Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 85

***

Chapitre 85 : La Bataille terminée, on règle ses comptes (1)

« ... Tu es enfin là, Jor. Je suis désolée de te le demander à nouveau, mais ne pourrais-tu nous connecter à la Forêt de l’Esprit Divin ? Tout se passe bien pour le moment, mais nous ne savons pas quand des humains pourraient approcher cet endroit. »

C’était une demande de Fenrir. Ainsi, désobéir n’était pas une option.

J’avais immédiatement connecté la Forêt de l’Esprit Divin avec cet endroit en utilisant ma [Magie Unique Espace-temps].

Fenrir observa l’apparition du vortex noir habituel devant elle, et avec Waffle sur le dos, ils y entrèrent rapidement.

La famille de dragon noire restante, Jormungandr et moi avions regardé les visages des uns et des autres, même si nous n’avions pas pris d’arrangements préalables.

Bien qu’ils ne pouvaient absolument pas me comprendre, j’avais dit « S’il vous plaît » et je les avais laissé entrer en premier.

Le petit dragon, qui était entré dans le vortex noir avait appelé à plusieurs reprises ses parents, en disant « Kyui Kyui ».

Ce faisant, le père dragon qui s’était battu avec moi y était entré. Ensuite, le petit dragon et la mère du dragon avaient été les suivants.

Ensuite, c’était au tour de Jormungandr, mais quand je l’avais regardé, pour une raison ou une autre, il m’avait regardé fixement.

... Oui, ai-je fait quelque chose ??

La pression exercée par la Divine Bête que je venais de rencontrer aujourd’hui, même si je m’y étais habitué avec Fenrir, c’était quand même quelque chose.

Tout en endurant cette pression silencieuse, j’avais de nouveau dit. « S’il vous plaît » et lui avait fait signe d’entrer en premier.

Après que j’eus fait ça, les ailes de Jormungandr avaient soudainement brillé.

... Eh ? Allais-je être attaqué ? Est-ce que j’allais mourir ici... ??

{ ... Pouvez-vous m’entendre, l’ami de ma grande soeur ?}

!!!!

... Qu’est-ce que c’était, qu’est-ce que c’était ? De la télépathie !?

Par hasard, est-ce Jormungandr !?

Alors que je paniquais, la même question avait de nouveau fait écho dans mon esprit.

{Est-ce Jormungandr !?}

En y répondant, je pouvais voir que le gigantesque dragon « Jormungandr » en face de moi hocha la tête.

{ ... Pour l’instant, ce sera gênant si nous ne pouvons pas communiquer. Je t’ai accordé ma protection sacrée.}

 

Nom : Myne

Niveau : 63

Race : Humain

Genre masculin

Âge : 15 ans

Occupation : Chasseur

[Protections sacrées de la bête divine Fenrir et Jormungandr]

Télépathie : « Jormungandr » nouveau !

 

... C’était certainement là.

Je devais être la seule personne à avoir reçu la protection sacrée de deux bêtes divines...

... Un rire sec était sorti involontairement de ma bouche.

{Pour l’instant, allons chez ma sœur. Elle est déjà en colère, je ne sais pas ce qui va se passer si nous sommes en retard.}

Comme j’étais abasourdi par le fait qu’on m’avait accordé deux protections sacrées, Jormungandr entra rapidement dans le vortex, me laissant derrière.

« ... Oui, ce n’est pas un gros problème. »

Après cela, j’avais aussi voyagé à la Forêt de l’Esprit Divin.

{Maintenant, Jormungandr. Comment comptes-tu régler ce problème ?}

Il avait commencé à l’origine avec Claude et son gang kidnappant l’enfant du dragon noir. Jormungandr et les dragons noirs n’étaient pas en faute.

Je pensais qu’il n’y avait aucun doute à ce sujet.

Le cours des événements de l’attaque sur Adol semblait être ainsi.

Le père dragon et la mère dragon s’étaient séparés en deux groupes et avaient cherché leur enfant, volant pendant de nombreux jours.

Cependant, il y avait beaucoup de villes humaines, mais ils n’avaient jamais détecté la présence de l’enfant.

Ils ne pouvaient même pas trouver un seul indice, alors ils étaient devenus violents alors qu’ils étaient devenus très irrités.

Au milieu de cela, Jormungandr avait contacté le père dragon, en disant que leur enfant avait été trouvé. Dès qu’il avait entendu parler de l’endroit où il se trouvait, le père dragon n’avait pu s’empêcher de négliger l’avertissement de Jormungandr et avait commencé à voler dans la direction indiquée.

Je supposais que c’était la réaction naturelle.

L’enfant qu’ils cherchaient depuis longtemps avait été retrouvé, alors ils étaient inquiets. Comment pouvait-on critiquer les sentiments des parents en pensant à son enfant ?

Tandis que la mère dragon était du côté opposé, et assez loin, et même si elle l’avait entendu de Jormungandr, elle ne pouvait pas revenir immédiatement.

Et tandis qu’elle revenait et entendait parler de la situation de Jormungandr, elle revint à toute vitesse pour arrêter le saccage du père dragon.

Et après cela, en ce qui concernait la bataille, une explication ne devrait pas être nécessaire.

En fin de compte, ce cours des événements était selon la perspective des dragons noirs.

C’était un peu différent de mon point de vue et de celui de Fenrir.

J’avais la responsabilité de réparer l’inconduite de la race humaine. Fenrir avait la même compréhension et la même sympathie qu’un parent qui voyait ses enfants se faire enlever.

Avec ces pensées comme cause, elle avait proposé de coopérer, et s’était réellement déplacée afin d’aider l’enfant. En conséquence, elle raconta où se trouvait le petit dragon et se fut la cause du saccage du père dragon. En effet, Fenrir sentit le besoin de le leur dire rapidement afin qu’ils puissent se sentir soulagés.

Au fait, mes actions pour m’éloigner d’Adol étaient uniquement dues au fait que je ne voulais pas impliquer les personnes innocentes d’Adol, et absolument pas pour provoquer et mettre en colère le père dragon.

Et le fait que Fenrir était en colère en ce moment, même si elle les avait aidés avec de bonnes intentions, était dû au fait qu’il avait essayé de tuer son propre enfant. On peut comprendre qu’elle soit devenue folle.

En outre, la cause en était qu’ils s’étaient précipité sans écouter notre histoire correctement.

Il semblerait que si vous regardiez le point de vue de chacun des trois partis, personne ne se trompait. Celui que nous pouvions déclarer comme mauvais était Claude et son groupe, le groupe qui avait kidnappé l’enfant.

C’était pourquoi Fenrir avait contrôlé sa colère et avait d’abord demandé à Jormungandr ce qu’il avait l’intention de faire.

... Bien que le sang puisse pleuvoir selon la réponse de Jormungandr...

{Voyons d’abord, je vais devoir remercier ma sœur et Myne. Merci pour votre coopération afin de résoudre cette situation. L’enfant pourra retourner avec ses parents en toute sécurité. Franchement, ça aurait pu être impossible si ça n’avait été que nous... Permettez-moi de vous remercier du fond du cœur.}

... Une bête divine qui baissait la tête vers moi. C’était la deuxième fois après Fenrir...

... Franchement, j’aimerais qu’il arrête ça.

{Cependant, ce ne devrait pas être une erreur de dire que l’origine du problème était la race humaine. À l’origine, je voulais me venger, mais compte tenu de Myne, j’ai décidé d’arrêter ça. Pour cette raison, pourquoi ne pas nous réconcilier sur cette question ?}

Eh bien, je ne pensais pas qu’il était mauvais de parvenir à un compromis.

... Si nous excluions un point.

{Pourquoi dis-tu de telles idioties, d’où vient la compensation pour avoir presque tué mon enfant ?}

Oui, les termes d’avant étaient la réconciliation entre les « Dragons et la race humaine », donc Fenrir n’avait pas été inclus.

{ ... Eh bien, ça...}

Jormungandr semblait ne pas s’y attendre et laissa échapper un profond soupir.

{Jor, si tu ne peux pas proposer une suggestion, je déciderais pour toi. Laisse-moi tuer ce type qui a essayé de tuer mon fils. Et bien, s’il a de la chance, il ne mourra pas, et Myne est ici après tout, donc il pourra être immédiatement guéri.}

A-Attends une minute !? S’il te plaît, ne m’implique pas dans une histoire aussi dangereuse. Attends, Waffle !!! S’il te plaît, ne bâille pas dans un tel endroit (le dos de sa mère), dis quelque chose, s’il te plaît !!

« ... Waffuuuuuuuu. »

Attends ! Ne dors pas ! S’il te plaît, ne dors pas !! Tu es la personne concernée, tu sais ? Tu ne peux pas dormiiiir !

{ ... Grande soeur, s’il te plaît, ne dit pas de choses aussi dangereuses. Bon sang, ta soif de sang est comme d’habitude, c’est vraiment troublant.}

{As-tu dit quelque chose ?}

Après l’échange entre les frères et sœurs, Jormungandr nous avait fait une proposition choquante.

C’était...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire