Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 37

***

Chapitre 37 : Les bonnes affaires du propriétaire de l’armurerie

« Bonne après-midi ! »

J’avais donné une salutation joyeuse quand j’étais entré dans la boutique d’armes. Le vendeur qui m’avait immédiatement remarqué, avait cessé de travailler et avait entamé une conversation.

« Oh, mon garçon ! Vif comme toujours, n’est-ce pas ? »

Il m’avait salué avec un sourire.

Comme il me traitait toujours chaleureusement, je pouvais le consulter à propos de n’importe quoi sans aucun problème. Il avait même préparé pour moi une arme merveilleuse comme le « Poignard en acier +12 »... Je lui en étais très reconnaissant pour ça.

Cependant, depuis que j’avais cassé cette arme si précieuse, j’étais un peu inquiet de savoir s’il allait se mettre en colère contre moi ou pas.

« Que puis-je faire pour toi ? Est-ce l’entretien des armes ? »

Voyant que j’avais hésité à répondre à sa question, l’homme était probablement devenu soupçonneux depuis qu’il avait demandé « Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« ... Je suis désolé, monsieur. Le poignard incroyable que tu m’avais vendu la dernière fois s’est cassé... »

Alors que je lui répondais d’un air abattu, le vendeur me regarda fixement pendant un moment, puis il sourit immédiatement et éclata de rire.

« Ah, je vois. C’est ce que tu as trouvé difficile à dire ? Ne t’en fais pas pour ça. Je t’ai vendu ça, mon garçon, donc je n’ai pas de raison de me mettre en colère contre ce que tu en fais, n’est-ce pas ? Cependant, pour que ça casse..., que diable as-tu combattu ? »

Ouf, il semblerait qu’il ne soit pas fâché. Mais l’adversaire, hein... Je me demande s’il allait me croire si je lui disais que j’avais combattu un Roi Orc.

Bien que j’allais le rendre encore plus anxieux après ça, j’allais lui dire la vérité puisque j’étais redevable à cet homme et que je ne voulais pas lui mentir.

« ... Un... Un Roi Orc »

« ... C’est bizarre. Est-ce que mes oreilles sont devenues folles ? Garçon, répète-le. »

« C’était... un Roi Orc »

Cette fois, l’homme ne m’avait pas demandé de le répéter, mais il était silencieux. Il semblait penser à quelque chose pendant un moment, mais il me posa une question après avoir soupiré.

« Je ne pense pas que tu mentes, mais... comme prévu, ça semble trop fou. As-tu une sorte de preuve ? Si ce que tu as dit est vrai, je vais sortir une arme qui répondra à tes besoins. »

Preuve, hein..., je n’avais que sa pierre magique, mais je me demandais s’il comprendra juste avec ça. J’allais lui montrer la pierre magique pour l’instant.

J’avais placé la pierre magique du Roi Orc, que j’avais sorti de mon sac de rangement, sur le comptoir.

« Je n’ai que ça, mais... »

L’homme regarda la pierre magique avec ses yeux faisant des cercles parfaits.

« ... Q-Quelle grosse pierre magique... Je ne peux pas juger si c’est d’un Roi Orc, mais une bête magique avec une telle pierre magique devrait être de classe Calamité... Désolé d'avoir douté de toi, mon garçon. »

Tandis que je regardais le vendeur qui laissa échapper un profond soupir, je replaçai la pierre magique dans mon sac de rangement. Il avait réfléchi un instant avant d’aller à l’arrière du magasin.

... Je me demande si j’aurais dû faire ça. Après avoir attendu environ cinq minutes, il était sorti avec une petite boîte.

« Ceci est le poignard ayant la meilleure performance dans tout ce magasin. »

Après l’avoir dit, il avait sorti un poignard de la boîte et l’avait placé devant moi.

Nom : Tranchant de foudre

Attaque : +50

Rang : Ultra

Attribut : Foudre

Efficace contre : Race démoniaque

Effets spéciaux : Critique

Ouah, elle avait un attribut magique !? Cela semblait incroyable, mais cela ne devait pas valoir vraiment cher ?

« Ce poignard provient d’un gardien de donjon, et on dit qu’il avait un attribut magique. »

« On t’a dit qu’il avait ça ? »

« Quand le gars qui a eu ce poignard dans ce donjon l’a utilisé, il était vêtu d’éclairs... Cependant, depuis que ce gars est mort, le poignard n’a jamais été couvert de foudre, peu importe qui l’a utilisé. Pour cette raison, il n’y a maintenant personne qui croit en sa valeur en tant que poignard magique. »

C’est bizarre. Depuis que mon évaluation dit qu’il avait l’attribut éclair, il n’y avait aucun doute que c’était un poignard magique, mais...

« ... La vérité est que la personne qui l’a ramené du donjon était l’un de mes clients. C’est pourquoi je l’ai déjà vu dans la foudre. Il n’y a aucun doute que c’est un poignard magique, mais je pense qu’il y a une sorte de condition qui doit être remplie avant de pouvoir être utilisée comme un poignard magique. Cependant, c’est juste un poignard avec une performance légèrement bonne dans son état actuel. Et à propos de ça ? Ne veux-tu pas essayer de l’utiliser ? »

Hmm, il n’y a pas de problème avec ça. Selon les résultats de l’évaluation, cela pouvait être un poignard magique.

Cependant, je suis curieux de connaître la condition d’activation mentionnée par l’homme...

« Monsieur, je m’intéresse à cette dague, mais quel est son prix ? »

« Laisse-moi voir, compte tenu du fait que c’est un poignard magique, je veux la vendre pour 5 pièces de platine, mais... comme je viens de le dire, ses effets en tant que poignard magique sont actuellement peu clairs. Que dirais-tu de 80 pièces d’or ? »

C’était bon marché !? Est-ce normal qu’un poignard magique ait un tel prix ?

« Monsieur, est-ce un bon prix ? Je l’ai déjà dit, mais ne serais-tu pas en train de vendre à perte ? »

« Uhahahahahahaha, moi aussi, je l’ai déjà dit. Un enfant comme toi ne devrait pas t’inquiéter pour ce genre de problème d’adulte. Je vais travailler dur pour ne pas perdre d’argent, alors ne t’inquiète pas. Eh bien, l’achètes-tu ? Ou bien ne le veux-tu pas ? »

« Je vais l’acheter ! Aussi, as-tu quelque chose à vendre comme un protège-doigts ou quelque chose comme ça ? »

« Hm ? Garçon, peux-tu essayer ceci ? »

Comme il l’avait dit, il avait marché à nouveau à l’arrière du magasin. J’attendis une fois de plus, et il revint trois minutes après avec une arme pour lutteur appelée un cestus.

« Cela peut remplacer un protecteur d’articulation, même s’il n’avait pas de grandes performances, puisqu’il s’agit d’un produit fabriqué en série »

Nom : Cestus de fer +6

Attaque : +6

Rang : Intermédiaire

Efficace contre : Aucune

Effets spéciaux : Aucun

Hmm, bien que sa performance n’était certainement pas si élevée, cela suffira pour l’instant.

« Monsieur, j’achète ça ! Combien ça coûte ? »

« Le total pour les deux objets est de 80 pièces d’or et 10 pièces d’argent. »

Bien que j’étais désolé de profiter de sa bonne volonté... Je l’avais remercié et j’étais rentré à la maison.

Merci, Monsieur !

 

☆☆☆

 

Après que Myne fut rentré à la maison, le magasin d’armes avait fermé pour la journée, même s’il ne faisait pas encore nuit

Le propriétaire parlait tout seul tout en buvant du saké à l’intérieur du magasin.

« ... Hey, Dyne, ton fils est devenu un homme splendide. Je ne sais pas si c’est vrai, mais... il a vaincu un Roi Orc, tu sais. Peux-tu croire ça ? Il a vaincu un monstre de classe calamité. Peut-être, comme toi, il a été béni avec une très bonne compétence. Ce poignard que tu m’as remis juste avant que tu ne meures, parce que tu voulais le laisser pour de l’argent... Je l’ai vendu à ton fils, Myne, aujourd’hui... Bien sûr, je l’ai vendu à un prix spécial, alors ne t’inquiète pas. Ton fils va accomplir tes intentions. Je ne pouvais pas être plus heureux, tu sais. »

Le propriétaire murmura à lui-même alors que des larmes coulaient de ses yeux.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire