Womanizing Mage – Chapitre 146

Bannière de Womanizing Mage ***

Chapitre 146 : La demande de l’impératrice Mea

En regardant le collier bleu, Long Yi se souvint soudain que c’était le collier qu’il avait arraché à l’impératrice de Mea la dernière fois dans la Bâtisse des Parfums Enivrants. Ça devrait être un collier magique, alors pourquoi ce collier brille-t-il soudainement maintenant ?

Long Yi sortit ce collier de son anneau spatial et le manipula en regardant à gauche et à droite, mais il ne vit pas d’entourloupes. Il y avait simplement une lumière faible qui clignotait encore continuellement et semblait recevoir un signal.

Et juste à ce moment-là, Long Yi sentit soudain que quelque chose n’allait pas, son intuition de bête sauvage lui fit instinctivement sentir que quelqu’un s’approchait, bien qu’il n’y ait même pas un peu de fluctuation inhabituelle dans l’air.

Long Yi regarda tout autour de lui, puis il se souvint soudain de quelque chose, la dernière fois que Bertha avait utilisé la magie de l’invisibilité du clan du Renard lors de la compétition d’arts martiaux du clan du Taureau Barbare. Il avait de nouveau regardé le collier bleu dans sa main qui avait maintenant cessé de clignoter, il rit. Puisqu’il avait pu trouver l’emplacement de Bertha à l’aide de sa recherche de pouvoir spirituel la dernière fois, il devrait aussi pouvoir faire la même chose cette fois-ci.

Le pouvoir spirituel de Long Yi enveloppa un rayon de cinquante mètres avec lui comme centre. Long Yi croyait que Bertha était ici, puis il avait commencé à puiser dans son pouvoir spirituel. Bien sûr, à une vingtaine de mètres sur sa droite, il sentit un objet humanoïde s’approcher lentement de lui.

Long Yi sourit, puis brisa quelques brindilles, il utilisa sa force interne pour les lancer. Après cela, en faisant plusieurs mouvements, elles avaient été lancées sur son côté droit et elles s’étaient parfaitement collées au sol devant Bertha où elle était sur le point de marcher.

« Bertha, montre-toi. En ce qui me concerne, ta magie d’invisibilité est inutile, » dit Long Yi en souriant.

Juste à ce moment-là, un charmant rire était venu depuis l’air, qui pouvait entrer directement dans la moelle osseuse d’une personne. Évidemment, ce n’était pas la voix de Bertha, mais plutôt celle de l’impératrice de Mea.

Après cela, une vague ombre était apparue à l’avant de l’air, et cela s’était lentement dissipé. Bien sûr, c’était l’impératrice de Mea, ce démon renard qui pouvait déranger toutes les créatures vivantes. Comme avant, elle portait la magnifique tenue du palais de Mea, exposant son cou de jade blanc comme neige ainsi que son exquise clavicule. Son visage était finement maquillé, et ses yeux présentaient une sorte de regard flou. D’ailleurs, avec ses lèvres roses légèrement relevées, ce léger sourire avait une allure étouffante.

« Quand Bertha a dit que tu pouvais briser la magie de l’invisibilité de notre clan du Renard, je ne l’ai pas cru, mais maintenant je n’ai pas d’autre choix que de le croire, » L’Impératrice de Mea regarda les brindilles devant ses jambes et rit doucement.

Et voyant l’impératrice de Mea, Long Yi avait souri et il lui déclara. « Impératrice, tu es avec un haut rang, mais quelles affaires t’ont fait courir vers cette colline stérile en pleine nuit ? »

« Je suis naturellement à ta recherche. » L’impératrice de Mea sourit légèrement et elle répondit. Elle avait également tremblé légèrement en voyant Long Yi stupéfait.

Long Yi avait fait preuve d’une grande volonté pour déplacer son regard, et il avait dit avec un sourire : « Tu me cherchais ? Ce n’est pas trop bon, bien que notre relation est plus pure que la neige, mais en tant qu’homme et femme seuls en pleine nuit, il est difficile d’éviter la suspicion. Et si quelqu’un voit ça, ça ne détruirait-il pas la réputation de l’impératrice ? »

« Si les gens voient, il suffit de les tuer. » L’impératrice de Mea restreignit son charme et déclara ça avec indifférence. Ce ton glacial semblait indiquer qu’elle se fichait de la vie ou de la mort des autres.

Long Yi plissa ses sourcils. Cette dame renarde est vraiment impitoyable.

La froideur de l’impératrice de Mea ne dura pas longtemps, elle gloussa de nouveau avec charme, et parla. « Long Yi, penses-tu que cette impératrice est si cruelle envers les autres ? »

Long Yi n’avait pas exprimé son opinion. Cette renarde était beaucoup plus difficile à manipuler que Bertha. S’il n’était pas prudent, alors il ne saurait même pas s’il pourrait encore compter l’argent qu’il pourrait obtenir après le lui avoir vendu. Il avait juste suspendu le collier bleu devant elle, et avait dit avec un sourire. « Tu me trouves en train de regarder ça, n’est-ce pas ? »

« Oui, à ce moment-là, tu as pris cet objet, mais tu ne l’as pas rendu. D’ailleurs d’habitude je ne peux pas me montrer, alors j’ai dû choisir si tard dans la nuit pour venir le demander. » L’impératrice de Mea leva timidement la tête, et ses yeux embués semblaient vouloir verser de l’eau.

L’expression de Long Yi changea, devenant soudain d’un froid glacial incomparable, et avec ses yeux aussi apparemment gelés, il se moqua froidement. « Impératrice, tu es une personne intelligente, mais pourquoi dois-tu persister à faire des choses aussi stupides ? Arrête donc ta dégoûtante magie de Charme, sinon ne me blâme pas, moi, Long Yi, de ne pas comprendre, alors que je ne montre pas de la pitié et de la tendresse pour les femmes. »

L’impératrice de Mea tremblait de la tête aux pieds, et sa charmante intention qui pouvait provoquer un feu insupportable de luxure disparut instantanément sans transe. En regardant maintenant Long Yi, son expression était quelque peu déprimée, bien qu’elle savait que Long Yi n’était pas si facile à séduire, mais elle ne pouvait s’empêcher d’essayer, car elle voulait avoir Long Yi pour son usage personnel, et faire obéir Long Yi pour qu’il suive ses ordres. Mais malheureusement, cette personne était vraiment insondable, elle ne pouvait le contrôler.

Long Yi lança le collier dans sa main vers l’impératrice Mea, puis il parla froidement. « Range ta camelote, tu peux y aller maintenant. »

Le teint de l’impératrice Mea devint blanc, puis soupirant légèrement, elle parla à Long Yi. « S’il te plaît pardonne Lian Xin, Lian Xin jure, par la suite je n’utiliserai jamais la magie de Charme devant toi. »

Lian Xin [ 1] ? Long Yi avait été abasourdi. Il s’était avéré que le nom de cette Impératrice Mea était Lian Xin. Cela possédait un goût amer, mais aussi la capacité de nettoyer le foie, réduisant la chaleur interne et ainsi de suite pour ceux qui consommaient ces graines de lotus.

« Tu es une impératrice, mais maintenant tu es humble envers moi, une personne sans nom, pourquoi ? Ne me dis pas que tu as été attirée par l’aura royale tyrannique de mon corps ? » Long Yi fixa l’impératrice de Mea avec un sourire subtil.

« Et si je dis oui ? » demanda doucement l’impératrice de Mea.

Long Yi sourit et dit. « Bien que je sache que mon charme est extraordinaire, mais la conclusion à laquelle je suis arrivé après avoir pesé le pour et le contre, je sais que tu es le genre de femmes à faire de profondes intrigues en te souciant que de l’utilité. La recherche du profit est ton instinct. Tout comme un monde prospère peut produire des bénéfices, et un monde chaotique est aussi quelque chose qui offre des bénéfices. Si tu veux mon aide, alors tu devras payer au moins le prix approprié. »

L’impératrice de Mea fut stupéfaite, et ses yeux brillèrent de surprise. Ce jeune homme avait pourtant vu à travers les affaires du monde. Tout dans le monde n’en avait après tout que pour le bien de chacun. Après ça, elle avait dit. « Qu’est-ce que tu veux comme prix ? »

« Dis-moi d’abord à quoi tu veux que je t’aide, » Long Yi sourit doucement et dit.

« Je veux que tu nous aides, le Clan du Renard, à retrouver le prestige d’il y a mille ans. À cette époque, nous, le Clan du Renard d’Argent, avions la magie de l’invisibilité ainsi que les Mille Illusions Extrêmes, ces deux Magies uniques, et notre rang n’était que le second après celui du clan de l’empereur. Mais après, je ne sais pas pourquoi, dans notre clan, les héritiers de la lignée du Renard d’Argent sont devenus de plus en plus rares. Et il devint difficile de trouver ne serait-ce qu’une personne parmi les dix mille personnes qui possèdent la lignée du Renard d’Argent. Après ça, la magie de l’invisibilité, et les Mille Illusions Extrêmes tombèrent dans l’oubli, et notre clan du Renard s’abaissa également à la race la plus inférieure parmi les clans des bêtes. Alors sans autre choix, nous ne pouvions compter que sur notre magie de Charme pour nous attacher au puissant clan des Hommes-Bêtes pour survivre jusqu’à aujourd’hui. » Plus l’impératrice de Mea parlait, plus elle s’agitait, et ses yeux s’emplissaient déjà de larmes.

« Il n’y a plus que moi et Bertha qui avons hérité de la lignée du Renard d’Argent dans notre Clan du Renard. Et parce que ma lignée n’est pas pure, je ne suis pas capable de cultiver les Mille Illusions Extrêmes, mais Bertha possède la lignée de Renard d’Argent la plus pure de ces mille ans, et tant qu’elle cultivera les Mille Illusions Extrêmes, elle sera capable d’unifier le Clan du Renard en entier, et pourra trouver plus de membres de clan avec le sang du Renard d’Argent, menant ainsi le Clan du Renard à la prospérité. » Après une pause, l’impératrice Mea poursuivit.

Long Yi avait réfléchi un moment et dit. « Je n’arriverais pas à t’aider dans ces affaires. Pas besoin de mentionner la probabilité que Bertha ne réussisse pas à cultiver les Mille Illusions Extrêmes, je ne peux pas changer le physique de ton Clan du Renard. »

« J’ai seulement besoin que tu aides Bertha, son expérience est trop superficielle, et sa personnalité têtue. Bien qu’après avoir géré la Charmante Résidence de l’Amour, son comportement envers les autres ait quelque peu progressé, s’il n’y a personne à ses côtés pour l’aider quand elle unifiera tout le Clan du Renard, avec elle seule, elle ne sera pas un adversaire approprié pour ces anciens renards des autres branches du clan du Renard, » soupira l’impératrice de Mea.

« Elle ne t’a pas toi, sa tante ? Avec tes capacités, il est possible de jouer avec ces vieux du clan du Renard, » dit Long Yi en souriant.

L’impératrice de Mea s’éteignit, puis sourit amèrement, elle baissa la voix. « Je ne peux pas l’aider longtemps. »

« Pourquoi ? » demanda Long Yi avec curiosité.

L’impératrice de Mea ne parlait pas, elle regardait simplement le ciel étoilé en profondeur. Au bout d’un bon moment, elle parla. « Tu n’as pas besoin d’en savoir autant, maintenant dis-moi ce que tu veux pour m’aider. »

Long Yi ressentit soudain une épaisse tristesse venant de l’impératrice de Mea, bien que son expression ne soit pas différente de celle d’avant. Il avait répondu. « Je ne sais pas non plus ce que je veux ? Alors, dites-moi d’abord ce que tu peux m’offrir. »

« Tous les hommes qui vivent dans le monde, tout au long de leur vie, ne recherchent que l’argent, la beauté et le pouvoir. Tant que tu m’aides, je peux te donner beaucoup d’argent, plus que tu ne peux dépenser dans toute ta vie, je peux aussi t’envoyer beaucoup de beautés, je n’ai pas besoin de te dire à quel point nous sommes connus dans les beautés du Clan du Renard, et même si tu veux obtenir le corps de Bertha, il n’y aura aucun problème. Et quant au pouvoir, je peux te faire assumer la position de l’empereur de la principauté de Mea, je me demande si cela suffit ? » L’impératrice de Mea regarda Long Yi, elle croyait que tout le monde dans le monde avait un prix possible, et tout ce qu’elle avait offert était suffisant pour rendre fou n’importe quel homme dans le monde.

Long Yi secoua la tête et rit. L’argent, y a-t-il quelqu’un dans ce monde qui soit plus riche que lui ? Les beautés, quelle femme autour de lui ne peut pas être considérée comme une beauté inégalée ? Quant au pouvoir, le pouvoir était une chose inutile pour lui, son rêve étant de parcourir tout le Continent des Vagues Bleues sans se soucier de rien, alors pourquoi voudrait-il tomber dans la lutte l’un contre l’autre, et parmi les complots rusés et les mécanismes du pouvoir.

« L’argent, les beautés, je les ai déjà. Quant au pouvoir, moi, Long Yi, je m’en fiche. Le pouvoir peut te faire atteindre de nombreux objectifs, mais la force n’est-elle pas aussi la même chose ? De plus, la Principauté de Mea est trop petite, si tu es capable de fournir le pouvoir de contrôler l’ensemble du Continent des Vagues Bleues, alors je pourrais l’envisager, » dit Long Yi en souriant.

L’impératrice de Mea regarda fixement Long Yi, et elle pouvait voir qu’il ne mentait pas, mais si elle pouvait lui donner le pouvoir de contrôler tout le continent des Vagues Bleues, alors pourquoi le supplierait-elle humblement ?

« Ta demande est vraiment difficile à satisfaire. Pourquoi ne pas changer notre demande ? » soupira l’impératrice de Mea.

« Dis-le. » Long Yi avait demandé dans l’intérêt.

« Tant que tu aideras Bertha à unifier tout le Clan du Renard, tu seras le grand bienfaiteur de mon clan du Renard. Après, si tu as un ordre à donner, quoi qu’on doive faire, le clan du Renard obéira. » L’impératrice de Mea grinça des dents et parla. Elle savait que faire cela équivalait à remettre le clan du Renard à cet homme, et s’il voulait intentionnellement détruire le clan du Renard, alors ce serait une affaire facile, mais sur un autre aspect, le clan du Renard pourrait aussi être amené à la splendeur avec cet homme. Elle pariait tout sur sa prévoyance.

Note

  • 1 Lian Xin : le cœur d’une graine de lotus.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire