« Oui, ravi de te rencontrer. » (personnage principal)

Elle était même capable de bien se présenter. Quelle bonne petite fille qu’elle était !

Quand je regardais la fille, je pus entendre son estomac qui grondait.

« ... Nn » (Hesty)

« Est-ce que tu as faim ? » (personnage principal)

« ... Je ne sais pas, mais il gargouille. » (Hesty)

Elle penchait la tête. D’une certaine manière, je me demandais si cette enfant allait bien.

« ... Nn~ » (Hesty)

La petite fille continuait de regarder la pomme.

Elle voulait probablement dire, « Je veux manger cette pomme, » n’est-ce pas ?

Mais la chose que j’avais entendue l’autre jour était que le sang de dragon s’était imprégné dans les racines de l’arbre, remplissant les pommes avec de la magie. Ceci les rendait empoisonnées pour des personnes normales. C’est pourquoi.

« Allo, Sakura. » (personnage principal)

« Oui, comment puis-je vous aider ? » (Sakura)

J’avais appelé Sakura pour lui demander de l’aide.

« Sakura. Est-ce bon pour cette enfant de manger une pomme ? » (personnage principal)

« Oh ! Quelle belle enfant. » (Sakura)

Sakura regardait la petite fille, alors que celle-ci regardait derrière elle.

« Laissez-moi voir... Oh, si une enfant avec autant de Pouvoir Magique consomme la pomme, ça devrait être correct. » (Sakura)

« Ah oui ? Alors même si c’est juste une petite fille, elle a déjà une quantité considérable de magie, n’est-ce pas ? » (personnage principal)

Eh bien, je suppose que si elle n’avait pas au moins cette capacité, elle ne voyagerait pas.

« Ah ! Cependant, je pense qu’elle ne devrait pas manger pour le moment la pomme dorée. » (personnage principal)

« OK, je comprends. » (Sakura)

Surtout que nous ne comprenions pas encore bien les effets qui pouvaient apparaître après avoir consommé la pomme dorée. Par conséquent, je lui avais donnée une pomme rouge.

« Attrape. » (personnage principal)

Comme il était peu probable qu’elle puisse atteindre l’arbre avec sa taille, j’en avais saisi une et la lui avais lancée.

« Vous me la donnez ? » (Hesty)

« Oui. » (personnage principal)

« Vraiment ? Dans ce cas, je vais la manger. »

La petite fille avec sa petite bouche avait commencé à mordre dans la pomme tout en mangeant aussi sa peau.

« Est-ce bon ? » (Sakura)

« C’est doux... » (Hesty)

« C’est exact ? » (Sakura)

Intéressant ! Sakura était exceptionnellement gentille avec cette fille par rapport aux autres.

« Sakura, aimes-tu les enfants ? » (personnage principal)

« Oui. Pour une maison, il est souhaitable d’avoir des enfants, parce qu’ils apportent tellement de moyens de subsistance à cet endroit. » (Sakura)

Ahh, c’était donc ça ? Après tout, elle restait l’esprit d’une maison. J’avais presque oublié ce fait.

« Même si vous dîtes une telle chose, le Maître est aussi très gentil envers l’enfant, n’est-ce pas ? » (Sakura)

« Je suis peut-être le genre de personnes qui se met dans des situations difficiles, mais honnêtement tant que personne ne tente de me nuire, je suis tout à fait gentil. » (personnage principal)

Cependant, jusqu’à présent, les groupes qui étaient venus jusqu’ici venaient pour causer des problèmes.

« J’ai fini. » (Hesty)

Au milieu de notre conversation, Hesty avait fini de manger.

« C’était vraiment doux. Je ressens une sorte de satisfaction. » (Hesty)

« Tu connais vraiment des mots compliqués, n’est-ce pas ? » (personnage principal)

Je lui avais tapoté la tête tout en la louant. Au début, la petite fille donnait l’impression que cela la chatouillait, mais elle l’accepta aussi tôt.

Elle était vraiment adorable.

« Maintenant, nous allons rentrer. Hesty, que vas-tu faire ? » (personnage principal)

« Je vais aussi partir de mon côté. La pomme était délicieuse. » (Hesty)

« D’accord, je te verrais plus tard. » (personnage principal)

« À plus tard. » En disant cela, elle se retourna et partit vers la forêt à l’ouest.

« Quelle enfant mystérieuse, n’est-ce pas ? » (Sakura)

« Ahh, même ce genre de voyageur peut se perdre. Depuis notre arrivée dans ce monde, je pense que c’est la première fois que je rencontre un enfant avec qui j’ai pu tenir une conversation normale. » (personnage principal)

Cela signifiait simplement que jusqu’à présent, les situations dans lesquelles je m’étais trouvé étaient toutes bizarres et pleines de drames.

Mais je pensais vraiment que le fait d’avoir une personne ici avec qui je pouvais avoir une conversation normale était une bonne chose.

***

Venant de l’ouest de la forêt.

Les arbres qui y poussaient étaient à la fois denses et épais, et ils pouvaient facilement faire perdre leur chemin aux voyageurs. De plus, on pouvait voir que le sol commençait à devenir marron foncé légèrement jaunâtre.

La petite fille était avec un dragon.

Le dragon était ce qu’on appelait une Ultra Wyverne, et il s’inclinait devant la petite fille nommée Hesty.

« Je vous ai attendu ! Seigneur Dragon ! C’est admirable que vous soyez revenue sain et sauve du monde humain ! » (dragon)

Cependant, le dragon parlait dans la langue des dragons.

« Mm. » (Hesty)

Même si Hesty parlait normalement.

« Comment était l’inspection préliminaire de l’autre parti contre lequel nous devons nous battre ? » (dragon)

« Puissant. » (Hesty)

Hesty avait les yeux vides, mais sa réponse fut immédiate.

« ... Est-ce vrai ? Même en tant que Seigneur Dragon, vous pensez de cette façon ? » (dragon)

« En vérité, je ne veux pas le combattre. » (Hesty)

« Hein !? » (dragon)

« Il est très probable que même moi ne puisse gagner. Et aussi, je ne veux pas brûler cet endroit. » (Hesty)

Hesty avait déjà compris.

En tant que Dragon, elle avait vécu pendant des centaines d’années, et en tant qu’humaine, elle avait voyagé pendant plusieurs décennies. Elle était capable de jauger de la force de son adversaire. C’était quelque chose qu’elle pouvait aisément faire.

« Cet homme est de loin plus fort que moi. En outre, la magie qui était stockée dans la pomme était délicieuse. » (Hesty)

« Est-ce vrai ? L-les pommes étaient ainsi ? » (dragon)

« Oui ! C’est pourquoi je ne veux pas brûler cet endroit. » (Hesty)

« Cependant, il y a tellement de nos jeunes dragons qui souhaitent à attaquer à tout moment... » (dragon)

« Je comprends. Attends une minute. Je vais le défier... Sinon je sais que je ne pourrais pas les persuader. » (Hesty)

Hesty avait déjà compris ce fait. Le fait que les dragons étaient têtus.

« Sans même connaître la force de leur adversaire, se précipiter et attaquer est une chose si stupide. Et s’ils savaient à quel point il est fort, et qu’ils choisissaient encore de l’attaquer, ils seraient encore plus stupides. » (Hesty)

Cependant, un dragon choisirait toujours d’attaquer.

« Je suis le Seigneur Dragon, le Seigneur des fous. Par conséquent, je dois donner l’exemple, avec un défi. » (Hesty)

« Oui...!! » (dragon)

« C’est un combat pour la survie de la race des dragons. » (Hesty)

Si elle gagnait, cet homme mourrait. Si elle perdait, alors son comportement honteux sera vu par les dragons, et agira comme moyen de dissuasion pour arrêter la guerre. Peu importe qu’elle gagne ou perde, la lutte entre dragons et cet homme devaient cesser. C’est pourquoi...

« Même si je perds, il n’y aura pas de plaintes, d’accord ? » (Hesty)

« Compris ! Seigneur Dragon, Hestesu Radona-sama !! »

Et ainsi elle avait commencé à marcher.

Elle était sortie de la forêt et était allée dans la vallée du dragon.

***

Chapitre 12 : Renforcer le jardin et améliorer un objet fabriqué

Il y avait un gros rocher au milieu du jardin de ma maison. Habituellement, je pouvais faire une balade dans mon jardin, mais maintenant, un gros rocher bloquait le chemin.

Lors de la bataille entre les sorcières et le dragon, une partie du sol avait été déterré et c’était là, la cause de cette situation.

« Ce rocher ! Que devrions-nous en faire ? Il n’est plus aussi facile de se déplacer dans le jardin. » (Personnage principal)

« Voyons voir. Même si le Maître en fait une partie du jardin, il est si grand qu’il restera un obstacle. » (Sakura)

Le jardin s’était enlaidi, alors je voulais aujourd’hui tout nettoyer.

« On devrait juste l’enlever. Que diriez-vous de faire un golem de bois ? » (Personnage principal)

Je pensais que ce genre de travail laborieux était plus adapté pour les golems de bois. J’avais donc choisi un groupe de pommiers et je leur avais donné des ordres. Les mains et les pieds jaillirent des arbres et ils commençaient à se tenir debout.

« Si nous les faisons un par un, ils semblent petits, n’est-ce pas ? Devrions-nous en faire un plus gros ? » (Personnage principal)

Afin de créer un golem plus grand, tout ce que nous avions à faire était de synthétiser ensemble plusieurs golems. J’ai donc fait approcher les deux golems et j’avais essayé d’en faire un plus grand. Cependant après en avoir fait un...

« Heu ? » (Personnage principal)

« — Maître ? » (Sakura)

Oups, je pense que j’ai un peu échoué.

Le golem fusionné avait avancé ses bras vers moi et il m’avait frappé.

« All-allez-vous bien ? Êtes-vous blessé !? » (Sakura)

« Ah, je vais bien, je vais bien. » (Personnage principal)

Sakura était vraiment inquiète pour moi, mais heureusement je n’étais pas blessé. En raison de mon échec, il semblerait que les bords du golem se soient un peu distordus. Le golem n’avait pas une si grande force et donc il ne m’avait pas vraiment blessé.

Néanmoins, j’avais vraiment besoin de m’occuper de ces problèmes le plus tôt possible.

« —Nn? Heu ? » (Personnage principal)

Alors que je pensais à continuer ce que je faisais avant, le golem leva les bras vers le ciel.

« Je ne lui ai pas encore donné d’ordres. Alors, comment peut-il bouger ? » (Personnage principal)

« C’est vrai... ? Je me demande pourquoi il peut le faire... ? » (Sakura)

Sakura ne semblait pas savoir ce qui se passait.

Afin de vérifier quelque chose, j’avais essayé de lever à nouveau mon bras droit.

Et cette fois, j’avais bougé mes doigts.

En réponse à ça, le golem avait apparemment lui aussi bougé comme je l’avais fait.

« Ahh, est-ce qu’il copie les mouvements de mon bras ? » (Personnage principal)

« Il semblerait que vous ayez vos bras synchronisés. En recevant la magie émise par votre corps, je pense que le golem l’a transformée en signal. » (Sakura)

« Hein !? Est-il possible de faire ce genre de choses ? » (Personnage principal)

« Non, ça n’a jamais été fait auparavant, donc je ne sais pas. Cependant, puisque le Maître est capable de l’accomplir, cela doit signifier que c’est possible. » (Sakura)

Hé, c’est très intéressant. Donc, cet arbre va reproduire mes mouvements ? Dans ce cas.

« ... J’ai pensé à quelque chose d’intéressant. » (Personnage principal)

« Oui !? » (Sakura)

***

« Comme je l’avais imaginé. Même quand je vais à l’intérieur de lui, je peux toujours bouger. » (Personnage principal)

« Ah... Maître, c’est splendide. » (Sakura)

En regardant le miroir, je vis le visage d’un golem de bois. Non, pour être exact, était-ce que j’étais moi-même devenu le golem ? Où seul mon aspect extérieur était-il devenu celui d’un golem ?

Eh bien ! En tout cas, j’étais à l’intérieur du golem.

Et je voulais essayer cela pour voir si je pouvais mouvoir tout mon corps.

« Je ne m’attendais pas à ce que cela fonctionne si bien. Je suppose que je vais l’essayer. » (Personnage principal)

Je faisais environ trois mètres de haut et je pouvais facilement me déplacer comme un golem de bois. Normalement, la gamme de mouvement que je pouvais faire serait limitée à m’approcher de la cible et à la frapper, ou encore à marcher d’un endroit à un autre. Donc, ce genre d’ordres simple. Cependant, je pouvais me déplacer librement. C’était vraiment très pratique.

« Si je l’appelle “armure de bois”, cela semble assez fragile, mais en vérité, c’est assez robuste. Cela rend vraiment facile le travail physique et c’est vraiment intéressant. » (Personnage principal)

Si c’était ainsi alors je serais capable de déplacer le rocher et l’amener là où je le souhaite ! J’avais essayé de transporter une pierre plus petite pesant une dizaine de kilos et il m’était facile de la transporter.

Je ne comprenais pas complètement le fonctionnement interne de ce corps. J’imagine que les tiges volumineuses s’apparentaient à des muscles. En d’autres termes, avoir des muscles aussi grands et puissants rendait le travail simple. Si je pouvais en quelque sorte miniaturiser ce golem, il serait possible de l’utiliser à l’intérieur de la maison. Par conséquent, je voulais apprendre à le créer, afin de pouvoir pleinement l’utiliser...

« Cependant... Il semble démodé et manque de style. » (Personnage principal)

Après que je me fus regardé à nouveau dans le miroir, je remarquai que mon corps actuel n’était pas très raffiné et un peu étrange. Il donnait l’impression qu’il était trop large et encombrant. Ou peut-être, est-il préférable de dire que l’arbre était bouffi.

« Maître, ne vous en inquiétez pas. Car après tout, il s’agit de la première fois que vous faites une telle création. Dans tous les cas, je pense que vous avez fait un travail remarquable. » (Sakura)

Même si Sakura avait dit cela afin de me remonter le moral, je voulais paraître encore plus intelligent devant elle. Après tout, je n’avais pas vraiment de bonnes connaissances en sculptures, alors... j’avais l’air un peu boiteux en ce moment.

« Bien que... ne pas voir le visage du Maître me rend un peu triste. » (Sakura)

« Dans ce cas, dois-je essayer de corriger au moins l’aspect du visage ? » (Personnage principal)

J’avais essayé d’utiliser l’image d’un Ashura ou des deux Rois-Deva en tant que référence pour modifier le visage. Quoi qu’il en soit, bien qu’il y avait une multitude de choses pouvant être améliorées sur ce modèle, j’avais au moins un golem de types « machineries lourdes ». Avec ce golem, j’étais sûr que je serai maintenant capable de faire facilement du jardinage.

Mais bon, après avoir créé cette armure, je me sens vraiment fatigué. Donc, arrêtons pour aujourd’hui. Je vais juste aller dormir. Bouger le gros rocher peut être fait plus tard.

***

Chapitre 13 : Capacité de récolte avec une puissance renforcée

Depuis que je m’étais réveillé ce matin, Sakura et moi avions travaillé sur le golem de bois.

Cette fois, il n’y avait qu’un seul objectif pour ce golem.

« Créer des golems afin de récolter les pommes. » (Personnage principal)

« Ces jours-ci, la quantité d’arbres produisant des pommes a augmenté. » (Sakura)

Nous ne pouvions plus le faire manuellement. Eh bien ! Même si nous récoltions tous, il y en avait tellement que nous n’en pourrions pas tout manger. Mais je suppose que ça, c’était un tout autre problème. Il existait une variété d’utilisation possible. Et donc, le fait d’en récolter plus ne poserait aucun problème. Il s’agissait de la principale raison pour laquelle je voulais que les golems récoltent les pommes...

« Cependant, les golems ne peuvent pas vraiment faire de mouvement précis, et avec des mains si épaisses, ils ne seraient pas capables de correctement récolter les pommes. » (Sakura)

« Oui, je pense que les pommes finiraient par être écrasées. » (Personnage principal)

Tant que je peux ajuster la puissance des golems, alors cela devrait aller. Le truc, c’est qu’il ne me sera pas possible de donner des ordres comme « coupe-le et place-le (dans le panier) ». Même ainsi, il serait pratique si j’avais pris quelque chose de tranchant avec moi afin d’effectuer une coupe nette. Alors que je pensais à cela, je vis qu’il y avait un objet de couleur arc-en-ciel qui dépassait du sol.

« Qu’est-ce que c’est ? L’écaille du dragon qui a été enterré, mais... » (Personnage principal)

« Je pense que c’est bien ça. Je pensais qu’elle se serait décomposée une fois qu’elle aurait été enterrée, mais... » (Sakura)

Cependant, il semblerait qu’elle soit restée intacte tout en étant dans le sol. Après que je l’ai touchée, je constatais qu’elle était assez solide. En tout cas, plus résistant qu’un arbre.

« Nn... » (Personnage principal)

Je devrai être en mesure d’utiliser ça. Pendant que je pensais à ce sujet, j’avais ramassé l’écaille. Si je la laissai sous cette forme, alors elle resterait dans la forme d’une plaque de couleur arc-en-ciel.

« Mais si j’utilise ma magie, je suis sûr de pouvoir en faire une sorte de couteau. » (Personnage principal)

Faisons un essai. Je vais utiliser le même pouvoir que lors de la création de golems. Et ainsi, j’avais essayé de changer la forme de l’écaille.

Plus mince, plus large et plus tranchante. Prolongeons-la.

« Presque, mais pas tout à fait, je vais le nommer le “coupeur de dragon”. » (Personnage principal)

Ceci ressemblait à un magnifique couteau arc-en-ciel. Et comme il y avait trois écailles de dragons, j’avais ainsi fait trois couteaux. J’avais immédiatement attaché l’un des couteaux dans l’une des mains du golem afin de voir si cela lui permettait de couper les branches. Quand je testais ceci, je vis qu’il n’y avait aucune résistance et que le couteau avait coupé la branche comme dans du beurre.

« Splendide travail ! Comme prévu d’une chose que le Maître a créée ! » (Sakura)

« C’est assez bon, non ? Son tranchant est très élevé. » (Personnage principal)

Avec cela, j’avais pensé à essayer de couper la pomme.

« Maître. Il semble qu’un monstre arrive. » (Sakura)

Quand je regardai dans la direction indiquée par Sakura, un sanglier avec des crocs très développés s’y trouvait.

« Burururururururu ... »

Apparemment, le sanglier semblait agité, car il avait les yeux injectés de sang. Ou plutôt, il avait commencé à faire une attaque par écornage.

« Hou, il est plutôt fougueux, n’est-ce pas ? » (Personnage principal)

Cependant, je viens de créer mon golem. C’est un minutage parfait, donc je vais le laisser à mon golem.

« Golem, contre-attaque avec ton poing. » (Personnage principal)

Au moment où j’ai donné cet ordre, je m’étais souvenu de quelque chose. Le golem avait toujours la lame d’écaille dans ses mains.

« Ahh... ! » (Personnage principal)

Je l’avais remarqué trop tard.

Le golem avait alors intercepté le sanglier qui se précipitait vers lui avec un coup de la main qui tenait le couteau.

« ... »

Pour le dire simplement, le sanglier était devenu un tas de viande sans vie. La lame tranchante qui avait coupé le sanglier divisa magnifiquement le corps du sanglier en deux morceaux.

« Cette chose est... vraiment tranchante, n’est-ce pas ? » (Personnage principal)

« Il semblerait que ça soit le cas. » (Sakura)

Le verger était taché de sang.

Si je ne rendais pas la lame un peu moins tranchante, je pensais qu’elle deviendrait un peu trop dangereuse.

***

Pour l’instant, enlevons-lui la lame couverte de sang de sanglier.

« Bonjour~. Je suis venue afin de rendre l’argent..., uwaahhh !? » (Dianeia)

De l’autre côté de la forêt, la princesse-sorcière venait d’arriver. Voyant le golem tâché de sang à côté de Sakura et moi, elle s’affaissa sur ses genoux.

« Qu-qu’est-ce que c’est que cette scène désastreuse ! » (Dianeia)

« Hé bien ! C’est supposé être un verger, mais... » (Personnage principal)

« Peu importe comment vous le voyez, cela ressemble plus à une sorte d’enfer, le savez-vous !? » (Dianeia)

Comme c’était impoli venant d’elle.

J’ai simplement fait quelque chose avec un peu trop de force. En outre, il semblerait qu’elle ait à nouveau mouillée son pantalon, pff... cette sorcière ! Plus elle vient ici, et plus ses genoux sont faibles. Où est-ce qu’elle est une sorte de chien qui vient ici afin de marquer son territoire ou quelque chose comme ça, pensai-je.

« Dianeia, pourquoi es-tu venue cette fois-ci ? » (Personnage principal)

« Hum ! C’est pour l’argent. Je l’ai apporté pour vous. » (Dianeia)

Tout en tremblant, elle m’avait présenté un sac en cuir comme la dernière fois.

« Ahh, merci. » (Personnage principal)

« Cette fois, nous avons réussi à obtenir un très bon prix, donc voici 800 pièces d’argent. » (Dianeia)

Vraiment ? Eh bien, je n’en avais pas vraiment besoin pour le moment, mais comme d’habitude, je vais l’accepter... Bien sûr, depuis que j’ai rencontré les hommes-loups qui me transfèrent de la nourriture, je peux tout simplement le leur donner quand je récupérerai de la nourriture. Pensai-je. En outre, je suppose que je peux acheter beaucoup de choses de la ville, et puisque l’argent est ce qui fait ce que le monde est, il ne peut pas être mauvais d’en accepter plus, n’est-ce pas ? Ce n’est certainement pas une chose négative.

« Cependant, Dianeia, comme d’habitude, ton choix du moment est impeccable ! Tu es venu pile au moment où un monstre se fait éliminer. » (Personnage principal)

« Monstre ? Ne me dites pas qu’il est venu ici ? » (Dianeia)

« Ahh, c’est parce que c’est venu jusqu’ici. C’est pourquoi tout est taché de sang... Il y a même un cadavre qui traîne là-bas. » (Personnage principal)

« C’est un... fabunilu. Même parmi les monstres à quatre pattes, je vois qu’il possède un très haut rang. Pourquoi est-il à un tel endroit... ? » (Dianeia)

« N’est-il pas normal qu’il y ait des monstres dans cette forêt ? » (Personnage principal)

Pourquoi a-t-elle une expression si confuse ? J’ai aussi entendu parler de ce fait par les hommes-loups. Pensai-je.

« Ha ! C’est certain que ce genre de bêtes existe dans la forêt... Cependant, en tant que monstre sauvage, leur intuition vis-à-vis du danger est assez élevée. En marchant le long des sentiers où il y a une grande quantité de magie, il arrive souvent qu’une personne forte soit à proximité. C’est pourquoi même si la plupart des animaux sont tentés par le riche sol magique, je ne pensais pas qu’il oserait s’approcher de cet endroit, car après tout, vous êtes ici. » (Dianeia)

Cependant, le fait demeurait qu’il avait attaqué cet endroit il y a quelques instants.

« C’est pourquoi je pense que c’est vraiment étrange. Peut-être fuyait-il d’autres menaces pour être acculé à cet endroit ? » (Dianeia)

Fumufumu, je n’ai pas vraiment d’expérience détaillée de la vie sauvage dans ce monde, alors ce qu’elle dit m’aide à en apprendre plus sur ce monde.

« Comme prévu d’une princesse. Vous êtes bien informée. » (Personnage principal)

« Non non, parce que c’est une connaissance commune. Je ne me sens pas comme si je méritais cet éloge... Par ailleurs, cette épée que vous avez, qu’est-ce que c’est exactement ? » (Dianeia)

« Eh ? Cette chose ? C’est juste un couteau tout à fait normal. Regarde, il y en a un autre à côté de tes pieds. Peux-tu le voir ? » (Personnage principal)

Dianeia ramassa le couteau à ses pieds. Et quand elle l’avait fait,

« Hein... !? » (Dianeia)

Ses yeux s’ouvrirent d’étonnement.

« Pourquoi est-ce que l’écaille de cette ultra wyverne est-elle ainsi jetée dans un tel endroit !? De plus, elle a déjà été utilisée pour créer quelque chose du genre !! » (Dianeia)

« Ahh, j’ai commencé à les fabriquer, mais j’en ai eu une de trop. » (Personnage principal)

« Vous !? Avez-vous fait ça !? » (Dianeia)

« Ouais ! » (Personnage principal)

Quand je lui avais dit ça, Dianeia avait fixé ses yeux sur le couteau. Elle le regardait attentivement, comme si elle le voulait.

« Est-ce que tu le veux ? Si tu le veux vraiment, je peux te le donner. » (Personnage principal)

« Hein ? ... Est-ce que c’est vraiment d’accord de votre part ? Me donner une chose si précieuse qui pourrait être utilisée comme catalyseur magique... » (Dianeia)

« Quoi ? Est-ce vraiment si rare ? C’est juste un simple couteau que j’ai créé avec l’écaille d’un dragon, est-ce que tu t’en rends compte  ? » (Personnage principal)

« Vous avez dit simple... !?? - N-non, je suppose. À en juger par vos connaissances, je suppose que c’était à prévoir... » (Dianeia)

Dianeia était très excitée... Aah, si je ne me trompais pas, les dragons étaient quelque chose qui pouvait être transformé en matières premières. Donc, il aurait probablement beaucoup de valeur.

Eh bien, je lui donne toujours des choses, alors je suppose que ce sera bien de le lui donner en tant que récompense pour couvrir les frais de livraisons. Et surtout, je n’ai pas vraiment d’utilité dans l’immédiat pour ce couteau supplémentaire.

« Ah, promets-moi juste que tu feras attention, parce que le couteau est vraiment tranchant et est dangereux, d’accord ? » (Personnage principal)

« J’ai compris ! Alors je vais l’accepter. Je vais aussi vous rembourser cette faveur ! Je vous apporterais de l’argent, c’est promis ! » (Dianeia)

Il semble que chaque fois que je lui donne quelque chose, c’est devenu la norme pour elle de me donner de l’argent en retour. Est-ce que cette Princesse est aussi une sorte de marchande par-dessus le marché ou quelque chose du genre ? pensai-je.

« Da-dans ce cas, j’ai fini tout ce que je devais faire ici. Je dois désormais partir. » (Dianeia)

« Ouais, à plus tard. » (Personnage principal)

Après avoir diminué le tranchant du couteau, j’irais aussi me coucher. Si je fais tout cela correctement, alors je devrais être capable d’automatiser les actions des golems pour qu’ils puissent récolter les pommes. Quelle journée difficile ! Oui, aujourd’hui j’ai beaucoup travaillé.

***

Chapitre 14 : Mon lien avec Sakura

Grâce à l’armure en bois et aux golems en bois, le jardinage se déroulait bien. Même s’il y avait un gros rocher, il suffisait de combiner plus de matériaux pour que l’armure croisse proportionnellement. Le problème était que l’armure était disgracieuse. Cependant, récemment, en continuant d’utiliser mes souvenirs sur les Rois-Deva, il semblerait que cela s’améliorait.

Le jardin avait également été agrandi pour faire face à la fois à l’augmentation du nombre de pièges qui étaient installés et à l’augmentation du nombre de pommiers. Je m’étais aussi habitué à créer les pièges. Utiliser la magie de mon corps afin de la distribuer dans toute la maison était maintenant beaucoup plus facile. Tout progressait plutôt bien, cependant...

« Fuu, j’ai faim. Sakura, devrions-nous aller chercher quelque chose à manger..., hein ? Est-ce que tu vas bien ? » (Personnage principal)

Ce jour-là, l’état de Sakura était un peu étrange. Habituellement, elle se réveillait le matin et était active toute la journée jusqu’à la nuit.

« O-oui... je vais bien. » (Sakura)

Peu importe comment je la regardais, elle était vraiment pâle.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Peut-être devrions-nous retourner à la maison et nous reposer ? » (Personnage principal)

« Non, ce serait gênant pour le Maître..., » (Sakura)

Alors qu’elle était en train de me parler, son corps était soudainement tombé vers moi.

« Oups, vas-tu vraiment bien ? » (Personnage principal)

« Ah... Je suis désolée. » (Sakura)

Son étourdissement était évidemment une indication que quelque chose n’allait pas bien.

Cependant, si tout ce que je faisais était de demander, j’avais le sentiment qu’elle allait juste me répondre « je vais bien », et donc...

« Sakura, en tant que propriétaire, je veux confirmer ton état... Maintenant, qu’est-ce qu’il se passe avec ton corps ? » (Personnage principal)

Quand je lui avais demandé cela, et Sakura m’avait parlé avec résignation.

« Il semblerait que j’ai utilisé trop de Pouvoir Magique. » (Sakura)

« Ah. » (Personnage principal)

Récemment, j’avais constamment construit de pièges, améliorant également mon armure en me synchronisant avec Sakura. Quand je me synchronisais avec elle, la quantité de magie nécessaire était considérablement réduite. Était-ce la raison pour laquelle... ?

« De plus, être à côté du Maître est tellement passionnant, que j’ai involontairement consommé mon Pouvoir Magique, je paie maintenant pour mes propres erreurs. » (Sakura)

« Peux-tu récupérer de cela ? » (Personnage principal)

« Puisqu’il y a un approvisionnement infini de magie depuis la Veine Terrestre, aussi longtemps que je me repose tout ira bien. Tant que je peux me reposer plusieurs heures, alors je serai à nouveau en pleine forme ! » (Sakura)

Bien qu’elle agissait durement en riant, je pouvais dire de son visage en sueur qu’elle souffrait. De plus, parce que sa condition physique était mauvaise, pour une raison inconnue, je pensais que la maison était aussi un peu étrange. Il y avait comme des grincements dans toute la maison.

« Je suis vraiment désolée. Puisque je suis affaiblie, la maison est également affaiblie... » (Sakura)

Elle était après tout l’esprit de la maison. Je suppose que c’était naturel que lorsqu’elle se sentait mal, la maison aussi faiblît.

« N’y a-t-il pas un moyen de récupérer plus rapidement ? » (Personnage principal)

Je commençais à m’inquiéter. Je ne pensais pas qu’elle puisse juste dormir et manger comme moi afin de récupérer rapidement son énergie...

« Il y a une méthode... Mais il faut que le Maître me réapprovisionne par lui-même. » (Sakura)

Oh ! Donc, il y avait une méthode ? pensai-je.

« Si je peux t’aider à récupérer, ça ne me dérange pas du tout de t’aider. » (Personnage principal)

Je voulais l’aider sans réserve. Mais que dois-je faire pour l’aider à récupérer son énergie ?

« Ermmm ... C’est... Euh ! Afin de pouvoir récupérer rapidement son Pouvoir Magique, le Maître doit déjà avoir compris que le fait d’assouvir l’un des trois grands désirs est le moyen le plus efficace, n’est-ce pas ? » (Sakura)

Ahh, c’est vrai que j’en ai déjà entendu parler. Pour moi, faire des choses comme dormir et manger accélérait le processus de récupération.

« Et donc, c’est... aussi mon cas. Pour moi, il m’est nécessaire d’assouvir mon désir sexuel~. » (Sakura)

« ... Hein !? Je pense que j’ai mal entendu. Sakura, peux-tu répéter cela encore une fois ? » (Personnage principal)

« J-j’ai dit que c’est le désir sexuel, desu ~ » (Sakura)

Le visage de Sakura était devenu rouge vif, alors qu’elle répétait timidement ses paroles.

« Umm ... Est-ce que ce n’est pas possible de le faire en mangeant ou en dormant ? » (Personnage principal)

« J’ai à peine besoin de dormir, et la nourriture me permet de récupérer qu’une très faible quantité de magie. Je pense que le Maître est incroyable de pouvoir récupérer sa magie en mangeant. » (Sakura)

Ce qui me fit me souvenir que... je n’avais jamais vu Sakura dormir. Pareil pour la nourriture. Elle mangeait si peu, alors j’avais supposé qu’elle avait un petit appétit.

« Je vois... eh ? Alors, comment as-tu récupéré ton énergie jusqu’à présent ? » (Personnage principal)

« Euh... C’est parce que je n’ai jamais utilisé autant d’énergie. Donc je n’ai jamais eu besoin de m’en soucier. Mais, en ce moment, je ne pense pas que cela soit suffisant. » (Sakura)

Je ne l’ai jamais remarqué... Tout ce que j’ai fait était de dormir quand je le voulais.

« E-en tout cas, une fois que je me serai reposée, je pense que tout ira bien... » (Sakura)

Sakura baissa la tête en disant cela sur un ton d’excuse.

« Nn ... Cependant, si toi, Sakura, reçoit le réapprovisionnement directement de moi, tu seras en mesure de récupérer plus vite, non ? » (Personnage principal)

« O-oui. Bien plus rapidement que de simplement me reposer. Je devrais pouvoir récupérer très rapidement. » (Sakura)

Je vois... Dans ce cas, c’est décidé.

« Très bien, Sakura. Nous le ferons. » (Personnage principal)

« Hein ? » (Sakura)

« Je vais satisfaire tes désirs. » (Personnage principal)

« ~Est-ce que c’est vraiment d’accord !? » (Sakura)

Ohoh ! Sa voix est devenue très forte, est elle surprise ?

« Je veux dire... Je ne suis qu’un simple esprit. De plus, je pourrais ne pas correspondre aux goûts du Maître. Et donc, je me demande si c’est vraiment bien pour vous... » (Sakura)

« Oui, je pense que ça l’est parfaitement. » (Personnage principal)

Sakura était vraiment mignonne et avait une bonne personnalité. Si elle venait à disparaître soudainement, je ne savais pas ce que je ferais, je me souciais profondément d’elle. Si Sakura ne me refusait pas ça, alors je lui prêterais volontiers mon corps afin de l’aider.

« Cela me rend... vraiment heureuse ~... » (Sakura)

« Sakura... ? » (Personnage principal)

Des larmes coulaient sur son visage alors qu’elle souriait.

« J’ai... toujours adoré le Maître depuis le moment de sa naissance, c’est pour ça que... c’était pour moi un désir de longue date. » (Sakura)

Me surveillait-elle depuis si longtemps ? Je lui en suis vraiment reconnaissant.

« Ahh ! Je ne peux pas supporter de te voir souffrir plus longtemps. Donc si tu pleures comme ça, je ne serais pas capable de vivre en paix. Par conséquent... » (Personnage principal)

« ~Oui, ensemble... » (Sakura)

Par conséquent, nos corps furent unis à de nombreuses reprises ce jour-là.

***

Chapitre 14,5 : Sakura, la Maison Aimée de 50 ans

Sakura regardait son Maître qui dormait sur ses genoux, alors qu’elle commençait à se rappeler du passé.

Il s’agissait d’un souvenir provenant du Japon, où son existence s’était développée. Il y a 50 ans, j’avais réussi à sécuriser la Veine Terrestre et à cette époque, les parents et grands-parents du Maître avaient emménagé chez moi. Ce n’était qu’après la naissance du Maître que ma conscience avait commencé à pleinement se développer. Dans une certaine mesure, on pourrait dire que le Maître et moi étions nés au même moment.

Cependant, j’étais un être spirituel. Quand une année passait, mon intelligence et mon corps grandissaient d’un coup. Par conséquent, j’avais toujours veillé sur lui.

Depuis que le Maître était un bébé. Alors qu’il grandissait et courait autour de la maison, j’avais toujours été à ses côtés. Au début, tout ce que je pensais était. « Oh, c’est un gamin ! » ou « Il est si petit ». En réalité, son existence était déjà forte, et j’avais sous-estimé les êtres connus sous le nom d’humains... Cependant, à ce moment-là, je ne comprenais rien.

Quand une maison n’avait plus personne pour y vivre à l’intérieur, elle perdait le but de son existence. Le fait était que si personne ne vivait en moi, alors mon seul destin était de pourrir pendant que mon existence disparaissait progressivement. Il fut un temps où, lui, son grand-père et ses parents étaient partis en voyage, longtemps avant de revenir.

J’étais si seule, j’avais tellement mal...

C’est alors que j’avais réalisé quelque chose. Une maison qui n’avait pas de moyens de subsistance, une maison sans habitants, était quelque chose qui m’effrayait. À tel point que la signification de mon existence me donnait l’impression de pouvoir disparaître à tout moment.

C’était la première fois que je m’étais dit que je ne voulais pas disparaître. Je ne voulais pas mourir...

« C’est pourquoi... lorsque le Maître est revenu de son voyage pour la première fois, je me suis sentie si soulagée. » (Sakura)

Quand il était plus jeune, il était revenu à la maison avec un sourire radieux en disant « Je suis à la maison ! » Ces mots étaient devenus ma grâce salvatrice. Il m’avait fait sentir que cela valait la peine qu’il revienne.

Depuis lors, je l’avais toujours, toujours, toujours, toujours aimé tendrement.

Même quand il était un jeune garçon, ou quand il avait grandi, je le surveillais continuellement. Même après le décès de son grand-père, et même après la mort de ses parents, il était le seul à continuer à vivre ici, et cela me fit encore plus l’adorer.

– Mais il ne pouvait pas se rendre compte de mon existence.

C’était une chose naturelle. Les choses comme les êtres spirituels ne pouvaient pas se manifester dans l’ère actuelle du Japon. Par conséquent, chaque fois qu’il regardait un plafond vide quelque part et que je sentais nos regards se croiser, je devenais extatique au point de sentir que je pouvais mourir de bonheur.

– Et puis, dans le nouveau monde, quand il s’était enfin rendu compte de mon existence, j’étais tellement heureuse que mes larmes coulèrent sur mon visage. « Sakura, » il m’avait appelée par mon prénom, et il m’avait dit qu’il avait besoin de moi. Je me sentais vraiment bénie. Pour qu’il se souvienne de moi et pense à moi, sachant qui j’étais vraiment — .

« Seul lui est apte à être mon Maître, seul lui est autorisé à résider en moi. Il est la seule et unique personne qui compte pour moi... » (Sakura)

Afin de me protéger, il exerçait son pouvoir. Afin de me guérir, il m’avait fourni son corps et nous nous étions unis. Bien que je puisse encore ressentir une légère sensation de douleur en bas de mon estomac, même cela me semblait précieux.

« Mon Maître... Je vous aime tellement. Tout ce qui m’appartient est à vous. C’est pourquoi, quoi qu’il arrive, je veux être avec vous, pour l’éternité... » (Sakura)

***

Chapitre 15 : Projet de Création d'un Donjon

— Le lendemain, ma maison avait un étage de plus.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé... !? » (Personnage principal)

Ah, serait-il plus exact de dire que ma maison faisait actuellement deux étages ? En plus de ma maison habituel 2LDK habituelle dans laquelle j’avais vécu jusqu’à présent, un tout nouveau plancher était apparu de nulle part. (2LDK 2 chambres, un salon, une salle à manger)

Tôt le matin, alors que je voyais que Sakura touchait son ventre, un bruit de *gon gon gon* résonna et la maison avait grandi d’un étage.

« Hmm... La Puissance Magique du Maître a été continuellement versée en moi alors, je pense que je suis tombée enceinte, desu. » (Sakura)

Elle tapotait doucement son ventre alors que son visage rougissait. Cependant, cela ne semblait pas être un enfant. Peu importe comment vous voyez cela, c’était comme si un nouvel étage était né.

« Je suis un esprit de maison. C’est pourquoi... mes enfants seront aussi des maisons. » (Sakura)

« Ah — ... » (Personnage principal)

Si elle disait une telle chose, je ne pouvais pas vraiment la contredire. Lorsque vous aviez des relations sexuelles avec une maison, je suppose que cela doit être normal qu’un bâtiment supplémentaire apparaissait ? C’était la première fois que j’entendais une telle chose.

« En recevant le Pouvoir Magique du Maître, la quantité excédentaire semble être devenue un nouveau bâtiment. » (Sakura)

« Oh, ouais... devrions-nous vérifier ce qu’est ce nouveau bâtiment ? » (Personnage principal)

« Oui, allons-y ensemble. » (Sakura)

Alors, avec Sakura, j’étais descendu dans le grand escalier qui n’existait pas hier et m’étais dirigé vers le premier étage. L’intérieur était encore plus spacieux que l’étage du dessus. Cette zone était un 3LDK. Cet étage était déjà entièrement meublé avec des placards et d’autres choses comme des miroirs.

« Sakura, c’est incroyable. » (Personnage principal)

« La personne incroyable est le Maître, n’est-ce pas ? Cette pièce (enfant) est organisée en fonction du Pouvoir Magique que le Maître m’a injecté. De plus, je n’ai rien fait d’autre que de recevoir votre énergie sacrée afin de récupérer. » (Sakura)

Était-ce vrai ? Hmm, cependant, cette extension du bâtiment m’avait vraiment surpris. Ou plutôt, quand j’étais retourné au deuxième étage et que j’avais regardé par ma fenêtre, j’avais aussi vu qu’il y avait une autre petite cabane qui se trouvait dans le jardin.

« Ahh, ça s’est séparé... Je pense que c’est également mon enfant. » (Sakura)

C’est vraiment incroyable n’est-ce pas ? Cette manière de récupérer !? C’est assez bien pour faire apparaître un immeuble de nulle part.

« Eh bien, le fait que nous ayons augmenté la taille de nos quartiers d’habitations est une bonne chose. » (Personnage principal)

« Oui ! Peut-être que ce sera bien si nous faisions venir quelqu’un pour créer un endroit plus vivant. » (Sakura)

Ho ! Ho ! Est-ce qu’elle me dit de devenir propriétaire ? S’il y a quelqu’un avec qui je m’entendais, je leur donnerais peut-être une invitation, mais à l’heure actuelle, il n’y avait personne comme ça dans ce monde.

« Cependant. Tout ira selon les souhaits du Maître. » (Sakura)

Cependant, Sakura continua à parler un peu nerveusement.

« ... Je prie pour que le Maître continue à vivre au dernier étage du bâtiment. Parce que c’est là où mon véritable corps réside. » (Sakura)

« Ah ! Je ne changerais pas d’étage où je vis. Donc tu n’as pas à t’inquiéter. » (Personnage principal)

L’endroit où je vivais était... cette pièce. Et l’endroit où j’étais le plus calme était mon étage 2LDK. Le futon, la table et le rideau me calmaient beaucoup. Par conséquent, je n’avais pas l’intention de changer d’endroit où vivre. Cet endroit était ma résidence si précieuse.

« ... Je suis si contente... » (Sakura)

Sakura poussa un soupir de soulagement.

« Quoi, es-tu vraiment si nerveuse que je change d’étage où vivre ? » (Personnage principal)

« Oui, j’étais vraiment inquiète du fait que le Maître me laisserait pour une chambre plus spacieuse. » (Sakura)

« Si j’avais de telles pensées, que ferais-tu ? » (Personnage principal)

« Alors, je travaillerais très dur pour rendre ma partie principale encore plus spacieuse ! Tant et si bien que le Maître reviendra chez moi ! » (Sakura)

Sakura parlait très passionnément. De manière inattendue, elle était vraiment inflexible.

« Maître est celui qui a le choix, et je suis celle qui doit être choisie. Voilà pourquoi, je vais faire de mon mieux afin d’être choisie. » (Sakura)

« Je n’ai jamais eu l’intention de changer de résidence, alors je veux que tu sois soulagée, d’accord ? » (Personnage principal)

En plus, rester au deuxième étage me permettait d’avoir une vision plus large de mon jardin. Je pouvais voir plus loin que mon verger, et d’ailleurs, il deviendra encore plus simple de donner des ordres à mes golems. Mes capacités défensives allaient ainsi augmenter. Et il sera plus facile de vivre en paix à partir de maintenant. Il n’y avait absolument aucune chance que je puisse quitter cet endroit.

« Maître... ! » (Sakura)

Sakura souriait d’une manière heureuse.

« Je crois qu’avec la magie du Maître, je serai aussi capable de m’agrandir et de devenir plus spacieuse, donc, à chaque fois que vous voudrez que je grandisse, s’il vous plaît, faites-le-moi savoir, d’accord ? » (Sakura)

« D’accord. Je le ferais. Cependant, pour le moment, imaginons un moyen d’utiliser le premier étage. » (Personnage principal)

« Oui ! » (Sakura)

Et ainsi, ce jour-là, ma maison avait gagné deux étages en plus.

***

Chapitre 16 : Rassembler du potentiel de guerre sans le savoir

« Je me demande comment nous devrions utiliser les nouveaux lieux. » (Personnage principal)

Je pensais à cela tout en mangeant la tarte aux pommes maison de Sakura.

« Utilisez-le comme il vous plaira, Maître. » (Sakura)

Même si vous me dites de l’utiliser comme il me plaît...

Je n’avais pas l’habitude de vivre dans un endroit si grand, donc je ne savais pas vraiment comment utiliser les pièces supplémentaires.

« Pour l’instant, ce sera juste une zone de stockage pour les golems et les pommes. » (Personnage principal)

Ce sera bien afin d’aider à préserver à la fois les pommes qui étaient cueillies et les golems de bois. En outre, la bonne odeur des pommes allait s’infiltrer dans les environs et permettra de diffuser cette odeur dans tous les étages.

« De plus, nos pommes ne semblent pas pourrir facilement... » (Personnage principal)

« C’est parce qu’elles sont remplies de magie. Bien qu’elles vont lentement perdre de ce Pouvoir Magique. » (Sakura)

Il y a quelque temps, nous avions essayé et avions vu que lorsque le fruit récolté était laissé seul un moment, la magie en lui diminuait.

Les avoir frais était le meilleur cas possible.

Les pommes recueillaient la magie en elles que tant qu’elles étaient accrochées aux arbres, et une fois enlevées, elles perdront en un jour la moitié du Pouvoir Magique.

Même ainsi, elles ne pourrissent toujours pas. Je me demandais si je devais encore les appeler pommes...

« Même si je devais l’utiliser comme pièces utilitaires, alors j’ai quand même besoin de meubles, Hmmm... » (Personnage principal)

« Pour ça, pourquoi ne pas rassembler des matériaux pour en faire ? Pourquoi ne pas demander aux hommes-loups d’aller en rassembler et de leur acheter ces ressources. » (Sakura)

Cela pourrait être bon.

De toute façon, les hommes-loups semblaient être des sortes de colporteurs.

Et pour l’argent des achats,

« Oh ! Aujourd’hui, elle est encore de retour. » (Personnage principal)

À l’extérieur de la fenêtre, je pus voir la princesse-sorcière Dianeia qui s’approchait de l’entrée. Comme d’habitude, elle portait un sac en cuir.

« Hmm eh bien ! Sakura, je vais sortir pour lui dire bonjour. » (Personnage principal)

« OK, je vais préparer le dîner et attendre. » (Sakura)

***

Quand j’étais sorti afin de rencontrer Dianeia, elle semblait terriblement nerveuse.

Elle semblait incapable de se calmer, comme si elle voyait quelque chose de nouveau et d’étrange.

« Salut, quoi de neuf, Dianeia ? Tu as l’air agitée. » (Personnage principal)

« Ah, haa, c’est vous. Dieu merci. La forme de la maison a changé alors je me demandais si vous aviez déménagé ou si la maison venait de changer. » (Dianeia)

Ahhhh, je vois. Elle ne savait pas que la maison avait grandi.

« Eh bien, peu importe. En fait, en ce moment, tu viens assez souvent, n’est-ce pas ? »(Personnage principal)

Cela faisait environ trois jours qu’elle était venue la dernière fois !

Elle était une princesse, mais avait l’air d’avoir pas mal de temps libre, n’est-ce pas ?

« O-ouais, c’est parce que, heureusement, l’ordre public de la région s’est amélioré. » (Dianeia)

Ceci veut-il dire que l’ordre public était mauvais avant ?

« Certainement, je vis ici en paix et j’ai déjà été attaqué par des dragons, des hommes-loups et des sorcières, » dis-je.

Au début, je n’y pensais pas vraiment à cause du mal de tête et de la gueule de bois, mais maintenant que j’y repensais, cette région était assez dangereuse, n’est-ce pas ?

« Ugu ... Je suis vraiment désolée pour ça. Mais grâce à cela, ma charge de travail a diminué. Ces deux derniers jours, je n’ai même pas eu besoin de rester éveillée toute la nuit. » (Dianeia)

« Restes-tu habituellement éveillée. »(Personnage principal)

Maintenant que je la regardais de plus près, elle avait des cernes sous les yeux. Il semblerait que ce soit un travail plutôt épuisant.

Je me demandais alors si la princesse était comme une personne faisant des heures supplémentaires non rémunérées !

Bien que je comprenais aussi le sentiment de ne pouvoir aller dormir ou de devoir partir en raison du travail restant.

« Venir ici est quelque chose qui a un certain sens pour moi. Par conséquent, s’il vous plaît acceptez ceci. » (Dianeia)

Et, comme d’habitude, elle m’avait tendu un sac en cuir.

« Cette fois-ci, il y a 1000 pièces d’argent. » (Dianeia)

« Je n’ai pas vraiment besoin d’autant... » (Personnage principal)

« Non, je me sentirais mal si j’étais la seule à obtenir quelque chose. Car après tout, la seule raison pour laquelle cette terre possède un Pouvoir Magique aussi abondant est que votre maison est ici. » (Dianeia)

« Hein ? Que veux-tu dire ? » (Personnage principal)

« Vous n’avez jamais entendu parler de ça ? La Veine Terrestre et vous-même êtes remplis de Pouvoir Magique et en même temps ce pouvoir déborde de vous. » (Dianeia)

« Il y avait beaucoup de magie générée, mais est-ce une bonne chose qu’il y a tant de magie ? » demandai-je.

« Tout d’abord, les cultures et la vie se développent mieux parce qu’il s’agit de la source d’énergie vitale. Par conséquent, les animaux et les matières premières deviennent de meilleure qualité et plus abondant. » (Dianeia)

« Hmm, cela semble incroyable. » (Personnage principal)

« En d’autres mots, juste en sortant afin de vous promener ou en utilisant votre magie, mon pays gagne de l’argent. L’argent que je vous apporte est une sorte de remerciement. C’est la façon du pays de vous dire merci, merci de vivre près de la capitale royale, ou quelque chose du genre. » (Dianeia)

Je vois, c’est afin de remercier.

Cette princesse-sorcière est vraiment consciencieuse.

Pour continuer à me donner de l’argent même sans que j’en connaisse la raison.

... Eh bien ! En premier lieu, cette princesse-sorcière est quand même la raison pour laquelle j’ai été invoqué dans ce monde.

Je sentais des émotions inexprimables jaillir dans ma poitrine.

« Eh bien, la magie devient une sorte de poison si elle est trop concentrée et puissante, donc il faut faire preuve de prudence. Je me suis peut-être habituée, mais si une personne normale s’approchait de cette Veine Terrestre, elle s’évanouirait. » (Dianeia)

« C’est la maison où je vis. Alors, n’en parle pas comme un marais empoisonné. » (Personnage principal)

Comme on pouvait s’y attendre, c’était trop impoli.

« Ugu ... J-je suis désolée. J’ai dit quelque chose de mal. » (Dianeia)

« C’est sûr. Mais... sérieusement, pourquoi regardes-tu partout depuis que tu es ici ? Tu viens de dire que tu y étais habituée. » (Personnage principal)

« N-non, heu, j’étais habituée... mais, depuis que je suis arrivée ici, j’ai vraiment envie de savoir qu’elle est cette pièce ? » (Dianeia)

Elle avait pointé du doigt le premier étage.

La pièce avait une grande fenêtre.

Grâce à cette fenêtre, on pouvait voir la salle remplie de golems.

Ahh, je vois, sans rideaux, ils sont visibles, n’est-ce pas ?

« C’est juste la salle de stockage de mes golems. » (Personnage principal)

« Juste votre... ? Rien qu’en les regardant, je peux sentir qu’ils ont du Pouvoir Magique... à quoi servent-ils ? » (Dianeia)

À quoi servent-ils ? Pour le moment à rien.

« Ils sont là parce que je ne les utilise pas encore, » dis-je.

Je l’avais dit à Dianeia et elle avait l’air étonnée.

Après ça, elle avait eu de la sueur froide partout sur le corps avant d’ouvrir la bouche.

« Ummm ... Je me demande si je devrais vous le demander, mais... Pensez-vous à envahir mon pays ? » (Dianeia)

« Hein !? » (Personnage principal)

Quel genre de bombe me lâche-t-elle là ?

« Att-attendez, s’il vous plaît ne vous mettez pas en colère. Ils sont, à nos yeux, un énorme potentiel de guerre. » (Dianeia)

Énorme potentiel de guerre ? Pourquoi as-tu peur ? Ce ne sont que des pommiers, est-ce que tu le sais ?

Je me demandais si elle comprendrait en les regardant de plus près.

« Hé. Viens ici, golem. » (Personnage principal)

J’en avais appelé un pour qu’elle puisse le regarder et,

« Salut... attendez, non, ne viens pas plus près ! Quelle présence ! » (Dianeia)

Elle recula de toutes ses forces.

C’était juste un pommier que j’avais transformé en un mignon golem...

Elle semblait être extrêmement effrayée.

« En premier lieu, n’as-tu pas demandé d’informations à propos de mes petits golems ? » demandai-je.

« Uuuuu ... Je suis désolée. Mais j’ai instinctivement eu peur pour ma vie. » (Dianeia)

« Bien que ce soit drôle que tu aies une imagination si fertile, je n’ai aucune intention d’envahir ton pays. » (Personnage principal)

Je n’avais même jamais pensé à faire une telle chose.

J’étais complètement satisfait de ma maison et de mon jardin.

« ... Je vois. En ce cas merci pour cette bonté. » (Dianeia)

Dianeia laissa échapper un soupir de soulagement et fit un sourire ironique.

« Eh bien ! Avec votre pouvoir, vous n’auriez même pas besoin de faire des préparatifs. Vous pourriez faire tomber la capitale comme ça. Vous avoir demandé ces choses était un gaspillage de temps. » (Dianeia)

J’ai déjà dit que je n’allais pas le faire !

« N’as-tu pas entendu ce que j’ai dit il y a un instant ? » demandai-je.

« ... Je suis désolée. Je pourrais être un peu fatiguée. Je ne peux penser à de bonnes choses pour le moment. » (Dianeia)

Certes, le fait d’être fatigué rendait plus facile de s’imaginer des choses négatives que positives.

En ce cas, tu n’aurais pas dû venir aujourd’hui ici !

C’était comme si j’étais simultanément choqué et sympathisant avec elle,

« Oh... ? »(Personnage principal)

Sur le dos du golem, il y avait une pomme coincée d’après la récolte.

... Cela pourrait être parfait.

« Hé, Dianeia. Prends ceci comme frais de livraison. » (Personnage principal)

J’avais attrapé la pomme et l’avais tendue à Dianeia.

« Une pomme ? » (Dianeia)

Au début, Dianeia semblait confuse en prenant la pomme.

Mais alors, elle commença à la regarder attentivement.

« ... Cela contient beaucoup de magie... Qu’est-ce !? » (Dianeia)

« Tu es une utilisatrice de magie, non ? Alors, si tu es fatiguée et que tu la manges, tu récupéreras ton énergie. » (Personnage principal)

Si c’était ainsi, elle devrait pouvoir la manger.

« B-bien, certainement avec autant de magie contenue dedans, je vais certainement récupérer... est-ce vraiment d’accord ? » (Dianeia)

« Tu es fatiguée, non ? Manges-en et arrête d’avoir des pensées si négatives. » (Personnage principal)

Si tu le fais, tu cesseras d’avoir des pensées telles que moi qui envahis ton pays.

« O-ok, je vois. Al-alors je vais la manger. Cette faveur que je vais une fois de plus vous rembourser. » (Dianeia)

« J’ai déjà dit que c’était bon. »(Personnage principal)

Puis après lui avoir donné la pomme comme cadeau, elle était partie.

OK, j’ai l’argent, alors je vais aussi rentrer chez moi.

Je pense que je vais donner l’argent aux hommes-loups pour commander des rideaux et en attendant, je vais manger le repas préparé par Sakura.

***

Chapitre 17 : Augmenter et multiplier rapidement

Soyons francs.

Nous l’avions trop fait.

Avant que je ne le sache, ma maison était devenue un bâtiment de sept étages.

« C’est déjà devenu un immeuble... » (Personnage principal)

« Oui en effet. » (Sakura)

Sakura avait fait un grand sourire alors que je lui disais ça.

« Il y a même un ascenseur. » (Personnage principal)

« Super ! C’est un ascenseur fonctionnant avec de la magie ! » (Sakura)

Dormir, se réveiller, manger, se promener, s’« entendre » avec Sakura et dormir à nouveau.

C’était le résultat d’une semaine de vie comme ça.

Honnêtement, j’étais conscient qu’il s’agissait d’un style de vie extrêmement sédentaire.

« Eh bien, attends... Je ne pense pas l’avoir fait autant de fois... » (Personnage principal)

En fait, je ne pensais pas que nous l’ayons fait tous les jours de la semaine.

En outre, pour quelques fois, nous nous étions juste allés dormir ensemble.

La raison pour laquelle tant de choses avaient changé restait un mystère.

Si vous deviez calculer selon la durée où nous l’avions fait, il y aurait dû en avoir qu’un ou deux étages tout au plus.

« Parce que le Pouvoir Magique du Maître est vraiment trop fort, cela ne prend qu’une fois pour me remplir complètement. Par conséquent, après ça, juste le fait de vous toucher me permet d’accomplir des choses comme ça. Je pense que c’est la raison. » (Sakura)

« Eh ? En d’autres termes... juste en dormant ensemble nous créerons plus d’étages ? » (Personnage principal)

« Oui ! » (Sakura)

Hohoho !

Agrandir la maison est encore plus simple et moins fatigant.

Eh bien, quand j’y pense, ce n’est pas particulièrement bien que ma maison soit devenue si grande.

« Comme c’est devenu ainsi, je ne peux plus voir les environs comme avant. » (Personnage principal)

Même si l’on regarde par la fenêtre, nous ne serions pas en mesure de voir ce qu’il se passe.

Je me demandais si la sécurité restera correcte ainsi.

Ces derniers jours, je n’étais pas vraiment allé dans les étages sauf le dernier étage et le rez-de-chaussée.

« Je devrais au moins me synchroniser pour vérifier le moment venu. Mais je pourrais laisser tout cela aux golems. » (Personnage principal)

« Tout va bien, Maître ! Si ce sont vos golems, tout intrus sera facilement vaincu ! » (Sakura)

« C’est certain que n’importe quel intrus sera instantanément renvoyé. » (Personnage principal)

Le deuxième étage servait de stockage pour les golems et les pommes, et au troisième étage, il y a les golems en pierre.

Je me demanderais aussi si le poids surpassait la limite, mais selon Sakura, ma maison était imbibée de magie et cela avait grandement augmenté sa dureté et la quantité de poids qu’elle pouvait supporter.

De plus, la magie débordante faisait en sorte que les insectes et les animaux errants ne se rassemblaient pas ici.

Les voleurs, les cambrioleurs, etc. ... n’avaient pas non plus encore attaqué.

« C’est pourquoi, même si ma sécurité est bonne — je n’ai vraiment aucune idée de comment utiliser les autres pièces. » (Personnage principal)

Même quand il n’y avait qu’un étage supplémentaire, je me demandais comment l’utiliser, maintenant qu’il y en a six autres.

Que faire ? J’étais troublé sur la façon dont je devais les utiliser.

Actuellement, les étages étaient utilisés pour stocker les pommes, le bois de pommiers, le stockage des golems, et les provisions que les loups apportaient. C’était tout !

Ou devrais-je dire que cela remplit juste le premier étage.

« Je me demande si c’était acceptable de n’utiliser que le premier et le dernier étage. » (Personnage principal)

« Vous n’avez pas besoin d’être si pressé de faire votre choix. Ils ne risquent pas de pourrir ou quoi que ce soit du genre. » (Sakura)

« Eh bien, je suppose que c’est vrai. » (Personnage principal)

Je ne m’en plaignais pas, et même, pour être franc, ce n’était pas si mal.

Surtout que la vue depuis le dernier étage était particulièrement belle.

Chaque matin, midi et soir, je pouvais voir le beau ciel.

« Il est assez grand pour que je puisse voir tous les environs sur plusieurs lieux à la ronde et c’est assez intéressant. » (Personnage principal)

Avec ma maison comme centre, à l’ouest, il y avait une zone rocheuse et à l’est il y avait la forêt.

Plus loin dans la forêt, je pouvais voir quelque chose qui ressemblait à une ville.

Je me demandais si c’était la capitale dont parlait la princesse.

« Cette belle vue ! C’est un endroit confortable pour vivre, et la nourriture est délicieuse... je suis en plein luxe. » (Personnage principal)

« Fufu, je vais accepter ce compliment. Merci beaucoup. » (Sakura)

De plus, récemment, les dragons qui volaient autour de ma maison avaient totalement disparu.

Les battements de leurs ailes qui perturbaient mon sommeil avaient donc désormais disparu.

Avec cette hauteur, je pouvais clairement voir les alentours de la maison, et c’était devenu un bon endroit pour se préparer au danger... bien que je puisse me synchroniser, je n’avais de toute façon pas vraiment besoin de regarder.

Parce que ma vue avait été quelque peu améliorée, j’avais aussi pu voir les loups, etc. ... dans la forêt.

... actuellement, aujourd’hui ces gars-là guidaient une fois de plus les voyageurs.

En fait, je me rappelais que de nos jours, on faisait ainsi de l’argent. Ils interagissaient avec les personnes qui voulaient traverser la forêt, troquaient avec eux et m’apportaient des provisions et des articles.

Les faire me donner les mêmes provisions chaque jour comme si j’étais leur roi était une chose mauvaise selon moi. Alors je leur avais parlé, et quand le chef des loups avait entendu que je déclinais, il avait dit. « Je m’excuse, s’il vous plaît, acceptez cette offre et je vais laisser ma vie en tant que compensation. » Donc je n’avais pas pu refuser.

« Eh bien ! Tant que c’est paisible, et que tu ne me déranges pas du tout, alors tout va bien. » (Personnage principal)

Hochant la tête, le loup dans la forêt se retourna pour me regarder.

Apparemment, il avait remarqué mon regard.

Même si nous étions à plus de cent mètres l’un de l’autre.

« Notre roi ! Votre magie est trop puissante. Et en tant que telle, elle se distingue des autres. Par conséquent, nous, le peuple des hommes-loups, pouvons détecter votre regard, et cela, peu importe la distance entre nous ! »

Donc il avait dit qu’ils m’avaient remarqué tout à l’heure. Alors,

« Wôw, ils sont en train de faire un dogeza devant moi. » (Personnage principal)

Quand ils s’étaient tous tournés vers moi, ils étaient tombés à genoux et s’étaient inclinés avec respect. Ensuite,

« Notre roi !! Nous vivons comme vous nous l’avez ordonné, paisiblement chaque jour ! »

Oh ! Mon Dieu ! c’est embarrassant.

Alors qu’ils faisaient un dogeza, ils criaient.

« C’est vraiment embarrassant, arrêter maintenant. » Dis-je.

Les voyageurs étaient aussi très surpris !

« De ceci... je dois en parler plus tard au chef. » (Personnage principal)

« Ils vous suivent, Maître. » (Sakura)

Ce n’est pas au niveau de me suivre.

Je ne voulais plus devoir supporter des choses aussi embarrassantes, alors je ferais mieux de leur donner des instructions appropriées.

« ... Et bien, ainsi, je peux maintenant observer de nombreux endroits différents grâce à l’agrandissement de ma maison. » (Personnage principal)

Vraiment, ce n’est pas une mauvaise chose.

Voilà pourquoi ! Peut-être qu’un peu plus d’expansion pourrait être une bonne chose.

***

Chapitre 18 : La loyauté du peuple des hommes-loups

Le lendemain, j’avais mis en garde les hommes-loups.

En face du jardin. Il y avait, comme toujours, ce que les hommes-loups laissaient habituellement ici.

« ... Désolé de vous avoir fait attendre, notre Roi. » (homme-loup)

« R-roi-sama, bonjour. » (femme-louve)

Aujourd’hui, ils n’avaient pas simplement laissé leurs produits.

Il y avait deux loups, un homme et une femme, agenouillés là.

Au bout d’un moment, je m’étais souvenu de l’un d’eux.

« U-ummmm... Garou n’est-ce pas ? » (Personnage principal)

« Quoi !? Je suis bien le chef des hommes-loups Garou Garyuu ! Je suis honoré que vous vous souveniez de moi ! » (Garou)

« Eh bien, c’est correct. Tu n’as pas besoin d’être si humble. Tu n’as pas à t’incliner, lèves la tête pour me parler. C’est difficile d’entendre ce que tu dis. » (Personnage principal)

« Compris, mon Roi ! » (Garou)

Puis les hommes-loups levèrent la tête.

« En fait, qui est cette fille ? » (Personnage principal)

Elle avait des oreilles et une queue de chien qui était actuellement raide. Elle semblait nerveuse. Mais cette queue me semblait si douce et moelleuse. Je ne me souvenais pas d’avoir vu si souvent que ça une fille aussi mignonne qu’elle.

« Oh ! Voici ma petite sœur, Lily Garyuu. » (Garou)

« Roi-sama, je suis Li-lily, desu. S’il vous plaît, traitez-moi bien. » (Lily)

« Oh ! Je suis ravi de te rencontrer. Mais, que faites-vous ici aujourd’hui ? » (Personnage principal)

Quand il m’entendit, le visage de Garou devint terriblement sérieux. Puis il ouvrit solennellement la bouche.

« ... Il y a quelques jours, notre comportement vous a mécontenté. Par conséquent, nous vous offrons Lily en tant sacrifice. Nous espérons que vous pourrez nous accorder votre pardon. » (Garou)

« Hein !? » (Personnage principal)

« Bien que cette fille puisse être ma petite sœur, ses organes internes sont remplis de Pouvoir Magique jeune et frais, je crois qu’elle sera à votre goût, mon Roi !! » (Garou)

« Ou-oui... S’il vous plaît, mangez-moi. J’offre cette vie... je vous offre ma vie, notre Roi. » (Lily)

« ATTENDS ATTENDS ATTENDS !! Il manque quelque chose ici ! Sérieusement !! Que voulez-vous dire par MANGER !? » (Personnage principal)

Vu la façon dont la conversation tournait, il semble qu’ils s’attendaient vraiment à ce que je la MANGE littéralement !?

« Eh bien ! Quand un prédateur mange une chose emplie d’une puissante magie, il voit son propre Pouvoir Magique augmenter. Lily est unique sur le plan de la Puissance Magique parmi les hommes-loups. En tant que telle, si elle devait être mangée, alors cela augmenterait votre pouvoir. » (Garou)

Heu, une telle chose existe ?

« Par conséquent, s’il vous plaît, sentez-vous libre de la manger ! » (Garou)

« S’il vous plaît, n’hésitez pas à me manger... » (Lily)

« ..., JE VAIS TE MANGER TOI, IDIOT ! » (Personnage principal)

J’avais laissé sortir un cri de rage et la magie se manifesta.

« – !? »

Les hommes-loups devant moi avaient été repoussés.

HAA ! Ça faisait un moment que je n’avais pas crié alors je n’avais pas pu réguler le Pouvoir Magique. C’était douleur que je ne puisse même pas faire un cri de rage quand je le voulais.

« M-mon Roi... s’il vous plaît, atténuez votre colère... » (Garou)

« Uuuuu ... » (Lily)

Garou tremblait et Lily pleurait.

Ceci était une terrible situation. Mais, je ne pouvais pas arrêter de parler pour le moment.

« Ho ! Garou. Nous avons un gros malentendu. Je ne suis pas vraiment en colère. J’étais certainement mécontent, mais j’ai seulement dit que j’aimerais que ce culte s’arrête. » (Personnage principal)

En entendant cela, la voix et le corps de Garou tremblaient.

« Est-ce que vous dites que vous nous avez pardonné ? Nous vous avons pourtant attaqué. » (Garou)

« Peu importe, pardonner ou ne pas pardonner, dans mon esprit c’était déjà terminé. » (Personnage principal)

J’étais seulement en colère quand ils m’avaient attaqué pour la première fois.

Cette fois-ci, je les avais battus, puis ils étaient venus et s’étaient excusés. Et après ça, le conflit était terminé.

Dans mon esprit, c’était déjà terminé.

« N-nous nous sommes rendus à vous, vous savez ? Mon Roi vous savez que nous sommes vos outils. Alors, ordonnez-nous de faire n’importe quoi, et nous ne nous plaindrons jamais ! Et cela même si vous nous avez pardonné. » (Garou)

Quel genre d’histoire raconte cette personne ?

Tout ce que je voulais était deux choses.

« Ne me causez pas de problèmes. Et n’attaquez personne au hasard. C’est tout ce que je vous ai ordonné de faire. » (Personnage principal)

Et après ça, l’autre jour, j’avais trouvé ce culte gênant.

Voilà pourquoi je les avais mis en garde. C’était tout ce qu’il y avait à faire.

« C’est pourquoi tant que vous suivez mon conseil, je ne dirai rien d’autre. Il n’y a rien de plus. Compris ? » (Personnage principal)

J’avais dit cela et lentement et silencieusement Garou s’inclina.

Et après ça, il avait pressé son front sur le sol,

« ... Pour votre générosité et en considération du fait que je vous suis profondément reconnaissant, comme je le pensais, vous êtes bel et bien apte à être notre Roi. » (Garou)

« Me-merci beaucoup ! » (Lily)

Lily s’agenouilla et s’inclina en larme.

À quel point avez-vous peur ? Je pense quant à moi que je les réprimandais avec gentillesse, n’est-ce pas ?

Bien qu’elle puisse être une femme-louve, faire pleurer une fille mignonne me faisait mal au cœur.

« ... Bien, voilà la situation. À partir de maintenant, faisons ainsi. Vous continuerez de m’apporter de la nourriture ce qui m’est d’une grande aide. Et moi, en contrepartie, je vous payerais ce service. » (Personnage principal)

« C’e-c’est hors de question ! C’est un symbole de notre gratitude envers vous, notre Roi, qui a accepté notre reddition. Dans tous les cas, alors même que nos descendances vivront encore, nous continuerons à le faire ! » (Garou)

« O-ok, merci. » (Personnage principal)

Il semblerait que ça se compliquerait si je continuais à en parler, alors j’avais abandonné.

Il n’y avait aucun inconvénient à recevoir leurs offrandes.

« Eh bien, nos affaires sont terminées. Vous deux, vous pouvez maintenant y aller. » (Personnage principal)

« Oui ! » (Garou)

« Merci beaucoup, Roi-sama ! » (Lily)

Après ça, les deux hommes-loups étaient partis en versant des larmes de gratitude.

D’une certaine manière, cela m’avait épuisé.

C’était comme le sentiment que vous ressentiez après avoir joué avec un chien hyperactif.

Mangeons et dormons un peu aujourd’hui.

Ouais, faisons ça.

***

Chapitre 19 : Je prends ce qu’on me donne et bien sûr, cela inclut les connaissances

« Hum ! Récemment, les monstres ont attaqué d’une manière plus active..., » dis-je.

« C’est exact, » répondit Sakura.

Pendant que je mangeais mon déjeuner, le monstre qui était apparu dans le jardin venait d’être traité tout comme les autres avant lui.

J’étais synchronisé avec Sakura qui était assise à côté de moi, et quand j’avais inspecté la visite, le monstre se trouvait être un sanglier semblable à celui qui avait attaqué l’autre jour.

Après qu’on eut fait quelque chose avec la synchronisation, la précision et la vitesse diminuaient un peu, mais pour les ennemis plus faibles c’était plus que suffisant.

En ordonnant aux golems de « faire voler au loin les monstres ennemis », ils s’étaient déplacés par eux-mêmes et les avaient envoyé voler hors de mon terrain.

Par la fenêtre, je pouvais voir les pommiers danser sauvagement.

Puis, j’avais fini de manger mon déjeuner et...

« Mm, est-ce fini ? » dis-je.

La chose qui se déplaçait dans mon jardin était finalement partie.

« Maître, merci pour votre dur labeur ! » déclara Sakura.

« Non, en vérité, je dois te remercier pour ce délicieux déjeuner... quoi !? » m’écriai-je.

D’une certaine manière, il y avait une personne qui émettait un signal biologique en provenance du jardin. Et vu que les golems ne s’en occupaient pas, elle n’était peut-être pas hostile. Alors je me demandais s’il ne s’agissait pas d’un visiteur.

« Je vais aller jeter un coup d’œil, » dis-je. « Sakura, pourrais-tu, s’il te plaît, tout nettoyer ? »

« Oui, s’il vous plaît, veuillez me laisser cela. Bonne journée, » répondit-elle.

***

Après avoir laissé le nettoyage à Sakura, j’étais sorti et j’avais vite trouvé la cause du signal biologique.

« ... qu’est-ce que c’est ? » dis-je.

À l’intérieur du champ de pommes, il y avait une petite fille.

Bien que je me souvenais de son visage... pour une raison inconnue, ses cheveux et ses vêtements étaient totalement blancs.

Je me disais que la dernière fois que je l’avais vu, ils étaient tous deux d’un noir comme de l’encre...

« Salut, c’est bien Hesty, n’est-ce pas ? » demandai-je.

Après que je l’eus appelé, elle me regarda et hocha la tête. « Hmm »

Pour une raison inconnue, elle était du genre double couleur, mais c’était très certainement elle.

C’était bien la seule personne dans ce monde que j’avais rencontré qui vit proche d’ici et qui semblait pourvu de bon sens, Hesty.

Bien que je me demandais si là, elle n’essayait pas de changer son image en affichant des couleurs diamétralement opposées.

« La dernière fois, j’étais déguisée avec du maquillage, » expliqua-t-elle.

« Un déguisement ? Autre que tes cheveux et tes vêtements... je me demande si c’est vraiment si différent. » dis-je.

« Cela change un peu. Mais mes propres cheveux se démarquent vraiment trop, » continua-t-elle à expliquer.

« Ha oui. C’est vrai, car ils sont d’un blanc pur, » dis-je.

Dans la mesure où si vous les aperceviez en pleine forêt, vous les remarqueriez automatiquement.

« Ce sont mes vêtements normaux, » dit-elle. « Mais quand j’essaie de voyager tout en blanc, tout le monde commence à me harceler. Ils veulent m’impliquer dans quelque chose de bizarre ou autre. Mais l’autre fois, mes compagnons m’ont teinte avec cette couleur et c’est ainsi que je vous m’avez vue »

Je vois, pensai-je. Quand cette petite fille veut voyager il y avait des compagnons touche à tout qui voulaient être avec elle, n’est-ce pas ?

« Mais après tout, nous n’avons pas besoin de nous cacher. Voilà pourquoi je suis comme ça, » dit-elle.

« Oh ! Si tu dis que tu n’as pas besoin de te cacher, alors tu as trouvé un endroit sûr afin d’y résider ? », demandai-je.

« ... C’est exact, » Hesty acquiesça de haut en bas.

Depuis que son voyage était terminé, je suppose qu’elle pouvait redevenir blanche...

C’était sympa pour elle.

« Hm ? »

Pendant une seconde, je m’étais dit que les vêtements de Hesty ressemblaient à des vêtements funéraires.

Quand Hesty avait remarqué mon étrange regard, elle avait incliné sa tête dans la confusion.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Y a-t-il quelque chose de bizarre avec mes vêtements ? » demanda-t-elle.

« Eh bien... ça ressemble à des vêtements que j’ai déjà vus avant aujourd’hui, » dis-je. « Ce sont des vêtements à porter lorsqu’un membre de sa proche famille meurt... »

« Eh bien, ce ne sont que mes vêtements formels, » répondit-elle.

Elle avait l’air d’un peu bouder.

« Ahh, désolé. Je n’essayais pas de dire qu’ils n’étaient pas bien, » dis-je.

« Eh bien, vous n’avez pas totalement tord, » dit-elle. « Ils ne sont utilisés que pour des moments importants. Je les porte quand il y a une décision de vie ou de mort, ou pour quelque chose de très important qui va m’arriver. »

Une importante décision ? pensai-je. S’installer dans un nouvel endroit est certainement une importante décision.

« Est-ce que tu vas t’installer dans le coin ? » demandai-je.

« Exacte, » répondit-elle. « Je suis venue ici aujourd’hui... pour vous saluer, et pour vous dire merci pour la pomme. »

Cette gamine venait donc aussi me remercie.

La princesse-sorcière et cette fille également... il semblerait que les habitants de ce monde étaient assez consciencieux.

Eh bien ! En fait, cette princesse qui avait fui la première fois était venue ici afin de m’envahir.

« Avez-vous le temps maintenant ? » demanda-t-elle.

« Hmmm, aujourd’hui... eh bien... je n’ai rien à faire aujourd’hui, » dis-je.

« Alors voilà, » dit-elle.

Hesty m’avait tendu une unique feuille de papier. Il y avait de l’écriture dessus.

« ... une carte ? » demandai-je.

« C’est une partie du cadeau de ma part, » dit-elle. « C’est une simple carte du monde. À côté de cette forêt se trouve la Prusse, le pays de la magie. En partant d’ici et faisant le tour du monde, le Pays du Chevalier Sacré, le Royaume, le Pays des Bêtes, etc.. Il y en a beaucoup d’autres. »

« Haaa ! » m’écriai-je.

Elle avait étalé la carte et avait indiqué à chaque endroit tout en donnant leurs noms et de diverses autres choses les concernant.

« Hum... tes remerciements sont-ils le fait que tu me parles de ce monde ? » demandai-je.

« Exact, » répondit-elle. « Comme j’ai beaucoup voyagé, je sais beaucoup de choses. Voilà pourquoi si vous avez des choses que vous ne savez pas, je vais vous les dire. Où connaissiez-vous déjà ces choses ? »

« Non, pas du tout, » dis-je.

En fait, je pensais que c’était correct même si je ne savais pas.

Parce que, honnêtement, je n’avais pas vraiment l’intention de voyager trop loin de chez moi, mais maintenant que j’y pense, ce n’est peut-être pas une mauvaise chose d’avoir plus de connaissances sur ce monde.

Bien qu’il puisse y avoir beaucoup de choses que je ne connaissais pas, il m’était aussi possible de demander à Sakura de recueillir des informations si j’en avais besoin.

« Vous et cette terre êtes très puissants. C’est ce que je sais sur vous, » dit-elle.

Et donc, cette fille semblait aussi avoir senti ma Puissance Magique.

« ... mais aussi fort que vous soyez, il n’y a pas de désavantage à avoir des connaissances, » dit-elle. « Par conséquent, si vous avez des questions à propos de la magie, des créatures vivantes, des pouvoirs magiques, ou tout ce que vous voulez savoir, demandez-moi simplement et je vous enseignerais ce que je sais. »

« D’accord, alors, enseignez-moi, Hesty-sensei, » lui dis-je.

Et ainsi, à partir de ce jour-là, j’avais commencé à recueillir des connaissances auprès de ce petit professeur.

***

Chapitre 20 : Des Connaissances Accumulées et un Pouvoir qui dépasse les Connaissances

Partie 1

J’avais utilisé une souche de pommier pour étaler la carte pendant que Hesty m’enseignait diverses informations.

« C’est ici que vous vivez. À l’ouest se trouve la forêt sombre, appelée la forêt maléfique, ou la forêt de la tentation. Plus à l’ouest de votre habitation se trouve la vallée où vivent les dragons, » expliqua Hesty.

Hoho ! Je vois, pensai-je. C’est pourquoi il y a tellement de dragons qui volent près d’ici.

« La sombre forêt est contrôlée par deux races. Au nord, le peuple des hommes-loups. Et au sud, les lapins de combat. » Continua Hesty.

« Euh ! il n’y a pas que le peuple des hommes-loups ? », demandai-je.

Je connaissais que les hommes-loups, mais il semblerait qu’il y ait aussi une race d’homme-lapin. Leur nom donnait l’impression qu’ils étaient plutôt dangereux.

Après avoir posé des questions sur les lapins de combat, j’avais appris qu’ils ressemblaient apparemment à de petites personnes avec des oreilles de lapin.

« La force du peuple des hommes-loups est quand même assez importante... mais je pense que vous allez certainement rencontrer les lapins de combat comme vous possédez autant de Pouvoir Magique. Comme les êtres vivants sont attirés par le Pouvoir Magique, je crois que vous serez impliqué dans beaucoup de combats à partir de maintenant. Et vous ne pourrez pas vous en sortir si simplement, » l’avertit Hesty.

« Hesty, ne dis pas ce genre de chose aussi calmement, » me plaignis-je.

« Même si vous trouvez ça désagréable, ils viendront. Même si vous pensez que c’est ennuyeux, ils viendront très certainement. Ce ne sont que des faits, » le rembarra Hesty.

Peut-être que parce qu’elle avait toujours voyagé seule, Hesty était plutôt sèche. Et certaines parties de son discours sonnaient comme une expérience personnelle.

« Mais si vous possédez des connaissances, alors tout ira bien. Cela dit, pour en revenir à notre leçon... si vous quittez la forêt, vous trouverez le pays des sorcières, la Prusse, » se reprit Hesty.

« Hein ! Le pays de Dianeia... », dis-je.

« Ils prennent de grandes quantités de cristaux magiques présents dans la forêt et ils créent divers types d’objets magiques. Et ce pays est très peuplé, » poursuivit Hesty.

Quand je regardais la carte, le pays paraissait assez proche, juste à côté de la forêt. Il semblerait que si vous couriez un peu, vous l’atteindrez rapidement.

« Hum ! Mais en chemin, il y a des monstres. Par exemple, vous pourriez rencontrer des dragons errants, des hommes-loups et des lapins de combat, donc le trajet est semé d’embûches. D’autant que s’il y a beaucoup de cristaux magiques, les golems apparaissent automatiquement et attaquent sans discernement, » renseigna Hesty comme si elle avait compris mes pensées.

« En d’autres termes, tu dis que cette forêt est remplie de danger ? », demandai-je.

« Oui, mais si c’est vous, alors tout devrait bien se passer. Ils ne pourront sûrement rien faire contre vous, » admit Hesty.

« Ne me surestime pas tant, » dis-je.

Je vis seulement, aussi normalement que possible, dans ma maison.

« Mais, même pour les dragons... vous les avez facilement vaincus, n’est-ce pas ? Regardez, il y a même des écailles éparpillées chez vous, » le contredit Hesty.

Hesty ramassa une écaille arc-en-ciel enterrée sous ses pieds.

Oh, c’était l’écaille du dragon de la dernière fois...

« C’était un Haut Dragon. C’était un dragon très fort, » expliqua Hesty.

« Alors c’était bien le cas... », songeai-je.

« Je pensais que c’était un dragon rare, car il était de couleur arc-en-ciel, mais était-il vraiment fort ? », questionnai-je.

« Vous ne saviez pas ? Alors comment l’avez-vous vaincu ? », demanda Hesty.

« Eh bien ! ... j’ai un peu... hurlé avec force... et envoyé de la magie en plein sur lui, » expliquai-je en bégayant.

« La première fois, je l’avais raté. Puis la deuxième fois, c’était un coup parfait. Voilà comment je l’ai vaincu, » continuai-je.

Après m’avoir entendu, Hesty me regardait, étonnée.

« Vous l’avez vaincu avec une onde de choc magique ? Ce type d’attaque ? », s’exclama Hesty.

« Hein ? Est-ce que ce n’était pas bien ? », demandai-je.

« Si je devais comparer ce type de dragon... est le plus robuste parmi tous les dragons en raison de ses écailles et de sa peau. Il est le deuxième ou le troisième de toute la race. Ce dragon est extrêmement solide et rapide. Normalement, vous auriez besoin de toute une préparation spéciale pour le vaincre seul, » expliqua Hesty.

Est-ce que c’était vraiment un tel dragon ?

J’étais seulement arrivé à le viser parce qu’il était petit et à proximité.

« Ce type de dragon est l’un des plus stupides de toute la race des dragons. Leur intelligence est si faible, qu’ils ont un cerveau du même niveau que des animaux. Seulement s’ils réussissent à vivre longtemps, alors leur intelligence pourrait augmenter. Mais ils sont difficiles à vaincre et ils n’apparaissent pas souvent dans le monde, » continua Hesty.

« Ah, c’est pourquoi Dianeia était exceptionnellement heureuse... », dis-je en commençant à comprendre.

Quand ta connaissance était faible, c’était plutôt embarrassant et troublant. J’étais reconnaissant envers Hesty qui m’avait appris ce genre de choses.

Oh oui, pensai-je. Pendant qu’elle exprime sa gratitude, je vais demander un petit quelque chose en plus.

« Hé, Hesty. Je sais que tu as dit que ces écailles sont robustes et solides, mais connais-tu certaines de leurs caractéristiques particulières ? Comme dans quelles circonstances, elles deviennent molles ? », demandai-je.

« Eh ? »

Certes, au toucher, elles semblaient dures.

Assez, dure pour pouvoir être transformé en une lame,

« Oh... mon dieu »

Je l’avais alors fermement attrapée avant d’y infuser de la magie dedans.

Comme quand je les avais transformées en couteaux.

Et comme cette fois, l’écaille s’était transformée et déformée facilement.

Je l’avais fait en forme de spirale et elle ressemblait à une perceuse.

Je pourrais en avoir la nécessité plus tard pour une quelconque activité.

« Juste comme ça, il est facile de changer sa forme et de le modifier. A-t-elle la propriété particulière d’être facilement façonnable ? », demandai-je.

« ... Permettez-moi de vous corriger. Normalement, elle est extrêmement dure. Il est possible de la modifier lorsqu’il y a un très fort Pouvoir Magique qui lui est insufflé dedans, » expliqua Hesty.

« Je vois. C’est une chose qui se transforme avec de la magie, » dis-je.

C’était bon à savoir.

J’avais encore d’autres écailles, donc cela pourrait être un bon matériel pour fabriquer des objets.

Lorsque je l’avais remerciée, j’avais vu Hesty avec un regard compliqué alors qu’elle se tenait la tête.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? », m’inquiétai-je.

« ... Rien, je pensais tout simplement un peu trop et ma tête commençait à me faire mal, » me répondit-elle.

« Oh ! Je vois. Eh bien, réfléchi avec modération, » dis-je

« Nn ... »

Hesty hochait légèrement la tête.

Que pouvais-je dire ? Au début, elle semblait sans expression, mais maintenant elle commençait à faire plein d’expressions intéressantes.

Je pensais qu’elle était adorable et qu’elle avait fait de si grands changements malgré sa si petite taille.

« Hum ? »

À la périphérie de ma vision, je vis quelque chose bougé.

***

Partie 2

Hesty semblait également l’avoir remarqué. Lorsque nous avions regardé dans cette direction, nous l’avions vu,

« Un Golem de cristal magique... »

Il y avait un monstre qui marchait sur deux jambes.

Il possédait un corps semblable à l’homme et qui était constitué de beaucoup de pierres d’un blanc pur.

Tout en haut, il y avait une zone qui ressemblait à un visage. Et au centre de ce visage, il y avait de scintillants cristaux blancs qui ressemblaient à des yeux.

« Est-ce une créature automatique ? Un golem ? », demandai-je.

« On dirait que votre Pouvoir Magique l’a attiré ici. Ces golems automatiques cherchent de fortes magies et ils se déplacent afin d’en obtenir, » expliqua Hesty.

Il s’agissait de la première fois que je voyais ce type de monstre, mais Hesty avait effectué une bonne explication qui était facile à comprendre.

« Les cristaux magiques sont très solides. Pour vous donner une comparaison en ce qui concerne leur dureté, il est au même niveau que la peau d’un dragon. Cependant, il bouge très lentement, » continua Hesty.

« Je vois. Alors pour l’instant, utilisons un golem afin de le vaincre, » proposai-je.

S’il s’agit du coup de poing d’un golem de bois, alors ça devrait également marcher sur ce monstre.

« Nnn, en fait, parce qu’il peut se reformer aussi longtemps qu’il y a de la pierre et de la terre à proximité, il est déconseillé de le renverser au sol. Ce serait même improductif, » me conseilla Hesty.

« Tu veux dire qu’il est immortel ? », demandai-je.

« Presque... Les golems sont habituellement comme ça, » répondit Hesty.

Je comprenais mieux maintenant. Que c’était gênant !

« C’est pourquoi si vous voulez l’envoyer voler plus loin, vous pouvez utiliser un appât pour qu’il aille dans une direction spécifique. Si vous faites cela, vous pouvez détourner son attention de vous. — Par exemple, vous pouvez utiliser cette écaille comme leurre, » proposa Hesty.

Ah oui, maintenant je m’en souvenais, je voulais chercher des matériaux solides. Donc cette situation était pratique.

De toute façon, je n’avais pas vraiment besoin de cette écaille.

« Alors, je vais te la donner, » dis-je.

Je lançai la perceuse que j’avais faite grâce à l’écaille du dragon.

Je pensais finir le golem pendant qu’il était distrait.

Mais juste après l’avoir lancé,

*DOSHU ??*

Et avec le bruit de pierres se brisant, la foreuse traversa de part en part le golem

« Eh !? » m’exclamai-je.

Et ce n’était pas tout. Le trou dans le golem explosa et cela le détruit partiellement. Et avec ce seul acte, il commença à s’effondrer.

« Quoi... !? » s’écria Hesty.

Au lieu de l’avoir utilisé comme un leurre, j’avais l’impression d’avoir lancé une bombe.

Après avoir regardé Hesty pour avoir une explication, elle avait encore une fois trébuché de surprise.

« ... Cette pointe de flèche devait avoir du Pouvoir Magique ajouté en elle. C’est pourquoi elle avait ce genre de puissance, » expliqua-t-elle.

« Je vois. Mais, as-tu dit une flèche ? », demandai-je pour confirmer.

C’était juste une écaille tordue...

Bien qu’on puisse dire qu’elle avait la forme d’une perceuse.

« C’était un pouvoir terrifiant. Il serait capable de percer n’importe quel dragon du même niveau. Et ce golem également..., vu comment il a été soufflé, je ne pense pas qu’il sera capable de se régénérer après ça, » répondit Hesty.

« O-oh ! Bon, je suppose que c’est une bonne chose finalement, » continuai-je.

Je ferais mieux de faire attention quand je lance des choses, pensai-je.

 

*Grr* l’estomac de Hesty grogna.

Il semblerait que nous nous soyons emportés et que nous avions parlé pendant un certain temps en oubliant tout le reste.

« Tu as faim, hein, » dis-je.

« Mn, » murmura-t-elle.

Après avoir regardé le ciel, je vis que c’était déjà le soir. Hesty et moi avions tous les deux faim. Donc,

« Tiens, une pomme. Prends-la comme une collation avant le repas du soir, » dis-je.

« Mm... merci, » murmura Hesty.

Après avoir cueilli la pomme et la lui avoir donnée, elle commença à la manger.

Je l’avais regardée mangeant sa pomme. Pour une raison inconnue, elle semblait être un mignon petit animal mangeant sa nourriture.

Et après qu’elle avait fini de manger sa pomme, elle dit. « ... J’ai passé trop de temps ici. »

Tout en disant ça, elle s’était levée.

« Oh, rentres-tu chez toi ? », demandai-je.

« Oui, car bientôt, il fera nuit, » répondit-elle.

Je vis le soleil se coucher et le ciel s’assombrir.

Je me demandais si elle avait assez de temps pour rentrer à la maison en toute sécurité.

« Euh, puis-je revenir ici ? ... Car moi aussi j’ai des moments où je ne fais rien, » demanda Hesty.

« Ouais ! Viens quand tu veux. Eh bien, à bientôt ! », acceptai-je.

« Oui, à plus tard, » me dit-elle en partant.

Et ainsi, c’était ainsi que le premier jour de leçons de Hesty-sensei avait pris fin.

***

Chapitre 21 : Briser le moule de ce que j'ai appris

Hesty était venue aujourd’hui puisqu’elle le lui avait dit hier.

Par conséquent, j’allais apprendre de nouvelles choses sur ce monde.

Aujourd’hui, Hesty n’avait pas de carte, mais à la place, elle avait un sceptre d’un blanc pur.

Il était effilé au bout et ressemblait à un coupe-papier.

« Nn. »

Elle m’avait offert un sceptre brillant et magnifique.

Simplement en le touchant, je pouvais sentir qu’il était assez robuste.

Il était décoré d’une pierre rouge qui semblait être une gemme, elle devait être très chère.

« Hum... me le donnes-tu ? », demandai-je.

« Nn ! Il s’agit d’un sceptre en os du roi dragon. Et un catalyseur magique, » m’expliqua-t-elle.

« Hein, catalyseur magique. Mais vu la façon dont on m’a enseigné la magie, je n’en ai pas une grande nécessité. Est-ce utile pour quelque chose ? », dis-je.

D’après ce que Sakura m’avait dit, je pouvais activer ma magie en utilisant simplement mon imagination. Je ne savais donc pas vraiment comment utiliser des catalyseurs magiques.

« N~, alors c’est bien de l’utiliser comme équipement. Vous pouvez frapper des trucs avec lui, » répondit Hesty.

« Ohh, n’abandonne pas immédiatement en parlant d’attaques physiques aussi rapidement, » m’exclamai-je.

« Je plaisante. Vous pouvez vraiment l’utiliser pour votre magie, » répliqua-t-elle.

Bien que son expression n’eut pas trop changé, Hesty avait involontairement éclaté de rire.

Hesty ne semblait pas être le genre à faire des blagues, mais il semblerait qu’elle avait tout de même un côté espiègle.

Encore une fois, j’étais content.

J’étais perdu lorsqu’elle avait soudainement dit, « vous pouvez frapper votre adversaire avec cet os de dragon ».

« Mais, je ne dirais plus rien de tel pour l’instant. À partir de maintenant, nous passons au côté magique... vous l’imaginez et l’utilisez juste comme ça. C’est le sentiment que j’ai eu quand j’ai vu votre golem, vous l’avez sûrement créé de cette manière, » ajouta-t-elle.

Ah ! C’était vrai. De plus, je n’avais pas fait de golems devant elle. Être capable de voir à travers... comme attendu d’une petite fille qui voyageait. Elle avait des yeux aiguisés.

« La magie de l’imagination est très pratique et a beaucoup de flexibilité. Mais elle a une mauvaise consommation de carburant, elle est épuisante. Avez-vous déjà vécu ça ? », expliqua Hesty.

« Ah... oui. Je m’endors assez souvent, » admis-je.

Quand j’utilisais continuellement la magie du midi juste qu’au soir, je m’endormais habituellement avant minuit.

Je m’endormais comme si je m’évanouissais et c’était agréable.

« Même si je me suis habitué, depuis que j’ai commencé à l’utiliser, je me couchais très tôt et je me réveillais très tard tous les jours, » poursuivis-je.

« Oui... même en utilisant la magie de l’imagination, vous avez pu tenir une demie-journée ce qui est tout à fait anormal. Même ainsi, devenir somnolent est incommode. C’est pourquoi, je vous recommande d’utiliser, des Clés Magiques... ou aussi appelées des Clés de Sorts, » me conseilla Hesty.

« Clé de sort ? », demandai-je.

« C’est quelque chose comme des mots que vous prononcerez lorsque vous utiliserez de la magie. Ils fonctionnent comme un câblage magique dans votre tête, et réduiront votre fardeau mental, » développa Hesty.

Je regardais Hesty qui pointait un espace vide.

Je vis des feuilles qui tombaient,

« Brûler »

Elle avait murmuré un seul mot. Et les feuilles qui tombaient commencèrent à brûler.

« Oh, génial ! », m’écriai-je.

« Il y a plus. — Explosion, » continua Hesty.

Cette fois, les feuilles qui tombaient firent un son *Pon* et se transformèrent en petites explosions.

« Ainsi, si vous liez au préalable un mot et ce que vous voulez faire, c’est très facile à utiliser. Pour le Pouvoir Magique, l’utilisation d’un catalyseur est bien meilleure que la magie de l’imagination, » dit-elle.

Oh, je comprenais maintenant.

C’était semblable à faire une clé de raccourci dans votre tête, n’est-ce pas ?

Sans devoir l’imaginer à chaque fois, vous pouviez faire correspondre un phénomène avec des mots.

Bon, alors je vais essayer.

« Hesty, y a-t-il une astuce ? », demandai-je

« Une astuce ? N... c’est facile. Appliquez simplement un mot à un phénomène que vous connaissez, » me conseilla Hesty.

« Je vois, » dis-je.

« Alors... tenez, prenez-la avec vous. Avec elle, ça devrait être faisable, » ajouta-t-elle en s’avançant vers moi.

« Oh, merci. »

J’avais accepté la baguette de Hesty et j’avais commencé mon défi personnel.

« Alors — Golem de bois ! »

Sans avoir eu besoin d’imaginer la forme du golem, l’image du golem avait soudainement surgi dans mon esprit et se combinait avec mes mots.

« Oh, je l’ai fait, » m’écriai-je d’excitation.

Le pommier s’était transformé en golem sous mes yeux.

« Incroyable. Vous l’avez fait du premier coup, » s’exclama Hesty.

*clap, clap*. Hesty m’avait applaudi.

J’étais plutôt content. Mais en même temps...

« Je suis un peu insatisfait... Je me demande si je pourrais la rendre encore plus simple, » admis-je.

C’était pratiquement pareil que ce que je faisais avant, c’était juste un peu plus rapide.

C’était pourquoi j’avais l’impression de pouvoir en faire plus.

Par exemple –

« Golem de bois x 5 »

Une image d’un groupe de cinq golems était combinée avec mes mots.

Alors,

« Oh... comme je le pensais, c’est possible ! », m’écriai-je.

Les golems de bois avaient été créés.

Et il y en avait cinq d’un coup.

De plus, je n’étais même pas fatigué et je n’avais pas faim !

Ceci était incroyable !

« La consommation magique avec les Clés Magiques est géniale ! », dis-je.

Je me tournais joyeusement vers Hesty, qui une fois de plus avait l’air troublée comme l’autre jour.

« Hein ? As-tu eu un autre mal de tête ? », demandai-je.

« Non... c’est la première fois, que je vois quelqu’un l’utiliser comme ça, » répondit-elle.

« Eh ? Puisque tu peux l’utiliser de la même manière, je pense que c’est très pratique, » rétorquai-je.

Selon l’explication de Hesty, je pensais que le raccourci d’image avait un grand effet, ce qui diminuait la quantité de travail que vous deviez faire.

Mais Hesty faisait non de la tête.

« Habituellement, quand vous faites trop de réglage, vous n’avez plus de Pouvoir Magique. C’est pourquoi normalement, vous minimisez le nombre, et utilisez des Clés Magiques avec une efficacité moindre, » m’expliqua Hesty.

« C’était quelque chose comme cela. Mais Hesty n’avais-tu pas, toi aussi, fais plusieurs choses similaires ? Comme l’explosion, la combustion et d’autres trucs, » dis-je

« Je... suis... celle... qui y est habituée. C’est parce que j’utilise d’autres techniques en plus de celle dont je vous ai parlé, » bredouilla-t-elle.

Contrairement à son apparence, Hesty semblait être très habile.

Je ferais mieux de ne pas faire de la lumière sur cette petite fille de haut niveau.

« ... mais... pourtant, c’est vraiment incroyable. Je peux faire tous les golems que je veux en même temps !! », m’exclamai-je.

Tant que je pensais au produit fini dans mon esprit, je pouvais le créer simplement en disant un mot.

Je me demande si c’est normal, c’est si simple ?

C’est tellement facile que cela en est surprenant.

« Merci beaucoup Hesty. C’est facile à utiliser, » la remerciai-je.

« Hum, je suis contente. Même si le catalyseur se casse, tant que vous avez un morceau, vous pouvez l’utiliser, » dit-elle.

« Ah, au fait ! Est-ce que cela te convient vraiment de me donner ce sceptre ? », demandai-je.

Je ne connaissais peut-être pas les prix dans ce monde, mais je savais que l’os d’un dragon était cher.

Je me demandais si c’était vraiment acceptable pour moi de l’accepter.

« Nn, c’est bon. Celle-ci, je n’en ai pas besoin, » confirma Hesty.

Je me demandais aussi si c’était parce que ses voyages étaient terminés.

Mais si tu me le donnes, pensai-je. Alors mes principes me disent que je devrais accepter.

« S’il arrive un moment où tu aimerais le ravoir, dis-le-moi. OK ? », proposai-je.

« Nn, si ce temps vient, je vous le dirai. C’est pourquoi, jusque-là, gardez-le. Pratiquez beaucoup. — cet os est vraiment robuste, même si vous l’utilisez pendant une centaine d’années, il ne cassera pas, » dit Hesty.

« D’accord. Je m’entraînerai beaucoup avec lui, » acceptai-je.

J’étais très excité, alors j’avais continué d’essayer ma nouvelle méthode d’utilisation magique jusqu’à la nuit.

***

Chapitre 22 : La Flamme blanche de la Reine Dragonne Hesty Radona

Partie 1

Le soir.

J’avais continué à m’entraîner avec la clé magique jusqu’au coucher du soleil, Hesty me tenait toujours compagnie.

Mais comme prévu, j’avais commencé à m’inquiéter pour elle, car il commençait à faire sombre.

« Il commence à faire sombre, est-ce que c’est bon que tu ne sois pas rentré Hesty ? » (Personnage principal)

« Hmm, ce n’est pas vraiment bon, alors je pars dès que tu as fini. » (Hesty)

« D’accord. »

Si elle continuait à me tenir compagnie, je ne me sentirais pas bien de laisser une jeune fille comme elle rentrer seule.

J’avais fini de pratiquer puis avais croqué dans une pomme. Comme ça, je serai capable de tenir jusqu’au dîner.

« Hesty, veux-tu aussi une pomme ? » (Personnage principal)

« Je n’en ai plus besoin aujourd’hui. » (Hesty)

Jusqu’à maintenant, elle avait déjà eu deux pommes. Elle pourrait ne plus avoir faim.

« Eh bien, je vais partir. » (Hesty)

Hesty avait dit cela en se levant, puis s’était tournée vers moi.

« D’accord, à la prochaine ! » (Personnage principal)

« Hmm... Au revoir. (****). » (Hesty)

Et juste après ça, elle avait disparu dans la forêt.

Il y avait une vallée où une grande quantité de magie coulait comme de l’eau.

Elle était entourée des deux côtés par des montagnes que l’homme n’avait pas encore foulées.

Les seuls y vivant étaient les dragons. Par conséquent, elle était connue comme la Vallée des Dragons.

Là, Hesty était dans un endroit où elle pouvait regarder toute la vallée.

Un dragon avec des écailles arc-en-ciel de deux mètres de long était assis à ses côtés.

« Reine Dragon. »

« Hmm, quoi ? » (Hesty)

« Bientôt, nous atteindrons la limite de ce que nous pouvons contenir. Je pense que ce n’est qu’une question de temps avant qu’un dragon stupide ne s’y précipite. »

« S’ils le voyaient, ils comprendraient. » (Hesty)

Hesty regardait les dragons dans la vallée. La moitié de ceux-ci semblaient agités et respiraient lourdement.

Les mots qu’ils disaient pouvaient être entendus.

« Encore ? Nous ne pouvons toujours pas y aller ?! »

« Attends un peu plus longtemps ! Bientôt, les préparatifs de combat de la Reine Dragon seront prêts. Alors, patience ! »

« Uuu Uuu... dépêchons et combattons ! »

On ne pouvait pas vraiment y faire quoi que ce soit. C’était la nature des dragons.

C’était la loi de la jungle. Ils ne se soumettaient qu’à ceux les vainquant... mais ne pouvaient supporter le sentiment d’être méprisés par quelqu’un ou quelque chose ne les ayant pas vaincus.

On ne peut rien y faire au fait qu’ils veulent que je combatte cet homme à la veine de dragon.

Hesty le comprenait bien.

« J’ai déjà fini, en lui disant ces choses. C’était amusant, mais c’est la fin. » (Hesty)

« Est-ce que c’est le cas... Alors, quand allons-nous bouger ? »

« Demain matin. J’irai au combat au lever du soleil. Tout le monde doit se préparer. » (Hesty)

« Ha ! »

Quand le Haut-Dragon entendit les paroles d’Hesty, il avait volé au centre de la vallée.

« Écoutez ! Hesty Radona-sama, Reine des flammes blanches, commencera son combat à l’aube demain ! Que tout le monde se prépare en attendant ! »

Il avait dit ces paroles à la foule de dragons.

Après un moment, tous les dragons avaient volé en étant agités.

« UOOOO, enfin !! »

« Notre ennemi est ce petit humain ! »

« Reine ! Nous sommes les plus nombreux ! C’est pourquoi nous sommes les plus puissants !! »

« Bien ! Demain, sortons tous pour voir le combat de la Reine !! »

« « « Ouaisssss !! » » »

Hesty soupira en entendant les voix venant d’en bas.

« ... Des fois, je me demande, pourquoi ai-je commencé à régner sur ces idiots, j’ai quelques doutes... » (Hesty)

« Eh bien, certainement, comment devrais-je le dire... Ils sont simples d’esprit... »

Le Haut-Dragon revint à ses côtés et s’inclina.

Ce Haut-Dragon avait vécu plusieurs décennies. En d’autres termes, avec autant d’expérience de vie, s’il n’avait pas la capacité de penser avec soin, cela serait absurde.

« Eh bien, c’est correct. C’est moi qui ai créé ce groupe. Donc, pour une fois, je pourrai aller les aider. » (Hesty)

« Excusez-moi de le dire, mais vous avez vraiment bon cœur, ma Reine. »

Ce sera certainement mon dernier travail en tant que Reine et la fin de ma vie.

Les Dragons vivaient selon la loi de la survie du plus apte.

Si je devais gagner, ils continueraient de m’obéir comme d’habitude.

S’ils devaient me voir perdre pathétiquement, ces dragons se soumettraient à lui.

C’était très bien. Dans les deux cas, c’était bon.

« Eh bien, Reine. S’il vous plaît, préparez-vous. »

« Nn. » (Hesty)

Hesty avait enlevé ses vêtements.

Comme elle avait enlevé ses vêtements blancs purs, elle avait révélé une peau blanche immaculée.

Son beau corps se reflétait alors à la lumière de la lune.

« Nn ...!! » (Hesty)

Hesty avait alors commencé à augmenter son pouvoir.

La magie s’était répandue dans tout son corps, le remodelant.

Elle se transforma lentement en un énorme dragon blanc.

« Je n’ai pas laissé ma magie coulée dans mon corps depuis un moment. » (Hesty)

« Oui, nous vous attendions, Reine. »

Et ainsi, elle avait continué à se transformer.

« Je n’ai jamais vraiment tout donné. Avoir l’occasion de le faire... Je suis un peu impatiente. » (Hesty)

Un mince sourire flottait sur son visage alors qu’elle revenait à sa forme de dragon.

***

Partie 2

Ce jour-là, je m’étais réveillé.

« N~, ça fait longtemps que je ne me suis pas levé si tôt. » (Personnage principal)

Grâce à la technique en magie que j’avais apprise d’Hesty, j’étais moins fatigué.

À partir de maintenant, si je voulais me réveiller plus tôt, je pourrais utiliser ça.

« Fufu, vous êtes réveillés plus tôt que d’habitude, mais bonjour, Maître. Votre petit-déjeuner est prêt. » (Sakura)

Comme prévu de Sakura.

Peu importe à quel point je me réveillais tôt, elle était levée avant moi et préparait ma nourriture.

Je pensais qu’elle pourrait travailler trop, et que ça irait si elle se levait plus tard, mais,

« Avez-vous l’intention de m’enlever mon plaisir du matin ?! » (Sakura)

Elle avait dit cela avec les larmes aux yeux, donc il n’y avait rien à faire.

Cela étant dit, elle s’était réveillée plus tôt que moi aujourd’hui, et avait préparé mon petit-déjeuner.

« Comme toujours, la nourriture que tu fais est délicieuse. » (Personnage principal)

« Merci beaucoup. » (Sakura)

J’avais tranquillement pris mon déjeuner composé de riz chaud, de soupe miso et de viande grillée.

« Vous vous êtes bien entendu récemment avec Hesty, alors j’ai fait tout ce que je pouvais pour ne pas perdre. » (Sakura)

Ces mots m’avaient un peu choqué.

« Eh ? Euh, Sakura ? Tu ne serais pas en colère, non ? » (Personnage principal)

« Non ~ c’est bon. Je ne suis pas en colère, je ne brûle pas de jalousie. C’est parce que vous revenez toujours vers moi (cette maison). Je ressens juste un sentiment de rivalité. » (Sakura)

Elle riait, mais ses yeux étaient un peu effrayants.

Je n’avais vraiment rien à me reprocher, je m’entendais juste bien avec Hesty.

De plus, je ne faisais qu’apprendre.

« Ah, c’est vrai, c’est la magie que vous appreniez hier, n’est-ce pas ? » (Sakura)

« Ouais, c’est la touche magique. » (Personnage principal)

La méthode dont Sakura parlait était supérieure dans l’utilisation, et celle d’Hesty était meilleure dans la consommation d’énergie. C'était pourquoi si je voulais prendre le temps de faire ce que je voulais, j’allais utiliser Sakura, et quand je voudrai gagner du temps, j’utiliserai la touche magique.

« Je ne ressens rien d’autre que de la gratitude envers Hesty. Elle m’a même donné cette baguette. » (Personnage principal)

Et j’avais placé la baguette que j’avais à ma taille sur la table.

« Bien que je l’ai vue la nuit dernière, cette baguette a énormément de magie... Mais si le Maître l’utilisait avec toute sa puissance alors je pense qu’elle se briserait. » (Sakura)

Selon Hesty, cette baguette était assez solide, mais comme Sakura l’avait dit, c’était probablement le cas.

Je devais penser avant de l’utiliser.

« Mais je me demande si Hesty a fait cette baguette? Ça a l’air assez complexe. » (Personnage principal)

« C’est peut-être les matières premières qui la constituent. Cette petite fille est vraiment mystérieuse. » (Sakura)

Chaque jour, elle venait au verger avant que je ne la remarque, et chaque nuit, elle disparaissait dans la forêt à l’ouest.

« Si sa résidence est à proximité, je pourrais y aller pour lui rendre visite. Mais je ne sais pas où c’est. » (Personnage principal)

En disant cela, j’avais regardé par la fenêtre.

Depuis le salon, je pouvais voir une paroi rocheuse dans la forêt à l’ouest. Après avoir appris des attaques précédentes, c’était apparemment l’endroit où vivaient les dragons,

« Je devrais aller faire une promenade et regarder autour de moi un jour. Il y a peut-être un village » (Personnage principal)

Alors que je murmurais cela, une ombre apparut soudainement de l’autre côté de la paroi rocheuse.

« Hein ? Qu’est-ce que c’est ? » (Personnage principal)

Dans le ciel à l’ouest, il y avait un grand corps flottant au-dessus de la paroi rocheuse.

C’était un énorme dragon blanc.

C’était probablement le plus grand que je n’eusse jamais vu. Et en fait, il semblait se diriger ici.

Il me regardait évidemment.

« Sakura, il y a un dragon étrange. » (Personnage principal)

« Oui ? Qu’est-ce qui ne va pas, Maître ? » (Sakura)

« J’ai dit qu’il y avait un étrange dragon là-bas et qu’il se dirigeait ici. » (Personnage principal)

« Oh, c’est un gros dragon. » (Sakura)

Il faisait environ 30 mètres de longueur ?

Il semblait voler au-dessus de la grande paroi rocheuse.

Derrière cet énorme dragon, il y avait une multitude de dragons.

« Qu’y a-t-il avec ce groupe ? Est-ce une sorte de grande migration ? Où ma maison est-elle leur but ? » (Personnage principal)

« Je ne sais pas. Ses yeux ne semblent pas hostiles, ils pourraient juste aller vers la forêt comme d’habitude. » (Sakura)

Je vois. En tout cas, s’ils migrent, je voudrais qu’ils se dépêchent de passer.

Le vent de leurs ailes battant était assez désagréable. C’était assez pour faire grincer ma maison.

« Plus ils approcheront, plus le vent sera fort. Devrions-nous aller en bas un moment ? » (Sakura)

« Faisons ça. » (Personnage principal)

Et alors, Sakura et moi étions sur le point de descendre vers le rez-de-chaussée à ce moment-là.

– GOU !! –

Autour de la maison, une vague de flamme descendait depuis l’est.

La maison... n’avait pas été brûlée.

Mais parce que certaines flammes avaient pénétré dans la maison, certains golems à l’intérieur avaient été activés.

Les flammes étaient lancées de haut de sorte que le verger ne soit pas brûlé.

Mais plus loin dans la forêt, certains arbres avaient été réduits en cendres.

– Ah, je vois.

« Sakura, on dirait que c’est l’habituel. » (Personnage principal)

« ... En effet. » (Sakura)

Il ne semblait pas que nous ayons été brûlés parce que nous étions sur le chemin.

En tout cas, le dragon avait pris une position près du sommet de ma maison. Il battait des ailes et avait fait apparaître un vent fort. Ma maison et mon verger avaient commencé à se balancer plus fortement.

Une preuve supplémentaire avait été donnée quand...,

« Je suis venu me battre. Celui vivant sur cette terre, venez vous battre avec moi. Sinon, je vais utiliser ma flamme blanche pour brûler cet endroit. »

Le dragon avait dit ces mots.

Je comprenais l’essentiel de ce qui se passait.

Bien que j’étais un peu curieux de son apparence, je voyais qu’il était un peu spécial,

« ... Vous êtes aussi ici pour menacer la terre où je vis en paix. » (Personnage principal)

Alors, combattons.

Si je ne me bats pas, je ne serai pas capable de protéger ma propre maison.

L’ennemi faisait environ 30 mètres de long. Il était beaucoup plus grand qu’un golem de bois.

Il était extrêmement grand, mais,

« Je vais combattre quiconque menace ma maison ! » (Personnage principal)

Alors que je m’énervais, j’avais rassemblé ma magie et avais touché Sakura et ma baguette.

J’allais utiliser à la fois la synchronisation et ma touche magique. J’allais montrer les fruits de mon entraînement.

« Allons-y, Sakura. » (Personnage principal)

« Oui, Maître. Chaque fois que vous le souhaitez. » (Sakura)

« Armure de bois. Mode Samurai Vajra !! » (Personnage principal)

Puis, un géant de bois était apparu avec lenteur.

***

Chapitre 23 : L’énorme dragon blanc contre Vajra

Partie 1

 Cet incident était même visible depuis le pays de la Princesse Sorcière.

« Il y a un message de l’escouade d’observation ! À l’ouest de la forêt noire, il y a un grand nombre de dragons ! »

Alors que Dianeia regardait par la fenêtre de son bureau, elle entendit les cris d’en bas.

Le messager était entré en courant.

En plaçant la carte sur le bureau, un certain nombre de magies d’amplification était préparé.

« Les hommes-loups fuient ! Appelez à l’aide et préparez l’évacuation ! »

« Évacuer ? Où suggérez-vous que nous allions ?! Ce Dragon à la flamme blanche est apparu ! »

« Ce n’est pas bon... La capitale est déjà finie !! »

En très peu de temps, des cris de désespoir purent être entendus avec la pluie de rapport.

« TOUT LE MONDE, CALMEZ-VOUS !! » (Dianeia)

Dianeia avait crié et le calme était revenu dans le bureau.

« Calmez-vous et faites vos rapports. Messager, combien de dragons sont présents ? » (Dianeia)

« A-Au minimum une cinquantaine. Ils volent tous au-dessus de la forêt noire avec le Roi Dragon ! De plus, une partie de la forêt a déjà été réduite en cendre ! »

Fumu, Dianeia regardait vers la fenêtre.

Bien sûr, elle pouvait le voir. L’énorme Dragon Blanc.

« Hmm, donc c’est le Roi Dragon ? J’ai entendu dire qu’il dormait, mais pour qu’il apparaisse aussi près de... » (Dianeia)

« Dianeia, c’est... »

« Ahh, envoyez l’ordre d’évacuer aux commandants. Évacuez autant de personnes que possible... une demande de renfort à la ville fortifiée a-t-elle déjà été faite ? » (Dianeia)

« Oui, mais l’aide prendra au moins un jour pour arriver. »

Fumu, Dianeia avait fait un signe de tête et avait vérifié l’équipement autour de ses hanches.

Là se trouvait un puissant catalyseur magique.

C’était le couteau de dragon qu’elle avait mis de côté afin de le vendre.

Et au milieu de son bureau se trouvait son balai personnel. Alors elle avait dit,

« Je vais... y aller et me battre. » (Dianeia)

« Princesse ?! »

« Je pourrai être inutile, mais je peux au moins faire cela... » (Dianeia)

Chacun dans le bureau avait haleté en entendant ses mots.

Aller contre des dragons d’elle-même... le résultat était clair. Peu importe à quel point elle était bonne en magie.

« Princesse, si je peux me permettre d’être audacieux... »

« Ahh, je sais. Ce n’est pas possible pour moi de gagner et cela serait juste laisser tomber ma vie... Mais si j’utilise tout mon pouvoir magique, je peux au moins le retenir quelques instants. » (Dianeia)

Bien qu’elle apparaisse comme cela, elle était une haute mage.

Je vais vous montrer que je peux au moins faire cela, avait chuchoté Dianeia.

« Princesse... ! »

« Dans des moments comme ceux-là, je suis heureuse d’être la seconde princesse. Au lieu d’être forcé de fuir, je peux lutter. » (Dianeia)

Ses jambes tremblaient. La tension faisait raidir son corps.

Mais quand même, elle avait la volonté de lutter.

« J’y vais, les gars. Je vous laisse le reste. Continuez s’il vous plaît d’observer correctement jusqu’à la fin. » (Dianeia)

« Princesse ! »

« C’est bon, je vais utiliser ma vie afin de faire gagner du temps pour les citoyens ! C’est le devoir d’une... non, c’est mon devoir de le faire. » (Dianeia)

En parlant, Dianeia utilisa un transfert magique.

En était résolu quant à sa mort, elle s’était transférée à l’ouest de la forêt.

« ... !? » (Dianeia)

Au moment où le transfert s’était terminé, elle l’avait vu.

La vision incroyable d’un homme avec un vaste pouvoir magique luttant contre le Roi Dragon avec un golem de bois géant.

***

Partie 2

Je m’étais équipé de l’armure de bois vajra et j’avais levé les yeux vers le ciel.

Il y avait un dragon blanc ayant des flammes blanches dans sa bouche. Il était énorme. À peu près aussi grand qu’une maison.

J’avais utilisé environ 100 pommiers pour créer mon armure. Mon vajra pouvait être grand, mais il ne faisait que sept mètres.

En taille, le dragon avait l’avantage.

En positionnement, il l’avait aussi. Cependant,

« Maître ! La maison est protégée par ma magie. Alors, s’il vous plaît, combattez comme vous le souhaitez ! » (Sakura)

« OK! » (Personnage principal)

À l’intérieur du golem de bois, Sakura était allongée contre moi.

Nous étions constamment synchronisés.

Ah, je pouvais continuellement sentir l’état de ma paisible maison.

« ... Cet endroit est ma maison. C’est l’endroit où je peux vivre heureux. » (Personnage principal)

Alors,

« Il n’y a aucune raison que je doive la perdre !! » (Personnage principal)

« Prends ça !! » (Dragon)

Le souffle de flammes était arrivé.

La flamme était rapide comme la lumière et brûlait intensément.

« ... Que fais-tu à ma maison ! » (Personnage principal)

Un hectare de forêt avait déjà été réduit en cendre derrière ma maison.

Mais,

« Un peu plus, et ma maison commencerait à brûler. — GOLEMS !! » (Personnage principal)

Les dizaines de golems dans ma maison avaient jailli des fenêtres et s'étaient étendus dans une sorte de dôme pour servir de bouclier.

Puisqu’ils étaient faits de bois, ils contenaient beaucoup d’humidité, mais ils brûlaient quand même. Normalement, ils allaient brûler. Mais d’une manière où d’une autre, cela s'était arrêté juste avant de devenir du charbon.

Il était toujours possible de les utiliser comme un mur défensif.

« Il y a encore plus !! » (Personnage principal)

Le dragon battait des ailes face au mur de golems et les avait repoussés.

Ce n’était pas que des flammes. Le vent venant de ses mouvements était très puissant.

Dans les airs. il était supérieur. Un formidable ennemi.

Cependant,

« C’est littéralement mon terrain !! » (Personnage principal)

J’avais l’avantage du terrain. Il n’y avait rien que je ne puisse utiliser à ma guise.

Actuellement, il y avait plus de 100 pommiers dans mon jardin.

Je pouvais tous les utiliser.

« — Grandissez et capturez-le ! » (Personnage principal)

À ce moment-là, les 100 pommiers avaient commencé à pousser et à tirer dans le ciel.

« ?! » (Dragon)

Le dragon blanc avait commencé à plier son corps, mais il n’était pas assez rapide. Maintenant que j’avais la méthode d’utilisation de magie avec des effets immédiats...

« – À TOUS LES GOLEMS, CAPTUREZ-LE ! » (Personnage principal)

J’avais déjà utilisé plusieurs fois ce type de sort avant aujourd'hui, donc en utilisant la baguette comme catalyseur, elle avait invoqué la magie.

Les arbres transformés en golems, et chacun d’eux avaient étendu leurs bras pour capturer le dragon.

« Nuuu... !! »

Le dragon blanc avait commencé à tortiller son corps dans une tentative de se débarrasser des branches.

Si c’était une ou deux, alors il était probable que ce dragon soit en mesure de se débarrasser d’elles.

Mais il était impossible d’échapper au 100 en même temps.

Et déjà, ses pieds, sa queue et son corps étaient coincés dans les branches.

« — Attrapez-le ! » (Personnage principal)

En réponse, la baguette que j’utilisais avait commencé à craquer.

Même ainsi je ne le laisserai pas partir.

« Effronté !! » ()

Le dragon blanc cracha une flamme blanche et brûla les bras des golems.

Les morceaux brisés des golems comme des roches volcaniques tombèrent du ciel.

Mais la défense de mon armure était parfaite.

Parmi les débris qui tombaient, je commençais à courir sans faire attention à ceux-ci et commençai à me diriger vers la base des arbres qui montaient dans le ciel.

« C’est la fin ! » (Personnage principal)

Ensuite, j’avais rassemblé tous les pommiers et les avais fortement serrés.

Beaucoup de pression était apparue sur le bras de mon armure.

« Ce n’est rien... » (Personnage principal)

En raison de la puissance musculaire accrue fournie par l’armure, porter ces arbres était facile.

En effet, le vajra avait deux capacités.

C’était une armure en bois créé à partir de la compression de 100 arbres.

Le premier était son poids écrasant.

L’armure était si lourde qu’elle s’enfonçait dans le sol en marchant.

Et l’autre était le pouvoir magique de ces 100 arbres réunis.

Cela lui permettait d’avoir une puissance écrasante.

Poids X puissances. C'était...,

« Vajra !! » (Personnage principal)

« ... ?! » (Dragon)

J’avais saisi les arbres et les avais mis sur mon épaule.

« TOOOOMBE !! » (Personnage principal)

Ce pouvoir était complètement projeté sur le dragon blanc et,

« ... DA ?! » (Dragon)

Le dragon blanc s'était écrasé dans la forêt.

Le dos du Roi Dragon avait durement frappé le sol.

Il semblait que tout son corps avait reçu un choc parce qu'à ce moment-là, il s’était mis à cracher du sang.

Alors,

« ... » (Dragon)

Une fois qu’il était tombé, il avait cessé de bouger.

Comme j’étais synchronisé avec Sakura, j’avais compris.

La magie s’était installée au sein du dragon. La bataille était donc finie.

« ... Sois obéissant et reste au sol ! Toi, dragon bruyant. » (Personnage principal)

« Le visage du Maître est tellement cool !! » (Sakura)

Sans enlever mon armure de bois, j’avais reçu l’éloge de Sakura et avais marché jusqu’à atteindre le dragon. Je voulais confirmer ma victoire.

******

Dianeia s’était mise à pleurer sans même s’en rendre compte.

« H-Hein... ? Pourquoi... ? » (Dianeia)

Cela s’était passé juste sous mes yeux.

Le Roi Dragon.

Une existence que les humains ne pouvaient égaler.

La vérité présente devant ses yeux l’avait submergé d’émotions.

« — Homme à la Veine Terrestre. Je... j’admire votre force... » (Dianeia)

Dianeia n’était qu’une sorcière seule.

Pour devenir forte, elle s’était énormément entraînée, et était devenue une archimage.

Dans le but de devenir puissante et enrichir son pays, elle avait convoqué la Veine Terrestre.

Mais seulement la moitié de ce souhait lui avait été accordée, elle n’était pas devenue puissante.

C’était pourquoi, même si c'était faible, elle était frustrée.

... S’il n’était pas là, aurais-je pu devenir plus forte ?

Je ne sais pas ce que cet homme avait traversé pour obtenir ce pouvoir.

Serait-il possible que ce soit aussi simple que vivre là-bas sans rien faire ?

C’était pourquoi, j’étais envieuse en pensant à quel point ce serait bien d’être à sa place.

Mais maintenant, c’était différent.

Après avoir vu sa force, son cœur commençait à chauffer.

Au milieu de son corps, elle avait eu une sensation déchirante au niveau du cœur.

Cela secouait son cœur et son esprit.

Parce qu’il avait quelque chose qu’il voulait protéger, il s’était battu contre le Roi Dragon sans broncher.

L’esprit, le corps et la force pour faire tomber le Roi des Cieux sur le sol.

Elle pensait... il est incroyable.

***

Chapitre 24 : Fin du Roi Dragon

La zone où le dragon était tombé était dans un terrible état.

La terre était creusée et les arbres étaient pratiquement tous écrasés par son corps énorme.

« Haaa, la zone autour de ma maison a encore plus été détruite. »

Même sans cela, il y avait beaucoup d’endroits ayant été réduits en cendre par cet ennuyeux dragon.

Même avec ma vue améliorée, je pouvais voir que le terrain était plutôt en mauvais état, je le réparerai plus tard.

« Allez-vous planter des arbres fruitiers, Maître ? » (Sakura)

« Je pense que oui. Si je plante un arbre, il pourrait aussi servir d’arme antiaérienne, c’est parfait. Il est toujours possible que nous nous fassions à nouveau attaquer par le ciel. »

Et, quand j’avais regardé le ciel, les autres dragons avaient commencé à s’enfuir.

« Le R-Roi Dragon a été vaincu !? Par un tel humain ? »

« Courez ! Courez ! »

« U-Ueiiii! »

« … Ils ont vraiment une manière spéciale de réagir... »

Je comprenais qu’ils paniquaient, mais c’était toujours d’un ton absurdement léger.

Eh bien, tant que je n’avais pas besoin de me battre plus que nécessaire.

« Donc, le problème reste de savoir quoi faire avec cette chose... »

« S’il vous plaît, soyez prudent, Maître. Il respire toujours. » (Sakura)

Oui, je le sais.

Ce dragon n’est pas mort.

Je pouvais le dire, car je pouvais sentir son cœur battre à travers le sol.

Alors, en m’approchant prudemment du dragon, ses grands yeux s’ouvrirent et me regardèrent.

« … Tue-moi. »

Sa bouche avait bougé légèrement et il avait gémi cela. Ni sa tête ni son corps ne bougeaient, je pouvais dire qu’il était vraiment épuisé.

« Je ne peux plus bouger. J’ai déjà craché mon dernier souffle. Je n’ai plus ni force ni pouvoir magique. Tue-moi maintenant. »

Le dragon blanc était au sol sans défense alors qu’il me disait cela.

Eh bien ! Il est bon qu’il ne puisse pas se déchaîner au moins, mais...

« Qui va tuer qui ? Toi le dragon gênant. »

« Quoi… ? »

Je n’avais pas l’intention de faire cela dès le départ.

« Si je venais à tuer quelque chose d’aussi gros, ma maison et mon terrain ne seraient-ils pas pollués ? »

« Nu… ?! »

Même si ce dragon avait déjà détruit la forêt, je ne voulais pas qu’il empire encore l’état.

C’est pourquoi je voulais qu’il parte aussi vite que possible, je pensais ça, mais…

« Je vois… Je vais devenir plus petite. »

« Hein ? »

Le dragon blanc déclara cela et son corps commença à trembler.

Ensuite, un brouillard blanc était sorti de ses écailles et,

« Et maintenant ? » me demanda-t-elle.

Quand le brouillard disparut *pop* il y avait une petite fille blanche et pure assise sur le sol.

Cette fille portait uniquement des sous-vêtements ayant la couleur de ses écailles.

Apparemment, les dragons pouvaient se transformer en personne dans ce monde. C’était surprenant en soi, mais...

« Tu es… Hesty ? »

J’étais surpris en voyant son visage que je connaissais.

Et plus encore, car c’était la personne m’ayant aidé jusqu’à maintenant.

« Effectivement, je suis Hesty Radona. La Reine dragonne de la Flamme blanche. - Eh bien, ancienne Reine dragonne. » (Hesty)

« Je me demandais pourquoi on me regardait pendant que tu attaquais mon verger et ma maison... »

Je me demandais si les dragons parlaient souvent autant durant leurs attaques, mais maintenant je pouvais comprendre.

C’est donc une connaissance, hein ?

« Bon, je suis devenue plus petite. Maintenant, il ne sera pas trop sali ou encombré. » (Hesty)

Et alors Hesty s’était couchée face contre terre dans sa forme de petite fille.

« Hé, que penses-tu faire ? »

« Tu sais. Termine-moi. Sous cette forme, il devrait être facile de me tuer. » (Hesty)

« Oh, attends un peu. Pourquoi a-t-on l’impression que je vais devenir un meurtrier ? »

Je n’avais pas l’intention de tuer une connaissance.

De plus, elle est la reine dragon… eh bien, laissons ça de côté pour l’instant.

« Pourquoi as-tu attaqué cet endroit, Hesty ? »

Je n’avais pas encore entendu sa raison.

Je comprenais déjà que ce n’était pas pour ma magie avec la conversation d’avant le combat. En fait, si elle visait la magie, alors elle aurait beaucoup de chances de réussir.

Il avait dû y avoir beaucoup de moments où je baissais ma garde en parlant à Hesty où elle aurait pu m’attaquer.

Elle était volontairement partie et avait changé de forme pour venir me combattre.

« Pourquoi es-tu délibérément venue ce matin pour m’attaquer ? »

Quand elle m’avait entendu le lui demander à nouveau, Hesty avait une expression embarrassée et troublée.

C’était une expression hésitante comme si elle se demandait que dire.

Cela signifie qu’il devait y avoir une sorte de circonstances, non ?

Si c’était le cas, c’était mieux, parce que je ne pouvais rien faire sans en avoir d’abord entendu parler.

« Pour l’instant, parle-moi de ça, Hesty. Je ne ferais rien à ceux qui ne continuent pas de me poser des problèmes, » avais-je dit en enlevant mon armure de bois et m’asseyant à côté d’elle.

Aucun d’entre nous n’avait envie de se battre, alors je n’avais plus besoin de mon armure.

Tout ce qu’il restait à faire était de parler.

Après un moment, Hesty commença un peu à parler. « ... Je voulais perdre pour le bien des autres dragons. Je voulais perdre pour montrer ta force. C’est parce que tu es la personne la plus puissante que je connaisse... »

*****

Je l’avais écoutée parler des circonstances pendant quelques minutes.

À propos de la nature des dragons.

En la battant, la reine dragon, les autres dragons ne me défieraient pas témérairement.

« D’accord, je comprends. Tu t’es battue pour les autres dragons. Et donc, tu as obtenu ton objectif. Ai-je raison ? »

« Hmm, après avoir été vaincue, il est évident que personne n’osera venir ici, même si quelqu’un venait, tu aurais juste à lui montrer ma tête et il t’écouterait. » (Hesty)

Je comprenais maintenant que la race des dragons suivait le plus fort.

« C’est pourquoi c’est bon pour toi d’avoir ma tête. » (Hesty)

Elle comprenait aussi cela donc elle ferma les yeux et étira son cou.

Par conséquent, moi avec cette belle tête blanche…

*Clack*

Lui avait donné un coup sur la tête.

« ... !? » Hesty ouvrit les yeux de surprise. Ses yeux étaient un peu larmoyants.

« C’est la punition pour nous avoir causé des ennuis à Sakura et moi. »

« Ça fait mal… » (Hesty)

Hesty se tenait la tête et tremblait un peu.

Bien sûr puisque j’avais mis un peu de force dedans.

Ce serait gênant si ça ne faisait pas mal du tout. Cependant...

« OK. Ensuite, avec ça, je t’ai donné le coup de grâce. Maintenant, tu es pardonnée ! »

« Eh... » (Hesty)

« Tu avais tes propres raisons de sorte que l’on ne pouvait pas vraiment y faire quoi que ce soit. C’est pourquoi je t’ai remboursée pour la gêne occasionnée, et c’est tout. »

Ma maison était blessée, mais Hesty l’était également.

Voilà pourquoi je pensais que ça suffisait pour le moment.

Mais Hesty semblait surprise de ma décision.

Est-ce vraiment si surprenant ?

« Ce-Ce n’est pas le bon sens des dragons... » (Hesty)

Je suis un humain…

Je n’étais pas du tout conscient du bon sens des dragons.

En fait, je devrais dire ça.

« Hesty. Préviens-moi juste quand tu as des problèmes. Nous pouvons en parler. »

Si nous avions d’abord eu une conversation comme celle-ci, nous n’aurions peut-être pas eu ce combat.

« En parler… ? Mais je ne sais pas comment faire ça. » (Hesty)

« C’est juste en parler et écouter. Ce n’est pas une mauvaise chose de dépendre de ses voisins lorsque l’on a un problème. »

À cet égard, nous étions tous deux pareils.

Quand j’avais eu des problèmes, j’avais reçu son aide et maintenant qu’elle avait des problèmes, je me devais de l’aider.

Voilà comment interagir et garder de bonnes relations avec ses voisins.

… Eh bien, je n’aime vraiment pas le faire, mais…

J’allais tout de même le lui dire.

« Si tu as des problèmes, compte sur moi Hesty. Même si tu as juste besoin de parler, je t’écouterai. »

« … » (Hesty)

Hesty fit un petit signe de tête.

Avec cela, le problème ennuyeux des dragons était résolu.

« ... Ah ! Mais tu as démoli tout ce qu’il y a autour de ma maison, alors tu vas m’aider à nettoyer. »

« Euh, Hmm, désolée. Je vais aider. » (Hesty)

Et nous avions commencé à parler en nettoyant les dégâts de ce combat.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

4 commentaires




  1. 1



    0

    Merci pour les chapitres !




  2. 0



    0

    Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire