Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 26

***

Chapitre 26 : La colonie d’Orcs (5)

Quelque chose, si seulement j’avais une arme que je pouvais utiliser...

Hm ? Une arme... hein, peut-être que je pouvais être capable de le faire.

Tout en faisant attention aux mouvements du Roi orc, afin de confirmer si mon idée était correcte, j’avais évalué une certaine compétence.

[Réaliser] : capable de matérialiser une chose non vivante connue. Selon l’imagination du détenteur de la compétence, diverses capacités peuvent être accordées.

Comme prévu, c’est vrai ! Au moment où je l’avais pillé, la hache de guerre dorée que tenait le Roi orc avait disparu. Si j’utilisais cette compétence... Je pourrais être en mesure d’obtenir une arme.

En ce moment, je désirais un poignard.

Le poignard le plus fort qui pouvait couper même un Roi orc.

Puisque c’était une « arme connue » selon l’explication de la compétence, si c’était un poignard qui pouvait vaincre ce type...

Un poignard sacré enregistré dans « L’histoire du héros Alexandrite » que j’avais lu quand mes parents étaient encore en vie.

En utilisant la compétence [Réaliser], et en la chargeant de toutes mes pensées, j’avais crié ce nom !!!!

« Viens ! Poignard !!!! »

À ce moment-là, dans ma paume droite, une couleur arc-en-ciel brillait au point que je ne pouvais pas ouvrir les yeux... et cette lumière avait pris la forme d’un poignard. Ce que ma main droite saisissait maintenant, c’était l’arme légendaire qui n’existait que dans l’histoire, un « poignard ».

Je pouvais sentir un énorme torrent de puissance provenant du poignard.

Cependant... en échange... ma force mentale semblait être rapidement affaiblie... si je l’utilisais pendant trop longtemps, il ne ferait aucun doute que j’allais m’effondrer.

« Une bataille décisive à court terme », il n’y a que ça à faire.

Je me préparais en tant que tel, jetant un regard sévère vers le Roi orc. Ce gars-là affichait aussi une expression de colère à mon égard comme je n’avais jamais vu auparavant.

« S-Salaud !! Cette arme est... ! Fabriqué en utilisant la même compétence que la mienne, exacte ! Mon arme disparaissant était comme prévu de ta faute !!!! Je ne te le pardonnerai pas !!!! »

Tout en levant son poing au-dessus de sa tête avec une force emplie de fureur, le Roi orc se précipita vers moi, pour cela, je choisissais un autre plan.

Ce plan était...

J’allais utiliser [Coller] quand ce monstre se rapprochera jusqu’à ce qu’il ne reste que dix mètres, et coller la semelle de son pied au sol.

Si c’était la force de la jambe du Roi orc, même si elle se faufilait, cela semblait pouvoir marcher. Cependant, maintenant qu’il se précipitait vers moi de toutes ses forces, il y aura un résultat immédiat.

Car voyez-vous, il allait trébucher au milieu de sa charge à pleine puissance. Ainsi, le plan s’était déroulé comme prévu, et avait réussi.

Alors qu’un bruit énorme de l’impact avait été produit, ce type s’était effondré.

... Oui, exactement en face de moi. Cette silhouette sans défense !!!!

[Bras fort : Extrême] [Force du bras : Extrême] [Augmentation de la force] [Amélioration du corps : Grand], j’avais activé mes compétences de toutes mes forces... !!!!!!

« Mange ça !!! [Arts martiaux : éclat du requin] ! »

« Noooooonnnn !!!!! »

C’était probablement le bruit d’impact le plus fort de cette bataille.

Avec des vibrations et un bruit d’impact qui m’avaient fait penser que mes tympans étaient sur le point de se déchirer, mon poignard avait magnifiquement découpé le Roi orc.

Ainsi, ayant fini son devoir, mon poignard était devenu des fragments lumineux et avait disparu de ma main.

Il pourrait encore être en vie..., pensais-je ainsi tout en restant sur mes gardes, j’attendais et regardais, mais il n’avait même pas tressailli.

C’était bien un cadavre...

Un monstre de rang calamité, le Roi orc, avait maintenant sa vie prise par moi.

« ... Euh... Ai-je gagné... ? »

Je pouvais sûrement me sentir soulagé, avais-je pensé.

Mon corps avait alors soudainement perdu sa force et je m’étais effondré à cet endroit comme si je tombais. Incapable de mettre de la force dans mon corps, il semblerait que j’étais plus épuisé que je ne le pensais.

« Myne !! »

J’avais entendu la voix d’Aisha. Dieu merci, rien ne leur était arrivé.

Ah, je m’en souvenais de quelque chose, les généraux... ? Je me demandais ce qui leur était arrivé... après mon enchaînement rapide de magie, puisque le roi avait plongé vers moi, je n’avais pas pu confirmer leurs morts. Cela serait mauvais s’ils étaient encore en vie. Forçant mon corps qui ne pouvait pas bouger, j’avais regardé avec panique dans la zone où se trouvaient les généraux.

Après l’avoir fait, j’avais vu qu’il y avait trois cadavres brûlés et rôtis de généraux éparpillés dans la zone.

D’une certaine manière, il semblerait que j’avais été capable de les vaincre avec cette vague d’attaques.

Voyant qu’il n’y avait plus de problèmes non résolus, une fois de plus j’avais fait une profonde respiration, une masse molle m’avait enlacé avec une force incroyable. Oui, c’était Aisha.

« Myne, vous... vous, vous... »

Des larmes tombaient de ses yeux, il semblerait qu’elle ne puisse pas contrôler ses émotions. Les mots qu’elle avait prononcés étaient aussi mêlés de sanglots, et je ne comprenais pas ce qu’elle disait.

C’est compréhensible, après tout, un monstre de niveau Calamité, le Roi orc, était devant leurs yeux.

Elles avaient probablement prédit que je mourrais à coup sûr.

J’avais... doucement, avec hésitation, enveloppé mes bras autour de son dos, et comme si j’apaisais un petit enfant, je l’avais légèrement tapoté.

« Fuu, vous êtes un monstre... Pour vaincre un Roi orc et ensuite trois Généraux orcs en étant en solo... »

Ah, c’était la femme chevalière qu’Aisha avait amenée avec elle. Dieu merci, rien ne lui était arrivé.

Les Orcs sont exactement comme leur réputation les désignait, une menace pour les femmes. Cette femme chevalière était également tout aussi belle qu’Aisha.

Si je n’avais pas réussi à vaincre les généraux, Aisha et cette beauté seraient à coup sûr violées et transformées en pépinières par les Orcs.

Puisque cela ne s’était pas fini comme ça, c’était vraiment une bonne chose... ha oui, je devais sauver la femme capturée par ces mecs !

« Pour l’instant, laissons la conversation compliquée pour plus tard... à la place, une fille humaine avait été capturée par les Orcs, nous avons besoin de la sauver. »

Observant du mieux que je pouvais la zone avec ma [détection de présence : modérée], je vis qu’il n’y avait même plus une seule présence d’Orcs. Je pensais que les généraux orcs les avaient probablement rassemblés au nord et l’avaient amenée là-bas.

« Je pense qu’ils l’ont probablement capturée et emmenée quelque part dans la partie nord de la colonie. Quand j’ai découvert cette colonie, il ne lui était rien arrivé, mais... ce serait bien si elle était en sécurité, mais... »

Alors que j’empruntais les épaules d’Aisha et de la chevalière, nous avions pu trouver la femme capturée.

Dans un grand bâtiment que nous considérions probablement comme la demeure du Roi orc, elle y restait seule.

En pensant au pire des cas, à l’intérieur du bâtiment où j’avais été amené par les deux filles, la jeune femme semblait avoir eu de la chance et n’était pas tombée dans les griffes maléfiques des Orcs.

On m’avait dit que quand elle était sur le point d’être agressée, il semblerait qu’une formidable explosion avait été entendue de l’extérieur. En entendant cela, les Orcs l’avaient laissée seule et tous étaient sortis.

... Probablement, c’était le bruit de l’explosion quand j’avais utilisé pour la première fois [Magie de zone : Feu Colossal].

Bien que cette explosion, en ce qui me concernait, avait augmenté la probabilité que les Orcs me découvrent, le résultat était parfait même si pour moi j’en avais ainsi eu plus que prévu en même temps après ça.

Puisque tout était fini, c’était pour ça que je pouvais dire ça !

Pour le moment, nous l’avions escortée jusqu’à la ville de Lucas.

Eh bien, j’avais fini par utiliser mes compétences devant les deux filles... Je devais penser à quelque chose pour les tromper.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

10 commentaires

  1. Trop bien merciiiiiiiii

  2. "Je devais penser à quelque chose pour les tromper"

    Il croit vraiment qu'elles sont complètement débiles je pense 😀

Laisser un commentaire