Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 271

***

Chapitre 271 : Le contrat de la Bête Divine (1)

{Qu’est-ce qui se passe Myne?}

Fenrir avait répondu immédiatement après que je l’ai contactée.

{Je fais cette demande au nom de ma nouvelle épouse, et je me demandais si je pouvais te déranger en venant te voir pour que tu lui donnes le [Contrat de la Bête Divine].}

{Hou, une nouvelle épouse, dis-tu ? Ça ne me dérange pas du tout, puisque tes épouses vont me connaître pendant très longtemps.}

Fenrir accepté de bon gré.

{ … Alors, quand veux-tu venir ? Si tu veux bien, puis-je aller chez toi tout de suite ?} déclara Fenrir.

{Tout de suite ? Est-ce bon si tu attends un peu plus longtemps ?} demandai-je.

{Bien sûr que ça ne me dérange pas, puisque c’est ta demande.}

C’était mauvais. Si Fenrir venait, je n’aurais pas d’autre choix que d’utiliser la compétence [Magie unique — Espace temps].

… Il y avait beaucoup de princesses qui ne connaissent pas mes compétences, et c’était la raison pour laquelle je veux qu’elles aient d’abord le [Contrat de la bête divine].

Peut-être que je pouvais l’utiliser dans une autre pièce.

… Oui, c’est la seule solution que je pouvais trouver.

Ainsi l’avais-je décidé, je devais maintenant me dépêcher d’aller dans ma chambre.

Sylphide, qui vit à quel point j’étais inquiet, accrocha ses bras avec les miens et me demanda.

« … Myne, qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’as pas à paniquer. »

« Eh bien, c’est à propos de Fenrir, et elle a dit qu’elle veut venir personnellement ici pour donner le [Contrat de la Bête Divine]. »

Après avoir dit cela, mon beau-frère se leva et déclara.

« La vérité est que Myne possède de formidables compétences, et qu’il doit garder cela secret… »

Mon beau-frère expliqua aux princesses jumelles, Luca, et Shion, qui ne comprenaient pas la situation.

« … Et avec cela, outre Sheila, celles qui souhaitent le recevoir devraient lever la main. »

Après qu’il ait posé la question, Sasha, Stasha et Luca levèrent la main.

Shion leva également les mains, comme le ferait Waffle, ce qui signifiait que tout le monde était d’accord.

« D’accord, alors Myne, s’il te plaît, prépare-le. »

Comme on pouvait s’y attendre de mon beau-frère, si fiable.

J’avais hoché la tête, puis je m’étais précipité hors de la pièce avec Waffle également.

Ensuite, j’avais connecté la [Magie unique — Espace temps] à la forêt des esprits où séjournait Fenrir, et je sautais dans le vortex noir.

Comme d’habitude, les frères de Waffle sautèrent tous vers moi avec férocité.

Ayant été attaqués et contraints de tomber, les frères m’avaient vigoureusement léché le visage.

Même leur queue tremblait violemment, ce dont on pouvait difficilement se plaindre.

En me fortifiant, je les avais tous les trois repoussés et je m’étais levé. C’était à ce moment-là que Fenrir me regardait.

« Tu es vraiment aimé de mes enfants. Alors, es-tu prêt ? »

J’avais répondu d’un signe de tête. Nous étions entrés ensemble dans le vortex noir.

… Attends un peu ? Pourquoi Ruffle et Maple nous suivaient-ils aussi ?

… Ne me dites pas qu’ils voulaient aussi venir ?

« Maman ~, nous voulons aussi y aller. Ce n’est pas juste que Nii-san puisse toujours y aller. »

« Je veux que vous restiez ici et que vous protégiez cet endroit. », le leur ordonna Fenrir

Ils restèrent donc sur place, la queue par terre.

« Wafu. »

Waffle était dans mes bras. Il avait un regard triomphant alors que sa queue bougeait.

Puis, Fenrir claqua la tête de Waffle avec sa queue.

Waffle fit un « Kyun » en poussant un léger cri.

Ce Waffle, le même Waffle qui avait combattu le Dragon noir sans même verser une larme, pleurait maintenant parce que sa mère l’avait frappé.

Ah woops, ce n’était pas le moment d’être impressionné.

Nous avions ensuite traversé le vortex noir, et nous étions arrivés dans la pièce.

« S’il te plaît, attends un peu pendant que j’amène les personnes dans cette pièce. », avais-je dit à Fenrir

Je m’étais dépêché de retourner dans la pièce suivante.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire