Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Tome 1

***

Chapitre 1 : Convocation des Héros et Le Bannissement de la Capitale Impériale

Au moment où la classe se termina et que les préparatifs pour rentrer à la maison furent terminés, la vue changea soudainement.

La salle de classe habituelle se transforma en une grande salle dans le style qu’on trouverait dans l’Europe moyenâgeuse. Quand je regardai autour de moi, il y avait d’autres étudiants de la même classe à proximité. Et il y avait aussi d’autres classes de différentes années ainsi que des enseignants à une faible distance de moi.

(Est-ce un rêve ?)

Il semblerait que cela soit un de ses rêves éveillés dont parlent les rumeurs. Non, ceci était plutôt un rêve lucide avec la conscience de soi-même. Cependant, les informations obtenues concernant ce rêve reçu par mes cinq sens étaient incomparables. À ce moment-là, je conclus donc que tout cela n’était pas un rêve et je décidai d’analyser les informations sous un autre angle.

Pour les personnes à proximité, la moitié semblait calme et l’autre moitié furent pris de panique. Wow, un de mes amis d’enfance semblait calme comme d’habitude. Ce garçon était du genre impassible. Je ne l’avais jamais vu s’exciter à propos de quelque chose.

Je vis à ce moment-là d’autres personnes, quant à elles, inconnues qui nous observaient depuis une distance plus importante. Elles portaient des vêtements de style européen du moyen-âge dans le même ton que la salle et ceux-ci n’étaient clairement pas des étudiants de notre école. Certains portaient des robes, d’autres avaient des habits dans un style inconnu et le reste était habillé comme des soldats avec leur armure en fer. Et à cause du bâtiment de style de l’Europe moyenâgeuse, nos vêtements semblaient hors de propos.

En attendant, une de ces personnes fit un pas vers l'avant.

« Tout le monde, s’il vous plaît, écoutez-moi. » (Jeune femme inconnue)

Cette voix provenait d’une jeune fille ayant à peu près notre âge. Cette fille portait une magnifique robe très décorée. Sa présence était remarquable, même s’il y avait d’autres personnes qui portaient aussi une robe, elle sortait clairement du lot. Oh, ce que... juste en quelques mots, on pouvait deviner qu’elle était une Princesse, peu importe comment vous la regardiez. Par ailleurs, il semblait y avoir une personne semblable à un vieux Roi à côté d’elle, étant complètement éclipsé par l’aura dégagée par la princesse.

« Je suis la Princesse du royaume, Christia Eludia. Ce monde est appelé “Arcs”. Il est très différent de votre monde à vous tous. Chacun d’entre vous fut convoqué ici grâce à une Cérémonie d’Invocation des Héros. » (Christia Eludia)

Elle était donc bel et bien une Princesse après tout.

Elle prit l’ourlet de sa jupe et s’inclina avec élégance alors qu’elle faisait une présentation d’elle-même. La plupart des garçons rougirent et furent fascinés. La plupart des jeunes filles furent elles aussi captivées par elle.

Quant à moi ? Je pensais qu’elle était une belle femme, mais je ne fus pas si fasciné par elle. Mon ami d’enfance semblait aussi être dans le même cas que moi.

Je pus comprendre assez facilement la situation actuelle grâce aux quelques mots de la princesse. C’était l’histoire classique d’une invocation des diverses personnes provenant d’un autre monde. L’histoire habituelle avec les Héros. Souvent vue dans les romans, la prochaine chose qu’elle allait dire était de nous demander de vaincre un Roi Démon ou une quelconque divinité maléfique.

« Je veux que chacun d’entre vous sauve ce pays en détruisant le mal en la personne du Roi Démon. » (Christia Eludia)

Finalement, c’est le scénario habituel... Bien que j’aie confirmé que tout cela n’était pas un rêve il y a un petit moment, je ressentis encore une certaine anxiété.

J’essayai, à ce moment-là, de pincer mes joues. Heu ! ceci fait vraiment mal. Ce n’était donc pas un rêve après tout.

« Qu’est-ce que c’est !? Pourquoi nous avez-vous emmenés soudainement ici !? » (Étudiant A)

Un étudiant d’une autre année cria cela. C’était une réaction naturelle. Cependant, seul ce garçon eut une aussi grande réaction. Toutes les personnes autour de lui ne montrèrent aucune réaction positive à la suite de sa remarque. Si une personne réagissait avec une aussi grande réaction, il devrait y avoir quelques personnes qui devraient avoir elles aussi la même réaction dans la situation normale.

« Nous nous excusons pour la convocation de vous tous ici à cause de notre propre égoïsme. Nous sommes vraiment désolés. » (Christia Eludia)

La Princesse Christia se prosterna profondément. Quand elle leva à nouveau les yeux, je vis des larmes au coin de ses yeux.

« Pouah... » (Étudiant A)

L’étudiant qui avait haussé la voix avant, tressaillit à cette action. Si vous aviez fait pleurer une belle fille par vos cris, l’impression que les personnes ont envers vous serait automatiquement mauvaise.

Cependant, je sentis à mes yeux que les larmes de la Princesse sont contre nature.

« Cependant, la Déesse nous a dit que la seule façon de faire survivre l’Humanité était d’appeler des Héros ! » (Christia Eludia)

La Princesse cria presque d’une voix triste. Le garçon qui avait haussé la voix fut alors regardé froidement par les étudiants environnants.

Cependant la Déesse... Ce mot semblait avoir une grande importance. Et encore un mot provenant du fantasme habituel.

Peut-être qu’il y a aussi une épée sainte ?

« Je suis désolé de vous avoir crié dessus. Je suis désolé, mais pourriez-vous nous en dire plus ? » (Étudiant A)

« S’il vous plaît, laissez-moi faire. Je vais vous l’expliquer à la place de la Princesse. » (Officier civil)

Un officier civil reprit donc la conversation de la Princesse qui avait pleuré et nous expliqua certaines informations nous concernant.

En raison de la trop longue explication de ce type, voici un simple résumé :

  • Ceci est un monde fantastique d’épée, de magie, de démon avec à leur tête le Roi Démon.

  • Le Roi Démon tente de détruire l’Humanité par tous les moyens.

  • Le Roi Démon est aussi hostile envers la Déesse.

  • La Convocation des Héros a été réalisée grâce à l’Oracle de Déesse.

  • Tout le monde dans l’école avait ainsi été convoqué dans ce monde, en tant que Héros.

  • Tous les Héros désignés par la Déesse reçoivent un cadeau de la Déesse sous la forme d’une Bénédiction.

  • La Bénédiction peut prendre la forme d’une capacité unique, ou d’une compétence particulière.

  • La Méthode pour que nous puissions revenir à notre Ancien Monde est inconnue pour le moment.

  • Si le Roi Démon est vaincu, la Méthode pour revenir à l’Ancien Monde sera donnée par l’Oracle.

Quand le monde apprit qu’il n’y avait pas de méthode connue pour repartir, ils devinrent peinés. Mais quand l’histoire se poursuit et que la méthode pour revenir sera connue grâce à l’Oracle de la Déesse lorsque le Roi Démon sera vaincu, ils furent heureux. Vus ainsi, ils nous mettaient dans un désespoir sans nous laisser le choix puis nous annonçaient une solution. Heu ! Cela me faisait penser à certaines astuces d’escrocs.

Je pensais qu’il était dangereux de faire confiance comme nous n’avions reçu que des informations à partir d’une unique source. Surtout à propos de cette histoire de l’Oracle me semblait bien trop commode pour leur côté et non pas le nôtre. La personne qui avait effectué la convocation pourrait même ne pas être une bonne personne. C’est ce qui arrive assez souvent dans les fictions de mon monde. En fait, le pays qui avait fait l’invocation pourrait même aussi être le dernier Boss de l’histoire.

Cependant, parce que nous n’avions que très peu d’informations sur ce monde, je suppose que ceci ne nous laisse pas d’autre choix que de faire ce que ce pays nous demande, pendant un certain temps. Au moins jusqu’à ce que nous réunissions une certaine puissance et des connaissances appropriées.

D’abord, il fallait vérifier quel genre de Bénédiction, nous, les Héros, avions reçu. Dans ce pays, l’objet qui permettait de réaliser cela était un outil magique appelé le « joyau sacré de Bénédiction ». Il ressemblait à un gros cristal mis sur un écrin. Lorsque le titulaire d’une Bénédiction posait la main sur lui, il brillera et affichera à ce moment-là le type de pouvoir qu’on possédait.

En ce moment, nous devions attendre en ligne parce que le pays où nous sommes actuellement disposait seulement de dix de ces artefacts. Et comme il y avait environ 800 personnes dans notre école, cela allait prendre du temps. En supposant que cette action prenait environ 1 minute par personne, ceci devrait prendre environ 80 minutes pour finir.

Par ailleurs, les mots et les lettres étaient vus par nous comme étant totalement en japonais. Ils correspondaient aux hiragana, katakana, kanji et à de l’anglais simple (de l’anglais japanisé) de notre monde. Je pensai au départ que c’était parce qu’une magie de traductions devait être présente autour de nous. Mais tout était réellement en japonais en fin de compte.

Ce monde avait-il été bâti par des Japonais ?

Mon tour fut finalement arrivé. J’étais autour de la 60ème personne dans ma ligne. En d’autres termes, ceci faisait à peu près une heure qui s’était écoulée depuis notre convocation. Je posai ma main sur pierre sacrée de la même façon que tout le monde avait fait avant moi.

J’entendis à ce moment-là les voix passionnées des personnes autour de moi qui attendaient leur tour. C’était un groupe de filles à l’esprit fort provenant d’une autre classe. Rien de bon ne pourrait arriver avec ce genre de personne si vous interagissiez avec elles dans notre Ancien Monde.

En y pensant, il y avait aussi une fille timide dans la même classe qu’eux. Peut-être, si je me rappelais bien.

Puis je vis que la chef des filles se moquait en ce moment de cette jeune fille timide.

« Pourquoi n’avez-vous pas de Bénédiction ? Vous êtes vraiment inutile. » (Chef des filles)

« Tout à l’heure, tout le monde a reçu une Bénédiction, sauf vous. Franchement. » (Fille du gang A)

« C’est... » (Fille timide)

La jeune fille timide avait un regard empli de tristesse. Un des soldats donna des instructions dans la panique.

« Dépêchez-vous et dites-le au Roi et à la Princesse. » (Soldat A)

Il semblerait que la jeune fille timide n’avait pas reçu de Bénédiction pour une raison inconnue. J’avais compris cette situation grâce aux explications de l’agent civil et à la panique de ce soldat.

Cependant, à en juger par le ton de ces filles, la situation était aussi que la jeune fille timide était déjà victime d’intimidation dans notre Ancien Monde. Il semblait donc que quelque chose comme cela s’était déjà produit juste à côté de ma classe... C’était vraiment désolant.

Par ailleurs, la jeune fille timide était assez mignonne. Elle avait les cheveux tressés, des lunettes et un style vestimentaire d’un rat de bibliothèque, mais avec un choix d’habits qui rendait cela très beau.

« Hein !? » (MC)

Ceci ne brilla pas quand je mis ma main sur le joyau sacré. Et ceci faisait un moment déjà que ma main était posée là. Il ne brillait pas après tout ce temps. Il semblerait donc que je sois peut-être dans le même cas que cette fille timide, ou plutôt, devrais-je dire, je suis vraiment dans le même cas qu’elle.

« Il y a quelqu’un d’autre ici qui n’a pas reçu de Bénédiction de la Déesse ! » (Soldat B)

Le soldat en face de ma pierre sacrée haussa la voix. Il semblerait qu’ils allaient faire un rapport au roi, tout comme pour cette fille. J’eus à ce moment-là un mauvais pressentiment. Un très mauvais pressentiment.

Peu après, le Roi et la Princesse se précipitèrent ici. Le vieil homme qui était avant à côté de la Princesse était donc bien un Roi après tout. Moi et la jeune fille timide fûmes alignés en face d’eux.

« Il y a que ces deux personnes qui n’ont pas reçu de Bénédiction !? » (Soldat A)

« Oui, le joyau sacré n’a pas brillé pour eux. » (Soldat B)

En entendant l’affirmation du soldat, les deux personnes en face de nous eurent leurs visages qui se crispèrent.

« Tous les Héros qui sont venus d’un autre monde devraient avoir une Bénédiction, telle est ce qui a été annoncé par l’Oracle de la Déesse. » (Princesse)

« Umm, je ne peux pas croire que l’Oracle soit en faute. » (Roi)

« La Déesse ne peut pas se tromper. Elle est une existence absolue. » (Princesse)

Non, comment pourrait-elle être une existence absolue quand un Roi Démon a pu grandir au sein de ce monde ? Il semblerait que la Princesse croit en la Déesse de manière totalement aveugle. Bien que la foi soit une liberté, mais celle-ci n’est pas du tout une bonne chose si cela vous fait oublier la réalité de ce monde.

« Alors, ces personnes ne sont simplement pas des Héros. » (Princesse)

« Umm ! Peut-être qu’ils sont de basse extraction ou peut-être qu’ils ont commis un horrible crime dans leur propre monde. » (Roi)

Le Roi et la Princesse dirent de telles choses pour leurs propres convenances en face de nous. Bien sûr, je n’étais pas comme ça, voilà ce que je pensais.

Nous fûmes invoqués ici pour leur propre avantage et ensuite ils nous traitaient comme des incompétents vu que nous ne disposons pas d’une capacité spéciale. Heu, le garçon qui avait crié au départ avait eu raison après tout. À ce stade, mon évaluation de ce pays était au plus bas. Et mon estime pour la Déesse qui avait créé cette situation en dépit d’avoir un Oracle était aussi très basse.

Les regards des personnes autour de nous étaient vraiment étranges. Ils nous regardaient comme si nous étions des criminels. Même mes fréquentations étaient parmi eux. Telle qu’une de mes amies d’enfance qui me connaissait depuis que j’étais très jeune. Et quant à mon autre ami d’enfance ? Son expression était toujours la même, mais il ne chercha même pas à les arrêter. Ce garçon n’était vraiment ce genre de personne depuis toujours.

Cette conversation tournait vraiment mal, en parlant de cette situation, peut-être que la cause de tout cela était un lavage de cerveau.

Pendant ce temps, la fille timide qui avait regardé vers le sol tout ce temps leva les yeux avant de parler.

« Je n’ai jamais fait de crime ! Je suis sûre que la Déesse a simplement oublié de nous donner une Bénédiction ! » (Jeune fille timide)

La jeune fille timide semblait ne plus pouvoir supporter plus longtemps tout cela et interrompit donc la conversation. J’étais totalement d’accord avec son opinion. Cependant, je savais qu’il ne serait pas une bonne idée de faire la lumière sur les incohérences de leur croyance religieuse, surtout en face d’un fanatique...

« Comment osez-vous insulter la Déesse ! Ces personnes ne peuvent certainement pas être des Héros ! Faites-le immédiatement sortir du château ! » (Christia Eludia)

Comme je le craignais, la Princesse devint vraiment en colère. À côté, moi, qui n’étais pas intervenu dans leur conversation semblais mis dans le même lot et que j’étais moi aussi expulsé avec elle.

Et le fait que personne n’essaya de les arrêter prouvait ma théorie selon laquelle les personnes convoquées étaient endoctrinées. Une personne qui ne serait pas endoctrinée comprendrait facilement cela. Les gens qui nous avaient invoqués ici pour résoudre leur propre problème nous jetaient au loin maintenant en disant que nous n’avions pas de bonnes intentions.

Les soldats attrapèrent mon bras ainsi que celui de la jeune fille timide. Quant à mon ami d’enfance ? Ce garçon ne bougea pas non plus d’un pouce.

« Non ! Libérez-moi ! » (Jeune fille)

La fille timide et moi fûmes ainsi emmenés hors de la salle par les soldats puis nous sortîmes du château. Je m’étais senti soulagé au moment où elle avait dit beaucoup de choses inacceptables pour les autres. Ces gens d’ici n’avaient certainement pas de bonnes intentions selon moi. Mais ceci ne serait pas sympathique s’ils nous emmenaient dans un coin pour nous tuer à ce moment-là. Alors que je pensais à ce sujet, le fait d’être chassés était bien mieux. Ou alors, peut-être que de nous tuer en face des autres aurait pu annuler leurs lavages de cerveau...

Bien sûr, nous ne tomberons pas sans nous battre s’ils voulaient vraiment nous tuer.

Envers ces personnes qui nous avaient abandonnés à cause du lavage de cerveau, je ne devrais pas trop penser à eux. Car de toute manière, leurs situations allaient être bien mieux que la nôtre.

Alors que je pensais à ce sujet, nous quittâmes le château impérial. Eh bien, devrions-nous regarder dans la ville en premier ? La famille Impériale et les nobles n’étaient pas dignes de confiance, mais les personnes de la ville pourraient être bien mieux. Conformément à l’explication de l’officier d’état civil, il semblerait qu’on soit ici dans la capitale impériale. Donc, dans tous les cas, nous ne devrions pas rester ici trop longtemps.

« Nous avons quitté le château. Pourriez-vous bientôt me libérer ? » (MC)

Je demandai cela aux soldats. Cependant, l’un des soldats me répondit avec le sourire dégoûtant.

« Non, pour vous, les déchets, ce n’est pas seulement hors du château impérial, mais aussi de la capitale impériale. » (Soldat A)

« C’est un vrai exil, alors partez ici et allez crever sur la route loin d’ici. » (Soldat B)

De ces mots, je compris du fond de mon cœur que ce pays était pourri, il était juste rempli d’ordures.

Ils nous avaient chassés du château impérial et allaient maintenant nous exiler de la Capitale, afin de nous empêcher d’apparaître en face des Héros. Si une personne qui ne possédait pas la puissance de lutter allait en dehors de la ville là où des démons étaient présents, les chances qu’ils aillent à leur propre mort étaient donc très élevées. Et ceci était bien supérieur pour quelqu’un qui venait d’être convoqué depuis un autre monde et donc qui ne connaissait même pas les règles de base de ce monde et ne possède pas de Bénédiction.

Dans ce cas-là, il n’y avait pas besoin de le supporter plus longtemps. Ces gars-là étaient une raison largement suffisante pour quitter ce pays.

Préparons-nous. Oui, préparons-nous à vivre dans ce monde.

Alors que nous étions encore emmenés par les soldats, je confirmai l’état de la ville. C’est bel et bien une ville dans le style du moyen-âge européen tout comme le château. J’aurais bien voulu aller visiter certains des beaux bâtiments que je voyais dans la capitale si j’avais pu le faire. Cependant, avec notre situation actuelle, je ne voudrais jamais venir ici, non, vraiment plus jamais.

Cette ville était entourée par une haute muraille et il semblait avoir une porte sur chaque direction. Nous arrivâmes enfin à la porte nord.

« Cassez-vous rapidement de là. » (Garde A)

« Pourquoi est-ce que ces gars ont aussi été convoqués ici... ? » (Garde B)

Ces soldats nous libérèrent hors des portes de la capitale, c’était vraiment de l’abus. De plus, le portier nous avait avertis de ne pas nous approcher plus près de la capitale impériale.

« Gusu ~, Gusu ~ » (jeune fille)

La jeune fille timide se trouvant à côté de moi se mit soudainement à pleurer à chaude larme. Je voulais quitter rapidement les lieux... Mais je ne pouvais pas la laisser seule ici.

Je tentai donc de l’approcher aussi doucement que possible.

« Je me nomme Jin Shindo. De la 2-B. Comment, vous appelez-vous ? » (Jin Shindo)

La jeune fille timide leva la tête et me regarda. Ses aspects sont tout à fait jolis quand je la vis de près. Son visage en pleurs ruinait cela, mais son aspect ne changeait pas...

« Gusu ~. Je m’appelle Sakura Kinoshita de la 2-C... desu. » (Sakura Kinoshita)

« C’est donc Kinoshita-san, n’est-ce pas ? Qu’est-ce que Kinoshita-san voudrait faire à partir de maintenant ? » (Jin Shindo)

Quand Kinoshita-san entendit ma question, son expression se transforma en désespoir.

« On ne peut rien faire... étant jetés dans ce genre d’endroit... Je vais certainement mourir... » (Sakura Kinoshita)

Son moral semblait au plus bas en entendant cela. Heu, c’est vrai qu’il était naturel de penser de cette manière. Nous étions sans rien dans un monde totalement différent du nôtre. Nous ne disposions d’aucune connexion. Et en plus de cela, nous avions des relations hostiles avec la famille royale. C’était vraiment mauvais. C’était même ce qu’on pourrait appeler une situation critique.

« Kinoshita-san. Je vais marcher le long de cette route jusqu’à atteindre un autre village ou une ville en fonction de ce qu’on trouvera. » (Jin Shindo)

Kinoshita-san me regarda et devint confuse après que j’ai dit cela.

« Il y a des démons à l’extérieur ! Nous serons tués bien avant d’arriver à ce village ! À côté... Si je restais ici, quelqu’un pourrait m’aider à entrer dans cette ville. Il est même possible que les autres personnes de l’école puissent venir ici et les soldats à la porte pourraient aussi s’occuper des démons qui ne manqueront pas de venir... » (Sakura Kinoshita)

Ceci serait vraiment pratique si c’était le cas. Mais n’étiez-vous pas chassé du château par ce pays ? C’est vraiment triste et je pourrais parfaitement objecter contre tous les faux espoirs de Kinoshita-san sur lesquels elle essayait de se raccrocher.

« Tout ceci est selon moi impossible. Je pense que le trafic va bientôt aller en diminuant, car il va prochainement faire nuit. De plus, les personnes provenant de notre école ne savent même pas que nous avons été emmenés en dehors de la capitale impériale et ils n’iront certainement pas à l’extérieur de la ville pour le moment, car ils n’ont pas été entraînés pour faire leur mission en tant que Héros. En plus, comme les gardiens ont été informés de ne pas nous laisser entrer, ils ne viendront même pas nous aider si nous sommes attaqués. Et par-dessus tout... » (Jin Shindo)

« Par dessus tout !? » (Sakura Kinoshita)

« Je ne veux pas rester dans cette ville. Je ne veux pas devoir la moindre chose à cette ville. Qu’en est-il de Kinoshita-san ? Voulez-vous rester dans cette ville ? Où voulez-vous m’aider ? » (Jin Shindo)

Si cette personne reste prostrée, alors je devrais aller de l’avant tout seul. Kinoshita-san me regarda puis réfléchit après avoir entendu mes paroles. Et, 10 secondes plus tard, elle me regarda comme si elle s’était résolue.

« Moi aussi... ne veux pas être dans cette ville désagréable. Si je recevais une faveur de cette ville, il me serait impossible d’aller dans une autre ville, non, je veux même aller dans un autre pays. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san avait donc aussi la même idée que moi. En ce moment, nous ne nous haïssions pas seulement cette ville, mais aussi la famille royale qui était au sommet de ce pays. Nous détestions tout simplement l’ensemble du pays.

Kinoshita-san cessa de me regarder et parla.

« S’il vous plaît. S’il vous plaît, prenez-moi avec vous. Je ferai n’importe quoi. Je vais même essayer de toute mes forces de vous aider, donc je ne vous ralentirais pas. Alors, pourriez... » (Sakura Kinoshita)

« Entendu. Alors, allons-y ensemble. » (Jin Shindo)

« Hein !? » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san fut abasourdie d’entendre cela. Eh bien ! Quand vous demandez quelque chose et que vous obtenez une réponse positive, n’est-il pas étrange d’agir comme ça ?

« C’est vraiment d’accord ? Comme vous pouvez le voir, je suis lente. Bien que j’ai dit que j’allais travailler durement pour ne pas vous ralentir, je le ferais probablement quand même. » (Sakura Kinoshita)

Elle changea soudainement sa phrase, il semblerait qu’elle n’ait aucune confiance en soi. Je voulais plutôt dire qu’elle me semblait être une fille qui ne possédait aucune estime de soi.

« Depuis le début, même si Kinoshita-san ne me l’avait pas demandé, je comptais déjà vous inviter. N’est-il pas naturel pour nous qui avons été bannis de faire ce genre de chose pour nous et de nous serrer les coudes ? » (Jin Shindo)

« Ah... » (Sakura Kinoshita)

Quand j’annonçai cela, les larmes se déversèrent à partir des yeux de Kinoshita-san.

« Q-Quel est le problème ? Vous pleurez encore, quel est le problème ? » (Jin Shindo)

« Non... Je n’ai pas entendu de paroles si aimables depuis si longtemps..., ce sont donc des larmes de joie... » (Sakura Kinoshita)

L’environnement qui entourait Kinoshita-san était plus violent que je ne le pensais. L’intimidation qu’elle subissait avait fait qu’elle avait pleuré en entendant simplement ces mots. Une telle personne malheureuse était faible vis-à-vis de ce genre de mots. Les yeux de Kinoshita-san étaient mouillés à cause des larmes étincelantes de joie alors qu’elle me regardait.

« Ainsi tout est réglé. Partons rapidement d’ici. Nous devons absolument atteindre un autre village avant le coucher du soleil... » (Sakura Kinoshita)

« Entendu. Je vous suivrai. Heu, que feriez-vous si je voulais vaincre le Roi Démon et revenir dans notre monde ? » (Jin Shindo)

Tout simplement parce que nous n’aidions pas ce pays, cela ne signifiait pas que nous ne pensions pas à un moyen de repartir.

« Tout simplement parce que si le Roi Démon était vaincu, ceci ne signifierait pas que nous pourrions revenir nous aussi. Il n’y a aucune garantie de ce que la Déesse et la Princesse nous ont dit, n’est-ce pas. » (Jin Shindo)

« Il n’y a certainement aucune preuve. » (Sakura Kinoshita)

Si je ne me trompe pas, il pourrait y avoir quelqu’un qui pourrait mieux nous informer à ce sujet.

« Alors ce que la Princesse a dit, comme quoi quand les Héros auront vaincu le Roi Démon, alors l’Oracle de la Déesse viendra et nous informera de la méthode pour revenir. » (Sakura Kinoshita)

« Oui. Elle a dit ça. » (Jin Shindo)

Tout le monde avait entendu parler de cela. Mais j’avais senti un sentiment d’incompatibilité au moment où je l’avais entendu...

« Mais je n’ai pas entendu un seul mot provenant de la Déesse au cours de cette conversation. En d’autres termes, il est possible que la Déesse “Connaisse déjà la méthode pour repartir”. » (Jin Shindo)

« Ah... » (Sakura Kinoshita)

J’avais arrangé correctement le mot.

« Pour nous, je ne pense pas que la Déesse nous enseignera la méthode pour revenir, même si nous vainquions le Roi Démon puisque nous ne respectons pas ces exigences pour être des Héros. Alors, nous devrions plutôt regarder pour faire cela par nous-mêmes. Bien que nous ne sachions même pas si c’est vraiment possible de revenir dans notre monde ou non, ils nous ont mis quand même en face telle un appât. La possibilité pourrait ne pas être si faible que cela n’existe pas. » (Jin Shindo)

« C’est incroyable. Je n’y avais jamais pensé... » (Sakura Kinoshita)

Vous pouvez plus me louer, pensai-je

« Vous êtes totalement différent de moi qui ne peux que pleurer... »

C’était une fois de plus des larmes de tristesses qui sortaient. Des pleurs de tristesses puis des pleurs de joie et pour finir par des pleurs de tristesses. On dirait que vous ne faites que pleurer, Kinoshita-san.

C’était bien de faire des éloges, mais ceci devient vite gênant quand cela est aussi une torture de soi-même. Je devais donc rapidement aider Kinoshita-san.

« Ne vous inquiétez pas. Parce que je vais vous protéger, Kinoshita-san. Donc nous allons y aller ensemble. » (Jin Shindo)

Elle essuya alors ces larmes et me répondit

«  ... Entendu. Bien que je sois une personne insouciante, mais je serai alors à vos soins à partir de maintenant, Hindoustani. » (Sakura Kinoshita)

« Pareil ici, Kinoshita-san. » (Jin Shindo)

Bien qu’il y ait une certaine incompatibilité dans nos saluts, Kinoshita-san me prit finalement la main que je lui tendais. Puis elle mit un peu plus de force pour se lever du sol sur lequel elle reposait depuis sa petite dépression.

Et c’est ainsi que Kinoshita-san et moi fûmes exilés de la capitale impériale et nous commençâmes notre voyage à travers ce monde différent du nôtre.

***

Chapitre 2 : Premier Combat et Pouvoir Spécial

Nous quittâmes la capitale impériale et nous nous déplaçâmes le long de la route jusqu’à ce que nous ne puissions plus voir les gardes de la porte. J’avais déjà expliqué à Kinoshita-san à-propos de mon plan après que les portiers soient hors de notre vue.

  • Nous allions voyager le long de la route en nous dirigeant ainsi vers un village ou une ville qui devrait automatiquement se trouver le long du chemin.
  • Collecter le maximum d’informations sur les pays étrangers afin de pouvoir y aller sans aucun problème.
  • Lorsqu’on rencontre un monstre, je vais les combattre. Tandis que Kinoshita-san devait rester derrière moi.
  • Si le nombre d’ennemis était supérieur ou égal à 3, nous rompons le combat alors.

Kinoshita-san fut très surprise quand je lui avais dit que j’allais me battre si deux monstres apparaissaient. Eh bien, selon moi, je pensai que les monstres autour de la capitale n’étaient pas très puissants, si l’on se base sur les RPG habituels de...

La raison pour laquelle j’avais mis la condition quand 3 monstres nous attaquaient était parce que j’étais inquiet quant à la sécurité de Kinoshita-san. Selon moi je ne serais pas capable de la protéger dans cette situation. De même qu’il était naturel d’immédiatement fuir lorsque des renforts ennemis arrivaient en plein milieu de la bataille.

J’avais aussi mis une condition en fonction de la force de l’ennemi. Selon l’avis de Kinoshita-san, je devais me retirer quand je jugeais que je ne pouvais pas gérer la situation. Il serait bien de pouvoir le faire de mon propre chef, mais il est impossible pour moi d’observer personnellement tous les environs.

« Mais, pourriez-vous vraiment combattre ? Si ceci devient déraisonnable, nous devrions juste fuir... » (Sakura Kinoshita)

« C’est naturel. Cependant, il fera bientôt nuit. Comme c’est dangereux de voyager la nuit sans aucune préparation, je veux atteindre le premier village avant la nuit. » (Jin Shindo)

« Dans ce cas, je crois qu’il serait plus raisonnable pour nous de fuir pour assurer notre sécurité... » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san semblait vouloir avant tout éviter les combats. Cependant, je devais faire en sorte que quand cela arriverait, je ne fuirais pas devant eux.

« Pour l’instant, commençons si possible par un seul monstre. Même si je dis cela, il me reste quand même quelques souvenirs de mes cours d’arts martiaux. Je suis surtout inquiet au sujet de la puissance des monstres présents dans ce monde. Donc, nous devrions avoir une autre discussion après la fin du premier combat, cela vous va ? » (Jin Shindo)

Parce que je n’avais pas cédé, Kinoshita-san fut finalement d’accord avec moi.

« Entendu. Mais fuyons immédiatement quand nous pensons que la situation devient dangereuse. La sécurité avant tout. » (Sakura Kinoshita)

« Compris. Permettez-moi de tester ma force avec le premier monstre qui apparaîtra. » (Jin Shindo)

Après cela, un monstre se montra finalement après avoir marché pendant environ 10 minutes.

En final, ce ne fut pas un seul, mais deux monstres qui arrivèrent. Deux gobelins.

Deux gobelins avec des massues apparurent devant nous et nous bloquèrent la route.

Même dans les jeux, le gobelin était un type d’ennemi commun et le gobelin de ce monde était vraiment du genre très laid.

« Gishaa » (Gobelin A)

« Hii ~ ... » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san se replia sur elle-même quand elle entendit le cri du gobelin. C’était sûr que ceci n’était pas quelques choses d’agréables à regarder.

« C’est un gobelin. Parce que je vais aller le combattre, Kinoshita-san, vous devriez reculer un peu. » (Jin Shindo)

« B-Bonne chance... » (Sakura Kinoshita)

« Bon ~ » (Jin Shindo)

Kinoshita-san recula un peu plus loin des gobelins alors que je faisais un pas en avant vers eux. Je fis face aux gobelins qui tenaient fermement leurs massues. Je m’étais placé de manière à ce qu’aucun des gobelins ne puisse aller vers Kinoshita-san qui était placée derrière moi. Après ceci, je me concentrai pour éluder toutes les attaques, mais sans jamais attaquer, pendant environ 2 minutes.

Mon corps ne se déplaçait pas énormément. Mais cette position me permettait d’avoir un grand champ de vision et donc esquiver une attaque après avoir vu son mouvement n’était donc pas un problème. Il semblerait que mes entraînements dans l’Ancien Monde n’avaient pas été perdus alors que j’étais jeté dans ce Nouveau Monde.

Je comptais bientôt les attaquer, car si je prenais trop de temps, d’autres monstres pourraient se joindre à la bataille.

Je commençai donc à me déplacer vers l’un des gobelins et je le frappai dans l’estomac.

« Kurae ! » (Jin Shindo)

* Dogo ~ ** Gosu ~ * un grand bruit fut produit par le gobelin tombant au sol. Heu, je l’avais abattu en une seule frappe. Le gobelin mort ne disparut pas sans laisser de trace, c’était donc bel et bien la preuve que nous n’étions pas dans un jeu.

« Hein !? » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san fut abasourdie. Je me demandai alors si cela pourrait être quelque chose de si étrange.

« Ne l’avez-vous pas vaincu avec seulement un coup de poing ? Pourquoi n’a-t-il pas l’air si fragile...? Était-il un ennemi si faible... ? » (Sakura Kinoshita)

À propos de ça. Juste au cas où, je n’avais rien dit à ce sujet, mais je pensais actuellement que nous étions en sécurité.

Je pouvais maintenant dire que c’était une preuve que je pouvais vaincre les gobelins avec « Ça ».

« Je ne m’y attendais pas du tout. Mais les Gobelins sont des monstres célèbres de bas niveau dans les jeux, mais si Kinoshita-san les affrontait maintenant, je pense qu’ils seraient tués en subissant seulement 2 ou 3 coups. » (Jin Shindo)

Comme concernant leur massue, il serait douloureux si elle venait à me toucher. Le risque de décès serait encore plus élevé pour une frêle jeune fille comme elle.

Alors que je parlais de mort, le visage de Kinoshita-san devient bleu alors que je continuai à discuter de ce sujet.

« Alors pourquoi ? Pourquoi est-ce que les arts martiaux de notre Ancien Monde fonctionnent aussi bien ? » (Sakura Kinoshita)

Et bien, j’avais déjà réfléchi à ce sujet... Mais j’avais préféré ne rien lui dire avant ce moment. Mais maintenant, je pense qu’il serait une mauvaise idée de le cacher plus longtemps à Kinoshita-san qui était désormais mon compagnon d’infortune. Donc, je commençai à lui dire à propos de mon secret.

« Il y a une raison derrière cela. Je pense qu’il est inutile de le cacher plus longtemps, pourriez-vous garder cela secret ? » (Jin Shindo)

J’avais une raison de ne pas le dire à personne, Kinoshita-san aussi serait sûrement d’accord à ce sujet.

« Entendu. Je ne vais le dire à personne. Alors, dites-moi s’il vous plaît. » (Sakura Kinoshita)

Après avoir entendu sa déclaration, je commençai à lui dire mon secret.

« En fait... Je peux voir ce monde comme dans un jeu. » (Jin Shindo)

« ... Hein ? » (Sakura Kinoshita)

heu. Elle ne comprendra rien si je ne lui donnai pas une explication plus complète. Kinoshita-san sembla assez confuse.

« Comme dans un jeu, je peux voir mon propre statut et mes statistiques, HP et MP. Je peux les voir ici aussi. Par-dessus tout, je peux aussi visualiser le statut des autres personnes. » (Jin Shindo)

Dans la bataille qui venait de se dérouler, il y a quelques instants, j’avais commencé par analyser les caractéristiques des gobelins. Et j’avais finalement choisi de combattre ces gobelins parce que quand j’avais comparé mon statut avec le leur, j’étais alors convaincu que je pourrais facilement gagner contre eux.

« De plus, je vois une carte vue d’en haut comme dans les jeux vidéos. Je peux ainsi connaître la position de tous mes ennemis avec cela. » (Jin Shindo)

Parce que je savais déjà la position des ennemis sur la carte, je n’avais pas besoin de me soucier d’une attaque contre Kinoshita-san ou de voir arriver des renforts ennemis.

« Comme dans un jeu, je peux comparer ma force avec l’ennemi et je sais aussi où l’ennemi est. » (Jin Shindo)

Je fis une explication considérablement courte, mais Kinoshita-san pourrait sûrement facilement la comprendre. Sa compréhension fut inopinément rapide. Cette fille devait déjà avoir joué à ce genre de jeu dans le passé.

Par ailleurs, ces informations de statut et la carte étaient dans mon champ de vision. Elles pouvaient être facilement permuté entre visibles ou invisibles si je le voulais, donc elles ne gênaient pas mon champ de vue.

Parce que je savais tout à propos de la zone autour de moi grâce à la carte, les attaques-surprises ne fonctionneraient pas contre moi. Et puis, je connaissais les statuts, la mort était presque impossible. C’était donc très injuste.

« Eh bien, c’est quelque peu inhabituel, n’est-ce pas ? » (Jin Shindo)

« Mais est-ce lié au fait de pouvoir vaincre les monstres d’un seul coup ? Je pense que c’est très commode, mais cela n’a rien à voir avec la force de Shindo-kun. » (Sakura Kinoshita)

C’était une façon de dire un peu brutale. Mais quand on y pense vraiment, c’était une remarque tout à fait pertinente.

Bien sûr, c’était naturel de penser ainsi. J’avais un avantage en ayant des informations, mais ceci seul n’expliquait pas comment j’avais pu vaincre un gobelin d’un seul coup.

Bien sûr, je voulais aussi le lui expliquer.

« C’est un pouvoir différent. J’ai pu arracher les compétences et les caractéristiques des gobelins avec ce pouvoir. Il me permet donc de devenir plus fort et ainsi cela me fait devenir plus puissant tout en affaiblissant mon opposant. Et c’est donc pourquoi il a été possible de les vaincre facilement. » (Jin Shindo)

Je pouvais prendre leur compétence et leurs caractéristiques tout en ayant la possibilité de voir leur statut (feuille de personnage). De plus, je pouvais vérifier leur position avec l’aide de la carte. Donc il y avait très peu de chance que je perde. La seule situation de défaite possible était uniquement quand Kinoshita était elle aussi attaquée. Et ceci ne pouvait se produire que contre plus de 2 monstres à la fois.

Alors que je donnai une explication sur ce sujet, le visage de Kinoshita-san montra l’étonnement.

« Comment pouvez-vous faire cela ? Je ne peux pas le faire, moi. Les personnes de l’école n’ont jamais parlé un seul mot à ce sujet non plus. » (Sakura Kinoshita)

Parce que les autres ne savaient pas. J’avais vérifié beaucoup de statuts des personnes dans le château et la capitale impériale, mais personne n’avait le pouvoir de faire la même chose que moi.

Donc, je ne l’avais dit à personne jusqu’à présent.

Pour cette raison, j’avais quand même été chassé de la capitale sans causer de trouble.

« Par hasard, est-ce la Bénédiction de Shindo-kun ? » (Sakura Kinoshita)

« Non, ceci ne l’est pas. » (Jin Shindo)

L’utilisation d’une Bénédiction n’était pas aussi inattendue. Elle ne fonctionnait pas ainsi et n’était pas à la même échelle. De plus, ma capacité n’était pas aussi respectable. Elle était régie différemment par les lois de ce monde.

« Ceci est... un Pouvoir Spécial. » (Jin Shindo)

« Un Pouvoir Spécial ? » (Sakura Kinoshita)

Marmonna Kinoshita-san.

Un pouvoir spécial, c’était un pouvoir que j’avais reçu au moment où j’étais arrivé dans ce monde.

« Il est préférable de vous permettre de voir de première main que juste de vous l’expliquer. » (Jin Shindo)

Je pris un bloc-notes et un stylo de ma poche de poitrine. Tous les sacs avaient été laissés à l’école, dans notre Ancien Monde, mais les objets sur notre corps avaient été emmenés avec nous.

« Que faites-vous ? » (Sakura Kinoshita)

« Attendez une minute, je vais écrire mon statut. » (Jin Shindo)

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 3] [Maîtrise de l’Épée Niv. 2] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 1] Pouvoir spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 1] [Clairvoyance Niv. —] 

« Ceci est la version simplifiée. Voilà. » (Jin Shindo)

Je remis le bloc-notes à Kinoshita-san. Son expression devient plus rigide alors qu’elle le lisait lentement.

« C’est vraiment étonnant, selon moi. Je veux en apprendre plus. » (Sakura Kinoshita)

« Qu’est-ce que vous voulez savoir ? » (Jin Shindo)

« Alors... d’abord, nous allons mettre de côté le nom et la race. Parce que je les comprends juste en les regardant... » (Sakura Kinoshita)

« Vous avez raison. » (Jin Shindo)

Je fus surpris quand j’avais vu qu’Humain d’un autre monde était écrit en tant que race.

« Qu’est-ce que c’est ces compétences ? Sont-elles des Bénédictions ? » (Sakura Kinoshita)

« C’est différent. Les Bénédictions sont un type particulier de compétences. Quant aux compétences, elles couvrent les talents naturels ainsi que les compétences obtenues par l’effort. Celle qui est spécifiquement donnée par la Déesse est une Bénédiction. » (Jin Shindo)

Il y avait aussi des compétences uniques et des compétences rares, mais laissons-les de côté pour l’instant.

« Alors, quelle est la différence avec un pouvoir spécial ? » (Sakura Kinoshita)

« Un pouvoir spécial est la capacité de dépasser les lois de ce monde. Ceci pourrait faire penser à des compétences, mais leurs effets sont totalement différents. En raison de ce pouvoir spécial, je n’ai pas pu recevoir de Bénédiction. Je suppose qu’ils ne sont pas compatibles entre eux... » (Jin Shindo)

Ceci serait en dehors des règles d’avoir les deux, en d’autres termes, ceci serait vu comme étant une tricherie. Comment pourriez-vous recevoir des Bénédictions alors que vous avez déjà ce genre de pouvoir spécial.

« La [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 1] et [Clairvoyance Niv. -] sont vos pouvoirs spéciaux. Pourriez-vous me dire quel genre de pouvoir sont-ils...? » (Sakura Kinoshita)

Je venais de lui expliquer grossièrement mes pouvoirs, mais cette fois, nous allions passer à une explication un peu plus en détail.

« La [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 1] me permet de lire ainsi que de donner et de prendre. Il est ainsi possible de prendre des compétences et des caractéristiques de mes ennemis et de les donner à quelqu’un d’autre. Comprenez-vous ce qu’est un statut ou encore une feuille de personnages ? » (Jin Shindo)

« Oui, comme j’ai déjà joué quelques fois à des jeux... Mais les spécificités des feuilles de personnage sont variables d’un jeu à l’autre, non ? Qu’en est-il de ce monde ? » (Sakura Kinoshita)

Il semblait que Kinoshita-san ait, après tout, un certain bagage de connaissances concernant les jeux.

Il existait différents types de feuilles de personnages dans les jeux. J’écrivis à nouveau tout en regardant la sous-colonne concernant les caractéristiques.

« Ce sont les principales caractéristiques des personnes dans ce monde. » (Jin Shindo)

Niveau : Ampleur de la puissance de la personne.
HP : Point de vie, s’il atteint 0, cela entraînera une perte de conscience ou la mort.
MP : Point magique, diminue lors de l’utilisation de la magie.
Force physique : Puissance offensive, détermine la puissance des attaques physiques
Endurance : Endurance, détermine combien de temps vous pouvez continuer à vous battre.
Magie : Pouvoir magique, détermine la façon dont la magie sera puissante.
Agilité : Rapidité, détermine la rapidité de vos mouvements et vos capacités d’esquive et d’évasion.
Défense : Détermine la quantité de dégâts que vous recevez réellement lors de la réception des dommages physiques
Résistance : Détermine votre résistance aux effets magiques ainsi que les effets causant des anomalies.
Chance : Elle influence de nombreux événements.

« Il y en a beaucoup. Mais c’est essentiellement les caractéristiques que j’ai déjà vues dans les jeux. En plus de cela, vous pouvez les voler aux autres... » (Sakura Kinoshita)

« Bien sûr, je peux les voler aux monstres ainsi qu’aux personnes. Leurs montants vont devenir miens si je les prends. Oh, il y a aussi des caractéristiques en plus qui sont difficiles à décrire, laissons cela pour la prochaine fois. » (Jin Shindo)

Par ailleurs, le niveau de Kinoshita-san et le mien étaient à 1. L’expérience de notre Ancien Monde ne reflétait donc pas la valeur de l’expérience de ce monde. Cependant, même si nous n’étions que des niveaux 1, nos mouvements ne semblaient pas être inférieurs par rapport à notre Ancien Monde.

« Oui, c’est correct. Ainsi, vous êtes devenu aussi fort avec ce que vous avez pris aux gobelins. » (Sakura Kinoshita)

« Non, j’ai également pris cela des soldats qui nous ont chassés. Ces gobelins utilisaient des massues, n’est-ce pas ? Ils ne pouvaient donc pas avoir la [Maîtrise de l’Épée] ou la [Maîtrise de la Lance]. » (Jin Shindo)

Autant les gobelins et les soldats avaient [Renforcement du Corps]. Et donc c’est ce que j’avais pris le plus à ces gars-là. Ils avaient dû les avoir en luttant lors de conflit.

Par ailleurs, voici les compétences des personnes que j’avais dépouillées jusqu’à maintenant.

Soldat A
Niveau : 7
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 2] [Maîtrise de l’Épée Niv. 1] [Maîtrise de la Lance Niv. 2] 

Soldat B
Niveau : 6
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 2] [Maîtrise de l’Épée Niv. 1] [Maîtrise de la Lance Niv. 2] 

Gobelin x 2
Niveau : 3
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 1] [Maîtrise des Masses Niv. 1] Note : Un petit démon vert. Leur faiblesse fait d’eux les plus faibles parmi les monstres.

« Comment avez-vous pu leur faire cela alors que nous étions emmenés ...? En y réfléchissant, vous avez eu largement assez de temps pour le faire. » (Sakura Kinoshita)

« Eh bien, je connaissais déjà mon pouvoir spécial à ce moment-là. Je pensais que les personnes qui nous avaient invoqués étaient douteuses et j’étais donc déjà proche de la limite de ma patience à ce moment-là. » (Jin Shindo)

En tant que remplacement du prix de consolation. Eh bien sûr, je n’avais pas demandé leurs permissions.

« Alors, ceci signifie que ces soldats sont devenus faibles, maintenant ? » (Sakura Kinoshita)

« Heu, il y a une limite à ce que je peux prendre. Ils ne peuvent pas mourir juste parce qu’ils sont frappés par une pierre. » (Jin Shindo)

Eh bien, ils devraient pouvoir survivre s’ils étaient touchés, car ils portaient une armure. Je n’avais pas eu le choix, car ils étaient hostiles avec nous. J’avais pensé que je devrais peut-être les tuer si notre expulsion se passait mal.

« Autant de... » (Sakura Kinoshita)

« Je pense que c’était une bonne chose parce que je ne vais pas leur pardonner d’être hostiles contre nous. J’avais donc préparé différentes répliques, tout en étant chassé de la ville. Bien sûr, je m’étais aussi préparé à tuer quelqu’un qui serait hostile vis-à-vis de nous. » (Jin Shindo)

Je déclarai cela avec fermeté. C’était ma résolution pour survivre dans ce monde.

« Il semblerait que je ne sois pas encore prête à le faire. Je ne peux rien faire dans mon état... Je suis vraiment désolée. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san hésita alors qu’elle disait cela. Il serait dangereux si une lycéenne prenait ici soudainement la résolution de tuer une autre personne. Si nous devions nous habituer à tuer des monstres et des personnes, nous aurions sûrement des problèmes quand nous reviendrons dans notre Ancien Monde.

Quant à moi ? Je suppose que je serais bien, car j’étais fier de mon adaptabilité.

« C’est bon. Vous n’êtes pas obligé d’aller aussi loin. C’est mon rôle de combattre. Alors, ne devrions-nous pas revenir sur le sujet d’avant ? » (Jin Shindo)

« D’accord, à propos de votre autre pouvoir spécial, la [Clairvoyance]. » (Sakura Kinoshita)

« Il semblerait que cela soit ce qui me donne la possibilité de voir des fenêtres d’informations. Je peux donc voir le monde comme dans un jeu. Il dispose de 3 fonctions telles que vision des statuts ainsi que la comparaison entre eux. La deuxième fonction couvre l’utilisation de la carte et pour finir, cela me donne accès à une aide intégrée. » (Jin Shindo)

Je pensai précédemment que la fenêtre du système de jeu était vraiment une tricherie.

« Est-ce que cela vous permet de faire beaucoup de choses ? » (Sakura Kinoshita)

« Heu. Oui, elle est très commode comme capacité. » (Jin Shindo)

Je pensai qu’avec seulement ce pouvoir, nous serions capables de recueillir suffisamment d’informations pour vivre dans ce monde.

« Je connais maintenant les deux premières fonctions à notre précédente conversation, mais qu’en est-il de la dernière ? » (Sakura Kinoshita)

Je ne le comprenais pas moi-même assez bien pour donner une explication facilement compréhensible. C’était un peu comme une sortie de foire aux questions, avec des Questions et des Réponses interrogeables.

« Je pense que ce dernier pouvoir donne une réponse rapide pour toutes mes questions. C’est pour cela qu’elle est sûrement appelée clairvoyance. » (Jin Shindo)

Kinoshita-san pouvait parfaitement comprendre cela. C’était tout comme aller à un examen en ayant une feuille de réponses invisible des autres.

« C’est vraiment étonnant... Mais ne vous auraient-ils pas traité comme un Héros si vous aviez parlé de cela aux autres ? » (Sakura Kinoshita)

« Uh-huh. Je suppose que c’est peut-être déraisonnable. Mais ces gars veulent seulement un “Héros qui possède une Bénédiction”. En y pensant, ce pays est assez rapide en jugement. Je veux parler des questions à propos de la convocation des Héros. Je pense que ce pays va agir, tôt ou tard. Et les personnes de notre école pourraient tout à fait être endoctrinées aussi... » (Jin Shindo)

« S-S’il vous plaît, attendez une minute ! Avez-vous dit endoctrinés... !? » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san posa la question avec une voix en hausse et me regarda. Oh, Kinoshita-san n’avait donc pas remarqué...

« Eh bien ! S’ils n’étaient pas sous l’effet d’un lavage de cerveau, alors quelqu’un aurait dû intervenir pour nous protéger avant que nous ne soyons chassés. N’était-ce pas nos amis et professeurs présents là-bas ? » (Jin Shindo)

« Heuu..., je ne pense pas que quelqu’un aurait bien voulu me protéger, alors je ne l’avais pas remarqué que... tout le monde, alors qu’on me faisait tomber de l’eau dessus alors que j’étais dans les toilettes, ils firent semblant de ne rien voir... Même les enseignants se moquaient parfois de moi... » (Sakura Kinoshita)

Je pensais avoir entendu un aperçu du sombre passé de Kinoshita-san. Non seulement l’intimidation qu’elle subissait était connue, mais il semblait que les autres permettaient cela. Je pensais donc que tout cela n’avait rien à voir avec un lavage de cerveau pour elle.

Je crus voir la lumière des yeux de Kinoshita-san disparaître à ce moment-là. En début de panique à cause de cela, j’essayai au plus vite de lui montrer ma sympathie en la regardant avec un regard plein de gentillesse.

« Oh, mais je ne suis plus inquiète à ce sujet ! Car maintenant, je suis contente parce que Shindo-kun est ici avec moi. » (Sakura Kinoshita)

Elle m’avait parlé un petit peu de son histoire personnelle. Mais maintenant, il vaudrait mieux revenir au sujet principal. Il ne serait pas bon si j’approfondissais trop profondément dans ce genre d’histoires, du moins pour le moment.

« Nous avons été chassés dans tous les cas, pourquoi devrais-je me plaindre après que je sois transférée dans un autre monde, seule, avec juste un garçon de mon école avec moi ? Ceci est également anormal. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san semblait se ressaisir totalement.

« Je pense que vous avez raison. Je pense que tout le monde était trop calme dans cette situation. » (Sakura Kinoshita)

« La réaction du garçon de l’école qui avait crié au départ était tout à fait normale dans ce genre de situation. Ce qui n’était pas naturel est que personne ne l’ait suivi. La possibilité d’être sous l’effet d’un lavage de cerveau est donc très élevée si l’on inclut tout le discours de la Princesse. » (Jin Shindo)

« Le discours de la Princesse... Ahh ! » (Sakura Kinoshita)

Sa réaction fut celle de quelqu’un qui venait de se rappeler de quelque chose.

« S’il vous plaît, laissez-moi m’excusez. » (Sakura Kinoshita)

Alors que Kinoshita-san me dit cela, elle se plaça en position de Seiza [1] sans se soucier de se salir.

« S’excuser ? Pourquoi ? » (Jin Shindo)

« Parce que j’ai fait quelque chose de déraisonnable envers la Princesse et qu’à cause de cela, Shindo-kun a finalement été chassé avec moi. Je suis vraiment désolée de vous avoir impliqué dans tout cela. » (Sakura Kinoshita)

Elle posa ses mains sur le sol et baissa la tête. Pour faire simple, c’était un dogeza [2]. Non, attendez une minute, pourquoi est-ce qu’une fille d’un lycée effectuait un dogeza envers un garçon qui était un camarade de son école ?

« Attendez, pourquoi êtes-vous en dogeza comme ça !? » (Jin Shindo)

« Si c’était juste vous, Shindo-kun, je pense que vous auriez été en mesure de rester là-bas. Vous n’auriez pas fini dans cette horrible situation comme d’avoir été chassé de la ville. Tout cela est arrivé, car j’ai parlé sans réfléchir. Et le pire, j’ai crié sur Shindo-kun alors que vous vouliez me donner un coup de main. Donc, je dois correctement présenter mes excuses et je vous remercie sincèrement pour ce que vous avez fait et ce que vous allez faire. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san parla tout en gardant la tête baissée.

Je vois. Je pouvais dire que la situation était devenue pire à cause de la remarque de Kinoshita-san, mais seulement dans une certaine mesure.

« Entendu. J’ai reçu vos remerciements et vos excuses, Kinoshita-san. Mais ce n’est pas un gros problème. La Princesse nous aurait quand même chassés par tous les moyens. Je pense qu’elle a juste utilisé votre remarque comme un prétexte. » (Jin Shindo)

Kinoshita-san me regarda, son expression semblait être de l’inquiétude.

« ... Vraiment ? » (Sakura Kinoshita)

« Heu, sans aucun doute. Si Kinoshita-san avait été chassée, seule, je vous aurais suivi dans tous les cas. » (Jin Shindo)

Je n’avais pas juste l’intention de lui montrer ma sympathie. Je devais vivre la même situation avec cette fille.

« Err, vous M-Merci. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san devint légèrement rouge. Oh, son expression montrait qu’elle était quelque peu heureuse.

« Si Kinoshita-san avait été chassée, il aurait été difficile pour moi de vivre là avec des personnes de notre école qui avait, elle, reçu une Bénédiction. » (Jin Shindo)

« C’est vrai. Je dois vraiment vous remercier. » (Sakura Kinoshita)

« De plus, le pouvoir spécial de Kinoshita-san devrait bientôt être connu... » (Jin Shindo)

« Hein !? » (Sakura Kinoshita)

Les yeux de Kinoshita-san s’ouvrirent en grand à ma remarque. Hein ? Ai-je dit quelque chose de si étrange ?

« Shindo-kun... Avez-vous dit que j’ai une capacité spéciale ? » (Sakura Kinoshita)

« Je l’ai dit, il y a peu de temps, mais vous ne pouvez pas recevoir une Bénédiction si vous avez déjà un pouvoir spécial. Kinoshita-san est donc dans le même cas que moi. » (Jin Shindo)

Q : Avec une puissance spéciale, pouvez-vous recevoir une Bénédiction

A : Non, parce qu’une personne ayant un pouvoir spécial ne sera pas en mesure d’avoir une Bénédiction. Mais toutes les personnes convoquées sans Bénédiction n’auront pas automatiquement un pouvoir spécial.

Par ailleurs, ceci était la réponse à la question. C’était bien au-delà des choses utiles. Donc, nous allions à partir de maintenant appeler l’aide « Sensei » [3].

Kinoshita-san se leva et me regarda.

« Quel genre de capacité est-ce que j’ai !? » (Sakura Kinoshita)

« Qui sait ? » (Jin Shindo)

« Qui sait !? » (Sakura Kinoshita)

Eh bien, même si vous me regardez avec ce genre d’attente, si je ne montrais pas son statut...

« Je vais écrire le statut de Kinoshita-san. » (Jin Shindo)

Je commençai à écrire le statut qui m’était visible sur une feuille de papier.

« Voilà. » (Jin Shindo)

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence :
Pouvoir spécial : [???]
Titre : Personne Invoquée, Personne avec un pouvoir spécial

« La ligne pour le pouvoir spécial pour d’autres personnes est généralement vide, mais dans le cas de Kinoshita-san, il a été rempli avec [???]. Peut-être simplement parce que vous ne savez pas encore la nature de votre pouvoir spécial. » (Jin Shindo)

« Je ne sais rien. » (Sakura Kinoshita)

« C’est correct. Ceci va apparaître tôt ou tard. Au moins, je pourrais vous protéger jusqu’à ce que cela arrive. » (Jin Shindo)

« M-Merci beaucoup. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san devient encore plus rouge et fut gênée à nouveau. Bien qu’avant, je n’avais vu que son visage pâle plein de larmes, mais là, celui que je voyais enfin son visage souriant. Heu ! Et le visage de belle jeune fille embarrassée était vraiment mignon.

Q : Que pouvez-vous recevoir des monstres après les avoir tués ?

R : De l’équipement. De l’argent. Des [Pierre de Monstres]. Beaucoup de monstres possèdent une [Pierre de Monstres] quelque part dans leur corps. Ces pierres ont beaucoup d’utilisation dans la vie quotidienne, ils peuvent aussi être vendus.

Q : Qu’est-ce que c’est que des [Pierres de Monstres] ? S’il vous plaît, donnez-moi plus de détails.

R : C’est le noyau du monstre. Les monstres vont automatiquement mourir si vous les détruisez. Les monstres morts dont la pierre n’est pas retirée peuvent devenir un mort-vivant. Lors de la vente, leur couleur et la taille sont utilisées pour l’évaluation. Fondamentalement, les couleurs les plus opaques et les tailles les plus grandes seront les plus chères.

Comme la fonction d’aide m’avait permis de comprendre cela, je cassai une pierre à proximité avec un des gourdins puis l’utilisa pour créer un couteau de fortune pour enlever la [Pierre de Monstres] des gobelins.

« Alors, allons-y. Selon la carte, nous devrions atteindre le village dans environ une heure. » (Jin Shindo)

« La carte est vraiment pratique. » (Sakura Kinoshita)

J’étais heureux qu’elle le comprenne facilement. Je voulais atteindre le prochain village avant la nuit si possible. Il est autour des 17 h quand j’avais regardé ma montre la dernière fois. Si je considérais l’heure et la saison, nous avions encore environ une ou deux heures avant le coucher du soleil. Nous pourrions donc arriver à temps.

En y pensant, mes statistiques avaient un peu augmenté. Je me sentais comme si je devrais l’écrire avec un peu plus de détails.

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 3] [Maîtrise de l’Épée Niv. 2] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 1]
Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 1] [Clairvoyance Niv. — ] [???] [???] [???] [???] [???]
Titre : Personne Invoquée, Personne ayant un pouvoir spécial

Eh bien, c’était peut-être une erreur le fait que j’avais 7 pouvoirs spéciaux indiqués.

Notes

  • 1  Seiza : (正座?, « s’asseoir correctement »), est le terme japonais pour la façon traditionnelle compassée de s’asseoir au Japon.
  • 2  Dogeza : Le Dogeza est une pratique typiquement japonaise consistant à s’agenouiller au sol et se pencher avec révérence soit pour demander quelque chose, soit pour s’excuser. Elle est généralement utilisée devant une personne hiérarchiquement plus haut placée.
  • 3  Sensei : Professeur
 

***

Chapitre 3 : Le Premier Village et la Forêt aux Gobelins

Une heure et demie s’était écoulée depuis notre premier combat. Comme nous connaissions déjà l’emplacement du village grâce à la carte, nous savions que nous allions y arriver d’ici la fin de la journée et les émotions tragiques de Kinoshita-san avaient donc totalement disparu.

Nous avions commencé à récupérer les [Pierres de Monstres] des gobelins que nous rencontrions. Depuis les premiers, au cours de cette période, nous avions rencontré 3 autres gobelins. Je les avais tués avec un unique coup de poing dans l’estomac après leur avoir volé leurs capacités. Quand j’avais inspecté la carte, j’avais vu d’autres types de monstres comme les slimes, mais nous n’avions rencontré que des gobelins pour le moment. La faible distance avec eux et le nombre important de Gobelins étaient probablement la cause pour laquelle nous étions si souvent confrontés à eux.

*

Un peu plus tard.

Alors que Kinoshita-san s’était déplacée plus loin de moi au cours de la bataille, quand elle me vit enlever les [Pierres de Monstres], elle se rapprocha.

« Je suis désolée. Shindo-kun, puis-je poser une question ? » (Sakura Kinoshita)

« Ceci ne me dérange pas. Voulez-vous demander de l’aide à Sensei ? » (Jin Shindo)

Il n’y avait pas de problème pour répondre à sa question. Si je ne savais pas y répondre, je pouvais toujours demander de l’aide à Sensei pour la plupart des cas.

« C’est différent. C’est à propos du combat d’avant. Pourquoi ne faites-vous rien au départ ? Vous ne faites qu’esquiver leur attaque, pendant un bon moment, n’est-ce pas !? Je pense que c’est dangereux, car d’autres ennemis pourraient venir... » (Sakura Kinoshita)

« Oh, à propos de cela... » (Jin Shindo)

Je m’étais battu 4 fois et avaient tué 10 gobelins. Au début, je ne faisais rien, à part esquiver leurs assauts. Ceci devait sembler vraiment étrange pour quelqu’un qui pourrait les vaincre avec une frappe.

Après avoir vu cela tant de fois, Kinoshita-san devait penser aussi que ce n’était pas normal.

« Ma capacité qui me permet de voler les capacités ennemies ne peut pas prendre tout à la fois, ceci doit se faire petit à petit. Je dois donc continuer à éluder jusqu’à ce que je finisse de prendre leurs capacités. La portée effective de cette capacité étant d’environ 2 m, je dois donc me rapprocher d’eux et esquiver en continu leurs attaques. » (Jin Shindo)

Comme la portée du pouvoir n’était que de deux mètres, j’avais l’obligation de me rapprocher. Et je ne pouvais pas les tuer avant que je finisse cela. Ces limitations étaient vraiment gênantes. Bien sûr, ceci restait quand même une capacité surpuissante.

« Vraiment ? Alors, il sera difficile de prendre des capacités en plein milieu d’une bataille si l’adversaire est trop puissant ! » (Sakura Kinoshita)

« Oui. C’est vrai. Je ne peux pas voler les capacités des cadavres et je ne reçois pas beaucoup d’expérience d’avoir vaincu un ennemi après avoir pris toutes ses capacités. Donc, il se pourrait que je reste au niveau 1 pendant très longtemps. » (Jin Shindo)

Nous recevions un certain montant d’expérience après la mort d’un ennemi. Si l’accumulation était suffisante, le niveau et les capacités allaient ainsi augmenter. Mais lorsque vous preniez les capacités d’un ennemi, son niveau allait s’abaisser artificiellement (le niveau lui-même n’est pas diminué). Donc, la quantité d’expérience que nous recevrions était presque ramenée à 0.

« Bon ! Quel avantage avons-nous lorsque nous montons de niveau dans ce monde ? Je pense que Shindo-kun devrait le demander maintenant pour qu’on le sache. » (Sakura Kinoshita)

« Heu ! Je ne sais pas vraiment concernant cela, mais je suis déjà familier avec le concept. » (Jin Shindo)

Je ne dois pas m’inquiéter. Quels peuvent être les avantages d’avoir un niveau supérieur ?

Q : Quels sont les avantages de monter de niveau ?

R : Les capacités augmentent beaucoup lorsque le niveau est en hausse. Mais les capacités peuvent aussi être améliorées avec une activité associée, mais l’efficacité est plus faible que l’augmentation du niveau. De plus, la magie est directement liée au niveau.

« Oh, je peux maintenant confirmer la base. Ceci fonctionne fondamentalement comme pour les capacités. Mais une partie des effets de la magie est liée au niveau. » (Jin Shindo)

« Par exemple. Je suppose que vous parlez des chances de mort instantanée pour les ennemis de niveaux très inférieurs. » (Sakura Kinoshita)

Oh, je n’avais pas vu cela très souvent dans les jeux. Dans ce cas, ceci serait très dangereux pour les bas niveaux, peu importe la façon dont les capacités peuvent être hautes.

Q : Existe-t-il la magie et quelle est l’influence du niveau dessus ?

R : Oui, elle existe. Les dégâts magiques seront amplifiés par la différence de niveau.

« Je confirme que cela ne sera pas une mort instantanée. Est-ce que vous voulez une confirmation supplémentaire ? » (Jin Shindo)

« Non, c’est déjà très bien ainsi. Pas besoin d’aller plus loin. Mais nous devrions obtenir correctement de l’expérience un de ces jours. » (Sakura Kinoshita)

C’est vrai. Être au niveau 1 ne semblait pas bon non plus.

Je vérifiai quelques informations sur les points de l’expérience.

Q : Que sont les points d’expériences ?

R : Ceci représente l’expérience acquise grâce aux combats. Lorsque les points d’expériences arrivent au-dessus d’une certaine valeur, le niveau va augmenter et ainsi les capacités seront améliorées. Ils sont divisés en parts égales entre les membres d’une équipe. Il y a aussi un bonus quand un coup final est effectué. Les batailles d’entraînement peuvent en donner, mais la quantité est plus faible parce que vous ne finissez pas réellement le combat.

Q : Qu’est-ce qu’une équipe ?

R : Une équipe de combattants. En groupe, il y a des avantages, y compris le partage de l’expérience. Vous pouvez créer une équipe en reconnaissant l’autre en tant que membre de votre équipe. Il devient ainsi dans votre groupe.

« Mais je suis la seule personne qui peut voir le niveau, l’écart entre le niveau et la puissance est à peine un problème. » (Jin Shindo)

« Vous avez raison. Dans le cas du jeu, cela ressemble vraiment à une tricherie. » (Sakura Kinoshita)

« Eh bien, un Pouvoir Spécial est fondamentalement une tricherie. » (Jin Shindo)

Les gens dans ce monde ne savaient rien à propos des compétences et des capacités autres que les Bénédictions. Cette capacité pourrait facilement détecter le point faible ou le point fort d’une autre personne. Vérifions quelques informations en plus.

Q : Qu’est-ce que le niveau d’une compétence ?

R : Ceci représente la maîtrise d’une compétence. Vous recevrez de l’expérience spécifique en utilisant les compétences. Le niveau de compétence sera augmenté lorsque la valeur de l’expérience dépassera une certaine valeur. Le plus haut niveau est 10. La limite supérieure ne diffère pas entre les individus. Toutefois, la vitesse d’acquisition de l’expérience est différente pour chaque individu.

Q : Comment obtenir une compétence ?

R : Ils sont pour la plupart du temps obtenu de base. La plus grosse part des compétences héritées sont des compétences de race ainsi que le talent naturel. Vous pouvez rarement acquérir des compétences par la pratique ou des rituels.

En d’autres termes, si quelqu’un pouvait obtenir le premier niveau, ils pourraient atteindre le plus haut niveau si l’on y affectait suffisamment de temps et d’efforts.

À côté de cela, je pouvais facilement acquérir le premier niveau des compétences des autres avec mon Pouvoir Spécial. Donc mon Pouvoir Spécial pouvait ignorer les efforts pour obtenir le premier niveau. Ce n’était vraiment pas un avantage normal pour ce monde.

Après avoir continué à marcher pendant 10 minutes, le village fut enfin à portée de vue.

Depuis le premier combat, nous devrions avoir pris environ 2 heures pour arriver ici. Le soleil était sur le point de se coucher.

Même si la distance restante n’était que d’une heure à pied, on ne pouvait pas se dépêcher, puisqu’on devait se battre et recueillir les pierres de monstre au cours de notre parcours. Puisqu’actuellement, je pouvais facilement me battre, je voulais voler le maximum de capacités ennemies en toute sécurité et aussi récupérer beaucoup de pierres de monstre. Tout deviendrait difficile si nous ne disposions pas des capacités pour voyager ou si nous ne pouvions rien faire après être arrivé dans le village si nous ne disposions pas d’argent.

*

Selon ma carte, ce village était appelé Kabate. Comme il n’y avait pas de gardes à l’entrée du village, nous avons décidé d’entrer sans rien demander.

Ce n’était pas un grand village, mais les installations semblaient être bien organisées, car nous étions quand même proches de la capitale. Il y avait ici un hôtel et un magasin général. Mais les armes et les équipements de protection étaient vendus par le magasin général. Ils ne semblaient pas avoir de magasin spécialisé ici.

« Nous sommes finalement arrivés. Y a-t-il un endroit où nous pouvons rester dans ce village ? » (Sakura Kinoshita)

« J’ai regardé la carte il y a un peu de temps. J’ai vu le mot auberge écrit sur la carte. » (Jin Shindo)

Alors que Kinoshita-san posa une question sur le lieu de repos, je lui donnai les informations.

« Voilà qui est super. Mais votre carte est vraiment comme dans un jeu. » (Sakura Kinoshita)

« Ouais. Mais ne l’ai-je pas dit avant ? Ceci ressemble bien à un jeu. » (Jin Shindo)

« En y pensant, oui, vous aviez raison. » (Sakura Kinoshita)

Les deux recommencèrent à marcher en direction de l’hôtel en souriant maladroitement. Par ailleurs, la carte ne montrait pas la totalité du monde. Elle ne montrait que la zone actuelle et les zones adjacentes. Ce Pouvoir Spécial n’était pas utile pour une grande zone, car elle montrait seulement une parcelle de terrain. Les villes et villages apparaissaient dans leur ensemble.

L’auberge fut rapidement atteinte après avoir marché pendant quelques minutes. Elle n’était pas très grande et n’avait pas beaucoup de chambres et elle semblait n’avoir qu’une chambre vide. Est-ce que la carte était déjà au courant de ce fait ?

L’aubergiste qui était assis à la réception nous parla après que nous ayons totalement ouvert la porte de l’hôtel.

« Bienvenue. Voulez-vous rester à l’hôtel ? » (Aubergiste)

« Oui. Avez-vous une chambre libre où nous pourrions dormir ? » (Jin Shindo)

Je savais déjà grâce à la carte, mais je devais quand même correctement lui demander l’information. Parce que les gens ordinaires n’avaient pas accès à ce genre de carte. Je pensai donc que je devais procéder aussi normalement que possible.

« Oh. J’ai effectivement une chambre libre... heu, avez-vous fait le voyage ensemble ? Est-il correct pour vous d’être dans la même chambre ? » (Aubergiste)

« Kinoshita-san, est-ce que cela vous dérange d’être dans la même chambre que moi ? Sinon, vous pouvez rester dans la chambre d’hôtel seule si vous ne voulez pas. Quant à moi, j’irais dormir en plein air quelque part... » (Jin Shindo)

Je voulais tellement dormir dans un lit, mais je devais en premier confirmer cette possibilité avec Kinoshita-san. Je devais toujours donner la priorité à la jeune fille qui était avec moi, surtout si elle ne voulait pas être dans la même chambre que moi. De toute façon, je pourrais sûrement réussir à dormir en plein air sans difficulté.

« Ceci ne me dérange pas d’être dans la même pièce que vous. C’est de toute manière votre argent. Je suis déjà vraiment reconnaissante que vous m’acceptiez avec vous. » (Sakura Kinoshita)

Dommage que nous ne pouvions pas prendre 2 chambres séparées. C’était donc inévitable de devoir dormir ensemble parce qu’il n’y avait qu’une seule chambre restante.

Je me dirigeai vers l’aubergiste et lui donna notre conclusion.

« Entendu. Cela nous convient. Pour l’argent, pourrais-je payer avec des [Pierres de Monstres] ? » (Jin Shindo)

J’avais déjà confirmé le prix courant des [Pierres de Monstres] avec l’aide de Sensei. L’unité de base était à peu près le même que le Japon.

Grande pièce d’or : 1'000'000
Pièce d’or : 100'000
Grande pièce d’argent : 10'000
Pièces d’argent : 1000
Grande pièce de cuivre : 100
Pièces de cuivre : 10
Pièces de fer : 1

D’autre part, une [pierre de monstre] d’un gobelin valait environ 1000 pièces de fer. Parce qu’il fallait non seulement le vaincre, mais une technique de dépeçage était aussi nécessaire. Les 10 [pierres de monstre] provenant des gobelins que j’avais vaincus en cours de route valaient environ 10'000 yens. Ceci devrait être suffisant pour passer une nuit pour deux.

L’aubergiste vérifia les [Pierres de Monstres] que je lui présentai, une par une, et hocha finalement la tête après que toutes les vérifications furent effectuées.

« Voyons voir. Hmm, ceci ne me pose pas de problème d’en acheter une pour une [pièce d’argent] pour cette taille et cette couleur. Une [pièce d’argent] pour une nuit par personne et chaque repas coûte cinq [grandes pièces de cuivre] par personne. Un supplément si vous voulez quelque chose de plus. Il n’y a pas de baignoire, mais un seau et une serviette sont disponibles pour une [grande pièce de cuivre]. » (Aubergiste)

Il semblerait que nous en ayons assez et qu’il nous en restera même un peu. J’avais déjà essayé de confirmer cela avec l’aide de Sensei, mais le prix était en fonction du marché.

« Alors, cela sera quatre [pièces d’argent] pour 1 nuit et 2 repas pour 2 personnes. Vous pouvez aussi apporter un seau. » (Jin Shindo)

« Merci pour votre choix. Votre chambre est la 201. La clef est ici. Quand voulez-vous votre repas ? » (Aubergiste)

Je donnai quatre [Pierres de Monstres] à l’aubergiste et je reçus en retour une clef. 201 était écrit dessus.

« S’il vous plaît, dites-moi quand il sera prêt puisque je serai dans ma chambre. » (Jin Shindo)

« Entendu. Le souper est du ragoût et du pain. Puisque ce ragoût est une fierté de notre hôtel, vous allez vraiment avoir hâte d’y goûter. » (Aubergiste)

« D’accord. Je suis déjà impatient d’y goûter. » (Jin Shindo)

Il était temps de profiter de la cuisine de l’autre monde, mais j’étais quand même un peu inquiet de l’hygiène dans un monde médiéval.

J’ouvris la porte de la chambre du deuxième étage qui avait le chiffre 201 écrit sur une plaque. Elle n’était pas très grande, mais disposait de deux lits.

« “Phew ~” »

Les deux poussèrent un profond soupir après qu’ils entrèrent dans la chambre et qu’ils eurent fermé la porte. Ils sembleraient que nous soyons très fatigués pour différentes raisons.

Nous avions après tout pu trouver un endroit pour dormir avec un toit. Mais pour être honnête, je ne pensai pas que nous pourrions baisser la garde dans le pays où cette Princesse était présente...

« Je suppose que le premier objectif est complété. Aujourd’hui, a vraiment été une journée difficile de biens des manières. » (Jin Shindo)

« Vous avez raison. Nous sommes considérablement fatigués. Bien que je veuille prendre un bain, mais cet hôtel ne semble pas en avoir. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san semblait vouloir prendre un bain, mais avait déjà abandonné pour le moment.

« Ah ~. Dans la culture médiévale, il n’y avait pas beaucoup de bains. » (Jin Shindo)

« Un environnement difficile pour les Japonais modernes... » (Sakura Kinoshita)

Je voulais aussi prendre un bain si je le pouvais. Surtout quand je m’étais beaucoup battu contre des gobelins, je m’étais beaucoup déplacé. Mais heureusement, je n’avais pas été éclaboussé par le sang de mes victimes. J’en aurais été sûrement couvert, si je me battais avec une épée. Mais je ne devais pas m’inquiéter de cela, car dans mon cas, je les frappais avec mon poing pour les tuer. De plus, j’avais fait attention de ne pas recevoir de sang alors que je récupérais les [Pierres de Monstres].

C’est vrai. Nous devions parler de l’avenir une fois que nous aurions trouvé un endroit pour nous reposer. Rechercher un village était notre priorité et donc nous avions dû reporter le reste.

« Parlons de ce que nous allons faire à partir de maintenant. » (Jin Shindo)

« Parler de ce que nous allons faire !? » (Sakura Kinoshita)

Je décidai de continuer ainsi parce que nous ne disposions pas d’informations sur la situation.

« Ah, notre premier objectif était d’atteindre un autre village. Et ceci a été accompli lorsque nous sommes arrivés à ce village. » (Jin Shindo)

« Oui. Il fut possible d’atteindre en vie ce village que grâce à Shindo-kun. Je vous en suis vraiment reconnaissante. » (Sakura Kinoshita)

Je pouvais sentir un sentiment de profond respect provenant de Kinoshita-san alors qu’elle me remerciait. Je devais m’assurer de toujours montrer mon côté calme et sérieux devant elle.

« Cependant, pour quitter ce pays, je pense que nos préparations ne suffisent pas. Comme les biens et compétences pour un long voyagent ainsi que l’attitude mentale pour vivre dans ce monde. » (Jin Shindo)

Je voulais en parler plus tôt. La méchanceté des personnes ne changera pas, peu importe l’endroit où nous sommes. Il était clair que nous ne pouvions pas nous attendre à la justice et à la sécurité publique lorsque ce genre de famille royale était au pouvoir.

Nous avions besoin d’avoir les moyens de nous défendre.

« Préparation ? Celui qui peut vivre dans ce monde est seulement vous qui avez un Pouvoir Spécial. Je suis un poids mort pour vous. » (Sakura Kinoshita)

« Je ne vois pas cela ainsi. Parce qu’un garçon sérieux doit toujours protéger une jeune fille mignonne. » (Jin Shindo)

« M-Mignonne. C’est la première fois que j’entends ce compliment. » (Sakura Kinoshita)

Le visage de Kinoshita-san devint à ce moment-là vraiment rouge. Il semblerait qu’elle n’ait jamais été complimentée par quelqu’un avant ce jour. Sérieusement, les garçons de l’école avaient vraiment de mauvais yeux.

« Revenons au sujet principal. Je pense que je vais utiliser ce village comme base d’opérations. Je veux améliorer notre force de combat et pouvoir faire les préparatifs pour un voyage tout en recueillant de l’argent en combattant des monstres. » (Jin Shindo)

« Ahem. Je pense moi aussi que de gagner de l’argent, et faire des préparatifs sont vraiment ce qu’il faut faire en ce moment. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san était entièrement d’accord avec moi. La politique actuelle fut ainsi décidée pour la suite de notre vie.

« Oui ! Pour l’instant, nous allons faire des préparatifs pour un futur voyage depuis ce village. » (Sakura Kinoshita)

« Heu ! Parce que je l’ai déjà vérifié avec ma carte, je sais que le magasin général à des outils utiles pour les voyages. » (Jin Shindo)

Pour l’instant, nous avions un aperçu de notre plan. Kinoshita-san semblait s’y habituer et l’existence de la carte pourrait être une aide pour énormément de nos actions futures.

« Passons au sujet suivant. Seuls les nobles dans ce monde possèdent un nom de famille. » (Jin Shindo)

« Est-ce vrai ? Mais quel est le problème avec ça ? » (Sakura Kinoshita)

Je ne pensais pas qu’elle pourrait le comprendre avec juste cette phrase. Mais cette phrase était très importante pour notre avenir.

« En bref, nous nous appelons l’un et l’autre par notre nom, mais ceci n’est pas naturel ici, car il n’y a que les nobles qui ont un nom de famille. Donc, je pense que nous devrions nous appeler uniquement par notre prénom. » (Jin Shindo)

« Est-ce vrai ? D’accord ! Donc est-ce correct si je vous appelle Jin-kun ? » (Sakura Kinoshita)

Sakura m’obéit docilement. Non, ce n’était pas comme ça. Mais je devais garder mes désirs les plus fous au plus profond de mon cœur.

« Oh ! C’est bien comme cela. Sakura. » (Jin Shindo)

« !!!! » (Sakura Kinoshita)

Elle sembla être très surprise. Son visage devint encore plus rouge qu’avant. Je l’avais appelé juste avec son prénom sans aucun honorifique. Je me rendis compte que j’étais allé trop rapidement selon elle.

« Je suppose que c’est trop familier. Je suis désolé, Sakura-san. » (Jin Shindo)

« C’est bien sans... J’ai juste été un peu surprise. Oui, vous pouvez m’appeler par mon prénom sans honorifique. » (Sakura Kinoshita)

Kinoshita-san me donna donc la permission de l’appeler Sakura.

« Alors, c’est correct aussi pour Sakura de m’appeler par mon prénom aussi, sans honorifique. » (Jin Shindo)

« Heeee... » (Sakura Kinoshita)

« Répétez après moi. Jin... » (Jin Shindo)

Sakura dit timidement.

« Jin ... kun » (Sakura Kinoshita)

« Un peu déçu ! » (Jin Shindo)

C’était vraiment décevant. Je pensais que ce serait merveilleux d’avoir une camarade de classe qui m’appelait par mon prénom.

On ne pouvait rien y faire, ce n’était nullement de sa faute.

« Je suis désolée. C’est un peu difficile pour moi... » (Sakura Kinoshita)

« Ce n’est pas grave. Ne vous forcez pas. Bon, Sakura, passons à la question suivante. » (Jin Shindo)

« Qu’est-ce que c’est ? Jin-kun... » (Sakura Kinoshita)

Il était aussi encore un peu embarrassant, mais nous devrions nous habituer à tout cela après un certain temps.

« Le sujet suivant concerne le renforcement de vos capacités, Sakura. En ce moment, si vous étiez frappée par un gobelin, vous seriez gravement blessée. Je ne veux pas voir cela arriver. Je vais donc vous donner une grosse partie de mes capacités. Ainsi vous aurez le pouvoir de vous protéger. » (Jin Shindo)

« Pouvoir de me protéger...? » (Sakura Kinoshita)

Sakura sembla perdue dans ses pensées. Donc, laissons entendre mon avis.

« Oh, je serais celui qui tuerait l’ennemi. Je suis capable de gérer si c’est du un contre un, mais dans le cas où il y aurait trop d’ennemis, je pourrais ne pas être en mesure de vous protéger. Pour ces moments-là, je veux que vous soyez assez forte pour vous défendre. » (Jin Shindo)

« Entendu. Actuellement, je suis juste une nuisance pour vous. Alors, s’il vous plaît, laissez-moi aussi me battre. Bien qu’il puisse être impossible, pour moi, de devenir soudainement compétente, mais je souhaiterais quand même vous être utile, même si c’est juste un petit peu. » (Sakura Kinoshita)

Je fus quelque peu surpris. Parce que je pensais qu’il serait impossible pour Sakura de se battre comme elle l’avait suggéré. Ceci révélait que Sakura gagnait de la confiance en elle-même.

« Entendu. Je vais vous donner [Renforcement du Corps] ainsi que des points de caractéristiques. » (Jin Shindo)

Je tendis ma main et distribuai les points en utilisant mon esprit. Il me fallut plusieurs secondes pour terminer le transfert.

« Pour l’instant, je dois avoir les mêmes caractéristiques que lorsque je me suis battu contre les gobelins pour la première fois. Je pense que c’est assez pour combattre et fuir dans le pire des cas. » (Jin Shindo)

Après avoir vérifié, il semblerait que cela se soit transféré correctement.

« Je vous remercie. Mon corps semble être devenu beaucoup plus léger. L’influence des caractéristiques est vraiment très grande. » (Sakura Kinoshita)

« Oui, et comme elles viennent directement de moi, mon corps est comme beaucoup plus dur à se mouvoir. » (Jin Shindo)

« C’est un peu effrayant... » (Sakura Kinoshita)

C’est vrai. Le nom de capacité de tricher n’est pas seulement pour le spectacle.

La carte changea d’un coup. Il semblerait que l’aubergiste se rapprochait d’ici.

« Nous devrions nous dépêcher. L’aubergiste sera bientôt ici. » (Jin Shindo)

« Hey, le repas est prêt ~ » (Aubergiste)

Comme prévu, il semblerait que le repas soit prêt.

« Allons-y. Sakura. » (Jin Shindo)

« Oui, Jin-kun. » (Sakura Kinoshita)

Nous descendîmes au premier étage pour trouver le repas sur la table. C’était un ragoût avec du pain et comme on nous l’avait promis, il était vraiment délicieux.

Après le repas, nous décidâmes de dormir sans nous laver le corps parce que nous étions trop fatigués.

Ainsi, notre premier jour dans un autre monde se termina.

*

Nous nous réveillâmes le lendemain matin, prîmes un petit déjeuner et nous sortîmes à l’extérieur du village. Parce que nous allions rester dans ce village pour le moment, je tendis à l’aubergiste, les [Pierres de Monstres] restantes, et réservâmes pour la même chambre.

Après avoir mis dans mon sac le couteau pour extraire des pierres de monstre. C’était un sac en cuir que j’avais acheté au magasin général. Mon argent avait presque entièrement disparu. Je comprends que nous ne pouvions pas en avoir beaucoup au début, mais ceci restait quand même très navrant comme situation.

« Eh bien, nous sommes à nouveau sans le sou. Allons-nous vaincre un certain nombre de monstres ? » (Jin Shindo)

« ... S’il vous plaît, ne dites pas tout à coup quelque chose de si sombre... » (Sakura Kinoshita)

Le moral de Sakura chuta à ces mots.

« Eh bien, nous ne devrions pas nous inquiéter, puisque nous avons bien plus de temps pour gagner de l’argent qu’hier. Honnêtement, le salaire de la veille était d’environ 2500 yens par heure. » (Jin Shindo)

Notre base était assurée. Même si Sakura ne se joignait pas à la lutte pour l’instant, j’avais maintenant un couteau pour extraire plus rapidement les pierres. De plus, mon statut augmentera à chaque fois que je me battrais. Il n’y avait donc aucune raison de ne pas en gagner plus.

« À ce propos, où allons-nous combattre aujourd’hui ? Allez-vous chercher proche de la route ? » (Sakura Kinoshita)

« Non, aujourd’hui, je vais entrer dans la forêt. Parce que quand j’ai cherché en utilisant Sensei, pour un bon terrain de chasse dans la région, il m’a indiqué que la forêt à environ 30 minutes d’ici était un très bon endroit. » (Jin Shindo)

« La forêt ? N’est-ce pas un peu trop dangereux ? » (Sakura Kinoshita)

Elle se sentit un peu mal à l’aise à cette annonce.

« Eh bien, ceci devrait aller puisque j’ai la carte. De plus, nous n’irons pas trop profondément dans la forêt... » (Jin Shindo)

« Entendu. J’ai foi en votre carte, Jin-kun. » (Sakura Kinoshita)

Quand j’avais dit cela, elle ne semblait plus du tout inquiétée. Je pensai à ce moment-là que je serais capable de faire qu’elle me fasse confiance.

Nous marchâmes environ 30 minutes pour finalement arriver à la forêt proche de la ville.

« Les monstres dans cette forêt ne semblent pas en sortir, du moins, la plupart du temps. Je ne pense pas que nous serons en danger si nous n’allons pas trop profondément. » (Jin Shindo)

« Oui, nous devons économiser de l’argent pour acheter en premier des armes et des armures. Ensuite, nous économisons de l’argent pour les frais d’hôtel et les dépenses alimentaires. Et enfin, nous devons viser à économiser de l’argent pour les préparatifs du prochain voyage. » (Sakura Kinoshita)

... Il vit tout simplement les mots « Je n’ai pas l’argent. » Quand, j’entendis cela. La pauvreté est un ennemi difficile.

« Gugyau! » (Gobelin)

Lorsque nous entrâmes dans la forêt, immédiatement, nous tombâmes sur 4 gobelins. Eh bien, je le savais déjà grâce à la carte. Soit dit en passant, l’un d’eux avait même une épée.

  • Gobelin x 3

  • Épéiste gobelin x 1

Épéiste gobelin
Niveau : 4
[Renforcement du Corps Niv. 1] [Maîtrise de l’Épée Niv. 1] [Maîtrise des Masses Niv. 1] Possession :
[Épée d’épéiste gobelin] 

J’avais été surpris au départ, mais j’ai pu confirmer sa présence une fois en visuel.

Les informations sur l’épée étaient les suivantes :

[Épée d’épéiste gobelin] Classification : épée à une main
Rareté : Commune

Bien que je ne puisse pas trop utiliser une massue ici, je supposais que je pourrais utiliser une épée à une main. D’ailleurs, voici quelques explications approximatives concernant la rareté des objets.

  • Création Divine

  • Mythique

  • Fantastique

  • Légendaire

  • Épique 

  • Rare

  • Commun

Les deux premiers, [Création Divine] et [Mythique] ne semblaient pas être présentes dans les royaumes humains. Tout cela me faisait vraiment penser à un jeu.

Par ailleurs, après avoir confirmé que tout était correct, que devrais-je faire avec ce gobelin ?

Je pensai calmement, à ce sujet, comme je connais déjà cette zone grâce à la carte. Je pourrais donc facilement prendre sa compétence de [Maîtrise de l’Épée Niv. 1] à l’épéiste gobelin et donc utiliser l’épée elle-même ne devrait pas être un problème à la suite de ça... Rien à dire de plus, j’allais simplement y aller en douceur.

Je donnai des instructions à Sakura et me concentrai sur l’esquive alors que je volais en permanence leurs compétences. Quant à elle, elle esquiva ceux qui l’attaquaient.

Tout d’abord, je pris toutes ses caractéristiques et une fois que ses mouvements étaient devenus ternes, je pris ces compétences avant de le tuer et de ramasser son épée. Je fus surpris au moment où j’utilisai pour la première fois une vraie épée. Je l’utilisai pour attaquer et défendre contre les autres gobelins.

Après quelques instants, tout fut fini.

*

« Phew. Comment était-ce ? Ce premier combat ? » (Jin Shindo)

« Avec l’augmentation de mes capacités physiques, il me suffit d’esquiver leurs attaques pour que cela aille. Les sensations d’un réel combat ne sont pas encore là... » (Sakura Kinoshita)

Si elle devenait assez bonne en esquive, je pensai que cela pourrait être intéressant de la faire participer un peu plus au prochain combat.

« Alors, après que je vous dis que j’ai fini de tout leur voler, il faudrait que vous les frappiez à estomac. » (Jin Shindo)

« Je dois frapper leur estomac avec... » (Sakura Kinoshita)

Le visage de Sakura devient perplexe. Non, un coup de poing dans l’estomac était bien assez puissant. Parce qu’elle pouvait le frapper avec toute sa puissance.

« Je suis désolée. N’est-ce pas correct si je ne fais qu’esquive les monstres pour le moment ? Je ne pense pas avoir assez de confiance pour prendre une vie. » (Sakura Kinoshita)

Eh bien, la vitesse d’extermination ne changera pas beaucoup avec deux personnes.

« Entendu. Ne vous en faites pas et concentrez-vous sur la défense. » (Jin Shindo)

« Oui, merci beaucoup. » (Sakura Kinoshita)

Je ramassai les [Pierres de Monstres] tout en lui parlant. Le nouveau couteau était très utile pour les extraire facilement. Mais il semblerait qu’il devienne inutile quand la peau du monstre est trop dure.

« Hein ? La [pierre de monstre] de l’[épéiste gobelin] est beaucoup plus grande que ceux des autres gobelins. » (Sakura Kinoshita)

« C’est vrai, il semble être comme un autre type de gobelin. » (Jin Shindo)

Je questionnai Sensei à propos des types de gobelins en restreignant la zone à ce qui est dans cette forêt.

(Classement par la qualité des [Pierres de Monstres])

  • Général gobelin

  • Soigneur gobelin (rare)

  • Shaman gobelin

  • Sorcier gobelin

  • Chevalier gobelin

  • Épéiste gobelin

  • Gobelin

C’était vraiment inattendu. Prochaine question à Sensei : quels sont les autres monstres dans cette forêt ?

– Pas de réponse

« Cet endroit est vraiment une forêt aux gobelins ! » (Jin Shindo)

Je criai involontairement ces quelques mots. Quel est le problème d’appeler une forêt qui avait seulement des gobelins sous le nom de la forêt aux gobelins ?

« Q-Quel est le problème ? Vous avez soudainement crié... Cela ne va-t-il pas attirer des monstres ? » (Sakura Kinoshita)

« Bien ! Laissons-les venir ! Parce que ce ne sont que des gobelins de toute façon ! Oui, il n’y a que des gobelins dans cette forêt ! » (Jin Shindo)

« Cette forêt aux gobelins... Alors, quel genre de gobelins se trouvent ici ? » (Sakura Kinoshita)

Je lui parlai du général gobelin jusqu’au gobelin de base.

« Hmm. Shaman et Sorcier... Il y a donc des gobelins qui peuvent aussi utiliser la magie... » (Sakura Kinoshita)

« Des capacités magiques sont enfin présentes. Je veux en obtenir à tout prix. » (Jin Shindo)

C’était l’une des compétences que je voulais absolument apprendre tout en vivant dans ce monde fantastique. Quand je vérifiai cela sur la carte, je vis que l’unique guérisseur était à la même localisation que le général.

« Le Soigneur est trop proche du général après tout... » (Jin Shindo)

« Normal, vu que l’importance d’avoir un guérisseur est aussi élevée que dans un jeu. » (Sakura Kinoshita)

Le général avait des compétences de [Commandement] et [Inspiration]. Je pensai donc qu’il devait être le centre du groupe. Quand je regardai la carte. Je pus voir un shaman et un sorcier dans une position considérablement éloignée des autres. Dois-je affronter le général après avoir tué les deux autres et avoir pris par la même occasion leurs capacités ?

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Niveau : 1
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétences : [Renforcement du Corps Niv. 3 → 4] [Maîtrise de l’Épée Niv. 2] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 1 → 3]
Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 1] [Clairvoyance Niv. —] [???] [???] [???] [???] [???]
Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial
Équipement : [Épée d’épéiste gobelin] 

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Niveau : 1
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 3 *nouveau*] Pouvoir Spécial [???]
Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

***

Chapitre 4 : Le Général Gobelin et l’Amélioration de nos Repas

J’avais confirmé avec la carte que le Général Gobelin menait une troupe de 13 gobelins. Afin d’éviter le combat contre eux, nous avions donc dû faire un grand détour.

Notre objectif était un sorcier gobelin, mais nous devions vaincre les gobelins et les épéistes gobelins qui se trouvaient sur le chemin.

Avec l’épée à une main, j’étais en train d’affronter un épéiste gobelin. C’était beaucoup plus facile que d’être à mains nues. J’avais décidé d’utiliser une épée parce que quand vous pensiez à un monde de fantaisie, vous pensiez automatiquement à une épée. Et juste, de penser utiliser une massue était désagréable, même si ma [Maîtrise des Masses] était supérieure à ma [Maîtrise de l’Épée].

J’utilisai alors de nouveau ma carte pour confirmer la position des trois sorciers gobelins se trouvant dans la forêt. Il semblerait qu’ils agissaient seuls. Les gobelins de type magicien sauf les gobelins guérisseurs et une partie des chamans gobelins semblaient toujours agir seuls. Sûrement qu’avec leurs forces utilisables lors de combats directs, ils préféraient mener des actions en étant seuls. Ou bien seulement, des personnes qui travaillaient seules pouvaient-elles utiliser la magie ? C’était si triste quand je réfléchissais à ce sujet.

« Fondamentalement, réciter un chant est nécessaire pour la magie. Bien qu’ils appellent cela un chant, vous n’avez pas réellement besoin de le faire à haute voix, mais vous devez faire les mouvements appropriés, compris... ? » (Jin Shindo)

Je lui expliquais la magie tout en marchant.

« Faire les mouvements appropriés ? Est-ce compréhensible juste en voyants les mouvements ? » (Sakura Kinoshita)

« Tout en chantant, le symbole et la couleur du cercle d’incantation magique apparaîtront. La magie sera invoquée après un certain temps passé qui est différent en fonction de chaque incantation. » (Jin Shindo)

Naturellement, je pourrais expliquer avec confiance en raison de l’aide de Sensei. Depuis que j’avais cette capacité, c’était des choses qu’il m’était facile à connaître.

« Mais dans un jeu, pour réduire le temps d’incantation, vous avez besoin de vous débarrasser de certains éléments du sort. Comment pourrions-nous le faire dans ce monde ? » (Sakura Kinoshita)

« Oh, nous pouvons aussi le faire. Avec une capacité comme [Omission de Chant] ou [Aucun Chant]. Il semblerait que [Magie Continue] est aussi une compétence de soutien magique utile pour ce cas-là. » (Jin Shindo)

« Mais n’est-il pas rare que les gobelins aient ce genre de compétence ? » (Sakura Kinoshita)

Je vérifiai, pour être sûr, le statut des individus vers qui nous nous dirigions.

Sorcier Gobelin
Niveau : 7
Compétence : [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] Équipement :

[Bâton de Mage Gobelin] Classification : baguette à une main
Rareté : Commun
Remarques : Augmente le pouvoir magique (faible)

« Je confirme qu’il n’a pas cette compétence. Il semblerait que cette créature puisse utiliser la Magie de Feu ainsi que celle de glace. » (Jin Shindo)

« Ce gobelin peut-il faire cela  ? Je suis quelque peu surprise. » (Sakura Kinoshita)

L’expression de Sakura semblait réellement emplie de surprises. Bien que je pensais qu’un gobelin pouvait utiliser la magie et je ne pensais pas qu’il soit capable d’utiliser deux types de magie.

« Eh bien, cela sera correct parce que la magie ne peut être invoquée si je prends leurs compétences, alors qu’ils sont en train de chanter un sort. » (Jin Shindo)

« En y pensant, cette fois-ci, quelle sera notre stratégie lors du combat contre eux ? Y a-t-il quelque chose que je peux faire ? » (Sakura Kinoshita)

Sakura me montrait sa motivation, mais malheureusement, il n’y avait rien qu’elle pouvait faire dans cette bataille.

« Il y a bien une stratégie, mais désolé, ce n’est pas votre tour. » (Jin Shindo)

« Vraiment ? C’est un peu décevant, et donc, quelle sera la stratégie ? » (Sakura Kinoshita)

Sakura ne me disait pas quelque chose de déraisonnable et cela était en harmonie avec le fait qu’elle était obéissante envers mes demandes.

« Le sorcier gobelin sera seul. Je pourrais donc arrêter son chant magique si je le frappe dans un combat un contre un. Je prendrai durant cette période ses compétences. Je vais le tuer juste après que j’ai fini cela. Ceci serait peut-être difficile pour vous, mais s’il vous plaît, occupez-vous des autres ennemis quand ils se rapprocheront. » (Jin Shindo)

Je savais déjà la position de l’ennemi sur la carte, mais ce serait quand même gênant si finalement, ils se rapprochaient. J’étais désolé pour elle, mais je voulais qu’elle coure dans ce cas, pour les occuper.

« Puisque je ne peux pas tuer de monstres actuellement, ne puis-je pas simplement les occuper ? » (Sakura Kinoshita)

« Oh, vous n’avez pas besoin d’en faire trop. Je ne peux pas vous laisser faire quelque chose de déraisonnable simplement parce que je veux cette magie. » (Jin Shindo)

« D’accord ! » (Sakura Kinoshita)

Sakura répondit joyeusement, mais j’avais oublié de mentionner qu’il n’y avait pas de monstres dans la zone directement autour du gobelin sorcier. Ils pouvaient venir s’ils entendaient le son de la magie, mais on n’avait pas besoin de s’inquiéter, parce que je ne le laisserai pas utiliser la magie.

Nous nous rapprochions donc du sorcier gobelin le plus proche de nous. Après cela, nous nous sommes cachés dans des buissons et avons commencé la séance d’informations d’avant la bataille.

« Sans les compétences [Aucun Chant] ou [Omission de Chant], l’incantation d’un sort nécessite un certain temps. Les deux magies que le sorcier gobelin peut utiliser sont la boule de feu et la boule de glace. L’incantation dure environ 5 secondes. Je dois donc le charger sans le tuer pour empêcher d’incanter. Quand il commencera son chant, je le frapperais à nouveau dans les 5 secondes. Je vais pendant ce temps, prendre la [Magie de Feu] et la [Magie de Glace]. » (Jin Shindo)

« Je dois donc au cours de cette période, faire attention aux autres ennemis, n’est-ce pas ? » (Sakura Kinoshita)

« Ouais ! Notre priorité est la magie et donc, au cours de ce combat, je vais vaincre les autres gobelins sans prendre leurs capacités. » (Jin Shindo)

Voilà tout ce que j’avais besoin de lui dire, Sakura partit un peu plus loin après cela. Ceci était en raison du danger quand je rentrerai dans la ligne de tir du sorcier s’il arrivait à utiliser sa magie.

Ensuite, je fis un signal à Sakura qui est légèrement à l’écart. 5, 4, 3, 2, 1, Chargez !

Je me précipitai alors hors du buisson, et chargeai le sorcier gobelin. Il fut surpris quand il me vit sortir soudainement de là. Il commença à appeler, mais le plus proche gobelin était bien trop loin pour l’entendre. Il commença ensuite à chanter son incantation.

« Trop lent ! » (Jin Shindo)

Mon corps entra en collision avec le sorcier gobelin, le faisant tituber. Naturellement, son chant fut interrompu. Je commençai donc à prendre aussitôt ses compétences. Prendre les compétences de magie était la priorité absolue. Alors que j’observais le statut du sorcier, ses points pour sa compétence [Magie de Feu] diminuaient rapidement. J’obtiendrais donc facilement les compétences que je désirais tant.

Cet idiot ne semblait pas comprendre, et il recommença une incantation de [Magie de Feu]. Mais je ne pris même pas la peine de le frapper à nouveau. Parce que sa compétence [Magie de Feu] sera à 0 avant même qu’il puisse terminer son chant.

Le cercle magique causé par le chant du sorcier gobelin disparut subitement après 2 secondes.

« Gyau !? » (sorcier gobelin)

Le sorcier gobelin ne comprenait pas ce qui lui était arrivé. Je profitai donc de cette chance en commençant à lui voler sa [Magie de Glace].

Même si le sorcier gobelin ne comprenait pas la situation, il commença un chant pour incanter son sort de [Magie de Glace]. Je ne devais pas la laisser terminer cela avant que je puisse lui prendre complètement cette compétence... je le chargeai donc à nouveau pour l’arrêter. Après cela, sa [Magie de Glace] fut aussi entièrement prise.

Le sorcier gobelin n’avait plus aucune compétence, mais ses statistiques en magie étaient toujours une source précieuse d’amélioration pour moi.

« Gugya ~ » (sorcier gobelin)

Je mis fin à cette vie avec mon épée après avoir pris tout ce que je pouvais de lui.

J’avais donc pu le vaincre sans jamais lui laisser jeter le moindre sort. Si la magie avait pu être utilisée, cela aurait attiré d’autres gobelins et Sakura aurait eu besoin d’agir...

Sakura revient vers moi alors que j’étais en train d’extraire la pierre de monstre.

« Merci pour vos efforts. Il ne semble pas y avoir eu de problème pour vous. » (Sakura Kinoshita)

« Oui, je suis content de cette stratégie ait fonctionné correctement. J’ai pu obtenir la magie que je voulais. » (Jin Shindo)

Je vérifiai alors les informations sur la [Magie de Feu] et la [Magie de Glace].

[Magie de Feu Niv. 1]

Boule de feu, Mur de feu, Barrage de feu.

[Magie de Glace Niv. 1]

Boule de glace, Mur de glace, Barrage de glace.

Hein ? Les sorts que le gobelin sorcier pouvait utiliser n’étaient pas si nombreux. Eh bien, ce n’était rien de grave, mais il allait falloir analyser cela plus tard.

« Attaquons les deux autres sorciers errants et retournons après au village. Après, nous irons vendre les pierres de monstres et nous préparer à lutter contre le gobelin général et le gobelin guérisseur. » (Jin Shindo)

« Entendu. Est-ce que la stratégie reste identique ? » (Sakura Kinoshita)

« Oui. » (Jin Shindo)

Je confirmai l’emplacement du général gobelin à l’aide de ma carte puis nous nous dirigeâmes vers les autres sorciers gobelins.

En fin de compte, je fus en mesure de tous les vaincre avec la même stratégie. Parce qu’ils avaient essayé, comme leur première action, de chanter sans penser à autre chose, je n’avais pas eu de problèmes à m’occuper d’eux.

Bien sûr, j’avais pris toutes leurs compétences de magie, mais je fus surpris de voir que la magie avait bon nombre de variantes.

Premier Sorcier

[Magie de Feu] et [Magie de Glace].

Second Sorcier

[Magie d’Eau] et [Magie de la Foudre]

Troisième Sorcier

[Magie de Vent] et [Magie de Terre]

Même si tous ces points de compétence que j’avais pris ne pourraient que donner accès au premier niveau, le résultat était vraiment bien. Selon Sensei, la magie de base semblait avoir en plus, la [Magie Blanche] et la [Magie Noire]. D’ailleurs, j’avais l’intention de les voler, car je savais, que le gobelin chaman avait la [Magie Noire].

« Sakura, pouvez-vous venir ici pour un petit moment ? » (Jin Shindo)

« D’accord, mais qu’est-ce qu’il y a ? » (Sakura Kinoshita)

« Je voudrais utiliser la magie. Je voudrais savoir ce qu’on ressent à l’utiliser comme je ne l’ai jamais utilisé auparavant. » (Jin Shindo)

« C’est vrai. Ceci sera la première fois que nous utiliserons la magie. Je suis un peu inquiète. » (Sakura Kinoshita)

Après avoir confirmé que nous étions assez loin du général, je pris alors une certaine distance de Sakura et commençai mon chant.

La boule de feu vola droit devant moi et frappa correctement l’arbre que je visais.

– Bon ~ ! –

L’arbre qui avait été frappé par la boule de feu brûlait intensément. Euh, je ne devrais plus tirer de boule de feu avec insouciance dans la forêt. Je chantai de nouveau et lançai une boule d’eau. Le feu fut éteint, mais l’arbre avait quand même été en grande partie brûlé.

Comme je ne savais pas si ceci était le niveau de puissance approprié ou non, je demandai donc de l’aide à Sensei.

Q : La puissance des sorts est-elle normale à mon niveau ?

R : Elle est normale. La puissance de la magie est décidée par le montant de la caractéristique "magie". Puisque vous ne l’avez pas pris que d’une seule personne, et que vous l’avez pris sur un grand nombre de monstres, elle est donc tout à fait normale. Lorsqu’un gobelin use de magie, il n’a pas ce niveau de pouvoir. De plus, la caractéristique Magie de la race des gobelins est très limitée et les types de magie qu’ils peuvent utiliser sont aussi restreints.

Hee ~, en bref, la race des gobelins est une race qui n’est pas bonne avec la magie. Ainsi, ils ne peuvent qu’utiliser la boule de feu.

« Elle était vraiment puissante. Ceci pourrait être très dangereux si un gobelin nous lance cela sur nous... » (Sakura Kinoshita)

« Non, tout ceci est à cause de moi. Ma caractéristique en magie a été énormément augmentée en la volant à beaucoup de monde. Par ailleurs, les gobelins sont vraiment nuls avec la magie. Les seuls sorts qu’ils peuvent utiliser est les boules élémentaires, tandis que moi, je peux déjà en utiliser d’autres dès maintenant. » (Jin Shindo)

« Vraiment ? Alors c’est après tout vraiment super pour nous. » (Sakura Kinoshita)

Je pouvais comme d’habitude, voir énormément de respect envers moi dans les yeux de Sakura. Eh bien, c’était vraiment une bonne chose.

« Quittons ce lieu pour le moment. Des gobelins pourraient tout à fait, venir ici à cause de ce bruit. » (Jin Shindo)

« Oh, vous avez raison. Allons-y. » (Sakura Kinoshita)

Nous quittions alors ce lieu d’un pas rapide. Alors que je regardais la carte, je vis que le groupe du général se dirigeait par ici. Après avoir quitté la forêt, nous nous dirigeâmes vers le village. En cours de route, nous dûmes nous battre contre des gobelins à plusieurs reprises. Je voulais me battre contre autre chose que des gobelins, mais il n’y avait que cela ici. Ma carte ne montrait rien d’autre.

Une fois arrivés à la ville, nous allâmes au magasin général. Je ne pensais pas qu’il était nécessaire de se dépêcher, mais je voulais battre le plus tôt possible le général gobelin. Nous devions donc terminer rapidement nos achats.

Le vendeur dans le magasin général était différent de celui de ce matin, c’était maintenant une vieille dame qui ressemblait à une sorcière. En raison de la présence de cette vieille dame, le magasin ressemblait plutôt à un magasin qui gérait de la médecine quelque peu douteuse.

« Excusez-moi. Je voudrais vendre des pierres de monstre. » (Jin Shindo)

« Très bien ! Quel genre de pierres de monstre ? » (vieille dame)

Je posai alors sur la table, une à une, chacune des pierres de sorcier gobelin.

« Hmm, avez-vous battu ce gobelin de haut rang ? Je vais vous acheter une pierre de monstre pour 3000 pièces de fer par pierre. » (vieille dame)

« Puis-je vous vendre toutes les trois ? Et s’il vous plaît, achetez aussi ces autres pierres de monstre avec. » (Jin Shindo)

Après avoir dit cela, je lui présentai toutes les pierres de monstre dont je disposais. La vieille dame fut un peu étonnée.

« Quel garçon incroyable ! Il semblerait que vous soyez vraiment habile. Avez-vous eu toutes ces pierres sur des gobelins se trouvant dans la forêt ? » (vieille dame)

Après tout, c’était une forêt aux Gobelins. Le nom officiel était incontestable. Err, et dire que je suis habile, alors que je viens d’avoir un combat approprié pour la première fois qu’hier.

« Oui, depuis quelque temps, je me suis battu dans la forêt en les amassant. » (Jin Shindo)

« Cette forêt contient aussi un général gobelin, ceci est un démon considérablement puissant. Prenez soin de vous, s’il vous plaît. » (vieille dame)

Je ne pouvais donc pas lui dire que j’allais maintenant le chasser et le tuer...

« Bon, cela fait un total de 37'000 pièces de fer. S’il vous plaît, attendez une minute, parce que je dois prendre quelques grandes pièces d’argent à l’intérieur de la boutique. » (vieille dame)

« Puis-je aussi avoir quelques pièces plus petites qui sont plus faciles à utiliser ? » (Jin Shindo)

« D’accord. » (vieille dame)

« Merci beaucoup. » (Jin Shindo)

Ce ne fut que l’argent que nous avions pu faire ce matin. Après ça, nous continuâmes nos achats dans le magasin général. J’avais acheté un sac à dos pour mettre les objets que nous avions achetés. En plus de cela, nous avions aussi acheté des potions pour les situations d’urgence. Cette potion était le même qu’on voyait dans nos fantasmes concernant ce genre de monde. Elle refermait toutes les plaies quand vous la buviez, mais elle coûtait 2'000 pièces de fer par bouteille. C’était quelque peu cher. Après le prochain combat, donc après avoir obtenu la [Magie Blanche], nous pourrions ne plus en avoir besoin.

Quand j’avais regardé la carte, j’avais vu que les armes et les armures n’étaient pas disponibles dans un vaste choix. J’avais quand même pu trouver un plastron léger et des gantelets de fer juste pour être plus en sécurité. J’avais pensé que cela allait augmenter nos chances de victoire.

Après cela, nous partîmes pour la forêt aux gobelins après avoir pris un déjeuner à l’hôtel et ainsi qu’une courte pause pour nous reposer.

« Bon, nous allons enfin affronter ce général gobelin ! » (Sakura Kinoshita)

« Oui, je vais aller confirmer son statut. » (Jin Shindo)

Avant cela, j’avais donné beaucoup de mes statistiques et compétences pour renforcer la puissance de Sakura. Je lui avais donnée en plus de [Renforcements du Corps] ainsi que de la magie, même si pour le moment, cela n’était qu’une petite partie. Comme le [Bâton de Mage Gobelin] augmentait la puissance magique, je lui avais aussi donné [Maîtrise des Masses]. Comme cela, elle pourra frapper avec.

Au moment où nous sommes entrés dans la forêt, j’avais vérifié la carte pour constater que le général gobelin était en mouvement. Il se trouvait dans la zone où la magie avait été utilisée. Son groupe était de treize gobelins, lui non compris. Mais aucun autre utilisateur de magie à part le soigneur gobelin. Le chaman était plus profondément dans la forêt et était statique... Je supposais donc qu’il voulait bel et bien rester seul.

« Je vais vous expliquer la prochaine stratégie. » (Jin Shindo)

« D’accord ! » (Sakura Kinoshita)

Je devais laisser Sakura agir cette fois-ci.

« D’abord, nous lancerons une attaque-surprise à l’aide de la magie. Nous devons réduire leur nombre si possible, mais attention, il ne faut pas frapper le général ou le guérisseur. Alors qu’ils seront confus, je vais m’approcher du guérisseur et lui prendre sa [Magie Blanche] avant de le tuer. Ensuite, je vais prendre les compétences et statistiques du général tout en battant les gobelins les plus faibles qui seront à proximité. Je vais devoir les tuer sans rien leur voler, sauf pour les compétences du général et du soigneur. Sakura, s’il vous plaît, vous devez lancer de la magie sur les ennemis qui se trouveront loin de moi. » (Jin Shindo)

« Et que dois-je faire lorsque l’ennemi s’approchera de moi ? » (Sakura Kinoshita)

J’avais fait pratiquer l’art du bâton de Sakura ainsi que sa magie avant d’entrer dans la forêt. Ses mouvements étaient encore maladroits, mais elle ne sera pas facile à tuer par d’autres gobelins, à l’exception du général bien sûr.

« Dans ce cas, nous allons devoir examiner ce qu’ils feront. Vous êtes assez forte pour gérer trois ou quatre individus sans danger. Il suffit de se concentrer sur l’esquive et les attaquer quand vous avez une possibilité. La magie de type « mur » peut aussi être utilisée pour vous protéger. » (Jin Shindo)

Q : Quel est l’effet de la magie de type "mur" ?

R : Un mur de chaque attribut apparaîtra à une position désignée. Le rayon de positionnement est de deux mètres. La portée effective peut être modifiée avec le montant de magie consommée.

« Entendue. Et que dois-je faire si 5 ou plus viennent vers moi ? » (Sakura Kinoshita)

« Dans ce cas, courez vers moi, parce qu’ainsi, je vais m’occuper d’eux. » (Jin Shindo)

« D’accord. » (Sakura Kinoshita)

Quand j’eus fini de donner les instructions à Sakura, je revérifiai la carte et confirmai la position du général et de tous les ennemis autour de lui. Je ferais aussi mieux de prendre l’épée du général, il semblerait qu’elle soit bien mieux que l’épée d’épéiste.

Effectif ennemi :

  • Gobelin x 8

  • Épéiste Gobelin x 2

  • Chevalier Gobelin x 1

  • Prêtre Gobelin x 1

  • Général Gobelin x 1

Chevalier Gobelin
Niveau :
5
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 1] [Maîtrise de la Lance Niv. 1] [Maîtrise du Bouclier Niv. 1] Équipement : [Lance de chevalier gobelin] [Bouclier de chevalier gobelin]

[Lance de chevalier gobelin] Classification : Lance
Rareté : Commun

[Bouclier de chevalier gobelin] Classification : Bouclier
Rareté : Commun

Prêtre Gobelin

Niveau : 5
Compétence : [Magie Blanche Niv. 2]
Équipement : [Bâton de Mage Gobelin]

Remarque : Le Prêtre Gobelin porte un manteau blanc.

Général Gobelin

Niveau : 8
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 3] [Maîtrise de l’Épée Niv. 3] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 2]

Équipement : [Épée de Général Gobelin]

[Épée de Général Gobelin] Classification : Épée à une main
Rareté : rare
Pouvoir Spécial : Recul

La rareté n’est pas très élevée, mais elle possédait un Pouvoir Spécial. Je pensais qu’il pourrait être intéressant de l’utiliser en frappant mes ennemis pour ainsi les faire chanceler. Mon épée étant juste celle d’un épéiste et je voulais donc, profiter de cette occasion pour changer mon arme. Donc je devais ne pas oublier de la ramasser à la fin.

Après avoir tout vérifié une dernière fois, je donnai le signal de départ et nous commencions nos chants. Nous visions tous les deux les gobelins se trouvant loin du prêtre et du général.

« « Boule de feu » » (les deux)

Nos attaques frappèrent les monstres que nous avions visés et ils furent soufflés au loin par l’impact. Mon sort avant touché en pleine tête, tandis que la magie de Sakura avait touché un des bras. Le sien était toujours en vie, donc cela voulait dire qu’elle ne fût toujours pas capable de tuer.

Pendant que les gobelins étaient surpris, je dégainai mon épée tout en me précipitant vers le prêtre. Le général semblait chercher la source de l’attaque.

« Gururu, gyaoooooo » (général)

Il usa sûrement de ces compétences [Commandement Niv. 2] et [Inspiration Niv. 2], car les gobelins se calmèrent presque immédiatement. Mais j’étais déjà à moins de deux mètres du prêtre, je commençai immédiatement à voler ses compétences. Sa [Magie Blanche] se transférait bien trop lentement à mon goût.

Le général vint sur moi, et commença à m’attaquer au moyen de son épée. Tout en continuant à être proche du soigneur et en continuant à prendre sa compétence, j’esquivais les attaques portées contre moi. Le général s’était automatiquement déplacé pour protéger son guérisseur, et ainsi ils étaient tous deux encore dans la portée de deux mètres de ma capacité, ce qui me permettait de continuer à siphonner ce que je voulais. Très pratique.

Comme je ne devais pas attaquer le guérisseur ou le général, j’avais juste à faire attention de ne pas recevoir d’attaques.

Mais le taux de transfert de la [Magie Blanche] était quelque peu mauvais.

Le général me frappait sans arrêt et moi j’étais obligé d’esquiver en profitant d’une occasion propice pour tuer un des autres gobelins à proximité. Je n’avais aucun problème à tuer les autres gobelins, à part le guérisseur et le général, donc j’essayais de réduire leur nombre dès que j’avais une possibilité.

Seuls deux gobelins avaient pris pour cible Sakura. Le reste des gobelins, y compris les deux épéistes, me ciblait. J’étais donc entouré par beaucoup de gobelins, mais maintenant j’avais pu quelque peu réduire le nombre des gobelins de faible puissance à seulement cinq.

« URAA! » (Jin Shindo)

Je frappai l’un d’eux à proximité, mais je ne pouvais pas me battre à ma puissance maximale, car le général et le guérisseur étaient toujours à proximité. En outre, la défense apportée par l’équipement du gobelin Chevalier était trop élevée, je ne pouvais donc pas le vaincre à l’heure actuelle.

On ne peut rien y faire, mais j’avais besoin d’attaquer un peu le général. Ceci serait tout à fait satisfaisant si leurs mouvements devenaient moins efficaces après ça. Le général gobelin se décala légèrement à la suite de mes attaques et j’utilisai donc cette ouverture pour me rapprocher de soigneur et ainsi, je pus finir de récupérer sa [Magie Blanche] comme la portée s’était réduite.

« Mange ça, le soigneur ! » (Jin Shindo)

Après avoir fini de voler ses statistiques, je devais le finir rapidement. En raison de la limite de place disponible, je le frappai directement de toutes mes forces. Cela serait peut-être exagéré en vue de l’armure en carton du guérisseur.

Et alors...

« Gyagyaaaaaaaa » (général)

Le général se plaça à ce moment-là devant le guérisseur. Pour le protéger ? Il pourrait penser qu’il arriverait à encaisser le coup et à récupérer sa vie comme le guérisseur était toujours présent. Mais cette attaque ne pouvait plus être arrêtée. Ce coup réduisit alors les points de vie du général à zéro. Tout ce que j’avais vu dans son statut sembla s’effondrer devant mes yeux. Toutes ces caractéristiques et compétences telles que [Commandement] et [Inspiration] étaient perdues, car je ne pouvais rien prendre sur un cadavre.

« Ehh ~~~! Merde ~~~ ! Le général est en train de mourir ~~~ ! » (Jin Shindo)

C’était vraiment quelque chose d’inattendu. Le général pensait qu’il pouvait supporter mon coup et protéger son guérisseur sans savoir que j’avais été en douceur avec eux jusqu’à présent. Comme il pensait qu’il pourrait récupérer avec la magie si son soigneur ne mourait pas. Il ne savait pas que son guérisseur n’avait plus de [Magie Blanche]. Finalement, mon choix de baisser la vie en prévision de la fin avait été un mauvais choix que je payais maintenant. Quand on analyse les valeurs, si ses points de vie avaient été vraiment au maximum, il aurait été possible pour lui de résister à ce coup.

Le résultat final était que je ne pouvais plus prendre toutes les compétences et statistiques du général.

Jin, Niveau augmenté !!!

Oh, un niveau.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Jin-kun ? » (Sakura Kinoshita)

Sakura demandait cela alors qu’elle esquivait l’attaque d’un gobelin.

« Le général a été tué à cause d’une erreur. Je n’ai pas pu prendre ses compétences. » (Jin Shindo)

« ... Alors, qu’est-ce que vous allez faire dans ce cas ? Prendre le reste ? » (Sakura Kinoshita)

Les gobelins devinrent paniqués quand ils virent que leur général était tombé. Il semblerait que quand l’utilisateur de [Commandement] et [Inspiration] meurt, le moral baisse instantanément.

« Non. Exterminons-les. » (Jin Shindo)

Je libérai ma colère sur le reste des gobelins et les exterminai sans prendre quoi que ce soit, mais ceci me donna en échange, plein de points d’expériences.

Il ne me fallut pas énormément de temps pour exterminer le reste des gobelins. Cependant, mon esprit était toujours obscurci par mon échec.

« Haa ! Pas bien !!! » (Jin Shindo)

« C’est bon. Je suis sûre que vous aurez la chance de les obtenir à nouveau. » (Sakura Kinoshita)

Oui, vous avez raison. Mais je pense toujours que ma stratégie était une erreur et que j’avais pris la mauvaise décision dans tous les cas...

[Puissance de la Vie et de la Mort] est devenue niveau 2.

Une nouvelle capacité a été libérée.

Devient : [Puissance de la Vie et de la Mort (Prendre et Donner) Niveau 2]

Les compétences et les statistiques des monstres qui ont été tués par le propriétaire de cette capacité peuvent être maintenant récupérées. Mais il est impossible de les redonner à un cadavre. De plus, le transfert n’est plus possible si la pierre de démon est retirée au préalable.

« Attendez un instant ~~~ ! » (Jin Shindo)

J’avais involontairement crié cela. Le moment choisi était bien trop parfait. Pourquoi devient-il utilisable dans un moment comme celui-ci ? Oh, mon niveau était maintenant rendu à 5. Je suppose que la condition pour débloquer le Pouvoir Spécial était de posséder ce niveau.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Vous vous êtes soudainement mis à crier. » (Sakura Kinoshita)

« Ma capacité [Puissance de la Vie et de la Mort (Prendre et Donner)] vient de monter de niveau, elle me permet désormais de prendre aussi sur les cadavres. » (Jin Shindo)

« Félicitations ! Nous pouvons maintenant voler les statistiques et monter de niveau en même temps. En plus, nous pouvons utiliser pleinement nos différences de puissance pour ainsi raccourcir le temps des combats. » (Sakura Kinoshita)

« Oui, vous avez entièrement raison. Nos prochaines actions vont devenir plus faciles grâce à ça. » (Jin Shindo)

Je vois, ainsi l’une des difficultés majeures auxquelles nous étions confrontés jusqu’à présent venait de disparaître... Il était même possible de prendre les statistiques et compétences du général gobelin.

Je me rapprochai alors du cadavre du général et commençai à lui prendre ces compétences. Grâce à cela, j’avais pu tout lui prendre en étant en sécurité. Je saisis aussi l’occasion pour voler les autres gobelins.

Après cela, il fut le temps de recueillir toutes les pierres de monstre. J’essayais déjà d’estimer le prix de vente d’une pierre d’un général gobelin. Il devait être très élevé. Avec la vente de toutes ces pierres, j’étais sûr de pouvoir finir les préparatifs pour pouvoir quitter ce village.

Finalement, le dernier gobelin intéressant dans la forêt était...

Je vérifiai avec la carte la position du chaman qui était seul et nous nous dirigeâmes pour le tuer.

Shaman Gobelin

Niveau : 5
Compétence : [Magie Noire Niv. 1] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1]

Comme il possédait des compétences intéressantes que nous n’avions jamais vues auparavant, il nous fallait les récupérer. Je ne fis pas dans les demi-mesures et je chargeai de toutes mes forces, le "pauvre" gobelin qui ne put rien faire d’autre que mourir, ma vitesse étant tellement importante dû à mes statistiques combinées à une compétence de [Renforcement du Corps Niv. 7]. Je n’avais donc pas pris le temps de voler quoi que ce soit, et l’avais simplement coupé en deux d’un seul coup d’épée.

Je pris ensuite ses compétences [Magie Noire] [Enchantement] et [Possession] sur le cadavre encore tout chaud du gobelin avant de repartir vers le village.

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Niveau : 6
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 4 → 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 2 → 4] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 3 → 5] [Maîtrise du Bouclier Niv. 0 → 1] [Magie de Feu Niv. 0 → 1] [Magie de Glace Niv. 0 → 1] [Magie du Vent Niv. 0 → 1] [Magie de Terre Niv. 0 → 1] [Magie de la Foudre Niv. 0 → 1] [Magie de l’Eau Niv. 0 → 1] [Magie Noire Niv. 0 → 1] [Magie Blanche Niv. 0 → 2] [Enchantement Niv. 0 → 1] [Possession Niv. 0 → 1] [Commandement Niv. 0 → 2] [Inspiration Niv. 0 → 2] Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (Prendre et Donner) Niv. 2] [Clairvoyance Niv. — ] [???] [???] [???] [???] [???]
Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial
Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Niveau : 4
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 3 → 5] [Maîtrise des Masses Niv. 0 → 4] [Magie de Feu Niv. 0 → 1] [Magie de Glace Niv. → 1] [Magie du Vent Niv. → 1] [Magie de Terre Niv. → 1] [Magie de la Foudre Niv. 0 → 1] [Magie de l’Eau Niv. 0 → 1] [Magie Noire Niv. 0 → 1] [Magie Blanche Niv. 0 → 2] Pouvoir Spécial [???]
Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

 

***

Chapitre 5 : Résolution de Tuer et Évasion du Village

Tout ce qui concernait les gobelins était maintenant terminé. Après avoir quitté la forêt, nous nous dirigeâmes vers le village, et alors, Sakura me demanda.

« Bientôt, Jin-kun, laissez-moi tuer un monstre. » (Sakura)

« C’est si soudain. Y a-t-il quelque chose qui vous a fait changé d’avis ? » (Jin)

Je suppose qu’elle avait fini de se préparer mentalement à la suite. Dans ce cas, elle avait bien plus de tripes que je pensais...

« Oui. À l’heure actuelle, je ne peux rien faire d’autre que servir d’appât. Alors, comment pourriez-vous dire que j’ai été utile ? Pour être honnête, ce rôle est plus comme si j’obligeais tout le fardeau sur vous seul. » (Sakura)

Si vous dites honnêtement les choses. Les combats comme ceux d’aujourd’hui deviendraient beaucoup plus faciles pour moi, si j’avais toutes les statistiques que j’avais remises à Sakura. Même si je devais me battre contre ces généraux et autres dans mon état actuel, je ne pensais pas que je perdrais non plus. Bien que cela puisse me prendre bien plus de temps.

« Je ne suis bonne à rien, sans aucune utilité, complètement inutile. Je veux vous être utile, même si cela n’est qu’un petit peu. » (Sakura)

Je vois. Elle ne s’était pas préparée et elle ignorait donc le conflit quand il s’était produit. Mais j’étais certain que je pourrais lui faire surmonter cette situation.

« Bien que vos capacités aient été bien renforcées, vous ne pourriez pas en profiter tout comme moi... » (Jin)

Avec la capacité de [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 2] qui me permettait de prendre les statistiques des monstres morts ainsi que d’obtenir de l’expérience. Et grâce à ce pouvoir, je n’avais pas à faire le coup de finition par moi-même. Je pouvais donc laisser Sakura le faire sans renoncer aux capacités volées. Bien sûr, je devrais renoncer à une certaine quantité d’expériences.

« Oui, laissez-moi essayer. Je veux pouvoir agir en cas d’urgence. Je n’arrêterai pas jusqu’à cela devienne naturel pour moi. » (Sakura)

Je vois, il était plus efficace que je fasse moi-même le coup décisif, mais dans certains cas, je ne pourrais pas le faire. Et dans ce cas-là, avoir déjà l’expérience de porter un coup final pourrait avoir un effet positif.

« Compris. Je vais les affaiblir et leur prendre leurs compétences afin que vous puissiez les achever. Avec un coup à l’estomac. » (Jin)

« Non, faire un coup de poing dans leur estomac est impossible pour moi. » (Sakura)

Impossible ? Le coup de poing dans l’estomac est pourtant fort. Pensai-je à la suite du déni de Sakura.

« Pour commencer, je prévoyais plutôt de les vaincre avec la magie à longue distance et par la suite, avec mon bâton. Les coups de poing sont quelque peu... » (Sakura)

Il n’y a aucun avantage à vaincre un monstre à mains nues, surtout quand vous aviez aussi une arme.

« Heu, c’est... » (Sakura)

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » (Jin)

Elle fit une expression indescriptible, alors je devais lui demander à nouveau plus d’informations.

« Si possible, je ne voudrais pas commencer par un type humanoïde comme les gobelins... » (Sakura)

En effet, la réticence à tuer un monstre de type humanoïde pourrait bien être grande. Et ceci me fit remarquer un fait important.

Hein, n’avais-je pas vaincu que les gobelins ?

Je répondis à Sakura tout en étant étonné que tous les ennemis que j’avais vaincus jusqu’à présent étaient des gobelins.

« Compris. Ne vous inquiétez pas parce que je peux utiliser la carte pour rechercher un monstre autre que les gobelins. » (Jin)

« Oui, je veux prendre une certaine distance et les vaincre d’abord, au moyen de la magie, et ensuite c’est avec mon bâton. Après cela, je vais vaincre les gobelins avec la magie et le bâton. Alors pourriez-vous m’aider à plusieurs reprises pour réussir cela ? » (Sakura)

Je vois, c’était mieux que je le pensais. Faire cela lui permettra de s’habituer graduellement à des attaques magiques et aux corps à corps. Cela devrait fonctionner puisqu’elle se sentirait avoir moins de réticence à tuer un monstre non humanoïde. Mais quant à moi, j’avais seulement frappé dans le ventre des gobelins. C’était irréfléchi. Parce que cela ne me dérangerait pas énormément, je devrais au moins la laisser combattre quelques fois pour voir, et aussi répéter chaque situation.

« Compris. Mais s’il vous plaît, dites-moi si l’évolution vers la prochaine situation de test est trop pénible. Je connais vos sentiments, alors je ne veux pas que vous vous hâtiez trop. » (Jin)

« D’accord. Merci beaucoup. » (Sakura)

Je confirmai alors la position de l’ennemi avec la carte.

« Hoo ! Il y a un slime de l’autre côté du chemin. Vous devriez le vaincre facilement à l’aide de la magie. » (Jin)

« Slime ? Quel genre de ceux qu’on trouve dans les jeux ? Le genre mignon ? Ou le genre horrible ? » (Sakura)

Leurs caractéristiques n’avaient pas de grandes différences, mais leurs capacités variaient. J’informai donc Sakura des détails que j’avais pu voir.

« Normalement, ils sont du genre horreur. Vraisemblablement comme du mucus. » (Jin)

« Wash ! » (Sakura)

Ce n’était pas un type adorable.

« Eh bien, vous pourriez être plus réticent si c’était du genre mignon... » (Jin)

« Oui... » (Sakura)

J’étais celui qui laissait une fille se battre contre un monstre de type gel. Suis-je un pervers ? Non, car je ne l’avais jamais forcée à le faire...

Après avoir marché pendant cinq minutes, nous arrivâmes, et ainsi nous pûmes voir l’aspect du slime. Le slime n’était rien de plus qu’un morceau de mucus dégoulinant. Alors, je confirmai ses caractéristiques.

Un slime sauvage est apparu.

Slime

Niveau : 2
Compétence : [Absorption Niv. 1] [Division Niv. 1]

Description : Un monstre de couleur bleu clair constitué de mucus.

Pourrais-je... me diviser, une fois que j’aurais pris les compétences [Absorption] et [Division], qui apparaissaient dans son statut. Ce ne serait pas génial si mon bras s’arrachait à cause de cela. Ces capacités pourraient lentement régénérer mon corps, mes membres et même mon visage...

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi regardez-vous ainsi dans le vide ? » (Sakura)

« Quoi !? » (Jin)

La voix de Sakura me retira de mon propre monde fantastique pour revenir dans le monde fantastique nommé Arc.

« Eh bien, je m’imaginais que mon bras avait été arraché. » (Jin)

« C’est quelque peu effrayant. » (Sakura)

Quand je pensais que je pourrais me diviser en plus d’une centaine de personnes. Ceci, c’était vraiment effrayant...

« Je ne peux pas frapper le ventre de cette chose... » (Sakura)

« Où est son estomac... ? » (Jin)

Q : Puis-je me séparer à l’aide de cette compétence ? Est-ce qu’il y a un estomac quelque part dans un slime ?

R : Vous ne pouvez pas être divisé. Elle ne peut pas être utilisée par d’autres races même si elles ont cette compétence. La zone qui peut être appelé un estomac n’existe pas dans les slimes.

Le slime se rapprocha au cours de notre banale discussion. Pour le moment, je fis prendre une certaine distance à Sakura. Le slime déplaça son corps et me sauta dessus. J’esquivai son attaque et commençai à prendre ses caractéristiques et compétences.

J’étais vraiment impressionné dans mon cœur de voir le slime bouger son corps comme dans un film fantastique.

Le Slime me fonça dessus à plusieurs reprises, mais j’évitai chacun de ses assauts. Cela pourrait être dommageable si je l’avais frappé avec mon épée.

Pour être honnête, je pouvais prédire que cette chose n’était pas très forte. Je pouvais donc lui prendre toutes ses capacités tout en l’évitant. Oh ! Et bien sûr, ses mouvements étaient devenus plus lents par rapport au début.

« Sakura ! J’ai fini de tout lui voler. S’il vous plaît, attaquez-le avec votre magie ! » (Jin)

« D’accord ! » (Sakura)

Après que j’ai crié, Sakura commença son incantation. Comme l’ennemi avait été affaibli, un seul sort de magie de type boule élémentaire serait largement suffisant. Son chant d’incantation sembla finir à peu près cinq secondes plus tard.

« Boule de feu ! » (Sakura)

La boule de feu frappa le slime devenu lent, réduisant ses points de vie à 0. Ainsi, la première subjugation de Sakura se fit ainsi.

« Merci pour votre dur labeur. Comment était-ce ? » (Jin)

« C’était inopinément bien... Alors ensuite, en tuer un avec mon bâton. » (Sakura)

Son ton était stable, son expression n’avait pas du tout changé. Je pensais donc qu’elle allait bien.

En passant, je ne pouvais pas utiliser [Absorption] et [Division], tout comme Sensei me l’avait annoncé.

« Compris. Puisque vous devez être proche pour le frapper avec un bâton, la prochaine fois, vous devrez vous battre au corps à corps. » (Jin)

« D’accord ! » (Sakura)

Je vérifiai alors la carte et confirmai l’emplacement exact, avant de me diriger vers le slime le plus proche. Je fis la même chose que la dernière fois, et je laissai Sakura s’en occuper après que j’eus pris toutes ses caractéristiques.

« Prends ça ! » (Sakura)

Un seul coup du bâton écrasa le slime, le tuant instantanément.

« Je vais toujours bien, même après ça... » (Sakura)

Son visage me semblait bien plus complexe qu’auparavant. Mais il semblerait qu’elle soit encore correcte pour l’instant, mais le prochain sera plus difficile, car cela sera un gobelin.

« Votre prochaine étape est de vaincre un gobelin avec de la magie, n’est-ce pas ? » (Jin)

« Oui, je pense que cela serai correct. » (Sakura)

Comme les gobelins apparaîtront toujours pour nous attaquer, même si nous ne les cherchons pas, nous avions donc décidé de nous diriger vers le village. Et comme je l’avais prédit, un gobelin arriva devant nous, alors que nous n’avions marché que pendant 5 minutes. Je maintins une distance de deux mètres entre nous, tout en prenant toutes ses caractéristiques et compétences.

« Boule de feu. » (Sakura)

Les flammes frappèrent le gobelin, enlevant tous ses points de vie.

Sakura s’accroupit alors sur place et regarda vers le sol.

« Le prochain sera le dernier, alors, pouvez-vous continuer ? » (Jin)

« S-s’il vous plaît, laissez-moi me reposer pendant un petit moment. » (Sakura)

Elle semblait avoir mal supporté le dernier combat. Comme je ne voulais pas qu’elle exagère, je la laisse se reposer un petit moment. Cinq minutes plus tard, je me levai.

« Je suis désolée. Permettez-moi, une fois de plus, de tuer le prochain avec de la magie. » (Sakura)

« Compris. Attendez un petit peu. » (Jin)

Je recherchai alors un gobelin avec la carte.

« Allons-y. Il y a beaucoup de gobelins par là-bas. » (Jin)

« J’attends cela avec impatience. » (Sakura)

Il y avait plusieurs gobelins dans la zone où nous étions arrivés. Je laissai Sakura achever trois d’entre eux, car je pensais qu’elle serait capable de le supporter.

« Bon. Le prochain doit être vaincu au corps à corps à l’aide de votre bâton. » (Jin)

« Oui, allons-y. » (Sakura)

*

Sa main maintenait fermement le bâton de magicien.

Elle s’approcha alors du gobelin dont les capacités avaient été volées et le frappa.

« Sakura ! Allez-y ! Finissez-le ! » (Jin)

« Oui !... Heu ! » (Sakura)

Le gobelin fut frappé. Bien sûr, ce gobelin tomba raide mort. Bref, Sakura avait tué pour la première fois, un monstre humanoïde avec ses propres mains.

« Comment était-ce ? Est-ce que cela a été trop difficile ? » (Jin)

« Oui, je me sens un peu malade à cause des sentiments que j’ai ressentis quand j’ai tué ce monstre humanoïde. Cela me semble difficile de s’habituer à faire cela. » (Sakura)

« Eh bien, ceci pourrait être difficile de s’habituer tout comme moi je l’ai fait. En vérité, vous n’avez pas besoin de vous y habituer totalement. Mais cela m’aidera en cas de situations d’urgence. » (Jin)

« D’accord. Cela me convient ainsi. » (Sakura)

Elle semblait avoir une certaine confiance en elle. Je ressentis alors un peu de soulagement en voyant cela.

« Il y a une chose que je voudrais vous demander... » (Sakura)

« Qu’est ce que c’est ? » (Jin)

« C’est à propos de votre ton. Quand vous m’avez dit de le tuer, vous m’avez dit "Allez-y !” Mais quand vous me parlez en temps normal, votre ton est plus doux. Je m’intéresse donc à ce sujet depuis un certain temps. Je voudrais savoir pourquoi il y a cette différence. » (Sakura)

Est-ce que c’était apparu pendant un court instant ? Comment devrais-je le lui dire ? Sakura me semblait très sensible au ton de ma voix et donc, je n’utiliserai jamais ce ton quand je lui parlais en temps normal.

« Oh. C’est vrai. C’était le ton que j’utilise habituellement, mais je ne veux absolument pas l’utiliser. » (Jin)

« Vraiment ? Pourriez-vous parler avec ce ton ? » (Sakura)

« Alors, désolé d’avoir été un peu impolie... Est-ce correct ? C’est mon ton habituel. N’est-ce pas un ton un peu trop rude pour parler avec une fille d’une autre classe ? Est-il assez bien pour cela ? » (Jin)

Sakura rougit à ma réponse. Et elle me regardait avec ses yeux légèrement luisants alors qu’elle me répondit.

« C’est correct pour moi. Alors, s’il vous plaît, gardez votre ton... » (Sakura)

Cela semblait toucher le cœur de Sakura d’une certaine façon. En plus, c’était plus confortable pour moi, alors je garderai à l’avenir ce ton quand je parlerai avec Sakura.

« Compris. Mais vous avez également fait de votre mieux. Ne vous êtes-vous pas habituée aux combats, dans ce si court laps de temps ? » (Jin)

« Non. J’ai juste tué des ennemis impuissants. Je ne peux pas vraiment dire que c’était des combats réels. » (Sakura)

Vraiment ? Alors peut-être que je devrais changer un peu mon idée. Pensai-je.

« Alors, je vous laisserai vous battre seule la prochaine fois. Contre une personne qui n’a pas été privée de ces statistiques. Mais il est déjà trop tard pour aujourd’hui... » (Jin)

« Oh, vraiment. Je voudrais faire l’expérience du combat au corps à corps une fois de plus avant de rentrer. » (Sakura)

« Vous êtes vraiment la meilleure. Je n’ai jamais tué une vraie personne. Mais, j’ai l’intention de travailler dur afin de pouvoir tuer une vraie personne. Alors, ensemble, faisons de notre mieux. » (Jin)

Alors que je disais cela, Sakura sembla terriblement surprise par mes mots et par mon enthousiasme.

« N’est-ce pas un obstacle trop élevé ? Je veux dire, vous comptez tuer une personne et non un monstre, n’est-ce pas ? » (Sakura)

« Oui. C’est mon choix, car je ne montrerai aucune pitié envers les gens qui sont hostiles envers nous. Je vais en premier, m’échauffer avec un voleur. Ils sont près de notre prochaine destination. » (Jin)

« Des voleurs sont proches d’ici ? La carte qui permet de tout détecter est vraiment... » (Sakura)

Selon la carte, environ dix voleurs s’étaient rassemblés près de la forêt proche de la prochaine ville qui sera notre future destination. Ils étaient sûrement dans une cachette, car ils étaient tous au même endroit. Je les écraserai plus tard.

« Oui, j’ai pour projet de les vaincre. » (Jin)

« Cela me semble quelque peu difficile, mais je sais qu’avec vous, tout ira bien. » (Sakura)

À ces mots, je ne peux m’empêcher de rougir et d’être embarrassé alors que Sakura me faisait des éloges. Ce serait très mauvais que je réagisse mal à cela, surtout que Sakura semblait très sensible à propos de cela.

Comme il commençait à faire sombre, nous avions décidé de retourner rapidement en ville. Nous en avions profité pour tuer instantanément tous les monstres qui croisaient notre route.

Une fois arrivé dans le village, avant que la nuit soit vraiment totalement là, je vendis toutes les pierres de monstres que nous avions récoltés.

« Ho fantastique ! N’est-ce pas une pierre de général gobelin ? Une pierre de ce niveau coute environ 50’000 pièces de fer. » (commerçante)

C’était la même mamie que pendant la journée. Elle devint surprise quand elle vit la pierre du général.

Avoir subitement 50’000 pièces de fer était vraiment super. Je n’aurais jamais pensé qu’il valait 50 fois le prix d’une pierre d’un gobelin de base. Et en plus, j’avais maintenant l’épée que j’utilisais désormais. Je ne voulais surtout pas la vendre. La pierre du soigneur nous rapporta 4000 pièces et celle du sorcier 3000. Les chevaliers, quant à eux, étaient vendus à 2000 pièces. Après avoir tout vendu, nous avions reçu la somme de 70’000 pièces de fer. Avec cela, notre argent nécessaire pour le voyage était fin prêt.

Comme il nous restait encore un peu de temps avant d’aller dormir, je décidai qu’il fallait faire, maintenant, un maximum de préparatifs pour le voyage. Notre prochaine destination qui avait été décidée après discussion avec Sakura était une ville légèrement plus grande que celle-là, à une journée de voyage. Je devais aussi m’assurer que nous campions un peu pour nous y habituer avant de plus longs trajets.

« Une tente pour deux personnes serait le mieux, car deux tentes pour une seule personne seront beaucoup plus lourdes à transporter. » (Jin)

« Oui, cela me convient. » (Sakura)

Hier, nous avions dormi tous les deux dans la même chambre d’hôtel, et aucun événement charmant ne s’était produit. Notre distance entre nous diminuera davantage dans le cas d’une tente. Sakura s’habituera à cela ou deviendra paralysée en fonction de si elle se révélait capable de le supporter.

« Un sac de couchage, de la nourriture pouvant se conserver longtemps... » (Jin)

Pour permettre à deux personnes de voyager, il fallait beaucoup de choses, ce qui fit beaucoup augmenter le poids de nos bagages. Tout le matériel pour notre prochain voyage me couta en tout et pour tout, 30’000 pièces de fer. Après cela, nous partîmes à l’hôtel pour manger notre souper et parler un peu avec l’aubergiste.

« Deux seaux, s’il vous plaît. » (Jin)

Comme prévu, il était difficile pour les lycéens qui vivaient avant dans le Japon moderne de ne pas prendre un bain pendant deux jours. Au moins, je voulais nettoyer mon corps. Je pourrais aussi prendre une douche avec une boule d’eau, mais je ne pouvais pas me mettre nu dehors...

Nous avions décidé d’aller à tour de rôle pour nous nettoyer dans la chambre tandis que l’autre prétendait aller boire au rez-de-chaussée. Et nous fermions la porte afin que personne ne puisse entrer dans la pièce de façon imprudente.

Un incident inutile pourrait rompre notre relation. Ce n’était pas encore le moment d’être impatient.

« Bonne nuit, Sakura. » (Jin)

« Bonne nuit, Jin-kun... » (Sakura)

Nous avions décidé de dormir un peu plus tôt aujourd’hui. Mais je n’avais pas oublié de distribuer les caractéristiques et compétences que j’avais prises avant d’aller dormir. En passant, j’avais donné une petite partie des capacités que je possédais quand je lui avais transféré cela.

Je pensais que ce ne serait pas bien de donner toutes les compétences et caractéristiques que j’avais obtenues avec ma capacité à Sakura.

Eh bien, ceci pourrait être un peu spécial du point de vue des gens communs. Mais la personne elle-même avait dit. "Je tombe souvent dans un endroit sans obstacle." Il semblerait que Sakura-san soit une personne maladroite...

Le lendemain, je vis une foule en dehors quand je regardai par la fenêtre. Je vérifiai donc à l’aide de la carte et je vis que quatre soldats de la capitale se dirigent par ici.

« Sakura. Des soldats de la capitale sont en train de venir par ici. » (Jin)

« C’est... Sont-ils venus pour nous ? » (Sakura)

La possibilité n’était pas inexistante. Ils avaient sûrement besoin de voir nos corps pour être sûrs... Ou peut-être est-ce en relation avec les soldats dont j’avais volé leurs caractéristiques.

« Examinons un peu la situation. Que faisons-nous si nous sommes leur objectif ? » (Jin)

Je pourrais vaincre plusieurs soldats. Les informations que j’avais vues sur la carte étaient suffisantes pour m’indiquer que je pouvais les vaincre. Mais nous ne voulions pas créer du trouble dans la zone. Heureusement hier, nous avions pu terminer les préparatifs pour le voyage. Nous n’avions donc aucun problème dans le cas où nous devrions rapidement quitter ce village.

« Pour moi, nous devrions partir du village aussi rapidement que nous le pouvons avant qu’ils ne nous trouvent. Mais il ne me serait pas difficile de les exterminer si nécessaire. Je peux le faire si vous le voulez... » (Jin)

Il y avait plusieurs choix de destination depuis ce village. Il sera donc difficile pour nos poursuivants de nous suivre après notre départ. Mais il leur sera possible de nous pourchasser aussi longtemps que nous resterons dans ce pays. Nous devrions donc quitter ce royaume dès que possible.

Il avait encore quelques chances qu’ils viennent ici, juste pour acheter des pierres de monstres. Ou ceci pourrait être quelque chose de plus sombre... Dans ce cas, ils en auraient après l’argent que nous avions reçu pour avoir vaincu les monstres, dont la pierre du général d’une valeur de 50'000 pièces de fer.

Dans ce village si près de la capitale, je n’avais nullement caché mes revenus quotidiens. Donc des soldats-voyous pourraient tout à fait venir pour cela.

« Un retrait stratégique, s’il vous plaît. » (Sakura)

Ses yeux montraient qu’elle était quelque peu effrayée. Bien. Ma soif de sang sembla me quitter à ces mots.

« Acquérons dans ce cas quelques informations en allant au rez-de-chaussée. » (Jin)

Après que nos préparatifs pour le voyage soient bouclés, nous descendîmes au rez-de-chaussée, prêts à quitter ce village à tout moment. Puis nous parlâmes avec l’aubergiste.

« Bonne matinée. Ce matin, quand j’ai regardé par la fenêtre, j’ai vu qu’il y avait une grosse foule dehors. Savez-vous pourquoi ? » (Jin)

« B-Bon matin. C’est simplement que des soldats de la capitale viennent d’arriver dans le village. » (aubergiste)

Je le savais déjà. Je devrais donc continuer un peu pour avoir plus d’informations.

« Vraiment ? Est-ce que ces soldats viennent souvent dans ce village ? » (Jin)

« Non, jamais. Comme ce village est proche de la capitale, les officiers du gouvernement viennent ici, mais il est rare pour des soldats d’être ici. Ne serait-ce pas qu’une personne recherchée se trouverait ici ? » (aubergiste)

Ainsi, la possibilité qu’ils nous cherchaient était très élevée. Nous devions partir rapidement.

« Échappons-nous d’ici » (Sakura)

Sakura et moi parlions à voix basse de la situation. Nous n’avions même pas le temps pour manger notre petit-déjeuner. Je demandai donc à l’aubergiste de nous préparer un repas à emporter. Comme je n’étais pas sûr de manger de petit-déjeuner, hier, je n’avais pas payé en avance pour cela et donc, nous avions donc payé la même somme que pour le jour précédent.

Après avoir tout vérifié, nous nous éloignâmes de l’auberge en utilisant une direction qui ne pouvait pas être surveillée par un des soldats. Bien sûr, j’avais vérifié les positions des soldats à l’aide de ma carte. Dans tous les cas, nous étions dans une bien meilleure situation que lorsque nous avions été chassés de la Capitale.

Finalement, nous avions pu quitter le village sans causer le moindre incident. Les compétences des soldats de ce pays étaient vraiment trop faibles.

Est-ce que la carte est bel et bien une tricherie, ou est-ce un pouvoir normal ? pensai-je après avoir réfléchi à son utilité.

Après avoir quitté le village, nous marchions fières de nous. Ce n’était pas une route pavée, mais au moins, c’était une route sans herbe qui l’entravait.

« Vous devriez pouvoir vaincre un voleur d’ici la fin de la journée... » (Jin)

« Oui, si tout va selon nos prévisions... » (Sakura)

Eh bien, le voleur était un voleur après tout. Ce n’était pas seulement un monde d’épées et de magies. Je devais demander de l’aide à Sensei à propos des personnes qui tuaient des voleurs ainsi que vis-à-vis de leurs butins.

*

Q : Comment les voleurs sont-ils gérés dans ce monde ?

R : C’est une existence qui prend la propriété et la vie des autres à l’aide de la violence. En cas d’attaque, il n’y a pas de pénalité pour contre-attaquer et les tuer. Lorsque des objets volés sont récupérés (dans le cas où le propriétaire n’est pas avec ceux ayant tué les voleurs), le propriétaire légitime va se déplacer vers la personne qui a subjugué le voleur de ces objets. De plus, la Guilde des Aventuriers offre dans certains cas des récompenses pour leur neutralisation.

Q : Qu’est-ce que c’est qu’un aventurier ?

R : Un aventurier est une personne qui tue des monstres et des bandits. Il s’occupe aussi de la collecte de matériaux ainsi que de morceau de créature et il réalise des missions qui lui sont confiées. Pour devenir un aventurier, il vous suffit de vous enregistrer dans une guilde d’aventuriers pour pouvoir en tirer avantage. Le premier de ces avantages est la présence d’un grand nombre de missions au sein de la guilde elle-même.

*

En ce qui concerne l’extermination des voleurs, la guilde elle-même devient souvent le client. Si vous signalez votre action avec des preuves à l’appui, vous obtiendrez automatiquement la récompense. Cependant, concernant les objets volés, l’ancien propriétaire était appelé et là, il fallait négocier avec lui.

En bref, ils donneront une récompense à la personne qui leur aura permis de récupérer leurs biens. Bien sûr, par le fait d’être celui qui a fait le travail, l’aventurier pouvait rejeter l’offre ou augmenter le montant de la récompense. Bien que ce soit mal vu, le fait était que "Je suis celui qui l’a vaincu." ne changera pas même dans ce cas de figure.

En gros, vous pouviez faire ce que vous vouliez.

« Dommage, les voleurs sont des ennemis qui ne se trouvent que très rarement, car ils ont un faible "taux d’apparition". » (Jin)

« C’est cruel, tout cela, vraiment très cruel. » (Sakura)

Même elle avait dit cela, je n’avais pas l’impression qu’elle me critiquait sérieusement. Eh bien, cela ressemblait davantage à une réaction à ma blague. Le sens de sa phrase restait quelque peu ambigu.

Et il n’y avait pas de "taux d’apparition" dans ce monde. Tout cela ne marchait pas comme dans un jeu, parce qu’un monstre pouvait tout à fait n’avoir aucune possession sur lui.

« Je ne ressentirais pas de peine si je devais tuer un voleur. Et nous pouvons en plus prendre le butin du voleur en même temps... Parfait ! » (Jin)

« Je pense qu’il est pour moi impossible de les tuer... Mais je vais quand même vous aider... » (Sakura)

« Oui, vous avez juste à me suivre. Je vais vous montrer la puissance du [Renforcement du Corps Niv. 7] pour que vous sachiez de quoi il en retourne. » (Jin)

« Le mien est au niveau 5. Il semblerait qu’il monte rapidement parce que beaucoup de nos adversaires le possèdent. » (Sakura)

Au niveau 5, il était assez puissant pour écraser n’importe quel athlète japonais. Avec cela, il était facile de battre un voleur. Mais Sakura semblait chuter sur certains obstacles, de temps en temps...

À la mi-journée, nous étions soudainement confrontés à un grave problème. Il n’était pas exagéré de dire que c’était même la plus grande crise que nous avions connue depuis notre arrivée dans ce monde.

« « La nourriture de voyage est vraiment dégoûtante. » » (les deux)

C’était vrai. La nourriture conservée pour les voyages que j’avais achetée du magasin général était bel et bien un aliment, mais il n’était vraiment pas mangeable. Pour être honnête, je ne voulais vraiment pas le manger. C’était plus comme une ration d’urgence que comme des aliments en conserve.

Un repas délicieux était une nécessité pour nous qui habitions précédemment dans le Japon moderne. Nous avions vu un lapin cornu sautant dans notre champ de vision. Alors nous l’avions immédiatement tué et extrait sa pierre de monstre.

Type : Lapin cornu
Niveau :
3
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 1] [Saut Niv. 2]

« Pourriez-vous le cuisiner ? » (Jin)

« Désolée, ceci m’est impossible... » (Sakura)

« Moi aussi... » (Jin)

Le lapin semblait délicieux, mais une atmosphère pesante se forma autour de nous. Le problème de la nourriture dans ce monde différent du nôtre était comme un piège mortel pour nous...

« Le plus que je peux faire était de cuisiner avec beaucoup de misère pendant le cours de cuisine. » (Sakura)

« Mère, je suis vraiment reconnaissant pour votre nourriture. Apprenez-moi comment faire cuire quand je retournais auprès de vous. » Je sortis cette phrase, comme une évasion à ma réalité.

« Tout ce que je peux faire actuellement est de le faire griller un peu. Nous penserons à propos des repas un peu plus tard. Oui, nous devons ABSOLUMENT TROUVER UNE SOLUTION PLUS TARD. » (Jin)

« Hum ! Réfléchissons sérieusement... » (Sakura)

Le lien qui nous unit devient de plus en plus profond et notre résolution de vivre était clairement visible dans nos yeux. Merci à notre problème alimentaire...

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Niveau : 6 → 7
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 4] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 5] [Maîtrise du Bouclier Niv. 1] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 2] [Saut Niv. 2 *nouveau*]
Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 2] [Clairvoyance Niv. —] [???] [???] [???] [???] [???]
Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial
Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Niveau : 4
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 5] [Maîtrise des Masses Niv. 4 → 5] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 2] [Saut Niv. 1 *nouveau*]
Pouvoir Spécial [???]
Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

***

Chapitre 6 : Trouvons les Voleurs et Exterminons-les

Pour surmonter le problème de la nourriture préservée qui était si peu appétissante, nous avions abattu assez de lapins à corne pour deux repas, soit quatre lapins. La nourriture de voyage était peut-être si peu appétissante, mais nous serions quand même forcés de la manger, comme nous n’avions que cela, et qu’elle était en plus très nourrissante. Nous avions donc décidé de diminuer le mauvais goût en rajoutant de la viande de lapin à nos repas.

Il n’était pas difficile de cuire la viande étant donné que nous avions l’accès à la [Magie du Feu] et la [Magie de l’Eau] de ce monde. J’étais réticent que le résultat final de cette "cuisine" soit appelé un véritable repas. La [Magie de l’Eau] pouvait être utilisée pour créer de l’eau potable et la [Magie du Feu] pouvait aussi être utilisée comme source lumineuse pour les nuits.

La [Magie de Terre] contribuait également à notre voyage d’une certaine manière. Plus précisément, pour les toilettes. Il nous permettait de créer le mur pour nous cacher ainsi que le trou que nous rebouchions après, à l’aide de la [Magie de Terre]. Mais je ne pouvais pas trop donner de détails. Car Sakura tomberait en larmes si je parlais de cela.

Il semblerait que notre voyage dans ce monde soit devenu plus confortable grâce à la magie.

Il faisait déjà nuit, quand nous installâmes notre camp. Finalement, nous n’avions pas été en mesure d’atteindre aujourd’hui la cachette des voleurs. Je suppose que nous avions pris trop de temps lors de la chasse aux lapins qui était nécessaire pour résoudre un peu notre problème alimentaire.

J’en avais profité pour laisser Sakura se battre contre des gobelins en cours de route. Il n’y avait pas eu de problème particulier pour elle. Je pensais donc que la plupart de ses inquiétudes concernant les combats disparaîtraient rapidement.

Enfin, permettez-moi de présenter de nouveaux monstres, ainsi que leurs capacités.

Sanglier furieux

Niveau : 4
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 1] [Charge Niv. 2]

Notes : Sanglier sauvage monstrueux. Leur charge est effrayante.

Loup Croc

Niveau : 3
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 1] [Hurlement Niv. 1]

Notes : Loup monstrueux ayant des crocs très développés

Archer Gobelin

Niveau : 4
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 1] [Maître des Arcs Niv. 2]

Notes : Gobelin armé d’un arc

Il n’y avait rien de particulier à dire à propos de ces combats. Le seul fait notable fut que c’était la première fois que nous attaquions un ennemi capable de combattre à longue distance, l’archer gobelin. Ma vision dynamique semblait s’être beaucoup améliorée avec ma capacité de [Renforcement du Corps], car j’avais pu dévier les flèches à l’aide de mon épée.

Bien que les deux premiers de la liste soient mangeables, leurs goûts étaient pires que celui du lapin. Bien que ce soit un sanglier... Je me demandai même si j’allais devenir furieux si j’en mangeais trop.

Pour passer une nuit la plus agréable possible, nous avions installé les deux sacs de couchage dans la tente que nous venions de monter. Comme il sera difficile de dormir correctement lors d’un voyage de seulement deux personnes, je décidai de mettre une alarme si un ennemi approchait trop près. C’était une fonction offerte par mon Pouvoir Spécial de Carte. Avant de dormir, nous avions exterminé toutes présences ennemies dans un rayon d’un kilomètre et c’est pourquoi le rayon de l’alarme était d’un kilomètre. Ainsi j’espérais pouvoir profiter pleinement d’une bonne nuit de sommeil en utilisant au mieux mes capacités.

Puisque nous dormions tous deux dans notre sac de couchage respectif, ne vous attendez à aucun développement érotique.

C’était trivial, mais n’est-ce pas un mauvais choix que de dormir dans un sac de couchage dans une zone où les monstres errent ?

Au cours de la nuit, je détectai avant d’aller tuer, en un coup, un slime qui était rentré trois fois dans la plage de détection. Juste pour un slime, je ne me lèverais pas sauf s’il arrivait dans une zone de dix mètres autour de moi.

Sinon, vis-à-vis du reste, notre voyage se déroula bien.

« J’ai l’intention de me battre aujourd’hui contre les voleurs. » (Jin)

« D’accord. » (Sakura)

Le lendemain matin, je discutai avec elle de mon plan prévu pour m’occuper des voleurs.

« Je vais profiter de la carte pour effectuer une attaque-surprise sur leur cachette. » (Jin)

« À ce propos, quel genre d’endroit est cette cachette ? » (Sakura)

« Il s’agit d’une caverne. Il semblerait qu’il y ait une grotte qui se trouve au milieu de la forêt. Je connais déjà tous les détails internes des lieux. » (Jin)

« Comment pouvons-nous lancer une attaque-surprise si c’est une grotte ? » (Sakura)

Il était vrai qu’il était difficile de lancer une attaque-surprise, car les chemins d’accès étaient limités.

« Eh bien, je connais la position de l’ennemi. Je peux donc lancer une attaque-surprise à tout moment pour éliminer les éléments vulnérables. » (Jin)

« C’est vrai. La carte est vraiment de la triche. » (Sakura)

« Ouais. Et ces voleurs ne doivent sûrement pas s’attendre à une telle attaque. » (Jin)

Si nous pouvions utiliser quelque chose, alors il était, selon moi, tout à fait naturel de l’utiliser.

« J’ai dit que j’allais tuer ces voleurs et vous, que comptez-vous faire ? » (Jin)

« Cette fois, l’ennemi n’est pas un monstre, mais un humain. Il pourrait donc être impossible pour moi de les achever. Alors, est-il possible que je reste en arrière et que j’utilise la magie de type "Murs" pour vous aider et vous soutenir ? » (Sakura)

« D’accord. Cela sera déjà bien assez. » (Jin)

« Eh bien ! Concernant le vol des compétences, il serait bon de pouvoir tout récupérer. » (Sakura)

Nous entrâmes après cela dans la forêt où étaient présents les voleurs. Apparemment, il n’y avait aucun gobelin dedans, mais seulement la faune classique ainsi que quelques monstres de faible puissance. Nous avions déjà vu la différence de puissance entre un animal et un monstre. Le monstre gagnait presque toujours dû à la présence en son sein de la pierre de monstre qui lui conférait une force bien plus grande. La pierre de monstre contenait une quantité importante de pouvoir magique et donc, il était normal que ceux qui en avaient en eux soient bien plus forts que ceux sans pierre. Il nous était déjà arrivé de voir un sanglier battre un monstre, mais cela restait un événement très rare et le sanglier en question n’était pas du genre chétif.

Après une marche dans la forêt, nous abordions enfin les abords de la cachette des voleurs. Il y avait en tout dix voleurs. Soit dit en passant, quand je disais voleur, c’était parce qu’ils avaient tout le titre affiché dans leurs statuts. Et comme ils étaient loin d’être des personnes innocentes, je considérais que c’était correct si je les tuais même s’il ne m’avait rien fait personnellement.

Ces voleurs avaient beaucoup de compétences intéressantes que je n’avais pas et que je voulais à tout prix récupérer.

[Maîtrise des Haches] [Combat à Mains Nues] [Maîtrise de l’Assassinat] [Crochetage] [Intimidation] [Vol à la Tire] [Torture] [Domptage de Monstres] [Vision Nocturne] [Berserker]

Ils avaient beaucoup de compétences assez vilaines. Mais la plus intéressante était sans aucun doute [Domptage de Monstres]. Je me demandais alors si ce genre de compétences était rare ou non. Deux voleurs possédaient cette compétence.

Voleur A

Niveau : 6
Compétence : [Domptage de Monstres Niv. 2], etc.

Voleur B

Niveau : 8
Compétence : [Domptage de Monstres Niv. 2], etc.

Il semblerait que si je cumule ces deux compétences, je devrais être capable d’atteindre le niveau 3. Je voulais absolument l’obtenir. De plus, j’avais trouvé quelque chose de très intéressant lorsque je parcourais en détail la carte. Il y avait un monstre présent dans une cage se trouvant à l’intérieur de la salle aux trésors des voleurs.

Dragon à Plumes

Niveau : 2
Compétence : [Magie Draconique Niv. 3] [Vol Niv 1]

Le dragon à plumes est un petit dragon blanc avec des plumes sur les ailes. Son apparence semblait être quelque peu adorable. Ceci semblait être une race très rare. J’avais supposé que les voleurs l’avaient trouvé et l’avais attrapé pour pouvoir le vendre. Apparemment, c’était encore un enfant. Mais il n’était pas du tout amical envers eux, malgré le fait que des personnes possédant la capacité de [Domptage de Monstres] étaient présentes.

À propos de [Domptage de Monstres], il y avait aussi un loup noir apprivoisé qui se tenait devant l’entrée de la cachette. Ils l’utilisaient comme chien de garde.

Loup noir

Niveau : 7
Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 3] [Hurlement Niv 2] [Morsure Niv. 2]

Quand je regardai les capacités des personnes ordinaires de ce monde, j’avais l’impression que ces voleurs devaient être "plutôt fiers" de leurs propres aptitudes. Mais si l’on y pense vraiment, eux ne pouvaient pas vraiment connaître leurs propres compétences vu que ce concept ne leur était pas connu. Donc ils ne savaient pas comme moi ce qu’il était possible ou non de faire.

Dans le même genre de réflexion, il semblerait qu’ils vivaient à côté d’un monstre et ils n’avaient jamais utilisé leur compétence [Domptage de Monstres] pour le rendre dompté. D’après moi, s’ils vendaient un animal déjà dompté, ils devraient gagner bien plus d’argent ?

Je demandai donc de l’aide à Sensei. Il me répondit qu’il était nécessaire d’avoir un niveau 3 en [Domptage de Monstres] pour pouvoir soumettre un Dragon à Plumes.

Avec cette nouvelle information acquise, je compris finalement le pourquoi de cette situation. Et ceci m’indiqua que j’étais la seule personne capable de le dompter. Pour ce faire, il me fallait les vaincre tous, puis leur prendre leurs compétences. Et dans le cas où cela ne suffisait pas, il me faudra dompter tous les monstres de la région pour augmenter assez ma compétence pour finalement réussir. Je constatai que juste vis-à-vis du domptage de monstres, il y avait énormément de choses à penser et prévoir pour que cela puisse fonctionner.

J’étais très désireux de l’apprivoiser moi-même. Selon Sensei, les monstres qui avaient été apprivoisés auront automatiquement de l’affection envers leur propriétaire. Il était donc susceptible de devenir notre premier compagnon dans lequel nous pouvions placer toute notre confiance bien qu’il vienne de ce monde-ci. Peu m’importait si le premier de nos compagnons était un monstre...

« Sakura, n’utilisez pas de magie. Surtout dans leur cachette. » (Jin)

« Qu’est-ce que vous avez découvert ? » (Sakura)

« Un dragon domptable. Ces voleurs n’ont pas de compétences assez hautes pour le dompter. » (Jin)

« L’ont-ils capturé pour le vendre ? Je ne veux pas le blesser, et je ne veux pas endommager le trésor. » (Sakura)

« Je suis d’accord avec vous. » (Jin)

Nous nous dissimulâmes alors que nous abordions les environs de leur planque. Le loup noir pouvait détecter des intrus à l’aide de son odorat. Mais étant donné que la portée de détections de son odorat était aussi affichée sur la carte, il nous était facile de rester loin de là.

Les préparations furent rapidement terminées. Nous étions donc finalement prêts à effectuer notre attaque sur la cachette des voleurs. La tactique était basique. Je chargerais pour effectuer une sorte d’attentat-suicide tout en laissant Sakura couvrir mon dos. Les statistiques que j’avais gagnées grâce à [Puissance de la Vie et de la Mort] faisaient que j’étais bien plus fort qu’une personne de niveau égale.

« Rafale de Vent » (Jin)

La bataille commença ainsi. J’invoquai une rafale de vent (son pouvoir était réduit pour ne pas générer beaucoup de bruit.). Je pus ainsi facilement vaincre le loup noir qui gardait l’entrée. Le loup noir qui avait été apprivoisé par un des voleurs n’avait pas assez de vitalité pour résister à ma puissance magique, même s’il ne s’agissait que d’une magie de niveau 1.

Comme cette bataille n’avait pas réellement créé de bruit, les voleurs ne s’aperçurent de rien et ils ne vinrent jamais voir ce qui s’était produit.

J’entrai donc dans la grotte. Sakura me suivit aussi furtivement en restant bien derrière moi. Selon la carte, deux voleurs parlaient un peu plus loin. Je m’approchai d’eux sans être remarqué.

« ... les nobles de cette ville vont certainement acheter le dragon à plumes. » (voleur A)

« Vraiment ? Combien ? » (Voleur B)

« 10 millions de pièces d’or. C’est une belle somme d’argent. » (voleur A)

« Espérons que nous obtenions notre part. » (Voleur B)

Je ne leur permettrais pas de faire... cela à ce dragon à plumes...

« Merde ! Ne devrais-tu pas retourner maintenant à ton poste ? » (voleur A)

« C’est vrai. S’ils savent que je ne fous rien, ma part sera certainement réduite. » (Voleur B)

Est-ce qu’ils avaient pris une pause en effectuant une longue conversation dans cet endroit ? La réaction du voleur qui me tournait le dos arriva trop tard. Je le tuai silencieusement. Ses Points de Vie tombèrent directement à 0. C’était le premier meurtre que je commettais, mais finalement, il était décevant. Je ne ressentis même pas la moindre sensation d’avoir fait cela. Ce pourrait être dû à l’influence de mon état mental actuel.

« Ennemi―! » (voleur A)

L’autre voleur commença à appeler ses compagnons à haute voix. Merde ! Arrêtons de penser à des choses inutiles. Je pris alors la totalité des statistiques et compétences du corps qui gisait sur le sol. Je pus également obtenir la chance de prendre leur puissance au cours du combat. Avec ce que j’avais déjà pris avant, plus ce que j’avais pris au cours de cette bataille, je pouvais facilement vaincre ces petits minables, mais si je devenais encore plus fort, alors cela deviendrait vraiment une tricherie.

« Ku ~, l’attaquant d’Alfred ! » (voleur A)

Je plongeai alors mon épée dans un voleur qui venait de parler. Il y a deux choses que je voudrais dire.

Tout d’abord, le nom du voleur que je venais de tuer était vraiment super. Son nom était un nom vraiment parfait pour quelqu’un comme un héros. Je n’avais pas remarqué le nom de son partenaire-voleur. C’était presque à mourir de rire.

Deuxièmement, attaquer un ennemi à porter aurait été bien mieux que d’appeler son ami. Pourquoi n’avait-il même pas essayé de gagner du temps et de profiter de leurs nombres ?

« Amusant~ ! » (Jin)

Le voleur s’effondra après l’attaque effectuée à l’aide de mon épée. Je pouvais vaincre des ennemis de ce niveau avec juste une seule attaque.

En fait, je pris directement les capacités de cet homme, car il possédait la compétence [Domptage de Monstres]. Il restait plus qu’une personne qui l’avait.

Quatre voleurs vinrent des profondeurs de la grotte. Complètement équipés et prêts au combat. Hoo ! Leur réaction était étonnamment rapide.

« Alex et Alfred ont été abattus... » (voleur C)

« Merde, il s’agit d’un aventurier. » (voleur D)

Je pouvais sentir leurs soifs de sang dans les yeux des voleurs. Oh et bien ! Je fus bien trop lent et donc, les quatre derniers voleurs se rejoignirent aussi à la bataille. Pour un total de huit contre un.

« Chef ! Alex et Alfred ont été tués ! Peut-être, par cet aventurier ! » (Voleur C)

La personne qui venait d’être appelée Chef était un immense homme de plus de deux mètres de haut. Son arme était une large hache appelée hache de bataille.

Doug

Niveau : 22
Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 4] [Intimidation Niv 3] [Vision Nocturne Niv. 2] [Vol à la Tire Niv. 3] [Maîtrise des Haches Niv. 4] [Berserker Niv. 1] [Combat à mains nues Niv 2]

Équipement : [Hache de Bataille de la Rancune]

[Hache de Bataille de la Rancune]

Classification : Hache de Bataille, Maudite
Rareté : Rare

Pouvoir : Augmente la force de son porteur à chaque fois qu’il tue un membre de son espèce.

Elle possédait vraiment un pouvoir effrayant... C’était la seule arme utilisée par ce voleur. Oh, il semblerait que son bonus redevenait nul lorsque le propriétaire changeait.

Leur chef me regardait avec précaution.

« Es-tu un aventurier ? Pourquoi es-tu venu devant moi tout seul ? Il y a normalement beaucoup de personnes qui viennent quand il s’agit d’une mission de subjugation... »  (Doug)

Il analysait calmement la situation actuelle. Comment cela se fait-il ? Si votre compagnon venait de se faire tuer, pourquoi n’attaquez-vous pas immédiatement ?

Comme il semblait y avoir beaucoup de malentendus, je me devais de les corriger.

« Je suis désolé, mais vous avez tort sur différents points. En premier, je ne suis pas un aventurier, juste un voyageur. Donc, ce n’est pas une quête de subjugation, et de plus, je suis venu seul. » (Jin)

« Qu’est-ce que tu viens de dire !? Tu sers juste de leurre pour une embuscade ! Penses-tu que je vais tomber face à un mensonge si évident ? » (Doug)

Le chef des voleurs sembla trouver mes réponses suspectes.

Eh bien, c’était la vérité (sauf en ce qui concerne le fait que Sakura était derrière moi). L’embuscade n’était pas nécessaire vu la configuration de la grotte.

« Et bien, tout ce que j’ai dit est vrai... Bon, oublions cela. Bien que ce ne soit pas pour une quête, j’ai bien l’intention de vous vaincre... » (Jin)

Je préparai mon arme pour la prochaine attaque. Le chef des bandits prêta alors encore plus d’attention après avoir entendu ma déclaration si étrange.

« Pfff ! Il semble que ce petit gars ne comprenne pas la situation. Tu te tiens devant nous, seul, après avoir tué deux de nos compagnons. Tu ne quitteras pas cet endroit en vie ! » (Doug)

Je commençai à charger lorsque la déclaration du chef fut terminée, et je frappai avec mon épée en visant sa tête. Il balança sa hache dans le but de me découper en deux, et donc, je dus esquiver son attaque en allant en arrière pour éviter de me retrouver blessé.

Le chef fit pivoter sa large hache à maintes reprises. Cependant, son attaque était bien plus irréfléchie que je ne le pensais. Sa frappe était trop excentrique et elle était plus susceptible de frapper ses propres subordonnés s’ils ne s’écartaient pas assez rapidement. Mais après cela, ses subordonnés m’attaquèrent et au moment où leur chef balança à nouveau son arme, ils se retiraient tous en parfaite synchronisation.

S’il balançait ainsi sa hache de toutes ses forces de façon si excessive, sa maniabilité devrait sûrement être limitée.

« Hola Hola. Cours petit poulet. Sale Bâtard. Qu’en est-il de ton honneur ! » (Doug)

Comment pourrais-je tomber pour une si basse provocation ? Pour ne jamais toucher le moindre de ses subordonnés, ses mouvements semblaient parfaitement correspondre avec ceux de ses hommes.

Ils restaient loin quand il frappait avec son attaque excentrique. J’admirai cela et j’étais vraiment impressionné de la façon dont il utilisait sa hache. Bien sûr, quand je pensais à des voleurs, je ne m’attendrais sûrement pas à voir un tel travail d’équipe.

« Pourquoi êtes-vous devenu un voleur alors que vous avez de telles aptitudes ? Le travail d’équipe est-il aujourd’hui devenu une tendance récente pour les voleurs ? »(Jin)

« ... Y a-t-il un problème si un voleur combat en utilisant une tactique ? Y a-t-il un problème si des voleurs sont capables d’un travail d’équipe ? Y a-t-il un problème si un voleur est intelligent ? Nous sommes obligés de le faire parce que nous sommes une petite bande de voleurs dans cette région ! » (Doug)

Apparemment, le travail d’équipe était l’idée de leur chef. Bref, tout cela était à cause de cette personne. Cependant, avoir juste un chef intelligent n’aurait pas permis longtemps de commander des voleurs, il y avait aussi besoin du charisme.

Cette situation d’impasse continua ainsi pendant un moment. Ni le positionnement du chef ni sa technique de frappe si particulière ou celle de ses hommes ne furent suffisants pour pouvoir me porter un coup décisif.

Honnêtement, c’était la première fois que je me battais contre de nombreuses personnes. Ces voleurs avaient vraiment une splendide coopération...

Si cette impasse continuait, ma carte cachée devrait être révélée. Par conséquent, je commençai à chanter de la magie de tonnerre au cours de la bataille.

« Quoi ? Ce mec est un magicien ? » (Voleur E)

« En plus de cela, ce type est capable d’incanter en plein milieu d’un combat aux corps à corps. » (Voleur F)

Ses subordonnés semblèrent très surpris. Cependant, comme si c’était déjà prévu par leur chef. Il donna immédiatement des instructions.

« Hey, la magie n’est rien. Sa capacité à esquiver les attaques diminue automatiquement lorsqu’il fait cela. De plus, son chant sera interrompu s’il subit le moindre dégât. » (Doug)

Cependant, c’était déjà trop tard. La magie du tonnerre Niv. 1, "Barrage d’éclairs", entra en action. Son temps de chant était d’environ 5 secondes. Les voleurs qui avaient reculé avant cela furent bien trop lents pour arrêter ma magie...

« Barrage d’éclairs ! » (Jin)

Je pus donc invoquer ma magie de tonnerre. Leurs corps furent comme engourdis et leurs mouvements se ralentirent provisoirement. Pour parachever le tout, je frappai l’un d’eux avec une attaque en diagonale. Voilà, de huit contre un, nous étions maintenant à sept contre un.

« Merde, il a encore réussi à en tuer un. » (Doug)

Le chef cracha cela avec irritation. Cependant, il continuait quand même à attaquer au lieu de fuir. Cependant, le flux de la bataille ne changea plus après cela, et ses subordonnés tombèrent les uns après les autres. Trois personnes furent ainsi tuées. Le chef des bandits se mit à crier, car il ne lui restait plus que quatre personnes de son côté.

« Les gars ! La situation est trop mauvaise. Reculez immédiatement ! » (Doug)

Ses subordonnés furent surpris lorsqu’ils entendirent ses instructions et donc, ils se déplacèrent immédiatement vers l’un des murs de la grotte.

« Uooooooooo!! » (Doug)

Les yeux de Doug devinrent subitement injectés de sang, et ses muscles se développèrent à vue d’œil. C’était, sans aucun doute possible, l’effet de la capacité de [Berserker]. Mais en échange, cela réduisait grandement l’intelligence et le résonnement de la personne qui l’utilisait.

« guriiiiiiiaaaaaaa! » (Doug)

Le chef des bandits s’approcha alors de moi avec une rapidité qui ne pouvait nullement être comparée avec celle d’avant. Cependant, c’était un mauvais mouvement qu’il venait de faire. La raison pour laquelle j’avais eu du mal à lutter contre les voleurs était uniquement en raison de leur tactique et de leur travail d’équipe. Cette attaque-ci avait perdu tous ses points forts...

« Fu~! » (Jin)

« Ahhh... » (Doug)

Il n’était plus un adversaire dangereux.

Un bruit sourd put être entendu. Dans le même temps, je tuai le chef des bandits d’une frappe unique qui lui ouvrit le corps.

««« U-Uwaaaaaaa »»» (voleurs)

La compétence [Berserker] était dans leurs esprits, leur carte maîtresse. Et donc, les bandits se mirent à détaler comme des lapins quand ils virent leur chef tombé si facilement. Ils coururent donc vers la sortie de la grotte. Je ne pouvais pas les laisser partir, surtout celui qui avait la compétence de [Domptage de Monstres]. Je devais donc me dépêcher...

« Mur de Feu ! » (Sakura)

Mais ils durent s’arrêter lorsqu’un mur de flamme apparut devant eux.

« Quoi !? » (voleur C)

« Je ne vous laisserais pas partir d’ici ! » (Sakura)

Il semblerait que Sakura venait d’intervenir.

J’attaquai donc le reste des voleurs vu que leur voie de replis venait d’être bloquée. Les trois dernières personnes se retrouvèrent donc rapidement au sol, mort.

« Pfff. Tous nos ennemis ont été éliminés. » (Jin)

Finalement, ce combat était devenu quelque chose de bien plus énorme que ce à quoi je m’attendais. Il n’avait pas été aussi simple même avec mes compétences et statistiques. Je ne pensais pas que ces voleurs m’apprendraient ainsi l’importance de la tactique.

Cependant, le résultat fut tel que nous avions pensé. Tout d’abord, j’avais diminué une partie de mes statistiques et compétences lorsque je combattais les voleurs. Il y avait des raisons pour cela.

Avec ma capacité spéciale, mes statistiques continueront de croître. Cependant, la puissance que j’obtiens uniquement par les statistiques tend à devenir trop basique. Je pensais donc que l’entraînement après que mes statistiques aient été scellées pour ainsi empêcher que mon pouvoir soit trop élevé, permettrais à coup sûr d’améliorer mon propre potentiel. Cependant, je n’avais fait cela que jusqu’au milieu du combat et donc, je ne savais pas si c’était bien ou non.

Ensuite, s’il l’on pensait au dragon à plumes. Puisqu’il allait devenir notre compagnon, nous devions aussi lui donner des statistiques. Je pensais lui donner toutes les capacités que j’avais prises, mais que je n’avais jamais utilisées. Si le nombre de nos compagnons augmentait à l’avenir, il se pourrait que l’habitude de se limiter ainsi soit une bonne chose, car la puissance de combat individuel tombera au profit d’une puissance globale de notre groupe.

« Merci, Sakura. Nous avons réussi ainsi à récupérer la compétence de [Domptage de Monstres]. » (Jin)

À Sakura qui me suivait... je lui avais demandé de ne pas laisser de voleurs s’enfuir de la grotte. Pour cette fois, nos conditions de victoire avaient été remplies. Mais comme ils avaient reculé lorsque leur chef avait utilisé sa compétence [Berserker], lorsqu’ils avaient fui, ils avaient failli être capables de s’enfuir. Je n’avais pas pensé que Sakura agirait ainsi.

Au fait, Sakura était actuellement...

« Oeeeeeeuuuuu »

en train de vomir dans un coin de la grotte. Oui, elle vomissait. Puisque j’avais combattu tout au long de la bataille avec une épée à la main, et qu’à cause de l’entrains de la bataille, j’avais décapité de nombreux adversaires, j’avais comme qui dirait créé une scène quelque peu sanglante. De plus, j’étais couvert du sang de mes victimes de la tête aux pieds. Donc c’était tout à fait normal surtout en me voyant ainsi couverte de tout ce sang.

Je pris une profonde inspiration avant de revenir au sujet principal.

« Heee... Ce n’est rien... oeeeeeeuuuu. » (Sakura)

« Ne vous forcez pas. » (Jin)

Après cela, je pris toutes les statistiques et compétences aux cadavres. Je pus ainsi acquérir, en toute sécurité, la compétence de [Domptage de Monstres Niv. 3]. Je décidai de mettre de côté la compétence [Berserker], car ce n’était pas du tout mon style de combat.

Les compétences [Intimidation] et [Vol à la Tire] étaient quant à elles, absolument inutiles, mais je les gardais dans tous les cas. Il pourrait y avoir une situation dans laquelle je pourrais dépendre de ces compétences.

Quoi qu’il en soit, Sakura était vraiment devenue utile au cours de cette bataille. Si les voleurs avaient pu sortir de la grotte, cela aurait rendu cette situation impossible.

« Premièrement, je dois vous remercier. Je suis certain que c’était vraiment utile ce que vous avez fait... » (Jin)

« Je suis si heureuse. Je deviens enfin utile. » (Sakura)

« Heu ! Oui, c’est vrai. Je serai également plus prudent à partir de maintenant. » (Jin)

« D’accord. » (Sakura)

Sakura sembla avoir finalement récupéré son sourire. Mes lèvres se levèrent aussi un peu.

J’utilisai alors la [Magie de Terre] pour creuser un trou, puis je mis les corps et je les recouvris de terre. La [Magie de l’Eau] me permit de nettoyer le sang ainsi que de nettoyer mes vêtements. Puis, après avoir fini avec l’eau, j’utilisai la [Magie du Feu] et la [Magie du Vent] pour me sécher autant que possible. Il était très facile de contrôler ses magies dans une utilisation au quotidien. Toutes ces compétences magiques pouvaient donc être utilisées d’une manière non offensive.

Soit dit en passant, il y avait aussi une utilisation de la [Magie Blanche] qui pouvait nettoyer instantanément le corps et les vêtements lorsqu’elle est utilisée.

***

Chapitre 7 : Dragon Apprivoisé et l’Éveil du Pouvoir Spécial

Selon ce que j’avais pu confirmer avec la carte, nous étions finalement arrivés à la salle du trésor. La porte était faite de métal et elle semblait solide. Puisque le chef avait la clé sur lui, il était donc naturel que je l’eusse aussi prise lorsque je l’avais fouillé. J’avais hâte de découvrir le dragon de plumes. Il semblerait que beaucoup d’autres trésors précieux se trouvent aussi dans cette salle. Cependant, comme la quantité d’objets que nous pouvions transporter était limitée, nous devions décider au préalable ce que nous allions emmener.

Mais ceci n’avait qu’une faible priorité, nous pouvions tout à fait le faire plus tard.

Mais pour le dragon, il s’agissait d’une autre histoire. Nous devions nous charger de dompter le dragon aussi vite que possible.

« Est-ce la salle du trésor... ? Il semblerait qu’ils aient lourdement blindé cette porte. » (Sakura)

« Peut-être que ce groupe de voleurs préparait un important coup quand nous sommes arrivés. Dix personnes ne sont pas nombreuses, mais avec la puissance combative et l’intelligence si haute de leur chef, tout est possible. Il est également possible qu’ils aient eu d’autres trésors que le dragon. » (Jin)

J’ouvris alors la porte. Bien qu’elle semble si lourde, elle se déplaça facilement. Est-ce parce que ma force avait autant augmenté ?

J’avais déjà connaissance des dimensions de la pièce grâce à la carte. Elle était remplie par des barils et par des boîtes en bois. Et il y avait une petite cage se trouvant sur une table au centre de la pièce. Je m’approchai d’elle sans la moindre hésitation.

« kyuuiii » (Dragon à Plumes)

Le Dragon à Plumes réagit à ma présence et se mit à crier. Nos yeux se rencontrèrent alors que j’observais le dragon qui était prisonnier dans sa cage. Je vis qu’il avait des plumes blanches et son visage était vraiment plein de charmes et honnêtement, il était vraiment mignon. Hee, je devais absolument le dompter au plus vite.

Q : Comment puis-je dompter un monstre ?

R : La compétence [Domptage de Monstres] est nécessaire pour cela. Vous pouvez dompter des monstres sauvages sans elle, mais ils ne seront jamais dans ce cas dans un état de « Monstre Dompté ». En premier, vous devez utiliser la compétence [Domptage de Monstres] en ciblant le monstre désiré. Si votre niveau est suffisant, alors vous devrez vous battre contre ce monstre jusqu’à ce qu’il vous ait reconnu en tant que son maître. Dans une situation normale, un monstre vous reconnaîtra comme son Maître lorsque ses points de vie seront en dessous de 20 %. La limite maximale pour cette action est de deux heures et elle échouera si vous vous éloignez ou si cela prend trop de temps. Un délai de réutilisation d’un mois est automatiquement appliqué vis-à-vis de la créature contre qui votre compétence a échoué.

« Jin-kun... allez-vous bientôt commencer ? » (Sakura)

« Oui. Mais dans le cas où j’échouerais, il nous faudra attendre un mois entier. » (Jin)

« Non, nous abandonnerons... » (Sakura)

« Aucune chance que je fasse cela. » (Jin)

Si j’échouais, alors nous devrions rester pendant un mois, ou alors il nous faudra voyager en transportant avec nous cette cage. Cela devrait presque être la même activité que les voleurs faisaient avec elle.

« Bon, je vais commencer. » (Jin)

« S’il vous plaît, faites de votre mieux. » (Sakura)

Les paroles de Sakura semblaient montrer un certain désespoir. Je ne savais pas si c’était parce qu’elle voulait me donner du soutien ou si c’était parce qu’elle ne voulait pas rester ici.

... Je pense que c’était plutôt la deuxième possibilité.

Je me retournai pour faire face à la cage, avant de le fixer du regard. Il n’avait jamais détourné son regard de moi. Nous nous regardâmes fixement, encore et encore...

« N’allez-vous pas commencer à le dompter ? » (Sakura)

« Haaa~ !? » (Jin)

En entendant cela, je trébuchai et revins à mes sens. Mais je ne détournai jamais les yeux. J’utilisai alors ma compétence sur lui. Une magie légèrement différente de celle habituellement vue voleta jusqu’à toucher le dragon. Et ainsi, la bataille entre nous commença.

Domptage réussi. Le Dragon à Plumes vous reconnaît comme son Maître.

Veuillez s’il vous plaît donner un nom au Dragon à Plumes.

Hein ? Combat ? Non, j’étais certain de n’avoir jamais commencé un combat vu qu’il était resté tout ce temps dans sa cage...

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Ne devez-vous pas vous battre contre lui ? » (Sakura)

« Et bien ! Le domptage est un succès et cela sans même un combat. » (Jin)

« ... Y a-t-il quelque chose comme ça de prévu ? N’auriez-vous pas commis une erreur ? » (Sakura)

« L’aide m’a indiqué que je n’avais fait aucune erreur. » Dis-je avec confiance. Mais juste pour être sûr, je questionnai Sensei juste au cas où.

Q : Comment ai-je pu apprivoiser un monstre sans même le combattre ?

R : Le combat peut être évité lorsque le monstre reconnaît dès le début l’utilisateur de la compétence comme étant son Maître. Soit en raison d’une situation critique pour lui et qu’il a donc besoin d’aide ou alors si simplement il veut de lui-même être apprivoisé par l’utilisateur.

« Il semble que dès le début, il ait désiré m’avoir en tant que Maître ou alors, il a besoin de mon aide. C’est pourquoi il a approuvé immédiatement lorsque j’ai commencé à le dompter. Et c’est pourquoi nul combat n’était nécessaire. » (Jin)

« Oh, je comprends. Je suis sûre qu’il sait que Jin-kun est une gentille personne et que vous allez le libérer de sa cage. » (Sakura)

Je pensais que le fait que je l’avais regardé les yeux sans jamais avoir détourné le regard fut la principale raison.

Immédiatement après cela, je le laissai sortir de la cage. La compétence de [Crochetage] des voleurs était ainsi devenue rapidement utile.

« Kyuii.. » (Dragon à Plumes)

Le Dragon à Plumes qui venait de sortir de la cage rabattit ses petites ailes et vint se faire câliner contre ma poitrine.

Cette créature était vraiment mignonne. Puis, pendant un moment, je flattai le Dragon à Plumes qui semblait très heureux.

... Ha oui ! C’est vrai. Le nom

Nom : « Dorako » (annulation)

Nom : « Dora » (annulation)

Nom : « Yukari » (annulation)

... Mes choix étaient vraiment minables. Les deux premiers étaient vraiment moyens. Et le nom du troisième était celui de mon premier amour. Ce serait vraiment une idée perverse si je donnais à un Monstre Dompté le nom de mon premier amour... Je me contenterais du "Dora" pour le moment et cela jusqu’à ce que j’en trouve un meilleur.

« Ton nom sera désormais "Dora". »

« Hein, c’est... » (Sakura)

« C’est Dora. » (Jin)

« Heu, c’est... » (Sakura)

« Il s’agit de Dora. » (Jin)

« D-D’accord. » (Sakura)

« Ou alors, préférez-vous Cerisier ? » [1] (Jin)

« Arrêtez avec ça. Veuillez choisir dans ce cas Dora. » (Sakura)

Sakura semblait détester du fond du cœur la deuxième proposition. Eh bien, je le serais aussi ainsi si mon animal de compagnie avait presque le même nom que moi.

« Kyuuiiii! » (Dragon à Plumes)

Il semblait satisfait. Je pense qu’il était surtout heureux d’avoir été nommé plutôt que le fait que son nom soit "Dora". Bien que je n’avais jamais eu d’animaux de compagnie dans mon ancien monde, je fus surpris que cela soit si agréable. Était-ce un animal domestique ou un petit animal ?

Ceci me fit me rappeler que je devais vérifier le statut de Dora. Puisque je ne pouvais pas afficher un grand nombre d’informations sur la carte, je n’avais vu que des informations simples le concernant. Mais puisqu’il était devenu mon compagnon, je devais avoir maintenant accès à tous les détails. Je fus mortifié de constater que je n’avais pas vérifié son statut avant de l’apprivoiser pour ainsi voir s’il avait subi un changement.

Nom : Dora

Sexe : Féminin

Âge : 5 ans

Race : Dragon à Plumes (Dragonewt)

Compétences : [Magie Draconique Niv. 3] [Vol Niv. 1]

Titres : Compagnon de Jin, Princesse Dragon

Dragonewt ? Je n’avais jamais entendu ce nom avant cela. Je demandai donc l’aide de Sensei.

Q : Qu’est-ce que c’est qu’un Dragonewt ?

R : Les dragonewts sont une des familles des Dragons. Ils sont tous des dragons qui peuvent prendre soit une forme de dragon, soit une forme humaine. Son statut est basé sur sa forme de dragon et il est considéré comme étant l’un des plus hauts rangs parmi la race des dragons. Bien qu’ils aient une intelligence au moins égale à celle des humains, il est considéré comme un monstre. Le niveau de difficulté pour le domptage est le même que sous sa forme de dragon.

Je pensais qu’il s’agissait d’un dragon de type animal de compagnie, mais elle s’était avérée finalement être une fille dragonne.

En d’autres termes, un rare Dragon à Plumes qui pouvait prendre la forme d’humain...

Mais comme cela m’intéressait beaucoup, je fis prendre sa forme humaine à Dora.

« Heu... Peux-tu me montrer ta forme humaine ? » (Jin)

« Que se passe-t-il ? » (Sakura)

Désolé, Sakura. Je vais te l’expliquer plus tard.

« Kyui » (Dragon à Plumes)

Dora hocha la tête, puis se mit à crier et après cela, son corps brilla intensément. Sa silhouette devient rapidement plus grande et quand la lumière eut disparu, une fillette de 5 ans se présentait là, devant nous. Nue... Elle ne portait aucun vêtement...

Elle possédait un très joli visage, des cheveux lui arrivant jusqu’à la taille et elle possédait une peau d’une grande blancheur. Ses pupilles étaient bleues et avaient la même forme que lorsqu’elle était sous sa forme de dragon. Bien que sa forme de dragon soit mignonne, sa forme humaine était vraiment à croquer, absurdement trop mignonne. Cependant, je ne pouvais pas observer jusqu’à la fin des temps une fillette nue se trouvant devant moi. Puisque nous n’avions aucun vêtement pour elle, je la fis retrouver immédiatement sous sa forme de dragon.

« Peux-tu retourner à ta forme de dragon ? » (Jin)

« Kyui » (Dragon à Plumes)

Son corps devint de nouveau brillant et elle retrouva alors sa forme de dragon. Maintenant que j’y pense, l’apparence d’une fillette âgée de 5 ans qui était apparue sous sa forme humaine était bien selon son âge réel.

*

« Q-Q-Q-Q-Que s’est-il passé là ? » (Sakura)

*

Sakura vient d’obtenir un état de confusion.

*

« Dora appartient au peuple des Hommes-Dragons. Elle peut donc prendre forme humaine. » (Jin)

Malgré mon explication simple et pas vraiment complète, Sakura resta encore confuse.

« Qu’est-ce que c’est !? Est-ce qu’il y a vraiment une race telle que celle-là !? Jin-kun, n’auriez-vous pas plutôt apprivoisé un être humain !? » (Sakura)

« Calmez-vous un peu. Je vais vous l’expliquer correctement. » (Jin)

« D’accord... » (Sakura)

Il semblerait que ceci la calmait un peu quand je lui disais cela avec un ton calme.

« Tout d’abord, il y a bien une race d’Homme-Dragon. On les appelle les dragonewts, une race qui peut prendre la forme d’un dragon ainsi qu’une forme humaine. Ma carte ne pouvait pas détecter cela, car ils sont considérés comme étant des dragons communs. C’est aussi pour cette raison que j’ai pus la dompter comme j’aurais pu le faire avec un dragon. Pour le dire plus simplement, elle est considérée comme étant un monstre. » (Jin)

« Sont-ils vraiment traités en tant que monstres bien que leur apparence soit si proche de celle des humains ? » (Sakura)

Peut-être que mon explication était trop vague.

« Peut-être. Mais en accord avec les règles, il est possible de les dompter. » (Jin)

Ceci pourrait être bien dans un certain sens. Le point de préoccupation était que le Dragon à Plumes était un monstre rare, il était inattendu que nous la rencontrions ainsi.

« En y réfléchissant, si elle peut prendre une forme humaine, alors peut-elle parler le langage humain ? » (Sakura)

« Il semblerait qu’elle comprenne parfaitement le langage humain, mais peut-elle parler ? Comme ceci m’intéresse, essayons donc de lui poser la question. » (Jin)

« Kyuiiii... » (Dragon à Plumes)

Elle fit un non de la tête. Ceci lui était-il vraiment impossible ? Je décidai de demander à Sensei les raisons de cela.

*

Q : Est-ce que les Dragonewts peuvent parler les langues humaines ?

R : Ils le peuvent. Mais à l’âge de 5 ans, aussi bien sa forme humaine que celle de dragon sont trop immatures pour cela. Il est possible de parler normalement vers l’âge de 10 ans.

*

Si elle était une créature humaine, je voulais qu’elle puisse comprendre mes intentions. Et si elle était juste un animal de compagnie, alors il n’aurait pas besoin de communication, mais il serait quand même nécessaire quand elle était sous forme humaine.

Ceci me troublait quelque peu.

Certaines informations apparurent alors que je pensais à cela.

*

Un nouveau Pouvoir Spécial vient d’être débloqué.

[Stockage sans Fond (Inventaire) Niv — ]

Vous pouvez envoyer tout objet touché dans une zone de stockage invisible. Vous pouvez aussi les récupérer par la volonté. La capacité de stockage est illimitée. Les créatures vivantes ne peuvent pas être stockées à l’intérieur. Des fonctions de tri et de recherches sont à disposition.

*

Un nouveau Pouvoir Spécial vient d’être débloqué.

[Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ]

Ce pouvoir vous permet de créer un lien avec un de vos subordonnés (simple subordonné, esclave ou monstre). Il vous permet de créer un lien invisible qui vous permet d’envoyer ou de partager vos pensées avec les autres membres du groupe avec qui vous avez formé un Lien. Il est possible de laisser d’autres personnes utiliser votre statut, vos compétences ainsi que votre Pouvoir Spécial. En outre, il vous permet d’effectuer une "Télépathie" afin de transmettre des paroles sans avoir besoin de prononcer un mot à haute voix. Le paramètre vis-à-vis de cette capacité peut être décidé par le propriétaire du lien et le propriétaire sera le Maître (Chef). Il est donc possible de créer un réseau avec des esclaves (subordonnés).

*

La [Puissance de la Vie et de la Mort] vient de monter jusqu’au niveau 3.

Un nouveau pouvoir annexe a été débloqué.

[Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 3]

Les points de compétences peuvent désormais être convertis. Le ratio est de cinq pour un. Il n’est pas possible de l’utiliser avec des compétences dont vous n’avez pas déjà auparavant un niveau.

*

Mes Pouvoirs Spéciaux me gâtent vraiment trop. Tous mes problèmes venaient de se résoudre par eux même grâce à mon Pouvoir Spécial.

Pour commencer [Stockage sans Fond (Inventaire) Niv — ]. Cela signifie que je pouvais avoir une quantité d’objets infinis avec moi. Je n’avais nullement besoin d’expliquer pourquoi cela était si intéressant. Je serais ainsi capable de transporter la totalité des objets se trouvant dans la cachette des voleurs. Stocker des créatures vivantes était peut-être impossible, mais des corps étaient quant à eux tout à fait autorisés. De plus, ceci ressemblait vraiment à un petit chat-robot bleu qui possédait une « poche à quatre dimensions ». Pour le dire plus simplement, il s’agissait là de quelque chose que n’importe qui désirerait.

Le suivant était [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ]. J’avais confirmé avec l’aide de Sensei que cela était vraiment une compétence fantastique. Pour commencer, je pouvais faire en sorte que les personnes avec qui j’avais un tel lien puissent aussi voler les capacités de nos ennemis. De plus, l’efficacité de la chasse sera largement supérieure, surtout couplée avec la capacité de [Stockage sans Fond (Inventaire) Niv — ].

Et en passant, il semblerait que la portée maximale de ce pouvoir soit sans limites. Ce qui voulait dire que si j’établissais un tel lien avec un Monstre Dompté, et que je le laissais se battre, je pourrais ainsi devenir de plus en plus fort tout en me relaxant dans une pièce bien confortable. Étant donné que le nombre de liens était illimité, il n’était pas difficile de parvenir à une telle chose. Et enfin, nous pouvions partager nos pensées. Pour résumer, nous pouvions nous contacter sans avoir besoin de parler. Ceci me permettrait d’établir une stratégie sans avoir besoin de discuter au cours d’un combat. Et pour couronner le tout, je pouvais même communiquer avec ceux n’ayant pas de cordes vocales, et donc, je pourrais facilement communiquer avec Dora.

Je décidai de contacter Dora pour essayer. L’approbation de l’autre n’était pas nécessaire lorsque l’autre était un monstre.

Je me mis alors à penser à cela tout en regardant Dora.

{ Dora, es-tu capable de m’entendre ? } (Jin)

{ Hein !? Est-ce la voix du Maître ? } (Dora)

Oh, je l’ai bien fait. Dora sembla elle aussi surprise. Je vois, Dora semble faire référence à moi en tant que son Maître. Il faut que je lui fasse une simple explication sur ce qui vient de se produire.

{ C’est correct. Avec mon pouvoir, Dora va pouvoir discuter avec moi sans avoir besoin de parler. } (Jin)

{ Fantastique, comme attendu du Maître. } (Dora)

Peut-être qu’elle ne comprenait pas assez bien cela. Après tout, son intelligence était celle d’un enfant de cinq ans.

{ Dora, comment es-tu arrivé jusqu’ici ? } (Jin)

Il s’agissait de la première chose que je voulais savoir dès lors que je pouvais communiquer avec elle. Je devais m’occuper de Dora, car elle avait la priorité maximale, alors que Sakura devra encore attendre un peu avant de pouvoir comprendre la situation.

{ Vois-tu, je voulais aller en dehors de la maison, car j’avais du temps libre. Comme j’avais très faim, j’ai cherché de la nourriture, et c’est alors que ces personnes malveillantes me sont tombées dessus. } (Dora)

Je comprenais maintenant. Elle avait été attrapée alors qu’elle était partie chercher de la nourriture dehors. Quand je pense à sa maison, je voyais déjà les gros titres concernant sa disparition.

Titre : Suivant de Jin. Princesse Dragon

Je sentais comme s’il y avait un problème.

{ Cet endroit est rempli de puanteur. La nourriture est mauvaise et jamais personne n’était venu ici pour m’aider, jusqu’à ce que le Maître vienne. Et à ce moment-là, j’ai réalisé que tu étais mon Maître. } (Dora)

À en juger par son côté monstre, cette reconnaissance venait donc d’elle ? Ce moment pourrait tout à fait être au moment où je l’avais domptée.

« Quel est le problème qui a fait que vous êtes resté si silencieux pendant si longtemps ? » Sakura, qui avait été laissée en retrait, posa une question.

C’était le bon moment de lui expliquer clairement la situation. « Je suis désolé de mon silence. Un Pouvoir Spécial vient de se débloquer et donc, j’étais en train de discuter avec Dora en utilisant directement les pensées. »

« Encore un autre Pouvoir Spécial ? Après avoir encore rencontré des difficultés, la puissance de Jin-kun vient encore de les résoudre une nouvelle fois. » Déclara Sakura tout en riant maladroitement.

Je pensais qu’elle était vraiment dans le mile avec sa phrase.

« Le nouveau est un [Stockage sans Fond (Inventaire) Niv — ]. Il s’agit là d’un pouvoir qui me permet d’accéder à un entrepôt que je peux remplir à l’infini. » (Jin)

« Vraiment ? Vous avez donc reçu deux Pouvoirs Spéciaux en même temps ? Jin-kun, combien de Pouvoirs Spéciaux avez-vous réellement en vous ? » (Sakura)

Je n’avais jamais pu lui parler du nombre total de Pouvoir Spécial que j’avais. Mais peut-être qu’aujourd’hui serait l’occasion parfaite pour le faire ? Je devais tout lui expliquer.

« J’en ai 7. Et je suis certain que vous, Sakura, vous en avez trois quand je regarde votre statut. » (Jin)

« 7 ! Et trois sont déjà débloqués. C’est vraiment de la triche, oui vraiment de la triche ! » (Sakura)

Je pense que le caractère de Sakura était un peu détraqué là. Je devais donc lui expliquer en détail les Pouvoirs Spéciaux que j’avais.

*

Quelques minutes plus tard...

« ... Je comprends. Dora-chan peut donc parler quand vous utilisez votre Pouvoir Spécial ? » (Sakura)

« Oui, c’est bien cela. Cependant, je peux seulement utiliser ce Pouvoir Spécial sur mes subordonnées. Et comme il semblerait que vous devez être reconnue comme mon subordonné pour permettre à cette capacité spéciale de fonctionner puisque vous n’êtes pas une esclave ou un Monstre Dompté. » (Jin)

« Compris. Alors je souhaite être votre subordonnée et ainsi, votre Pouvoir Spécial marchera aussi sur moi. » (Sakura)

« Hein !? » (Jin)

Je pensais que Sakura s’était calmée, mais elle venait de soudainement de déclarer une telle chose. Peut-être, ne s’était-elle pas du tout calmée ?

« Sakura, calmez-vous s’il vous plaît. Avez-vous entendu ce que je vous ai dit ? Avez-vous bien compris qu’en devenant ma subordonnée, votre position vis-à-vis de moi serait la même qu’une esclave ou un Monstre Dompté ? Êtes-vous vraiment d’accord avec ça ? » (Jin)

Voir une lycéenne qui annonçait ainsi qu’elle acceptait de devenir la subordonnée d’un lycéen sonnait vraiment comme quelque chose d’indécent.

« Oui, je suis d’accord avec cela. Après tout, cela donne un grand nombre davantage vis-à-vis du Pouvoir Spécial. N’est-ce pas ? » (Sakura)

« Oui, comme je l’ai expliqué juste avant, je peux parler avec vous par la pensée et je peux aussi utiliser plus facilement la [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 3]. En y pensant, il n’y a pas vraiment de désavantage à cela. » (Jin)

Je pensais que cela pourrait faciliter beaucoup de problèmes si j’utilisais ce pouvoir sur Sakura, mais ce n’était pas quelque chose que je pouvais facilement proposer. C’était vraiment inattendu que Sakura se propose d’elle-même pour le faire.

« Ce n’est pas une mauvaise chose de faire ce lien. C’est plutôt le contraire. Il ne serait pas correct si je ne le recevais pas et qu’ainsi, je devenais un fardeau pour vous. » (Sakura)

« Et bien, vous marquez un point. Mais vous savez, ce n’était nullement mon intention de... » (Jin)

Selon moi, ce n’était pas un problème d’efficacité, mais plutôt le fait que ce soit, une fille soit ainsi liée à moi.

« Ce n’est pas un problème. Et il n’est pas possible pour moi de refuser les instructions de Jin-kun, et de toute manière, je ne prévois pas non plus de les refuser. Après tout, ne suis pas déjà votre subordonnée en étant sous votre protection ? » (Sakura)

C’était vrai. Notre relation ne changera pas avec cela, et je n’avais nullement l’intention de maltraiter mes subordonnés.

« Si possible, permettez-moi de préparer mon cœur lorsque vous me demandez de faire quelque chose d’indécent... » Déclara Sakura alors que son visage virait au rouge.

Hein, de quoi parle-t-elle là ? Comment pouvez-vous penser à quelque chose de tellement audacieux en ce moment ? Je veux dire, êtes-vous résolue à aller jusqu’à ce niveau-là ? Est-ce vraiment correct ?

« C’est... » (Jin)

« Parlons en une prochaine fois. Je suis prête pour devenir votre subordonnée, Jin-kun. En plus de ça, n’ai-je pas dit avant "je ferai n’importe quoi. Je travaillerai dur, donc je ne serai pas un fardeau pour vous." Lorsque nous avons commencé notre voyage ensemble ? C’était bien ce que je ressentais envers vous, Jin-kun. » (Sakura)

Après qu’elle ait dit cela ainsi, comment pourrais-je refuser cela ?

« Compris. Mais ne le regrettez pas après. Car je compte vous faire travailler comme une mule. » (Jin)

« Oui ! Laissez-moi faire cela, car je ferai n’importe quoi ! » Répondit Sakura, tellement surexcitée par la situation. Si Sakura était d’accord avec cela, alors pour ma part, je ne voyais aucun problème.

« Alors s’il vous plaît, tendez votre petit doigt immédiatement. » (Jin)

« Petit doigt ? » (Sakura)

« Oui, nous nous tenons par nos petits doigts et vous devez vous engager à me permettre d’utiliser cette capacité de partenaire sur vous, et ainsi, vous deviendrez ma subordonnée. » (Jin)

Il y avait un prérequis réel que je touche avec mon petit doigt le corps de mon partenaire. Dès le moment où le partenaire acceptait ce contact, il devenait ainsi mon subordonné. Le partenaire lui-même n’avait pas besoin d’utiliser son petit doigt, mais c’était quand même possible de le faire. Et si le partenaire était un humain, cela restait la meilleure des solutions.

« Après tout, c’est vraiment une demande mignonne. » (Sakura)

« Ne dites pas ça ainsi... Parce que je le pense aussi... » Dis-je alors que Sakura plaça son petit doigt face à moi. Par la même occasion, nous étions tous deux devenus légèrement rouges, car il était un peu honteux pour nous de faire à cet âge un tel engagement en nous tenant le petit doigt. Mais les prérequis étaient ainsi remplis.

Et ainsi, je vis un lien se former entre Dora, Sakura et moi. J’essayai donc de parler avec les deux en même temps.

{ He ! Est-ce que vous m’entendez ? } (Jin)

{ Wash ! Ceci me donne vraiment une sensation étrange... Oui, je vous entends bien. } (Sakura)

Sakura sembla comprendre tout de suite comment utiliser cette capacité. Dora et moi avions donc essayé de parler avec elle.

{ Coucou~ Grande Sœur Sakura. Je suis contente de pouvoir te parler. } (Dora)

Je ne lui avais pas parlé d’elle, mais il semblerait que Dora avait facilement reconnu Sakura et qu’elle venait de la saluer.

{ Cette voix est bien celle de la petite Dora, n’est-ce pas ? Je suis impatiente d’être amie avec toi. } (Sakura)

{ Humm ! } (Dora)

Dora semblait également très excitée d’avoir ainsi plus de partenaires avec qui elle pouvait parler. Assez pour rapidement devenir émotionnellement attaché à Sakura.

En y pensant, j’avais aussi une autre capacité.

« Je vais aussi devoir vérifier pour [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 3]. Alors pourriez-vous discuter entre vous pendant ce temps ? » (Jin)

« Oui, compris. » (Sakura)

{ D’accord~ } (Dora)

J’avais jusqu’à présent eu [Domptage de Monstre Niv 2] affiché dans mon statut, mais ce n’était pas très précis. Maintenant, je voyais dorénavant [Domptage de Monstre Niv 2 (9/20)]. Il semblerait que les chiffres entre parenthèses soient le nombre de points actuel et ceux nécessaires pour monter de niveau. Et ceux pour pouvoir changé de niveau étaient équivalents à dix fois le niveau actuel.

Par exemple, quand [Renforcement du Corps Niv. 1 (9/10)] augmentait d’un point, il devenait automatiquement [Renforcement du Corps Niv. 2 (0/20)]. Et si une compétence de [Renforcement du Corps Niv. 2 (19/20)] augmentait d’un, alors un deviendrait [Renforcement du Corps Niv. 3 (0/30)]. Mais dans les faits, la [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 3] agissait au niveau des points de compétences et non pas aux niveaux. Pour le dire plus simplement, quand je prenais un [Renforcement du Corps Niv. 3 (0/30)], c’était plutôt que je volais 30 points de la compétence de [Renforcement du Corps]. Ma compétence de domptage de [Domptage de Monstre Niv 3 (13/30)] était la somme de [Domptage de Monstre Niv 2 (9/20)] et de [Domptage de Monstre Niv 2 (14/20)].

La suite à propos de ma capacité de [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 3]. Elle me permettait maintenant de renforcer les compétences en utilisant des compétences inutiles. J’avais ainsi prévu de transformer les points de [Absorption] et de [Division] dont je n’avais aucune utilité et je plaçai un point dans [Inspiration Niv 2 (19/20)]. Elle devint ainsi [Inspiration Niv 3 (0/30)].

La conversion de cinq pour un n’était vraiment pas bonne. Cependant, avec seulement 1 point, cela devenait un grand avantage. Par exemple, je pourrais prendre un point d’une compétence rare à des personnes en ville, et ainsi, je pouvais mettre mes points en trop avant de leur redonner leur point de compétence. Et ainsi, je n’aurais pas de sentiment négatif envers un partenaire qui avait la compétence que je voulais. Mais je ne devais pas être agressif en utilisant cette méthode. Bien sûr, je ressentais toujours de la culpabilité de prendre cela sans permission...

Pour l’instant, je ne le ferai pas aux résidents de ce pays, du moins, pour le moment. Je ne voulais surtout pas faire quelque chose qui fasse que je leur sois redevable. Bien qu’ils soient de parfaits étrangers pour moi, ils résidaient dans ce pays, et je ne voulais donc pas être redevable d’eux. Donc je comptais utiliser [Puissance de la Vie et de la Mort] que face à des résidents de ce pays dans le cas où il était mes ennemis. Et dans ce cas, je les tuerais et je prendrais toutes les capacités sans le moindre remords.

Notes

  • 1 Cerisier : En japonais, Sakura signifie Cerisier.

***

Chapitre 8 : Le Pouvoir de Sakura et l’Arrivée en Ville

Il s’agissait aussi d’un Pouvoir Spécial, mais ce n’était pas le mien. Je venais de découvrir l’un des Pouvoirs Spéciaux de Sakura après avoir vérifié son statut. J’avais alors immédiatement contacté Sakura alors qu’elle parlait en ce moment avec Dora.

« Sakura. Je viens de vérifier votre statut, et j’ai constaté qu’un de vos Pouvoirs Spéciaux avait été débloqué. » (Jin)

« Vraiment !? Quel genre de pouvoir est-ce ? Oh, je vais finalement pouvoir arrêter d’être une bonne à rien ! » Déclara Sakura tout en souriant, mais en affichant aussi une pointe de regret.

Je lui avais déjà à mainte reprise déclaré qu’elle n’était pas une bonne à rien. Personne ne s’attendait à ce qu’elle ait un énorme potentiel. Mais si ceci avait vraiment été le cas et qu’elle avait été bannie seule en raison d’être incompétent aux yeux du royaume, alors je n’aurais jamais découvert que c’était faux.

« Je vous ai déjà dit que vous n’étiez pas une bonne à rien... » (Jin)

« Je le sais. Vous ne m’avez jamais dit que je ne servais à rien. Mais je reste quand même consciente par moi-même que je suis quand même une bonne à rien. Mais je veux avoir quelque chose dont je peux être fière. » (Sakura)

« Je comprends. Alors dans ce cas, votre Pouvoir Spécial devrait vous donner ce sentiment. » Dis-je avant d’écrire sur un papier le Pouvoir Spécial de Sakura dont je venais de lui parler.

------

[Création de Magie Nouvelle]

Effet Inconnue

------

Il s’agissait là d’un très puissant Pouvoir Spécial.

« Création de Magie ? C’est quoi son effet ? » (Sakura)

« Je ne sais pas du tout. » (Jin)

« Vous ne savez pas ? Est-ce que vous ne le savez vraiment pas non plus ? » Sakura semblait être perdue. Mais moi aussi, ce qui était inhabituel. Et je n’avais pas obtenu de réponse lorsque j’avais posé cette question à Sensei.

« Il semblerait que les Pouvoirs Spéciaux soient en dehors des règles de ce monde. Et il semblerait que mon aide ne connaisse que ce qui a rapport à ce monde. C’est différent de mes propres Pouvoirs Spéciaux, car ils peuvent montrer le nom du Pouvoir Spécial d’autrui. Nous pouvons même le partager avec [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ], mais ce serait gênant si nous ne savons pas ce qu’il peut faire. » (Jin)

« Savez-vous de quel type de pouvoir est-ce ? » (Sakura)

« Non, je ne le sais pas. Dans mon cas, ma [Clairvoyance] me donne une explication, mais je ne connais toujours pas la nature exacte de tous mes propres Pouvoirs Spéciaux. Mais, il est important de connaître la nature de votre Pouvoir Spécial. Mais puisque vous connaissez son nom, pourquoi ne pas essayer de poser vous-même les questions ? » (Jin)

Parce que je n’avais aucune information, je ne pouvais rien faire d’autre que laisser Sakura le faire elle-même.

« Compris. Je vais essayer... Je demande ce qu’est mon Pouvoir Spécial... Je veux tout savoir à propos de mon Pouvoir Spécial. »

Sakura récita ces phrases après avoir fermé ses yeux. Elle ouvrit soudainement les yeux après une trentaine de secondes.

« Ha ! Je sais ce que c’est. » (Sakura)

Je suppose qu’il est facile de comprendre si vous aviez les informations. Elle se tourna alors vers moi avant de commencer à m’expliquer.

« Heu, voyez-vous. Il s’agit de l’habilité à créer de nouvelles magies que le monde ne possède pas, simplement en utilisant son imagination. » (Sakura)

« N’est-ce pas une capacité fantastique ? Ne pourrions-nous pas retourner dans notre monde avec ce pouvoir ? » (Jin)

Nous devrions l’utiliser le plus tôt possible si ce pouvoir nous permettait de revenir à notre ancien monde... Peut-être que c’était trop beau pour être vrai.

« Veuillez attendre un instant... non, c’est impossible. Je pense qu’il y a un obstacle qui nous empêche de le faire. » (Sakura)

Après tout, ce pouvoir n’avait pas un potentiel omnipotent. Dommage, mais ce n’était pas de la faute de Sakura. Laissons tomber pour le moment.

« Tout d’abord, ce genre de magie exige une énorme quantité de maîtrise dans la magie. De plus, vous devez posséder un niveau de Puissance Magique colossale. Et pour couronner le tout, vous avez aussi besoin d’une grande quantité de points de magie. » (Sakura)

C’était certainement une faiblesse importante de ce pouvoir. C’était même une restriction importante. Cependant...

« Eh bien, quel genre de magie est-ce que vous pouvez utiliser ? » (Jin)

Je pensai alors que son pouvoir avait peut-être une certaine condition afin de se débloquer, tout comme ma [Puissance de la Vie et de la Mort] et mon [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] ou quelque chose, non ?

« C’est impossible. Je ne peux pas utiliser correctement mon propre pouvoir et donc, je suis toujours à la fin débitrice de vous. Je suis désolée. » (Sakura)

Sakura avait dit cela, mais j’avais aussi une hypothèse. Sakura ne le disait pas par elle-même, mais elle avait souvent tendance à dépendre de ce que je lui disais. Quand je pensais à cela, ceci me donnait l’impression que c’était quelques choses comme "Un Pouvoir Spécial qui apparaissait selon le souhait du propriétaire" ou quelque chose comme ça. Lorsque mon niveau de puissance d’un Pouvoir Spécial montait de niveau ou se déverrouillait, c’était souvent au moment où j’avais un problème. Je pensais maintenant pouvoir comprendre la caractéristique principale des Pouvoirs Spéciaux.

Soit dit en passant, considérant le caractère de Sakura basé sur « Sakura veut devenir utile. Cependant, elle n’espérait surtout pas que ce pouvoir la rende indépendante. » Quelques choses comme cela. Sakura s’était excusée comme si elle avait fait quelque chose de mal, mais c’était ce qu’elle souhaitait au fond de son cœur.

« Nous testerons votre Pouvoir Spécial plus tard. Car nous devons maintenant vérifier ce que mon [Stockage infini (Inventaire)] peut faire... » (Jin)

« Compris. Que dois-je faire pour vous aider ? » (Sakura)

« Non, tout va bien ! Il suffit de toucher quelque chose se trouvant dans cette pièce. » (Jin)

Le fait de juste devoir le toucher avec sa main n’était pas un problème. Et vous pouviez choisir ce que vous vouliez faire revenir simplement en y pensant.

« Compris. Alors, il faudrait aussi le dire d’une manière appropriée à Dora-chan. » (Sakura)

« S’il vous plaît. » (Jin)

{ Oui. Je veux entendre à nouveau l’histoire de grande sœur Sakura ~. } (Dora)

« Dora-chan. Tu es si mignonne... » Sakura était totalement charmée par Dora. C’est vrai qu’elle ressemblait à un ange. Je tapotai un peu sur sa tête avant d’aller commencer à ramasser les objets.

{ C’est si agréable. } (Dora)

« Je suis content que tu sois heureuse quand nous agissons ainsi... » (Jin)

« C’est vrai... » (Sakura)

Nous avions tous deux été guéris par Dora. Comme nous ne faisions aucun progrès, je devais arrêter de m’occuper de Dora, du moins pour le moment.

{ Encore, encore, caresse-moi la tête. } (Dora)

« Je le ferais plus tard. » (Jin)

Je me mis alors à stocker les objets d’une manière aléatoire tout en me déplaçant dans le sens des aiguilles d’une montre. Je vérifiai aussi le contenu du baril se trouvant là. Il y avait aussi beaucoup d’objets tâchés par du sang. Ceux-ci avaient sûrement été volés à des marchands. En dehors d’eux, il y avait beaucoup d’armes et d’armures. Après avoir ouvert une boîte en bois, je vis qu’il y avait des potions et des médicaments qui remplissaient tous les recoins de cette boîte. Bien sûr, il y avait aussi beaucoup de pièces de monnaies et de marchandises qui se trouvaient amassées ici.

Comme c’était long et fastidieux de mettre un à un chaque élément se trouvant dans la boîte en bois à l’aide de [Stockage infini (Inventaire)], j’utilisai plutôt directement ma capacité sur la boîte en entière, par la suite, j’utilisai [Clairvoyance] afin d’identifier chacun des objets qui se trouvaient au préalable à l’intérieur.

Je verrais bien ce qu’il y a dedans plus tard.

C’était vraiment un travail facile. Il suffisait juste de vérifier qu’il n’y ait pas de chose étrange que j’allais faire entrer par erreur dans le [Stockage infini].

Au cours de cette tâche, je fus intrigué par une certaine pochette. C’était vraiment étrange de mettre cette pochette à cet emplacement. Je me suis alors dit que c’était sûrement qu’il devait être un objet cher et donc, je vérifiai et je fus surpris par ce que je découvris.

Boîte à objets

Note : Permets de stocker un nombre déterminé d’objets à l’intérieur

Dans ce monde, il n’y avait pas de [Stockage infini], mais il existait quand même beaucoup de moyens afin de stocker des objets plus facilement. L’un d’entre eux était la boîte d’objets et la sacoche à objet qui se trouvait devant moi. Il s’agissait d’un objet dit magique qui pouvait stocker beaucoup de choses. Un certain type de magie avait été jeté sur le sac ou la boîte afin de le créer. Il semblerait que la qualité détermine sa contenance. Et donc, plus la qualité était élevée et plus le nombre d’objets pouvant être stocké était important. Les moins chers pouvaient contenir une pièce entière. Et l’un de ceux-là valait étonnamment plus de 100'000 pièces d’or.

Pour cette raison, cette boîte d’objets de taille de poche était un objet considérable de haute qualité. Je comprends maintenant pourquoi elle était située à l’intérieur de la salle du trésor.

Une autre méthode était la [Magie de Stockage]. Elle permet à l’utilisateur de la magie de stocker l’objet dans une sous-dimension et sa taille dépendait de la Puissance Magique de l’utilisateur. C’était la principale raison pourquoi les magiciens spécialisés dans ce domaine n’avaient pas vraiment besoin de porter un sac. Ma capacité [Stockage infini] était largement supérieure à tous ces pouvoirs et objets. J’étais très heureux d’avoir ce pouvoir.

Et en raison de mon [Stockage infini], je pouvais aussi duper les autres. Si une personne qui n’était pas un magicien plaçait un objet dans une telle zone de stockage, alors cela serait anormal.

En ce qui concerne le sac magique, je décidai de le laisser à Sakura. Bien sûr, je lui donnai avec l’objet une explication complète à propos de cet objet.

« Je pense que je devrais mettre la moitié des objets se trouvant dans cette pièce dans ce sac. » (Jin)

« Pourquoi ? Pourquoi ne pas placer tous les objets se trouvant ici dans le [Stockage infini] sans ce poser de question ? » (Sakura)

« Si quelqu’un nous interroge à ce propos, nous pourrions ainsi montrer ce que nous avons obtenu dans la cache des voleurs. » (Jin)

Je ne savais pas quand ce genre de choses gênantes allait se produire. Mais bien sûr, je ne voulais surtout pas que ma capacité soit connue du reste du monde.

« J’ai compris. Dois-je placer dedans quelque chose de peu coûteux ? » (Sakura)

« Oui s’il vous plaît. Mais tout ce qui vous semble le plus coûteux sera placé dans [Stockage infini (Inventaire)]. » (Jin)

Il semblerait qu’il y ait une fonction similaire à [Stockage infini] et ma [Clairvoyance] qui me permettait de récupérer les objets que je souhaitais se trouvant au préalable à l’intérieur. Mais par exemple [Stockage infini] pouvait enlever toutes les taches de sang se trouvant sur les objets que je plaçais dedans, qui reviendrais ainsi propres comme s’ils n’avaient jamais eu ce sang dessus. Je commençai donc à retirer des objets de mon [Stockage infini] avant les placer dans le sac de Sakura. Je retirais aussi les objets chers se trouvant déjà dans son sac avant de les placer dans le [Stockage infini].

Après avoir effectué ces actions, je m’occupais de tous les équipements que les voleurs avaient stockés dans cette salle. Ces voleurs avaient tout démantelé sauf les objets particulièrement chers.

Je plaçai une grande hache dans le [Stockage infini (Inventaire)]. Comme il s’agissait d’un objet grand et volumineux, il devrait être mieux de le placer là-bas que dans le sac à objets. Les articles utilisés par les voleurs étaient tous d’une qualité vraiment très haute. Je n’avais donc pas d’autre choix que de prendre tous ces objets. Nous ferons simplement croire que je les avais obtenus ailleurs.

« Je me demande bien quelle est la valeur totale de tout ce qui se trouve... » (Sakura)

« C’est vrai. Mais je ne pense pas que cela soit si important. » (Jin)

{ Avez-vous fini de tout nettoyer ? } (Dora)

Je vois, Dora pensait que nous étions en train de nettoyer la pièce...

« Oui, c’est bientôt fini. Et nous pourrons partir après cela. » (Jin)

{ Compris. Est-ce que je dois être sous forme de dragon ? Où dois-je être sous forme humaine ? } (Dora)

Peut-être qu’elle avait posé cette question parce qu’elle ne savait vraiment pas quelle forme elle devrait prendre.

« S’il te plaît, reste sous la forme de dragon jusqu’à nouvel ordre. Tu pourras reprendre ta forme humaine quand nous aurons acheté des vêtements dans la ville. » (Jin)

{ D’accord ! } (Dora)

« Et à ce propos Dora, veux-tu aller dehors pour te battre ? » (Jin)

{ Tu veux donc que je me batte aussi ? Compris, je ferais de mon mieux ! } (Dora)

« Dora-chan, peux-tu vraiment te battre ? » (Sakura)

Il semblerait que Sakura ne voulait pas que Dora se batte si c’était possible de faire ainsi.

« Oui, elle peut se battre. J’ai vu qu’elle avait des caractéristiques qui lui permettaient amplement de se battre à nos côtés. » (Jin)

Sa [Magie Draconique] était aussi très forte. Je voulais la voir à l’œuvre le plus tôt possible.

« Mais bien sûr, avant de le faire, j’ai prévu de lui donner des compétences et points de caractéristique en plus. » (Jin)

{ ??? } (Dora)

Avant ça, je ne lui avais donné aucun détail. Et donc, je lui donnais ensuite une explication la plus simple possible sur ma capacité. Et la réaction de Dora fut...

{ Le Maître est vraiment fantastique... } (Dora)

Je ne pense pas qu’elle comprenne vraiment ce que je viens de lui dire. Eh bien, ce ne sera nullement un problème si elle considère que je suis incroyable. Heuu, suis-je gentil ? Je ne sais pas vraiment.

Le Lien me donnait la capacité d’effectuer des communications à longue distance. J’avais l’intention de donner à Dora les statistiques que j’avais volées aux voleurs.

{ D’un coup, je me sens d’une certaine manière plus forte. } (Dora)

Il semblerait qu’elle ait remarqué que ses statistiques venaient d’être augmentées. Dans tous les cas, elle nous sera utile au cours des batailles.

« Et bien, maintenant, nous devons parler du style de combat de Dora. Les Dragons à Plumes peuvent se déplacer très facilement, et ils ont une capacité de [Magie Draconique] utilisable à distance moyenne. » (Jin)

{ Compris. Laissez-moi faire. } (Dora)

Dora me répondit joyeusement. Mais Sakura me regarda tout intriguée à la suite de ce que je venais de dire.

« La [Magie Draconique] ? C’est quoi ? » (Sakura)

« Ho ! J’ai oublié de vous l’expliquer. La [Magie Draconique] est une forme de magie que seuls les dragons peuvent utiliser. Elle ne nécessite aucune incantation, possède une grande puissance et des capacités vraiment supérieures ainsi que des propriétés spéciales multiples. Mais après usage, il n’est plus possible de l’utiliser pendant un certain temps. Pour le dire simplement, elle possède un délai de réactivation. » (jin)

« Si elle avait une si forte magie, pourquoi n’a-t-elle pas utilisé son pouvoir afin de casser sa cage ? » (Sakura)

En entendant ce qu’elle venait de dire, je m’étais moi aussi demandé la même chose. N’aurais-tu pas pu t’échapper à l’aide de ce pouvoir ? Sakura et moi regardions alors Dora. Dora incline légèrement son cou vers le bas tout en nous regardant avec curiosité.

{ Heu, grand-père m’a dit de n’utiliser ma [Magie Draconique] qu’a l’extérieur. Je ne pouvais donc pas l’utiliser dans la cage. } (Dora)

En vue du titre que possédait Dora, on pouvait supposé qu’elle était très forte. Forte au point où il lui était interdit d’utiliser son pouvoir ailleurs qu’à l’extérieur...

« Heu... est-il possible que tu l’utilises quand Jin te le demandera ? » (Sakura)

{ Oui, car j’aime encore plus le Maître que mon grand-père. Alors je ferais tout ce que le Maître me demande de faire. } (Dora)

Je fus heureux de l’entendre dire cela. Mais j’étais en même temps un peu désolé pour son grand-père.

« Et bien, les préparatifs afin que Dora puisse se joindre à nous dans le prochain combat sont terminés. Allons-nous-en d’ici. » (Jin)

« Oui. » (Sakura)

{ D’accord ! } (Dora)

Nous avions ainsi quitté la grotte après que tous nos préparatifs soient terminés. J’avais intentionnellement pris un sac à dos. Je voulais ressembler à un voyageur. Il serait suspect de voyager sans rien avoir sur soi, alors même que j’aurais une boîte à objets.

Sur le trajet dans la forêt, je tuais tous les monstres que je rencontrai. Comme nous ne savions pas la puissance de destruction de la [Magie Draconique], nous avions décidé de ne pas l’utiliser en forêt.

Après avoir quitté la forêt, notre première rencontre fut un gobelin qui fut déclaré comme étant le sujet parfait afin de mener des tests.

« Dora, utilise s’il te plaît ta [Magie Draconique] sur ce gobelin. » (Jin)

{ Compris. } (Dora)

Dora s’envola dans le ciel avant de prendre une profonde respiration lorsqu’elle s’approcha du gobelin. Un jet de flammes jaillit violemment de sa bouche alors qu’elle l’utilisa. Le feu fut projeté droit devant elle, brûlant tout sur une distance de 10 mètres et avec un angle d’environ 40 degrés. Bien sûr, notre cobaye fut proprement carbonisé par cette attaque.

En plus de Sakura, je fus aussi grandement surpris. Je ne pensais pas que j’arriverais à dompter un monstre avec une attaque si puissante comme celle-là...

{ C’est fait. } Déclara Dora alors qu’elle se rapprochait de nous. Après avoir contrôlé son statut, puis pris toutes les statistiques et compétences du gobelin, je vis que j’avais aussi acquis les points d’expériences.

« Ho, merci pour ton dur labeur. Il s’agit là vraiment d’un pouvoir fantastique. » (Jin)

{ Heu, c’est vrai qu’il est puissant, mais je ne peux pas le réutiliser avant une longue période de temps. } (Dora)

C’était vrai que ce délai n’était pas génial. Mais cette fille avait des statistiques tellement hautes...

« Dora est vraiment fantastique... » (Sakura)

{ Félicitez-moi, félicitez-moi encore plus. } (Dora)

Elle s’approcha de Sakura puis elle frotta sa joue contre elle.

Puisque je venais de confirmer que Dora pouvait se battre et que je pouvais prendre les capacités des ennemis qu’elle avait tuées, je me dis alors que nous devrions pratiquer à l’avenir notre travail d’équipe. Car ce que les voleurs avaient été capables de faire, nous devions aussi être capables de le faire.

Après trois heures de marches, nous arrivâmes enfin à la ville. Dora adorait la viande des lapins cornue que nous mangeons en cours de route.

{ Je voudrais manger encore plus de viande de lapin cornu. } (Dora)

« Plus tard. Comme nous pouvons manger plein d’autres choses en ville, il te faudra patienter un peu. » (Jin)

{ D’accord. } (Dora)

Je voulais que Dora puisse manger quelque chose de bon dans la ville.

Au moment de rentrer en ville, je décidai de cacher Dora dans mon sac à dos. La première chose à faire sera de lui acheter des habits. Puis il faudra aller à l’auberge afin qu’elle puisse se changer après lui avoir demandé de prendre sa forme humaine. Il n’y aura pas de problème si elle n’est pas capable de parler. Alors que nous pensions à ce fait, nous nous dîmes qu’il ne sera pas nécessaire de le cacher.

Nous arrivâmes ainsi dans la ville. Une ville était plus large qu’un village et ils maintenaient en état des murs ainsi que des portes d’accès. La taxe afin de pouvoir rentrer était fixée à 1000 pièces de cuivre. J’étais sûr que tout ce que j’avais ramassé valait bien plus que les 1000 pièces. Je pourrais facilement en vendre dans la ville.

Les gardiens de portes étaient la méthode la plus fiable pour gérer l’accès. À l’inverse, si les gardes des portes de la ville n’étaient pas fiables, alors la ville ne pourrait pas être fiable non plus. Et les gardes de cette ville semblaient bien faire leur travail. Nous avions donc payé les 2000 pièces de cuivre (Dora n’était pas incluse) avant d’entrer en ville.

Le nom de la ville était Tizo. C’était beaucoup plus petit que la capitale, mais c’était beaucoup plus grand que le village de Kabate.

« Il semble qu’il y ait un magasin de vêtements juste là-bas. » (Jin)

« Comme d’habitude, la carte est vraiment pratique. » (Sakura)

Encore cette fois, j’avais utilisé ma carte afin de trouver des magasins de vêtements. Il y en avait plusieurs, mais l’endroit le plus proche était près de la porte.

« Bienvenue. Qu’est-ce que vous cherchez ~ ? » (Vendeur)

Comme nous avions des paramètres inhabituels, nous recherchions donc des vêtements pour enfants.

« Je cherche des vêtements pour enfants. Je veux acheter des vêtements pour ma sœur cadette âgée de 5 ans. » (Jin)

J’avais alors acheté une robe bleue recommandée par la commerçante... Son prix était de 10'000 pièces de cuivre. Notre budget était d’environ 20'000 pièces de cuivre. N’était-ce pas un peu trop élevé ? Non, car je lui avais dit que ce serait son cadeau d’anniversaire, alors on ne pouvait rien y faire si elle recommandait quelque chose de spécial. Eh bien, c’était aussi mon premier cadeau. J’avais avec moi une enfant mignonne telle qu’elle devait porter quelque chose de joli. J’avais aussi acheté deux autres ensembles pour 1000 pièces de cuivre chacun.

Puis, nous avions recherché une auberge qui répondait à nos conditions. Je trouvais rapidement une qui me semblait être une bonne place avec un prix de 1000 pièces de cuivre pour un repas et 3000 pour une chambre. Nous avions donc payé pour deux personnes et avions été ensuite dans notre chambre.

« Dora, c’est correct maintenant. Transforme-toi s’il te plaît sous ta forme humaine, puis enfile ces vêtements. » (Jin)

Je lui tendis les vêtements. Il s’agissait des vêtements à 10’000 pièces. Pour sa première fois, je voulais qu’elle porte de beaux vêtements.

{ D’accord ! } (Dora)

Je regardai alors Dora se transformer. Oui, je l’observais simplement. Et après, je regardai Dora mettre ses vêtements. Je ne faisais encore que l’observer.

« Hein !? Pourquoi est-ce que vous n’arrêtez pas de la regarder ? » Sakura me fit la remarque, mais il était déjà trop tard. Ce sera du gaspillage de négliger d’observer une personne mignonne qui faisait quelque chose de mignon.

{ Parce que c’est le Maître. } (Dora)

« Ce n’est pas une bonne raison... Car je suis aussi votre subordonnée, n’est-ce pas ? Plus j’y pense, et plus je trouve que c’est étrange, ce monde est... » Sakura semblait perdue dans ses pensées. Même s’il s’agissait d’un autre monde, ce n’était pas une bonne raison pour quelqu’un de regarder une petite fille qui changeait ses vêtements, alors même qu’elle était un monstre apprivoisé. Je serais dans une mauvaise situation si je disais cela... J’avais déjà dit à Sakura que je me comporterais comme un gentleman, alors comment pourrais-je lui montrer un tel désir étrange... Je devais faire plus attention.

{ Voilà, j’ai fini de m’habiller. } (Dora)

« Bien bien. Tu l’as très bien fait. » (Jin)

{ Hehehe ! } (Dora)

Dora devint tout heureuse quand je lui caressai ses cheveux blancs. Les cheveux de Dora étaient blancs, mais il s’agissait d’un blanc qui était vraiment magnifique, tout comme s’il s’agissait d’argent poli. Et en plus, c’était vraiment doux au toucher, et très agréable comme texture. Est-ce que j’aimais vraiment Dora ? Suis-je un Lolicon ? Ou quelque chose de proches de ça ? Mais j’aimais aussi sa forme dragonne.

« Bien bien, maintenant que vous avez assez admiré Dora, ne devrions-nous pas aller faire notre rapport à la Guilde ? » (Sakura)

« C’est vrai. Le plus tôt sera le mieux. » (Jin)

L’une des choses que nous devrions faire dans cette ville était d’annoncer l’extermination des voleurs. Comme je l’avais déjà expliqué avant, les requêtes d’extermination de voleur étaient faites par la guilde, et donc cette information était importante pour les marchands et les résidents de la zone.

Je n’avais aucune obligation envers ce pays, mais pour ses habitants innocents, c’était différent. Je n’allais que leur faire un simple rapport. Mais en même temps, je ne voulais pas m’inscrire dans cette guilde. Je ne voulais pas laisser la moindre information me concernant et encore moins utiliser ce pays en tant que base d’opérations.

Nous arrivâmes rapidement à la Guilde des Aventuriers. Le bâtiment donnait vraiment ce genre d’impression. J’entendais des clameurs provenir de l’intérieur de ce bâtiment en brique. Il se pourrait tout à fait qu’un grand nombre de personnes hurlât à l’intérieur. Il semblerait qu’il y avait une seconde entrée spécialisée pour ceux qui acceptaient des requêtes et qui était différente de l’entrée principale. Certes, même pour un lieu comme ça, je préférais ne pas devoir entrer par la porte principale.

Bon, dans tous les cas, je décidai d’entrer comme nous avions quelques affaires à traiter là-dedans.

« Désolé, mais je voudrais vous parler de quelque chose... » (Jin)

« Bienvenue. Quelle est donc la raison de votre venue ? » (Réceptionniste)

Il s’agit là d’une interaction tout à fait polie. La réceptionniste était après tout une magnifique fille du genre grande sœur.

« Et bien, je suis venu ici en rapport à une extermination de voleurs... » (Jin)

« Extermination... ? Ce n’est pas juste quelque chose vis-à-vis de leur cachette ? » (Réceptionniste)

« Oui, tout à fait. Un total de 10 personnes. Leur chef était un utilisateur d’une large hache. » (Jin)

Après avoir entendu cela, la réceptionniste fut très surprise, avant de se mettre à réfléchir à quelque chose.

« D’après vos informations... avaient-ils un loup noir avec eux... ? » (Réceptionniste)

« Maintenant que vous le dites, oui, ils avaient bien un loup apprivoisé avec eux. » (Jin)

Et si je ne me trompais pas, le loup était bien noir. Je n’avais pas vraiment observé ce détail sur ce Monstre Dompté, je ne connaissais après tout que son nom.

« Il n’y a donc pas d’erreurs possibles. Je vais aller contacter le chef de la guilde, alors veuillez attendre un petit moment. » (Réceptionniste)

Elle se mit ensuite à parler à une autre réceptionniste qui se trouvait un peu plus loin. J’avais alors le sentiment qu’il s’agissait de quelque chose d’important. C’était pour moi une affaire vraiment mineure et je voulais en terminer le plus tôt possible... La réceptionniste se retourna alors vers moi.

« Heu, êtes-vous un aventurier ? Car je ne vous ai jamais vu ici avant aujourd’hui. » (Réceptionniste)

« Non, je suis juste un voyageur. Je ne possède donc pas de carte de guilde. Je suis juste une personne qui possède quelques aptitudes... » (Jin)

La carte de guilde était la preuve qu’un aventurier était bien enregistré dans une guilde. Il y avait aussi un système de rang. Elles étaient émises par tous les pays, mais il fallait la mettre à jour quand vous alliez dans un autre pays.

« Vraiment ? Dans ce cas, voulez-vous vous y inscrire ? Vous pourriez vous inscrire et ainsi recevoir rapidement la récompense une fois que l’extermination sera confirmée. » (Réceptionniste)

« Non. Et je sais déjà que je ne recevrais que la moitié de la récompense si je ne suis pas inscrit chez vous. » (Jin)

C’était peut-être ingrat, mais je voulais quand même avoir de l’argent. Est-ce si mauvais d’agir ainsi ?

« Heu ! Mais vous n’avez aucun désavantage à vous inscrire ici et c’est vraiment intéressant vu que la récompense pour l’extermination n’est pas du tout petite, donc... » (Réceptionniste)

« Désolé. Mais j’ai promis à un ami que nous allions nous inscrire dans une guilde dans un autre pays... » (Jin)

« Vraiment ? Alors on ne peut rien y faire s’il s’agit d’une promesse. » (Réceptionniste)

Le signe du pays où avait été inscrite la carte était sculpté sur la carte de guilde. Ce serait une situation compliquée, alors laissons tomber le sujet. Je ne lui avais pas menti, car je l’avais promis à Sakura qui était actuellement derrière moi.

« Qui a défait le “Loup Noir” ? » (Vieil homme)

Un vieil homme à l’allure sévère arriva sur les lieux. Il devait avoir environ 40 ans. Il donnait l’impression qu’il était un vétéran.

« Oui, Maître de Guilde. C’est cette personne-là. » (Réceptionniste)

« Hmm. Toi, prépare la salle de réception. » (Maître de guilde)

La réceptionniste qui avait été appelée le Maître de la Guilde était alors à nouveau repartie. Il y avait donc une salle de réception. J’avais comme qui dirait l’impression que cela allait se révéler gênant.

« Mon nom est Joseph. Je suis le Maître de la Guilde des Aventuriers de cette ville. Je voudrais entendre les détails concernant cette affaire. Est-ce d’accord de le faire maintenant ? » (Joseph)

La salle de réception était en train d’être préparée... Je n’avais pas vraiment droit de véto. Et bien, il ne devrait pas y avoir de problème.

« Oui, c’est d’accord. Puis-je avoir mes compagnons avec moi ? » (Jin)

« Hmm, ça ne me dérange nullement. » (Joseph)

Le Maître de guilde et la réceptionniste nous conduisirent jusqu’à une pièce se trouvant à l’intérieur de la guilde. Il s’agissait d’une très belle pièce. Je n’aurais jamais imaginé l’existence d’une telle pièce dans un lieu avec tant de personnes rudes se trouvant dans le coin. Ho, je pense que cette pièce est utilisée pour les clients...

« Eh bien, allons droit au but, où est la cachette du “Loup Noir” ? » Me déclara le Maître de Guilde tout en dépliant une carte et en la posant sur la table. » (Joseph)

« Elle se trouve proche d’une montagne. Elle est dans une caverne. » (Jin)

Cette carte était bien moins précise que ma carte personnelle. Je ne pouvais que situer une zone très vague sur la sienne.

« Hmm, c’était plus proche que prévu. Pouvez-vous me donner les détails du combat ainsi que ce que vous avez trouvé là-bas ? » (Joseph)

« D’accord. Je suis entré dans la montagne afin de ramasser certaines ressources alors que j’étais au cours de mon voyage. J’ai vu à ce moment-là un loup qui se trouvait devant une grotte. Après avoir tué le loup, je suis entrée dans la grotte suspecte. Et là, je suis tombé sur des voleurs. J’ai tué les dix personnes présentes là dedans puis je suis venu ici afin de faire un rapport. » (Jin)

Le maître de guilde m’écoutait attentivement. Ce n’était pas un problème, car mon histoire n’avait pas de contradiction. Et je n’avais pas non plus trop menti. Mais concernant la partie de ce que nous avions ramassé, donc le trésor de ces voleurs...

« Comment s’est déroulé le combat avec leur chef qui utilisait une grande hache ? » Le maître de guilde me posa une question directe. C’était peut-être le sujet principal...

« C’était dur. Il frappait avec la hache de toutes ses forces. Il semblerait qu’il ait aussi acquis la coopération de ses subordonnés. Les instructions étaient précises et me font me poser des questions sur comment ces voleurs pourraient arrivaient à faire ça si facilement. » (Jin)

« ... On ne dirait pas que ce que vous me dites soit un mensonge. » Le maître de guilde murmura cette phrase. Je pouvais facilement l’entendre grâce à mon [Renforcement du Corps].

« Eh bien, je comprends. J’ai entendu dire que vous n’étiez pas inscrit dans la guilde. Comme il était déjà trop tard aujourd’hui, la guilde confirmera l’extermination demain. Si elle est confirmée, vous obtiendrez la moitié de la récompense. Mais si vous souhaitez vous inscrire alors vous pouvez obtenir la moitié restante. » (Joseph)

Je n’avais pas besoin de ça.

« Ha oui, c’est vrai. Qu’en est-il des objets stockés là-bas ? Il devait en avoir beaucoup dans leur cachette. » (Joseph)

« Non, il avait déjà été emmené ailleurs. Je ne sais pas où ils gardaient leur trésor. Il n’y avait plus beaucoup de présent, mais vous pouvez en conclure ce que vous souhaitez. » (Jin)

« Compris. Je vais ajouter cette recherche en tant que mission supplémentaire à l’équipe d’enquête. Je voudrais que vous restiez dans cette ville pendant un certain temps en cas de rachat... » (Joseph)

« C’est d’accord. Cependant, je donnerai la priorité s’il y a une affaire urgente qui surgit. » (Jin)

Pour simplifier. « Désolé, mais je pourrais peut-être disparaître tout à coup. » (Jin)

« Ceci ne sert à rien. Car même si nous ne le faisons pas maintenant, quelqu’un ayant l’autorité pourrait vous retenir ici. » (Joseph)

« En ce qui concerne ce que vous me dites, j’ai l’intention de faire le rapport à la guilde autant que possible avant de quitter cette ville. » (Jin)

« Ce que vous dites m’aiderait vraiment. Si possible, je voudrais que vous me disiez votre adresse actuelle. » (Joseph)

Il n’était pas préférable de laisser quelqu’un connaître l’endroit où nous vivons. C’était tout à fait possible que quelqu’un nous poursuive jusque là bas.

« Veuillez faire preuve de retenue, car nous aurions un problème si quelqu’un s’immisçait chez nous concernant des rachats. » (Jin)

« Je ne révélerai pas l’adresse... Il y aurait alors une autre méthode. Pourriez-vous venir à la guilde deux fois par jour, la première fois à 10 h et une autre fois à 18 h ? » (Joseph)

« Ça ne me dérange pas. » (Jin)

Donc, notre tâche pendant notre séjour ici était réglée. C’était peu probable que cela se transforme en un gros problème.

« Cependant, vous êtes vraiment génial. Le “Loup Noir” a causé beaucoup de problèmes dans la région jusqu’à très récemment. Ils étaient une bande notoire de voleurs. » (Joseph)

« J’ai été chanceux. » (Jin)

« La ruse de leur chef était célèbre. Je ne pense pas que la chance puisse vaincre une telle personne. » (Joseph)

Bien sûr, je ne les avais pas battus avec de la chance, mais je devais faire comme si c’était le cas. On dirait que le maître de la guilde voulait entendre les détails concernant cette bataille...

« Désolé, je ne souhaite pas vous expliquer comment je les ai vaincus. Parce qu’il y a des choses que je me dois de cacher... Cependant, vous semblez très bien connaître le chef des voleurs. Était-ce une de vos connaissances ? » (Jin)

Je refusais donc d’expliquer comment je m’étais battu. Le maître de la guilde semblait amer après que je lui aie posé cette question en retour.

« Jusqu’à il y a peu... Ils étaient inscrits en tant qu’aventuriers de cette guilde. » (Joseph)

Son visage semble sombre alors qu’il parlait. Je ne connais pas les détails, mais il y avait sûrement une histoire entre le maître de guilde et le chef de voleur. Mais je n’étais pas intéressé par l’histoire entre les personnes âgées.

« Eh bien, j’en ai assez entendu à propos de ça. Je vous remercie. Alors, profitez bien de cette ville. » (Joseph)

Je vous en dirais plus en échange d’informations de votre part. Voici en gros ce que je sous-entendais avec mes propos.

« Alors, je vais quitter ces lieux dès maintenant. » (Jin)

« Umm. Revenez demain à 10 heures, et cela même si personne ne vient pour faire un rachat d’objet. » (Joseph)

Je m’incline légèrement, puis Sakura et Dora s’inclinèrent elles aussi.

Nous quittâmes ainsi la guilde. Je pensais que nous serions pris pour cible, car nous avons une femme et une enfant dans le groupe. Après avoir entendu l’histoire, ce ne sera pas un problème si vous choisissez de tenir querelle avec un autre aventurier, mais ce sera un crime si vous le faites avec des gens ordinaires. Dans le pire des cas, vous seriez expulsé de la guilde. En raison de cette règle et de ce que j’avais entendu au cours de l’entretien avec le maître de la guilde, ils penseraient que nous étions quelqu’un avec qui ils ne devraient pas s’impliquer.

Après avoir fait des achats, nous étions retournés à l’auberge. Le repas était prêt. Par la même occasion, je payais le coût pour le logement ainsi que le repas pour Dora. Ainsi, elle causerait moins de problèmes en étant sous sa forme humaine et surtout que je trouvais dommage qu’elle ne puisse pas manger avec nous dans l’auberge.

{ C’est délicieux. } (Dora)

« Ne mange pas aussi rapidement. Le repas ne va pas s’envoler. » (Jin)

Peut-être que Dora avait toujours rêvé de manger de la nourriture humaine. J’avais entendu dire que les Dragonewts restaient généralement sous forme de dragon sans jamais se transformer sous forme humaine et donc, ils mangeaient de la viande de monstre sauvage afin de vivre. C’était tout à fait naturel comme ils ne pouvaient pas faire cuire un repas complexe sous leur forme de dragon.

« Le repas doit être délicieux, car le prix est après tout élevé. » (Jin)

« C’est vrai. Le temps où nous campions était vraiment horrible... » (Sakura)

« Oui, c’est vrai... » (Jin)

Nos inquiétudes à ce propos diminuèrent alors que nous mangeons un délicieux repas.

Nous devrions rapidement réfléchir à nos habitudes alimentaires au cours de nos voyages. J’avais une idée que je venais de trouver. Je pouvais peut-être mettre un repas nouvellement cuisiné à l’intérieur de stockage infini et voir ce qui se passerait.

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Niveau : 7 → 12
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 4 → 5] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 5 → 6] [Maîtrise du Bouclier Niv. 1] [Maîtrise des Arcs Niv. 5 (nouveau)] [Arts Martiaux Niv. 3 (nouveau)] [Maîtrise des Haches Niv. 5 (nouveau)] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 3 (en hausse)] [Domptage de Monstres Niv. 3 (nouveau)] [Crochetage Niv. 3 (nouveau)] [Vol à la tire Niv. 4 (nouveau)] [Intimidation Niv. 4 (nouveau)] [Torture Niv. 2 (nouveau)] [Saut Niv. 4 (en hausse)] [Vision Nocturne Niv. 3 (nouveau)] [Berseker Niv. 1 (nouveau)] Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 3 (en hausse)] [Clairvoyance Niv. —] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (Inventaire)] [???] [???] [???]
Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial
Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Niveau : 4 → 6
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 5 → 6] [Maîtrise des Masses Niv. 5 → 6] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 2] [Saut Niv. 3 (en hausse)] Pouvoir Spécial [Création de Magie Nouvelle] Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

Nom : Dora
Niveau : 3
Compétence : [Magie Draconique Niv. 3 (nouveau)] [Renforcement du Corps Niv. 6 (nouveau)] [Vol Niv. 1 (nouveau)] [Charge Niv. 3 (nouveau)] [Hurlement Niv. 4 (nouveau)] [Morsure Niv. 2 (nouveau)]
Équipement : Aucun

***

Chapitre 9 : Bataille Coordonnée et Premier Rachat

« Haaa, je suis en vie. » (Jin)

Oui. La raison principale pour laquelle nous avions choisi cette auberge nommée Ohuro était la présence d’un bain. Ce n’était pas une salle privée, mais un bain pour tous, bref il s’agissait d’un bain public. Nous le savions tous deux, et j’avais donc payé les frais de l’auberge sans regret.

Quand j’avais vérifié ce détail, j’avais vu qu’il y avait des bains publics dans la ville. Mais nous n’avions aucun problème au fait d’utiliser des salles de bains réservées aux clients. Sakura était allée laver Dora dans le bain des femmes. Il y a du savon dans ce monde et il ne s’agissait pas d’un objet coûteux.

Je lavai mon corps et mes cheveux, puis j’allais lentement m’immerger dans la baignoire. C’était virtuellement comme si la salle m’était réservée, car aucun autre client n’était présent. J’essuyais ensuite mon corps avec la serviette fournie.

Je m’étais alors revêtus avec mes sous-vêtements et le peignoir que j’avais apporté. Mon uniforme scolaire était un souvenir de mon Ancien Monde, alors je voulais changer mes vêtements dès que possible.

En passant, les vêtements que j’avais apportés et préparés étaient très analogues à un uniforme scolaire japonais. Il semblerait qu’un précédent héros avait lui aussi porté un uniforme scolaire, il était donc naturel que des imitations soient apparues après ça. J’avais aussi entendu que ces derniers temps, l’uniforme scolaire était redevenu à la mode. Ceci me fit me rappeler d’un bon souvenir qui m’avait bien faire rire quand j’avais vu la silhouette d’un vieil homme qui portait un uniforme scolaire.

J’étais alors revenu dans ma chambre, mais les deux autres personnes n’étaient pas encore revenues. Un homme fiable devait attendre la fin d’un long bain d’une femme. Est-ce l’ère Showa ?

Après avoir attendu un moment, les deux filles revinrent. Face à elles, j’avais alors commencé à parler de nos futurs plans.

« Bon, parlons un peu de nos futurs plans. » (Jin)

« D’accord. » (Sakura)

{Oui} (Dora)

L’odeur des deux filles après qu’elles eurent pris un bain était vraiment géniale. En passant, Dora ne portait qu’une culotte. J’avais entendu dire par Sakura qu’elle ne voulait pas mettre d’autres vêtements que ça quand elle dormait. C’était tolérable, car nous vivons habituellement à l’extérieur, mais lorsqu’elle dormait à proximité sous sa forme humaine, alors le fait d’être nue n’était pas bon. Sakura avait essayé de la persuader, mais n’était parvenue qu’à la faire porter une culotte.

« Je voudrais parler spécifiquement du style de combat de Dora. » (Jin)

« Donc il n’est pas question de sa Magie Draconique sous sa forme de dragon ? » (Sakura)

Sakura pensa immédiatement à nos récents combats.

« Non, car le dernier combat a été effectué afin de vérifier la puissance de la Magie Draconique. Dans le but de renforcer notre coordination, ce ne sera pas quelque chose d’efficace. » (Jin)

« Oui, car il faut trop de temps pour pouvoir le réutiliser une fois qu’elle a été utilisée. Il est donc inutile de rester inactif pendant cette période. » (Sakura)

Ce pouvoir était étonnamment puissant pour l’usage que nous en faisions. Et je n’avais aucune intention de le laisser de côté, car ce serait du gaspillage.

« Si possible, j’aimerais qu’elle se batte sous sa forme humaine. Mais à ce propos, est-ce que tu peux utiliser un bouclier afin de te protéger ? Comme il est normal que les dragons soient forts, les statistiques de base d’un Dragon à Plumes ne sont pas aussi faibles que ça. » (Jin)

« J’ai hâte de voir ça, car ce que vous dites me semble d’une façon ou d’une autre vraiment incroyable... » (Sakura)

{ Je ferai n’importe quoi ~ } (Dora)

Dora ne semblait avoir aucune objection.

Ça pourrait être bien. Un bouclier résistant et une forte mobilité. Une avant-garde qui pouvait lancer de temps en temps une très puissante Magie Draconique.

Devais-je laisser la mignonne petite Dora être une avant-garde ? Elle est le compagnon que je devais placer à la bonne position. De plus, je pensais que j’avais vraiment besoin d’une mignonne avant-garde.

« Comme arme principale, je pensais qu’elle devrait utiliser un bâton de combat. Il stimule la puissance de la Magie Draconique et peut être utilisé comme arme contondante. » (Jin)

« La scène de petite fille qui tient un bouclier et frappe l’ennemi avec le bâton n’est-elle pas trop terrible ? » (Sakura)

J’ignorais la plainte de Sakura. Mais j’étais d’accord avec elle.

En dehors de ça, le plan afin de faire rentrer Dora dans l’équipe commença maintenant. Comme nous n’avions pas d’argent, nous ne pourrions consacrer qu’une petite somme pour l’équipement...

Je m’étais alors dit. Les frais d’enregistrement dans la guilde et les gains supplémentaires pour l’extermination... Non non, je ne peux pas être influencé par l’argent sur le court terme. Oh, dois-je dépenser l’argent que j’ai pris aux voleurs ?

Pour l’instant, réfléchissons aujourd’hui et nous irons demain dans le magasin d’armes.

« Kyuii... » (Jin)

Nous avions décidé de dormir, mais nous avions seulement deux lits. Dora devait-elle dormir sur le sol ? Dora dormait profondément dans mes bras sous sa forme de dragon. Eh bien, le dragon de plumes était vraiment tout comme un Dakimakura (oreiller en longueur japonais). La preuve était que demain, ce serait le tour de Sakura de prendre l’oreiller pelucheux avec elle dans son lit.

*

Le lendemain matin, nous étions allés à la guilde, mais nous n’avions pas encore eu de demande de rachat. Eh bien, ceci ne sera peut-être pas utile puisque la plupart d’entre eux devaient déjà avoir abandonné l’idée de pouvoir récupérer leurs biens. Les aventuriers préféraient payer moins cher afin d’acheter la même chose et c’était rare pour une personne qui avait été volée qu’elle soit encore en vie.

J’avais commandé un peu plus de nourriture et je l’avais mis dans mon [Stockage infini (Inventaire)]. Ensuite, nous étions allés au magasin d’armes. Notre but était d’acheter une arme pour Dora. Nous pourrions avoir des armes nouvellement fabriquées, mais nous avions décidé de donner la priorité à Dora, car nous n’étions pas pressés pour nos propres armes.

« Pardon Sakura. Il faudra encore attendre un peu avant de pouvoir remplacer votre bâton. » (Jin)

« Ce n’est pas grave. Je peux parfaitement attendre un peu plus longtemps. Pour l’instant, le bâton du gobelin est assez puissant pour les situations où je me bats. » (Sakura)

J’étais désolé de lui laisser utiliser le bâton du gobelin, mais j’avais déjà décidé de lui en acheter un nouveau quand nous aurions une occasion.

« Excusez-moi. C’est pour un bouclier ! » (Jin)

J’avais alors demandé au marchand se trouvant dans le magasin d’armes.

« D’accord... Et qui sera celui qui va l’utiliser ? » (Marchand)

« Cette jeune fille. » (Jin)

« Êtes-vous stupide ? Faire utiliser à une si jeune fille un bouclier... Ne me dites pas que... de quelle race elle est ? » (Marchand)

Le commerçant fit un visage surpris, mais quand il regarda le visage de Dora, il sembla changer d’avis.

« Je suis confiant dans la force de cette jeune fille. Es-tu d’accord avec ça ? » (Jin)

{Oui, il ne devrait pas y avoir de problème.} (Dora)

Le marchand ne pouvait pas entendre la réponse de Dora, mais elle hocha aussi la tête.

« Quelle est sa race ? Est-ce une naine ? ... Et bien, leur taille correspond à la taille de cette fille... Ai-je raison ? Mais c’est un peu trop lourd... » (Marchand)

Le bouclier que le commerçant avait sorti était un bouclier ovale presque de la même hauteur de Dora. Dora semblait l’aimer. J’avais l’espoir que le commerçant d’armes donnera une arme facile à utiliser.

Bouclier en acier

Classification : Bouclier

Rareté : Commun

Note : Résistance au repoussage

{Il me semble facile à utiliser.} (Dora)

« Excusez-moi, mais n’auriez-vous pas aussi des bâtons de combats ? » (Jin)

Maintenant, il était temps pour les bâtons de combats.

« Encore un autre objet. Bon, cette fois-ci, pour qui est-ce ? » (Marchand)

« Pour la même fille. » (Jin)

« Qu’est-ce que c’est que cette fille... » (Marchand)

Le commerçant murmura, car il ne connaissait toujours pas la race de Dora. Il chercha l’arme tout en disant ces quelques mots. Il semblerait que tout ce qu’il nous montrait était après tout facile à utiliser.

Bâton de combat de moine

Classification : Bâton de combat

Rareté : Commun

Note : Augmente légèrement la Puissance Magique.

« Bon, j’aimerais acheter les deux. » (Jin)

« Avez-vous vraiment l’intention d’acheter cela... ? » (Marchand)

« Oui. puisque nous n'avons pas beaucoup d'argent, nous avons un problème avec les armes en ce moment. » (Jin)

« Je vois. Alors, cela fera un total de 100 000 pièces. » (Marchand)

Je payai la totalité. Un total de 110 000 pièces.

« Mais vous m’avez trop payé. » (Marchand)

« Il s’agit là d’une récompense pour nous avoir aidés à choisir. » (Jin)

« Mais c’est mon métier... Et bien, je vais accepter votre générosité. » (Marchand)

Nous quittâmes après ça la boutique. Le marchand était une bonne personne, mais je ne voulais pas lui devoir quelques choses, alors je lui avais donné plus d’argent.

Une fois nos préparatifs effectués, nous quittâmes la ville. Nous avions un certificat de la guilde, et celui-ci nous permettait de revenir en ville sans devoir payer.

Nous avions alors marché le long de la route pendant un moment puis nous nous étions éloignés d’elle afin de nous diriger vers l’endroit où les monstres étaient rassemblés. Nous avions dès lors rencontré deux monstres en cours de route. Pour l’instant, j’avais laissé Dora se battre seule avec son nouveau style de combat.

Le premier monstre était un sanglier. Le sanglier avait chargé, mais il était rentré en collision directement avec le bouclier. Dora ne bougea pas d’un pouce à la suite du choc. Elle frappa simplement avec son bâton avant de l’enfoncer dans le corps du sanglier fou.

{Je peux le faire.} (Dora)

Après avoir combattu pendant un certain temps, elle réussit à stabiliser son style de combat. Pour être honnête, sa Capacité Magique ne lui était nullement nécessaire.

{Je suis super forte, je suis invincible.} (Dora)

Il semblerait que sa confiance était un peu trop grande. Comme ce n’était pas du tout une bonne chose, alors j’avais décidé de lui prendre quelques statistiques afin de l’affaiblir. Au prochain combat avec un sanglier fou, elle encaissa sa charge, mais fut très étonnée.

{Haaaaaa, cela fait mal, Maître, aidez-moi.} (Dora)

Dora se mit à crier. Avais-je un peu exagéré ?

« Soins majeurs » (Jin)

« Attendez Jin !? Vous l’avez trop guérie là ! » (Sakura)

[Magie de soins Niv 2] Soins majeurs. Le montant des soins prodigués est plus important que la magie de niveau 1. Pour être honnête, il permettait de soigner entièrement la vie d’une personne. Le montant était déterminé par la Puissance Magique et non pas par les points de vie, et c’est ce qui expliquer que cet effet si puissant.

{Merci beaucoup. Maître, je me suis sentie si faible. C’est vraiment cruel.} (Dora)

Dora sauta sur ma poitrine et pendant ce temps, Sakura tua le monstre.

« Je suis désolé. Mais tu ne dois pas être négligente. Il n’est pas bon de regarder avec dédains les autres parce que tu es la plus forte. C’est important, car nous mettons notre vie en jeu lors de ces combats. » (Jin)

{Compris. Je suis désolée.} (Dora)

« Bonne fille. Allez, gros câlin. » (Jin)

Je me mis à lui caresser la tête. Dora afficha alors un large sourire.

{Ehehehehe~} (Dora)

« Jin-kun, Dora-chan. Pourriez-vous arrêter de flirter et venir m’aider ? » (Sakura)

« Oui. » (Jin)

{D’accord.} (Dora)

Sakura avait été surprise par le fait que je fasse cela avec Dora. Mon sens du temps avait disparu lorsque Dora était entrée en contact avec moi.

Après ça, l’insouciance de Dora avait disparu et notre formation en vue d’augmenter notre coordination commença. Nous nous dirigeons maintenant vers le groupe des monstres le plus proche.

*

La bataille commença. Dora était à l’avant-garde et utilisa sa Magie Draconique. Comme la distance entre elle et les cibles était importante, la plupart ne furent même pas blessés.

Mais les ennemis réalisèrent que cette magie était dangereuse et ils prirent pour cible Dora. Utiliser cette magie afin d’augmenter l’attention de l’ennemi dès le départ était une bonne chose. J’avais donné un peu avant de la magie et des statistiques à Sakura. Il s’agissait des points que j’avais pu prendre aux précédents monstres vaincus. En passant, j’avais découvert que mon lien magique permettait aussi de neutraliser les attaques des personnes avec qui j’avais un lien. En gros, cela permettait de neutraliser entre nous toutes chances de tir allié. Il serait donc bon de donner certaines magies en soutien.

Je m’étais alors déplacé afin d’aider Dora en étant à ses côtés et en attaquant les ennemis se trouvant à distance avec l’aide de la magie.

Je regardais toujours les informations provenant de mon lien au cours de la bataille.

{Dora, recule un peu, puis déplace-toi sur le côté avant d’utiliser ta magie.} (Jin)

{Compris.} (Dora)

{Sakura, comme les minuteries de la magie de support sont affichées sur l’écran d’état, référez-vous-y afin de relancer les sorts avant que leurs temps ne soient à zéro.} (Jin)

{D’accord. Laissez-moi m’en occuper. } (Sakura)

{Dora, recule encore un peu. Et confirme bien la position de tes alliés et de tes ennemis à l’aide de la carte et tiens-toi toujours entre les deux.} (Jin)

{Hm. Compris} (Dora)

J’avais donné des instructions aux filles qui ne connaissaient même pas la base de la tactique.

J’avais donc laissé ces deux personnes faire l’expérience du travail d’équipe en les laissant plusieurs fois battre des groupes de monstres.

Nous avions ensuite pris le repas du matin dehors. À la fin, nous avions répété des combats à l’extérieur de la ville pendant toute la journée.

Elles se mirent de plus en plus à acquérir une certaine expérience dans ce genre de lutte. Au début, Dora était maladroite à cause de son corps humain, mais maintenant, elle allait très bien après avoir combattu face à des monstres au cours d’une journée tout entière. De l’autre côté, même avec son [Renforcement Corporel], Sakura avait encore du mal et devait de temps en temps se reposer.

Dora avait assez de courage. Je n’avais rien à rajouter à propos de sa Magie Draconique. Et elle fonctionnait parfaitement en combinaison avec un si gros bouclier.

À propos de Sakura, son attitude calme se distinguait. Après lui avoir dit de surveiller la minuterie des différentes magies de support, je n'avais plus eu besoin de la rappeler à l'ordre avec une remarque. Bref, elle comprenait tout du premier coup. Concernant son aptitude à juger la priorité de soutien, le positionnement sur la carte, l’efficacité magique et ses prises de décisions rapides, tout cela faisait d’elle une excellente arrière-garde.

Au début, j’étais inquiet à propos de son instabilité émotionnelle, mais après l’avoir laissé faire une fois, il semble qu’elle soit suffisamment stable.

Est-ce à cause de sa dépendance envers moi ?

Notre coopération devient considérablement stable après un jour et nous avions reçu beaucoup de nouvelles compétences. Donc à la fin de la journée, nous étions retournés en ville, tous satisfaits de nous.

Mandragore

Niveau : 4

[Frappe Empoisonnée Niv 1] [Mélange Niv 1]

Note : Un monstre-racine qui ressemble à un homme.

Fourmi Tueuse

Niveau : 6

[Frappe Acide Niv 1] [Morsure Niv 1]

Note : Une grosse fourmi

Ours combattant

Niveau : 8

[Renforcement Corporel Niv 2] [Arts martiaux Niv 2]

Note : Un ours ayant des aptitudes en arts martiaux

Œil de faucon

Niveau 6

[Vol Niv 2] [Détection Niv 2]

Note : Un Monstre de type faucon qui attaque depuis le ciel.

Cauchemar

Niveau : 5

[Magie Noire Niv 2]

Note : Une masse de magie noire. Il attaque avec sa magie quiconque approche de lui.

Élémentaire

Niveau : 7

Magie d’un attribut au hasard Niv 2

Note : Une masse de magie élémentaire. Il attaque avec sa magie élémentaire quiconque approche de lui.

Je m’étais alors dirigé vers la guilde. Dora et Sakura rentraient avant moi à l’auberge. Les choses que je devais faire là-bas ne nécessitaient nullement leurs présences, de plus, en étant seul, j’aurais plus de mobilité si les choses se passaient mal. J’avais également emprunté la boîte à objets de Sakura. Je ne pouvais pas tromper mes interlocuteurs sans l’avoir.

J’étais arrivé à la Guilde à 18 h 02. Il était peu plus tard que prévu.

« Excusez-moi. Je suis ici pour ce qui concerne les rachats. » (Jin)

Déclarai-je ça à la réceptionniste qui s’occupait des affaires courantes. Au fait, la personne avec qui je parlai était la même réceptionniste qu’hier.

« D’accord. La personne qui veut faire un rachat attend dans la salle de réception. » (Réceptionniste)

Une personne qui voulait racheter un objet apparaît plus rapidement que je ne le pensais... J’avais été surpris lorsque la réceptionniste m’avait expliqué qu’il y avait une demande de rachat.

« Veuillez négocier avec cette personne qui veut vous faire un rachat devant un membre du personnel de la guilde. Bien sûr, vous pouvez aussi refuser de le lui redonner, mais nous devons toujours être là afin de surveiller pour ainsi éviter les problèmes inutiles. » (Réceptionniste)

En effet, la négociation sans autorisation de la guilde pourrait causer des problèmes inattendus, voire causer des problèmes pour la guilde.

« Compris. » (Jin)

« Dans ce cas, suivez-moi. » (Réceptionniste)

Je me dirigeais avec elle jusqu’à la salle de réception. Étant donné que la salle de réception disposait d’un système afin de l’insonoriser, cette section était terriblement silencieuse.

« Cette pièce. S’il vous plaît, veuillez prendre note qu’il n’est pas bon de parler d’informations concernant d’autres groupes, et faites attention, car l’autre partie est un noble. » Déclara la réceptionniste à voix basse.

Vous me le dites maintenant. Puisque l’autre partie est noble, est-ce que cela signifie que je n’ai pas d’autre choix que de lui redonner l’objet ?

Ignorant mes pensées, le réceptionniste frappa à la porte.

« Veuillez entrer. » (Voix d’homme)

J’entendis la voix calme de l’homme se trouvant de l’autre côté de la porte. Génial. L’autre personne semblait légèrement meilleure que les autres.

« Excusez-moi. » (Réceptionniste)

La réceptionniste ouvrit la porte. Alors, celui qui attendait là était...

« Trop Lent !!! » (Jeune noble)

Un cri vint d’une jeune dame aux cheveux blonds frisés. Elle portait une très large robe rouge. Wôw, c’était vraiment complètement comme dans les romans.

Est-ce que j’ai été trompé ?

Après avoir regardé dans la pièce, je vis un maître d’hôtel d’âge moyen se tenant derrière elle.

« Je suis désolée de vous avoir fait attendre. Il s’agit d’Elizabeth, la personne qui veut effectuer le rachat. » (Réceptionniste)

La réceptionniste me présenta ensuite sans que j’aie besoin de faire la moindre chose. Mais de l’autre côté, une fille aux cheveux frisés nommée Elizabeth hurlait sans avoir effectué la moindre marque de politesse.

« Trop lent ! Quelle est ton intention en faisant attendre une noble ? J’avais déjà informé la guilde que je viendrais avant 18 h ! Comme le temps d’un noble est précieux, il est dans le bon sens commun de se préparer afin que je ne perde pas mon temps inutilement ! » (Jeune noble)

Avec cette fille de cheveux ondulés qui déclarait fièrement des choses illogiques, mon avis favorable les concernant tomba instantanément en négatif. Je n’avais jamais pensé qu’un noble inutile attendait ici.

Commençons la négociation, je garderai un ton aussi poli que possible. Sinon, l’irritation serait hors de propos.

« La guilde m’a dit de seulement venir ici à 18 h et je ne suis pas arrivé en retard. » (Jin)

« Ça n’a pas d’importance. Pour une noble telle que moi, la guilde devrait t’avoir dit de te préparer plus tôt. » (Jeune noble)

Une autre observation égoïste... Même le visage de la réceptionniste était troublé.

« Je suis désolé, il n’y a pas de telle règle dans la guilde. Et parce qu’il n’y a aucune possibilité pour nous de nous préparer avant la date du rendez-vous, nous ne pouvons pas faire comme vous le demandez ! » (Réceptionniste)

« Une discussion inutile avec un humble membre de la guilde n’est pas nécessaire. » (Jeune noble)

Wôw, les personnes qui se moquent des autres sans gêne sont vraiment le pire type de noble. Terminons cette conversation rapidement afin que je puisse retourner à l’auberge.

« Vous n’avez pas le temps ? Alors, allons droit au but. Que voulez-vous racheter ? Et combien êtes-vous prête à payer pour ce faire ? » (Jin)

Ma façon de parler était plutôt propre. Je ne pouvais pas faire autrement afin d’éviter qu’elle prenne mal mes propos. Je voulais achever rapidement cette affaire.

« Quel homme très grossier ! C’est pourquoi les aventuriers sont... » (Jeune noble)

« Mademoiselle, revenez sur le sujet. » (Majordome)

Le majordome qui était resté silencieux avant ça l’exhorta à aller de l’avant.

« C’est vrai. Merci Sebastian. » (Jeune noble)

Pour un homme semblable à un majordome, même son nom était approprié pour un majordome. Sans défaut. Je pouvais donc dire qu’il était certainement un majordome.

« Et bien, je veux racheter un poignard avec une blason d’aigle dessus. L’as-tu ? » (Jeune noble)

La fille aux cheveux ondulés me demanda cela avec un ton plat. Il était déjà trop tard maintenant, car quelques instants avant, elle m’avait déjà montré sa véritable nature. Non seulement la princesse, mais toutes les femmes nobles de ce pays pouvaient être bonnes à garder une telle apparence.

Eh bien ! Je me souvenais bien avoir mis le poignard en question dans la boîte à objets. Euh, j’avais eu raison de le faire. Un poignard d’apparence coûteuse avec beaucoup de gemmes et une crête d’aigle attaché dessus.

« Je l’ai. Est-ce bien lui ? » (Jin)

« Donne-le-moi ! » (Jeune noble)

La jeune fille tenta de saisir le poignard, mais je le retirai avant de le remettre sous le tissu qui couvrait l’objet. J’avais évité sa main et avait fait un mouvement afin d’empêcher toutes actions imprudentes supplémentaires. En premier lieu, je ne voulais pas lui donner le poignard.

« Négocions en premier le prix. Je ne vous autoriserai pas à le toucher jusqu’à ce que nous ayons fini. » (Jin)

« Quelle personne égoïste ! » (Jeune noble)

J’étais peut-être égoïste. La réceptionniste fut également surprise. Comme je n’avais plus bougé la main, la jeune fille me regarda fixement.

« Humph, d’accord. 100 000 pièces pour ce poignard ! » (Jeune noble)

Donc, cette fille se moquait de nouveau ouvertement de moi. J’avais déjà vérifié ce poignard avec ma [Clairvoyance] et sa valeur de base était de 5 000 000 pièces.

Vous pensez vraiment ce que vous dites ? Pensez-vous que je vais vous écouter parce que vous êtes noble ? Où pensez-vous que vous pourriez le racheter à bon marché puisque vous pensez que je ne connais pas sa véritable valeur ?

« Est-ce que vous plaisantez ? Ce poignard est-il si bon marché ? » (Jin)

J’estimais qu’il était mieux que de dire « Pouvez-vous me donner plus d’argent ? »...

« C’est énervant ! Quand un noble dit 100 000 pièces, c’est 100 000 et c’est tout. » (Jeune noble)

Tout comme avant. Combien de privilèges pensez-vous qu’un noble possède ? En fait, le point de vue des nobles est considérablement élevé dans ce monde. Mais leurs influences ne fonctionnent pas sur tout le monde. L’influence des Nobles n’a aucun effet sur moi puisque je ne suis pas un résident de cette ville, sans oublier que je déteste ce pays... Mais vous ne le savez pas, donc c’est que vous me traitez comme vous l’avez toujours fait... Cette personne ne peut même pas être sauvée de son idiotie.

C’était déjà bien assez. Ce serait une grosse perte de temps si cela se poursuivait. Alors, j’avais décidé d’aller droit au but.

« Compris. Mais je dois refuser votre demande de rachat. » (Jin)

Faire ça pourrait paraître mauvais, mais j’avais quand même refusé son rachat.

« Quoi !? Tu n’as pas compris ce que je disais ? Si tu oses faire ça, tu ne pourras plus être un aventurier dans cette ville ! » (Jeune noble)

Comme prévu, cette fille était en train de paniquer. Mais je n’avais pas l’intention d’adopter une approche modeste. Ma prédiction était que ce poignard valait bien plus qu’il devrait être. Cette fille avait abusé de l’influence des nobles pour sa propre commodité afin de prendre l’initiative dans ce rachat sans même connaître les règles. Et comme j’avais refusé, elle ne pourrait pas ravoir son poignard.

« Ça n’a pas d’importance. Il semblerait que vous ayez mal compris certaines choses, car je ne suis nullement un aventurier. » (Jin)

Je n’avais pas prévu ça, mais comme je n’étais pas inscrit dans cette ville, ces menaces n’avaient donc aucun pouvoir persuasif.

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? Il est inutile de faire ce genre d’excuse. » (Jeune noble)

Cette jeune fille ne semblait vraiment pas l’admettre. La réceptionniste prononça également quelques mots.

« Oui c’est la vérité. Il n’est pas un aventurier enregistré. Veuillez vous abstenir de menacer un roturier au sein de la guilde. » (Réceptionniste)

La femme de la guilde travailla avec sérieux en lui faisant un avertissement.

« Un membre de la guilde de faible rang qui se pense important... » (Jeune noble)

La fille regarda la réceptionniste. Elle la regarda un moment avant de recommencer à parler.

« Compris. 200 000 pièces dans ce cas. Donne-le-moi rapidement. » (Jeune noble)

Alors qu’elle déclara ça, ma patience arrive à sa limite. Devais-je vraiment supporter son égoïsme ? Après être venu dans ce monde, j’avais dû supporter diverses choses. Pensez-vous que je devais prétendre être calme ?

Je ne prévoyais pas d’avoir des problèmes avec les nobles dans ce pays, mais je ne pouvais plus la supporter. Après tout, le pays en entier était mon ennemi. Et la situation ne changerait guère si je devais me battre face à dix ou vingt nobles. Je pouvais tout à fait les tuer et prendre tout ce qu’il avait.

« 20 000 000 pièces » (Jin)

« Quoi ? » (Jeune noble)

« Je ne vous la vendrais pas à moins de 20 millions. » (Jin)

J’avais eu l’intention de le vendre immédiatement si elle avait monté par elle-même à un prix supérieur à 5 000 000 pièces. Cependant, je perdais mon temps en venant ici. Donc j’avais multiplié le prix par quatre tout en mettant fin aux négociations. Au fait, voici la raison de ce prix.

Le prix de base de l’arme était de 5 millions. Je l’avais doublé en raison de sa valeur ajoutée, et je l’avais encore doublé vu que la noble me répugnait.

« Ce n’est vraiment pas raisonnable. La valeur de la dague n’est que de 5 millions... » (Jeune noble)

Après tout, il semblerait qu’elle connaisse la valeur de ce poignard. Je ne pouvais même pas dire combien j’étais dégoûté par elle. Mais continuons ainsi parce que je n’avais nullement besoin d’être modeste.

Il était naturel d’être déraisonnable. C’était une menace et non une négociation. Si vous ne l’aimez pas, alors, n’achetez pas. Puisqu’un peu plus tard j’allais sûrement l’utiliser comme cible pour une boule de feu.

« 20 millions. Allez vous payer ou non. » (Jin)

J’avais activé ma compétence Intimidation et je l’avais déclaré avec une voix aussi neutre que possible.

« Pour faire une demande si déraisonnable à un noble... » (Jeune noble)

« 20 millions. Allez vous payer ou non. » (Jin)

Je l’avais dit sur le même ton.

« Peux-tu attendre un moment ? Est-ce que 10 millions seraient corrects comme... » (Jeune noble)

« 20 millions. Allez vous payer ou non. » (Jin)

J’avais interrompu sa phrase.

« Mais, laissez-moi parler... » (Jeune noble)

« 20 millions. Allez vous payer ou non. » (Jin)

Je le répétais telle une machine.

« ... Je payerai. » (Jeune noble)

La noble au cheveu bouclée abandonna finalement. Cette tactique sans pitié avait réussi simplement parce que j’avais intentionnellement coupé toutes ces conversations en répétant la même phrase.

« La négociation est finie. L’argent s’il vous plaît. Mademoiselle la réceptionniste, veuillez enregistrer cette transaction. » (Jin)

« Oui. » (Réceptionniste)

J’avais décidé de laisser la réceptionniste faire un papier officiel, car il serait désagréable si nous le faisions plus tard. Franchement. J’avais cette impression et la réceptionniste pensait de même.

Nom : Jin Shindo
Sexe : Masculin
Âge : 17
Niveau : 12 → 15
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 5 → 6] [Maîtrise de la Lance Niv. 3 → 4] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise du Bouclier (retirée)] [Maîtrise des Arcs Niv. 5] [Arts martiaux Niv. 3 → 5] [Maîtrise des Haches Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 1 → 2] [Magie de Glace Niv. 1 → 2] [Magie du Vent Niv. 1 → 2] [Magie de Terre Niv. 1 → 2] [Magie de la Foudre Niv. 1 → 2] [Magie de l’Eau Niv. 1 → 2] [Magie Noire Niv. 1 → 2] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 3] [Domptage de Monstres Niv. 3 (nouveau)] [Crochetage Niv. 3] [Vol à la tire Niv. 4] [Intimidation Niv. 4] [Torture Niv. 2] [Mélange Niv 2 (Nouveau)] [Saut Niv. 4] [Vision Nocturne Niv. 3] [Berseker Niv. 1] [Détection Niv. 6 (nouveau)] Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 3] [Clairvoyance Niv. — ] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (inventaire)] [???] [???] [???]
Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial
Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Niveau : 6 → 9
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 6] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Magie de Feu Niv. 1 → 3] [Magie de Glace Niv. 1 → 2] [Magie du Vent Niv. 1 → 2] [Magie de Terre Niv. 1 → 2] [Magie de la Foudre Niv. 1 → 3] [Magie de l’Eau Niv. 1 → 2] [Magie Noire Niv. 1 → 3] [Magie Blanche Niv. 2 → 1] [Saut Niv. 3] [Détection Niv. 1 (nouveau)] Pouvoir Spécial [Création de Magies] Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

Nom : Dora
Niveau : 7 (en hausse)
Compétence : [Magie Draconique Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise du Bouclier (nouveau) Niv 3] [Renforcement du Corps Niv. 6] [Vol Niv. 5 (en hausse)] [Magie de Feu Niv. 1 (nouveau)] [Magie de Glace Niv. 1 (nouveau)] [Magie du Vent Niv. 1 (nouveau)] [Magie de Terre Niv. 1 (nouveau)] [Magie de la Foudre Niv. 1 (nouveau)] [Magie de l’Eau Niv. 1 (nouveau)] [Magie Noire Niv. 1 (nouveau)] [Magie Blanche Niv. 1 (nouveau)] [Charge Niv. 5 (en hausse)] [Hurlement Niv. 5 (en hausse)] [Morsure Niv. 4 (en hausse)] [Détection Niv. 1 (nouveau)] [Saut Niv. 3 (nouveau)] Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

***

Chapitre 10 : L’Esclave Homme-Bête et l’Esclave Criminelle

Ces deux personnes partirent donc afin d’aller chercher de l’argent, puis revinrent environ une vingtaine de minutes plus tard.

« Voici vingt larges pièces d’or, pour un total de 20 millions de pièces de fer. » Déclara Sebastian tout en me tendant l’une des larges pièces d’or. Je lui donnai alors la dague. Au moment où il l’avait reçu, la jeune noble arracha la dague de ses mains sans qu’il puisse lui-même vérifier s’il s’agissait bien de la bonne dague.

« Oui, il n’y a pas d’erreur possible. C’est bien la dague qui fait partie de l’héritage de ma famille. Je n’aurais jamais pensé pouvoir la récupérer après avoir entendu que le messager qui la transportait avait été attaqué par un voleur. Je vais pouvoir reprendre les affaires avec ceci... » (Elizabeth)

Peut-être que ses pensées s’évaporaient d’un coup, car elle fit un mouvement vif.

Son visage devient soudainement gêné quand elle remarqua mon regard. « Oubliez ça... » 

Je pouvais la faire davantage réagir si je restais silencieux devant ça. Il s’agissait peut-être de quelques choses dont les nobles n’avaient pas le droit de parler. C’était peut-être quelques choses dont à mon tour, je ne devais pas parler.

Je lui avais rapporté la dague qui faisait partie de l’héritage de sa famille. Elle n’avait donc pas eu d’autre choix que de la récupérer, quel que soit le prix. Je me demande bien ce qui se serait passé si j’avais doublé le prix...

Une fois les négociations terminées, ils avaient tous deux quitté la pièce. Il semblerait que la guilde nous obligeait à partir séparément afin d’éviter des problèmes inutiles se trouvant en dehors du contrôle de la guilde. La réceptionniste m’avait donc prié de rester encore un peu ici.

« Il s’agit là d’une augmentation considérable. » (Réceptionniste)

« Non, cette dague valait environ 10 millions de pièces en incluant son histoire. Je pense qu’il s’agit là d’un prix approprié compte tenu de son attitude. » (Jin)

La réceptionniste me retourna un visage sérieux avant de me faire un sourire maladroit.

« Cependant, elle fait partie des vrais nobles vivants dans cette ville. Est-ce que cela va aller ? » (Réceptionniste)

« Et bien, je peux tout à faire gérer cela. Et si cela devenait trop dangereux, je peux toujours partir en vitesse. Et dans ce cas, je devais arrêter d’être présent pour les rachats... Oh, si je ne me présente pas une fois, alors considérez que je ne reviendrai plus jamais. » (Jin)

« C’est vrai. Vous pouvez tout à fait quitter les lieux... » (Réceptionniste)

La réceptionniste semblait parfaitement comprendre ma situation.

*Toc* *Toc*

La porte de la salle fut frappée. Après que la femme ait ouvert la porte, le maître de guilde entra dans la pièce.

« Il semblerait qu’il y ait eu un rachat. » (Joseph)

« Oui. Et concernant ma récompense ? » (Jin)

Le moment était vraiment bien choisi. Puisqu’il était possible que je doive partir rapidement, il valait mieux que tout cela soit réglé.

« Hum ! L’extermination a bien été confirmée. Voici vos 500 000 pièces. Vous êtes désormais riche avec tout cet argent, hahaha ! » (Joseph)

Pour être honnête, c’était trop tard pour ça. J’avais reçu juste avant 20 millions, alors ces 500 000 étaient plus comme une Taxe pour les consommations.

« Haha, je viens de recevoir 20 millions avec mon rachat... » (Jin)

« Quoi !? Vous avez surchargé le prix pour un noble !? » (Joseph)

Les personnes compréhensibles restent toujours compréhensibles... et en ce qui concerne les personnes ordinaires, les choses à racheter vis-à-vis d’eux ne valent pas beaucoup.

« Et bien... » (Jin)

« Heu ! Avez-vous eu un problème avec le noble au cours de cette vente ? Et aussi, vous devriez faire attention à vous avec une aussi importante somme sur vous. » (Joseph)

Et bien, quand j’y réfléchis plus attentivement, j’ai bien planté les germes de la discorde... mais il est trop tard maintenant...

« Oui je sais. Je vais garder cela en tête. » (Jin)

Avant de partir, je pris l’argent d’une valeur de 500 000 pièces du Maître de Guilde qui me dit par la même occasion de revenir demain matin. Il semblerait qu’il soit pas mal occupé.

Je décidai donc de retourner à mon auberge où les deux filles m’attendaient.

*

« J’ai beaucoup d’argent. » Il s’agit là de la première chose que je leur avais dit une fois arrivée auprès d’elles. Les deux filles affichaient à ce moment-là un regard dénué d’expression. Vraiment mignonne.

« Est-ce pour le rachat, ou est-ce la récompense ? » Me demanda Sakura. Après avoir réfléchi pendant un moment, Sakura voulait connaître les détails.

« Les deux. La récompense est de 500 000 et le rachat est de 20 millions. » (Jin)

« Ceci signifie donc que nous avons d’un coup beaucoup d’argent. » Répondit Sakura, affichant sa surprise.

« Oui. Nos futures actions seront donc bien plus faciles avec ce coup de pouce. » (Jin)

De l’autre côté, Dora ne semblait pas comprendre correctement la situation. Je décidai de lui expliquer plus clairement.

« Tu pourras désormais manger plein de délicieuse nourriture. » (Jin)

{Super ! Maître, je vous aime.}

Je le sais déjà. Et moi aussi je t’aime.

« Comme maintenant, j’ai accès au [Stockage infini (Inventaire)], je peux y placer tous les biens de première nécessité dedans. » (Jin)

« Oui, car améliorer la qualité de nos voyages est la priorité numéro une. » (Sakura)

J’avais une idée, alors je la leur indiquai dès maintenant.

« Il y a aussi quelques choses que je voudrais acheter. » (Jin)

« Pourquoi parlez-vous d’une manière si polie si soudainement ? » (Sakura)

« Et bien, voyez-vous. Pensez-vous que je fais quelque chose de coupable dans le cas où j’utiliserais un ton poli ? » (Jin)

« Pas vraiment. » (Sakura)

« Bon, il s’agit d’un esclave. » (Jin)

« Un esclave ? » (Sakura)

L’esclavage existait dans ce monde. Quand une personne était débitrice, ou une criminelle, ou encore un demi-humain capturé, ils pouvaient être vendus en tant qu’esclaves.

Il existait une technique spéciale [Marque d’Esclavage] ainsi que des objets magiques [Collier d’Esclave]. Ces choses permettaient de les arrêter en cas de désobéissance, et même de les tuer en fonction de la situation. Les esclaves n’avaient aucun droit en tant qu’individus, car il était à la base traitée en tant qu’objet. Je pourrais les libérer, mais je ne comptais pas le faire.

En passant, vous ne pouviez pas effectuer de [Technique d’Esclavage] sans posséder la compétence. Et ceux qui étaient avec ces [Marques d’Esclavage] étaient le plus souvent de bas niveau. Il n’y avait donc que peu de chance de trouver quelqu’un de fort.

J’allais donc leur expliquer en détail tout ça.

« Le but premier est à propos des repas. » (Jin)

« Vous avez l’intention d’avoir un esclave pour cela ? » (Sakura)

J’y pense depuis longtemps. Comme je ne savais pas cuisiner, et Sakura non plus, il fallait rajouter une personne de plus qui pourrait le faire au cours de nos voyages.

« Un résident de cette contrée ne serait pas un compagnon de voyage fiable. Je ne veux rien avoir à faire avec ce pays vu que je n’appartiens pas à ce pays. » (Jin)

« Et donc, vous avez besoin d’un esclave. » (Sakura)

« Oui c’est ça. L’esclave appartient à son propriétaire. Il ne peut en aucun cas défier son maître. Et il devrait sûrement en avoir un qui possède une compétence de cuisine. Nous n’avons pas d’autre choix si nous voulons obtenir un compagnon tout en étant dans ce pays. » (Jin)

Sakura leva la main avant de poser une question.

« Est-ce que vous comptez la laisser aussi se battre ? » (Sakura)

« Oui, c’est aussi mon intention. Avec ma [Puissance de la Vie et de la Mort Niv. 3] et mon [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ], nous pouvons transformer un esclave qui à la base ne peut pas se battre en un réel potentiel de guerre. » (Jin)

Pour être honnêtes, trois personnes n’étaient pas suffisantes. Comme notre potentiel était illimité, je pensais qu’il nous fallait agrandir le groupe afin d’en profiter. Après avoir entendu cette explication, la réticence de Sakura vis-à-vis du fait d’acheter un esclave avait presque disparu.

« Cependant, je pensais que c’est à cause de cette chose que... » (Sakura)

Je l’avais entendu murmurer. Mais ce n’était pas mon intention.

J’avais décidé de me reposer aujourd’hui et que nous allions demain acheter l’esclave. Aujourd’hui, Dora allait dormir avec Sakura. Sous sa forme humaine. La température d’une enfant me semblait être très agréable. Et ses plumes ! J’appréciais aussi beaucoup ses plumes !

Cependant, deux jolies filles (avec une qui avait seulement une culotte) s’enlaçant et dormant ensemble, c’était du pur régal pour mes yeux. Non, je ne parlais pas dans le sens d’une relation de type Yuri, mais plus comme deux magnifiques sœurs étant ensemble.

Le lendemain, nous nous étions dirigés vers le marché aux esclaves. D’une manière inattendue, il s’agissait d’un magnifique grand bâtiment. Et en plus, il ne se trouvait pas dans une ruelle secondaire. Cela indiquait clairement que ce n’était pas une entreprise qui était méprisée par la population.

J’hésitais un peu avant de décider de faire venir avec moi Sakura et Dora. Puisque les deux filles se battront avec la nouvelle personne, j’avais décidé qu’elles soient là aussi afin de la rencontrer.

Cependant, quand je vis le visage des deux filles alors qu’elles entraient dans le marché des esclaves, je m’étais alors dit que c’était inestimable.

« Bienvenue. Comment puis-je vous aider aujourd’hui ? » (marchand d’esclaves)

Il semblait être le vendeur. C’est bon, car les affaires n’étaient pas liées à son visage. Car même s’il avait l’air un peu louche, il pouvait parfaitement être une bonne affaire. Enfin, je l’espère.

« Je voudrais un esclave qui soit capable de cuisiner. Mon budget est d’un million de pièces. » (Jin)

Je m’étais dit que si je donnais directement au vendeur d’esclaves un budget et des prérequis, alors cela l’aiderait à sélectionner un esclave. À propos du budget, je ne pensais pas que se soit une bonne idée de donner un prix à une vie, mais 1 million de pièces était une somme qui devrait largement couvrir ça. Sensei était vraiment utile pour ça.

Q : Quel est le prix normal pour un esclave ?

R : Le prix dans ce pays est d’environ 100 000 à 1 000 000 pièces en allant du plus mauvais au meilleur esclave disponible. Dans le passé, la somme la plus élevée utilisée lors d’une vente aux enchères a été de 35 000 000. Une somme de un million est donc suffisante pour un vendeur d’esclaves normal.

« Compris. Je vais dès maintenant aller préparer une sélection, alors veuillez attendre dans la salle de réception. » (marchand d’esclaves)

J’entrai alors dans la salle de réception avant de m’asseoir dans un canapé. Sakura se tenait sur le côté droit et Dora sur le côté gauche. En fait, c’était une position récemment fixée ainsi. Soit dit en passant, lorsque nous étions à l’extérieur et au cours d’un voyage, Dora et Sakura se plaçaient très proches de moi. Cela donnait vraiment l’impression de parents promenant leur enfant.

Quelques minutes plus tard, des femmes en vêtements très minces entrèrent dans la pièce. Eh bien, il n’était pas nécessaire de l’expliquer, mais un "Esclave avec une compétence en cuisine" ne signifie pas uniquement une femme. Je n’avais pas non plus demandé que cela soit un homme. Alors on ne pouvait pas y faire grand-chose si cela donnait ce résultat.

Comme leurs vêtements étaient vraiment très minces, je pourrais clairement voir les courbes de leur corps. Alors qu’elles étaient toutes entrées dans la pièce, j’avais pu voir pas mal de choses. J’avais croisé les jambes. Il était normal que Sakura devienne rouge vif en voyant tout ça. En effet, dans ce canapé... je devais réfléchir avec attention.

Les esclaves femmes qui étaient rentrées étaient pour la plupart dans l’adolescence, mais cela allait jusqu’à environ 25 ans. Bien sûr, leurs silhouettes étaient bien entretenues. Je m’en étais immédiatement rendu compte.

Cependant, j’avais aussi confirmé qu’il y a beaucoup des personnes sans compétence de cuisine dans ce groupe. Il est quand même possible de cuisiner sans la compétence, mais le goût serait moindre. Et mon but était d’avoir quelqu’un qui possédait une bonne compétence culinaire. Si possible, je voulais pouvoir manger du savoureux repas.

Étrangement, la carte m’indiquait qu’il y avait une personne ayant une grande compétence culinaire qui était présente ici. Je devais le confirmer. Hein !?

« Excusez-moi, mais à quoi sert cette porte ? » (Jin)

Je posais donc la question au commerçant à propos de la porte se trouvant dans un coin de la pièce. Le visage du commerçant sembla assez étonné avant de répondre à ma question.

« Les esclaves criminels et les esclaves endommagés se trouvent dans cette pièce. Puisque vous m’avez demandé un esclave qui soit capable de cuisiner, je les ai donc exclus à cause du problème d’hygiène qu’ils posent. » (marchand d’esclaves)

Les esclaves criminels étaient des personnes qui avaient commis un crime pas assez grave pour condamner à mort, mais qui n’avaient pas assez d’argent pour payer l’amende. Leur position sociale était donc devenue celle d’un esclave. La plupart d’entre eux seront ainsi forcés de devenir des travailleurs dans les mines sans même être amenés à des marchands d’esclaves, ce qui en final était un sort assez dur qui les attendaient. Pour être honnête, c’est un moyen détourné d’avoir une peine de mort.

Encore une fois, c’était un moyen facile afin de réduire la pénurie de main-d’œuvre dans ce monde et il n’y a pas de fin concernant la demande des esclaves. Lorsqu’on considère cette partie, le commerçant n’avait pas besoin de me montrer ceux-là. Cependant, il y avait un esclave avec une compétence culinaire se trouvant là-bas. Il semblerait que ce soit un échec puisque je ne pouvais pas expliquer à propos de la présence ou non d’une compétence et que j’avais simplement dû déclarer que je voulais un esclave qui soit bon en cuisine.

« Je vois. Excusez-moi, mais puis-je aller les voir ? » (Jin)

« Ceci ne me dérange pas, mais est-ce que cela ne sera pas qu’une perte de temps ? » (marchand d’esclaves)

Ce type d’esclave était bon marché. Le marchand d’esclaves était une personne qui voulait vendre un esclave le plus cher possible. Il était donc naturel qu’il ne s’intéresse pas à ce genre d’esclaves.

« Peut-être, mais je veux quand même le faire. » (Jin)

« Compris. S’il vous plaît, veuillez patienter ici. » (marchand d’esclaves)

Le commerçant sortit une clef. Cette zone ne devait probablement pas être du tout hygiénique. Alors j’avais décidé de laisser ici Sakura et Dora.

Donc, après quelques instants, j’entrai seul dans la pièce. Il y avait qu’une autre porte au bout d’un long passage. Dans la pièce se trouvaient des cages avec à l’intérieur des demi-humains qui me semblait pour une bonne partie, sérieusement blessée. Ils me regardèrent tous. L’odeur était aussi horrible que prévu. Il y avait comme prévu une hygiène vraiment déplorable en ces lieux.

Cependant, il y avait là deux filles très intéressantes. La première était une demi-humaine qui se trouvait à gauche de la pièce. Son visage était très sérieusement endommagé. L’autre était une jeune fille avec des cheveux noirs lui arrivant à hauteur des épaules et des yeux eux aussi noirs.

« S’il vous plaît ! Achetez-moi ! Grand Frère lycéen ! » (jeune fille)

Ho, Lycéen, il s’agissait là d’un concept inconnu en ce monde. La fille se trouvant de devant moi qui avais les yeux et les cheveux noirs parlait avec des mots de mon Japon.

Nom : Mio

Âge : 8 ans

Race : Humain (réincarné)

Compétence : [Cuisine Niv. 5] [Travaux ménagés Niv. 4]

Titre : Esclave Criminelle

Je vois, il s’agit donc d’une réincarnation. Mais elle est aussi une esclave criminelle... ? Sa compétence de cuisine est assez haute, mais je ne pourrais pas être amicale avec elle si je ne sais pas le crime qu’elle a commis. Devrais-je donc le confirmer avant un achat ?

« Marchand, pourquoi cette fille est-elle ici ? Son apparence me semble correcte, alors est-ce une esclave criminelle ? » (Jin)

Le commerçant répondit alors à ma question. « Oui. Cette fille nous a été remise par un village en tant qu’esclave criminelle en raison du crime d’empoisonnement effectué dans de la nourriture. Elle est donc qualifiée, car vous voulez un esclave qui peut cuisiner, mais je ne l’ai pas présenté parce qu’elle mise en esclavage à cause de l’usage de poison dans de la nourriture. » (marchand d’esclaves)

Je vois. Donc cette personne réincarnée était une mauvaise personne... Dans ce cas, il m’est impossible de l’acheter. On ne peut donc rien y faire de plus.

Je me demandais alors si la jeune femme gravement blessée et la mignonne fillette qui m’avait parlé juste avant étaient assez bien pour ce dont j’avais besoin. Mais là, avec les informations recueillies, j’avais perdu tout intérêt pour cette dernière. Elle s’en rendit compte et donc, elle tenta de me parler.

« Attendez ! Ce n’est pas ainsi ! Je... » (Mio)

« Tu n’es pas autorisée à te promouvoir par toi même. Alors, reste silencieuse ! » (marchand d’esclaves)

La fillette tenta de me parler, mais le marchand ne lui permit pas ça, et il active sa marque d’esclave.

« Je ne pouvais pas... savoir... mayonnaise... était... poison. » (Mio)

Comme sa marque d’esclave s’était activée, sa phrase était fragmentaire, mais elle contenait toutefois des informations essentielles.

« Marchand, veuillez laisser cette fille parler. » (Jin)

« Vraiment ? » (marchand d’esclaves)

« Oui, je voudrais entendre ce qu’elle a à dire. » (Jin)

« Compris. » (marchand d’esclaves)

Le marchand d’esclaves désactiva la marque d’esclave. Cette fille me regardait alors qu’elle avait perdu son souffle.

« Haa, haa... est-ce d’accord ? » (Mio)

« Oui, alors dites-moi plus en détail ce qui s’est passé. » (Jin)

Je lui accordais une faveur là, alors elle se calma alors qu’elle me racontait son histoire.

« J’ai fait de la mayonnaise dans mon village afin d’essayer de me faire un peu d’argent avec. Comme je suis depuis toute petite bonne en cuisine et en travaux ménagés, le monde a timidement commencé à manger de ma mayonnaise. » (Mio)

Oui, aussi bien sa cuisine que ses capacités ménagères étaient élevées.

« Bien sûr, tout le monde l’aimait et c’est devenu populaire dans le village, mais quand une personne de ce monde en mange trop, elle devient nocive. Une personne qui avait trop mangé de ma mayonnaise s’est effondrée, et donc, j’ai été blâmée pour ça et on m’a forcée à devenir esclave criminelle à cause de tout cela. » (Mio)

Et ainsi, vous avez fini ici. J’avais pu confirmer que cette fille ne mentait pas. Ce n’était pas vraiment une capacité liée à ma Claivoyance, mais elle permettait quand même dans une certaine mesure de détecter ça.

La fille me regardait directement dans les yeux.

« S’il vous plaît. Achetez-moi. Sinon je serais envoyé aux mines si je reste ici. Je ferai vraiment n’importe quoi pour vous. J’écouterais tout ce que vous me direz. Je sais cuisiner. Je sais m’occuper de vous. Alors, s’il vous plaît... » (Mio)

Après avoir entendu ça, je m’étais décidé. Ce n’était pas une sympathie bon marché. Cette fille avait bien mérité ça. Je pointai du doigt la fille aux cheveux noirs et la fille gravement endommagée.

« Je voudrais acheter cette fille et l’autre qui se trouve là-bas. Combien pour les deux ? » (Jin)

Le marchand d’esclaves fut surpris. Il ne s’attendait vraiment pas à ça. C’était normal puisque j’avais soudainement annoncé que j’avais envie d’acheter deux personnes se trouvant dans cet endroit.

« Après avoir entendu son mensonge, vous ne devriez pas sympathiser avec elle... et cette fille est bien trop gravement blessée pour être utile et elle ne sait même pas cuisiner. » (marchand d’esclaves)

Il était difficile pour les marchands d’esclaves de vendre un esclave se trouvant dans cet endroit, alors il se plaignait et essayait de me faire changer d’avis.

Eh bien, ce n’est pas grave si je dois juste le répéter pour m’affirmer.

« Je m’en fiche. Combien est-ce ? » (Jin)

Le commerçant réalisa alors que je ne comptais pas changer d’idée.

« D’accord. Ce sera 40 000 pièces pour les deux. » (marchand d’esclaves)

« N’est-ce pas un peu trop bon marché ? » (Jin)

40 000 pièces pour deux personnes, cela sonnait vraiment comme étant une trop bonne affaire.

« Je ne peux pas vous demander beaucoup d’argent pour une esclave criminelle et une esclave en si piteux état. Mais il s’agit quand même d’une bonne affaire pour moi vis-à-vis du fait de laisser cette esclave mourante finir sa vie ici. Et pour cette esclave criminelle qui possède une bonne apparence, mais qui est dangereuse, alors c’est donc aussi bien mieux pour moi que de la laisser aller aux mines... De plus, je ne peux pas le dire à haute voix, mais cela pourrait était considéré comme coûteux. Car le prix des esclaves dans ce pays a légèrement augmenté ces derniers temps... » (marchand d’esclaves)

« Compris. Et voici un petit extra. » (Jin)

Je donnais ainsi une valeur de 50 000 pièces au marchand.

« Merci, veuillez attendre un peu. » (marchand d’esclaves)

Je n’avais plus rien à lui dire.

Je retournai donc jusqu’à la salle de réception. Puis, après un petit moment, les deux esclaves vinrent dans la pièce, portant des vêtements dans un meilleur état que leur vêtement si léger qu’elles portaient auparavant. Leurs robes étaient simples et peu chères, mais elles étaient quand même correctes.

La fille demi-humaine avait recouvert son visage avec la capuche de son habit alors qu’elle s’était assise au sol. Quant à l’autre, la fille criminelle, elle affichait sur son visage rempli d’un soulagement qui venait du plus profond de son cœur.

Le marchand d’esclaves possédant une compétence d’esclavagiste arriva. Je l’avais vérifié à l’aide de mon pouvoir que son statut était spécial.

 

Nom : Gedo

Niveau : 12

Genre : Homme

Âge : 35 ans

Race : Humain

Compétence : [Technique d’esclavagiste]

La [Technique d’esclavagiste] était ce qui était nécessaire pour gérer la marque d’esclave. Dommage, car comme il n’était pas un ennemi, je ne pouvais pas le lui prendre. Même si son nom ressemblait à celui d’un ennemi.

« Bon, je vais établir le contrat d’esclavage. Veuillez me donner un peu de votre sang. » (marchand d’esclaves)

« D’accord. » (Jin)

Le contrat d’esclavage avait besoin qu’une marque d’esclaves soit faite avec le sang de son maître. J’avais alors reçu un petit couteau du marchand d’esclaves et je m’étais légèrement coupé le bout du doigt.

Le possesseur de la technique utilisa alors sa technique afin de tracer des marques. Les deux esclaves semblèrent souffrir d’un coup.

« ugh~ »

« Ha !! »

Je mis de mon sang sur leur marque. Elle brilla encore une fois et le contrat fut enfin achevé.

Je fis alors une annonce devant mes deux esclaves. « Je vous ai acheté toutes les deux. Mon nom est Jin. Je vais vous emmener jusqu’à l’auberge où je vis actuellement. Une fois là-bas, je vous parlerais correctement. Mais jusque là, ne parlez pas. Il s’agit là de mon premier ordre. »

« Oui. » Répondit l’esclave criminelle.

Mais l’esclave demi-humain ne répondit pas. Je voulais plutôt dire que je ne savais pas si elle pouvait ou non parler. Apparemment, il semblerait qu’elle n’avait pas assez de force pour se lever seule, alors je devais l’aider.

« J’attends avec impatience votre prochaine visite. » (marchand d’esclaves)

Il était heureux, car deux de ses esclaves qui étaient dans son stock de "déjà morts" avaient été vendus bien plus cher que d’habitude.

Je décidais d’ignorer les regards passagers de suspicion visible sur le visage de la fille demi-humaine et me dirigeai vers l’auberge. Je payais une charge supplémentaire pour les deux personnes en plus. Je pouvais garder des esclaves dans cette auberge, mais seulement dans le cas où je payais un supplément. J’avais entendu dire que certaines auberges refusaient de laisser entrer des esclaves au sein de leur établissement.

J’entrais alors dans ma chambre et fermai la porte à clef. J’avais fait ça, car j’avais une importante conversation à faire maintenant.

« C’est bon. Vous pouvez désormais parler. » (Jin)

J’avais donc annulé mon premier ordre. Cependant, l’une d’entre elles ne pouvait pas parler, mais je l’avais entendue gémir de temps en temps.

« Je pense que c’est le bon moment de nous présenter. Pour commencer, nous allons débuter avec la fille aux cheveux et aux yeux noirs. » (Jin)

Après que j’ai dit ça, elle s’inclina poliment.

« Oui, d’accord. Bon. Mon nom est Mio. Je viens du Japon tout comme le maître ! » (Mio)

« Hein !? » (Sakura)

Sakura me regarda avec un visage surpris. Je ne lui avais rien dit. Et cela afin de l’étonner.

« Il se peut tout à fait que cette fille soit une Japonaise morte qui s’est réincarnée ici. Elle est morte dans son monde d’origine et est arrivée ici après ça. Et elle a gardé ses souvenirs d’avant. » (Jin)

« Hein !? Comment est ce que le maître peut-il savoir ça ? Même si je vous aurais dit que j’étais japonaise... comment est-ce que cela se fait que vous en sachiez autant ? » (Mio)

En y pensant, je n’avais pas entendu la raison pourquoi elle pensait que nous étions Japonais.

« Pourquoi pensez-vous que nous sommes japonais ? » (Jin)

« Les cheveux et yeux noirs ne sont pas communs dans ce monde. Et en plus, j’ai entendu des rumeurs comme quoi des héros avaient été invoqués et que ces héros portaient des uniformes d’école et avait les yeux et les cheveux noirs. Alors j’ai supposé que vous étiez japonais. » (Mio)

« Je vois. Je suis désolé du fait que je ne l’ai pas expliqué avant. Mais nous allons l’expliquer plus tard. » (Jin)

« Compris. Je suis impatiente d’y être. » (Mio)

Mio sourit. Elle était du genre joyeux, mais quand je l’avais vue sur le marché aux esclaves, je ne le savais pas encore, car son visage et son comportement étaient vraiment emplis de désespoirs.

« Une chose que je dois confirmer, Mio est-elle bonne en cuisine ? » (Sakura)

« Oui, le fait qu’elle soit une personne réincarnée n’est pas la seule raison. Je n’ai pas oublié notre but. » (Jin)

Sakura avait dit quelque chose d’un peu grossier. J’étais sûr que le fait qu’elle soit une personne réincarnée allait rendre la cuisine bien meilleure.

« Oui, j’ai les compétences culinaires appropriées. » (Mio)

« Alors il ne devrait pas y avoir de problème. » (Sakura)

Mio retroussa ses manches.

« Maître, que voulez-vous manger ? Je peux le faire ! Je montrerai la puissance de ma cuisine ! » (Mio)

« C’est génial, car de notre côté, nos capacités ménagères sont un vrai désastre. Je vais vous laisser vous en charger. Mais ne nous empoisonnez pas. » (Jin)

Mio était alors sur le point de pleurer à la suite de ma petite blague.

« Je n’ai pas fait ça ~ c’est cruel ~ c’est un traumatisme que j’ai ~ » (Mio)

« Compris. Je suis désolé, je ne le ferais plus. » (Jin)

Je flattai doucement la tête de Mio. Il semblerait que ce sujet soit une mine terrestre. Ne touchons plus ce sujet (je n’ai pas dit que je n’en parlerais plus).

Au fait, après que j’eus tapoté sur sa tête, les joues de Mio devinrent rouges.

C’était alors que Dora s’était accrochée à moi parce qu’elle en avait elle aussi envie, alors je devais caresser la tête des deux filles en même temps. Je caressai la tête d’une petite fille à droite (8 ans) et d’une autre petite fille à gauche (5 ans).

« C’est quoi cette histoire de poison ? Je suis vraiment gênée par ça... » (Sakura)

Sakura avait demandé cela avec crainte. Mais j’allais le lui expliquer plus tard.

« Désolé Sakura, mais je vous en parlerais plus tard. Tout ce que je peux vous dire maintenant, c’est qu’il n’y a rien à craindre. Présentons l’autre personne. Même si vous avez beaucoup de questions, faites-le après cela. » (Jin)

« D’accord, mais s’il vous plaît, donnez-moi les détails après. Jin-kun... » (Sakura)

« OK, promis. » (Jin)

Il semblerait que Sakura ait beaucoup d’inquiétude. Mais pour le moment, occupons-nous de la jeune fille demi-humaine. Je devrais la laisser se présenter elle-même, mais nous ne pouvions pas la laisser faire ça dans son état actuel.

« Comme la personne en question ne peut pas se présenter, alors je le ferais à sa place. Le nom de cette fille homme-bête est Maria. Son titre est "Héros des hommes-bêtes". » (Jin)

« Hein ? » (Sakura)

« Guu !! » (Maria)

Deux personnes furent étonnées et le gémissement de Maria put être entendu dans la pièce. Mais Dora était toujours collée contre moi afin que je puisse lui faire une caresse.

***

Nom : Jin Shindo

Sexe : Masculin

Âge : 17

Niveau : 15

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 6] [Maîtrise de la Lance Niv. 4] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise des Arcs Niv. 5] [Arts martiaux Niv. 5] [Maîtrise des Haches Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 2] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 2] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 2] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 3] [Domptage de Monstres Niv. 3] [Crochetage Niv. 3] [Vol à la tire Niv. 4] [Intimidation Niv. 4] [Torture Niv. 2] [Mélange Niv 2] [Saut Niv. 4] [Vision Nocturne Niv. 3] [Berseker Niv. 1] [Détection Niv. 6]

Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 3] [Clairvoyance Niv. — ] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (inventaire)] [???] [???] [???]

Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial

Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita

Sexe : Femme

Âge : 16

Niveau : 9

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 6] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 3] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 3] [Magie Blanche Niv. 1 (en baisse)] [Saut Niv. 3] [Détection Niv. 1]

Pouvoir Spécial [Création de Magies]

Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

Nom : Dora

Niveau : 7

Compétence : [Magie Draconique Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise du Bouclier (retirée)] [Renforcement du Corps Niv. 6] [Vol Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 1] [Charge Niv. 5] [Hurlement Niv. 5] [Morsure Niv. 4] [Détection Niv. 1] [Saut Niv. 3]

Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

Nom : Mio

Âge : 8 ans

Race : Humain (réincarné)

Compétence : [Cuisine Niv. 5] [Travaux ménagés Niv. 4]

Titre : Esclave Criminelle

Équipement : Aucun

Nom : Maria

Équipement : Aucun

***

Chapitre 11 : La Restauration des Blessures et les Circonstances des Esclaves

Nom : Maria

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

« Un héros ? Est-ce que cette fille vient aussi d’un autre monde ? » Demanda Sakura.

« Non, elle n’est pas une personne invoquée ou réincarnée. Il s’agit là d’un héros qui est né dans ce monde. Regardez par vous-même. Il y a “des hommes-bêtes” qui sont avec ce titre. »

« Hein, qu’est-ce que c’est que ce titre ? Le Maître dit cela comme si c’était tout à fait naturel... » Demanda Mio.

Je ne pouvais pas encore le lui expliquer en détail.

« Ce titre sonne comme dans un jeu vidéo, n’est-ce pas ? Est-ce que le Maître peut voir cela ? Est-ce un pouvoir qui permet d’analyser le monde ? » (Mio)

Il semblerait qu’elle avait parfaitement compris sans avoir besoin d’explications. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si bien informée.

« Oui. Vous n’avez pas tort. Je vous expliquerais plus en détail après. » (Jin)

« Compris. Je suis de plus en plus impatiente d’arriver à ce moment-là. » (Mio)

Je souris à sa remarque. La mayonnaise apparut soudainement dans mon esprit. Ce genre d’histoire était très attrayante dans un autre monde.

« Il s’agit là d’un titre inhabituel rare. J’ai donc décidé soudainement de l’acheter pour entendre cela plus en détail. Eh bien, il semblerait que je ne puisse pas entendre son histoire, du moins pour le moment. » (Jin)

Tout son corps était abîmé. Quand je regardais ses points de vie, ils étaient à un très bas niveau à cause d’une pénalité permanente. J’étais certain qu’elle allait mourir si elle était laissée seule. Comme je l’avais amené avec moi, je ne comptais pas la laisser mourir.

Sakura sembla aussi le comprendre alors que je la regardai.

« Par hasard, voulez-vous guérir cette fille à l’aide de mon pouvoir spécial ? » (Sakura)

Il n’existait nulle magie dans ce monde permettant de réparer des dommages de ce genre. Bref, la [Création de Magie] de Sakura permettait donc de le faire. Au fait, le genre de magie que Sakura voulait le plus faire alors que je lui avais demandé était « Une magie qui est utile pour Jin-kun. » Je pensais donc que c’est une bonne occasion de réaliser son souhait, avec par la même occasion une bonne raison supplémentaire.

« C’est exact. Pouvez-vous le faire ? » (Jin)

« Oui, je peux le faire. Puis-je emprunter de la Puissance Magique ainsi que des points de magie ? » (Sakura)

« Bien sûr. Dora, es-tu d’accord avec ça ? » (Jin)

{Oui !}

Eh bien ! Je devais donc transférer cela.

« Nous irons dehors si nous n’en avons pas assez. » (Jin)

Dehors, il y a un grand nombre d’ennemis possédant beaucoup de Puissance Magique et des points de magie.

« Magie... qu’est-ce que vous faites là... ? » (Mio)

Mio qui avait entendu notre conversation parla d’une faible voix. Il semblerait qu’elle ne puisse contenir sa curiosité.

J’avais alors transféré la plus grande part de notre Puissance Magique et de nos Points de Magie à Sakura.

« ... Cela me semble suffisant. » (Sakura)

Un cercle magique apparu alors sous les pieds de Sakura. Il commença à briller.

« ... Création de Magie, Restauration !! » (Sakura)

Tout devint d’un blanc éclatant pendant quelques secondes. Après avoir vérifié le statut de Sakura, je vis qu’il y avait une nouvelle magie qui s’était ajoutée aux anciennes.

[Création de Magie] (Restauration)
Permets de restaurer des parties perdues du corps de la cible. Ne peut pas être utilisée sur une personne morte. Annule toutes les pénalités, mais ne restaure pas les points de vie.

Il semblerait qu’elle ait réussi à créer une nouvelle magie afin de soigner notre nouvelle esclave, Maria, en toute sécurité.

« Pfff... C’est fait... » (Sakura)

Comme Sakura respirait durement, j’avais alors confirmé qu’il lui restait moins de la moitié de sa magie. Même s’il lui restait encore une partie de ses points de magie, le fait d’en avoir consommé une aussi grande quantité en une seule fois semblait l’avoir beaucoup fatiguée. Je sortis donc une potion de récupération de magie que j’avais achetée plus tôt dans le magasin avant de la donner à Sakura.

« Buvez ça ! » (Jin)

« Merci beaucoup. » (Sakura)

Ce ne serait pas correct si je laissais Sakura utiliser une fois de plus de la magie dans une telle situation. La création d’une nouvelle magie avait consommé beaucoup de magie, de plus, il semblerait que son efficacité quant à l’utilisation de ces points soit mauvaise.

« Sakura, puis-je faire la suite et ainsi vous laissez-vous reposer ? » (Jin)

« Ha oui, s’il vous plaît. Je vais aller me reposer un peu. » (Sakura)

Sakura alla s’asseoir sur le lit, pendant que je m’occupai du reste. Je commençai par transférer la Puissance Magique et la magie vers moi. En passant, j’avais la possibilité de lui prendre les magies nouvellement créées, mais je ne pouvais pas transférer son pouvoir spécial [Création de Magie].

Les critères quant aux transferts restaient encore un mystère.

« Maria, je vais maintenant vous soigner. Je ne sais pas trop ce qui va se passer, et cela ne pourrait pas être pire que maintenant. Voulez-vous que je le fasse ? » (Jin)

Pendant tout ce temps, je ne pouvais voir que du désespoir dans ses yeux. Et cela même après que je le lui ai dit. Je pense qu’elle avait déjà abandonné. Cependant, même si elle avait déjà abandonné, elle hocha la tête sans se plaindre.

« Compris. Je vais commencer l’incantation maintenant. » (Jin)

Je me plaçai donc devant Maria et commençai à lancer mon sort. Ma réserve de points de magie diminua d’un coup. Je veux encore plus de Puissance Magie et de Point de Magie. À partir de maintenant, je vais chasser afin d’augmenter ces deux statistiques autant que je pourrais le faire.

L’incantation fut terminée. Cela m’avait pris environ 10 minutes. C’était donc très dur à utiliser lors d’un combat.

« Restauration. » (Jin)

Une lumière enveloppa entièrement Maria. Je ne pouvais plus la voir aussi bien, mais je constatai que sa silhouette changeait graduellement.

Après que la lumière ait disparu, je vis que toutes ces blessures et parties manquantes étaient soignées. La seule chose qui était maintenant présente devant moi était une belle jeune fille aux cheveux brun et court, avec des oreilles de chats.

Tout comme l’avait décrit le sort, ses points de vie n’avaient pas été restaurés. Je lançai donc un sort de soins avec le peu de point de magie qui me restait.

« Bon. Tout a bien été restauré, mais ses points de vie sont toujours diminués... Soins. » (Jin)

Voici donc la forme originelle de Maria. Elle était là, stupéfaite. Mio aussi avait le regard fixé sur moi, était elle aussi stupéfaite. Je ne leur avais rien expliqué. Sakura fit juste un sourire satisfait tandis que les yeux de Dora s’étaient fixés sur les oreilles de chat de Maria.

Maria regardait en ce moment son propre corps. Elle se toucha le visage, ses mains, puis le reste du corps.

« Hein !? Je peux maintenant parler. Ma main est de nouveau là. Comment... J’étais sur le point de mourir... heu... » (Maria)

« !? »

Maria eut alors une voix étrange. Son visage se plissa instantanément. Peut-être que...

* pleure * * pleure *

Maria commença à pleurer comme je m’y attendais. Et il s’agissait d’une très grosse crise. Une lamentation. Elle continua ainsi à pleurer plus de 10 minutes avant de se mettre à genou devant moi. Quelle est la signification de cet acte ?

« Heu Maria. Pourquoi agissez-vous ainsi ? » (Jin)

Maria me répondit tout en regardant vers le sol.

« Je le fais dans l’intention de vous montrer ma loyauté. » (Maria)

Oh, après tout, cette posture a bien ce genre de signification.

« Permettez-moi de dire quelque chose que je ne pouvais dire jusqu’à maintenant. Mon nom est Maria. Monsieur Jin. Je vous suis très reconnaissante pour votre aide. Permettez-moi de vous faire part de ma fidélité pour le restant de ma vie. » (Maria)

Maria avait soudainement déclaré quelque chose de très sérieux. La fidélité pour le restant de sa vie... Eh bien ! Si je ne vous libère pas, vous serez mon esclave pour le restant de votre vie. Sur ce point, cette fille semblait l’avoir accepté.

Oh, et puisque Mio était une esclave criminelle, je ne pouvais pas la libérer. Un vendeur d’esclaves devrait s’occuper de ce cas. Parce que si vous achetiez un esclave criminel et que juste après, vous le relâchiez, alors cela pourrait constituer un danger pour le public.

« Heuu ! Vous venez de me jurer de votre fidélité pour le restant de votre vie. Est-ce que vous ne voulez pas être libérée de votre statut d’esclave ? » (Jin)

« Oui. Je ne veux pas être libérée. Avec les blessures que j’avais, il n’aurait pas été étrange que je meure sous peu. J’avais donc décidé que si quelqu’un venait me sauver, je donnerais tout à cette personne. Avec ou sans la marque d’esclaves, je n’ai nullement l’intention d’aller à l’encontre de ça. Donc cela ne sert à rien de me libérer de mon statut d’esclave. » (Maria)

Si elle comptait m’écouter indépendamment de la présence de la marque d’esclaves, alors cela ne servait à rien de la libérer. Cependant, ses paroles et son comportement semblaient très sérieux...

« Et bien, je suis content qu’une fille mignonne comme vous me jure sa loyauté... » (Jin)

« Une fille mignonne... » (Maria)

Maria rougit, son visage indiquait qu’elle était heureuse du fond de son cœur. Eh bien ! Même si vous étiez une esclave, vous seriez toujours heureuse que quelqu’un vous dise que vous êtes mignonne. En tout cas, elle n’avait pas fait ce genre de visage lorsque nous étions dans le magasin d’esclaves.

« Allez-vous bien ? Sakura est celle qui a créé cette magie et je l’ai juste utilisée sur vous. Et pourtant, pourquoi n’avez-vous remercié que moi ? » (Jin)

J’avais bien lancé le sort de restauration et de guérison, mais le plus grand effort avait été fait par Sakura.

« Je ne sais rien à propos de la magie, mais c’est vous, Jin-sama, qui m’avez en premier acheté en tant qu’esclave. Et c’est aussi vous qui avez demandé à Sakura-sama de m’aider. Bien sûr, je suis vraiment reconnaissante envers Sakura-sama, mais cela reste quand même la décision de Jin-sama de me guérir. Par conséquent, je vous jure de ma fidélité. » (Maria)

Fondamentalement, le chef de ce groupe était moi. Même si l’opinion de Maria n’était pas fausse. Donc j’allais volontiers accepter sa fidélité.

« Compris. Maria, j’accepte votre fidélité. » (Jin)

« D’accord, alors prenez soin de moi. » (Maria)

Et puis, Maria se leva, joint ses mains tout en affichant une expression qu’on aurait pu voir sur une femme amoureuse.

« Néanmoins, pour moi, l’arrivée de Jin-sama qui a pu guérir mon corps ressemble exactement à celle d’un dieu. Il était regrettable que je ne vous aie vu qu’avec un œil. » (Maria)

« Heu ! M’appeler en tant que dieu est un peu exagéré, alors veuillez arrêter. » (Jin)

« D-D’accord. » (Maria)

Il était impossible de ne pas penser aux dieux. Je ne savais pas si un Dieu existait dans notre ancien monde, mais ils existaient dans ce monde. En tant que personne qui était détestée par un Dieu, le fait d’être appelé un dieu me donnait une très mauvaise impression.

Pour l’instant, la présentation de base des deux esclaves est faite, alors parlons maintenant plus en détail.

« La présentation de vous deux est finie, alors maintenant parlons plus en détail. Oh, ce que je vais vous dire est un secret absolu, alors vous ne devez en parler à personne. » (Jin)

Je devais les prévenir. Mio pourrait le deviner d’une manière ou d’une autre, mais je devrais le déclarer très clairement.

« Oui, compris. » (Maria)

« C’est vrai, les maîtres sont anormaux, peu importe comment vous les regardez. » (Mio)

Mio, n’est-ce pas un peu trop cruel ? Vous nous avez appelés anormaux simplement après que nous ayons montré nos pouvoirs spéciaux...

« Laissez-moi me présenter à nouveau. Je m’appelle Jin Shindou. Shindou est mon nom de famille et Jin est mon prénom. » (Jin)

« Nom de famille... Jin est-il noble ? » (Maria)

Maria leva la main avant de poser une question. Ce genre de traitement était désagréable.

Seuls les nobles avaient un nom de famille dans ce monde. Nous devions donc simplement nous appeler Jin et Sakura.

« Non, c’est différent. Tout le monde d’où je viens possède un nom de famille. » (Jin)

« Vous n’êtes donc pas un résident de cette ville. Pourriez-vous me dire d’où vous venez ? » (Maria)

Une possibilité de fuite était impossible, alors cela ne me dérangeait pas de le lui dire.

« D’un monde différent. Nous avons été invoqués ici à l’aide de la magie. » (Jin)

« Jin-sama est-il un héros ? » (Maria)

Alors que je lui avais dit ça, Maria fut surprise. Hein !?

Plus tôt, j’avais parlé de cela avec Mio, et Maria était aussi avec nous... Oh, à ce moment-là, elle n’était pas vraiment en état d’écouter. Même ainsi, un héros...

« C’est différent. Arrêtons de parler de dieu, de noble et de héros. » (Jin)

« Je suis vraiment désolée... » (Maria)

J’avais prévenu Maria avec un ton légèrement en colère.

Je savais qu’elle ne voulait pas dire de mal, mais c’était quelque chose dont je ne voulais pas parler.

« Cette fille s’appelle Sakura Kinoshita. Elle et moi avons été invoqués en ce monde avec d’autres étudiants. Mais nous étions seulement deux personnes qui n’avaient pas un don en tant que bénédiction des dieux. Ceux venus d’un monde différent et possédant une bénédiction s’appellent des héros. Et nous n’en possédons pas, alors nous ne sommes pas des héros. » (Jin)

« D’accord, vous n’êtes pas un héros. Mes attentes sont un peu éloignées. Mais qu’en est-il des personnes qui ont été invoquées en même temps...? C’est aussi la première fois que j’ai vu quelqu’un avec des caractéristiques japonaises. » (Mio)

Mio avait les cheveux noirs et les yeux noirs, mais son visage était légèrement occidental. Son apparence est bonne, mais il y avait quelques incompatibilités par rapport aux Japonais. Elle aurait été bien adaptée à ici si elle avait eu les cheveux blonds et les yeux bleus.

« Japonaise, est-ce le nom de la ville natale de Jin-sama ? Comment l’avez-vous connu et pourquoi ? » (Maria)

« Oh, c’est à mon tour. Tout comme je me suis présenté il y a quelque temps, je m’appelle Mio. J’ai vécu dans le même monde que le maître, mais je suis morte et j’ai été réincarné dans ce monde tout en conservant mes anciens souvenirs. » (Mio)

« La réincarnation... Quelque chose comme ça existait aussi. » (Maria)

En voyant l’expression de Maria, je supposais que ça n’était raconté que dans les contes de fées.

Ce monde ne semblait donc pas qu’avoir que des personnes transférées ici, mais aussi des réincarnations. Peut-être qu’il y avait bien plus que ça.

« En tant que réincarnation, comme avez-vous pu devenir un esclave criminel à cet âge ? » (Sakura)

« Heu... !? » (Mio)

Quant à la question de Sakura, elle l’a rendue vraiment nerveuse.

Elle était désespérée quand elle me l’avait demandé, mais quand on y pense calmement, c’était un peu stupide. Donc, il était difficile à répondre.

« Je voulais me faire de l’argent rapidement. Alors j’ai fait de la mayonnaise faite maison, mais une grande dose de mayonnaise est un poison pour les gens de ce monde... » (Mio)

Elle déclarait une version différente de ce qu’elle m’avait dit avant.

« Ma maison n’était pas très riche. Ou dois-je dire une personne pauvre dans un village pauvre. Eh bien, je me suis dit que je pourrais facilement faire de la mayonnaise qui n’existait pas avant et ainsi devenir populaire parce que je voulais une vie meilleure. » (Mio)

Elle visait à se développer en utilisant ses connaissances modernes.

« J’avais l’intention de le produire en masse avant d’en vendre si c’était populaire. C’était populaire dans le village, mais comme vous pouvez en juger par la conclusion, une personne qui en avait mangé en grande quantité est morte. Les personnes qui aimaient la mayonnaise sont mortes les unes après les autres... Alors, moi, la personne qui leur avait vendu la mayonnaise, je fus rapidement capturée et fus transformée en esclave criminelle. » (Mio)

Étant donné que les symptômes n’apparaissaient pas si vous n’en mangiez pas en grande quantité dans ce monde et Mio qui l’avait testé était toujours là.

« Une infâme esclave criminelle qui empoisonnent le monde, ils s’étaient préparés à m’envoyer aux mines si personne ne m’avait achetée... ugh ~ ce n’était vraiment pas passé loin. » (Mio)

Les mines avaient un taux de mortalité extrêmement élevé, je ne fus donc pas surpris qu’elle ait vraiment peur de ça. Il semblerait qu’elle ait aussi eu des soirées très agitées.

« Je dois vous le répéter. Merci de m’avoir achetée. Je vais vous servir de tout cœur, prenez soin de moi, d’accord ? » (Mio)

Elle l’avait déclaré avec une joie bien visible.

J’essayai alors de demander à Mio quelque chose qui était dans mes pensées.

« À propos de vous, quel âge aviez-vous lorsque vous êtes morte ? Vous avez maintenant 8 ans, n’est-ce pas ? » (Jin)

« Ugh, il est impoli de demander l’âge d’une femme. » (Mio)

« Et bien, je ne pense pas que ce serait un problème de le demander à une fille d’environ 8 ans. » (Jin)

Je n’avais aucun problème parce qu’elle avait maintenant 8 ans. Mais son âge mental pourrait être en âge de se marier. C’était donc complexe.

« J’avais 16 ans. Je suis morte lors d’un accident. » (Mio)

Elle avait donc à peu près le même âge que nous, non...

« Donc votre âge mental est d’environ 24 ans, n’est-ce pas ? » (Jin)

« S’il vous plaît, n’additionnez pas les deux âges. » Déclara Mio, affichant un air douloureux. Son âge extérieur était de 8 ans, et son âge mental était de 24 ans vu qu’elle était morte à l’âge de 16 ans.

« Comme je l’ai dis avant, je suis très confiante dans ma compétence de cuisine, alors laissez moi me charger de cela. J’ai aussi une bonne maîtrise des tâches ménagères. Puisque je vais travailler durement pour vous, s’il vous plaît, ne me jetez pas, d’accord ? » (Mio)

Elle avait dit ça avec les yeux légèrement levés vers moi. Je m’étais alors approché d’elle et lui avait tapoté la tête parce qu’elle était bien trop mignonne.

« Je ne le ferais pas, alors ne vous inquiétez pas. » (Jin)

« Haaa... » (Mio)

Mio devint alors toute rouge. Il semblerait que je l’avais rendue confuse au point de lui faire perdre sa nature ludique. Puis, avec cette réaction inattendue mignonne, Dora était venue contre moi, me priant de lui faire la même chose.

{Tapotez moi aussi.}

Bien sûr que oui. J’ai l’impression d’être libéré du monde alors que je flatte la tête de ces deux petites filles. Est-ce divin ? Non, car je déteste les dieux.

Quand je vis le visage de Maria, son visage était devenu blanc.

« Cuisine... je ne sais pas en faire. Je vais donc être abandonnée... » (Maria)

Maria murmura quelque chose avec une voix désespérée. La cuisine était un peu trop exagérée...

« Je ne vais pas vous abandonner..., alors à l’avenir vous ne devriez plus y penser  » (Jin)

« D-D’accord. Je ferais de mon mieux. Mio-chan, s’il te plaît, pourrais-tu m’apprendre à cuisiner ? » Déclara Maria avec un visage très sérieux.

Mio avait répondu en souriant. « C-C’est d’accord. Il est bon d’avoir une certaine intimité entre les esclaves du maître. »

« Hein !? » (Jin)

Ce n’était pas vraiment le bon terme. La suivante était Maria.

« Maria, comment êtes-vous devenue une esclave ? Bien sûr, si c’est trop dur à le dire, vous n’êtes pas obligée de le faire. » (Jin)

« Non, c’est correct. Je vivais dans un village d’hommes-bêtes, mais j’ai été vendue pour diminuer le nombre de bouches à nourrir. Puis, après que le marchand d’esclaves fut attaqué par des monstres, j’ai été utilisée en tant que leurre et je fus alors gravement blessée. »  (Maria)

Je comprends. Je suis content qu’elle soit encore en vie. Cependant, ne sera-t-il pas difficile pour elle de devoir se battre face à des monstres ?

« Mais vous n’avez aucune idée de ce qu’est un héros des hommes-bêtes ? » (Jin)

« Non, aucune idée. » (Maria)

Peut-être qu’elle était née avec cela ? En y pensant, les autres personnes dans la classe avaient eu le titre de « Héros venant d’un autre monde ». Quelle était donc la différence ?

Comme il y avait le « Des hommes-bêtes », il devait aussi en avoir pour les autres races. Je voulais en avoir plus à mes côtés si j’en avais la possibilité. Je les achèterais en tant qu’esclave si c’était possible.

« Je n’en ai aucune idée, mais si je suis bien un héros, alors Jin-sama, faites-moi savoir si je peux vous être utile. » (Maria)

Maria se remit à genoux. En y pensant, avec cette posture, je pouvais désormais voir très clairement ses oreilles dont l’une d’elles était pile devant moi. Puisque j’étais intéressé par ça, je devais demander de l’aide à Sensei.

Q : Y a-t-il une signification particulière de toucher les oreilles du peuple des hommes-chats ?
R : Oui, c’est le cas. Seuls les membres de la famille étant du même sexe, les amoureux et les couples mariés peuvent les toucher. Ou pour montrer leur fidélité. Lorsqu’il s’agenouille devant vous, avant de vous montrer ses oreilles de chat, alors il s’agit là d’un signal comme quoi il accepte que vous les touchiez.

Donc cela voulait dire que j’avais le droit de les toucher ?

« Funya~ ! » (Maria)

Maria lâcha un gémissement étrange alors que je les tapotais, les frottait et les caressait

« funyan, fuunya, afun. » (Maria)

Il semblerait que cela la fasse sentir très bien. Ou plutôt, devrais-je dire qu’elle me montrait un charmant sourire empli d’ivresse. Quel compagnon inutile ! Il s’agissait là d’une expression que vous ne pouviez montrer à personne, sauf à votre amoureux ou à votre mari. Cependant, je ne pouvais pas m’arrêter. Alors même que les pieds de Maria se tortillaient, je n’avais pas arrêté.

Je vais lui faire des petites caresses jusqu’à ce que je sois satisfait. L’expression de Maria avait beaucoup changé. Ni Sakura, Mio ou Dora, ne disaient le moindre mot. Dora pourrait tout à fait ne pas savoir ce que c’était. Sakura la regardait juste tandis que son visage était d’un rouge vif. Mais Mio l’avait simplement regardée, car elle connaissait déjà les coutumes des hommes-bêtes.

... Heu, que dois-je faire à propos de cette situation ? Oh, à propos de l’histoire du héros. Devrais-je utiliser cette opportunité pour le dire aux deux filles ?

« Hum ! Revenons au sujet précédent. Je n’avais pas l’intention de vous acheter, Maria, simplement parce que vous êtes un héros. Donc comme je n’ai pas expliqué les raisons, je vais le faire maintenant. » (Jin)

« N’est-ce pas pour la cuisine ? » (Mio)

« Bien sûr, la cuisine était la première raison pour laquelle j’avais acheté Mio, mais pas uniquement. Je vous dirai la raison plus tard, mais nous devons bientôt voyager hors de ce pays. Nous avons donc besoin de vous deux pour nous aider à cela. » (Jin)

« Un voyage... ? » (Mio)

Maria resta identique, mais Mio sembla mal à l’aise en entendant ça. Maria avait 12 ans, tandis que Mio avait 8 ans. Il était donc normal de se sentir mal à l’aise. Généralement, ce n’était pas un âge où l’on sortait ainsi et voyageait de cette manière.

« Nous ne sommes pas des aventuriers, mais nous avons quand même besoin de nous battre face à des monstres. Vous deux, vous allez aussi participer à ces combats. » (Jin)

« Un combat contre des monstres... ? » (Maria)

Maria qui avait été gravement blessée par un monstre devint blanche de peur. En raison de sa réaction, cela semblait sérieux. Pour l’instant, devrais-je simplement la laisser nous suivre ?

« Ho ! Ne vous inquiétez pas à ce propos. Je vous en parlerai plus tard, mais je ferais que vous soyez assez forte pour ne pas être vaincue facilement par les monstres. » (Jin)

Le visage de Maria revient à la normale alors que je lui remontais le moral.

« Si Jin-sama dit que c’est correct, alors c’est correct. Laissez-moi m’en charger. Je vais vaincre ces monstres. » (Maria)

Est-il acceptable pour elle de me faire confiance à ce point juste en entendant mes paroles ? Je n’avais montré aucune preuve, je lui avais juste dit qu’elle irait bien et que son visage qui était tout blanc était devenu un visage rempli de confiance...

Une croyance aveugle ? Ho, il semblerait que quelques choses comme ça soient possibles.

Pour l’instant, je devais les laisser se battre une fois. Mais je ne serais pas si cruel envers elles, car je leur donnerais des statistiques avant ça. Maintenant, laissez-moi voir correctement vos compétences.

« Pour ne pas être vaincue par un monstre. Est-ce aussi un “Secret” du maître ? » (Maria)

« Oui. C’est ce dont je parlerai. Pour le dire d’une manière simple. Votre tâche sera de vous battre et de prendre soin de nous, et nous en retour, nous prendrons bien soin de vous. » (Jin)

« D’accord. Laissez-moi m’occuper de ça. » Maria répondit avec enthousiasme à mes instructions comme si c’était tout à fait normal.

Quant à Mio...

« Hein !? Heu... » (Mio)

« Taisez-vous ! » (Jin)

Je criai parce que Mio allait dire quelque chose d’inutile. Sans parler du fait que ratio fille était désormais de 80 % (en incluant Dora).

Puisque l’esclave n’avait pas le droit d’aller contre les désirs du maître, si je décidais de quelque chose, alors vous n’aviez rien d’autre à faire que de suivre mes ordres.

Le travail principal de ces deux filles sera de se battre à nos côtés et de s’occuper de nous. Moi, qui étais leur Maître, leur donnerai d’autres instructions si nécessaire. Leur travail ne comprendrait pas de prendre soin de moi d’une « certaine » manière.

« Notre discussion à propos de votre tâche est terminée. Maintenant, nous allons parler de notre histoire. » (Jin)

« Attendez, attendez ! » Mio s’était mise à crier.

« L’histoire de Jin-sama... je ne veux pas louper un seul mot. » (Maria)

Maria était ainsi. Une fille trop sérieuse. C’était ainsi qu’elle était...

***

Nom : Jin Shindo

Sexe : Masculin

Âge : 17

Niveau : 15

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 6] [Maîtrise de la Lance Niv. 4] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise des Arcs Niv. 5] [Arts martiaux Niv. 5] [Maîtrise des Haches Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 2] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 2] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 2] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 3] [Domptage de Monstres Niv. 3] [Crochetage Niv. 3] [Vol à la tire Niv. 4] [Intimidation Niv. 4] [Torture Niv. 2] [Mélange Niv 2] [Saut Niv. 4] [Vision Nocturne Niv. 3] [Berseker Niv. 1] [Détection Niv. 6] [Magie unique : Restauration]

Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 3] [Clairvoyance Niv. — ] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (inventaire)] [???] [???] [???]

Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial

Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita

Sexe : Femme

Âge : 16

Niveau : 9

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 6] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 3] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 3] [Magie Blanche Niv. 1 (en baisse)] [Saut Niv. 3] [Détection Niv. 1]

Pouvoir Spécial [Création de Magies]

Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

Nom : Dora

Niveau : 7

Compétence : [Magie Draconique Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise du Bouclier (retirée)] [Renforcement du Corps Niv. 6] [Vol Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 1] [Charge Niv. 5] [Hurlement Niv. 5] [Morsure Niv. 4] [Détection Niv. 1] [Saut Niv. 3]

Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

Nom : Mio

Âge : 8 ans

Race : Humain (réincarné)

Compétence : [Cuisine Niv. 5] [Travaux ménagés Niv. 4]

Titre : Esclave Criminelle

Équipement : Aucun

Nom : Maria

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

***

Chapitre 12 : Les Circonstances des Personnes Invoquées et les Compétences Scellées

« Comme je l’ai expliqué précédemment, Sakura et moi, ainsi que toutes les personnes se trouvant dans une école sommes venus depuis un pays du nom du Japon. Nous avons été invoqués ici en tant que héros par les résidents du palais royal, mais nous avons été jetés hors de la capitale royale parce que nous n’avions aucun don de la Déesse. » (Jin)

Alors que je parlai, Mio posa immédiatement une question.

« J’ai entendu dire que les héros invoqués avaient en général un don. Pourquoi est-ce que le Maître n’en a pas ? » (Mio)

« Je vous l’expliquerais plus tard, mais en gros, si nous n’avons pas reçu de don, c’est parce que nous possédons des pouvoirs spéciaux. » (Jin)

« Est-ce le miracle que vous, Jin-sama, avez utilisé sur moi ? » (Maria)

Il semblerait que Maria me considère toujours comme un dieu. Si je ne l’arrêtais pas, elle continuerait de m’adorer tel un dieu. Je devais donc la faire arrêter d’appeler cela un miracle.

« Ce n’est pas un miracle, mais c’est vrai. C’est bien ce qui m’a permis de vous soigner, Maria, et aussi pourquoi j’ai acheté Mio. » (Jin)

Mais, mettons de côté les détails concernant nos pouvoirs spéciaux, je leur expliquerai cela au cours du voyage.

« Les personnes du palais royal ne considèrent que ceux qui ont un don comme étant des “Héros”. C’est pourquoi nous avons été bannis, car nous ne possédions pas de don. » (Jin)

« Mais Jin-sama, vous avez dit que vous aviez été invoqués avec d’autres personnes, mais pourquoi vos amis ne les ont-ils pas arrêtés ? » (Maria)

Hmm... Maria avait remarqué ce fait. Comment devrais-je lui présenter cela ? Le cas de Sakura était un peu spécial...

« Tout à fait, personne ne les a arrêtés. En plus, nous pouvions aussi sentir de l’hostilité en provenance de leurs yeux. » (Jin)

« Hein !? N’est-ce pas étrange ? » (Maria)

« Oui. Il ne fait aucun doute qu’ils aient subi un lavage de cerveau ou quelque chose comme ça. Notre plan est donc de quitter le plus rapidement possible ce pays. » (Jin)

« C’est méchant. Les maîtres s’échappent de ce pays. » Murmua Mio.

« Attendez une seconde, s’échapper ? » (Maria)

« « Hein !? » »

Maria et Mio avaient haussé en même temps leur voix.

« Je ne vais pas vous le cacher. Je veux quitter ce pays, car je le déteste. » (Jin)

« Vraiment !? Je pensais que vous étiez des fugitifs... » (Mio)

« Il semblerait que Sakura et moi ayant des perceptions différentes. » (Jin)

« Dans notre situation actuelle, nous n’avons eu aucun problème lorsque des poursuivants sont venus. Nous ne devons pas être aussi sournois que les fugitifs. » (Sakura)

Parce que vivre une vie de fuite était stressant et désagréable. Si des poursuivants venaient, nous devions simplement les vaincre. Il s’agissait là d’une source précieuse de points de compétences.

« Je n’ai aucune intention d’éviter les ennuis, mais je ne pardonnerai à personne qui soit hostile envers nous et nous cause des problèmes. En bref, nous ne fuyons pas. » (Jin)

« C’est assez audacieux. » (Mio)

« Si je n’avais pas agi de manière audacieuse, comment aurais-je pu acheter des esclaves ? » (Jin)

C’est vrai. Il pourrait être utile qu’elles en apprennent plus pour le moment.

« Laissez-moi confirmer un point. Avez-vous tous deux un sentiment d’appartenance à ce pays ? Pour être honnête, notre situation actuelle est d’être très clairement hostile vis-à-vis de ce pays. » (Jin)

Maria fut la première à réagir à mes paroles. « Ça ne me dérange pas. Je serai où Jin-sama ira. Mes seules connaissances de ce pays sont dans le village où se trouvait ma maison. Ceux-là mêmes qui ont vendu des enfants afin de réduire le nombre de bouches à nourrir. Je ne ressens rien pour eux, et cela même si je devais les revoir. »

Sa loyauté était toujours la même. Maria ne devrait pas être un problème, du moins pour le moment. Qu’en est-il de Mio ?

« Pour ma part, je ne pense pas appartenir à ce pays. Même vis-à-vis de la mayonnaise, c’est quelque chose de mauvais. Ils m’ont marquée en tant que criminelle sans avoir entendu les détails. De plus, pour moi aussi, mon pays de naissance est le Japon. » (Mio)

Mio avait toujours l’impression d’appartenir au Japon. Elle avait fait un sourire nostalgique avant de dire. « Avant cela, j’étais souvent très malade, mais j’ai de bons souvenirs de là-bas parce que mes parents étaient vraiment doux. J’étais sur le point de guérir, mais je suis morte lors d’un accident de la circulation... »

Il semblerait que cela n’allait pas la déranger si nous nous battions face à ce pays.

« Compris. Passons au sujet suivant. » (Jin)

« « D’accord. » » Les deux filles répondirent joyeusement.

« Nous avons été chassés de la capitale royale en raison de mon pouvoir... puisque c’est gênant d’expliquer, je les appellerai “Pouvoirs spéciaux.” » (Jin)

« Pouvoirs spéciaux ? » (Mio)

« Je l’expliquerais juste après. Vous pouvez simplement penser que c’est un pouvoir mystérieux que je possède. » (Jin)

« D’accord. Après tout, Jin-sama a quelque chose comme ça. » Maria n’était pas du tout surprise.

« Nous sommes arrivés dans un village voisin à l’aide de mon pouvoir spécial, puis nous avons effectué des préparatifs avant de voyager jusqu’à cette ville. » (Jin)

Mio posa une autre question.

« Comment avez-vous gagné l’argent ? Les personnes invoquées ne disposent généralement pas d’argent. » (Mio)

« J’ai vaincu des monstres avec mon pouvoir spécial et vendu leurs pierres de monstre. » (Jin)

« Avez-vous vaincu ces monstres sans aucune arme ? » (Mio)

« Je les ai vaincus en me renforçant avec mon pouvoir spécial. » (Jin)

« En y pensant... comment savez-vous que vous avez un pouvoir spécial et non pas un don ? » (Mio)

« Je l’ai confirmé avec mon pouvoir spécial. » (Jin)

« Hmmm... Ce pouvoir spécial vous aide pour beaucoup de situations. » (Mio)

Avec cette phrase, cela donne l’impression que mon pouvoir spécial était vraiment fantastique. Et bien ! C’était aussi assez compréhensible.

« Et puis nous sommes venus dans cette ville. Avant d’arriver ici, nous avons exterminé un groupe de voleurs nommé les “Loups Noirs” en utilisant mon pouvoir spécial. Oh ! » (Jin)

« Maître. Il y a une rumeur concernant l’extermination de ces voleurs dans le public. » (Mio)

Oh, il semble que ces voleurs étaient assez infâmes selon beaucoup de personnes.

« Les gains étaient assez bons. Une boîte à objets était aussi présente. Et Dora était aussi capturée là-bas, alors je l’ai aidée, et nous sommes devenus ses compagnons. » (Jin)

{Je suis Dora ~}

Dora lève la main, mais personne ne semblait entendre son message télépathie puisque je n’avais pas encore établi de liens avec eux.

« Dora-chan. Je suis impatiente de travailler avec vous. » (Mio)

« Prenez soin de moi. » (Maria)

Maintenant que j’y pense, je me rends compte que j’ai oublié de présenter Dora, mais la présentation sans une explication détaillée du pouvoir spécial sera difficile. On le reporte pour l’instant.

{Dora, je suis désolé.} Dis-je par télépathie.

{Ce n’est pas grave.}

Hum, gentille fille, oui, vraiment une gentille fille.

« Nous avons décidé d’acheter deux esclaves parce que nous avons reçu une grosse somme pour vaincre ces voleurs et lors d’un rachat d’un de leur trésor. Le premier but de ces esclaves était de pouvoir nous cuisiner de la nourriture, car nos compétences culinaires sont un véritable désastre... » (Jin)

« C’est donc ainsi. Au fait, combien avez-vous obtenu d’argent ? » (Mio)

« 20,5 millions en pièces d’or » (Jin)

« C’est beaucoup trop ! » (Mio)

« Un demi-million doit provenir de l’extermination des voleurs, et les 20 autres millions proviennent probablement du rachat ? » (Maria)

L’intuition de Maria était très précise.

« C’est vrai. J’ai vendu l’héritage d’une noble famille pour le double du prix normal. » (Jin)

« Je vois... Mais est-ce que cela va aller ? » (Maria)

« Je ne sais pas. Je ne le regrette pas parce qu’elle était une simple gêne. Je vais me défendre s’ils nous attaquent. Ce n’est pas grave puisque nous allons bientôt quitter cette ville. » (Jin)

« Mais vous pourriez être sur la liste des personnes recherchée de la guilde des aventuriers... » (Mio)

Je suis complètement hostile envers ce pays.

« Je ne me suis pas inscrit en tant qu’aventurier après mon arrivée dans ce pays, et je n’ai pas non plus donné mon nom à la guilde des aventuriers. J’ai aussi utilisé un faux nom pour rester dans cette auberge. » (Jin)

Heu... Mon faux nom était Jean. Sakura s’appelait Stella et Dora était mise sous le nom de Dona. Il est facile de tromper le monde quand nous les utilisions en public.

« Vous êtes totalement préparé. Après tout, vous détestez vraiment ce pays. » (Mio)

« Oui, Sakura et moi, nous détestons vraiment ce pays, mais ne vous inquiétez pas. Nous ne vous détestons pas vous deux. Je ne me soucie pas de vos origines. » (Jin)

Au fait, vous n’étiez plus un citoyen lorsque vous deveniez un esclave. Les désirs du Maître avaient la plus haute priorité à ce sujet, mais... Les frais de l’auberge étaient toujours les mêmes.

« Oui, merci beaucoup. Mais s’il vous plaît, ne nous fouettez pas quand vous serez mécontent simplement parce que nous sommes d’anciens citoyens de ce pays. » (Mio)

Je n’avais pas ce genre de passe-temps cruel. Je préférerais les humilier à la place de les punir. À part à l’aide d’un viol, je serais quelque peu content de les voir embarrassées. Cette simple idée m’avait fait me sentir bien.

Attends ! À quoi est-ce que je pense là ?

« Je n’ai pas l’intention de le faire. Je ne vais le faire qu’à ceux qui le méritent. Ce n’est pas comme si j’avais une rancune contre tout le monde et que je voulais anéantir toutes les personnes dans cette nation. Après tout, je ne suis pas une personne qui possède comme hobby de tourmenter sa propre race. » (Jin)

« Compris. Je suis contente d’être devenue l’esclave de Jin-sama. » (Maria)

Mais il semblerait que Maria serait même ravie si je l’avais frappée avec un fouet. Par exemple, elle dirait « Je suis heureuse que vous m’ayez discipliné » ou quelque chose comme ça...

« Vous nous avez expliqué ce qu’il fallait concernant votre voyage. Ne devriez-vous pas nous parler bientôt de votre pouvoir spécial ? » (Maria)

« J’ai tant attendu ! » (Mio)

Mio voulait en particulier entendre cela.

« Nous avons des pouvoirs spéciaux au lieu de dons. En bref, il s’agit d’une tricherie. » (Jin)

J’avais d’abord décrit cela d’une manière simple.

« Mais Maître, le don d’un héros ne sera-t-il pas aussi une tricherie ? » (Mio)

« Ces types de choses ne sont pas des tricheries par rapport aux pouvoirs spéciaux. J’ai pu analyser tous les dons présents, mais aucun n’est plus puissant que celui que j’ai. Ces dons sont fondamentalement une seule capacité unique (deux, dans certains cas) qui renforce une compétence existante. » (Jin)

Mais ce que j’avais ignorait toutes ces règles.

« Premièrement, j’ai quatre pouvoirs spéciaux. Même le moins puissant parmi mes quatre pouvoirs est plus puissant qu’un don. N’est-ce pas une tricherie ? » (Jin)

« Vous avez raison. Même déjà un seul pouvoir est déjà fantastique. » (Mio)

J’avais encore trois pouvoirs spéciaux non confirmés, mais je ne leur avais pas dit parce que cela rendrait cette conversion hors de contrôle.

« Je vais vous les expliquer un par un. » (Jin)

Que dois-je expliquer en premier ? Peut-être commencer par la [Clairvoyance Niv. —] qui avait déjà joué un grand rôle pendant le voyage ? Il faudra aussi expliquer les autres pouvoirs spéciaux.

« Mon premier pouvoir concerne l’information. Je peux voir beaucoup de choses que les gens normaux ne peuvent pas voir. J’ai aussi accès à une carte détaillée vue de haut. Je peux voir les statistiques et compétences des personnes. Ce pouvoir permet aussi de confirmer les prix et les caractéristiques de presque tout. » (Jin)

« C’est totalement comme dans un jeu. » (Mio)

Comme prévu, Mio connaissait déjà ça. Elle pourrait même avoir plus de connaissances concernant les jeux que Sakura.

« Mio, connaissez-vous cela en détail ? » (Jin)

« Bien sûr. Les malades ont toujours beaucoup trop de temps libre. J’ai même beaucoup joué dans un ou deux jeux en ligne. Je ne veux pas me vanter parce que j’ai beaucoup recherché sur Internet, mais je suis confiante quant à ma connaissance du Japon moderne. De plus, j’ai une grande variété de connaissances dans de nombreux domaines. » (Mio)

« Même en considérant tout ça, vous avez quand même essuyé un échec avec la mayonnaise. » (Jin)

« Vous aviez promis de ne plus en parler... » (Mio)

Je n’ai rien promis.

Mais je ne peux pas dire que Mio était innocente en ce qui concernait l’incident de la mayonnaise.

Q : Quel genre de poison est la mayonnaise ?

R : La mayonnaise possède une toxicité dans ce monde. Cela se produira quand une grande dose est consommée. Les règles de ce monde sont différentes du monde d’origine.

Q : Que voulez-vous dire par « règle différente » ?

R : Ce que vous avez fait dans l’Ancien Monde ne signifie pas qu’il aura le même résultat dans ce monde. Par exemple, le feu peut être fabriqué par combustion dans l’Ancien Monde, mais les règles vis-à-vis de la combustion ne pouvaient pas être appliquées à l’élément feu dans ce monde.

En fait, il s’agit d’une information très importante, n’est-ce pas ? J’étais certain que cela arrivait parce que c’était un monde avec de la magie. Il ne devrait pas avoir les mêmes règles. Peut-être, l’accélération gravitationnelle et les règles pour le coefficient de friction étaient complètement différentes...

Mais dans tous les cas, il avait une petite différence...

Et cela concernait la mayonnaise. J’avais l’impression qu’il s’agissait d’un piège pour empêcher l’utilisation des connaissances modernes.

Mais revenons au sujet principal.

Maria leva la main avant de poser une question.

« Heu... c’est quoi un jeu ? » (Maria)

Et bien, Maria ne connaissait pas, Dora non plus, mais je pensais au départ que ce n’était pas vraiment important qu’elles sachent ce que c’était.

« Oh ~, désolé. C’est difficile à expliquer parce que c’est un concept qui n’est pas de ce monde. Je pense qu’il sera bon de connaître ce concept, car il pourrait expliquer tous les pouvoirs spéciaux. » (Jin)

« Compris. Mio-chan, parle-moi de ça. » (Maria)

« Hein... moi ? » (Mio)

Mio devint soudainement tel un ver de terre à moitié endormie. Mon erreur. Elle devient soudainement surprise.

« Oui, je ne veux pas faire perdre du temps au maître pour quelque chose comme ça. » (Maria)

« Parce que nous sommes des compagnons d’esclaves, alors je m’occuperais de ça. » (Mio)

« Merci. Nous le ferons quand nous aurons du temps. » (Maria)

Je sens que je vois un peu la relation entre Maria et Mio.

« Revenons au sujet. J’ai découvert que Mio était réincarnée ainsi que le nom et le titre de Maria avec ce pouvoir spécial. » (Jin)

Q : Qu’est-ce qu’un titre ?

R : Une compétence, un mode de vie ou une grande réussite donne droit à un titre. Certains sont faciles à acquérir juste en ayant la compétence associée. L’exigence de compétence dépend de chaque titre, car la plupart n’en possèdent pas de prérequis.

« Le deuxième pouvoir spécial me permet de donner ou de prendre des compétences et des statistiques. Les statistiques sont les capacités physiques comme la force. Les compétences sont les talents spéciaux. Les dons sont également considérés comme une compétence. » (Jin)

« Que se passera-t-il lorsqu’elle est prise ? » (Mio)

« Elle devient plus faible. Ces compétences et statistiques peuvent encore être prises depuis la cible morte si le noyau du monstre n’a pas été extrait. » (Jin)

Je ne l’avais pas encore essayé, mais c’était probablement vrai.

« C’est vraiment une capacité méchante. » (Mio)

Je suis d’accord avec elle. C’est vraiment le cas. Pensai-je.

« Ce n’est pas seulement la capacité de prendre, mais elle permet également de donner celles-ci à une autre personne. » (Jin)

« Oh ! Le Maître a dit il y a quelque temps que vous alliez nous renforcer. Est-ce que vous allez utiliser ce pouvoir ? » (Mio)

« C’est exact. Je peux donner une grande puissance à une personne qui à la base était faible, et il en est de même des compétences pris aux monstres. » (Jin)

« Est-ce vrai ? J’ai de mauvais souvenirs vis-à-vis de ça dans mon passé... Je pourrais échouer aux attentes du Maître... » (Maria)

Maria était perdue dans la pensée. Vérifions le statut de Maria. Je m’inquiétais de quelque chose.

Nom : Maria

Équipement : Aucun

Sexe : Féminin

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Compétence : [Scellage Niv 10]

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

[Scellage Niv 10], qu’est-ce que c’est ? Voyons plus en détail.

[Scellage], il s’agit d’une compétence agissant en tant que malus empêchant l’acquisition et l’utilisation de compétences. Les compétences ayant un niveau inférieur au niveau de scellage ne peuvent pas être utilisées ou acquises. De plus, il est impossible d’apprendre ou réacquérir de nouvelles compétences.

C’est vraiment mauvais, peu importe comment on regarde. Et en plus, elle est au niveau 10. Cela ne veut-il pas dire qu’elle ne peut pas apprendre une compétence ? Est-ce la cause de ses mauvais souvenirs ?

« Ne vous inquiétez pas. Maria, car vos compétences sont actuellement scellées. Vous ne pouvez pas acquérir de nouvelles compétences en raison de ce malus. » (Jin)

« Hein, j’ai toujours pensé que j’avais une mauvaise mémoire... » (Maria)

« Non, c’est à cause de cet effet. » (Jin)

Maria se mit à réfléchir à quelque chose.

« J’ai de mauvais souvenirs depuis si longtemps. Comme mon village n’était pas grand, j’étais toujours chargée de faire des choses de base, mais ils ont dit que je n’avais aucun talent. Ce mystère est maintenant résolu... » (Maria)

Vous pouviez avoir des compétences de niveau 1 même si vous n’aviez pas de talent, simplement en obtenant un seul point de compétence.

« Pour le moment, je vais simplement prendre votre compétence [Scellage]. Après ça, vous pourrez apprendre de nouvelles compétences. » (Jin)

« Vraiment ? Mais cela ne va-t-il pas sceller vos compétences ? » (Maria)

Cette fille me fit une remarque qui prouvait qu’elle avait bien analysé ce que je lui disais.

« Ne vous inquiétez pas. Je connais tout à propos de cette compétence négative. Cela rend les compétences inefficaces. Je vais bien parce que la plupart des compétences de ce genre sont des compétences liées à une race, et donc le sceau ne fonctionne pas sur moi. » (Jin)

« Vous pouvez faire cela aussi. Cette capacité est vraiment une tricherie. » (Mio)

« Et donc, je peux la prendre sans problème. » (Jin)

Je regardais dans les yeux de Maria tout en lui déclarant ça. Son visage semblait être en transe.

« Prenez soin de moi. Tout ce que j’ai appartient à Jin-sama. Utilisez-le comme bon vous semble. » (Maria)

Uh, vous n’avez pas besoin de dire cela ainsi. Est-ce que c’est une sorte d’expérience ? Cela signifie-t-il que vous voulez que je fasse ce que j’aime ? Mais cette expression. C’est complètement celle d’une fille.

« Bon, maintenant, je vais le prendre... » (Jin)

Je me concentrais alors afin de ne prendre que son [Scellage]. Je l’avais utilisé de manière à ce que mon pouvoir s’arrête une fois qu’il avait terminé de le prendre en entier.

« Super, j’ai pu le prendre sans problème. » (Jin)

« Je me sens comme si mon corps devenait tout léger. » (Maria)

Pour le moment, je devais vérifier le statut de Maria. Je ne savais pas du tout ce que je verrais une fois après avoir pris entièrement la compétence [Scellage].

Nom : Maria

Équipement : Aucun

Sexe : Féminin

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Compétence : [Maîtrise de l’Épée Niv. 5] [Maîtrise des Masses Niv. 1] [Maîtrise des Haches Niv. 1] [Maîtrise des Arcs Niv. 1] [Combat à mains nues Niv. 2] [Maîtrise des Armes de Jet Niv. 1] [Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 3][Magie Blanche Niv. 5] [Magie de Restauration Niv. 3] [Magie de la Nature Niv. 1][Domptage de Monstres Niv. 4][Mélange Niv. 1][Cuisine Niv. 1][Travaux ménagers Niv. 1] [Bucheron Niv 1] [Chasse Niv 2] [Couture Niv 2] [Minage Niv 1] [Jugement Niv 3] [Forge Niv 2] [Renforcement du Corps Niv. 5] [Régénération de la Vie Niv 5] [Régénération de la Mana Niv 5][Saut Niv 1] [Ambition Niv 5] [Recherche Niv 1] [Résistance Accrue Niv 2] [Yeux de l’Esprit Niv 4] [Résolution Niv 2] [Héros Niv 5]

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

Qu’est... – ce que c’est...

« Vous avez une grande quantité de compétences... » (Jin)

Je pouvais voir une grande quantité d’informations à l’aide de mon pouvoir de [Fenêtre Système]. Comme je n’avais pas pu les voir avant, cela signifiait que toutes ces compétences avaient été acquises au moment où j’avais retiré sa compétence [Scellage]. Mon pouvoir ne permettait de voir que des compétences acquises. Mais dans le cas où un personnage acquérait de l’expérience dans une compétence, ce qui lui aurait permis d’avoir un niveau 1, cette expérience était mise en attente et ne sera appliquée qu’une fois le malus retiré.

« Vraiment ? Je ne sens rien de particulier à ce niveau-là... » (Maria)

« Attendez une minute. Je vais écrire la liste de vos compétences sur un papier. » (Jin)

J’avais au départ l’intention de l’écrire tel quel sur un papier, mais à la place, je l’avais écrit en les regroupant par type de compétence. Ce genre d’options était disponible avec mon pouvoir.

>

Nom : Maria

Équipement : Aucun

Sexe : Féminin

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 5][Maîtrise des Masses Niv. 1] [Maîtrise des Haches Niv. 1] [Maîtrise des Arcs Niv. 1] [Combat à mains nues Niv. 2] [Maîtrise des Armes de Jet Niv. 1]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 3] [Magie Blanche Niv. 5] [Magie de Restauration Niv. 3] [Magie de la Nature Niv. 1]

Générale :

[Domptage de Monstres Niv. 4] [Mélange Niv. 1] [Cuisine Niv. 1] [Travaux ménagés Niv. 1] [Bucheron Niv 1] [Chasse Niv 2] [Couture Niv 2] [Minage Niv 1] [Jugement Niv 3] [Forge Niv 2]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 5] [Régénération de la Vie Niv 5] [Régénération de la Mana Niv 5] [Saut Niv 1] [Ambition Niv 5] [Recherche Niv 1] [Résistance Accrue Niv 2] [Yeux de l’Esprit Niv 4] [Résolution Niv 2]

Spéciale :

[Héros Niv 5]

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

Uh, c’est beaucoup plus facile à lire, mais beaucoup plus difficile à écrire. Je n’aurais même pas besoin de le faire si je leur expliquais avant [Clairvoyance Niv. — ] et [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv – ]. Que c’est troublant !

« Ai-je vraiment toutes ces compétences ? Je ne veux pas mettre en doute le Maître, mais je suis surprise. » (Maria)

« C’est très probablement ainsi, car vous ne pouviez pas avoir la moindre compétence en ayant l’effet de [Scellage] actif sur vous et cela peu importe le nombre de points de compétences que vous aviez acquises. » (Jin)

« Je suis troublée par ces compétences et par beaucoup d’autres choses. Mais en premier lieu, qu’est-ce que ce [Scellage] ? » (Mio)

Mio posa la question dont je voulais aussi connaître la réponse. Nous allions donc demander à Sensei pour ainsi le savoir.

Q : Qu’est-ce que c’est que cette compétence [Scellage] ? Et pourquoi un héros a-t-il eu cette compétence ?

R : Inconnu. Quand un Héros naît dans ce monde, cette compétence lui est automatiquement attribuée.

Encore... Les détails ne sont pas clairs, même si j’utilise la clairvoyance. La plupart des questions portant sur la déesse sont ainsi. Par exemple, pourquoi ne pas avoir accès à des informations sur la déesse ? C’est peut-être que la déesse m’a donné cette compétence, mais pourquoi a-t-elle mis une malédiction pour empêcher l’acquisition de compétences par un héros qui est né dans ce monde ?

« Je vérifie avec mon pouvoir, mais il ne fournit pas d’informations détaillées, principalement parce qu’il ne donne jamais de détails liés à la déesse. » (Jin)

« Le pouvoir de [Fenêtre Système] de Jin-kun ne fonctionne donc pas dans ce cas ? » (Sakura)

« Et bien, la [Fenêtre Système] est vraiment très pratique, mais ne sait pas tout. » (Jin)

Parce que la déesse était liée à beaucoup de choses que je voulais savoir, cela devenait vraiment gênant.

« Il semblerait que le [Scellage] soit automatiquement appliqué lorsqu’un enfant naît avec le titre Héros, l’obligeant à vivre une vie de souffrance, incapable d’apprendre la moindre compétence... » (Jin)

« Heuu, je pense que ce n’est rien d’autre que la méchanceté. » (Mio)

L’ambiance devient vraiment lourde. En y pensant, le [Scellage] est vraiment inutile, mais je me demande si je ne pourrais pas le convertir en points de compétence. Un niveau 10 représente 450 pts de compétences. Si on le divise par 5, cela donne 90 points de compétences gratuits. C’est bien assez pour augmenter un niveau 1 jusqu’à un niveau 4. Ou... je peux aussi la donner à un ennemi afin de l’affaiblir. Oui, essayons ça. Je viens de trouver une façon inattendue d’utiliser la compétence que j’avais prise à Maria.

« Bon, voici donc toutes vos compétences. » (Jin)

« Heu... » Maria leva timidement la main. « Je peux difficilement lire la plupart de ces lettres. Je ne suis nullement surprise que vous puissiez écrire, mais je ne sais pas du tout comment lire. »

Maria s’excusa. Oh, elle ne peut pas lire kanji ? Peut-être qu’elle pourrait le lire si je l’écrivais en katakana ?

Q : Quel est le taux d’alphabétisation de ce monde ?

R : 15-20 %, mais moins de 10 % dans les villages. Si un esclave est capable de lire le hiragana et le katakana, il est considéré comme de grandes valeurs.

Ceci est donc considéré comme une bonne chose de savoir les lire.

Je venais de découvrir quelque chose d’intéressant, mais je demanderais à Mio pour avoir plus de détails.

« D’accord. Mio-chan, pourriez m’en dire plus à propos de ce jeu et du reste ? » (Maria)

« Encore moi... D’accord, je vais le faire. » (Mio)

Mio boudait un peu, mais elle accepta quand même de le faire.

« Alors... le plus intéressant est [Héros Niv 5]. » (Maria)

« C’est évidemment extraordinaire. » (Sakura)

Même si Sakura n’avait pas beaucoup de connaissances sur les jeux, elle pouvait comprendre cela. J’essayai de confirmer les détails de cette compétence.

[Héros]

Elle permet à son propriétaire d’acquérir automatiquement certaines compétences liées au fait d’être un héros. Chaque niveau de Héros augmente d’un ces compétences liées.

Niveau 1

[Maîtrise de l’Épée] [Magie Blanche] [Ambition]

Niveau 2

[Renforcement du Corps] [Régénération de la Vie] [Régénération de la Mana]

Niveau 3

[Yeux de l’Esprit Niv 4] [Jugement] [Domptage de Monstres]

Niveau 4

[Magie de Feu] [Magie de Glace] [Magie de Restauration]

Niveau 5

[Résolution] [Résistance Accrue] [Recherche]

C’est vraiment inattendu. Ces compétences sur la liste sont directement plus fortes sans avoir même besoin de faire la moindre chose. C’est vraiment une compétence supérieure. Une tricherie ?

Selon moi, je pensais qu’il était raisonnable d’obtenir ce genre de compétences. Il s’agissait vraiment de compétences appropriées pour un héros. Cela donne vraiment l’impression qu’il s’agit de compétences qui se développent au fur et à mesure que l’histoire du héros progresse. Ainsi, cela ne vous donnerait pas le sentiment de devenir fort d’un coup.

Je dessinais alors une ligne rouge sur les compétences issues de la compétence du héros.

« Ces compétences sont fournies par la compétence de héros. Elles vont augmenter en puissance en même temps que la compétence de héros. » (Jin)

« Cela ressemble vraiment à une tricherie... » (Mio)

« Dès maintenant, vous êtes totalement apte au combat après avoir eu votre [Scellage] retiré. » (Jin)

Mio et Sakura furent surprises par mes mots. C’était vraiment une compétence pour le combat. Il n’y avait aucun doute là dessus.

« Jin-sama, prenez-les. » (Maria)

Alors que Maria disait ça, elle se pencha vers l’avant et tendit la main. Je ne savais pas ce qu’elle voulait que je fasse.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » Demanda Maria tout en gardant le sourire.

« Je veux donner toutes mes compétences à Jin-sama. Si je n’étais pas avec vous, alors je n’aurais jamais eu ces compétences. Donc il n’est pas étrange que vous les ayez toutes. » (Maria)

C’était peut-être sa façon de me montrer sa fidélité. C’était un peu effrayant. Elle était prête à me donner toute sa puissance sans la moindre hésitation. Bien sûr, du point de vue de l’esclave, elle ne pouvait rien refuser, mais pour qu’elle le dise d’elle-même...

« Cela ne vous dérange pas si je le faisais ? Votre corps ne se sent-il pas plus léger ? » (Jin)

Bien sûr, je les voulais. Mais je voulais juste lui prendre le premier point nécessaire, et je n’avais nullement l’intention de tout lui prendre.

« Cela ne me dérange nullement. Ce serait juste pareil à avant. Mais je serais vraiment très heureuse d’avoir pu vous aider, Jin-sama. » (Maria)

Il semblerait que ce soit de la pure fidélité. Elle avait sérieusement l’intention de le faire. Et cela même si je venais à peine de la rencontrer...

Cette fille était un homme-bête de type chat. Sa fidélité était-elle supérieure à celle du chien ?

« Et bien, c’est bon que vous ayez ces compétences. Comme je l’ai dit avant, je vais avoir besoin de vous pour le combat. Si je vous prenais toutes ces compétences, vous deviendriez inutile après ça. Je vais donc juste en prendre un petit peu. » (Jin)

Maria devint silencieuse après avoir entendu ça.

« C’est vrai. Je suis désolée. Ma tâche est de prendre soin de — et de vous aider —, Jin-sama avec ma force. » (Maria)

« Il est bon que vous l’ayez compris. Et ne l’oubliez pas, je vais à partir de maintenant vous donner des statistiques. » (Jin)

« D’accord. Mais si vous, Jin-sama, vous voyez la moindre compétence que vous voulez, alors, s’il vous plaît, prenez là. » (Maria)

J’avais vraiment envie de le faire. Sa compétence de régénération était vraiment très haute.

« D’accord. Parlons maintenant de la distribution des compétences. » (Jin)

« Oui. » (Maria)

Notre conversation ne progressa pas rapidement, car nous avons beaucoup de compétence à discuter. Nous repasserons sur la conversation principale après ça, et nous pourrons aussi discuter du restant de mes pouvoirs spéciaux.

 

***

Chapitre 12.5 : Question & Réponse

Q : Qui est la déesse ?

R : On ne le sait pas. Dans la légende, c’est elle qui a créé le monde.

Q : Existe-t-il une méthode pour revenir dans mon monde d’origine ?

R : Inconnu.

Q : Qu’est-ce que c’est qu’un Don ?

R : Il s’agit de la compétence qui sera donnée aux personnes invoquées lors de l’utilisation de l’Appel des Héros.

Q : Qu’est-ce que le Seigneur-Démon ?

R : Le Seigneur-Démon est un ennemi de l’humanité. On dit qu’il apparaît soudainement.

Q : Qu’est-ce que c’est qu’un Démon ?

R : Il s’agit d’une race de diable. La plupart d’entre eux possèdent un caractère brutal et ils sont implacables, sauf envers leur propre race.

Q : Quelle est la condition pour l’apparition d’un Seigneur-Démon ?

R : C’est incertain. Nous savons que tous les Seigneurs-Démons ont été tués par des héros.

Q : Où vivent les démons ?

R : À l’heure actuelle, ils vivent sur la partie ouest du continent. Après la chaîne de montagnes centrales.

Q : Est-ce que tout le monde avait subi un lavage de cerveau ?

R : C’est incertain. Aucun effet magique n’était détectable sur eux.

Q : Est-ce que les héros venus avant ont pu retourner dans leur monde ?

R : Inconnue. Mais selon les informations prises dans les livres d’histoire, ils se sont tous installés dans ce monde.

Q : Comment les personnes de l’Ancien Monde nous considèrent-elles ?

R : Impossible de répondre à cette question.

Q : Quelle sont les types de questions que ma [Fenêtre Système] ne peux pas avoir ?

R : Tout ce qui est en rapport avec la Déesse. Les histoires sur les elfes sont partiellement incluses dans les limites, car aucun livre d’histoire ne parle encore d’eux.

Q : Où s’est déroulée l’histoire des elfes ?

R : Dans le pays natal des elfes. Il n’est pas possible d’y aller sans la permission du patriarche.

Q : Où se trouve ce lieu ?

R : Il est visible sur la carte.

***

Chapitre 13 : L’Histoire des personnes ayant des Pouvoirs Spéciaux et la Distribution des Compétences

« Arrêtons de parler des compétences de Maria, et revenons au sujet principal qui était les pouvoirs spéciaux. » (Jin)

« Compris. Mais nous devrions quand même en parler quand nous distribuerons les compétences. » (Sakura)

Quant à Maria, elle n’aimait pas vraiment parler de ses propres compétences. Même si ses compétences étaient si géniales, pourquoi semblait-elle si indifférente ? Je supposais que c’était, car sa loyauté envers moi était trop élevée, et qu’elle considère qu’elle n’avait pas vraiment besoin d’y penser par elle-même... ou quelque chose comme ça.

« Mon troisième pouvoir est tout comme un entrepôt qui peut contenir un nombre illimité d’objets. La seule exception concerne les créatures vivantes. » (Jin)

« La quatrième dimens... » (Mio)

« Taisez-vous. » (Jin)

Comme Mio allait dire quelque chose de totalement inutile, je lui avais donc demandé de se taire. Mais je n’avais jamais essayé de faire rentrer une créature vivante, mais c’était peut-être possible que cela marche. Car après tout, il s’agissait d’un pouvoir spécial qui avait un rang très élevé.

« Je n’avais pas ce pouvoir alors que je suis arrivé dans ce monde, mais je l’ai obtenu au cours de notre voyage. Devoir transporter un grand nombre d’objets est ainsi devenu bien plus facile. » (Jin)

« Vraiment ? Est-ce pourquoi vous sembler voyager les mains vides ? » (Mio)

« Pour le moment, nous transportons toujours assez de bagages pour que cela ne semble pas suspect. » (Jin)

Mais si possible, je voulais y aller les mains vides.

« Laissez-moi me charger de ça. À l’avenir, laissez-moi transporter les bagages qui nous serviront de camouflage. » (Maria)

« Et bien, c’est normal pour les esclaves de transporter cela, donc c’est d’accord. » (Jin)

« Cependant, les bagages transportés seront bien plus légers que pour les autres voyageurs. » (Sakura)

« Oui, c’est vrai. Ce serait mieux ainsi. » (Mio)

Il semblerait que nos deux esclaves s’étaient déjà préparés à devoir faire ça. Mais je ne voulais pas vraiment que des filles comme elles fassent un travail si difficile.

« Ce sera encore plus léger que vous le pensez. Nous avons récupéré une boîte à objets appartenant aux voleurs. Elle est aussi utilisée pour notre camouflage. » (Jin)

Mio sembla surprise quand elle entendit mes paroles. Avais-je dit quelques choses d’étranges ?

« Je n’aurais jamais pensé que le Maître utiliserait un objet de si haute valeur en tant que camouflage... » (Mio)

« Et bien, cette boîte ne contient vraiment rien de valeur... » (Jin)

« Oui, mais sa valeur est déjà d’assez haute... » (Mio)

Je vois. Donc la boîte à objets en elle-même est déjà de grande valeur. Je suis vraiment ignorant de ça.

« Elle est actuellement utilisée par Sakura, car les objets nécessaires se trouvent dans la boîte à objets. » (Jin)

« Elle est ici. » Sakura déclara cela en sortant la boîte.

« Elle est vraiment jolie. Oh, elle va vraiment bien avec vous, Sakura-sama. » (Mio)

« Heu, oui ! » (Sakura)

« Mais il ressemble vraiment à un sac ordinaire si on ne regarde pas le contenu. » (Maria)

« Maître, votre niveau de vie n’est-il pas trop élevé pour les voyages ? » (Mio)

Je le sais déjà, mais c’est la raison pour laquelle...

« Probablement selon la norme japonaise. » (Jin)

« Et bien, cette norme est vraiment élevée... » (Mio)

En plus des pouvoirs spéciaux, nous remplaçons la technologie japonaise par la magie, ce qui rendait notre situation tolérable. Si nous regardions ainsi, ce serait sans fin.

« Sans aucun doute, ils sont puissants et pratiques, mais le résultat peut amener les articles avec des propriétés similaires à devenir inférieurs. Je le vois plus faible que les trois autres... » (Mio)

« Oui, c’est vrai. Mais la boîte à objet a des limites et il peut y avoir quelque chose que nous ne connaissons pas pour le moment les concernant. » (Jin)

Cependant, ma capacité d’[Inventaire] n’avait pas de niveau. Cela voulait dire que je ne pouvais pas l’améliorer dans le futur. Je devrais sûrement demander à Sensei.

Q : Quels sont les avantages de l’[Inventaire] vis-à-vis d’une boîte à objets ?

R : Sa capacité est illimitée. Il peut aussi démanteler tous les objets, ou faire une synergie entre les objets. Il peut aussi stocker les cadavres. Vous pouvez aussi décider pour chaque objet si vous voulez ou non arrêter son temps relatif. Vous pouvez stocker des êtres vivants s’ils sont pétrifiés ou gelés. Et pour finir, vous pouvez aussi stocker de la magie.

Cette réponse était vraiment inattendue, et je n’avais pas d’excuse, car... j’aurais dû vérifier correctement cette information bien avant.

« Il semblerait qu’il y ait beaucoup de choses vis-à-vis de ce pouvoir que je dois confirmer et tester. » (Jin)

Je décidai donc de donner toutes les informations que je venais d’obtenir aux autres.

Après l’explication, Mio déclara « On peut même y mettre des humains, s’ils sont dans un certain état. Des cadavres peuvent être stockés et il serait même possible de faire revivre ces humains, à l’aide d’objets de grande valeur, et cela pendant qu’ils sont stockés. »

Comme Mio l’avait dit, je pensais que ces fonctions pouvaient être utilisées de cette manière. Je n’avais pas pensé à utiliser des cadavres de cette façon...

« Il semblerait que vous puissiez également manipuler le passage du temps de l’objet stocker. Il serait donc possible de garder de la nourriture sur une longue durée. » (Mio)

Les idées de Mio ne s’arrêtaient pas. Mais celle-ci était du point de vue d’une cuisinière.

« Mais si nous utilisons la synergie à l’intérieur de l’[Inventaire], ne serait-il pas possible de faire de la cuisine ? » (Mio)

« C’est possible... mais je pense que cela pourrait être un peu trop complexe. Il serait aussi possible de démanteler les corps des monstres qui seraient placés dedans. » (Jin)

« Oh ! C’est vraiment un usage très original. » (Mio)

Je le pensais aussi. Le but des pouvoirs spéciaux était après tout d’aider lors de l’aventure et dans les batailles.

« Mais c’est quoi cette histoire de stocker de la magie ? » Demanda Maria.

Mais littéralement, cela ressemblait bien à ça.

« Je peux stocker dans l’[Inventaire] des sorts alors qu’ils sont invoqués, et ainsi, je peux les lancer à n’importe quel moment très rapidement. » (Jin)

« Donc virtuellement, il s’agit de le faire sans incantation. » (Mio)

Je n’avais pas encore eu la compétence pour lancer des sorts sans incantation, mais je pouvais quasiment le faire avec ça. Même si c’était nécessaire de tout préparer.

« Mais je pense qu’à partir de maintenant, je vais stocker toute la magie excédentaire dedans. » (Jin)

« Est-ce qu’elle ne dispose pas d’une capacité illimitée ? J’aurai eu peur sinon que tout s’échappe d’un coup si trop de pouvoir était stocké dedans. » (Mio)

Je pouvais choisir ce que je mettais dedans et ce que je sortais.

« Ce pouvoir spécial est bien meilleur que je le pensais au départ. Je regrette d’avoir regardé un peu dédaigneusement ce pouvoir d’[Inventaire]... » (Jin)

Moi qui m’excusais auprès d’un de mes pouvoirs spéciaux, c’était quelque peu surréaliste.

« Et bien, mon quatrième et dernier pouvoir spécial est mon [Lien d’Engagement]. Il s’agit là d’une connexion spéciale que je peux avoir vis-à-vis de mes subordonnés. » (Jin)

« Quel genre de connexion ? » Demanda Maria.

« La connexion est quelque chose d’invisible qui nous relie. Ce lien n’est possible qu’avec mes subordonnés, mes monstres domptés et mes esclaves, mais sa portée est illimitée. Avec lui, je peux communiquer sans devoir prononcer la moindre parole et je peux aussi partager mes capacités. » (Jin)

« Cela veut-il dire que je pourrais moi aussi utiliser vos pouvoirs spéciaux ? » (Mio)

Les yeux de Mio brillaient alors qu’elle me demandait ça. Comme elle avait entendu que cette connexion pouvait être utile, elle voulait aussi l’utiliser.

« Seules certaines de mes capacités peuvent être partagées. Je reste la seule autorité concernant ce qui peut ou non être utilisé. Par exemple, je ne peux pas prendre les capacités ou statistiques d’un ennemi qui est tué par quelqu’un qui n’a pas le pouvoir de [Prendre et Donner] activé. » (Jin)

« Mais est-ce que cela veut dire que je vais devenir plus forte après avoir tué un ennemi ? » (Mio)

« Non, tout vient vers moi. Vous ne servez que de terminaux à distance qui utilisent mon pouvoir pour aspirer les capacités. Mais comme le lien me permet de le faire aussi, je peux si c’est nécessaire donner les capacités à la personne qui a tué le monstre. » (Jin)

Il s’agissait de beaucoup de troubles pour pas grand-chose. Pourquoi ne pouvais-je pas configurer quelque chose afin que la moitié de ce qui était récupéré soit transféré à ma personne, et que le restant soit donné à la personne qui avait tué le monstre ? Attends... mais je peux le faire !

« Je viens de voir que je pouvais aussi avoir des zones privées et une zone commune de stockage dans l’[Inventaire]. » (Jin)

« Cela veut-il dire que nous pourrons avoir notre propre boîte à objets ? » (Mio)

« C’est exact. On peut le voir comme ça et sa capacité est illimitée. On peut dire que le pouvoir d’[Inventaire] devient de plus en plus utile. Cette fonction était désactivée jusqu’à maintenant. » (Jin)

Mais il ne me semblait pas possible que les autres puissent bloquer le temps des objets. Il s’agissait là de simplement pouvoir partager la zone de stockage.

« La fonction d’aide ne peut pas être utilisée par vous, mais l’accès aux statuts et à la carte vous est accessible. » (Jin)

« C’est déjà super ainsi... heu Maître. Est-ce que le [Lien d’Engagement] lui-même peut-il être partagé ? Pour le dire plus simplement, que se passe-t-il si nous-même nous avions nos propres subordonnés ? » (Maria)

Je n’avais jamais réfléchi aussi loin. Cela donnait l’impression que j’étais le président d’une compagnie et que mes subordonnées sous mon contrôle direct avaient eux même des subordonnés.

« Je pense que c’est possible. Mais les possibilités sont bien plus réduites qu’avec moi... » (Jin)

« Donc pour le dire simplement, le Maître deviendra plus fort si le nombre de ses subordonnés augmente. » (Mio)

« Vraiment ? Oui, je pense que ce serait vraiment bien. » (Maria)

Il s’agissait simplement de partager avec eux certains pouvoirs, alors que j’avais l’autorité finale concernant les décisions. L’intérêt de Maria concernant quelque chose de bien spécifique. Si j’arrivais à créer un réseau vis-à-vis de mes pouvoirs, je deviendrais plus fort lorsque mes subordonnées travailleraient sur le terrain.

Dormir deviendrait-il la méthode facile de devenir plus fort ? Non, je pensais que faire progresser moi-même ma propre force était aussi très important.

« Dans tous les cas, merci au [Lien d’Engagement], car avec lui, je peux désormais parler à Dora. » (Jin)

« « Hein !? » »

Les visages surpris des deux filles étaient vraiment mignons.

« Dora, transforme-toi. » (Jin)

{D’accord !}

Le corps de Dora se mit à briller après qu’elle m’ait répondu cela et le corps d’un dragon apparu après que la lumière fut disparue.

« Que se passe-t-il ? Qu’est-ce que... ? » (Maria)

Maria en oublia même de respirer.

« Trop mignonne ! Avec en plus ces douces et duveteuses plumes. Ses yeux tous ronds, trop mignons. Je veux cette fille... » (Mio)

Mio était en train d’étreindre Dora. Je n’allais absolument jamais lui donner Dora. Jamais !

« Dora est un monstre appelé Dragonewt. Bien que Dora soit un dragon qui peut prendre forme humaine, elle est encore trop jeune et elle ne peut donc pas parler avec des mots. Mais grâce au [Lien d’Engagement], elle peut communiquer sans devoir parler. En gros, il s’agit de la télépathie. » (Jin)

« Maître ! Laissez-moi rapidement parler avec Dora ! » (Mio)

Les yeux de Mio étaient brillants. Comme cela n’aurait pas été bon de laisser les communications sans avoir expliqué tout ça avant, je l’avais coupée pour le moment. Mais maintenant, c’était le moment pour activer leur propre voie de communication.

« C’est bon... vous pouvez dorénavant lui parler. Dora, tu devrais les saluer une fois de plus. » (Jin)

Les liens étaient désormais activés pour les deux nouvelles, et j’encourageais Dora à se présenter.

{Coucou, je suis Dora. Pouvez-vous m’entendre ?}

« Wôw, j’entends une voix dans ma tête. » (Mio)

« Cela fait bizarre. » (Maria)

C’était naturel d’être en premier surpris, mais elles allaient bientôt s’y habituer. Comme la distance n’avait aucune importance, ce qui était surprenant était d’entendre quelqu’un vous parler alors que personne ne se tenait à côté de vous. Devais-je mettre en place quelque chose afin d’avertir qu’on allait l’utiliser, un peu comme pour le téléphone ou les emails ? Se serait gênant si tout à coup, nous commencions tous à parler. Je ne savais pas trop ce qui se passerait dans un tel cas.

{Vous deux, essayez d’imaginer la conversation, mais dans vos têtes.} (Jin)

« Wôw, j’entends la voix de Jin-sama dans ma tête. » (Maria)

« Maria-chan, nous devons essayer. » (Mio)

« Oui ! » (Maria)

Je ne pouvais pas le faire au début, mais elles étaient assez bonnes sur son utilisation après avoir essayé pendant plusieurs minutes.

{Je peux parler à tout moment à Jin-sama avec ce pouvoir. Je suis trop heureuse.} (Maria)

{Dora-chan, tu es donc un dragon à plume. Tes plumes blanches sont si mignonnes et duveteuses.} (Mio)

{Hehe, le Maître m’a aussi beaucoup complimenté sur ça. C’est ma fierté.} (Dora)

{Je vois. Dora, aimes-tu aussi le Maître.} (Mio)

{Oui, je l’aime !} (Dora)

Alors que Sakura entendait la conversation de la jeune fille dans son esprit, elle semblait avoir récupéré de son utilisation de magie. Je m’étais donc approché d’elle.

« Voilà, c’est tout concernant mes pouvoirs spéciaux... pour le moment. Maintenant, nous allons parler du pouvoir spécial de Sakura. » (Jin)

Toutes les filles regardaient dès lors Sakura.

« Heu... Ne vous attendez pas à quelque chose de génial. Car je n’ai qu’un seul pouvoir spécial, et il n’est pas aussi puissant que celui de Jin-kun... » (Sakura)

Sakura ne semblait pas avoir confiance en la puissance de son pouvoir, mais ce n’était pas le cas. Si je devais le décrire, je dirais que son pouvoir était assez puissant pour être dit comme divin.

« Mon pouvoir spécial s’appelle la [Création de Magie], je peux créer des magies qui n’existent pas dans ce monde. La magie « Restauration » que nous avons utilisée afin de soigner les blessures de Maria avait été créée à l’aide de ce pouvoir. » (Sakura)

Comme prévu, Mio et Maria étaient stupéfaites. Son pouvoir spécial n’était en rien inférieur à mes propres pouvoirs spéciaux. Et de leurs points de vue, il s’agissait là d’un pouvoir très puissant et pratique.

« Donc ce n’est pas seulement les pouvoirs spéciaux du Maître qui sont puissants, mais celui de Sakura-sama l’est tout autant. » (Mio)

« La magie pouvant guérir mes membres perdus... Je ne pense pas qu’il soit étrange d’appeler la Maîtresse déesse avec ce genre de pouvoir. » (Maria)

Donc cela voulait dire que Maria continuait à me considérer comme un dieu... Et en plus là, elle avait rajouté Sakura au lot.

« C’est vraiment un pouvoir très puissant, mais il possède beaucoup de malus. Pour commencer, il nécessite une quantité énorme de Pouvoir Magique ainsi que de points de magie. Vous pouvez demander à Jin-kun à propos de ces deux statistiques si vous le voulez. » (Sakura)

Je ne leur avais rien expliqué à propos des statuts. Je tendis le papier que j’avais utilisé pour expliquer à Sakura, à Mio.

« Voici la liste de toutes les statistiques se trouvant dans le statut. Maria, vous pouvez demander à Mio plus tard à ce propos. » (Jin)

« Encore... » (Mio)

« D’accord ! » (Maria)

Mio semblait déjà céder.

« Bon, continuons. Comme mon pouvoir spécial requiert une très grande quantité de points de magie, il est très difficile à utiliser, contrairement aux pouvoirs de Jin-kun. » (Sakura)

« Non, je pense au contraire qu’il est très bien ainsi. Avec vous, Sakura-sama combinée avec le Maître, vous n’avez virtuellement aucune faille. » (Mio)

« C’est vrai. Vous aurez à un moment donné assez de Pouvoir Magique pour utiliser ce pouvoir spécial seule sans devoir utiliser le partage de statut. Il faudra juste être patiente avant ça. » (Jin)

Sakura me sourit quand je lui avais dit qu’elle ne devait pas s’inquiéter.

« Compris. Je n’ai pas besoin de me soucier de la faiblesse de mon pouvoir spécial. Jin-kun, je serai à votre charge à partir de maintenant. C’est d’accord ? » (Sakura)

« Oui, laissez-moi me charger de ça. » (Jin)

« Heu... » (Maria)

Je hochai la tête tout en lui répondant, mais Maria leva la main en même temps pour annoncer qu’elle voulait dire quelque chose.

« Je suis désolée d’interrompre votre conversation. » (Maria)

« Ce n’est pas grave, car c’était déjà terminé. » (Jin)

« Merci beaucoup... mais voyez-vous, je n’ai que remercié Jin-sama, mais j’ai oublié de remercier Sakura-sama. Alors je suis vraiment désolée. Sakura-sama, merci d’avoir créé la magie qui a permis de me soigner. » (Maria)

Maria s’inclina devant Sakura alors qu’elle disait ça. Je m’étais alors dit que la position de ses oreilles était étrange. Est-ce que cela voulait dire qu’elle voulait qu’on lui tapote sur la tête ?

R : C’est exact.

Hein, le système de question et réponse est maintenant capable de répondre dans ce genre de cas ? Pourquoi ne l’avait-il jamais fait jusqu’à maintenant ? Est-ce que cela veut dire que l’aide a été mise à jour ?

R : C’est exact.

Cela semble bien être le cas... c’est vraiment très pratique.

J’avais expliqué à Sakura comment réagir à l’attitude de Maria.

« Ce n’est pas grave. Ne vous en faites pas. Ce n’est pas grave que vous ne l’ayez pas fait, surtout que Jin-kun m’avait déjà données les instructions vis-à-vis de ça. J’ai découvert ce pouvoir spécial grâce à l’aide de Jin-kun... Ainsi, maintenant je me sens utile alors que ce n’était pas le cas sans mon pouvoir spécial. » (Sakura)

Non non non, je ne pense pas du tout ainsi. Cependant, c’est vrai que cela aurait été troublant si vous n’aviez jamais éveillé votre pouvoir spécial. Surtout que je n’avais aucune garantie que mes autres pouvoirs spéciaux non activés puissent guérir Maria. Mais après coup, il aurait suffi de retirer le [Scellage] pour que ses compétences de régénération fonctionnent.

« Non, je n’ai rien fait en particulier. » (Jin)

Je ne peux pas accepter de prendre tous les éloges pour moi. Surtout qu’il n’y a aucune garantie que cela puisse être fait avec les pouvoirs que j’ai. Donc ce que je dis n’est nullement un mensonge.

« Bon, je pense que nous en avons fini avec la discussion sur les pouvoirs spéciaux. Et si nous prenions un repas maintenant ? » (Jin)

« Que devons-nous faire ? » Demanda Maria, mais je ne savais pas trop de quoi elle parlait.

« Que voulez-vous dire ? » (Jin)

« ... ? » Maria sembla aussi ne pas comprendre ce que je lui demandais.

« Heu... je pense que ce qu’elle demande est vis-à-vis de ce que nous devons faire pour le repas des esclaves. Est-ce bien ça Maria-chan ? » (Mio)

« Oui, c’est ça. » Après avoir entendu les paroles de Mio, Maria hocha la tête tout en répondant.

Peut-être qu’elle pensait que la nourriture des esclaves devait être différente de celle des Maîtres. C’est vrai que dans les mangas et les romans que j’ai lus, les nobles et leurs serviteurs ne mangeaient pas les mêmes repas.

« C’est donc ça. Mais comme nous n’avons aucun problème d’argent, ne devriez-vous pas vous aussi manger la même chose que nous ? » (Jin)

« N-non, ce n’est pas correct. Il est normal pour un esclave d’avoir de la nourriture de moins bonne qualité. » Maria paniquait un peu alors qu’elle rejetait ma proposition.

« Parce que je suis déjà assez heureuse en entendant le souhait du Maître, ce n’est pas nécessaire d’avoir la même nourriture. » (Maria)

« Il y a une chose qu’on ne peut pas laisser ainsi sans en avoir discuté. Il est donc nécessaire de bien clarifier nos points de vue respectifs. » (Jin)

Maria s’opposait fortement à ma demande. Elle voulait que dans tous les cas, elle soit dans une position de « Nous sommes inférieurs aux Maîtres » et donc, elle rejetait ma demande.

Quant à moi, je n’avais pas comme passe-temps de faire de la discrimination sur qui mangeait quoi. Nous devrions donc manger ensemble de la nourriture la plus délicieuse possible.

« Maria, il s’agit d’un ordre. Je ne vous permets pas de refuser d’avoir un repas identique au mien. » (Jin)

« Si c’est ce que Jin-sama veut. » Elle s’était agenouillée sans la moindre hésitation alors que je lui donnais mon ordre. Quand je l’avais dit, « Nous devons manger la même chose » avant ça, elle avait refusé, mais quand je le lui avais ordonné, c’était totalement différent pour elle.

« Maria-chan, c’est normal. » Mio semblait un peu étonnée quand elle lui demanda ça. « Parce que nous sommes ses esclaves, il est naturel pour lui de choisir ce qui est bon pour nous. Bien sûr, nous devons considérer cela comme une priorité s’il s’agit d’un ordre. »

« Et bien... vraiment ? » Le refus de Maria sembla se dissiper totalement alors que Mio lui disait ça.

Je commandais donc cinq repas pour nous à un employé de l’auberge, et j’avais aussi décidé de prendre quatre chambres pour nous tous. Dora n’avait pas besoin de lit, vu qu’il était prévu qu’elle dorme soit avec moi, soit avec Sakura.

La nourriture arriva peu après. Elle était si délicieuse que Maria se mit même à pleurer. Cela faisait 8 ans que Mio — et c’était la première fois pour Maria — qu’elles n’avaient pas mangé un repas de si haute qualité. Chaque repas m’avait coûté 1000 pièces.

Maria fut un peu réservée au début. Je dus donc la forcer à manger, mais après ça, tout se passa bien. À part le fait qu’elle s’était mise à pleurer dès la deuxième bouchée. Mio mangea quant à elle le repas sans causer de problème.

« C’est bien la première fois que je mange quelque chose de si délicieux. Je suis heureuse d’être devenue l’esclave de Jin-sama. Aujourd’hui aura été le meilleur jour de ma vie. Non, ce serait plus comme si j’étais revenue à la vie aujourd’hui. Oui, aujourd’hui sera le nouveau jour pour mon anniversaire. » (Maria)

La réaction de Maria était très amusante.

« Mummmmm... » (Mio qui mange en silence.)

Elle mangeait cela de tout son cœur, ignorant totalement son entourage.

« Après qu’on ait fini le repas, nous organiserons les compétences, et nous irons acheter les habits et les armes. » Déclarai-je. Je pense qu’elles ont dû m’entendre...

Après avoir fini de manger, nous fîmes une petite pause. Les deux filles regardaient la vaisselle vide avec ce qui semblait être du regret.

« Cela fait longtemps que mon estomac n’a pas été ainsi rempli. À peu près 8 ans en fait. Et vu que je n’avais qu’un petit appétit lors de ma vie précédente, je pense que c’est la première fois depuis 24 ans que j’ai mangé ainsi. » (Mio)

Mio parlait comme si elle avait 24 ans.

« Moi, c’est la première fois depuis 12 ans. Comme je devais manger afin de survivre, le simple fait d’avoir à manger me réjouit... » (Maria)

Maria affichait une expression de joie. Cependant, je pouvais ressentir qu’il y avait encore une certaine gêne en elle.

« Mais est-ce vraiment correct de recevoir ce genre de chose, alors même que nous n’avons rien fait pour vous jusqu’à présent... ? » (Maria)

C’était peut-être un peu tard pour réaliser ce fait, mais cela devait être insupportable de manger n’importe quoi après avoir manger ne serait-ce qu’une fois une chose si délicieuse. Et Mio était un exemple parfait. Quant à Maria, à partir de maintenant, elle pourra savourer de la nourriture délicieuse. Bien sûr, je pouvais aussi lui donner l’ordre de ne pas manger...

«  À partir de maintenant, je vous ferai travailler. Il s’agit donc d’un investissement. Dès que nous commencerons à voyager, il est sûr que la qualité de la nourriture que nous pourrons manger va diminuer. Il s’agit donc de la raison pour laquelle j’ai acheté Mio. Bien que nous vous utilisions comme esclaves afin de subvenir à nos besoins vitaux. Vous ne devriez pas vous inquiéter. Nous ne vous traiterons pas avec cruauté. » (Jin)

« D’accord ! » (Mio)

« Compris. » (Maria)

Les deux filles répondirent joyeusement. Je décidais d’organiser d’abord nos compétences avant d’aller acheter des armes. Mais pour Mio, il est indéniable qu’elle ne pouvait pas être envoyée directement à la bataille. À l’exception de Dora, Mio était la plus jeune personne, et elle ne possédait pas de tricherie, à l’exception du fait qu’elle avait pu se réincarner. En temps normal, je ne la laisserais pas se joindre aux combats, mais je devais le faire...

« Eh bien, je vais bientôt commencer l’organisation des compétences. » (Jin)

« Maria-chan n’aura aucun problème à se battre, mais quant à moi... » (Mio)

Mio semblait aussi s’en être rendu compte.

« Je vais vous faire connaître la composition de nos compétences à l’heure actuelle. Pour ma part, j’utilise une épée à une main et de la magie. Sakura utilise un bâton ainsi que de la magie. Et pour finir, Dora utilise un bouclier, un bâton de combat et sa Magie Draconique. » (Jin)

« N’y a-t-il pas trop de personnes avec de la magie ? » (Mio)

« Nous avons seulement besoin d’avoir un point de compétence afin de pouvoir utiliser de la magie de niveau 1. Donc ce n’est nullement un problème si tout le monde peut l’utiliser. » (Jin)

« Alors dans ce cas, pourriez-vous pour commencer me donner quelques magies ? » (Mio)

Mio semblait vouloir utiliser de la magie. Cela ne me dérangerait pas si elle voulait être une magicienne à temps plein.

« À l’exception de l’usage d’une arme, Sakura-sama est une magicienne à temps plein. » (Mio)

« Oui. Mais jusqu’à quel point est-ce correct que cela soit ainsi ? Il ne me semble pas que je pourrais tout faire en étant au corps à corps. Même mes statistiques physiques sont très élevées. » (Jin)

« Les fouets et les arcs sont recommandés pour les combats à distance moyenne. » (Sakura)

Je n’avais pas encore de compétences de fouet, mais je pourrais l’obtenir si je l’utilisais pendant un certain temps.

« Je n’aime pas trop l’idée du fouet ! Alors, laissez-moi utiliser un arc. » (Mio)

Je m’étais alors dit que je venais d’avoir une demande de la reine des Lolis. Eh bien... Pour l’instant, j’allais lui donner un ensemble de magie ainsi que le [Renforcement Corporel] et la [Maîtrise des Arcs].

« Maria, je suis désolé. Mais pourriez-vous donner à chacun de nous des points dans les compétences que nous ne possédons pas ? » (Jin)

Je pourrais tout à fait utiliser des points après conversion afin de compléter les points perdus par Maria, mais cela prendrait beaucoup de points pour compenser totalement.

« Ceci ne me dérange nullement. Alors, utilisez-les comme vous le souhaitez. » (Maria)

« Je vous en remercie. Nous aurons ainsi des compétences au niveau 1 après avoir reçu un point. Je souhaite autant que possible partager les compétences les plus avantageuses. Je suis désolé de devoir vous causer tant de problèmes. » (Jin)

« Ça ne me dérange pas. Je suis contente de pouvoir vous aider. » (Maria)

Comme Maria m’avait donné la permission, j’avais alors distribué un point de compétence de chacune de ses compétences à tous les membres de notre groupe. Comme elle arrivait à un niveau 1, cela nous donnera une capacité supérieure à celle d’un total amateur.

Après tout, c’était vrai que mes pouvoirs auraient un effet bien plus important si j’avais beaucoup de subordonnés.

J’avais donné des compétences à tout le monde, mais comme je ne connaissais pas les compétences associées à la compétence de [Héros], je l’avais laissé quant à elle intouchée.

Pour l’instant, je ne voulais pas toucher aux compétences qui étaient liées à la déesse, je ne voulais rien faire de ce qui n’était pas une nécessité absolue.

« Quelle est votre arme principale, Maria ? Comme je trouve que nous ne manquons de personne à l’avant-garde, je voudrais donc vous mettre à cette position. » (Jin)

« D’accord. Est-ce que ma compétence à l’épée est suffisante ? » (Maria)

« Et bien ! Comme la compétence [Héros] renforce votre [Maîtrise à l’Épée], c’est une bonne idée. Nous allons donc commencer avec l’épée à une main. » (Jin)

« D’accord ! » (Maria)

Le type d’armes pour Maria avait également été décidé. Si elle le voulait, je pense qu’elle serait assez habile pour utiliser un style à deux armes.

Mais puisqu’elle était capable de faire à peu près n’importe quoi, je voulais la laisser faire diverses actions afin de tester.

Comme cette conversation est finie, passons à l’étape suivante.

Et bien, la conversation sur les compétences ainsi que le choix des armes est terminée, nous allions faire des achats. Pour commencer les vêtements, puis les armes, armures et pour finir, les objets nécessaires pour le voyage.

« D’accord. »

{D’accord.}

Nous nous rendîmes à la boutique de vêtements se trouvant dans la ville. Il semblerait que ce soit la première fois que Maria et Mio pouvaient correctement visiter la ville.

« Ne regardez pas trop partout. » (Jin)

« Je le sais déjà. Je ne suis pas une enfant ! » (Mio)

Mio ressemblait vraiment à une enfant de 8 ans. Avec son regard inquiet, ses mots n’avaient aucun pouvoir de persuasion. Mais Mio avait des souvenirs de sa vie antérieure, alors je pense qu’elle pourrait être classée comme étant une adulte. Cependant, elle agissait quand même d’une manière très enfantine, probablement parce que son esprit était encore dans le corps d’un enfant.

Alors que je tenais la main de Dora, celle dont je m’inquiétais le plus était la petite fille qui s’autoproclamait comme ayant 24 ans.

Même ainsi, nous étions arrivés jusqu’au magasin de vêtements sans incident. J’avais alors acheté de nouveaux vêtements, puis j’avais attendu les filles en me tenant devant la boutique. Je leur avais dit d’acheter les vêtements qui leur plaisaient, et je leur avais donné un assez gros budget à cet usage.

Avec cet énorme budget, je ne voyais aucune raison pour laquelle ces filles allaient refuser de bien s’habiller. Dans tous les cas, ce n’était pas une mauvaise idée de laisser ces jolies filles s’habiller convenablement. (En excluant la possibilité de devenir une cible pour de méchantes personnes.)

Les filles étaient ainsi sorties après un assez long moment. Maria et Mio ne portaient plus les vêtements qu’elles avaient reçus du marchand d’esclaves. À la place, elles portaient des vêtements qu’elles avaient achetés dans le magasin.

Maria était vêtue d’un short et de ce qui ressemblait à un T-shirt afin d’avoir le maximum de mobilité. Sans trop révéler de son corps, elle avait donné la priorité à l’efficacité. Mio était habillée en une lolita gothique. Je m’étais alors mis à penser. Ne savez-vous pas qu’à l’avenir, vous allez devoir vous battre ?

« Nous avons peut-être acheté un peu trop. » (Mio)

Les filles me montrèrent alors de gros sacs remplis de vêtements qu’elles avaient achetés.

« C’est correct, mais Mio. Pourquoi avez-vous choisi des vêtements de lolita gothique ? » (Jin)

« N’est-ce pas mignon ? » (Mio)

« Et bien, vous avez quand même besoin de vous battre... » (Jin)

« Mais ne suis-je pas en arrière ? Ceci ne devrait donc pas être un problème si je m’habille ainsi ? » (Mio)

« Oh, et bien... » (Jin)

Je ne pouvais pas trop sortir d’argument, car je ne voyais aucun problème à ce qu’une fillette de 8 ans porte des vêtements mignons.

J’avais donc placé tous les vêtements dans mon [Inventaire]. Je les avais placés dans les zones personnelles à l’aide du lien. Étant donné que j’avais le droit d’accéder à toutes les zones, à tout moment, je peux tout à fait récupérer leurs sous-vêtements. Ceci n’avait pas de sens de le faire, car je n...

« Comme ces vêtements correspondent bien à une fille telle que Mio-chan, je vais l’autoriser pour cette fois-ci. Je suis impatient de continuer. » (Jin)

« D’accord. Ce sera avec plaisir. » (Mio)

Comme Mio l’avait dit avec confiance, j’étais retourné à mes premières intentions. Et après tout, une fille mignonne portant des vêtements mignons n’est que justice.

« Je vais tout faire afin de ne pas décevoir à vos attentes. En tant que fille, je vais devoir apprendre à m’habiller... » (Maria)

Maria semblait très sérieuse pour une raison inconnue. Je ne pouvais pas dire que la Maria actuelle ne savait pas s’habiller. Et je ne devrais surtout pas parler à Maria à propos de ce genre de chose. Je savais qu’elle ne détesterait pas ma demande, mais je ne voulais pas non plus qu’elle le fasse si avidement.

La suite se trouvait être les achats des commodités pour le voyage. Nous avions seulement besoin de vaisselles et d’un sac de couchage pour chaque personne... Selon la suggestion de Mio, nous avions décidé de les séparer en utilisant différentes couleurs. Et ainsi, le code de couleur fut celui-ci.

Mes objets étaient en noirs. Ceux de Sakura en rose. Ceux de Dora en rouge. Ceux de Mio en jaune et pour finir, ceux de Maria en bleu.

En passant, je décidais aussi de préparer un ensemble complet d’ustensiles de cuisine pour Mio (et Maria), car ma compétence de cuisine était à 0. J’aurais complètement oublié ces objets si Mio ne m’avait pas parlé de ça.

***

Chapitre 14 : Préparation des esclaves au combat ainsi que leur première bataille

La suite du programme se trouvait être le magasin d’armes. Il s’agissait du même magasin que nous avions utilisé pour Dora. En vue des bonnes recommandations faites par le marchand, j’aurais pu tout à fait devenir un client régulier s’il ne s’était pas trouvé dans ce pays.

« Bienvenue... Oh, un de mes récents clients. Hé, quel est l’état de l’équipement que vous m’aviez acheté ? » (Commerçant)

« Il est en bon état. Est-il facile à manier ? » (Jin)

{Oui !}

Dora fit un signe de la tête. Ce commerçant était une personne qui pouvait facilement accueillir n’importe quel type de personnes.

« Aujourd’hui, j’ai besoin d’acquérir des équipements pour les nouveaux membres de mon équipe. » (Jin)

« Hmm... Qui ? Vous parlez de ces deux filles ? » (Commerçant)

« C’est exact. Une épée à une main pour cette grande fille et un arc pour la petite fille. » (Jin)

Le marchand était pas mal étonné que j’apporte cette fois-ci une jeune femme, ainsi qu’une fillette afin de leur acheter des armes.

« Est-ce que ce sont des esclaves que vous avez récemment achetés dans cette ville ? » (Commerçant)

« Oui. Et nous allons bientôt faire un voyage tous ensemble, c’est pourquoi j’ai besoin d’armes pour elles... » (Jin)

Et bien, j’avais beaucoup d’armes prises sur les voleurs, mais j’étais plus rassuré en laissant le commerçant choisir ce qu’il me fallait.

« Je ne connais pas la raison pour laquelle vous avez acheté de si jeunes enfants, mais normalement, on ne laisse pas des personnes si jeunes se battre. » (Commerçant)

« Peut-être, mais elles peuvent parfaitement se battre. » (Jin)

« Cher client, vous êtes vraiment une personne étrange... » (Commerçant)

Devrais-je m’expliquer ?

« Bon, après tout. Alors ce sera une épée à une main et un arc. Heu... que pensez-vous de ces deux armes ? » (Commerçant)

Épée à une main en fer

Classification : Épée à une main.

Rareté : Commun

Arc court féerique

Classification : Arc

Rareté : Commun

Note : Augmente les chances de toucher sa cible en raison de la protection divine des fées.

« Je le trouve très agréable entre mes mains. » (Maria)

« Oui, le mien est facile à utiliser... Je peux aussi très facilement tirer sur la corde. » (Mio)

Il semblerait que les deux aiment bien leur arme. Je n’avais donc aucune raison de ne pas les acheter.

« D’accord. Je vais donc les acheter. Après ça, j’aurais besoin d’armures légères pour elles. » (Jin)

« C’est une bonne décision. Attendez juste un peu, je vais aller faire les préparatifs pour ces armures. » (Commerçant)

Leurs corps furent ainsi mesurés afin que les armures puissent parfaitement leur aller.

« Merci beaucoup. Il serait aussi le moment idéal pour que vous, Sakura, ayez une nouvelle arme. » (Jin)

« Vous voulez donc une arme pour cette jeune fille ? » (Commerçant)

« Oui, un bâton. Avez-vous un bâton de magicien assez solide pour pouvoir aussi frapper un adversaire ? » (Jin)

« Attendez, que pensez-vous de celui-là ? » (Commerçant)

Bâton magique

Classification : Bâton

Rareté : Commun

Note : Augmente légèrement la Puissance Magique de son porteur.

« Je vais aussi l’acheter, et la suite serait... » (Jin)

J’étais allé regarder les objets se trouvant dans la boutique, achetant ainsi plusieurs armes ayant une certaine valeur.

« Rajoutez cela dans mes achats. » (Jin)

« Cela fait beaucoup... Vous ne me semblez pas très riche. Bon, le total de tous achats s’élève à 280 000 pièces après que je vous ai fait une petite ristourne. Alors ce sera 280 000 pièces. » (Commerçant)

« D’accord, voici 300 000 pièces, et gardez le restant. » (Jin)

« ... » (Commerçant)

Le visage du commerçant sembla montrer un peu d’amertume, car je l’avais trop payé après qu’il m’avait fait un rabais.

Je suis désolé. Parce que vous êtes de ce pays... Cela pourrait vous paraître beaucoup, mais j’ai encore plus de 20 000 000 g après l’extermination des voleurs.

Je fis un signe de la main.

« D’accord, je vais l’accepter. Et voici une pierre à aiguiser. Elle vaut environ 5000 pièces. Elle est utile afin d’entretenir vos armes. » (Commerçant)

Le commerçant me tendit la pierre que je pris dans ma main.

« Merci beaucoup. Et ceci est... » (Jin)

« Et ne soyez jamais négligent, car même si vous avez des armes, les humains peuvent facilement mourir. » (Commerçant)

Nous avions ainsi remercié le commerçant avant de partir. Je ne pouvais pas estimer la valeur que cette boutique avait pour moi, car je n’éprouvais après tout que du regret, car nous ne retournerions plus jamais dans ce pays.

« C’est vraiment un bon magasin d’armes. » (Mio)

« Oui. C’est le seul magasin d’armes que j’ai utilisé jusqu’à présent. Vous avez maintenant vos armes. Allons maintenant dehors afin de nous battre. » (Jin)

« « D’accord. » »

Nous marchâmes en dehors de la ville pendant un petit moment. Il était normal de ne pas trouver de monstres très proches de la ville. J’avais commencé à voir des monstres sur ma carte qu’après dix minutes de marche. Et ainsi, je me déplaçai directement dans la direction des monstres à l’aide de ma carte.

Il s’agissait là de monstre que nous avions déjà tué un bon nombre de représentants. Ce ne serait donc pas un problème cette fois-ci encore.

« Maître, il y a des monstres plus loin. Puis-je leur tirer dessus ? » (Mio)

Mio, qui avait une compétence d’arc voulait tirer dès qu’elle les vit. Une attaque préventive en utilisant la magie et l’arc. Bon, laissons la première bataille à Mio.

Épéiste Gobelin x 2

Chevalier Gobelin

« D’accord. Et comme il y en a trois, je vous permets d’en tuer deux. Mais laissez au moins Maria tuer le troisième après que vous ayez tué les deux autres. » (Jin)

« « Compris. » »

Pour le moment, je n’avais pas besoin d’appliquer notre propre style de combat. Nous nous entraînerons plus tard au niveau de la coordination.

« Hé ! » (Mio)

La flèche de Mio frappa en silence l’un des Épéiste Gobelin, le tuant en une seule flèche. La correction due à la compétence était vraiment très puissante. Pour qu’une petite fille esclave (du moins, d’apparence) qui n’avait même pas la moindre expérience au combat puisse ainsi tuer un gobelin de haut rang en une seule attaque...

« Un de plus ! » (Mio)

Elle tira une deuxième fois. Elle toucha sa cible, tuant ainsi le deuxième gobelin. Elle était à plus de vingt mètres d’eux, et malgré tout, je pouvais prendre leur compétence à cette distance.

« Il n’en reste plus qu’un. Maria, faite de votre mieux ! » (Jin)

« Oui, j’y vais. » (Maria)

Maria se mit alors à courir avant de frapper le dernier gobelin restant. Il s’agissait du chevalier gobelin. Son attaque visa la tête qui n’était pas protégée par l’armure, mais elle fut bloquée par la lance. Elle prit donc un peu de distance avant d’attaquer à nouveau. Le chevalier gobelin se défendit de la même manière cette fois encore. Mais cette fois, cette attaque de la part de Maria n’était qu’une feinte. Sa cible réelle était une des jambes sans armure.

« Argggg! » (Chevalier gobelin)

Le chevalier se mit à crier tout en tombant au sol. La lance qui protégeait la tête tomba par la même occasion. Maria frappa à la poitrine, achevant ainsi le combat.

« Je l’ai fait ! » (Maria)

Maria retourna vers nous, affichant un large sourire empli de joie. Elle avait réussi au corps à corps à battre un monstre. Elle avait réussi à affronter un monstre alors que c’était eux qui lui avaient fait avoir un tel traumatisme. Et en plus, je n’avais même pas augmenté ses statistiques. Je lui avais ainsi laissé acquérir une expérience au combat par elle-même.

Le titre de héros n’est pas juste pour la décoration, et son sens du combat est aussi très impressionnant.

« Et bien, je vais vous laisser encore plusieurs fois vous battre. Et après ça, nous nous entraînerons au niveau de la coordination de notre groupe. » (Jin)

« « D’accord. » »

Nous avions ainsi combattu plusieurs fois, mais il était inutile de dire que le résultat fut à chaque fois pareil. Je pense qu’il était temps pour la coordination.

« Et bien, nous allons commencer à nous entraîner au niveau de la coordination de notre groupe en affrontant un groupe de monstres. Les avant-gardes seront Maria, Dora et moi. Et les personnes à l’arrière seront Sakura et Mio. Et nous allons effectuer une frappe préventive à l’aide des armes à longue distance ainsi que de la magie. » (Jin)

« Pouvez-vous tous les exterminer avec votre statut maximisé ? » Demanda Sakura.

« Oui, je suis largement assez puissant pour ces petits trucs, mais cela ne serait pas bon du point de vue de l’entraînement. Cette fois-ci, je déciderai de la limite supérieure de nos statistiques. » (Jin)

« C’est vrai. Nous n’avons toujours pas assez d’expérience du combat. » (Mio)

« Tout à fait. Je veux donner à chacun un bon entraînement au combat en solo. Ce serait dangereux si vous ne pouviez pas vous défendre dans le cas où vous seriez séparées du restant du groupe. » (Jin)

Je faisais ainsi pour qu’elles deviennent assez fortes pour pouvoir se battre seules, mais elles seront ainsi encore plus fortes quand nous nous battrons en équipe.

« Dora, tu iras à l’avant avec ton bouclier et tu te rapprocheras d’eux. Effectue une attaque à distance avec ta magique draconique. Et contre attaque avec ton bâton après avoir bloqué à l’aide de ton bouclier une attaque ennemie. Maria et moi nous nous occuperons d’exterminer les ennemis proches. » (Jin)

{Je dois donc les attirer, les bloquer et contre attaquer.}

Je m’étais alors dit que les deux autres comprendraient parfaitement cela. Enfin, je l’espérais.

« Voici notre formation de base. Je donnerais d’autres instructions via la télépathie. Veuillez faire attention à l’arrière. Placez-vous de manière à voir l’intégralité du combat. » (Jin)

« « D’accord. » » Sakura et Mio répondirent en même temps.

« Mio, comme vous serez nerveuse dans des combats au corps à corps, alors utilisez la magie se trouvant dans l’[Inventaire] en cas de situation d’urgence. » (Jin)

« Vraiment ? Je peux l’utiliser ? » (Mio)

« Oui. Je vais stocker un certain nombre de sorts qui seront uniquement pour votre usage exclusif. Alors, ne vous gênez pas à l’utiliser dans de tel cas. » (Jin)

« Merci beaucoup. C’est pour moi, hehe ! » (Mio)

Quand j’aurai de la magie en surplus, je comptais en donner à tout les membres de l’équipe... mais je n’avais pas vraiment besoin d’en parler pour le moment.

L’entraînement au combat en équipe commença. Comme avant, nous luttions face à des groupes de gobelins. Ils étaient bien plus nombreux, mais avec notre force au combat, nous pouvions les tuer instantanément.

Épéiste Gobelin x 4

Chevalier Gobelin x 3

Archer Gobelin x 3

« Comme il s’agit là d’un entraînement, je vais diminuer les statistiques de tout le monde. » (Jin)

« C’est vrai. Ils sont vraiment trop faibles. Ils meurent tous après juste un coup. » (Maria)

« C’est la même chose pour mes attaques à distance. Je peux les tuer un par un. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Nous sommes bien trop chanceux. » (Mio)

J’avais après ça diminué nos capacités pour qu’ils voient plus cela comme un entraînement. Le groupe d’ennemis suivant fut une meute de loups.

Loup à Croc x 8

Loup d’Argent x 3

Loup Noir x 2

Grand Loup Noir x 1

Loup Noir

Niveau : 5

Compétences : [Renforcement Corporel Niv 2] [Hurlement Niv 2] [Morsure Niv 1]

Grand Loup Noir

Niveau : 11

Compétences : [Renforcement Corporel Niv 3] [Hurlement Niv 3] [Morsure Niv 2] [Commandement Niv 1]

On dirait que cela sera un peu plus difficile de par la simple présence d’un chef dans leur groupe.

La bataille commença. Plusieurs loup d’argent et loup à crocs furent tués à l’aide de la magie et des flèches. Une flèche qui touchait un point vital pouvait en tuer un instantanément, mais la magie ne pouvait pas. Elle ne faisait que les blesser. Après la première frappe, leur chef poussa un hurlement et tout le groupe nous reconnut comme leur ennemi avant de se précipiter vers nous.

« Dora, va vers l’avant. » (Jin)

{D’accord}

Dora avança en conformité avec mes instructions, et activa sa Magie Draconique. Elle tua plusieurs loups et blessa le restant. Puis, elle se contenta de son rôle défensif, bloquant les attaques portées contre elle.

« Maria ! Vas-y ! » (Jin)

« Oui ! À vos ordres ! » (Maria)

Maria réagit différemment de la dernière fois, mais elle se déplaça quand même avec moi. Après avoir vu ses premiers combats, je lui avais donné une seconde épée et elle se battait désormais dans un style à deux armes, alors que moi je me battais avec une seule épée à une main.

« Ha ! » (Maria)

Maria tua l’un des loups noirs avec une seule attaque. Quant à moi, j’étais aussi capable de le tuer avec une attaque unique, mais d’une manière légèrement différente d’elle. J’avais des statistiques un peu plus élevées qu’elle, et donc Maria avait quand même quelque chose de très proche de moi. J’avais tué l’un des loups d’un seul coup, mais ma technique consistait en une attaque visant un point vital tout en faisant le minimum de mouvement. C’était quelque chose de très utilisable en plein milieu d’une bataille de masse...

La bataille évolua en quelque chose de plus en plus chaotique, et j’encaissai ainsi quelques blessures. Mais...

« « « Soins. » » » Sakura, Mio et Maria me lancèrent toutes les trois un soin en même temps.

C’était vraiment inutile. J’avais compris que Dora n’avait rien fait, car elle n’avait pas vu ce qui s’était passé.

{J’aurais dû le dire avant, laissez les soins à la personne ayant la fonction de soigneur. Sinon c’est du gaspillage de mana.}

Mais même ainsi, au sein de cette bataille chaotique, Maria n’eut aucune blessure. Et en plus, elle fut capable d’utiliser un soin sur moi.

La bataille prit fin. Face au grand loup noir, Maria le tua d’un seul coup. À en juger par son statut, il s’agissait d’un ennemi qui était plus puissant qu’elle.

« Malgré que nos statistiques soient plus faibles, il n’a pas été difficile de gagner. C’est parce que nous nous battons lors d’un entraînement à la coordination. Cependant, avoir soigné une personne tous en même temps est un échec. » (Jin)

Voici mes impressions sur le dernier combat, où trois personnes avaient toutes lancé en même temps une magie de soins.

« Je suis désolée. Utiliser de la magie de soins durant un combat où je suis en première ligne est une mauvaise chose. J’aurais dû laisser cela aux personnes à l’arrière, mais mon corps a bougé de lui-même... » S’excusa Maria.

« Moi aussi. J’ai lancé le sort de soins dès que j’ai vu que vous étiez blessé. » (Sakura)

« Moi de même. Je pense au Maître plus qu’à toute autre chose. » (Mio)

Elles semblent toutes très sérieuses vis-à-vis de moi...

« Comme je le disais avant. Nous devons décider de qui aura le rôle de soigneur principal. Cette personne devra vérifier en permanence les personnes qui lui sont affectées et qui se trouve en face de l’ennemi, donc cela ne peut pas être Dora ou Maria vu que vous vous battez en première ligne et que vous pouvez être blessées. Et si la situation devient critique, alors on changera de personne, en fonction de ladite situation. » (Jin)

« D’accord, alors je vais prendre soin de vous, Jin-kun. » (Sakura)

« Compris. Et moi je me charge des deux autres. » (Mio)

Voilà, c’était décidé. Dans tous les cas, tout le monde pouvait utiliser la magie de soins. Mais je n’aurais jamais pensé qu’il y ait ce genre de compétitions pour une telle chose.

« Une avant-garde peut tout à fait reculer et utiliser la magie de soins. Cela dépend de la situation. » (Mio)

« Oui, mais cette fois-ci a été un combat plutôt mauvais, car j’avais trop de choses à penser et organiser au cours de cette bataille. » (Jin)

Nous avions ainsi eu une réunion pour évaluer nos performances, et après ça, nous avions combattu à plusieurs reprises.

Après tous ces combats, nous avions pu les achever sans que personne ne subisse de blessures graves.

Ce qui nous arrêta fut que nous manquions de monstres avec qui lutter. Et la carte n’affichait plus aucune présence. En y pensant... Comment est-ce que les monstres arrivent ? Je dois le demander à Sensei.

Q : D’où viennent les monstres ?

R : Par naissance ou à la suite d’une mutation due aux miasmes provenant d’endroits possédant une forte densité magique. La forme finale dépend de l’hérédité. La plupart des monstres sont nés par la naissance ou par mutation.

Je vois... C’est la raison pour laquelle nous n’en trouvons plus aucun si nous chassons trop. Il y a une petite forêt à proximité. Nous pourrions y aller et continuer notre chasse.

« Nous allons faire une petite promenade. Nous allons continuer dans la forêt un peu plus loin. » (Jin)

« « D’accord. » »

Dans cette forêt, nous avions dès lors vu un grand nombre de grands arbres qui nous empêchaient de contempler le ciel. Mais pas seulement...

« Nous avons une bien moins bonne vision dans la forêt. Il faut faire attention aux embuscades. » (Jin)

« Compris. Laissez-moi me charger de ça, car comme je suis un homme-bête, j’ai des sens aiguisés. » (Maria)

Regarder ses oreilles se déplacer comme ça était vraiment mignon. Je suppose qu’elle pouvait parfaitement utiliser ses sens afin de rechercher des ennemis. Dans ce cas, je comptais lui laisser la tâche de détecter les ennemis.

« Maria, vous semblez vraiment très dynamique. Aimez-vous tant les combats que ça ? » (Jin)

Ne me dites pas que... Ne serait-ce pas une maniaque des combats ? Avec le fait qu’elle soit une héroïne...

« Non, ce n’est pas ça. Mais je suis tellement heureuse depuis que je vous suis utile, Jin-sama. » (Maria)

Donc elle n’est pas une maniaque des combats. Elle a juste sa foi aveugle. La fidélité de Maria est toujours la même.

Je regardai alors Mio tout en souriant.

« Hein !? Pourquoi est-ce que le Maître n’utilise pas sa carte afin de tout détecter ? » (Mio)

« Ha oui. C’est vrai. Je n’ai pas besoin de quelqu’un pour détecter les ennemis... » (Jin)

Maria sembla d’un coup toute déprimée. Dans ce cas Mio, ne dites pas des choses si inutiles...

« Ce n’est pas ainsi. Je ne peux pas en tout temps regarder la carte. Donc c’est rassurant d’avoir quelqu’un qui surveille afin de détecter l’arrivée de nouveaux monstres. » Dis-je afin de me couvrir un peu.

« Mio, puisque vous utilisez un arc, vous devrez aussi vous entraîner afin de détecter les ennemis. » (Jin)

« HAA, une attaque dans le dos vient de me perforer... » (Mio)

En ce qui concerne la détection des ennemis, il semblerait que Mio comptait laisser ça à son compagnon esclave. Eh bien, vous récoltez ce que vous semez.

{Je peux aussi le faire.}

Tu es un dragon, donc ce n’est pas si étrange que ça que tu le fasses...

« Sais-tu à quoi cela sert d’utiliser la détection ? » (Jin)

{Heu ! C’est pour vaincre l’ennemi aussi vite que possible ~.}

C’est totalement différent.

« C’est différent. Il s’agit là de chercher un ennemi... » Sakura se mit à expliquer à Dora le but de la détection. Elle agissait telle une grande sœur.

« Vous voyez, vous n’avez pas besoin de le faire en tout temps. Et il n’est nullement étrange que plusieurs personnes puissent détecter les ennemis. » (Jin)

« Est-ce que cela signifie que nous devrions le faire si nous chassons sans Jin-sama ? » (Maria)

J’avais l’intention de le faire lorsque nous aurions assez de potentiel de guerre. Si vous considérez les capacités de mes pouvoirs spéciaux, il était plus efficace lorsque nous étions séparés.

« Oui, c’est tout à fait possible. » (Jin)

« Compris. Jin-sama devient donc plus fort quand je deviens plus forte. Je deviendrais donc plus forte pour le bien de Jin-sama... » (Maria)

Sa compréhension semblait vraiment d’une grande aide, mais ses yeux me semblaient effrayants quand elle avait déclaré la seconde moitié.

« C’est donc réglé. Allons à la chasse, il nous faut chasser, et encore plus chasser ! Mio-chan, prépare ton arc. Dora-chan, tu bloqueras les ennemis qui viendront de l’autre côté avec ton bouclier. » (Maria)

Sa motivation était vraiment très élevée. Elle n’était pas seulement un héros. Elle avait aussi un bon sens du commandement.

Oops !  Je ne veux pas qu’on m’oublie. Si je pense que c’est uniquement dû à son titre de héros, je ne pourrais pas voir les véritables efforts de Maria.

Puisque je sais que nous pouvons nous battre sans problèmes dans la forêt, je vais changer mon plan. Je leur annonçai donc.

« S’il y a environ cinq ennemis, alors je laisserais chacun de nous affronter l’un de ces ennemis. Et s’il y a dix ennemis ou plus, alors nous nous battrons en groupe. » (Jin)

Ma présence au sein du groupe offrait trop d’avantages lors d’une bataille en groupe. Mais là, il était nécessaire de les laisser se battre sans mon aide afin qu’elles puissent cultiver leur propre potentiel.

Maria n’avait aucun problème lors des combats en solo. Elle n’avait pas eu la moindre blessure alors même qu’elle s’était battue face à dix ennemis en même temps. Cette fille était effrayante. Dora aussi était pas mal dans le genre. Elle pouvait prendre un peu de distance et attaquer avec sa Magie Draconique sans être importunée quand elle ne brandissait pas son bâton de combat et son bouclier. Mio était capable de garder les ennemis à une portée moyenne et ainsi réduire leur nombre à l’aide de son arc. Au début, elle avait dû utiliser la magie stockée lorsque l’ennemi était au corps à corps, mais après avoir acquis plus de confiance, elle pouvait neutraliser un groupe d’ennemi en utilisant uniquement un arc. Le problème restait Sakura, car il était difficile d’éviter une attaque en utilisant de la magie. Cependant, elle avait réussi à bloquer une attaque ennemie avec son bâton tout en incantant un sort. Ce n’était donc pas un problème grave... Mais avait-elle déjà eu une formation martiale avant aujourd’hui ? Bien sûr, je devais encourager une Sakura qui semblait déprimée.

« Je suis à nouveau une nuisance... » (Sakura)

« Tout est correct, car je sais déjà que vous n’êtes pas bonne pour les combats. En outre, êtes-vous capable de prendre une vie ? Tout ira bien une fois que vous aurez pris l’habitude... » (Jin)

« U-Uh. Je-je ferai de mon mieux. » (Sakura)

Je lui tapai sur la tête et l’encourageai ainsi jusqu’à ce qu’elle retrouve un peu de confiance. C’était vraiment dur. En passant, Dora, Maria et Mio étaient le genre de personnes qui n’hésitaient pas à tuer les monstres et cela, dès le départ. Mio quant à elle, n’était-elle pas dans sa vie antérieure une simple lycéenne ? Mais elle semblait avoir pris la température de ce monde très facilement...

À propos de mon combat en solo ? Ceci fait un petit moment depuis la dernière fois ou j’ai utilisé le coup dans le ventre afin de tuer quelqu’un.

« Je peux à coup sûr vaincre ce gobelin portant des vêtements d’artiste d’arts martiaux ! Je veux récupérer sa compétence si précieuse en magie de soins ! » (Jin)

Moine Gobelin

Niveau : 8

Compétences : [Renforcement Corporel Niv 1] [Arts Martiaux Niv 2] [Magie de Soins Niv 1]

Note : Un gobelin avec un habit d’artiste martiale.

Parce que je venais de trouver un monstre intéressant au cours d’une bataille de groupe, je donnai des instructions à tout le monde. Je ne participerai pas à cette bataille, mais j’avais besoin de cette précieuse compétence. Je ne manquerai pas cette chance. La chasse devenait d’un coup beaucoup plus amusante quand il avait un monstre précieux comme celui-ci.

Nous avions ainsi lutté dans de nombreuses batailles et avions ainsi appris diverses formations possibles. Nous avions alors décidé de revenir à l’auberge. L’heure pour le rachat allait bientôt arriver, donc je devais y aller.

« Nous avons effectué beaucoup de combats au cours de la journée. Nous allons donc rentrer. » (Jin)

« D’accord. Je comprends Jin-sama. Il s’agit là d’un noyau de monstres. » (Maria)

J’avais alors mis la pierre de monstre dans mon [Inventaire] en faisant comme si je la cachais dans mon sac à habits. Il s’agissait là d’un entraînement, et donc j’avais désactivé pour tout le monde les fonctions inutiles de l’[Inventaire].

« J’ai l’impression que l’arc m’est devenu familier. » (Mio)

Les compétences étaient vraiment impressionnantes. Elles pouvaient transformer une villageoise (et une esclave criminelle) en une utilisatrice fort capable en arc.

« J’ai l’impression que mon corps est tout léger. C’est grâce aux statistiques que Jin-sama m’a donnée. » (Maria)

Puisque son sens du combat n’était clairement pas dans la moyenne, je n’avais eu qu’à la pousser un peu et elle était devenue une excellente attaquante.

{J’utilise mon bouclier afin de me protéger et je crache un souffle lorsque j’en ai l’opportunité.}

Je savais déjà que Dora était vraiment forte. Sa défense était solide, et sa Magie Draconique était surpuissante. Quand Dora utilisait la Magie Draconique, il y avait un effet inattendu et cela la rendait encore plus menaçante vis-à-vis de ses adversaires. Si j’utilisais des termes de jeux vidéo, alors elle serait un tank avec des capacités lui permettant d’augmenter l’hostilité de ses opposants, et Dora était parfaite pour ça.

Quand j’avais réfléchi calmement à ça, je me sentis un peu mal de donner des compétences de bouclier à un dragon sous forme humaine...

Nous rencontrons à peine un monstre sur le chemin du retour parce que nous avons déjà combattu beaucoup d’entre eux. Cependant, nous rencontrons un monstre.

Roi Gobelin

Niveau : 15

Compétences : [Renforcement Corporel Niv 4] [Maîtrise des épées Niv 4] [Commandement Niv 3] [Inspiration Niv 3][Technique d’Esclavage Niv 2][Régénération de Vie Niv 2]

Inventaire : Épée du Roi Gobelin, Armure du Roi Gobelin, Bouclier du Roi Gobelin

Épée du Roi Gobelin

Classification : Épée à une main

Rareté : Rare

Note : Effet de renversement de la cible. Destruction d’arme

Armure du Roi Gobelin

Classification : Armure complète

Rareté : Rare

Note : Résistance renversement, régénération de la vie

Bouclier du Roi Gobelin

Classification : Bouclier moyen

Rareté : Rare

Note : Attaque magique de bouclier

Nous n’avions rencontré quasiment aucun monstre sur le chemin du retour vu que nous avions déjà combattu beaucoup lors de l’allée. Cependant, nous avions rencontré un monstre.

Il y avait beaucoup de choses que je voulais récupérer. Il s’agissait d’une sorte de monstre que je n’avais jamais vu jusqu’à présent. Il y avait son équipement ainsi que ses compétences, dont sa compétence d’esclavage. Ceci ressemblait à un général gobelin, mais il était beaucoup plus fort.

Ne me dites pas qu’il peut faire que des esclaves gobelins... Non, je ne veux pas être l’esclave d’un gobelin...

« C’est un roi gobelin. Il est beaucoup plus fort que les gobelins normaux. » (Mio)

« Tout va bien. Nous pouvons gagner avec certitude si notre travail d’équipe est assez bon. » (Jin)

Maria ne pouvait pas voir le statut de l’adversaire, mais elle peut estimer ses aptitudes. Cette fille était remplie de talent. A-t-elle survécu pendant qu’elle était utilisée comme un leurre parce que son intuition au combat était très élevée ?

« Roi... Roi... Seul... Fufufu... » (Mio)

Mio avait dit quelque chose de juste. Il n’avait aucun compagnon. C’était étrange qu’un général soit tout seul.

Q : Pourquoi est-ce qu’un roi gobelin apparaît seul ?

R : Lorsque le nombre de monstres dans la région environnante est faible, la probabilité que les monstres rares apparaissent augmente.

Je comprends... À l’origine, il n’avait pas de compagnons, donc il avait accès à [Technique d’Esclavage] afin de compenser ça. Il devait l’utiliser dès que possible, mais malheureusement, nous l’avons trouvé dès son arrivée.

Je ne pouvais pas m’empêcher de vouloir le lui prendre. Pour être honnête, tout le monde me fit un clin d’œil et voulait le combattre afin d’acquérir de l’expérience réelle au combat. S’ils fonçaient dans le tas, alors je pourrais le tuer immédiatement.

Ce monstre ne se battait normalement pas seul, mais il pouvait utiliser son équipement pour gagner un avantage lors d’une bataille. L’attaque du souffle de Dora fonctionnait mieux à bout portant. Puisque son attaque de souffle couvrait une surface plus large que son bouclier, son attaque de souffle faisait habituellement que l’ennemi tombait au sol, car il est difficile à esquiver. Je pensais aussi que le général avec des subordonnés serait encore plus fort. Puisque son arme était assez bonne, je comptais l’utiliser à la place.

*

« Il a été décevant. Est-ce que ce chef est faible quand il se retrouve seul ? » (Mio)

« Peut-être, Dora a suffi à la faire tomber au sol... » (Jin)

{Mon souffle est puissant ~}

Étant donné que cela avait pris moins de 10 minutes, nous retournions donc en ville dans les délais prévus. Puisqu’il pourrait y avoir un rachat, je devais aller seul jusqu’à la guilde.

Il était environ 18 h quand j’arrivais à la guilde. La réceptionniste m’avait alors dit qu’il y a une personne qui voulait faire un rachat.

Je me dirigeai vers la même pièce que la dernière fois. Espérons que ce n’est pas un noble arrogant comme la dernière fois.

Nom : Jin Shindo

Sexe : Masculin

Âge : 17

Niveau : 15 → 25 (augmenté)

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 6 → 7] [Maîtrise de la Lance Niv. 4] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise des Arcs Niv. 5] [Arts martiaux Niv. 5 → 6] [Maîtrise des Haches Niv. 5] [Assassinat Niv. 2]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 2] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 2] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 2] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Magie unique : Restauration]

Générale :

[Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 3] [Domptage de Monstres Niv. 3][Crochetage Niv. 3][Vol à la tire Niv. 4][Intimidation Niv. 4][Torture Niv. 2][Mélange Niv 2] [Saut Niv. 4] [Technique d’Esclavage Niv 2]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 10 (augmentée)] [Saut Niv. 4] [Vision Nocturne Niv. 3] [Berseker Niv. 1] [Détection Niv. 6]

Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 3] [Clairvoyance Niv. — ] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (Inventaire)] [???] [???] [???]

Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial

Équipement : [Épée du roi gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita
Sexe : Femme
Âge : 16
Niveau : 9 → 17
Race : Humain (Humain d’un autre monde)
Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise des Masses Niv. 6 → 7] [Combat à mains nues Niv. 2 (nouveau)]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 3] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 3 → 5]

Générale :

Aucun

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 6 → 7] [Saut Niv. 3]

Pouvoir Spécial [Création de Magies]

Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [ Bâton magique]

Nom : Dora

Niveau : 7 → 15

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise des Masses Niv. 5] [Maîtrise du Bouclier Niv 3]

Magie :

[Magie Draconique Niv. 3]

Générale :

Aucun

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 6 → 9] [Vol Niv. 5] [Charge Niv. 5] [Hurlement Niv. 5] [Morsure Niv. 4] [Saut Niv. 3]

Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

Nom : Mio

Sexe : Féminin

Niveau : 9

Âge : 8

Race : humaine (réincarnée)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise des Arcs Niv. 7 (nouveau)] [Combat à mains nues Niv. 2 (nouveau)]

Magie :

Aucune

Générale :

[Domptage de Monstres Niv. 1 (nouveau)] [Crochetage Niv. 1 (nouveau)] [Cuisine Niv. 5] [Travaux ménagés Niv. 4]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 8 (nouveau)]

Titre : esclave criminelle, esclave de Jin

Équipement : Arc court féerique

Nom : Maria

Sexe : Féminin

Niveau : 13

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 5 → 7] [Maîtrise des Haches Niv. 1] [Combat à mains nues Niv. 2 → 3] [Maîtrise des Armes de Jet Niv. 1]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 3][Magie Blanche Niv. 5] [Magie de Restauration Niv. 3] [Magie de la Nature Niv. 3]

Générale :

[Domptage de Monstres Niv. 4][Mélange Niv. 1][Cuisine Niv. 1] [Travaux ménagers Niv. 1] [Bucheron Niv 1] [Chasse Niv 2] [Couture Niv 2] [Minage Niv 1] [Jugement Niv 3] [Forge Niv 2]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 5 → 10] [Régénération de la Vie Niv 5] [Régénération de la Mana Niv 5][Saut Niv 1] [Ambition Niv 5] [Recherche Niv 1] [Résistance Accrue Niv 2] [Yeux de l’Esprit Niv 4] [Résolution Niv 2]

Spéciale :

[Héros Niv 5]

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Épée à une main en fer

Pour les compétences se trouvant si dessous, considérez que tout le monde est au niveau 1. Dans le cas où la compétence est différente, elle sera affichée dans le statut de la personne.

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 1][Maîtrise des LancesNiv. 1][Maîtrise des MassesNiv. 1] [Combat à mains nues Niv. 1] [Maîtrise des Arcs 1] [Maîtrise des Boucliers 1]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie de Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie d’Éclair Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 1] [Magie de Restauration Niv. 1] [Magie Noire Niv 1]

Générale :

Aucun

Corporelle :

[Détection Niv 1]

***

Chapitre 15 : L’inconvénient du pouvoir spécial et la fin des rachats

Dans la salle, je vis à ce moment-là une belle jeune femme qui semblait avoir environ 20 ans. Mais son teint était malsain. Je ne pensais pas que ces derniers temps, elle avait eu suffisamment à manger.

« Je suis désolé de vous avoir fait attendre. Je m’appelle Jean. Êtes-vous venu pour un rachat ? » Avais-je parlé poliment, en utilisant mon faux nom.

Bien que j’avais prévu de quitter cette ville demain matin, je la quitterais plus tôt si je rencontrais quelqu’un qui fut arrogant. Actuellement, la seule raison pour laquelle nous étions encore dans cette ville était vis-à-vis des rachats. Et donc, si je n’aimais pas la personne que je rencontrerais, alors je quitterais cet endroit dès que possible.

« Merci pour votre courtoisie. Je m’appelle Lisa. » La femme nommée Lisa s’inclina poliment tout en disant ça.

Son comportement affichait de l’élégance, mais elle ne ressemblait pas du tout à une noble. De plus, elle n’avait pas de gardes du corps.

Après ça, elle continua à me parler. « Je voudrais vous racheter un anneau qui est semblable à celui-ci. Est-ce que vous l’auriez trouvé ? »

Elle me montra l’anneau sur son doigt. « Il s’agit de l’alliance de mon mari. Nous nous sommes mariés il y a un mois, mais il a été attaqué par le groupe des Loups Noirs quand il est allé à la capitale pour des affaires... Je veux retrouver au moins son anneau, car je voudrais le mettre dans sa tombe... »

Lugubre. C’était bien trop lugubre. Je savais que ce n’était pas une bonne histoire, car si ces voleurs l’avaient prise, il était peu probable que le propriétaire soit encore vivant. En plus des compétences et des trésors que j’avais reçus de ces voleurs, je ne m’attendais pas à avoir affaire à une histoire aussi déprimante. Ceci pourrait aussi être un mensonge...

Et Lisa semblait terriblement soucieuse, surtout étant donné qu’elle avait perdu son mari.

Arg ! Je me sentais comme si j’avais envie de commettre un suicide. Non non ! Je ne devais pas tenter d’échapper à la réalité.

« Je crois que je l’ai. Est-ce l’anneau de votre mari ? » Demandai-je.

J’avais récupéré un anneau depuis mon sac, masquant bien sûr le fait qu’il vienne de l’[Inventaire]. Il s’agissait d’un anneau ayant le même motif que son anneau. Je devais admettre qu’il avait un certain style.

« Oui. Sans aucun doute ! Combien pour lui ? Si c’est à peu près 1 million de pièces, je pourrais vous donner toutes mes économies et ensuite, je vendrais si c’est nécessaire d’autres objets de l’héritage afin d’obtenir l’intégralité de la somme. » Déclara-t-elle.

Au fait, cette bague ne valait pas plus de 200 000 pièces sur le marché. Peut-être parce que la personne en face d’elle était un aventurier, elle acceptait de payer bien plus.

Je pensais donc qu’il y avait une rumeur concernant la personne qui avait subjugué la bande du Loup Noir. Il semblerait que cette rumeur indiquait que j’allais augmenter les prix pour les personnes qui voulaient racheter des objets. Eh bien, c’est un fait. Je veux dire, c’est ma faute. Je suis désolé.

Je lui avais donc déclaré cela. « Non, l’argent ne m’est pas nécessaire. Une femme devrait avoir un souvenir de son mari. Madame de la guilde, y a-t-il un problème si je rends gratuitement l’anneau ? »

Pour l’instant, j’allais écouter la réponse. Et s’il y avait un problème, j’allais le lui vendre au plus bas prix possible.

La réceptionniste me répondit. « Non, il n’y a pas de problème. Il s’agit d’une situation classique... Je vérifierai votre histoire. Si c’est vrai, cette bague sera à vous. »

Je pourrais être trompé par l’histoire triste de Lisa, mais cette possibilité était faible puisque les anneaux correspondaient.

Anneau de mariage (Époux : Dollar et Lisa)

Anneau de mariage (Épouse : Lisa et Dollar)

Cette analyse était une preuve indéniable, alors j’avais donné à Lisa l’anneau.

« Merci. Merci beaucoup ! » (Lisa)

Lisa caressa l’anneau tout en pleurant. Si j’avais fait voir cette scène par les filles, leurs faveurs à mon regard augmenteraient énormément. Bon sang !

Lisa me remercia à plusieurs reprises avant de partir. J’allais moi aussi partir afin de rentrer à l’auberge. Ce n’était pas important dans cette situation, mais je devais attendre un peu afin de respecter les règlements. C’était un peu déprimant, car je n’avais pas pu l’aider vis-à-vis de son histoire. C’était peut-être différent de mon caractère habituel, mais c’était la meilleure des choses à faire.

*

« Bon retour, Maître. » (Mio)

Au moment où je retournai à l’auberge, Mio et Maria s’inclinèrent devant moi. Elles portaient toutes deux des tenues de femmes de chambre.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Pour être honnête, je ne déteste pas cette vue. Non, c’est sûr, je ne déteste pas ça.

« D’où viennent ces vêtements ? Est-ce que ce sont des vêtements achetés ce soir ? » (Jin)

Parce que j’étais celui qui avait mis les objets dans l’[Inventaire], ils n’avaient pas pu être achetés pendant la journée.

« Nous les avons achetés avec l’argent que nous avons eu en vendant les pierres de monstre. Mio-chan a dit. “Ils sont absolument nécessaires pour servir le maître”. » (Maria)

Sakura confirma avec un. « Oui, c’est nécessaire. Absolument nécessaire. »

Puis Maria expliqua. « La pierre de monstre du Roi Gobelin a été mise de côté, car les frais de nourriture et les frais de l’auberge étaient couverts en vendant juste quelques autres pierres de monstres. Parce que nous avons beaucoup d’argent excédentaire, nous avons acheté deux séries de vêtements de femmes de chambre, car Sakura-sama a dit que c’était correct, et Mio-chan m’a dit que Jin-sama serait à coup sûr ravi... »

Mio, bon travail ! Ce sont des vêtements de ménage normaux avec de longues jupes au lieu de mini-jupes, mais ça ne me dérange pas, car les deux types sont bien.

« Bien, ce sont des vêtements de travail, alors je ne ferais aucun reproche quant à votre achat, car après tout, nous avons des excédents d’argent. » (Jin)

Je devais le dire aussi calmement que possible. Je ne pouvais surtout pas montrer à quel point mon cœur était joyeux.

« Et en plus, de manière inattendue, la pierre du moine gobelin avait une valeur élevée. » (Maria)

Il s’agissait donc bel et bien d’un monstre rare. Je leur avais demandé de ne pas vendre la pierre du Roi, car elle pourrait attirer l’attention d’une personne hostile envers nous. Je comptais la vendre une fois que nous serions devenus des aventuriers.

« Hmmm... Qu’en pensez-vous ? Est-ce mignon ? » (Mio)

Mio tenait l’ourlet de sa jupe et tourna sur elle-même.

« Oui, c’est très mignon. » (Jin)

« Hehe ! » (Mio)

« Je vais aussi le faire ! » (Maria)

Maria essaya aussi de se tourner sur elle-même comme le faisait Mio, mais elle avait mis un peu trop de force dans son action, et c’était ainsi que sa jupe se souleva tellement que je pus ainsi voir sa culotte.

« Arrêtez ! ARRÊTEZ-VOUS ! Je peux voir votre culotte ! » (Jin)

« Ça ne me dérange nullement si vous, Jin-sama, vous pouvez la voir. En fait, cela ne me dérange pas du tout si vous voyiez tout ce que vous souhaitez. » (Maria)

À la suite de mon ordre, Maria cessa de se tourner sur elle-même, puis me déclara ça. Puis elle se colla contre moi. Je me mis alors à la tapoter sur le dessus de la tête.

« C’est bien... mais tant que nous serons dans ce pays, je ne pense pas que nous aurons le temps de le faire... » (Jin)

« D’accord. Alors à l’avenir... » (Maria)

Je ne retarderai pas trop cela, mais dans tous les cas, je ne le ferai pas dans ce pays.

« Ha oui ! C’est vrai. Car nous étions au cours d’une formation, j’ai baissé nos statistiques pour nos combats d’aujourd’hui. Mais à partir de demain, nous nous battrons avec notre plein potentiel. En conséquence, je remettais nos statuts à leur valeur normale à la fin de la journée. » (Jin)

« Le niveau de nos statistiques était donc réduit de moitié, mais nous étions encore en mesure de nous battre... » (Maria)

« C’est vrai. Nos niveaux actuels étaient même inférieurs à la moitié de nos niveaux de statistiques habituels. » (Mio)

Mio et Maria avaient raison. J’avais beaucoup réduit leurs statistiques et cela même lors du combat contre le Roi des Gobelins. Cependant, en comparaison de personnes normales, elles étaient encore très fortes.

Je devais maintenant ajuster les niveaux des statistiques pour tous les membres du groupe. Commençons par Sakura.

« Je peux facilement augmenter ou diminuer vos niveaux de statistiques avec ma capacité. Mais j’ai l’intention de vous permettre d’ajuster vos corps afin de les faire correspondre avec votre statut. » (Jin)

« Mais Jin-kun ne fera pas une telle chose, n’est-ce pas ? » Demanda Sakura.

Par ailleurs, je ne ferais jamais ce genre de chose. Même si je l’avais fait une fois, ce ne serait pas un problème si je ne le faisais plus après ça.

« Je n’ai pas de problèmes avec ça. Je suis d’accord de gérer mes propres capacités... » (Mio)

« Après tout, le Maître est si grand. » (Maria)

Je commençai à m’habituer à la flatterie de Maria. La suivante fut Maria à qui je fis retrouver son niveau normal.

« Ha... » (Jin)

Alors que je lui rendais ses statistiques, je le remarquai. Non, je le savais déjà, mais j’avais détourné le regard de triste vérité.

« Est-ce que quelque chose ne va pas ? » (Maria)

« Non. Est-ce que Maria pense qu’il y a quelque chose ? » (Jin)

« Est-ce quelque chose d’autre à propos de Maria-chan ? » Mio avait remarqué quelque chose, et me demanda donc.

« Oui. Les compétences de Maria ont beaucoup augmenté. Toutes ses capacités de combat ont été augmentées d’au moins cinq points. » (Jin)

« Wôw ! Quand J’ai entendu l’histoire du Maître, j’avais cru comprendre qu’il fallait au moins un mois pour une personne normale pour augmenter que d’un point... » (Mio)

Je m’étais alors demandé s’il s’agissait d’un effet de la compétence de Héros. Même si ce n’était pas un pouvoir spécial, c’était bel et bien une tricherie.

« Ceci semble être une preuve de la “Bonne Mémoire” de Maria. Pour acquérir ces diverses compétences, Maria a dû entreprendre de nombreux défis, n’est-ce pas ? » (Jin)

« D’accord. Alors, s’il vous plaît laissez-les-moi. » Demanda Maria avec un large sourire. Elle semblait être très heureuse de pouvoir m’être utile.

« Jin-kun, allez-vous bien ? Votre visage juste avant n’avait pas l’air très bien, alors... » (Sakura)

Sakura semblait aussi l’avoir remarqué. C’était vrai. Je pensais alors que c’était le bon moment d’en parler. Mon problème était lié à la dernière information dont je venais de parler.

« Je viens de le confirmer à l’instant. Je suis incapable de gagner le moindre point de compétences. » (Jin)

« Que voulez-vous dire ? Jin-sama est arrivé ici il y a quelques jours. Et depuis, vous n’avez reçu aucun point ? » (Maria)

Je suis sûr que j’aurais au moins eu un point si j’étais une personne normale. Cependant, je n’ai rien eu.

« C’est exact. Je viens de le confirmer avec mon pouvoir qui me permet de voir les statuts. Je n’ai pas gagné le moindre point de compétence. Je suppose donc qu’il s’agit là d’un inconvénient lié à mon pouvoir spécial... » (Jin)

Mes compagnons furent sans voix en entendant ce que je leur disais.

« Donc, pour le dire simplement, cela signifie-t-il que le Maître peut devenir plus fort qu’en prenant les compétences et statistiques des autres ? » (Mio)

« C’est bien ça. Et bien, je peux quand même augmenter ma puissance... malgré ce petit défaut. » (Jin)

Ce n’était donc pas vraiment un problème, mais j’étais clairement désappointé par ma situation actuelle, car je ne pourrais pas acquérir la moindre nouvelle compétence par moi-même.

« Jin-sama, ne vous inquiétez pas à ce propos. Si vous ne gagnez aucun point de compétence, alors vous n’aurez qu’à les prendre chez moi. Vous pouvez m’utiliser comme vous souhaitez aussi afin d’acquérir des points de compétences. » (Maria)

Maria était à nouveau disposée à tout me donner. Était-ce que mon expression était si inquiétante quand j’avais dit ça ?

« Mon pouvoir spécial ne peut pas être utilisé sans vous, Jin-kun, et votre pouvoir spécial a aussi un défaut compensable. Cependant, cela ne semble pas être une tricherie en elle-même. » (Sakura)

« Je suis d’accord. Sakura, vous avez besoin de moi, et moi, j’ai besoin de subordonné tel que Maria qui a la capacité d’apprendre rapidement, et cela afin que je puisse moi-même acquérir de la force. Donc c’est quelque chose qui ne me cause pas de soucis. » (Jin)

C’est vrai. Ce n’est pas un défaut fatal que je ne pouvais pas compenser. Il faut que je pense positivement.

« Je ne pense pas acheter plus d’esclaves dans ce pays. Je pensais augmenter notre groupe une fois que nous aurions atteint la frontière de ce pays. Comme je l’ai dit plus tôt, ma force dépend grandement de mes propres subordonnés. » (Jin)

« Si vous voulez plus de puissance offensive, pourquoi ne pas apprivoiser plus de monstres ? Même s’ils ne sont pas aussi forts que Dora-chan, ils pourraient quand même augmenter notre puissance. Et la compétence de domptage fait aussi partit des compétences liées à la compétence de Héros... » (Sakura)

Le domptage, c’est vrai. Sauf dans le cas de Dora, je ne l’ai pas utilisé sur d’autres monstres.

« C’est une bonne idée. À partir de maintenant, nous allons essayer de dompter des monstres. Comme le niveau de la compétence de Domptage est très important, je vais tout prendre. Maria, vous n’avez pas besoin du moindre point vu que le domptage fait déjà partit de votre compétence de Héros... » (Jin)

« He ! Mais... moi aussi, je voudrais dompter des monstres. » Mio devient triste alors qu’elle demanda ça. Elle semblait aussi vouloir le faire.

« Comme je suis la priorité absolue, je ne vous donnerais des points que quand j’en aurais en trop. » (Jin)

« D’accord... » Mio répondit, montrant clairement sa déception.

« C’est vrai. Je peux convertir les points des compétences de monstres que nous avons tuées et que je ne peux pas utiliser, et ainsi vous les donner. » (Jin)

« Vraiment ? Est-ce une promesse ? D’accord ! Je ferais de mon mieux ! » (Mio)

Mio semblait rassembler toute sa motivation avant de me dire ça. Je pouvais facilement convertir deux niveaux en un niveau. Et donc, monter une compétence du niveau 3 au 4 était assez facile.

Comme j’avais fini de redistribuer les statuts de tout le monde alors que nous parlions, nous avions décidé de dîner et de discuter des compétences avant de pouvoir arrêter pour cette journée.

Le matin suivant, je retournai à la guilde comme je l’avais promis. J’avais dit à la réceptionniste que je ne resterais ici que deux à trois jours afin d’être présent pour les rachats. Donc je voulais quitter cette ville dès que possible. Et je voulais quitter ce pays aussi rapidement que je pourrais le faire.

J’avais un peu de temps à perdre en attendant dans la guilde, alors je saluai la réceptionniste comme je le faisais d’habitude. J’étais venu seul aujourd’hui. Et cela surtout, car tous les autres étaient partis faire des achats en ce moment — Sakura avec Dora et Mio avec Maria. Elles étaient allées faire les achats de tout ce dont on avait besoin.

« Excusez-moi. Aujourd’hui, il y a quelqu’un d’autre qui veut vous racheter un objet. » (Réceptionniste)

Ho ! Est-ce la suite de ce qui s’est passé hier soir ? Où est-ce, car le groupe des Loups Noirs avait amassé une grande quantité de trésors ? Je ne sais pas encore tous les prix des différents objets qui se trouvaient dans le trésor des voleurs...

R : Pour un groupe normal de voleurs, il s’agit là d’une quantité très importante de trésors que vous avez trouvés.

Oh, Sensei ! Merci pour la réponse.

Hier soir, Lisa avait été une personne tout à fait correcte. Je ferais payer à ce genre de personnes le prix le plus faible, voir gratuitement, tout comme je l’avais fait hier avec Lisa.

Je me demande qui sera la personne qui était venue d’aujourd’hui...

« S’il vous plaît, veuillez aller à la salle de réception. » (Réceptionniste)

« D’accord. » (Jin)

« Excusez-moi, mais aujourd’hui, le demandeur est un noble. » Alors que je m’approchais de la porte, la réceptionniste me murmura cela.

Pourquoi l’a-t-elle dit ainsi ? Je comprends bien madame la réceptionniste. Il s’agit donc d’un ennemi.

« Trop lent ! Combien de temps avez-vous l’intention de faire attendre un noble tel que moi, Giriusu. » (Giriusu)

J’entendis la voix d’un vieil et gros homme alors que j’entrais dans la pièce. Il y avait aussi trois soldats avec un équipement complet qui attendait là, sans faire le moindre mouvement.

Encore une personne inutile !

En passant, j’étais arrivé ici dix minutes en avance, mais il se plaignait quand même. Et je ne comptais rester qu’une dizaine minute dans la guilde...

« Hmm ! Le temps d’un noble a une bien plus grande valeur que le temps d’un misérable aventurier... » (Giriusu)

Ho, je sais déjà ça, mais je n’ai nullement l’intention de lui vendre la moindre chose. Même s’il m’offre beaucoup d’argent, je ne lui vendrai rien. En y pensant, est-ce qu’il existe d’autres variantes de nobles ?

« Pff. J’ai gaspillé un précieux temps à convaincre cette personne... Alors, toi, donne-moi le Dragon à Plumes qui se trouvait dans la cache des Loups Noirs. C’est à moi. » (Giriusu)

Et ainsi, sa cible était Dora.

« Un dragon à plume ? Qu’est-ce que c’est ? » (Jin)

Pour le moment, j’allais jouer à l’idiot. Je ne devais lâcher aucune information avant de savoir quel genre de connexion il avait avec toute cette affaire. Lisa avait l’un des deux anneaux de la paire, et elle avait été capable de me faire une description détaillée de l’objet. Je ne voulais donner Dora à personne, sauf s’il s’agissait de son propriétaire originel.

« C’est inutile de tenter de me tromper. Je sais que la bande des Loups Noirs avait capturé un Dragon à Plumes. C’est à moi. Redonne le-moi et plus vite que ça ! » (Giriusu)

« Venez-vous bien de me dire que vous vouliez racheter le Dragon à Plumes, car il vous a été volé par les bandits ? » (Jin)

« Tais-toi ! Fais simplement ce que je dis ! » (Giriusu)

Peut-être que ce n’est pas vrai. En y pensant, j’avais entendu que les voleurs comptaient la vendre pour 10 millions de pièces. Je vois. Je vais devoir confirmer ça avec Dora.

{Dora. As-tu vécu dans une maison quelque part, avant que tu sois capturé par les voleurs ?}

Dora me répondit tout de suite. {Heu ! J’ai juste quitté ma maison, et juste après ça, j’ai été capturé par de méchantes personnes !}

Donc, comme je le pensais, c’était un mensonge. Et comme je ne voulais pas me séparer de Dora, tout ça n’était qu’une perte de temps.

« Je suis désolé, mais je n’ai aucune idée de ce dont vous me parlez. Si vous n’avez rien d’autre que vous voulez racheter, alors je vais y aller. » (Jin)

Alors que je déclarai que j’allais quitter les lieux, le visage du vieux noble devint rouge, et il commença à crier. « Comment pouvez-vous être si grossier !? Tuez-le immédiatement ! » (Giriusu)

La situation devint très rapidement dramatique, mais était-ce acceptable de laisser les choses aller si loin ? J’avais déjà vérifié les statuts des différents soldats à mon entrée.

Nom : Alfred

Niveau : 5

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 1]

Nom : Billy

Niveau : 3

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 1]

Nom : Charlie

Niveau : 3

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 1]

Trop faible ! Le soldat à l’arrière s’appelait aussi Alfred. Comme avec les voleurs, les premières lettres de leur prénom étaient aussi ABC. Il y avait beaucoup de répliques que je voudrais dire à ce sujet, mais j’avais simplement regardé la personne qui se nommait Giriusu.

Nom : Giriusu

Niveau : 1

Compétence : [Chance Niv. 1]

Ho ! Une compétence rare ! Est-ce que cette personne vivait en utilisant sa chance !? Mais là, il n’a pas eu de chance...

« Vous tous ! Allez-y ! » (Giriusu)

Tous les soldats avaient alors pointé leur lance vers moi. Mais des lances dans une salle de réception !? Après tout, la pièce n’était pas très large. Mais c’était vrai ! Ces soldats n’étaient là que pour le spectacle !

« Se battre dans la guilde est interdit ! » La réceptionniste déclara cela à l’instant propice.

« Tais-toi ! Je vais te faire taire avec de l’argent après que tout est fini. Alors, va-t’en ! » (Giriusu)

Charlie frappa avec sa lance, mais ce coup fut facile à éviter. La première attaque de ce combat finissait ainsi. Après tout, avoir la légitime défense était important.

« Madame la réceptionniste, qu’allez-vous faire dans une telle situation ? » Demandai-je.

Je devais le confirmer auprès d’elle. Et si elle ne disait rien pour arrêter ce combat... Alors après ça, cette ville sera... Fufu, Fufufu...

« Je ne peux pas faire grand-chose. Mais puisque j’ai été le témoin qu’il s’agissait des autres qui vous ont attaqué en premier, alors... pourriez-vous les neutraliser ? Oh ! S’il vous plaît, si possible, ne tuez pas Monsieur Giriusu. Cette personne est un noble. Et s’il vous plaît, ne tuez pas les soldats si cela vous est possible. Je vous laisse vous charger de ça. » Déclara la réceptionniste tout en restant très calme.

Je profitais pour vérifier son statut.

Nom : Anna

Niveau : 19

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 3] [Maîtrise des Épées Niv. 2] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Soins Niv 1]

Elle était beaucoup plus forte que les soldats. Et ses compétences étaient plutôt bien équilibrées.

De son point de vue, elle ne pouvait pas mettre la main à la pâte. Je pensais qu’il était bon que je n’aie pas besoin de la combattre alors que je quitterais ce pays.

« D’accord. Je vais d'abord m’occuper de ces soldats... » (Jin)

Un coup dans le ventre de Charlie. Un coup dans le ventre de Billy. Un coup dans le ventre d’Alfred. Voilà, fini.

Eh bien, c’est un peu décevant alors que je n’ai eu besoin d’utiliser aucune tactique.

« Q-Quoi ? Tous mes soldats ? Et avec uniquement un coup de poing... » (Giriusu)

Giriusu tomba sur le sol, incapable de se tenir debout devant ce spectacle.

Bien sûr, ils étaient tous morts. Et je n’allais pas manquer l’occasion de leur prendre leurs compétences et statistiques. Ceci avait donc fini par un cas classique de meurtres... ABC ! Je les avais tués dans le sens inverse de leur prénom.

« Le pouvoir de l’argent... Pour cela ? » (Jin)

« Haaa !, Hiiiiiii ! » (Giriusu)

Comme il n’arrivait pas à se lever, il se tourna sur lui même et rampa afin de fuir. Bien sûr, j’avais pris ses statistiques et compétences avant qu’il ne puisse réussir à partir. Une compétence rare venait donc d’être acquise.

« Incroyable. Avec un simple coup de poing, je ne savais pas du tout que vous étiez capable de faire ça. » (Anna)

Et bien, c’est après tout un coup de poing dans le ventre, donc c’est naturel que cela soit ainsi. Oh, je vois. Vous n’avez jamais imaginé que des soldats pourraient être tués d’un simple coup de poing dans le ventre. Pensez-vous que je me serais donné la peine de faire plus de mouvements que ça face à eux ?

« Et bien, je n’ai rien fait de plus que ça. » (Jin)

Je regardai alors les corps des trois soldats.

« La guilde va s’occuper du nettoyage de tout ça. » (Anna)

« Et si, cette personne n’en démord pas vis-à-vis de sa demande ? » (Jin)

Il était clair que ce n’était pas bon pour les rachats. Mais il était clairement trop tard pour le dire.

« Dans tous les cas, ce noble est devenu un criminel. Je n’aurais pas dû lui permettre de vous rencontrer. » (Anna)

Eh bien, le premier noble n’avait même pas mérité ça...

1re personne : Noble → arrogante.

2e personne : Veuve → déprimée.

3e personne : Noble → arrogant, gros.

En y regardant de près, seulement la première et la troisième personne étaient gênantes !

« Vraiment ? Hm, donc c’est réglé. À partir de maintenant, je refuse toute nouvelle requête de rachat, et je quitterais dès ce soir la ville. » (Jin)

Il était inutile de rester ici. Nous allions donc nous déplacer. Faisons ça maintenant.

« Ne prenez pas encore une telle décision si soudainement. » (Anna)

« Ce n’est nullement le cas. C’est simplement que j’avais déjà dit que je quitterais la ville si la situation devenait mauvaise ou déplaisante, ce qui est actuellement le cas. » (Jin)

La réceptionniste poussa un soupir. Eh bien, ce n’est que l’un des points négatifs résultant du fait que vous avez essayé de me cacher que l’autre partie était un noble.

« On ne peut rien y faire. Je n’ai aucun moyen de vous forcer à rester ici. Après tout, vous n’êtes là que par votre bonne volonté. » (Anna)

« Peut-être que vous ne le savez pas, mais la bonne volonté a des limites. » (Jin)

Et pour ma part, la bonne volonté qui me faisait rester ici avait disparu. Il n’y avait rien de bon dans ce pays et cela depuis le début. La seule oasis de gentillesse qui me venait à l’esprit était le commerçant du magasin d’armes.

« Heu... Compris. Je vais en parler au Chef de la Guilde. Même si cela n’a pas duré très longtemps, je vous remercie d’être resté. » (Anna)

« De rien. Je vais y aller. » Dis-je.

Je quittai après ça la guilde, et je pris contact avec tout le monde à l’aide de ma télépathie.

{Nous allons quitter la ville vu que le rachat s’est mal passé. Préparez-vous donc pour un départ.} Dis-je afin de leur donner mes nouveaux ordres.

{Compris. Nous passons de « préparation pour la prochaine bataille » à « préparation pour un voyage ». Enfin, je vais pouvoir vous démontrer mes compétences culinaires.} (Mio)

{Mais nous avons déjà payé pour le repas à l’auberge, alors nous devrions manger ici.} (Sakura)

{Dora veut manger de la viande.} (Dora)

{Jin-sama, tout le monde est en ce moment dans le magasin général. Allez-vous, vous aussi, venir ici ?} (Maria)

{Oui, j’arrive.} (Jin)

Tout le monde était en train de choisir dans le magasin général ce qu’ils avaient besoin d’acheter pour ce voyage. Tout au début, nous n’étions que deux lorsque nous avions atteint le premier village, et de plus notre argent était limité. Mais maintenant, nous étions plus nombreux et nous avions bien plus d’argent. Alors nous devions nous préparer avec soins.

Je dépensai une grosse somme afin d’acheter tout ce dont nous pourrions avoir besoin. Je n’avais pas à m’inquiéter du poids, car je stockais tout ça dans l’[Inventaire].

Et ainsi, après avoir mangé le dernier repas qui nous allions prendre dans cette ville, nous nous dirigeâmes vers la porte.

« Et bien... il est temps de faire nos adieux à cette ville. » (Jin)

« Maître, vous dites ça comme si vous étiez un scélérat... » (Mio)

Eh bien, c’est la faute de ce pays... Je n’ai pas commencé ce combat. À l’exception de ce qui s’est passé avec les voleurs.

Nous avions alors passé la porte de la ville. Alors que nous faisions ça, l’un des gardiens de la ville quitta son poste et se mit à courir vers l’intérieur de la ville. J’avais toujours pensé qu’il était interdit à un garde des portes de faire ça.

« Ha ! Que se passe-t-il dans sa tête ? » (garde)

Son collègue sembla très fâché. Bien que cela n’avait rien à voir avec nous, nous décidâmes d’augmenter le rythme de notre marche.

***

Seules les compétences qui ont évolué sont affichées si dessous.

Shindo Jin

Compétences modifiées :

[Domptage de Monstres Niv. 3 → 5]

Maria

Compétences modifiées :

[Domptage de Monstres Niv. 4 → 1]

Compétences de tout le monde :

[Chance Niv 1 (Nouveau)]

***

Chapitre 15.5 : À propos des Compétences

« Je voudrais entendre une explication détaillée sur ces lettres-là, et les compétences dont vous avez parlé au cours de la journée... » (Maria)

« D’accord. Je vais commencer avec la première lettre. » (Mio)

***

« Que se passe-t-il avec vous deux ? » (Jin)

« Oh, Jin-sama. Je demandais juste à propos des lettres et des compétences. » (Maria)

« Est-ce donc à propos de ce dont nous parlions aujourd’hui ? Est-ce normal que vous soyez capable de vous souvenir des lettres ? » (Jin)

« Oui, Maria-chan est vraiment fantastique. Sa capacité d’apprentissage n’est pas du tout normale. » (Mio)

« Non, c’est juste parce que Mio est une bonne enseignante. » (Maria)

« Haha ! Merci. C’est vrai. Le Maître sait beaucoup de choses concernant les compétences. Alors, écoutons l’explication du Maître. » (Mio)

« M-Mio-chan. Ce n’est pas correct de faire ça... Jin-sama, je suis désolée. Vous n’avez nullement besoin de faire ça... » (Maria)

« Et bien, ça ne me dérange nullement. C’est vrai que je pourrais prendre cette occasion afin de vous expliquer beaucoup de choses sur les compétences, et vous faire ainsi mieux comprendre. Sakura et Dora, vous aussi venez ici. » (Jin)

« Que se passe-t-il ? » (Sakura)

{Quoi ?} (Dora)

« Comme je vais faire une explication sur les compétences, alors vous deux, vous devriez aussi m’écouter. » (Jin)

« Compris. Comme nous étions pressés lorsque vous me l’avez expliqué la première fois, je devrais cette fois-ci mieux comprendre avec cette nouvelle explication. » (Sakura)

{Dora ne comprend rien.} (Dora)

« Dora, c’est correct si tu restes là. » (Jin)

{Compris. Dans ce cas, je vais rester ici.} (Dora)

——— Qu’est-ce que c’est qu’une compétence ? ———

« Tout d’abord, vous pourriez penser que les compétences sont quelque chose telle une force mystérieuse qui corrige le mouvement du propriétaire. » (Jin)

« Corrige... ? N’est-ce pas une manière d’exprimer la capacité d’une personne avec des chiffres ? » (Sakura)

« Je l’ai simplement expliqué d'une manière qui soit compréhensible, mais la vérité est légèrement différente. Seule une personne ayant du talent peut avoir des compétences. » (Jin)

« Talent ? Mes compétences sont justes... » (Maria)

« Tout à fait. Maria est très talentueuse. Soit dit en passant, si vous avez une profession, cela ne signifie pas que vous aurez automatiquement les compétences liées à cette profession. Par exemple, un forgeron pourrait ne pas avoir la compétence de [forge]. Bien sûr, c’est bien mieux de le devenir si vous avez accès à la compétence de [forge]. » (Jin)

« Mais en raison des compétences, nous devenons plus habiles. Mais est-ce que cela signifie que nous sommes meilleurs uniquement en raison des compétences... ? » (Mio)

« Je ne pense pas que vous devriez trop y réfléchir, car dans tous les cas, je peux transférer les compétences. » (Jin)

« C’est vrai. Avoir la possibilité d’apprendre les compétences acquises par un autre est vraiment une chance inespérée. » (Sakura)

« Et quant à moi, je ne peux pas apprendre la moindre compétence... » (Jin)

« Mais c’est parce que vous, Jin-sama, vous avez un pouvoir si fantastique ... » (Maria)

« ... Merci de vouloir me remonter le moral. » (Jin)

——— Niveau de compétence ———

« Et bien, retournons à notre sujet principal. Le niveau de compétence va de 1 à 10. Un débutant possède une compétence de 1. » (Jin)

« Jin-kun, vous n’avez besoin que de mettre un seul point pour avoir la compétence au niveau d’un débutant. Donc dans tous les cas, c’est vraiment génial. » (Sakura)

« Oui, c’est vrai. Mais revenons à l’acquisition de nouvelles compétences. Il semblerait que vous deviez faire beaucoup d’efforts pour simplement acquérir un seul point de compétence. » (Jin)

« J’ai cessé de le faire alors que j’étais en plein milieu de ça, mais j’ai quand même eu beaucoup de compétences. » (Maria)

« C’est que vous êtes vraiment incroyable. Vous pouvez acquérir le premier point très facilement. Et même après, cela reste très facile. » (Jin)

« Je ne veux pas vous entendre dire ça. » (Mio)

« De notre point de vue, le niveau 4 est un bon niveau, et le niveau 7 est considéré comme celui d’un maître. » (Jin)

« Point de vue ? » (Mio)

« Pour le dire plus simplement, pour le point de vue des personnes venant d’un autre monde. Pour le dire sous une forme plus japonaise, je parle au niveau des compétences moyennes de la nation. » (Jin)

« Mais Jin-sama et moi avons une compétence de [Renforcement Corporel] au niveau 10... » (Maria)

« C’est totalement surhumain. » (Mio)

« Et bien, il ne s’agit là que d’un critère. Car après tout, le [Renforcement Corporel] augmente simplement avec la montée des statistiques corporelles. » (Jin)

« Je pense que nous sommes déjà surhumaines si nous regardons du côté de nos statistiques... » (Sakura)

« ... » (Jin)

« Et bien, c’est vrai. » (Mio)

——— Type de compétence : Maîtrise Martiale ———

« Nous allons maintenant parler des quatre grandes familles de compétences. Les compétences martiales, les compétences liées à la magie, les compétences générales et les compétences corporelles ainsi que les hors catégories qui forme une 5e branche. » (Jin)

« Qui a divisé cela ainsi ? » (Sakura)

« Il s’agit de mon pouvoir qui permet de voir les statuts. C’est une option que j’avais depuis le début, mais dont je ne comprenais pas l'utilité. » (Jin)

« Alors il n’y a aucun doute à avoir. Mais pourriez-vous nous expliquer chacun d’eux ? » (Mio)

« D’accord. Les premiers sont les Maîtrises martiales. Il s’agit de toutes les compétences du genre Maîtrise à l’Épée, à la lance... » (Jin)

« Ils correspondent harmonieusement avec ce dont on a parlé juste avant sur les niveaux de compétences. » (Mio)

« Cependant, il y a un petit problème inattendu les concernant ? » (Jin)

« Problème ? Qu’est-ce que c’est ? » (Maria)

« Et bien, prenons par exemple le Katana, il est inclus dans la [Maîtrise des Épées]. Et toutes les armes de jet sont inclus dans la [Maîtrise des Armes de Jet]. Mais les armes avec longs manches ne font pas partie de la [Maîtrise des Masses]. » (Jin)

« Mais la compétence correspond bien avec le genre de mouvement nécessaire, n’est-ce pas ? Alors pourquoi ? » (Maria)

« C’est vrai. Eh bien, ce n’est pas un problème lorsque cette compétence correspond à ce que nous avons en mémoire. » (Jin)

« À part ça, le Katana existe aussi ici ! Une des armes si romantiques de Tanaka. Arg. Si mon corps grandissait un peu, alors je voudrais utiliser un Katana ! » (Mio)

« A-t-elle dit Tanaka ? Est-ce que j’ai bien entendu ? » (Jin)

——— Type de compétence : Magie ———

« Le suivant concerne la magie. Ceux-ci sont totalement différents des compétences martiales, et ils ne peuvent pas être utilisés si vous n’avez pas cette compétence. » (Jin)

« Donc cela veut dire que tous ceux qui peuvent l’utiliser auront ce genre de compétences. » (Sakura)

« C’est exact. Il existe six éléments de base. Le feu, l’eau, le vent, la terre, la glace et les éclairs. Après ça, il existe la magie blanche et la magie noire qui sont en dehors de ces six éléments et qui ne sont donc pas inclus avec. Cependant, on peut aussi dire qu’il existe huit éléments de base. » (Jin)

« Mais c’est quoi la différence. » (Sakura)

« Cela concerne la nature de la magie elle-même. Mais il semblerait qu’il soit très difficile d’apprendre la magie sainte ou noire lorsque vous avez déjà l’une des six autres magies. Mais l’inverse est aussi vrai, mais je ne peux pas encore tout expliquer en détail... » (Jin)

« Mais, Jin-sama... » (Maria)

« Maria-chan, calme-toi. » (Mio)

« Ho, d’accord. » (Maria)

« Il existe aussi de nombreuses compétences dans cette catégorie. » (Jin)

{Et n’oubliez pas la [Magie Draconique].} (Dora)

« C’est vrai. Il existe d’autres formes de magie, et la Magie Draconique en est un bon exemple. Mais il s’agit là d’une compétence raciale. Comme [Séparation] que je ne peux pas utiliser. » (Jin)

« Maître, séparation ? » (Mio)

« Ho, c’est juste une vieille histoire... » (Jin)

——— Type de compétence : Général ———

« Le point suivant concerne les compétences générales. Cette catégorie regroupe les compétences d’artisanats et ce qui n’est pas dans la magie et dans les compétences martiales. » (Jin)

« Fabrication de potions, d’équipements ? » (Mio)

« Non, je n’ai pas vraiment prévu de faire ce genre de chose du moins, pour le moment. » (Jin)

« Dommage ! » (Mio)

« C’est parce que vous voudriez faire du poison ? » (Jin)

« Non, non... » Déclara Mio avant de se mettre à pleurer.

« Cela comprend le [Domptage de Monstre], la [Cuisine], la [forge]. Le niveau de la compétence nous permet de le faire plus facilement. » (Jin)

« Heu, est-ce que vous ignorez à l'heure actuelle Mio-chan ? » (Sakura)

« Elle ira mieux si je lui flatte la tête. Allez, Mio, venez ici. » Déclara Jin avant de flatter la tête de Mio.

Mio cessa alors de pleurer. Mais Dora arriva elle aussi afin de recevoir le même traitement.

Jin se mit alors à caresser Dora avant de déclarer. « Bon ! Bon ! Lorsque le nombre de subordonnés aura bien augmenté, je pensais également démarrer une production d’objets, car juste le fait d’avoir la compétence ne suffit pas, et de plus, je n’ai pas assez de points de compétences en réserves afin de pouvoir faire quelque chose de ce côté-là. » (Jin)

« Mes chances d’être utile augmentent... » (Maria)

——— Type de compétence : Corporel ———

« Le suivant concerne les compétences corporelles. Ils sont centrés sur les attributs physiques, avec notre favori qui est le [Renforcement Corporel]. » (Jin)

« Je vous en suis redevable. » (Maria)

« Après tout, cela ne se limite pas qu’à notre capacité à mouvoir notre corps. » (Sakura)

« C’est là où se situent les compétences renforçant le corps. Ceci inclus la [Régénération de Vie] qui augmente notre guérison naturelle, ainsi que la [Vision Nocturne] qui augmente notre vue. » (Jin)

« Ceci ressemble vraiment à des compétences passives des jeux vidéos qui ont un effet dans la vie courante. » (Mio)

« C’est aussi là que nous avons les compétences de monstres telles que [Morsure], [Attaque empoisonnée] et autres. Il s’agit toujours de compétences que les humains ne peuvent pas utiliser... » (Jin)

{Mais Dora à son [Vol].} (Dora)

« C’est parce que le [Vol] est une compétence que seule toi, Dora, peux utiliser. Et c’est la raison pourquoi elle est déjà à 7. » (Jin)

{C’est comme si je régnais sur les cieux.} (Dora)

« Mais tu ne peux pas le faire sous ta forme humaine. » (Jin)

{Je peux...} (Dora)

« !? » (Jin)

——— Type de compétence : Autre ———

« Et la dernière catégorie concerne les compétences “autres”. » (Jin)

« Ce n’est pas clair du tout ! » (Sakura)

« Je suis d’accord. C’est ce que je ressens vis-à-vis de cette catégorie... » (Jin)

« J’ai le sentiment que quelque chose de gênant sera présent dans cette catégorie. » (Mio)

« Je le pense aussi. C’est là où nous trouvons la compétence de [Scellage] ainsi que celle de [Héros]. » (Jin)

« Il ne s'agit pas des compétences de Maria-chan...? » (Mio)

« Je suis désolé de vous causer des problèmes... » (Maria)

« C’est juste qu’elles sont difficiles à classifier. Comme j’arrive difficilement à trouver quelque chose de valable, je n’ai d’autre choix que d’utiliser le terme “Autre”. » (Jin)

« Mais après tout, cela reste quelque chose de très rare. » (Mio)

« C’est vrai. Il n’y a que des compétences rares ou uniques qui se retrouvent là. » (Jin)

« Je pense que j’ai entendu quelque chose de vraiment merveilleux. » (Mio)

« C’est vrai. Il ne s’agit pas de pouvoir spécial, mais elles ont quand même une grande influence sur la personne. » (Jin)

——————————-

« Je suppose que nous avons terminé avec la discussion sur les niveaux de compétences ainsi que leurs catégories. La prochaine fois, on parlera plus en détail des compétences elles-mêmes. » (Jin)

« D’accord. Merci beaucoup. » (Maria)

« C’était beaucoup plus complexe que la dernière fois qu’on en a parlé. » (Sakura)

« Pas vraiment. C’est très fréquent dans les jeux dès lors qu’on s’habitue à eux. » (Jin)

« Je suis surexcitée. » (Mio)

« Mio-chan. Pourrais-tu me parler plus tard à propos des [Jeux]. » (Maria)

« Heu... » (Mio)

{Je suis fatiguée...} (Dora)

« Comme le dit Dora, il est temps d’aller dormir. » (Jin)

« Hé Maître ! Puis-je dormir aujourd’hui avec Dora-chan... ? » (Mio)

« Pas question ! Dora est à moi aujourd’hui. J’utiliserai si c’est nécessaire mes privilèges en tant que maître pour la laisser dormir avec moi tous les deux jours. Pour les autres jours, il vous faut effectuer une rotation afin de savoir qui l’aura. » (Jin)

« Arg !! C’est vraiment injuste Maître... On ne peut rien faire face à ça. Sakura-sama, Maria-chan ! Nous devons décider de l’ordre pour cette rotation ! » (Mio)

« Il s’agit là d’un combat que je ne dois absolument pas perdre... » (Sakura)

« Je ne suis pas... » (Maria)

« C’est trop tard. » (Jin)

***

Chapitre Extra 1 : La situation de Maria

Je m’appelle Maria, et je suis une esclave.

J’ai été placé dans la salle avec les esclaves criminelles et les esclaves trop violents. Le marchand d’esclaves ne présente jamais à ses clients des esclaves qui se trouvent ici.

Personne ne veut acheter un esclave qui est dans cette pièce, à l’exception bien sûr des personnes ayant des goûts douteux.

Mais dans tous les cas, je suis une esclave ayant été sérieusement blessée. J’ai perdu l’un de mes yeux. Je n’ai plus de main droite, et presque tout mon corps, en incluant mon visage présente de sérieuses blessures. Avant ça, j’avais une belle apparence, mais aujourd’hui, je n’oserais même pas regarder ma propre ombre.

Laissez-moi vous parler de mon histoire.

*

Je suis née et ai grandi dans un petit village dans la zone est du Royaume d’Érudia. La plupart des habitants de ce village étaient des demi-humains, aussi appelés homme-bête. La situation de ces hommes-bêtes dans le pays n’était vraiment pas bonne. De plus, mon village était très pauvre.

J’ai vécu dans ce village jusqu’à mes 11 ans. Cependant, l’hiver dernier fut plus dur que prévu et la récolte fut mauvaise. Il n’y avait pas eu assez de nourriture pour tous.

Afin de diminuer le nombre de bouches à nourrir, beaucoup d’enfants furent vendus à un vendeur d’esclaves qui venait souvent dans le village. Il s’agissait d’un destin meilleur que de mourir de faim.

Pour ma part, j’étais une enfant qui ne savait rien faire. Je n’avais aucun talent dans ces compétences : Chasse, Cuisine, Couture, Ménage, Minage, Forge ou toute autre chose, et cela, peu importe ce que c’était.

J’avais été envoyée vers une grande ville dans un chariot vacillant.

Nous nous étions alors arrêtés dans un village se trouvant le long de notre route. Et là, une belle esclave du genre Grande-Sœur arriva dans le chariot. Elle semblait être une esclave appartenant à une personne riche, mais comme son maître était mort, sa propriété était passée du père au fils.

Cette esclave était dans sa vingtaine (avec des manières étranges de parler), mais elle m’avait appris diverses choses en tant qu’esclave expérimentée. De la même manière, elle m’avait appris au niveau du ton, et surtout à propos du service embarrassant. Je dois vraiment remercier cette femme.

Je n’avais pas souvent reçu de bon traitement, surtout à chaque fois que je montrai mes défauts. De plus, les hommes-bêtes étaient toujours regardés avec dédains. Elle m’avait donc appris à flatter tout le monde, à ne jamais résister, et aussi sur le fait que si je faisais tout ça, je serais bien traitée. Comme je détestai avoir faim, je voulais avoir un bon traitement, même si je devais flatter les autres et accepter de faire n’importe quoi, même les choses les plus embarrassantes.

Alors que nous approchions du village suivant, un marchand cria avec désespoir. « Des monstres ! Un groupe de loups tranchants ! »

La plupart des monstres n’apparaissaient jamais près de la route, mais un gobelin pouvait le faire. La meute de loups était supposée ne jamais venir. Un garde du corps et le marchand étaient bien assez pour ce qui apparaissait normalement. Ils avaient des compétences, mais ils ne s’attendaient à rien d’autre qu’un gobelin.

Aussi bien, l’esclave plus âgée et moi avions eu peur. C’était tout à fait naturel. Seules les personnes entraînées pouvaient se battre contre des monstres. Même le plus faible d’entre eux était suffisant pour infliger de la peur à des personnes telles que moi. Il n’y avait que trois loups. Même si trois étaient faibles pour être appelé une meute, c’était déjà bien assez pour nous effrayer.

Les gardes se battirent contre les loups. Mais notre groupe était désavantagé, car s’ils perdaient, il n’y aurait plus personne pour défendre le chariot.

« Viens ici ! » (marchand d’esclaves)

Le marchand d’esclaves avait clairement saisi la situation, et il m’avait saisi avec force.

J’avais été poussée en dehors du chariot, puis j’avais été envoyée vers les loups sans savoir ce que je devais faire. L’un des loups me remarqua avant de m’attaquer.

Effrayant !

Le loup avait déchiré mon visage et avait mordu mon corps un peu partout. Puis, il avait arraché mon bras droit avant d’aller le manger un peu plus loin.

Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal ! Ça fait mal !

Ma tête était devenue d’un blanc pur. Je ne pouvais penser à rien. Je devais avoir perdu connaissance, car quand je revins à moi, j’étais allongé dans le chariot.

L’esclave plus âgée m’avait alors dit que les gardes avaient vaincu deux loups, et ils avaient pu faire fuir le loup qui mangeait mon bras. J’avais donc été utilisée en tant que leurre. Si l’on devait choisir entre l’autre esclave et moi, il était naturel que je sois celle qui fut choisie.

C’était parce que j’avais été considéré comme un article défectueux avant même d’avoir été vendue en tant qu’esclave. Le marchand d’esclaves devait prendre en compte des esclaves qui ne seraient pas vendus. Parce que j’avais été vendue par le village pour une faible somme d’argent, il n’aurait pas été étrange s’ils m’avaient laissée mourir là-bas.

J’étais arrivée au marché des esclaves de la ville — l’endroit où j’étais en ce moment. J’avais immédiatement été mise dans la même pièce que les esclaves criminels. Dès le début, ils n’avaient aucune intention de me vendre. Bien que de la nourriture m’ait été donnée, ce n’était évidemment pas assez. Il n’y avait aucune différence entre ici et le village, sauf qu’il pourrait même y en avoir moins ici que dans mon ancien village.

Je m’étais vite rendu compte qu’ils n’avaient aucune intention de me garder en vie. J’avais dès lors été submergée par le désespoir, les regrets et le ressentiment. Je criais depuis le fond de mon cœur, mais ma voix ne sortait pas du tout... Et puis, j’avais supplié. J’avais demandé à quelqu’un de m’aider : « Je vais écouter tout ce que vous me direz. Je vous donnerai tout. Donc, quelqu’un, s’il vous plaît, aidez-moi. » Mais bien sûr, rien n’avait changé.

Je m’étais alors calmée et j’avais commencé à y réfléchir. Je n’avais dès lors rien d’autre à faire que de ressentir du désespoir et d’abandonner.

Personne ne m’achèterait. Je ne pensais pas que les personnes avec de mauvaises passions achèteraient une personne telle que moi qui avait été déchiquetée de partout, alors même que je le supplierai. Bien sûr, je serais à coup sûr jetée après usage et j’en mourrai sûrement.

Mon œil restant était encore ouvert, mais il n’y avait plus d’espoir dedans.

J’avais entendu quelqu’un entrer. Est-ce qu’il apportait de la nourriture ? Non, c’était encore trop tôt pour ça. Apparemment, un client était venu... Une personne étrange. Un homme.

Il nous avait été interdit de faire une promotion de notre personne. Ce n’était pas du tout une bonne situation, et donc il était peu probable que je puisse informer le client par moi-même. L’esclave criminelle qui était arrivée récemment avait essayé de parler avec le client. Les deux (le client et cette fille) avaient des cheveux noirs et des yeux noirs. Avaient-ils une relation quelconque entre eux ? Depuis que mes oreilles avaient été arrachées, je ne pouvais pas entendre aussi loin.

Ils avaient alors eu une conversation entre eux. Eh bien, je ne pensais pas que cela avait quelque chose à voir avec moi.

Ce client était alors revenu après quelques minutes. Avait-il acheté cette fille ?

Puis, le marchand d’esclaves arriva vers moi.

« Lève-toi. » (marchand d’esclaves)

Son subordonné m’avait pris la main et m’avait forcée à me lever. Avait-il pensé qu’il y avait quelque chose de mauvais en moi ?

« Tu viens d’être achetée. Alors nous allons essayer d’arranger un peu ton apparence. » (marchand d’esclaves)

Je n’avais pas compris ce qu’il avait dit. Est-ce que je viens d’être vendu ? Pourquoi ?

Cet homme qui était venu il y a quelque temps ne m’avait même pas regardé une seule fois. Il ne s’était même pas approché de moi. Cet étrange client semblait aimer les produits de mauvaise qualité. Dans tous les cas, cela m’avait permis de sortir de cette pièce. Je n’avais rien dit. Peut-être que c’était parce que j’étais déjà prête à perdre la vie.

J’étais désormais vêtue avec de meilleurs vêtements. J’avais ensuite été emmenée dans la pièce où l’homme attendait depuis un moment. Cette esclave criminelle était là aussi. Il y avait avec eux une fille bien habillée, et une fille plus jeune que l’esclave criminelle. Je me demandais quel genre de relation ils avaient. Était-ce aussi des esclaves ?

Si tel était le cas, alors peut-être que je pourrais m’attendre à un bon traitement ? Mais il n’y avait aucune raison de penser ainsi. J’avais encore un peu d’espoir. Cependant, ce ne serait certainement pas le cas.

Il avait alors créé la marque d’esclaves à l’aide du sang de cet homme. Ce n’était pas si douloureux, car tout mon corps me faisait déjà souffrir le martyre. Lorsque le processus de marquage avait pris fin, cet homme avait alors donné ces premiers ordres.

« Je vous ai acheté toutes les deux. Mon nom est Jin. Je vais vous emmener jusqu’à l’auberge où je vis actuellement. Une fois là-bas, je vous parlerais correctement. Mais jusque là, ne parlez pas. Il s’agit là de mon premier ordre. » (Jin)

Il semblait qu’il s’appelle Jin-sama. Je pense qu’il aimait les produits de mauvaise qualité. Je pensais alors que je serais utilisée plusieurs fois avant d’être jetée. Mais avant cela, j’espérais qu’il me laisserait manger quelque chose de bon...

Jin-sama m’avait emmené dans sa chambre d’hôtel. Je ne pouvais m’empêcher de me demander s’il allait le faire immédiatement. Peut-être que c’était le cas, car je pensais que j’allais bientôt mourir. Quoi qu’il en soit, il m’avait emmené dans une chambre. Les autres filles étaient également dans la même pièce.

Il y avait beaucoup de personnes présentes, y compris moi qui était déchiquetée de partout. Jin-sama pourrait tout à fait avoir un passe-temps inattendu...

Mais Jin-sama m’avait surpris en me déposant sur le sol, puis il avait commencé à parler avec cette esclave criminelle. Ils parlaient de personnes invoquées, mais je n’avais rien compris. Eh bien, je pensais que ça n’avait rien à voir avec moi. Puis, Jin-sama s’approcha de moi. Il semblerait qu’il allait me présenter. Mais je pensais que me présenter était inutile, car j’allais bientôt mourir...

« Comme la personne en question ne peut pas se présenter, alors je le ferais à sa place. Le nom de cette fille homme-bête est Maria. Son titre est “Héros des hommes-bêtes”. » (Jin)

« Hein ? »

« Guu !! »

Une voix incompréhensible était alors venue... Non, c’était plus un gémissement. Qu’est-ce qu’un héros ? Mais comment... comment savait-il que mon nom était Maria ? Je ne me rappelais pas d’avoir donné mon nom à une personne après avoir quitté mon village. Je ne savais pas du tout comment il le savait.

Jin-sama avait alors commencé à parler de quelque chose que je n’avais pas encore compris. Je ne connaissais rien sur la magie ni sur les titres.

Jin-sama m’avait simplement regardé et avait dit :

« Maria, je vais maintenant vous soigner. Je ne sais pas trop ce qui va se passer et, mais cela ne pourrait pas être pire que maintenant. Voulez-vous que je le fasse ? » (Jin)

Je n’avais rien compris de ce qu’il me disait. Je pensais que dans tous les cas, j’allais mourir. Cependant, il y avait une chose que je savais : il allait me guérir avec de la magie ! Je n’avais jamais entendu ce genre d’histoire avant. Je n’avais entendu qu’une seule fois parler d’une magie curative divine qui avait été faite par un Dieu et qui avait permis de restaurer des membres perdus. Mais c’était dans les contes de fées. Je ne m’attendais pas à ce jeune homme puisse faire un tel miracle.

Mais il m’avait dit que ce ne serait pas pire que ma situation actuelle. Je n’avais plus aucun espoir, mais je pensais qu’il pouvait au moins essayer de le faire.

J’avais donc hoché la tête.

« Compris. Je vais commencer maintenant l’incantation. » (Jin)

Jin-sama s’était placé devant moi et avait commencé à incanter un sort. Il lui avait fallu environ dix minutes avant qu’il ne le finisse... Je n’avais jamais entendu parler d’une magie qui devait être lancée pendant un temps si long.

« Restauration. » (Jin)

Une lumière se mit à m’envelopper tout le corps. Une lumière très confortable. J’étais comme si je me promenais au soleil lors d’un jour agréable et clair.

Quand la lumière disparut, je pouvais voir de nouveau avec mes deux yeux. Mon bras perdu avait aussi été restauré.

« Hein !? Je peux maintenant parler. Ma main est de nouveau là. Comment... J’étais sur le point de mourir... heu. » (Maria)

J’étais vraiment contente. L’espoir que j’avais perdu revenait d’un coup.

* pleure * * pleure *

J’avais commencé à pleurer misérablement. J’avais des larmes qui coulaient sans arrêt. J’étais restée ainsi pendant dix minutes.

C’est vrai. Avais-je alors pensé. Ce n’est pas le bon moment pour faire quelque chose comme pleurer.

Je m’étais alors agenouillé devant Jin-sama dès que j’avais commencé à penser correctement.

« Heu Maria. Pourquoi agissez-vous ainsi ? » (Jin)

Demanda Jin-sama. Mes larmes n’avaient pas encore arrêté, mais je sentais que je ne pouvais pas garder Jin-sama en attente. J’avais alors immédiatement répondu.

« Je le fais dans l’intention de vous montrer ma loyauté. » (Maria)

Étonnamment, les mots sortaient de ma bouche sans heurts. Il semblerait que mon souhait, celui que j’avais fait lorsque j’étais dans le marché aux esclaves, était devenu réalité. Alors j’avais prévu de donner tout ce que j’avais à la personne qui m’avait sauvée.

« Permettez-moi de dire quelque chose que je ne peux pas dire jusqu’à maintenant. Mon nom est Maria. Jin-sama. Je vous suis très reconnaissante pour votre aide. Permettez-moi de vous faire part de ma fidélité pour le restant de ma vie. » (Maria)

Envers la personne qui avait fait qu’une personne mourante telle que moi était revenue à un état normal, je lui consacrerai désormais ma vie. C’était ce que je voulais faire. Jin-sama était un dieu, et rien ne changera. Désormais, telle était ma foi.

Par ailleurs, la flatterie dont l’esclave grande sœur m’avait expliqué était désormais devenue inutile parce que tel était ma véritable intention. Je n’avais pas du tout besoin de flatteries.

Puis, Jin-sama me donna beaucoup de choses. Le meilleur d’entre elles était le [Lien d’engagement] parce qu’il me permettait d’être tout le temps connecté avec lui, et cela me faisait avoir un énorme sentiment de soulagement et de confiance.

Mais ce que je regrettais le plus, c’était de ne pas avoir encore eu la chance de lui donner ce service. Cependant, je ne pouvais pas y faire grand-chose vu que j’étais une « homme-bête ». Est-ce que mon charme n’était pas suffisant ? Je devais donc faire tout ce qui était nécessaire afin de répondre aux préférences de mon maître. Je travaillerais dur jusqu’au jour où il voudra de moi.

***

Chapitre 16 : Un Aventurier de Rang S et la Combinaison de Compétences

Nous avions passé les portes de la ville et marchions désormais le long de la route. La marche était correcte, mais ce serait mieux si nous avions un chariot. Je pensais à en trouver un lorsque nous arriverons à la prochaine ville.

Notre prochaine destination est Liraluke, la ville à la frontière du Royaume de Kasutaru (dirigé par une Reine). Cette ville était pile sur la frontière, de sorte que les cultures de deux pays se mélangeaient là-bas. Le tourisme n’était pas notre but, mais je voulais quand même la visiter.

Après avoir marché pendant trente minutes, la carte m’afficha un avertissement : "Une personne est en approche". Après avoir vérifié la carte, je découvris que c’était quelqu’un qui était monté sur un cheval. Étant donné que cette personne était un étranger, elle n’avait rien à voir avec nous.

« Une personne montée sur un cheval s’approche. Sortons du chemin, car cela pourrait être dangereux. » (Jin)

« Mais la cause des accidents est généralement lorsqu’on marche tout en regardant une carte... » (Sakura)

Ce cheval s’approcha alors que je parlais avec Sakura en nous trouvant au bord de la route.

J’avais pu confirmer que le cheval venait de derrière nous. La carte m’avait seulement dit qu’il s’agissait d’une personne à cheval, mais il y avait une personne inattendue se trouvant sur ce cheval. Au fur et à mesure qu’il s’approchait, il ralentissait, puis s’arrêta avant de descendre de son cheval et de s’incliner poliment devant nous.

« Désolé d’interrompre votre voyage. Pourriez-vous m’accorder un petit moment ? » (Sebastian)

C’était Sebastian, le majordome, qui était apparu devant nous.

Hum... Pourquoi le majordome de cette noble vient-il nous rejoindre à cheval ? Ce que je voulais dire, c’était que cette personne nous connaissait que depuis peu.

R : La carte affiche uniquement les noms et le statut réel. Les faux noms et prénoms ne seront pas répertoriés.

Je vois... J’ai entendu son nom de cette femme aux cheveux ondulés. Je n’avais pas vérifié son statut, mais son nom n’était pas affiché sur la carte... Cela signifiait que "Sebastian" était un faux nom.

À l’avenir, je vérifierai le statut autant que possible, de sorte que quelque chose comme ça ne se reproduise plus jamais. Et ainsi, je vérifiai le statut de Sebastian. Son vrai nom était Saladin tel qu’il était affiché plus tôt sur la carte.

Nom : Saladin

Sexe : Masculin

Niveau : 89

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 6] [Assassinat Niv. 5] [Maîtrise des Armes Secrètes Niv. 4] [Maîtrise de la Lance Niv. 3] [Arts martiaux Niv. 5] [Maîtrise des Armes de Jet Niv. 4] [Combat Monté Niv. 3]

Magie :

[Magie de Restauration Niv. 5] [Magie de Vie Niv. 4] [Magie d’Espace Niv. 3] [Aucune Incantation Niv. 3]

Générale :

[Jardinage Niv. 3] [Étiquette Niv. 6] [Majordome Niv. 6] [Cuisine Niv. 3] [Équitation Niv. 3]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 7] [Clignotement Niv. 7] [Régénération de Vie Niv. 7] [Saut Niv 4] [Détection de Présence Niv. 6] [Vision Nocturne Niv. 3] [Berserker Niv. 5] [Esprit Combattif Niv. 6]

Après tout, son vrai nom est Saladin. Non, ce n’était pas la question. Pourquoi est-il si fort ? Son niveau est élevé, et il a beaucoup de compétences que je n’ai pas encore vues auparavant. Et surtout, ses niveaux de compétences sont très élevés.

Mais alors que je pensais à ça, je m’étais dit que ce n’était pas du tout commun d’avoir de telle chose, même si la personne était un majordome. Même Maria, qui avait sa compétence [Héros] n’avait pas autant de compétence que lui. Cet homme était donc bien plus que ça. Il semblerait que soit, il soit assez talentueux, ou qu’il s’entraînait tous les jours. Il était tout simplement trop fort. Le problème était le suivant : pourquoi une personne aussi forte que lui nous poursuivait-elle ? Je supposais que cette femme était impliquée là-dedans.

« Pourquoi ? Avez-vous un problème au sujet du récent rachat ? Je vais devoir décliner, car cela prendra trop de temps, et nous devons voyager le plus rapidement possible. » (Jin)

Je n’avais aucune rancune envers ce vieil homme, mais je ne pouvais pas agir amicalement avec lui, surtout quand je pensais à l’autre personne préoccupante. Je pensais déjà aux pires cas possible et décidai donc de prévenir tout le monde avec la télépathie.

{Cette personne est le majordome du premier noble qui nous a fait un rachat. Je ne peux pas dire que notre relation est bonne. Si le pire devait arriver, il faudra peut-être le combattre. Veuillez commencer par vérifier son statut pour être au courant de ce qu’il sait faire.} (Jin)

{Compris. Nous sommes prêts pour le combat chaque fois que Jin-sama nous donne la permission.} (Maria)

{Wôw, qu’est-ce que c’est ? Même les majordomes fictifs ne sont pas aussi forts que ce vieil homme.} (Sakura)

J’avais l’impression qu’il ne correspondait pas au modèle, mais quand j’analysais avec calme ses compétences, je compris d’où venait sa force. Cette femme pensait que nous étions des aventuriers (en fait, nous ne le sommes pas.) Et avait amené ce majordome avec elle. Dès le départ, il avait été son escorte. Et à propos des escortes du troisième noble ? Ils n’étaient pas des gardes, mais plutôt des boucliers de viande.

« Oui, mais ce n’est nullement lié à une demande de rachat. Et bien ! Ceci ne vous prendra qu’une dizaine de minutes. Par tous les moyens, je pense que chacun d’entre vous pourra repartir ensemble. » (Sebastian)

Pensons-y un peu. Se pourrait-il que nous ayons une chance de nous battre face à ce vieil homme ? Il y avait une chance que la noble aurait pu ordonner à ce vieil homme de nous tuer.

Puis-je gagner dans une bataille contre ce vieil homme ? Hmm... Je pense que je le peux. Mon statut total est considérablement élevé.

Existe-t-il une garantie que nous serions tous en sécurité et de pouvoir gagner par la même occasion ? Hum... Non, il n’y avait pas. Si je distribuais les statistiques à tous les membres du groupe, elles seraient justes au même niveau que ce vieil homme. Mais le problème était vis-à-vis de Sakura et Mio, qui n’étaient pas bonnes en ce qui concernait le combat au corps à corps.

Comme il n’était pas sage dans notre situation actuelle de nous battre face à ce vieil homme, je décidai de lui parler pendant un moment.

« Compris. Quel genre d’affaires vous oblige à me poursuivre avec votre cheval ? » (Jin)

Sebastian répondit sans aucun changement dans son expression. « C’est vrai. Mademoiselle voudrait à nouveau vous voir pour vous parler. »

Était-ce uniquement que cette femme voulait me rencontrer ? Je ne comprendrais pas ce qu’il voulait dire par là. Il n’y avait probablement pas de bonne raison pour moi de la rencontrer, sauf, peut-être, pour une négociation. C’était tout de même très désagréable même s’il s’agissait de cette raison. Alors, déclinons rapidement tout.

« N’avez-vous pas dit que cela ne prendrait pas plus de dix minutes ? N’avez-vous pas dit que vous vouliez que je retourne en ville ? Et comme je l’ai déjà dit, je suis pressé. » (Jin)

Son expression ne changea pas du tout après avoir entendu mes mots si sévères. Je pensais avec son statut, tout cela allait finir par une scène sanglante. Sa volonté était aussi importante, car il n’avait pas fléchi même après avoir entendu mes mots.

« Quand on y pense, nous vous sommes redevables depuis l’instant où nous avons procédé au rachat. Mademoiselle peut enfin reprendre son affaire après avoir reçu ce poignard. » (Sebastian)

Sebastian changea soudainement de sujet de discussion. C’était à propos de son affaire... Je suis certain que la femme aux cheveux ondulés en avait également parlé. Mais pourquoi l’évoquer maintenant ?

« N’est-ce pas correct ? Pourquoi m’avez-vous parlé de ça ? » (Jin)

« Oui, mais vous n’avez pas besoin de vous en inquiéter. Je l’ai dit, car cela vous concerne aussi. Une affaire a été refusée parce qu’ils ne veulent pas faire face à un idiot dont le trésor familial a été volé par des voleurs. » (Sebastian)

Je ne savais pas de quel type d’affaire dont il parlait, mais selon ce qu’il avait dit, cette bourde avait mis fin à l’affaire. Je ressentis alors brusquement que quelque chose n’allait pas au sujet de cette conversation.

Pendant tout ce temps, Sebastian avait parlé avec sourire sur son visage.

« Ah, mais ne vous méprenez pas. Je n’ai pas l’intention d’exposer le fait que vous avez des objets volés. Car après tout, la communauté des nobles est un repaire de voleurs. L’information semble avoir fui d’un autre endroit quand il a été volé. » (Sebastian)

Qu’est-ce que voulait Sébastien après avoir ainsi changé de sujet ? Était-ce qu’il voulait me dire que la situation actuelle de cette femme était mauvaise afin que je sois sympathique avec elle, m’incitant ainsi à revenir en ville ? Non, je ne ressentais aucune sympathie envers eux...

« Et c’est la raison pour laquelle, Mademoiselle est devenue fâchée ou triste... ses émotions sont devenues instables. Et puis, elle m’a ordonné de “tuer l’aventurier qui a apporté le poignard.” » (Sebastian)

C’était totalement différent ! Sebastian était un assassin qui avait été envoyé afin de nous tuer ! Eh bien, c’est bien comme je m’y attendais. Parce que je prenais de grands airs, tu pensais que c’était différent, n’est-ce pas ?

« En bref, elle devait décharger sa colère. Je ne pouvais rien faire au groupe des “Loups noirs” qui ont volé l’héritage de la famille, car après tout, il a été détruit. Donc finalement, vous êtes le seul groupe sur qui elle peut décharger sa colère. Je ne veux pas faire cela, mais je ne peux pas refuser la demande de Mademoiselle alors qu’elle pleurait à chaudes larmes. » (Sebastian)

C’était vraiment une raison stupide. Était-ce vraiment la raison pour laquelle elle avait fait de cette puissante personne mon adversaire ? Je n’avais plus besoin d’être poli plus longtemps. L’étiquette était inutile face à un assassin.

« Je ne peux pas vous tuer dans cette ville. J’ai donc promis de donner de l’argent à l’un des gardes de la porte afin de me prévenir quand vous aurez quitté la ville. » (Sebastian)

Ho ! Le garde qui s’était absenté. Était-ce lui qu’il avait fait quelque chose du genre ? Je pensais que j’avais besoin de faire des représailles en réponse à son acte.

« Et si cette conversation se termine en dix minutes, alors cela veut dire que cette femme ne veut pas me voir ? » (Jin)

Sebastian haussa la voix comme s’il était étonné par mes paroles.

« Non pas du tout. Si je deviens sérieux, le combat se terminera en cinq minutes. Oh, et ce que Mademoiselle veut voir n’est que votre tête. » (Sebastian)

Vous pourriez dire que... n’est-ce pas fou pour un assassin de prendre seulement... une tête ? Mais d’un autre côté, je ne veux pas mourir. Alors je ne peux être satisfait par cette blague de mauvais goût.

« Pendant combien de temps avez-vous effectué votre travail avant de devenir majordome ? » (Jin)

Après que Sebastian ait entendu ma question, il répondit en prenant un ton plus doux.

« À l’origine, j’étais quelque chose comme un assassin. J’étais un aventurier avec un surnom, le “Dieu de la Mort”. J’ai souvent fait des attaques-surprises depuis l’ombre. Eh bien, c’est quand j’étais jeune. » (Sebastian)

Que s’était-il passé ? Pourquoi un aventurier était-il devenu un majordome ? J’étais curieux, mais je ne pourrais probablement pas maintenant en savoir plus à ce sujet.

« Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas l’intention de prendre beaucoup de votre temps. Je ne peux pas me détourner trop longtemps de Mademoiselle qui est émotionnellement devenue instable. Je dois donc en terminer le plus rapidement possible. » (Sebastian)

« Non merci. Retournez juste auprès d’elle. Après tout, je suppose que cela ne sert à rien de négocier. » (Jin)

Je dégainais mon arme et pris position, tout comme mes amis.

« Oui, mais je suis un ancien aventurier de Rang S. Je ne manquerai donc pas à mon devoir. » (Sebastian)

Un aventurier de Rang S ? Il était l’un des meilleurs aventuriers de ce monde. Je l’avais parfaitement compris. Je pouvais parfaitement l’imaginer après avoir vu le statut de cet homme. Je pourrais simplement dire que personne n’était pas meilleur que moi si je pouvais vaincre ce gars. D’accord, je transformerai cet aventurier de Rang S en une nourriture que je dévorerais.

À ce stade, nous n’avions pas d’autre choix que de nous battre. Notre avenir dépendait de cela.

« En passant, prévoyez-vous juste de me tuer ? Ou avez-vous inclus mes amis dans le lot ? » (Jin)

« Que devrais-je faire ? Ce qu’on m’a demandé c’est uniquement de vous tuer. Mais s’il y a un témoin, alors je vais aussi devoir les faire taire. » (Sebastian)

« Ça n’a pas d’importance. Hmmm... Que pensez-vous d’un combat un contre un, uniquement face à moi ? Si vous promettez que vous n’attaquez pas mes amis, alors je ne les laisserais pas m’aider. En outre, je promets que je ne laisserai pas mes amis se venger de vous dans le cas où je perdrais. » (Jin)

Sébastien resta silencieux pendant un moment avant de commencer à parler.

« En ce qui concerne cette proposition, aussi bien vous que moi n’aurons le moindre avantage. Puisque la promesse elle-même n’a aucun sens si vous êtes mort, pourquoi ne pas vous battre vous cinq contre moi ? » (Sebastian)

« C’est ce dont je m’inquiète le plus. Je suis tout à fait certain que je peux vous vaincre dans une telle bataille, mais la sécurité de mes amis n’est pas garantie. Je suis capable à coup sûr de vous vaincre seul, alors je ne pense pas qu’il soit nécessaire qu’elles viennent se battre contre vous. » (Jin)

J’avais utilisé la télépathie afin de parler avec tout le monde, alors cela avait été décidé avant même de commencer à parler à Sebastian.

{Jin-sama, c’est trop dangereux. Permettez-moi de vous rejoindre dans ce combat !} (Maria)

{Non, pas seulement Maria-chan. Nous devons gagner ensemble !} (Sakura)

{Oui, nous gagnerons. Mais que se passera-t-il si Sakura et Mio étaient ciblées ?} (Jin)

Les attaquants à longue distance que faisait ces ceux-là étaient peu utilisable si la cible était trop proche, et Sebastian semblait être bon dans le combat rapproché. Dans le pire des cas, elles seraient tuées par le haut pouvoir offensif de Sebastian.

{Nous pouvons nous aussi nous battre ! Je ne peux pas laisser Jin-kun se battre seul...} (Mio)

{Moi aussi, je veux me battre avec Sakura et Mio.} (Dora)

{Je comprends vos sentiments, mais permettez-moi de le faire seul. C’est moi qui ai causé ce problème. Il est de ma responsabilité de le tuer. Surtout, je veux voir comment je peux me battre face à un aventurier de Rang S.} (Jin)

Il s’agissait de ma réelle intention. Si j’avais la capacité de vaincre un aventurier de Rang S, alors ce pays et ces nobles ne seront pas un adversaire à ma mesure. Je voulais évaluer ma puissance tout en écrasant cette personne.

{Si Jin-sama le dit... Mais au moins, prenez nos capacités. Je pense que cela nous fera nous sentir soulagées parce que vous ne serez pas vaincu aujourd’hui...} (Maria)

Je craignais un peu que Sébastien ne tienne pas sa promesse et commence à attaquer tout le monde, mais on ne pouvait pas y faire grand-chose si Maria disait ça.

{Compris, mais je vais laisser certaines statistiques à Dora et à Maria en cas d’urgence. S’il vous plaît, protégez Sakura et Mio avec cette puissance. Et Sakura, Mio, je suis désolé, mais je vais avoir besoin d’emprunter vos capacités.} (Jin)

{Compris. Faites attention à vous.} (Sakura)

{Bonne chance, Maître ! Je vais vous encourager depuis l’arrière !} (Mio)

« Un combat en tête-à-tête. L’acceptez-vous ? » (Jin)

« Êtes-vous tellement convaincu que vous êtes prêt à vous battre seul face à un aventurier de Rang S ? Vous n’êtes pas un aventurier, alors, qui êtes-vous ? » (Sebastian)

« Quoi qu’il en soit... Ce n’est pas comme si vous deviez le savoir. » (Jin)

Sebastian recommença à réfléchir.

« D’accord. Je manquerais à mon devoir si je ne pouvais pas vous tuer. Cela n’a aucun sens de lutter face à cinq personnes ainsi que de tuer vos amis. » (Sebastian)

« D’accord, alors c’est bon. Alors, tout le monde, veuillez reculer. » (Jin)

« « « D’accord ! » » »

Parce que je pouvais communiquer avec eux avec la télépathie, je n’avais même pas besoin de leur donner un ordre à l’aide de la voix.

Mes amis prirent donc une position à environ cinquante mètres de là. La magie de support sera difficile à utiliser depuis une telle distance.

Il existait certaines compétences que Sebastian avait pour lesquelles je devais rester vigilant.

[Clignotement]

Permets de se déplacer à courte distance dans le temps d’un pas. La distance de déplacement dépend de l’utilisateur. La distance maximale est augmentée lors de la montée en niveau. Cela commence avec une distance de cinq mètres au niveau 1 et chaque niveau augmente de un mètre la portée.

Comme Sebastian était de niveau 7, il pouvait se déplacer d’environ onze mètres. Comme il devra utiliser [Clignotement] plusieurs fois afin d’atteindre mes amis, il suffisait que je leur accorder des statistiques à ce moment-là.

« Alors, devrais-je prendre aussi mon arme ? » (Sebastian)

Sebastian sortit son épée de son espace de stockage. Il l’avait fait sans le moindre bruit. Était-ce grâce à l’aide de [pas d’Incantation] et [Magie d’Espace] ? Il s’agissait de deux compétences que je voulais avoir. Alors, permettez-moi de vous les prendre.

« Une bonne épée. Elle n’a pas été ébréchée une fois depuis mes jeunes années. » (Sebastian)

Il semblait vraiment confiant. Vérifions les informations la concernant.

Lame d’Âme — incomplète

Classification : épée

Rareté : légendaire

Remarque : effet d’âme, augmentent toutes les statistiques et peut couper la magie.

Le nom. Il est incomplet. Est-ce qu’une personne japonaise l’a faite ? Voyons plus en détail.

Lame d’Âme — incomplète

Détail : L’épée faite par le meilleur maître forgeron de la race humaine. Elle est l’épée possédant la plus puissante force offensive que toute la race humaine ait pu faire, mais elle est encore incomplète.

Elle avait donc une histoire très étonnante attachée à elle. Prenons cette épée après avoir vaincu Sebastian. Cependant, un objet de classe légendaire... Je suppose que c’est un équipement approprié pour un aventurier de Rang S. Il y avait seulement quelques jours que nous avions commencé à voyager. Il faudrait que cela se passe comme dans un jeu vidéo.

Attends ! Ce n’est pas le moment de penser à cela.

Je pris donc position. Dans mon cas, il s’agissait juste de l’épée du roi gobelin. Même si mon équipement était moins bon que le sien, cela ne me dérangeait pas.

Nous nous étions mis face à face, puis Sebastian fit le premier mouvement.

« Alors, allons-y ! » (Sebastian)

Sebastian, non Saladin, fit d’un coup un mouvement et s’approcha avec une frappe oblique. J’étais sûr que je serais mort si cette attaque m’avait touché, mais ce n’était pas comme si je ne pouvais pas l’esquiver. Je fis un pas en arrière et bloquai l’attaque. Saladin recula lui aussi immédiatement après ça.

Je m’étais éloigné un peu et j’avais frappé à nouveau. On dirait que je ne pouvais pas le vaincre avec juste mon épée.

« Je suis surpris. C’est la première fois que quelqu’un ait pu échapper à mon attaque [Clignotement]... » (Sebastian)

« Avec ce genre de compétence, ce n’est pas suffisant pour pouvoir être capable de me toucher. » (Jin)

Je le savais déjà dès le départ.

« Il semblerait que lorsque vous avez dit que vous allez me vaincre, ce n’était pas seulement du bluff. » (Sebastian)

« Bien sûr. Est-ce que vous ne savez faire que ça ? Est-ce que vous êtes devenu un Rang S uniquement avec vos attaques-surprises ? » (Jin)

Il n’arrêtait pas de sourire même après ma tentative de provocation. Uh, il était impossible d’énerver ce vieillard, même après l’avoir provoqué plusieurs fois.

« Fufufu, pas seulement ça. J’ai encore toutes mes compétences, même après ma retraite. » (Sebastian)

Saladin tendit la main. Je pensais qu’il s’agissait d’un couteau de lancer.

C’était juste encore une fois l’utilisation de [Pas d’Incantation] et de [Magie d’Espace].

Saladin clignota de plus près après que je l’ai empêché de me toucher et que je continuais avec la même attaque.

« Meurs ! » (Sebastian)

Je l’avais évité de justesse, mais mes vêtements avaient été coupés. Ce n’était pas le moment pour moi d’être négligent. Il se déplaça à nouveau avec son clignotement après que je l’ai esquivé.

« Encore une esquive ? Vous avez de bons réflexes. Cependant, ce lancer de couteau n’était qu’une distraction, n’est-ce pas ? » (Sebastian)

« Peu importe ce que vous me dites. Vous êtes qu’un diable à ressort humain. » (Jin)

Hein !? Qu’est-ce que je viens de dire ?

« C’est une comparaison intéressante. Mais mon attaque ne se termine pas avec juste une simple surprise. » (Sebastian)

« C’est quelque chose d’amusant ! » (Jin)

Maintenant, c’était à mon tour d’attaquer. Je voulais contrer son couteau en jetant de la magie. J’avais pris un sort de boule de feu de mon [Inventaire]. C’était pratiquement un sort sans incantation.

« Hmm. » (Sebastian)

Saladin venait de frapper avec son épée. C’était suffisant pour disperser ma "Boule de Feu". Il semblerait que l’épée avait aussi la possibilité de couper la magie...

Bien sûr, c’était ce que je m’attendais. Je m’étais approché de lui alors qu’il coupa encore ma magie...

Je n’avais pas pu l’en empêcher, mais je m’arrêtais. Et cela, car Saladin n’avait pas laissé la moindre ouverture après ma propre action. Il avait juste coupé ma magie et avait tourné son épée vers moi. Je pourrais être touché par une contre-attaque sérieuse, surtout si je baissais la garde.

« N’êtes-vous pas venu ? Votre mouvement est de plus en plus digne d’éloges. C’est dommage que je doive vous tuer. » (Sebastian)

« Comptez-vous me négliger ? Ça ne me dérange pas non plus. » (Jin)

C’était un pur mensonge. Je ne pouvais pas laisser toutes ses délicieuses compétences partir au loin. Je devais donc le tuer et tout lui prendre.

« C’est impossible. Car après tout, j’ai promis à Mademoiselle. » (Sebastian)

Je ne savais pas quel genre de drame vous subissiez avec cette femme. Je m’en foutais royalement. Cependant, je ne vous laisserai pas partir après avoir été hostile envers moi. Même avec cette raison sans valeur.

« Dommage. » (Jin)

« Pourquoi êtes-vous tellement déçu ? Vous devriez sourire. » (Sebastian)

Oops ! C’est visible sur mon visage. Oh, peu importe, la pièce est sur le point de finir.

« Ne partirez-vous pas bientôt ? N’est-il pas mauvais de laisser des filles attendre ? » (Jin)

Saladin hocha aussi la tête.

« Vous avez raison. Je ne peux pas faire attendre Mademoiselle trop longtemps. » Déclara-t-il, mais il ne laissa aucune ouverture d’utilisable. Bien sûr, c’était ainsi, car nous ne voulions en aucun cas perdre.

Et c’est alors que Saladin clignota afin de se rapprocher de moi. Je ne le frappai pas avec mon épée, mais à la place, je lui lançai un javelot. L’attaque de Saladin était vraiment très rapide. J’avais à peine eu le temps d’esquiver son attaque. Saladin esquiva aussi mon attaque, mais elle laissa quand même une marque sur ses vêtements de majordome. J’avais lancé en instantané un sort de "Projectile de Glace".

« Ugh! » (Sebastian)

Saladin ne s’attendait sûrement pas à ce que j’utilise de la magie au corps à corps. Une flèche de glace était plantée dans son bras gauche. J’avais enfin pu le blesser, même si ce n’était qu’une blessure légère. C’était le premier sang versé dans ce combat.

Si je continuais à le blesser de cette manière, alors il serait bientôt vaincu. Il utilisa son Clignotement afin de reprendre une certaine distance entre lui et moi.

« J’ai été surpris par votre utilisation de la magie sans incantation en plein corps à corps. Il semblerait que votre objectif soit de le faire lorsque je me rapproche de vous. » (Sebastian)

Comme d’habitude, Saladin se rapprocha de moi et me frappa. J’esquivai son attaque avant de contre-attaquer. Ma tactique actuelle était vraiment très efficace pour faire face à ses attaques par clignotements.

Mes attaques l’effleurèrent à plusieurs reprises, mais j’avais quand même réussi à lui faire plusieurs coupures. Mes éraflures ne causèrent pas beaucoup de dommages à Saladin, mais son attaque par clignotements ne m’en causa plus du tout. Notre situation était que nous n’arrivions pas à vraiment prendre le dessus sur l’autre, et cela continua pendant un certain temps.

Bien que je me battais face à un aventurier de Rang S, je n’arrivais pas à apprendre beaucoup de ses actes récurrents.

Alors, s’il vous plaît, montrez-moi quelque chose de différent ! J’ai déjà appris à esquiver et à contrer vos attaques clignotantes.

J’avais alors reculé et j’avais commencé une incantation. Il s’agissait d’une [Magie de Feu de Niveau 4], la [Tempête de Flammes]. Ce sort était une puissante attaque à longue portée, mais son temps d’incantation était important. Saladin pensait qu’il ne pouvait pas esquiver une attaque magique à courte portée, mais dans le cas présent, il clignota afin de se rapprocher de moi, pensant ainsi interrompre mon incantation. Mais à ce moment-là, j’invoquai une "Boule de Feu" à partir de mon [Inventaire]. Mais j’avais découvert que le clignotement avait plusieurs défauts. Par exemple, « Vous ne pouvez pas esquiver un obstacle entre le point de départ et le point d’arrivée. » Bien sûr, Saladin le savait. Cependant, il ne s’attendait pas à être frappé par son ennemi alors qu’il était en train d’incanter un sort à longue durée d’incantation.

« Guwaa ! » (Sebastian)

Saladin fut frappé de plein fouet par la Boule de Feu, ce qui le fit pousser un gémissement. Je pensais aussi qu’un "Mur de Pierre" pourrait le faire tomber au moment du clignotement.

Un coup direct d’un tel mur devait lui faire assez mal. Mais n’était-ce pas inutile ? Après tout, je combattais un aventurier de Rang S. Je serais désavantagé si je n’arrivais pas à apprendre deux-trois choses afin d’être capable de l’affronter. Saladin s’effondra à la suite de ma contre-attaque supplémentaire. Cette fois, je lui avais causé une profonde blessure sur son bras.

« Hmm ! Ce n’est toujours pas assez... ! » (Sebastian)

On ne pouvait pas y faire grand-chose si cela ne suffisait pas. Saladin activa son clignotement, et je fis de même en clignotant afin de la suivre. Ma réplique surprit grandement Saladin.

« Ugh. » (Sebastian)

Ma prochaine attaque toucha une de ses jambes. Évidemment, cette blessure était plus profonde que la dernière. Du sang se mit à couler de la plaie. Cette nouvelle blessure réduisit grandement sa mobilité.

Saladin me jeta dessus plusieurs couteaux à lancer et des javelots, me forçant à me retirer plus loin. La distance entre nous était maintenant d’environ vingt mètres.

« Je n’aurais jamais pensé que vous soyez vous aussi capable de faire un clignotement... » (Sebastian)

« Nullement. J’ai juste appris en vous voyant l’utiliser. » (Jin)

« C’est absurde... » (Sebastian)

Saladin ne me croyait pas. Bien sûr, il s’agissait d’un mensonge. Je lui avais volé un peu de son [Clignotement] alors qu’il flambait sous l’effet de ma "Boule de Feu".

Je devais bien trop me concentrer pour utiliser mon pouvoir spécial de [Prendre et Donner]. Et puisque les aptitudes de mon adversaire étaient bien trop hautes, je n’étais pas en mesure de lui voler ses statistiques ou compétences en plein combat. Je devais donc provoquer la chance afin d’être capable de le faire.

Cependant, je n’avais été capable que de lui voler un niveau, mais c’était déjà bien assez afin de le surprendre et lui infliger quelques dégâts.

Saladin soupira, puis son expression devient sérieuse.

« Je n’aurais jamais pensé que je serais acculé dans une telle mesure. Le combat a commencé depuis plus de cinq minutes, donc on ne peut pas y faire grand-chose, mais je vais devoir utiliser mon joker. » (Sebastian)

Une aura blanche fut libérée du corps de Saladin. Je vis alors que toutes ses statistiques augmentèrent d’un coup. De plus, ses blessures se refermèrent à vue d’œil.

« Il s’agit d’une compétence d’amélioration des aptitudes physiques qui s’appelle l’[Esprit Combatif]. Seuls mon apprenti, Joseph et moi pouvons l’utiliser correctement. » (Sebastian)

Qui est Joseph ?

R : L’un des maîtres de la guilde.

Oh, c’est donc le maître de guilde que j’ai déjà rencontré. En y pensant, c’était bien son nom. Alors, cette personne était celle qui lui avait enseigné. J’étais un peu curieux d’en savoir plus, mais au final, c’était quelques choses de peu importantes.

Cependant, ses statistiques avaient été considérablement augmentées, donc il me semblait que je ne pourrais pas gagner dans cette situation. Donc je ne pouvais pas faire autrement que d’augmenter moi aussi mes statistiques.

Je pris donc les statistiques de tous mes compagnons. Pour être honnête, jusqu’à maintenant, je m’étais battu uniquement avec mes propres statistiques. J’aurais pu dès le départ avoir les statistiques et compétences de tout mon groupe, mais je voulais l’affronter avec mes propres aptitudes, car il n’y avait pas une grosse différence de statistiques entre nous deux.

Actuellement, je n’avais aucune raison qui m’obligeait à me battre contre lui avec des statistiques inférieures. Surtout après que mon adversaire ait renforcé artificiellement les siennes.

Et ainsi, mes statistiques devinrent égales à celles de Saladin après son récent renforcement.

« Votre renforcement a pris fin. Maintenant c’est mon tour. » (Jin)

Je m’étais alors rapproché de lui et je l’avais frappé à l’aide de mes statistiques amplifiées. Il devint très surpris, car il ne fut même pas capable d’esquiver mon attaque après qu’il ait renforcé ses statistiques.

De plus, il me fut possible de lui voler un peu de son [Esprit Combatif]. En ce moment, il semblerait que je devenais de plus en plus apte à voler des statistiques et compétences à un puissant adversaire.

Après que nos statuts respectifs furent améliorés, le combat resta toujours le même. Saladin clignota afin de s’approcher de moi et me frappa alors que je l’esquivai et que je contre-attaquais à l’aide de la magie ou de mon épée. Mais la différence était que je prenais ses statistiques et compétences à chaque fois qu’il se tenait proche de moi.

Vous devenez de plus en plus faible. Est-ce bientôt la fin ? Est-ce le mieux que vous savez faire ? Avez-vous fait tout ce que vous pouviez ?

Alors que je pensais à ça, Saladin recula soudainement et commença à me parler.

« Même si je suis fortifié avec mon [Esprit Combatif], vous pouvez encore me combattre correctement... êtes-vous une boîte à surprise ? Je ne pense pas pouvoir gagner si je continue comme ça. C’est bien la première fois que je suis tant acculé dans un combat un contre un après être devenu un Rang S... » (Sebastian)

L’Aura de Saladin devient noire alors qu’il disait ça.

« On ne peut rien y faire... mais voici mon véritable tout dernier recours. » (Sebastian)

Puis l’aura de Saladin devient soudainement encore plus noire.

« En fait, il s’agit d’une compétence semblable à [Esprit Combatif] qui s’appelle [Berserker], et qui fut acquise par mon apprenti nommé Dorugu. Oui, le chef des bandits était mon apprenti. Et le [Berserker] renforce encore plus que l’[Esprit Combatif]. » (Sebastian)

Et voilà, on retourne à son histoire. Ces trois personnes ont-elles ce genre de connexion ?

Mais je ne m’intéressais pas du tout à toute cette histoire. Je n’étais pas du tout intéressé par les histoires du vieil homme et de ces deux autres types.

L’Aura de Saladin devient alors complètement noire. Son statut était beaucoup plus élevé qu’avant. Avait-il utilisé [Berserker] et [Esprit Combatif] simultanément ?

« ET UTILISER CES DEUX COMPÉTENCES EN MÊME TEMPS TRANSFORME L’HOMME EN UNE BÊTE. » Se mit-il à crier.

La manière de parler de Saladin devint bien moins éloquente. C’était probablement dû à l’usage de ses deux compétences qui était très difficile. Cela devait être très dur pour lui de supporter ça avec son corps dans cet état.

Dans sa colonne contenant ses compétences, un nouveau label nommé "Combinaison de Compétences" venait d’apparaître. Il n’avait pas été là jusqu’à présent.

[Berserker] + [Esprit Combatif] = [Dieu de la Guerre]

« JE SUIS DÉSOLÉ, MAIS LE COMBAT S’ACHÈVE MAINTENANT. » (Sebastian)

Saladin fit un premier mouvement et se rapprocha rapidement de moi. Il mit toute sa force et toutes ses plus puissantes techniques à l’œuvre.

Je pris alors toutes les statistiques qui restaient à mon groupe, puis je chargeai moi aussi Saladin.

Son attaque était beaucoup plus rapide, mais je pouvais quand même la voir. Comme mes statistiques étaient de 50 % supérieurs à celles de Saladin. J’avais alors simplement esquivé son attaque et le coupai en deux à l’aide de mes statistiques supérieures.

« PAS... POSSIBLE ! » (Sebastian)

Et ainsi, le premier combat contre un aventurier de Rang S prit fin. Ma puissance martiale avait énormément augmenté à la suite de ce duel.

J’étais mort de fatigue et je ne pouvais même plus me mouvoir après ça. J’avais donc décidé de prendre un peu de repos avant de revenir en ville et de régler l’affaire courante, et cela une fois pour toutes.

***

Chapitre 17 : Achat d’un Transport et Rétribution

Ma [Puissance de la Vie et de la Mort] était désormais au niveau 4.

De nouvelles techniques avaient été ainsi débloquées.

[Prendre et Donner Niveau 4]

La portée était augmentée à dix mètres. [Prendre et Donner] avait donc encore augmenté de niveau. Mais cette fois-ci, il s’agissait simplement d’un renforcement de son efficacité. Il était devenu plus facile à utiliser qu’avant, quand il avait juste une portée maximale de 2 m.

Sakura et les autres revinrent vers moi pendant que je réfléchissais aux nouvelles compétences. Pour l’instant, j’allais mettre le cadavre de Saladin dans mon [Inventaire]. Ceci pourrait être quelque chose que je pourrais utiliser plus tard. Comme en utilisant de la [Nécromancie].

« Merci pour votre dur labeur. Avez-vous été blessé ? » demanda Sakura, emplie d’inquiétude vis-à-vis de ma situation.

J’avais plusieurs blessures, mais la plupart n’étaient que des égratignures, et elles pouvaient être soignées avec ma [Régénération de Vie]. Je pense qu’il avait été trop confiant dans ses chances de victoire pour utiliser du poison afin de me combattre.

« Je vais bien. La plupart de mes blessures sont déjà guéries, » lui répondis-je.

Je pus voir sur son visage qu’elle était soulagée quand elle avait entendu ma réponse.

« Après tout, le Maître est génial. Je ne pensais même pas que vous pourriez obtenir une victoire si écrasante contre un aventurier de Rang S, » déclara Mio.

« Comme prévu de Jin-sama. C’était vraiment un merveilleux combat. Après avoir vu votre apparence si courageuse au milieu du combat, je... je..., » déclara Maria.

Mio et Maria s’approchèrent de moi avec des yeux pétillants d’admiration. Cependant, quel était le problème avec la tête de Maria... ?

Je commençais donc à leur parler pendant que je redistribuais leurs statistiques et compétences.

« Pour l’instant, je vais mettre le cadavre de Saladin dans mon [Inventaire]. Comme il était un aventurier de Rang S, je ne peux pas laisser son cadavre traîner n’importe où, » dis-je.

Brûlez ou enterrer seraient des méthodes appropriées d’élimination, mais je ne voulais pas aller aussi loin pour un assassin ennemi. Parce que son cadavre pourrait être utile comme je l’avais dit il y a un petit moment, j’allais donc le laisser pourrir à l’intérieur mon [Inventaire].

« Je ne sais pas ce que nous devrions faire avec ce majordome, mais un aventurier Rang S manquant est une affaire sérieuse, » dis-je.

« Vous avez raison. Bien que cela ne soit pas un crime, cela peut quand même nous causer des problèmes ou devenir gênant, » déclara Mio.

Mio avait dit que ce n’était pas un crime, mais pour ma part, je pensais toujours que c’était un crime. Mais même ainsi, je pensais que c’était une bonne chose à faire.

Je ne savais pas ce que ferait cette femme aux cheveux bouclés si elle savait que j’avais tuée Sebastian. Même si elle utilisait sa faible autorité, ceci pourrait suffire pour que je sois reconnu coupable. Alors... je ne prévoyais pas de le lui faire savoir !

« Depuis l’instant où j’ai tué Sebastian, les choses pourraient devenir problématiques. Donc, nous devrions garder ça secret... au moins jusqu’à ce que nous quittions ce pays, » dis-je.

« Vous avez raison, » répondit Sakura. « De plus en plus, je ne veux pas rester plus longtemps dans ce pays, alors quittons ce pays le plus vite possible. »

Sakura avait dit tout ceci avec un visage tellement sérieux. Je détestais aussi ce pays, mais il semblerait qu’elle détestait ce pays encore plus que moi.

Et bien sûr, c’était tout à fait naturel. Puisque j’avais des pouvoirs spéciaux, je pourrais survivre, mais Sakura n’en avait pas encore à ce moment-là, et elle avait donc été bannie afin qu’elle meure !

« Oui, je suis d’accord, mais il y a quelque chose qui doit être fait en premier. Pour le moment, retournons en ville, » dis-je.

« Retourner en ville ? Ne devrions-nous pas éviter ce genre de problème ? » demanda Maria.

Maria semblait aussi inquiète. C’était comme si nous aurions automatiquement des ennuis si nous devions retourner dans la ville où se trouvait cette femme aux cheveux bouclés.

« Je sais, mais nous avons quelque chose à y faire. Fournir une explication est-elle nécessaire ? » demandai-je.

Après que j’ai dit ça, tout le monde semblait comprendre. Mio s’approcha de moi et s’excusa. « Maître... Une explication n’est pas nécessaire, mais être une personne recherchée, c’est un peu... »

Mio semblait mal comprendre la situation. Je ne voulais pas retourner dans cette ville, même un petit peu...

Puisque Mio avait un traumatisme vis-à-vis du crime, la peur d’être une personne recherchée devait être élevée.

« Ne vous inquiétez pas. Je n’ai pas l’intention de commettre un crime, » dis-je.

« ... C’est correct, » répondit Mio.

Mio se sentit un peu soulagée. Puis elle me regarda.

« ... Mio, ne le savez-vous pas ? Ce serait un crime si quelqu’un découvrait ça. Et pensez-vous que le pouvoir spécial qui est en dehors de la norme de ce monde ne sera pas aussi découvert ? »

Le visage de Mio pâlit et elle secoua la tête « Ceci sera considéré comme un crime si on le découvre... »

« Comprenez-vous ce que je veux dire par là ? » demandai-je.

Elle devient immédiatement docile.

Mes cibles étaient la femme aux cheveux bouclés et ce portier. Et pour l’instant, seulement ces deux personnes. Je ne voulais pas faire plus que ça.

« Et je pense que nous devrions acheter un chariot dans la ville, » annonçai-je.

« Un chariot !? » s’exclama Sakura. « C’est une bonne idée. Bien que nous ayons des statistiques de haut niveau, je ne pense pas que marcher sur une longue distance est agréable. »

Oh, Sakura-san ! Vous auriez dû dire cela plus tôt, car ainsi, nous aurions pu voyager en voiture dès le début, pensai-je.

« Veuillez me laisser le siège du conducteur. Je vais agir comme les pieds du Maître, » demanda Maria.

Ça devrait être un cheval au lieu d’elle. Je ne pensais pas qu’il était juste de le dire ainsi, sauf si Maria agissait comme un ferroutage.

Mais... Une fille de douze ans portant un garçon de dix-sept ans. C’était simplement bien trop brutal !

« D’accord Maria, je vais vous laisser vous charger de ça, » annonçai-je.

« Merci, Maître ! » répondit-elle.

Une fois notre plan décidé, nous étions retournés en ville. Avant ça, nous avions récupéré toutes les armes de lancer ainsi que les armes qui avaient été stockées par Sebastian.

La [Magie d’Espace], le [Stockage Personnel] avait dispersé tous les objets se trouvant à l’intérieur lorsque son utilisateur mourait. Et la boîte à objets ferait de même si elle était endommagée jusqu’à un certain point. Quand Sebastian était mort, les objets qu’il avait stockés étaient tombés un peu à la manière d’un butin de jeu vidéo.

Et comme attendu d’un aventurier de Rang S, tous ces objets étaient de haute qualité.

Il était inutile de parler de mon [Inventaire], car il peut être paramétré au cas où je mourrais...

Nous étions arrivés en ville environ trente minutes plus tard. Il s’était passé la même chose que lorsque nous étions partis. Les deux gardes qui servaient de portier étaient toujours les mêmes personnes.

Le premier garde nous demanda pourquoi nous étions revenus. Alors j’avais répondu avec. « J’ai oublié quelque chose en ville. »

Le portier dont je parlais avant était également retourné à son travail, mais son visage était devenu bleu quand il me vit. Il s’était enfui quand il m’avait remarqué.

Petite merde... Il ne vaut pas que je perds de mon temps pour lui, pensai-je.

« Cette personne va encore ailleurs... A-t-elle quelque chose d’urgent à faire ? » J’avais dit ça au portier qui était stupéfait.

C’était tout. Dans des emplois normaux, vous seriez renvoyé si vous agissiez ainsi deux fois de suite, mais je ne pensais pas que je doive m’en inquiéter.

« I-Il est tombé. Cet idiot. Pourquoi était-il si pressé ? » se demanda l’autre garde qui était resté à son poste.

Dans son cas, je ne pense pas qu’on pouvait y faire grand-chose. Comme ses mouvements s’étaient soudainement ralentis, il était normal qu’il perde l’équilibre et tombe.

« Hein !? ... Il ne se relève pas... ! » s’écria le garde.

Un énorme tumulte commença alors. Un jeune homme s’approcha du portier qui ne s’était pas encore relevé.

« I-Il est... mort, » annonça-t-il.

Un de moins. Pensai-je.

Voulez-vous avoir les détails ? J’avais pris toutes ses statistiques avec mon pouvoir alors qu’il fuyait. En conséquence, ses points de vie étaient descendus à un point avant qu’il ne tombe. Quelle quantité des dommages avait-il subie lors qu’il était tombé ? Eh bien... Vous pouviez voir le résultat.

Nous avions quitté la zone quand l’agitation était devenue plus importante.

Nous étions alors allés à l'auberge où j’avais demandé pour des repas et un séjour d’une nuit. Rien n’avait été dit après que nous soyons revenus soudainement, et on nous donna les mêmes chambres que nous avions avant.

« Et maintenant ? Avez-vous l’intention de faire dès maintenant les achats ? » demanda Mio, avec des yeux pétillants de malice. « Pour être honnête, je veux aussi voyager en calèche. Je voulais demander au Maître d’en acheter un avant de quitter cette ville, mais comme prévu, ce n’est pas assez bon marché pour qu’un esclave puisse ainsi se permettre de demander ça. »

Je lui avais déjà dit de me dire tout ce qu’elle voulait. Mais laissons ça pour une autre fois.

Q : Est-il courant de voyager avec un chariot ?

R : C’est commun. Il s’agit du principal moyen de transport dans ce monde. Pour les voyageurs → Charriot ou à pied. Marchands → chariot, c’est sûr. Aventuriers → surtout à pied.

Cela ne semblait pas être un problème, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être trop prudent.

Je voulais aller en acheter un dès maintenant. Puisque je ne connaissais pas la qualité des chariots, nous devrions le choisir ensemble.

J’avais entendu dire par le personnel de l’hôtel que les chariots n’étaient pas vendus ici, mais ils étaient vendus dans un ranch à la périphérie de la ville.

Le ranch était assez spacieux et il y avait une cinquantaine de chevaux qui paissaient dans un pacage à côté.

Comme nous n’avions pas beaucoup de temps, nous étions tous d’accord pour choisir un préfabriqué au lieu d’un qui fut fait sur mesure. J’avais alors demandé à l’éleveur mon but, puis je l’avais laissé sélectionner ce qui pouvait nous convenir.

J’avais envoyé Mio et Dora à la recherche des chevaux, et Sakura et Maria à la recherche d’un chariot.

Mais j’avais une erreur de calcul sur le choix des chevaux. Il semblerait que la plupart des chevaux craignaient Dora.

« Je suis désolé. Ils sont habituellement dociles, mais ils semblent avoir peur de quelque chose... » L’éleveur s’excusa auprès de moi. Eh bien ! Cela devrait être nous qui disions ça vu que c’était de notre faute.

Bien que Dora ressemble à une personne normale, elle était quand même un dragon. Bien qu’elle soit au sommet de la chaîne alimentaire, donc cela n’était pas utile pour les chevaux de trembler de peur.

Donc, j’avais rajouté la condition de « un Cheval qui a des nerfs d’acier et ne craint pas Dora » pour la recherche de l’attelage que Mio choisirait. Seulement dix pour cent de tous les chevaux répondaient à cette exigence, il fallut donc que quelques minutes à Mio et Dora pour en choisir deux acceptables.

« Ces chevaux sont corrects. Celui-ci semble très bien accepter Dora. Il a des nerfs d’acier. Et celui-ci peut en quelque sorte la supporter. C’est un courageux, » déclara Mio afin de me les présenter.

Ils n’avaient même pas peur quand Dora les approchait. Ils semblaient donc convenir. Et il semblerait que l’autre équipe avait également terminé sa tâche de choisir un chariot.

Il semblait être assez gros pour que tout le monde puisse y entrer. Y compris les chevaux et les aliments, le coût total était d’environ 1 000 000 pièces. Ceci n’était vraiment pas cher par rapport au yen japonais. Cependant, le coût de la vie ici était totalement différent, mais ça ne me dérangeait pas vraiment.

Comme nous ne pouvions pas prendre avec nous les chevaux et la carriole à l’hôtel, nous devions les laisser au ranch afin de revenir les chercher le lendemain matin.

Nous étions donc retournés à l’auberge.

« C’est vrai. J’ai quelque chose que je dois faire depuis un petit moment. » J’avais dit ça après que nous ayons mangé notre repas, et que nous étions sur le point d’aller prendre un bain.

« Qu’avez-vous oublié de faire ? Je peux aller le chercher pour vous... » demanda Maria.

« Non. Il s’agit de quelque chose que seul moi peux faire, » répondis-je.

Mio fut surprise quand elle entendit ça. « Ne me dites pas que le Maître va... »

« Qu’est-ce qui ne va pas, Mio ? » demandai-je. « Pourquoi faites-vous un tel visage ? »

« R-Rien... » répondit-elle.

Mio réagissait d’une manière étrange. Eh bien, le comportement de Mio était toujours assez étrange.

« Je vais maintenant y aller. Cela ne prendra pas beaucoup de temps, alors s’il vous plaît prenez un bain avant moi, » annonçai-je.

« Compris. S’il vous plaît, faites attention, car il fait déjà sombre dehors, » déclara Sakura.

{Faites un bon voyage.}

Je sortis de l’auberge et je décidai d’aller faire ce que j’avais oublié de faire.

La deuxième personne.

*

Le lendemain matin, nous avions eu un visiteur pendant que nous mangions notre petit-déjeuner au premier étage. Il s’agissait de Mademoiselle Anna, la réceptionniste de la guilde.

« Bonjour à tous. Je suis désolée de vous déranger ce matin, » déclara Anna.

« Ça ne nous dérange pas... À part ça, pourquoi êtes-vous ici ? » dis-je.

Y a-t-il quelque chose dont elle a besoin ? Je devrais peut-être être un peu prudent. Pensai-je.

« Par hasard, je venais juste de vous voir entrer dans cette auberge, » expliqua-t-elle.

Je n’étais pas sûr si ce qu’elle venait de dire était vraiment une coïncidence ou non.

Son expression était trop vague, donc je ne savais pas ce qu’elle voulait, même quand j’avais utilisé mon pouvoir.

Ainsi, Anna alla droit au but avec ce qu’elle voulait... vers l’objectif principal de sa venue.

« Euh !? J’ai une demande..., » annonça-t-elle.

« Qu’est-ce que c’est ? » demandai-je.

« Est-ce que cela vous dérangerait d’aller jusqu’à la guilde ? » me demanda-t-elle. « Il y a quelqu’un qui veut effectuer un rachat, et le chef de la guilde veut aussi parler avec vous... »

« Euh... Pourriez-vous me donner plus de détails ? » demandai-je.

Il semblerait que ces deux demandes étaient assez gênantes.

« Premièrement, celui qui veut faire un rachat est... un noble. Même si la période de rachat est terminée, il voudrait quand même le faire... Puisque vous venez de revenir ici, nous ne pouvions pas refuser sa demande. »

La guilde avait aussi des problèmes, semble-t-il. Car après tout, ces nobles (surtout dans ce pays) étaient difficiles à satisfaire.

Et l’affaire jusqu’à présent m’avait déjà amené à atteindre mon point de rupture...

« En ce qui concerne le maître de guilde, il semble qu’il voudrait parler avec vous tous... Mais il ne m’a pas donné les détails. Si je ne me trompe pas, j’ai déjà parlé au maître de guilde du rachat de la soirée d’hier... » déclara la femme de la guilde.

Si c’était cette femme qui venait là-bas, alors ce sera à propos de Saladin. Ce n’était pas étrange pour le maître de guilde d’être l’une de ses connaissances puisqu’il était l’apprenti de Saladin.

J’avais donc décidé.

« Je pense que je comprends, » dis-je.

« Alors, nous devrions..., » commença-t-elle avant que je lui coupe la parole.

« Je refuse d’aller à la guilde, » annonçai-je simplement.

« Hein !? » s’exclama la femme. Anna était choquée par ma réponse.

« Dans cette situation, je sens que cela ne m’apportera que des problèmes, » expliquai-je. « Nous prévoyions donc de quitter la ville dès ce matin, et nous ne voulons pas perdre notre temps. »

J’avais coupé court à la conversation. Et en ce qui concerne le rachat. Il n’y avait pas besoin d’aider quelqu’un qui remboursait automatiquement mes bonnes intentions avec de la trahison. Mais Anna était aussi une personne entêtée, et je n’avais pas l’intention de m’impliquer davantage avec elle.

« M-Mais... » recommença-t-elle à parler.

« Veuillez retourner à la guilde. Nous allons dès maintenant partir, » dis-je, lui coupant encore la parole.

J’avais donc simplement rejeté la demande d’Anna. Anna, très troublée par la situation, elle avait alors regardé mes compagnons afin de trouver une aide. Car après tout, elle était têtue. Cependant, je leur ai déjà envoyé un message télépathique en disant : {refusez tout ce qu’elle vous demandera.}

Même si j’étais seulement le chef du groupe, il n’y avait personne pour s’opposer à ma décision. Ceci ressemblait à une dictature, mais nous n’avions pas besoin d’en parler à la réceptionniste.

« J’ai compris. Veuillez m’excuser, » déclara Anna, avant de partir hors de l’auberge.

De cette manière, nous avions arrêté les ennuis qu’Anna avait tenté de nous apporter, et nous étions directement allés chercher la carriole afin de pouvoir quitter cette ville. Le chariot complètement rempli et attelé était vraiment splendide.

Un outil permettant aux chevaux de tirer le chariot était installé et finement ajusté selon les chevaux que nous avions achetés. Donc, j’avais déjà donné la compétence [Équitation] de Sebastian à Maria.

Je regardai à ce moment-là la carte, il y avait quelque chose que j’avais déjà prévu. Il y avait devant nous une personne nommée Joseph qui se tenait près de la porte. Je savais qu’il s’agissait du maître de la guilde.

« Maria, il y a le maître de guilde qui se tient près de la porte. Et parce qu’il me cherche, puis-je m’asseoir sur le siège du conducteur ? » demandai-je à Maria.

« D’accord ! Ceci ne me dérange pas, mais cela ne causera-t-il pas de problèmes ? » demanda Maria, préoccupée.

« Bien que je veuille éviter autant que possible les problèmes, il semblerait que nous ne puissions pas y échapper même si nous effectuons un détour, » dis-je. « Évitez-le ou chassez-le, c’est possible, mais l’évasion n’est pas bonne. D’ailleurs, le maître de guilde atteindrait notre nouveau passage plus vite que nous. Dans le pire des cas, nous pourrions même avoir besoin de le combattre. »

« Vraiment ? J’ai compris, » répondit-elle.

Alors que Maria me parlait, elle s’était déplacée sur le côté et m’avait ainsi laissé un espace juste assez large pour que je puisse moi aussi m’asseoir sur le siège du conducteur. Il semblerait que j’étais plus proche de Maria que je pensais quand je m’étais assis ici.

Nous avions encore un peu de temps avant d’atteindre la porte.

« Maria. Puis-je caresser vos oreilles ? » demandai-je doucement à Maria avec une certaine audace. Ses oreilles étaient vraiment agréables au toucher, alors je voulais les caresser dès que j’en avais la possibilité.

Maria se mit à rougir et répondit à voix basse. « Hum... Si Jin-sama le veut... »

« Alors, je vais vous caresser, » répondis-je après avoir vu ça comme un oui.

Donc, j’avais immédiatement commencé à toucher, tapotant et frottant doucement les oreilles de Maria.

... Alors que je faisais ça, Maria se trémoussait étrangement à plusieurs reprises.

Pourquoi ? Me demandai-je.

Le chef de guilde qui attendait à la porte se plaça devant notre chariot quand nous nous étions approchés de la porte. Maria remarqua aussi cela, alors elle arrêta immédiatement les chevaux.

Le chef de guilde marcha ensuite vers nous.

« Pouvez-vous descendre de votre chariot et parler avec moi pendant un moment ? » demanda Joseph.

« Pourquoi ? Nous sommes pressés. Mademoiselle Anna ne vous a-t-elle pas déjà dit que nous avions refusé ? » dis-je.

« Je suis déjà au courant. Mais puisque vous avez refusé d’“aller jusqu’à la Guilde”, alors je suis moi-même venu jusqu’ici, » déclara le Maître de la Guilde.

C’était vraiment un argument bien médiocre. Anna nous avait certainement demandé d’aller à la guilde, mais certainement pas d’aller parler avec le Maître de la Guilde.

Si je réfléchissais à tout ça calmement, nous avions clairement refusé de le faire, mais une autre personne pourrait simplement tordre nos mots pour sa propre commodité.

« Alors, laissez-moi dire ceci : je refuse de parler au maître de la guilde, et je ne redescendrai pas de la voiture, » annonçai-je simplement.

« Arg ! Il y a quelques jours, vous étiez amical avec moi, alors pourquoi votre attitude est-elle soudainement devenue aussi froide ? » demanda-t-il.

J’avais à ce moment-là encore quelques « Bonnes Intentions » qui me restaient.

« Je n’ai plus de choses à faire dans cette ville. Je n’aurais que des ennuis si je restais plus longtemps ici, alors je veux simplement partir, » répondis-je.

« S’il vous plaît, ne dis pas ça, » déclara-t-il. « J’ai entendu l’histoire de la noble dame, qui avait fait le premier rachat, et à cause de vous les gars Sala... Sebastian est parti. J’ai donc besoin de vous parler de ça. Depuis que je possède une dette envers... »

« Qui est Sébastian ? » demandai-je, feignant l’ignorance.

Au fait, n’étiez-vous pas sur le point de dire Saladin, Maître de la Guilde ? pensai-je.

« Il s’agit d’un majordome qui est venu avec la noble dame quand elle est venue pour votre premier rachat. Il semblerait qu’elle veuille racheter quelque chose d’autre, » dit-il.

« Ho ! Cette personne ! » m’exclamai-je. « Je ne sais pas ce que vous voulez dire quand vous avez dit qu’il était parti. Y a-t-il une raison pour que nous trouvions Sebastian ? »

J’avais aussi pris la peine de lui retourner Sebastian.

« La noble dame a disparu après m’avoir parlé des détails. Donc, j’avais l’intention de vous parler à ce sujet, » déclara-t-il.

« Veuillez arrêter de plaisanter. Pourquoi voulez-vous entendre les détails de notre part sur un tel sujet ? » demandai-je. « La situation devrait plutôt être inversée, vous ne le pensez pas ? »

Merde, cette femme aux cheveux ondulés nous a causé bien trop de problèmes. Elle semble avoir trop de temps pour ainsi pousser le maître de la guilde a faire ça, n’est-ce pas ? pensai-je.

« Mais, n’allez-vous pas quitter cette ville ? » demanda le maître de la guilde. « Je ne peux pas vous parler si je ne vous arrête pas ici. »

« Je ne sais rien à ce sujet, » répondis-je simplement.

« Arg ! » Le maître de guilde se mit à gémir.

Et cette noble femme ne se présentera jamais ici, peu importe combien de temps je la cherchais. Et bien, en ce moment, elle devait être au même endroit que Sebastian.

« Avez-vous des preuves ou l’autorité afin de détenir ceux d’entre nous qui ne sont pas des aventuriers dans ce lieu ? » demandai-je.

« Arg... non, je ne l’ai pas, » répondit-il.

Bien sûr, c’est naturel. Il avait une certaine influence si l’autre personne était un aventurier, mais nous ne l’étions pas. Je ne m’attendais pas à ce que cela arrive, mais mon jugement avait été correct. J’étais content de ne pas m’être inscrit pour gagner 500 000 pièces supplémentaires.

« C’est vrai. Cependant, il y a une chose que je veux vous demander. Est-ce d’accord ? » demandai-je.

« Qu’est-ce que c’est ? » redemanda-t-il en retour.

« Le fait que nous soyons armés quand nous sommes à l’extérieur de la ville n’est pas une mauvaise idée. D’autant plus qu’il pourrait y avoir quelqu’un qui arrive et crie “Mourrez !” avant de nous attaquer sans donner d’autres explications, tels un bandit ou un assassin. Est-ce un problème de le tuer ? » demandai-je.

« Pas du tout. Si quelqu’un disait cela et se précipitait afin de vous attaquer, » répondit-il. « Alors il serait soit un bandit soit un assassin. Donc, il n’y a pas de problème à les tuer. Est-ce que c’est ce que vous vouliez savoir ? »

Puisque Sebastian ne s’était pas présenté en tant qu’assassin, il était donc un bandit. Eh bien, c’était donc correct.

« Est-ce qu’il avait aussi une épée étrange ? » demanda le chef de guilde.

« Hein !? Ha... c’est exact, » dis-je.

Étrange. Ses traits du visage avaient complètement changé après que j’ai répondu cela.

« Et s’est-il annoncé comme étant un aventurier de Rang S ? » demanda encore le chef de guilde.

« Hum... Exact, » répondis-je simplement.

Étrange. Son visage avait l’air de se résigner.

« Merci pour vos réponses. Vous pouvez désormais partir..., » déclara-t-il.

Le maître de la guilde fronça les sourcils.

Maria avait entendu ça et hocha la tête. Puis elle commença à faire avancer le chariot. Le maître de guilde se déplaça hors de notre chemin.

Il était naturel que les personnes se rassemblent parce que nous avions causé un tumulte près de la porte. Les spectateurs curieux s’écartèrent au moment où nous avions fini.

Quand nous passâmes la porte, j’entendis à ce moment-là des voix venant de derrière moi.

« Maître... Est-il correct de dire que...? » demanda Mio, troublée par la discussion qui venait de s’achever. Les doutes de Mio étaient tout à fait raisonnables. J’avais moi aussi le sentiment d’en avoir trop dit, mais je me sentais revigoré d’une certaine manière.

« Oui, désolé à tout le monde. La question sur les bandits et les assassins à la fin était inutile, mais cela m’a fait me sentir revigoré. Ce fut une bonne occasion de me soulager de ma colère refoulée, » expliquai-je.

Puisque cette ville était la dernière ville de ce pays, je veux partir aussi vite que possible. Eh bien, il était plus difficile pour le maître de guilde de nous poursuivre puisqu’il était plus faible que Saladin...

« Jin-sama, il n’y a pas à se plaindre de ce que vous faites. Et s’il y a un obstacle sur votre chemin, je vais simplement le couper, » déclara-t-elle.

Dora déclara alors. {Dora fera aussi de son mieux. Et parce que le Maître va faire que de bonnes choses, alors faites comme vous le souhaitez.}

Deux personnes avaient répondu. Hmm, c’était vraiment de bonnes filles. Je devais vraiment bien prendre soin d’elles. Et presque tout mon stress était soulagé quand je leur caressais la tête.

Euh... !? Si Dora et Maria avaient été plus duveteuses que ça, ne leur aurais-je pas fait quelque chose de mal ? Je devais arrêter maintenant et le refaire à un autre moment.

Oh ! En passant, j’avais pris les compétences du maître de la guilde. J’avais pris son [Esprit Combatif Niv 4] pour m’avoir fait perdre mon temps. Tout ce qui était en relation avec Saladin était quelque chose de gênant, alors j’avais pris l’[Esprit Combatif] que Saladin lui avait enseigné afin de le compenser.

Joseph

Niveau : 45

[Esprit Combatif Niv 4]

Et d’une façon inattendue, cette femme aux cheveux ondulés avait eu deux compétences rares.

Elizabeth

[Magie des Esprits Niv. 1] [Art Spirituel Niv. 1]

Elle était peut-être née avec ces deux compétences, mais elle ne les avait jamais utilisées.

J’étais heureux quand les adversaires que je combattais avaient une compétence rare parce que je ne me sentais pas coupable quand je la leur prenais.

Bien que je détestais ce pays, cela ne voulait pas dire que je pourrais voler des gens innocents.

Euh... Prenons soin de nous-mêmes lorsque nous atteindrons le prochain pays.

***

Chapitre 17.5 : L’interview

Première personne : Sakura.

« Est-ce d’accord que je vous demande quelque chose, Sakura ? » demandai-je.

« Qu’est-ce que c’est ? » répondit Sakura.

« Voulez-vous retourner dans notre monde d’origine ? » demandai-je.

J’avais toujours voulu entendre son opinion. À partir des fragments de son passé que j’avais pu entendre, je ne pouvais pas dire qu’elle avait vécu dans un environnement empli de joie. Donc, je voulais entendre ses sentiments à propos du fait de retourner dans ce genre de monde.

Après que Sakura eut entendu ce que j’avais demandé, elle avait réfléchi pendant un moment avant de répondre. « En toute honnêteté, je n’ai en ce moment aucun désir de retourner dans mon Ancien Monde. »

« Puis-je entendre la raison de cette décision ? » demandai-je.

« Tout à fait, » répondit-elle. « Quand j’ai été convoqué dans ce monde, je ne savais pas grand-chose de la situation dans ce monde. Je ne savais pas non plus si j’allais vivre ou mourir, du moins, au début. Cependant, aussi bien vous, Jin-kun, que vos actions m’ont fait changé d’avis. »

Il semblerait qu’elle ne veuille pas vraiment revenir dans notre Ancien Monde.

« Après que je me sois calmée, quand je me suis remémoré de notre Ancien Monde et que j’ai pensé à ce monde en détail, il n’y avait pas beaucoup de différences entre les deux. D’autant plus que vous ne savez pas quand vous allez mourir. »

« Non, c’est plus facile de mourir dans ce monde..., » dis-je, surpris qu’elle dise cela ainsi.

« Vraiment ? » demanda-t-elle. « J’étais une lycéenne impuissante dans l’Ancien Monde, mais dans ce monde, j’ai assez de pouvoir pour me protéger et vaincre les monstres. La malice dans l’Ancien Monde était vague, mais elle est facile à détecter ici. »

Je comprenais ce que Sakura voulait dire. C’était correct ici de combattre le feu par le feu, mais c’était difficile de le faire dans notre Ancien Monde.

« Alors, qu’en est-il de votre famille et de vos amis ? » demandai-je. « Voulez-vous revenir dans l’Ancien Monde et ainsi pouvoir les revoir ? »

« Non, je ne le veux pas, » répondit-elle. « Je n’avais non plus ni amis ni professeurs que je respectais. Et les parents ? Pourriez-vous arrêter de les mentionner ? »

Hmm... Son passé pourrait être plus sombre que je le pensais.

« De plus, Jin-kun, vous êtes dans ce monde, » continua-t-elle. « Et grâce à vous, j’ai pu me faire des amis comme Dora-chan, Mio-chan et Maria-chan. Vous comprenez ? Ce monde n’est-il pas meilleur ? »

Quant à la question des amis, il semblerait qu’elle ait plus d’amis ici que dans le monde d’avant.

« Ceci est ma réponse, mais qu’en est-il de vous, Jin-kun ? » demanda-t-elle. « Dans mon cas, si vous vouliez revenir dans notre Ancien Monde, alors je reviendrais aussi pour pouvoir rester avec vous. »

« Moi... ? En fait, je pense que je suis comme vous, » dis-je. « Je ne veux pas non plus revenir. Si j’avais été invoqué ici seul, je pourrais vouloir revenir en arrière, mais toute l’école a été transférée ici... »

« Que voulez-vous dire par là ? » demanda-t-elle.

« Hmm... Je pourrais dire que c’est une occasion rêvée..., » dis-je.

« Hein !? » s’écria Sakura.

« Je n’ai pas besoin de m’inquiéter pour mes parents, » répondis-je. « Donc, je n’ai pas du tout de désir de revenir. Mais “ne pas pouvoir retourner chez nous” et “ne pas retourner chez nous” sont totalement différents. Je veux toujours trouver un moyen de retourner dans l’Ancien Monde, mais ce n’est pas ma priorité numéro un. »

« Je comprends, » dit-elle. « S’il vous plaît, rappelez-vous que je ne suivrais que vous, Jin-kun ! »

« D’accord ! » dis-je.

Seconde personne : Mio.

« En y pensant, Mio, voulez-vous revenir dans votre Ancien Monde ? » demandai-je.

« Hein !? Je vous suivrais, peu importe, où que vous soyez, » dit-elle.

C’était un peu inattendu. Je ne pensais pas qu’elle avait eu beaucoup d’expériences agréables dans ce monde.

« Ce monde est intéressant, comme mon Ancien Monde. Heureusement, j’ai l’air d’être japonaise, » dit-elle.

« Je suppose que vous avez un attachement émotionnel à ce monde, » dis-je.

« Vraisemblablement, » dit-elle. « En dehors de ma ville natale, je pense qu’il vaut mieux que je suive le Maître. Mais comme je ne peux pas rencontrer mon ancienne famille, est-ce que le Maître me soutiendra ? »

« Si c’est du point de vue des finances, alors je vais la laisser entre vos mains, » dis-je.

« Bien sûr ! Je vais vous montrer à quel point je suis sérieuse ! » dit-elle.

Eh bien... j’oublie de dire quelque chose.

« Oh ! À propos de votre ancienne famille ou de registre de famille, s’il vous plaît ne vous inquiétez pas parce que je peux gérer quelque chose à ce niveau-là, » dis-je.

« Eh, Maître ? Peux-tu faire ça ? » demanda-t-elle.

« Et bien, j’ai quelques connexions... » dis-je.

Troisième personne : Maria.

« Maria, qu’allez-vous faire si je retourne dans mon Ancien Monde ? » demandai-je.

« Je vous suivrais, » répondit Maria.

Sa réponse était bien ce que je m’attendais à entendre.

« Mais je ne pense pas que vous serez capable d’y vivre facilement, car il n’y a pas d’hommes-bêtes là-bas, » dis-je.

« Dans ce cas, je n’aurais qu’à juste me couper les oreilles et la queue, » répondit-elle comme si c’était quelque chose de naturel pour elle.

« N’allez pas si loin..., » dis-je.

Comme toujours, elle était sérieuse.

« Mais si vous ne voulez pas que je vous suive, alors je ne suivrai pas, » déclara-t-elle.

« Vraiment ? » demandai-je.

« Oui, car je donne la priorité au cœur de Jin-sama, » répondit-elle. « Mais dans ce cas, puis-je avoir votre affection ? »

Affection ?

« Parce qu’ainsi, je vais pouvoir rester ici et vivre avec mon enfant qui sera né de l’union d’avec Jin-sama..., » répondit-elle.

« Je-je vais y penser..., » balbutiai-je.

S’il vous plaît, ne dites pas ça ainsi, pensai-je.

Quatrième personne : Dora.

« Je prendrai Dora avec moi. Dans tous les cas, » dis-je.

{De quoi parlez-vous à propos de moi}

« Je parlais du fait que tu es tellement mignonne, » répondis-je.

{Hehe}

« Heu... Pourquoi avez-vous demandé à chacune de nous ? » demanda Sakura.

« C’est que je dois penser à nos objectifs à partir de maintenant, » répondis-je.

« Nos objectifs à partir de maintenant ? Est-ce que Jin-sama veut retourner dans son Ancien Monde ? » demanda Maria, un peu inquiétée par mes paroles.

« Je ne sais pas. Mais dans tous les cas, ce n’est pas notre priorité, » dis-je.

« Vraiment ? » demanda Mio. « Puisque vous détestez ce monde, ne voudriez-vous pas retourner dans votre Ancien Monde aussi vite que possible ? »

Je suppose que Mio avait vu à travers cette partie de moi.

« Non, je ne déteste pas ce monde, » répondis-je. « Et ne devrions-nous pas recueillir plus d’informations avant de décider s’il faut le détester ou non ? »

Je ne prendrai pas encore de décision définitive.

« Je déteste ce pays, mais ça ne veut pas dire que je déteste ce monde aussi, » continuai-je. « Après avoir quitté ce pays, si possible, je voudrais faire du tourisme avant de prendre une décision. »

« Hum, donc revenir à notre Ancien Monde n’est pas notre priorité absolue, n’est-ce pas ? » demanda Mio.

« Sakura et moi n’avons aucune raison de retourner dans notre Ancien Monde, » dis-je. « Si Sakura veut revenir, alors je ferais de mon mieux pour trouver un moyen, mais elle ne veut pas faire ça. »

Je regardai Sakura et elle me répondit en hochant la tête avant de répondre. « J’ai été victime d’intimidation dans mon Ancien Monde. Et puisque Jin-kun est dans ce monde, et que j’ai du pouvoir, c’est bien mieux que mon Ancien Monde. Donc... je n’ai pas d’objections. »

« Je n’ai pas non plus de problème, » dis-je. « Il n’y a aucune raison pour moi de vouloir désespérément revenir dans mon Ancien Monde. Je chercherai toujours un moyen de revenir, c’est sûr, mais ce n’est pas notre priorité. Je veux avant ça faire du tourisme dans ce monde... »

Oui, du tourisme. Si ce monde était impossible à sauver, alors il ne serait pas déraisonnable de retourner dans notre Ancien Monde.

« Alors cela signifie-t-il que vous allez faire un peu de tourisme avant de décider de rester ou non dans ce monde ? » demanda Mio.

« C’est bien ça, » dis-je. « Après avoir demandé juste avant à tout le monde leurs opinions, je vais respecter leur choix. »

{De quoi est-ce que vous parlez tous ?}

Il n’était pas vraiment nécessaire de demander quelque chose du genre à Dora, puisque c’était inutile.

« Dora, si je voulais aller dans un endroit lointain, voudrais-tu venir avec moi ? » demandai-je quand même.

{Oui ! Bien sûr.}

Voilà ! Après tout, ce n’était pas nécessaire de demander une évidence.

« Enfin, avec mon pouvoir spécial, peu importe le type d’ennemi que nous aurons face à nous, je ne les laisserai pas faire ce qu’ils veulent, » dis-je. « Ceci est ma déclaration d’être le plus fort du monde..., » puis, après quelques secondes, je continuai. « C’est mon objectif dès cet instant. »

Peu importe quel genre d’ennemi je devais affronter, je ne perdrai pas. Je devais protéger les choses importantes de toute menace. Donc, ceci était mon objectif : devenir le plus fort.

« Cependant, nos priorités sont le tourisme, l’amélioration de nos forces et la recherche d’un moyen de retour, dans cet ordre, » annonçai-je.

« Compris, » répondit Sakura. « Puisque je vais suivre Jin-kun, je vous laisserai le choix de la prochaine destination. Pour être honnête, n’importe quel endroit est correct, tant que ce n’est pas dans ce pays... »

« Je ne veux pas non plus faire de tourisme dans ce pays, » dis-je. « Si nous voulons faire du tourisme, je veux le faire dans l’endroit que nous pouvons apprécier. »

« Je suivrai Jin-sama partout où vous irez, » déclara Maria.

{Et je veux aussi manger une grande quantité de délicieuse nourriture.}

C’était notre plan pour l’avenir. Pour l’instant, cependant, nous devions quitter ce pays et cela, le plus rapidement possible.

Nom : Jin Shindo

Sexe : Masculin

Âge : 17

Niveau : 31 (augmenté)

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 7] [Maîtrise de la Lance Niv. 5] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise du Bouclier Niv 2 (nouveau)] [Maîtrise des Arcs Niv. 3 (diminué)] [Arts martiaux Niv. 6] [Maîtrise des Haches Niv. 5] [Assassinat Niv. 2]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 2] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 2] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 2] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1][Magie d’Esclavage Niv 2 (nouveau)] [Magie d’Espace Niv 2 (nouveau)] [Aucune Incantation Niv. 2 (nouveau)] [Magie unique : Restauration]

Générale :

[Domptage de Monstres Niv. 5] [Mélange Niv 3 (augmentation)] [Commandement Niv. 4] [Inspiration Niv. 4] [Crochetage Niv. 3] [Vol à la tire Niv. 4] [Intimidation Niv. 4] [Torture Niv. 2]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 10 (augmentée)] [Clignotement Niv 5 (nouveau)] [Régénération de la Vie Niv 5 (nouveau)] [Régénération de la Magie Niv 2 (nouveau)] [Saut Niv. 4] [Détection de Présence Niv. 5 (nouveau)] [Vision Nocturne Niv. 3] [Ambition Niv 1 (nouveau)] [Esprit Combattif Niv. 5 (nouveau)] [Berseker Niv. 1] [Détection Niv. 6][Saut Niv. 4]

Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 4][Clairvoyance Niv. —] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (Inventaire)] [???][???][???]

Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spéciale

Équipement : [Lame d’Âme — incomplète]

Nom : Sakura Kinoshita

Sexe : Femme

Âge : 16

Niveau : 21 (augmenté)

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise des Masses Niv. 7] [Combat à mains nues Niv. 2]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 3] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 5] [Magie d’Espace Niv 2 (nouveau)] [Aucune Incantation Niv. 2 (nouveau)]

Générale :

Aucun

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 7][Saut Niv. 3][Régénération de la Magie Niv 2 (nouveau)]

Pouvoir Spécial [Création de Magies]

Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton magique]

Nom : Dora

Niveau : 19 (augmenté)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise des Masses Niv. 5] [Maîtrise du Bouclier Niv 3]

Magie :

[Magie Draconique Niv. 3]

Générale :

Aucun

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 9] [Vol Niv. 7 (augmenté)] [Régénération de la Vie Niv 2 (nouveau)] [Charge Niv. 5] [Hurlement Niv. 5] [Morsure Niv. 8 (augmenté)] [Saut Niv. 3] Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

Nom : Mio
Sexe : Féminin
Niveau : 9
Âge : 8
Race : humaine (réincarnée)
Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise des Arcs Niv. 8 (augmenté)] [Combat à mains nues Niv. 2 (nouveau)]

Magie :

Aucune

Générale :

[Domptage de Monstres Niv. 1] [Crochetage Niv. 1] [Cuisine Niv. 5] [Travaux ménagés Niv. 4]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 8]

Spéciale :

Aucune

Titre : esclave criminelle, esclave de Jin

Équipement : Arc court féerique

Nom : Maria

Sexe : Féminin

Niveau : 13

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Compétence :

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 7 (augmentée)] [Maîtrise des Haches Niv. 1] [Combat à mains nues Niv. 3] [Maîtrise des Armes de Jet Niv. 1]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 3][Magie Blanche Niv. 5] [Magie de Restauration Niv. 3] [Magie de la Nature Niv. 3]

Générale :

[Domptage de Monstres Niv. 4][Mélange Niv. 1][Cuisine Niv. 1][Travaux ménagers Niv. 1] [Bucheron Niv 1] [Chasse Niv 2] [Couture Niv 2] [Minage Niv 1] [Jugement Niv 3] [Forge Niv 2][Équitation Niv. 3 (nouveau)] [Jardinage Niv. 3] [Étiquette Niv. 5 (nouveau)] [Majordome Niv. 6 (nouveau)]

Corporelle :

[Renforcement du Corps Niv. 10][Clignotement Niv 5 (nouveau)] [Régénération de la Vie Niv 6 (augmenté)] [Régénération de la Mana Niv 4 (diminué)] [Saut Niv 4] [Ambition Niv 5] [Esprit Combattif Niv. 5 (nouveau)] [Recherche Niv 5 (augmenté)] [Résistance Accrue Niv 2] [Yeux de l’Esprit Niv 4] [Résolution Niv 2]

Spéciale :

[Héros Niv 5]

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Épée à une main en fer

Pour les compétences se trouvant si dessous, considérez que tout le monde est au niveau 1. Dans le cas où la compétence est différente, elle sera affichée dans le statut de la personne.

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée Niv. 1] [Maîtrise des Lances Niv. 1] [Maîtrise des Masses Niv. 1] [Combat à mains nues Niv. 1] [Maîtrise des Arcs Niv 1] [Maîtrise des Boucliers Niv 1] [Maîtrise des Armes de Jet Niv. 1] [Assassinat Niv 1] [Équitation Niv 1] [Maîtrise des Haches Niv 1]

Magie :

[Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie de Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie d’Éclair Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 1] [Magie de Restauration Niv. 1] [Magie Noire Niv 1] [Magie de Nature Niv 1]

Générale :

[Mélange Niv 1]

Corporelle :

[Régénération de la Vie Niv 1] [Régénération de la Mana Niv 1][Yeux de l’Esprit Niv 1][Détection Niv 1][Vision Nocturne Niv. 1][Recherche Niv 1][Résolution Niv 1]

Autres

[Chance Niv 1]

***

Chapitre 17.6 Spécial : L’histoire de la femme de cheveux ondulés

« Allez au diable ! » criai-je.

*Crack !*

J’avais alors jeté le vase se trouvant sur le bureau sur le mur, et il avait fait un important bruit en heurtant le mur. Il s’était bien entendu brisé.

« Pourquoi tout ne va pas comme je le veux ? » dis-je. « J’ai finalement récupéré le poignard, mais ils ont dit : “Une famille noble est ruinée quand ils laissent un voleur leur voler leur héritage” ! C’est de la merde ! Sales bâtards ! Gras au point que leurs graisses débordent quand ils portent un pantalon ! »

J’avais alors frappé le mur avec colère, assez fort pour faire tomber le cadre du tableau se trouvant avant ça accroché au mur. Bien que nous soyons du même rang que ce gros noble, il ne se souciait même pas que j’avais Sebastian à mes côtés, un ancien aventurier de Rang-S.

« Mademoiselle, s’il vous plaît, calmez-vous, » dit-il. « Faire cela n’aidera en rien. »

Le calme de Sebastian m’énervait un peu plus, alors je lui avais jeté un oreiller, le frappant en plein centre de son visage puisqu’il ne l’avait nullement évité.

*Pff*

Sebastian attrapa l’oreiller qui faisait un bruit misérable, alors qu’il tombait au sol.

Bon sang ! Vous ne l’avez pas évité afin d’attirer mon attention, n’est-ce pas ? pensai-je.

« Tais-toi ! Si tu dis ça, alors comment pourrais-je me calmer ? » demandai-je.

J’avais eu tant de mal en tant que chef de famille depuis la mort de mes parents. Si cet accord avait réussi, l’honneur de notre famille aurait été restauré, tout comme avant leur mort.

« Ce noble a mis sa main dans mes affaires ! » dis-je. « Le voleur qui a volé mon héritage est mort ! J’ai besoin d’évacuer ma colère quelque part ! »

Soudain, j’avais une idée.

« Sebastian, j’ai trouvé. Va tuer cet aventurier qui m’a apporté le poignard ! » ordonnai-je.

Je peux évacuer ma colère sur lui s’il est un aventurier, non ? N’est-il pas un aventurier ? Eh bien, ça ne fera aucune différence. Car après tout, avec l’influence d’un noble, je peux tuer cet aventurier sans aucun problème.

« Le jour du rachat, ils nous ont déjà prévenus que même si Mademoiselle est une noble, le tuer serait un problème, » répondit-il. « Surtout qu’avec la guilde des aventuriers en tant qu’intermédiaire, ils ne resteront pas silencieux si cela devait arriver. »

« Ton ancien apprenti n’est-il pas le maître de la guilde ? » demandai-je. « Ne peux-tu pas t’en occuper pour qu’il ne cause pas de problème ? »

Même pour l’ancien professeur du maître de guilde, il était déraisonnable de lui demander ça.

« S’il te plaît, Sebastian, » dis-je. « Il n’y a personne d’autre que cet aventurier sur qui je peux évacuer ma colère. Je vais devenir folle si ça reste comme ça. »

Alors que l’émotion surgissait hors de mon corps, une larme sortit de l’un de mes yeux. Être fou n’était nullement une blague !

Sebastian se mit à réfléchir pendant un moment. Quand il s’agit de ça, c’était la même chose que de supplier qu’il le fasse...

« Hmm... J’ai compris, » dit-il. « Je vais le tuer. Comme il y aura des problèmes s’il est tué en ville, j’attendrai qu’il sorte de la ville. »

J’avais alors donné la description ainsi que de l’argent au gardien pour qu’il vienne me dire directement quand cet aventurier quittera la ville.

Sebastian ira le tuer dès qu’il aura reçu ce rapport.

« Merci, Sebastian..., » dis-je.

« Puisqu’il y a de fortes chances que le personnel de la guilde soit méfiant, je m’en occuperai seul, » dit-il.

J’avais entendu que la capacité martiale de Sebastian était supérieure à celle du chef de guilde, donc ce n’était pas un problème s’il le faisait seul. Je ne voulais pas causer de problèmes en le faisant. Ma réputation est déjà ternie, alors s’ils savaient que j’avais ordonné la mort d’un aventurier juste pour évacuer ma colère, cela deviendrait encore pire. J’avais donc laissé ça au fiable Sebastian.

« Mademoiselle a un tempérament volcanique, alors s’il vous plaît, restez calme, » dit-il. « Je ne sais pas quand cet aventurier quittera cette ville. »

« Je le sais déjà..., » dis-je.

Sebastian partit afin de faire les préparatifs... Quand il reviendra, je devrai faire nettoyer la chambre par la femme de chambre...

Le lendemain, le garde de la ville que j’avais soudoyé s’était précipité ici et m’avait indiqué que cet aventurier quittait la ville. C’était étonnamment rapide.

Selon lui, il semblerait qu’il avait des compagnons, mais ce n’était qu’une fille et quelques enfants. Ils ne feront pas le poids face à Sebastian.

« Que dois-je faire avec ses compagnons ? » demanda-t-il. « Ils sont à coup sûr susceptibles d’être des témoins... »

« Tue-les tous, » dis-je.

Ceci allait étonnamment bien. Je n’avais aucun problème à les faire tuer afin de pouvoir faire évacuer ma colère.

« Sebastian peut utiliser ta Magie d’Espace pour m’apporter toutes leurs têtes, » demandai-je.

La Magie d’Espace n’était pas comme une boîte à objets. Il pouvait « stocker » des cadavres. En revanche, une boîte à objets n’avait pas été conçue pour stocker un cadavre.

« Ceci est de mauvais goût..., » dit-il.

« Ce n’est pas grave. Je ne serais pas satisfaite si je ne peux pas voir leurs têtes de mes propres yeux, » dis-je.

Sebastian ne rejeta pas ma demande.

« Ho, bon. Je vais aussi prendre ça ! » dit-il.

Il s’agissait de son épée préférée de quand il était un aventurier. Pour être honnête, c’est un gaspillage d’utiliser ce trésor pour un assassinat.

« Il est quand même un aventurier qui a réussi à vaincre Dorg, » dit-il. « Je dois prendre cela pour m’assurer de ma victoire. »

« Si tu veux assurer de ta victoire, alors, enduit là avec du poison, » rajoutai-je.

Car après tout, ceci était un assassinat. L’utilisation du poison était donc acceptable.

« Je suis désolé, » dit-il. « On m’a appelé le “dieu de la mort” et j’ai assassiné mes cibles avec des attaques-surprises ou des attaques dans le noir. Par conséquent, ma maigre fierté ne me permettra pas d’utiliser du poison. »

En y pensant, je n’en ai jamais entendu parler avant aujourd’hui.

Pff, n’ai-je pas dit que c’est acceptable d’utiliser du poison ? pensai-je.

« Compris. Mais termine-les rapidement, d’accord ? » dis-je. « Je ne peux pas calmer de mon irritation. »

Je pouvais me calmer hier, mais mon irritation était revenue encore plus fortement. Ceci n’était pas un bon état d’esprit.

« Compris. S’il vous plaît, attendez un moment, » dit-il.

Alors que Sebastian disait cela, il était monté sur un cheval qui avait été préparé ce matin.

« Bon, j’y vais, » dit-il.

« Je te laisse te charger de ça, » dis-je.

Mon irritation se calmera si je voyais la tête de l’aventurier.

Une heure passa, mais Sebastian n’était toujours pas revenu. Puisque l’autre personne voyageait à pied, ne devrait-il pas les avoir rattrapés à cheval il y a déjà longtemps ?

« Trop lent, » dis-je.

Bon sang ! Mon irritation dépasse la limite. Ne me dis pas qu’il n’a pas pu les trouver ? Pff, j’aurais dû avoir quelqu’un afin de les suivre. Pensai-je.

C’était maintenant le soir, mais Sebastian n’était toujours pas revenu.

« Ne me dites pas qu’il a été vaincu ? » dis-je à haute voix.

Les aptitudes martiales de Sebastian étaient probablement les meilleures de toute la ville. Je ne pensais pas qu’il puisse être vaincu. Mon plan était après tout parfait.

Mais, je ne savais pas pourquoi il était si lent. En fait, je n’y avais jamais pensé avant maintenant.

Soudain, une mauvaise prémonition apparut en moi. Je lui avais dit de tuer cet aventurier, mais il était aussi possible qu’il soit tué à la place. Penser que Sebastian puisse perdre me calma d’une certaine manière, car cela ne servirait à rien de m’irriter.

Sebastian était le seul qui m’avait soutenue depuis que j’avais perdu mes parents et était devenu le chef de ma famille. Après que je me fus calmée, j’avais réalisé que j’avais donné un ordre à quelqu’un d’important pour moi. J’avais perdu la seule personne importante pour moi à cause de mon explosion de colère. Merde ! Je veux me frapper pour avoir perdu mon sang-froid.

« C’est vrai ! Je dois aller chercher Sebastian ! » dis-je.

Il était aussi possible qu’il ait gagné, mais avait été blessé et ne pouvait pas se mouvoir pour le moment. Dans ce cas, je devais aller l’aider le plus vite possible... Mais il était trop dangereux de quitter la ville la nuit, surtout qu’il y a quelqu’un qui porte rancune contre moi. Les soldats privés n’étaient pas fiables. Si j’envoyais une grande force à la recherche de Sebastian, je pourrais en subir les conséquences.

« C’est vrai ! Contactons le maître de guilde, » dis-je.

À l’exclusion de Sebastian, le maître de guilde était la personne la plus forte dans cette ville. Je me sentirais plus en sécurité s’il acceptait de m’escorter. De plus, il semblerait qu’il soit en bons termes avec cet aventurier, donc il était peu probable qu’il interviendrait pendant que j’étais avec lui.

Je m’étais préparée et j’avais vite été à la guilde. J’étais allée demander au guichet et j’avais demandé à la réceptionniste de pouvoir rencontrer le maître de guilde.

Quelques minutes plus tard, le maître de guilde était venu.

« Sebastian a disparu ! » J’avais déclaré ça après que le maître de guilde se soit présenté.

« Quoi ? Sala... Sébastian a disparu... Comment ? » demanda-t-il.

« Au moment du rachat..., » dis-je.

Je m’étais soudainement souvenue que je ne pouvais pas lui donner une explication détaillée. Je ne pouvais pas lui dire que je voulais qu’il m’aide à chercher Sebastian parce que je l’avais envoyé tuer quelqu’un, et qu’il aurait pu être vaincu. Quand j’avais réfléchi à ce que Sebastian avait dit, je réalisai que si je faisais ça, j’allais ruiner ma réputation. La demande d’escorte était un échec à 100 %. Ce serait aussi un échec si cet aventurier était toujours vivant. Le dernier cas était pire.

« Non... Ce n’est rien, » dis-je.

Mon état mental n’était pas normal. Je devais penser à une excuse, mais rien ne venait dans mon esprit. Je ne pouvais pas éviter ce qui allait arriver.

Pour l’instant, un soldat privé était le seul choix. Un autre choix était d’abandonner Sebastian.

« Je dois rassembler des soldats, les armer et me préparer à partir ! »

J’avais donné cet ordre à la femme de chambre quand j’étais revenue dans mon manoir.

« Je vais me reposer dans la chambre. Appelez-moi quand ils seront prêts ! » dis-je.

Depuis que j’avais été jusqu’à la guilde, j’étais physiquement et mentalement fatiguée. Je devais me reposer un petit peu.

*toc* *toc*

Les préparatifs ont-ils été terminés ? pensai-je.

On avait frappé à la porte de ma chambre, mais je n’avais entendu la voix de personne.

Pourquoi ? pensai-je.

Je ne pouvais pas y faire grand-chose, alors j’avais commencé à marcher vers la porte.

Suis-je trop fatiguée ?

Mon corps était terriblement lourd.

Bon sang ! Vous devriez me dire si les préparatifs sont déjà faits.

« Qui est là ? Les préparatifs sont-ils terminés ? » demandai-je.

Il n’y avait personne de l’autre côté de la porte, alors je regardais vers la gauche et la droite.

« Ahh... » criai-je.

Sur le côté droit, je voyais quelqu’un qui ressemblait à Sebastian qui s’était effondré contre le mur. Pourquoi Sebastian s’était-il effondré comme ça ? Ne me le dites pas, il avait réussi à retourner au manoir avec toutes ses blessures ?

« Sebastian ! » criai-je.

J’avais immédiatement couru vers lui. Cependant, chaque pas était si lourd, et mes jambes s’emmêlèrent après quelques pas.

Le sol devint plus proche.

*boom*

Quand j’avais ressenti l’impact avec le sol, j’avais l’impression que la mort était imminente. Devrais-je avoir été touchée par le mauvais sort ?

Je ne peux pas supporter ça. Hein !?

Il y avait quelqu’un debout à côté de Sebastian...

***

Au début de ce chapitre :

Elisabeth

Niv 15

[Renforcement du Corps Niv. 2] [Maîtrise de la Lance Niv. 2] [Étiquette Niv. 2] [Dignité Niv. 2] [Magie des Esprits Niv. 1] [Art Spirituel Niv. 1]

~ fin de l’histoire de la femme de cheveux ondulés.

***

Chapitre Extra 2 : La situation de Mio

 

J’étais dans une pièce, mais je ne sais pas quand je m’étais réveillée.

Hein !? N’étais-je pas écrasée par un camion ? J’ai peut-être survécu et je suis maintenant à l’hôpital ? pensai-je.

Quand je regardai autour de moi, je sus immédiatement que j’avais tort. Cette pièce n’était clairement pas une chambre d’hôpital. Ce n’était évidemment pas une pièce japonaise, et les personnes ici n’étaient évidemment pas des Japonais.

J’avais un corps faible, et donc, j’avais lu beaucoup de livres. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour réaliser la situation dans laquelle je me trouvais.

Eh oui, j’avais été réincarnée.

Je le savais juste en regardant mon propre corps. Mes mains... étaient trop petites. Mon corps... était aussi trop petit. Mon apparence actuelle était celle d’un bébé d’un an. Je réalisais soudainement quelque chose. Ce n’était pas bon du tout. Il semblerait que j’étais dans une ère antérieure à ma vie précédente.

Après ça, parlons de mon entourage. Ma maison est très délabrée, et il ne semblait pas que ma famille soit riche. Il semblerait que mes deux parents étaient ici. Mon père avait l’air un peu médiocre, mais ma mère était une très belle femme. J’espérais vraiment que j’allais ressembler à ma mère.

D’après les apparences, les lettres et le langage étaient totalement ceux du Japon. Ceci pouvait être un effet spécial vis-à-vis du langage qui était automatiquement traduit pour moi, mais cette possibilité était faible. Mes parents m’avaient appelée Mio, c’était mon nom.

Les personnes réincarnées étaient généralement le protagoniste de l’histoire. Dans le pire des cas, ils étaient toujours le personnage important. Et dans la plupart des cas, ils avaient des compétences ou des capacités de triches uniques.

Bref, je voulais aussi pouvoir tricher. Je ne pouvais toujours pas faire beaucoup de choses avec ce corps, alors essayons après être un peu plus âgé.

Après avoir eu trois ans, je pouvais marcher et parler en toute sécurité. J’avais été capable de le faire depuis le début, mais j’avais décidé de ne pas le faire de bonne heure parce que ce n’était pas naturel.

J’avais gardé secret le fait que j’étais une personne réincarnée. Ma famille ne le savait pas non plus. C’était naturel parce que, si je ne faisais pas attention, dans le pire des cas, ils penseraient que j’avais pris le corps de leur enfant.

Mon apparence était la même que ma vie précédente : j’avais les cheveux et les yeux noirs. Il semblerait que j’avais hérité mes cheveux noirs de mon père et mes yeux de ma mère. J’avais l’air totalement différente de mon moi précédent, mais j’étais contente d’avoir toujours des cheveux et des yeux noirs. Comme j’étais une enfant de trois ans, il est difficile de dire si mon apparence est belle ou pas.

Eh bien, confirmons mon pouvoir de tricherie avec soin.

Tout d’abord, la magie.

Il s’agissait d’un monde fantastique où il était naturel d’avoir de la magie. Eh bien, mon talent était... Non, je ne savais pas du tout comment utiliser la magie. Je n’avais aucun livre à disposition. Même si je voulais utiliser la magie, je devais, à regret, remettre ça à plus tard.

Le suivant était la force physique.

J’avais essayé d’appliquer les connaissances des techniques d’art martial de mon monde précédent afin de m’améliorer. Bien sûr, je n’avais aucune connaissance à ce sujet. Même ainsi, par nature, le potentiel de ma capacité physique n’était pas assez élevé.

Quand j’y réfléchissais calmement, le corps d’un enfant de trois ans ne bougeait pas assez bien pour réaliser ça. Il y avait tellement de jeunes protagonistes dans les histoires, mais il semblerait que je ne sois pas l’un d’entre eux. Bon sang ! Ce corps était trop lourd, et il était difficile d’équilibrer mon corps tout en se déplaçant.

Eh bien ! Il semblerait que je n’avais pas de capacité de triche sur ces deux domaines. Mais j’avais la connaissance japonaise moderne qui était vraiment comme une tricherie. J’allais donc utiliser cette connaissance et élever mon rang dans ce monde. Heureusement, j’avais beaucoup de connaissances... grâce à mon corps fragile que j’avais eu dans mon Ancien Monde.

Cependant, j’avais découvert un problème. Il y avait quelque chose que je n’avais pas pris en considération. Je n’avais aucune connaissance sur la technologie ou sur l’ingénierie. Euh... Et il était déraisonnable pour un enfant de trois ans d’agir ainsi.

Après avoir eu huit ans, j’avais commencé à aider ma famille. J’étais fière de ma cuisine... principalement à cause des connaissances de mon monde précédent. J’avais bel et bien grandi en ayant une apparence qui ressemblait beaucoup à ma mère. Il semblerait que j’allais être une belle femme tout comme ma mère. J’étais honnêtement heureuse de ça. Les chances que je puisse devenir la protagoniste avaient été augmentées.

J’avais commencé à nouveau à chercher mon pouvoir de triche.

Bien que j’avais lu des livres sur la magie dans la maison du chef du village et que je l’avais pratiquée, il semblait que je ne pouvais pas utiliser la magie. Bon sang !

La même chose était vraie en ce qui concernait mes aptitudes physiques. Ce n’était pas très différent des autres enfants de huit ans se trouvant dans le quartier. Cela avait complètement écrasé mon espoir d’avoir une capacité de tricherie. En fin de compte, je devais revenir à la tricherie d’avoir des connaissances modernes.

J’avais décidé de révéler le premier morceau de connaissances modernes que j’avais. C’était la mayonnaise. Je ne pouvais pas soudainement faire quelque chose de dangereux, alors j’avais choisi quelque chose de facile à faire avec des ingrédients faciles à obtenir. Bien sûr, j’avais d’abord confirmé qu’il n’y avait pas de mayonnaise dans ce monde.

En passant, je n’avais pas l’intention de gagner une grosse somme d’argent avec cette recette. J’avais prévu d’enseigner cette recette pour une somme modique. Faire de la mayonnaise était la première étape pour que d’autres personnes reconnaissent mon talent. Pour cette raison, j’avais peu ou pas d’avantage à accaparer la recette.

J’avais réussi à rassembler tous les ingrédients avec l’aide de diverses personnes. Tout était frais, bien sûr.

Œuf, vinaigre et huile. En fait, il y avait d’autres ingrédients pour la saveur, mais ils étaient difficiles d’en obtenir. Cela m’avait fait réaliser à quel point les supérettes étaient géniales.

Eh bien, j’avais fait de la mayonnaise. Comme je m’inquiétais de l’hygiène, j’avais donné un avertissement avant de laisser d’autres personnes la goûter. Euh... Il ne semblait pas avoir de problèmes.

En conséquence, elle avait été distribuée à tout le monde en ville... et elle était devenue populaire.

Avant que je ne le découvre, la quantité de mayonnaise que j’avais faite en une journée était complètement consommée.

En conséquence, des amateurs de mayonnaise étaient arrivés.

Et quelques jours plus tard, j’avais été arrêtée par des gardes.

Hein... Pourquoi ? Comment ? Avez-vous bien dit que tous ceux qui mangeaient de la mayonnaise sont morts ? Non, c’est impossible ! N’ai-je pas utilisé des ingrédients frais ? Ont-ils mangé trop de la mayonnaise ? N’avez-vous pas fait une enquête parce que beaucoup de gens sont morts ? Non, ils ont correctement enquêté. C’est vrai. Où sont mon père et ma mère ? Hein, ils sont partis ? Ai-je été abandonnée ? C’est ridicule.

Voilà pourquoi j’avais été infligée d’un statut d’esclave criminel. Tout avait été trop soudain.

Pourquoi cela arrivait-il ? J’avais déjà prévenu tout le monde que j’avais appris à faire de la mayonnaise et que j’avais utilisé des ingrédients frais. De plus, je leur avais dit de ne pas en manger trop. Pourquoi n’avaient-ils pas écouté mon avertissement ? Je ne savais pas.

La mayonnaise était-elle vraiment un poison ? Hmm... C’était peut-être le cas. C’était un monde différent. Les connaissances modernes que je possédais pourraient ne pas être utiles... J’avais été négligente. J’aurais dû inspecter ça avant. Maintenant, il était trop tard pour faire quelque chose à ce sujet...

Mais tout allait bien se passer. Si j’étais une protagoniste, j’allais surmonter cette difficulté. Heureusement, mon apparence n’était pas mauvaise. Je serais immédiatement achetée si j’étais vendue comme esclave. C’était une bataille que je devais gagner. Il était trop tôt pour abandonner.

Mais mon espoir avait été écrasé après avoir entendu l’histoire pendant que j’étais dans le chariot.

Tout d’abord, un esclave criminel qui avait été accusé d’empoisonnement n’était pas populaire du tout. Même si cet esclave criminel avait une belle apparence, ils étaient très rarement vendus, et la plupart d’entre eux se retrouvaient généralement à aller mourir dans les mines. J’étais ce genre d’esclave. Je n’allais pas être vendue...

Deuxième (qui était en fait plus mortel), il y avait eu des informations à propos de la cérémonie d’invocation de héros qui avait eu lieu dans la capitale. Dans ce monde, il y avait déjà eu une cérémonie d’invocation dans le passé. La plupart d’entre eux étaient des étudiants japonais. Pourquoi est-ce que je le savais ? Parce que vous pouviez voir beaucoup de personnes qui avaient les cheveux noirs et les yeux noirs depuis plus de dix générations. Eh bien... Pourquoi était-ce un problème ? Hmm... Ça m’avait fait dire que je n’étais certainement pas un héros. À ce stade, la possibilité que je sois un héros était quasi inexistante.

Dans le cas d’un héros, j’aurais surmonté ce problème. L’espoir qui m’avait soutenue avait été détruit après que j’avais entendu cela. J’avais réalisé que je n’étais qu’un personnage du genre menu fretin.

J’étais alors arrivée au marché aux esclaves. J’avais été mise dans une pièce cachée et sale sans intention d’être vendue.

S’il vous plaît, laissez-moi avoir une chance de me présenter avant que je sois envoyée à la mine, pensai-je.

Cet endroit était un mauvais environnement et avait une mauvaise nourriture... Assez pour briser l’esprit et les espoirs d’une personne. Le jour de ma mort imminente m’avait empêchée de dormir et cela avait continué à approcher de moi. Les seules fois où je pouvais dormir était quand je m’étais évanouie à cause du manque de sommeil.

Parfois, des clients venaient. Un gros vieux noble jeta un rapide coup d’œil sur moi, mais il perdit son intérêt dès qu’il entendit par le marchand d’esclaves mon histoire. Un esclave criminel qui avait des antécédents d’empoisonneur était vraiment impopulaire.

En passant, il était interdit aux esclaves dans cette salle de se promouvoir. Il était donc impossible pour moi de pouvoir donner ma version des faits. Mais cela ne signifie pas que je ne pouvais pas le faire. Nous ne pouvions pas nous promouvoir à cause de la marque d’esclave nous interdisant de le faire. Bien sûr, si je violais cet ordre une fois, il utilisera la marque d’esclave pour m’infliger une grande douleur.

En bref, cela signifiait que je ne pouvais me promouvoir que quelques fois après avoir été amenée ici.

Bien sûr, je ne l’avais pas fait, parce qu’il m’était impossible de nier le fait que j’étais une « esclave criminelle qui avait utilisé du poison » avec une seule phrase.

Je pourrais bientôt être envoyée à la mine. Mon destin funeste approchait à grands pas.

Le lendemain, un client était venu dans cette pièce alors que je pensais ça. À ce moment-là, j’avais réalisé que cette personne était un protagoniste. Bien que je ne sois pas une protagoniste féminine, je pourrais être une candidate pour être l’héroïne qui l’accompagnerait.

Il avait les cheveux noirs et les yeux noirs tout comme moi, et son visage japonais et son uniforme scolaire m’avaient fait réaliser qu’il était un héros.

J’avais pensé. Ma seule chance de survivre est d’être achetée par cette personne. Je dois attraper l’intérêt de cette personne avec juste une courte remarque. Je dois me promouvoir à cette personne.

Mais ce n’était pas bon. Ce but n’était pas bon. Arrête ça. Le but d’être la protagoniste féminine n’était pas compatible avec un héros. Je devais changer... afin d’être à un rang qui soit possible d’aller avec ça. Je ne pourrais jamais rester avec mon ancien but. D’accord, c’était décidé.

Bon, maintenant, je devais me promouvoir. Heureusement, en tant que personne réincarnée, je pouvais utiliser le fait que j’étais Japonaise... tout comme lui, alors je devais agir ainsi. Je ne l’avais jamais dit à personne, mais je devais le faire dans cette situation.

Mais comment devais-je le lui dire ? Juste dire : « Je suis une personne réincarnée » n’était pas bon. Il était peu probable qu’il le comprenne. Il vaudrait peut-être mieux que je dise quelque chose que seuls les Japonais connaissaient...

D’accord, faisons-le...

« S’il vous plaît ! Achetez-moi ! Grand Frère lycéen ! »

Un lycéen. Ce n’était pas un concept de ce monde. Et la manière de lui parler pourrait avoir attiré son attention.

« Marchand, pourquoi cette fille est-elle ici ? Son apparence me semble correcte, alors est-ce une esclave criminelle ? » déclara le protagoniste.

Le marchand d’esclaves avait répondu à la question de cette personne. Super ! La première étape avait été réalisée.

« Oui. Cette fille nous a été remise par un village en tant qu’esclave criminelle en raison du crime d’empoisonnement effectué dans de la nourriture. Elle est donc qualifiée de ce coté là, car vous vouliez un esclave qui peut cuisiner, mais je ne l’ai pas présentée parce qu’elle a été mise en esclavage à cause de l’usage de poison dans de la nourriture. »

Uwa ~~~~. Son but est de trouver quelqu’un qui peut cuisiner. Je suis confiante. Je suis vraiment confiant ! pensai-je.

Eh, grand frère avait perdu son intérêt. C’est mauvais. C’est vraiment mauvais. Je dois capter son attention. Mais, comment ? Comment devrais-je faire ça ? Je ne le sais pas du tout. Je dois me promouvoir. Non, ce n’est pas bon. Je pourrais être envoyée au mine si je ne le fais pas.

« Attendez ! Ce n’est pas ainsi ! Je... » dis-je.

« Tu n’es pas autorisée à te promouvoir par toi même. Alors, reste silencieuse ! » déclara le marchand.

Le marchand d’esclaves avait ordonné à la marque d’esclave de me faire mal. Ça fait mal. Ma voix devient enrouée.

« Je ne pouvais pas... savoir. Mayonnaise... était... poison, » dis-je.

J’avais réussi à parler d’une façon ou d’une autre, mais ce n’était pas vraiment compréhensible. C’était tout ce que je pouvais dire, donc je suppose que j’étais juste un personnage jetable.

« Marchand, veuillez laisser cette fille parler, » déclara le jeune homme.

Pourquoi ? Pourquoi avez-vous changé d’avis ? pensai-je.

« Vraiment ? » demanda le marchand.

Marchand d’esclaves stupide. Ne dites pas quelque chose d’inutile. Oops ! Aille.

Marchand d’esclaves. S’il vous plaît, arrêtez. S’il vous plaît, ne dites pas quelque chose d’inutile à grand frère.

« Oui, je voudrais l’entendre, » déclara le jeune homme.

« Compris, » déclara le marchand.

Le marchand d’esclaves annula ma punition. Je m’étais placée face au jeune homme tout en essayant de respirer.

« HAA, HAA... est-ce d’accord ? » demandai-je pour confirmer.

« Oui, alors dites-moi plus en détail ce qui s’est passé. » Dit-il.

Je ne m’en étais pas rendu compte au début, mais j’avais une autre chance de pouvoir nettoyer mon nom de ce qui s’était passé avec la mayonnaise. Je décidai alors de ne pas lui dire que j’étais une personne réincarnée. Non, il m’avait posé cette question, mais il ne semblait pas qu’il se soucierait de savoir si je le lui disais...

Je vais mourir dans la mine comme un personnage jetable si je ratais cette chance. Je devais faire qu’il m’achète par tous les moyens.

« S’il vous plaît. Achetez-moi. Sinon je serais envoyée aux mines si je reste ici. Je ferai vraiment n’importe quoi pour vous. J’écouterais tout ce que vous me direz. Je sais cuisiner. Je sais m’occuper de vous. Alors, s’il vous plaît... » dis-je.

En raison de mon désespoir, j’avais réussi... en quelque sorte. Il avait également acheté une fille-bête grièvement blessée.

Mon intuition était juste. Après avoir entendu son histoire, j’avais réalisé que le Maître était vraiment un protagoniste. Cette personne avait un véritable pouvoir de triche. Il était un protagoniste, pour de vrai.

Ce monde était trop dur pour un personnage jetable. Pour que je puisse vivre dans ce monde, je n’avais pas d’autre choix que de devenir une héroïne. Puisque le Maître était entouré de beaucoup de filles, être l’une des membres du harem était aussi une bonne idée pour commencer. Cependant, je voulais toujours être l’héroïne principale, si cela m’était possible.

Car être un personnage jetable était vraiment bien trop désagréable.

***

Histoire Parallèle Chapitre 1 : Le Président du Conseil Étudiant et le Gourmet

Je m’appelle Kudo Masaki. Avant ça, j'étais un lycéen typique, mais je suis maintenant un héros.

Mais je ne suis pas le seul héros. Je ne connaissais pas la raison, mais tout le monde dans l’école avait été convoqué dans ce monde en tant que héros. Eh bien, sauf deux personnes...

Nous nous trouvions maintenant le troisième jour après notre convocation dans ce monde. On nous avait enseigné le bon sens de ce monde les premier et deuxième jours.

J’avais participé à des exterminations des monstres se trouvant autour de la capitale royale afin d’acquérir l’expérience que j’avais maintenant. Au début, j’avais été surpris par les monstres quand ils étaient apparus, mais je m’étais maintenant habitué.

Néanmoins, moi, la personne qui était le président du conseil étudiant, avais choisi pour chasser les monstres une arme tranchante. Mais j’avais échoué. Eh bien, ce n’était pas seulement au niveau de ma position... mais également en tant que héros.

« La chasse est finie ici ! »

« Par ici aussi ! »

« ... »

« Alors, nous devrions nous retirer pour aujourd’hui. »

Nous avions formé un groupe de quatre personnes après avoir examiné la compatibilité des dons que nous avions reçus de la déesse et avoir acquis une expérience de combat en tant qu’unité.

Un soldat nous avait escortés dans la matinée, mais notre adaptation était assez élevée pour nous permettre d’aller dans l’après-midi à la chasse seulement nous quatre.

Au fait, cette fille joyeuse était Mizuhara Saki. Le garçon au ton poli était Orihara Akito. Et la fille taciturne était Kino Aichi. Mizuhara et Orihara avaient été des connaissances vu qu’ils étaient allés aux mêmes écoles primaires et secondaires. Kino était une taciturne, mais elle était fiable.

Nos dons avaient été différents les uns des autres. Ils dépendaient totalement des individus.

Dans mon cas, c’était l’[Expérience des Maîtrises], ce qui me permet d’obtenir beaucoup de compétences plus facilement. C’était peut-être parce que j’avais toujours eu une bonne mémoire depuis que j’étais jeune.

Mizuhara et Kino avaient chacun le don fantastique habituel, mais Orihara en avait un inhabituel. Son nom était le [Festival du Gourmet]. J’avais entendu dire que plus on mangeait, et plus on devenait puissant. Donc, il mangeait dès qu’il avait quelques minutes de libres.

Notre force physique s’était améliorée depuis que nous étions arrivés dans ce monde. Et même sans notre don, nous pouvions nous battre contre un groupe de monstres sans rencontrer le moindre problème.

Des armes avaient été préparées pour que chacun d’entre nous puisse choisir. Il était étrange que nous puissions utiliser tous les types d’armes. Bien sûr, nous n’avions jamais touché la moindre arme dans notre propre monde.

En fait, je n’en avais parlé à personne, mais j’avais une idée. Dans ma façon de penser, les dons de [Expérience des Maîtrises] et [Festival du Gourmet] nous permettaient dans ce monde d’acquérir des compétences, des statistiques et un niveau. Voilà ce que je pensais quand je voyais que je pouvais utiliser des armes que je ne pouvais pas auparavant. Ce monde fantastique était vraiment comme dans un jeu.

Cependant, j’hésitais à en parler avec qui que ce soit d’autre. Si je disais que c’était comme un jeu, ils pourraient dire « faisons ce que l'on veut, comme si c’était un jeu  », et nos Dons pourraient nous permettre de faire tout ce que nous voulions.

Après la fin du combat, j’entendis Mizuhara marmonner quelque chose sur le chemin du retour qui nous conduisait à la capitale royale.

« Jin-kun..., » murmura Mizuhara.

« Si tu es inquiète pour lui, tu devrais aller le chercher, » dit Orihara.

Orihara parlait avec Mizuhara parce que Jin était le nom de l’ami d’enfance de Mizuhara et d’Orihara.

Nous avions commis un crime. Quand nous étions arrivés dans ce monde, les deux étudiants qui n’avaient pas de dons avaient immédiatement été chassés hors du palais royal.

Je ne savais pas pourquoi nous n’avions rien fait face à ça. Je pensais que c’était un comportement inhabituel. Jin Shindo était l’ami de Mizuhara et Orihara. Et je me rappelais également que Sakura Kinoshita avait été victime d’intimidation dans une autre classe. Il s’agissait des personnes que la princesse avait silencieusement jetées hors du palais.

Il était étrange que personne n’ait essayé de l’arrêter, et même ses deux amis n’avaient rien dit. Et cela m’incluait également. C’était vraiment anormal quand j’y pense calmement.

« Selon ce que j’ai entendu en provenance des soldats, ils ont déjà quitté cette ville. Il est donc difficile de les retrouver, » déclara Mizuhara.

« Tu as raison... Que devrions-nous faire quand nous le rencontrons la prochaine fois ? » demanda Orihara.

Eh bien, il serait difficile de rencontrer quelqu’un qui avait été ainsi abandonné. Cependant, Orihara n’y pensait pas du tout... Était-il sans cœur ?

« Oh pardon. Il semblerait que nous ayons oublié quelque chose, » déclara Orihara.

« Qu’est-ce que c’est ? Devrions-nous revenir ensemble ? » demandai-je.

« Non, s’il vous plaît, revenez avant moi, » déclara Orihara. « Parce qu’il n’y a pas beaucoup de monstres dans cette zone, je peux m’échapper si quelque chose arrivait. »

C’était raisonnable pour Orihara, qui avait été fortifié après avoir mangé diverses choses, mais j’avais entendu une rumeur au sujet de deux soldats qui étaient morts pendant une bataille avec les monstres. Parce que je me sentais un peu inquiet, j’avais décidé de revenir plus tôt, car notre fatigue s’accumulait, mais Orihara était exceptionnellement fort. Au fait, Orihara pouvait récupérer sa fatigue en mangeant, donc un combat prolongé était facile pour lui tant qu’il avait de la nourriture.

Après avoir quitté Orihara, je parlai avec Mizuhara de quelque chose qui me troublait.

« Mizuhara, vous ne devriez pas aller avec Orihara. Surtout si vous vous inquiétiez autant pour Shindo, » dis-je.

« Ho, hein !? » s’écria-t-elle.

J’avais l’impression qu’ils avaient été traités différemment, même s’ils étaient tous deux des amis d’enfance. Y avait-il d’autres raisons ?

« Euh... Je ne veux pas que vous pensiez que je vous berne... mais Jin-kun m’avait dit d’éviter d’approcher Orihara-kun autant que possible, » dit-elle.

Ce n’était pas quelque chose qu’un ami disait à un autre ami.

« Selon Jin-kun, il est assez arrogant, et il ne se soucie de rien et n’a jamais de regret. Mais..., » dit-elle.

Arrogant... Cette conversation me donnait un mauvais goût quand je considérais la capacité d’Orihara. Eh bien, c’était ce que Shindo avait dit quand nous étions au Japon. Son caractère était inattendu à cause de son discours poli. Eh bien, je devais faire attention si quelque chose comme ça n’allait pas.

Orihara nous rattrapa quelques minutes plus tard. Je retournai dans ma chambre après notre arrivée à la capitale royale. Les chambres qui avaient été préparées pour les huit cents personnes de notre école étaient luxueuses. Tous les repas étaient vraiment grandioses. Même s’il y avait une menace vis-à-vis du Roi des Démons, ils traitaient toujours bien les héros.

J’avais vu Orihara au dîner, alors je l’avais appelé.

« Orihara, merci pour votre travail acharné, » dis-je. « Nous avons eu de bons combats aujourd’hui. Faisons-le encore demain. »

« Ah, Kudo-san, » dit-il. « Merci pour vos efforts. Non, je suis vraiment content de pouvoir vous aider. »

Je ne pouvais pas imaginer que le style de combat d’Orihara soit considérablement violent en raison de son apparence. En commençant par son arme... c’était différent des armes des autres. Il s’agissait d’un trident avec trois pointes aiguisées, et il avait aussi un katana à large tranchant. En bref, une fourchette et un couteau. C’était marrant que cela correspondît parfaitement à l’image de son don.

Cependant, il faisait plein usage de ces deux-là et défaisait sans pitié ses ennemis. C’était naturel parce que nous étions habités à la fois aux couteaux et aux fourchettes, qui avaient tous deux été inventés afin de couper de la viande plus efficacement qu’une épée et une lance.

« Mizuhara parlait de Shindo sur le chemin du retour. Quel genre de relation avez-vous avec lui ? » demandai-je.

L’histoire que m’avait racontée Mizuhara à propos d’Orihara me troublait, alors j'avais besoin d'entendre le point de vue d'Orihara.

« C’est un ami tout à fait normal, » dit-il. « Nous avions beaucoup joué ensemble à l’école primaire... Mais ce genre de relation n’est rien dans ce monde différent. »

Après tout, Orihara s’en fichait de l’autre. Je me sentais encore plus dégoûté en entendant son histoire.

« Ahh, je me demandais pourquoi à ce moment-là, je me sentais dégoûté de Shindou et de l’autre..., » dis-je.

« C’est vrai, » dit-il. « C’était étrange quand tout le monde regardait ainsi Jin et l’autre personne. »

Hein ? Son expression actuelle. C’est différent, et je voudrais lui dire quelque chose à ce sujet... pensai-je.

« Est-ce que vous vous sentiez également dégoûté ? » demandai-je.

« Oui, à coup sûr, je me sentais dégoûté. Mais c’est à un degré négligeable, alors je l’ai ignoré..., » répondit-il.

Un sentiment de dégoût n’était pas quelque chose de facile à ignorer, mais il avait dit ça si facilement... Non, mise à part ça...

« Alors, vous ne détestiez pas Shindo à ce moment-là ? » demandai-je. « Et pourtant... Pourquoi avez-vous regardé Shindo quand il a été exilé sans jamais réagir ? »

« Eh bien, cela aurait été inutile d’être la seule personne qui aurait dit quoi que ce soit à ce moment-là..., » dit-il.

Je... je ne peux pas le nier, pensai-je. L’atmosphère de cet endroit était étrange. Le fardeau pourrait être plus grand que la normale. On ne pouvait pas reprocher à Orihara d’être resté silencieux.

« Et je veux voir comment Shindo fera son retour, » rajouta-t-il.

Le sentiment que je pensais que j’allais finalement le comprendre avait disparu après avoir entendu la remarque d’Orihara.

« Son retour ? Pourquoi ? » demandai-je.

Orihara répondit à ma question avec le sourire.

« Shindo est comme un protagoniste, » dit-il. « Ce malheur n’est là que pour pimenter l’histoire et lui permettre de l’élever. Plus fort sera l’ennemi de Shindo, et plus fort il sera. Cet exil semble rendre son histoire encore plus intéressante. Alors, pourriez-vous ne pas le déranger ? »

« Je ne comprends pas vraiment ce que vous venez dire... Shindo est désavantagé pour faire son retour, et vous aimeriez voir ça ? » demandai-je. « Alors vous avez fait semblant de ne pas voir votre ami souffrir, n’est-ce pas ? »

Au moment où je parlai, Orihara secoua la tête.

« C’est généralement correct, mais l’élément essentiel est différent, » dit-il. « Je n’ai pas fait semblant de ne pas le voir. Voir ce malheur est le vrai plaisir de l’histoire. Je dois le voir de mes propres yeux. »

Il semble qu’il voulait voir son ami souffrir. Qu’est-ce qui pouvait changer la conversation comme ça ?

« Après cela, je n’avais pas l’intention de juste regarder, » dit-il. « Je dois aussi le prendre entre mes mains. C’est un gaspillage d’être juste un spectateur. L’histoire devrait devenir encore plus intéressante après que je me sois mêlé moi-même de ça. »

« Vous ? » demandai-je. « Qu’avez-vous fait à Shindo ? »

C’était déjà bien assez grave d’être chassé du palais royal. Avez-vous rajouté quelque chose en plus de la situation de base ? pensai-je.

« C’est vrai. Quand je participais à l’entraînement, j’ai fait envoyer des soldats afin de patrouiller dans les villages près du château, » dit-il.

« Et rien d’autre ? » demandai-je.

« Qui sait ? » dit-il. « Il peut ou ne peut rien changer. Tout va bien parce que la plupart des travaux de cet homme deviendront inutiles. »

Honnêtement, je ne comprends pas cette personne. Qu’est-ce que ce mec veut faire avec Shindo ? pensai-je.

« Vous parlez de l’histoire de Shindo comme ça. Ne sera-t-il pas difficile de le rencontrer parce qu’il a été chassé ? » demandai-je.

Orihara avait tordu sa bouche quand je lui avais demandé ça.

« Le problème est là, » dit-il. « Dommage que je ne puisse pas l’observer tout le temps, mais je dois faire les choses que je dois faire. »

« Comme de vaincre du Roi des Démons ? » demandai-je.

« Non, ce n’est pas ça, » répondit-il. « Je me fous de ces conneries. »

Il considérerait que ce que nous faisions afin de revenir à notre Ancien Monde était des « conneries ».

« Bien, c’est toujours la même chose parce que je dois devenir en premier le plus fort, » dit-il.

« Qu’allez-vous faire avec cette force ? » demandai-je.

Qu’allez-vous faire avec ce genre de force si vous ne l’utilisez pas pour vaincre le Roi des Démons ? pensai-je.

« Je vais bloquer le chemin de Shindo, » dit-il.

Il a dit quelque chose que je ne comprends encore pas..., pensai-je.

« Comment ferez-vous cela ? » demandai-je.

« Je vais le combattre, » dit-il. « Mais ce serait ennuyeux si je restais faible. Il y a beaucoup d’histoires qui ont des amis d’enfance en tant que puissants ennemis... »

« Faites-vous ça... pour pouvoir combattre Shindo ? » demandai-je. « N’est-il pas votre ami d’enfance ? »

Allez-vous le transformer en ennemi après l’avoir abandonné ? Sérieusement ? pensai-je.

« Parce qu’il est mon ami d’enfance, je me battrai contre lui, » dit-il. « Les amis d’enfance ne peuvent pas devenir une personne mineure. À un moment donné, je pourrais avoir une chance de le combattre. »

« Je ne comprends pas ce que vous voulez dire... à propos de la raison pour laquelle vous voulez le vaincre, » dis-je.

« Vous comprendrez quand le moment sera venu, » dit-il. « Je pourrais blesser la personne importante qui est Shindou, à cause d’un malentendu complet, ou je pourrais être soumis à un lavage de cerveau. Il y a beaucoup de raisons possibles. »

Si vous décidez de vous battre, y a-t-il une raison valable ? C’était comme si sa tête était remplie d’histoires de manga ou de quelque chose. J’ai renoncé à comprendre ses pensées, pensai-je.

« D’accord. Je sais que je n’arriverais pas à comprendre vos pensées, » dis-je.

« Vraiment ? C’est dommage, » Orihara l’avait dit comme si ce n’était pas important.

Je devrais arrêter de m’associer avec lui. Involontairement, j’avais eu la même pensée pour Shindo.

Finissons de manger rapidement et quittons cet endroit, pensai-je. En quelque sorte, j’avais de la sympathie pour Shindo dans mon esprit. Si j’ai une chance, je veux m’excuser auprès de lui. Et je vais ramener Shindo et Kinoshita dans notre propre monde après avoir vaincu le Roi des Démons.

Le lendemain, j’avais effectué l’entraînement de combat sous la forme d’une chasse autour de la capitale. Après ça, je n’avais pas parlé avec Orihara. Cependant, la bataille elle-même n’était pas différente d’hier, donc c’était assez bien.

« Je suis désolé, » déclara Orihara. « J’ai laissé quelque chose derrière moi. S’il vous plaît, retournez avant moi. »

« Compris, » dis-je.

Orihara fut laissé seul comme hier, alors que nous retournions tous les trois au château. J’avais soudainement eu un mauvais pressentiment.

Quelle est la chose qu’Orihara a laissée derrière ? A-t-il oublié quelque chose ? pensai-je.

J’étais vraiment inquiet vis-à-vis d’Orihara. Je me sentais mal pour les filles, mais je devais aller dans la même direction où Orihara était parti.

« Faites attention, » dis-je.

« ... »

« Vous aussi, oui, vous devez être prudent, » déclara Mizuhara.

J’avais couru après Orihara. Encore une fois, je le trouvai dans la zone où nous avions combattu les gobelins.

« Hé, Oriha... ra, » je haletai parce que je voyais Orihara avec une apparence que je n’imaginais pas du tout.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Avez-vous vu quelque chose d’étrange ? » demanda-t-il.

« Qu’est-ce que vous mangez !? » demandai-je.

Le visage d’Orihara avait été teinté en rouge... par le sang des gobelins !

« Du gobelin, » répondit-il. « Oh ! Kudo-san, vous ne semblez pas bien vis-à-vis du sang. Je m’assure toujours que je ne le mange pas à l’endroit où ces filles peuvent me voir... Désolé. J’étais insensible. »

« Non, ce n’était pas comme ça ! » dis-je. « Pourquoi avez-vous mangé le gobelin ? C’est un humanoïde ! C’est désagréable ! Et en plus, c’est cru ! »

Je ne voulais pas donner une description plus détaillée, mais il suffisait de dire que le corps du gobelin avait été complètement mangé.

« Oh... Quand je dis “j’ai laissé quelque chose derrière”, il s’agit d’un code secret pour aller cueillir une fleur, alors elles ne viendront pas me regarder, » dit-il.

Il n’y avait aucune chance que je puisse savoir ça. D’autres membres pourraient également ne pas le remarquer.

« Tout le monde ne connaît-il pas mes capacités ? » dit-il. « Je deviens plus fort quand je mange. Je deviens plus fort quand ce que je mange est également fort. Que j’aime ou non n’a pas d’importance, car cela m’empêche d’être laissé derrière par Jin. Un monstre n’est-il pas approprié comme nourriture ? Le gobelin est étonnamment délicieux. Ses globes oculaires sont doux, et la viande est moelleuse. Leurs organes internes sont..., »

« Arrêtez-vous là ! » criai-je.

Je ne voulais pas entendre les impressions de la personne qui mangeait une telle chose.

« Pourquoi ? » demanda-t-il. « N’avez-vous pas écouté ce qu’ils ont dit dans le château ? La viande de monstre peut aussi être mangée... »

« Mais le gobelin n’était pas parmi eux ! » dis-je.

La viande des gobelins n’était pas considérée comme de la nourriture. Vis-à-vis de l’hygiène mise à part, manger des monstres de type humanoïde était un obstacle important. C’était du cannibalisme, et la personne qui le faisait n’était pas normale.

C’est vrai. Ce mec n’est pas normal, pensai-je. Il a délibérément abandonné son ami parce qu’il voulait le voir lutter. Il a mangé une viande de monstre cru et humanoïde pour devenir plus fort. Comment cette personne pourrait-elle avoir une vie correcte dans le monde d’autrefois ? C’est peut-être la raison pour laquelle Shindo a conseillé à Mizuhara de rester loin de lui.

« Avez-vous déjà fini ? » demandai-je. « Si c’est fait, revenons au château. »

Je voulais quitter cet endroit aussi vite que possible.

« Non, » répondit-il. « S’il vous plaît, aller de l’avant, je vais en manger encore un peu. »

« Alors, faites attention, » dis-je.

J’étais alors retourné en ville en me dépêchant. Soudainement, une pensée avait surgi dans ma tête. Si ce mec n’hésitait pas à manger des monstres humanoïdes, y avait-il une garantie qu’il n’hésiterait pas à manger un humain ? Les mots « Il est arrogant, » de Shindo avaient soudainement flashé dans mon esprit.

Dois-je éviter Orihara comme l’a conseillé Shindou ? Ce mec est-il vraiment notre ami ? pensai-je.

Une anxiété indescriptible remplissait ma tête.

***

[mistape]

Les commentaires sont fermés