Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 167

***

Chapitre 167 : Un nouveau donjon (9)

… En tant que personne, ce Tales était vraiment une personne plus horrible que je ne me l’imaginais.

Depuis que j’avais entendu sa version de l’histoire, je me demandais ce qu’on devrait faire à ce sujet.

Pour achever la demande que le roi nous avait adressée, nous devrions évidemment continuer à aller de l’avant.

Cependant, ce type… ce n’était pas gentil de sa part de laisser Kappore derrière lui.

Même s’il détestait les autres, comment avait-il pu prendre une décision aussi inhumaine que de laisser son coéquipier derrière lui ?

… Peut-être pourrions-nous faire sortir cette personne en utilisant [Magie unique – Espace temps] afin de lui permettre de s’échapper… mais ce n’était pas possible.

« Soupir, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

Comme elles comprenaient la raison pour laquelle je soupirais, Sylphide et Aisha se regardèrent toutes les deux, puis elles me regardèrent en souriant amèrement… j’étais sûr qu’elles attendaient ma décision.

… On devra donc faire avec.

« Kappore, as-tu touché les monuments de pierre qui étaient dans les salles des boss ? »

« … Ouais, bien sûr. »

Avec ça, on pourrait au moins le téléporter jusqu’au premier étage puis jusqu’à l’entrée du donjon.

Cependant, le problème venait juste après cela. Même si le donjon se trouvait à proximité de la capitale, il nous faudrait encore une demi-journée pour nous y rendre en calèche.

Je ne pensais pas que quelqu’un serait d’accord pour le raccompagner, et encore moins pour parcourir une telle distance.

De plus, nous n’avions plus de temps à perdre, sinon il nous sera bien plus difficile de rattraper Tales et ses coéquipiers.

« Je suppose qu’on peut te ramener à l’entrée… », avais-je répondu après avoir réfléchi pendant un certain temps.

Le visage de Kappore était devenu rouge, il se mit face à moi et commença à protester… Non, c’était plus juste de dire qu’il m’insultait.

« Bande d’enfoirés ! Êtes-vous sans cœur ? Je suis gravement blessé, vous savez ! Êtes-vous stupide ou quoi ? Huuh ? »

Sylphide qui avait regardé notre conversation l’avait finalement interrompue.

… Eh bien, je supposais que même elle ne pouvait pas la supporter.

« Vous avez dit que vous vous appeliez Kappore, n’est-ce pas ? Nous n’avons aucune obligation de vous protéger, vous le savez, n’est-ce pas ? Alors, pourriez-vous au moins nous remercier ? »

C’était exactement comme Sylphide l’avait dit.

Normalement, quand on sauvait quelqu’un, la personne présenterait au moins ces remerciements.

Ce n’était pas comme si je recherchais la reconnaissance des gens, mais c’était censé être du bon sens.

… Eh bien, après avoir entendu un argument aussi solide, je me demandais quelle sera sa réponse ?

« Huuuh ? N’est-ce pas ce que je venais de dire, putain ? Vous n’avez donc pas de cœur, les gars ? »

Cette personne, elle aussi, était sans espoir… Eh bien, je ne pouvais pas dire que je m’attendais à quoi que ce soit d’un coéquipier de Tales. Ce gars nous donnait une si mauvaise impression, je ne savais même pas si je devais le laisser ici ou pas. Je ne comprenais pas du tout cette situation. Cette personne ne connaissait que le mot « lui-même ».

« … Vous, ne comprenez-vous même pas quelle est votre position ? »

Aah, c’était au tour d’Aisha d’intervenir !

« C’est quoi ce bordel !? Bande de démons ! Amenez-moi vite à la capitale, mais vous allez commencer par me guérir ici ! Si vous êtes si inexpérimentés dans la guérison, je suis sûr qu’un guérisseur de la capitale pourra le faire mieux que vous ! »

Même si Aisha avait fait de son mieux avec sa magie de guérison pour soigner cette personne…

Et au lieu de donner un mot de gratitude, il pouvait même dire quelque chose comme ça.

« Myne, laissons ce déchet ici. C’est une perte de temps de parler à une personne aussi mal élevée. »

… Eh bien, nous étions tous d’accord avec ce qu’elle avait dit, car c’était le choix numéro un pour nous.

Je supposais qu’en ce moment, il n’arrivait même pas à penser clairement.

{Myne ~, Chunsuke désire que nous sauvions son maître…}

Waffle m’avait soudainement parlé.

Après avoir écouté Waffle parler, j’avais vu un moineau voler devant moi et baisser la tête en tremblant.

J’étais sûr qu’il avait entendu notre conversation grâce à Waffle et Kuu.

J’étais sûr qu’il savait que, si l’on quittait son maître, il mourrait bientôt.

C’était pourquoi il nous suppliait désespérément en ce moment.

… Contrairement à ce diable là-bas, son monstre apprivoisé était bien plus poli. Sérieusement, c’était quoi ce bordel ?

Voir un Chunsuke désespéré baisser la tête devant moi me troublait vraiment.

{Hmmm, que dois-je faire.}

… En fin de compte, nous revenions au sujet initial. Vraiment, qu’est-ce que je pouvais faire à ce sujet ?

Quand j’avais jeté un coup d’œil à Aisha, je l’avais vue vraiment en colère. Et je n’avais même pas besoin de regarder Sylphide pour savoir qu’elle était extrêmement frustrée, car elle ne voulait pas être impliquée.

Au fond, sauver son peuple sans dire un mot, c’était ce qu’une ancienne princesse comme Sylphide aurait fait… Mais même si elle ne disait rien, j’étais sûr que Sylphide était aussi très en colère.

{Onii-sama, j’ai une bonne idée !}

Aah ? Kuu ! Joli !

{Et si, pour l’instant, on le faisait sortir ? Puis, on s’occupe de lui jusqu’à ce que nous rencontrions quelqu’un, nous l’amènerons ensuite à cette personne pour qu’elle s’occupe d’elle !}

J’y avais aussi pensé… mais, ça prendra quand même une demi-journée pour qu’ils reviennent. Et il fait presque nuit maintenant. Je ne pensais pas que la calèche voyagerait de nuit ?

Demandons à Kuu pourquoi elle avait eu une telle suggestion.

{Emmenons-le avec nous !}

Hein ? Tu veux qu’on l’amène avec nous ?

{Tout ira bien si Chunsuke fait de son mieux pour protéger son maître !}

Hmm, je me demande… Même après avoir vu Chunsuke, je ne sais pas si c’est un monstre fort…

Au pire, nous pourrions finir la quête dans environ 6 à 7 heures. Et si nous rencontrions un ennemi fort, ne perdaient-ils pas la vie ?

{Wafu ! Chunsuke est fort. Alors ne t’inquiète pas !}

Hein ? Même Waffle prenait le même chemin que Kuu. Alors devrais-je supposer que c’était bon ?

… On n’y pouvait rien, devrions-nous adopter ce plan ?

« Sylphide, Aisha, je suis désolé. »

Puisque nous utilisions [Télépathie] pour communiquer, j’étais sûr qu’elles avaient toutes les deux entendu nos conversations. D’après leur colère, j’étais sûr qu’elles hésitaient à suivre ce plan…

Au final, toutes les deux n’avaient rien dit, et nous avions rapidement utilisé le monument de pierre pour remonter au niveau 1.

Comme mes femmes ne voulaient même pas toucher cette chose, et qu’il avait commencé à se plaindre quand j’avais essayé de le porter, j’avais décidé de lui jeter de la magie de sommeil et je l’avais traîné au niveau 1.

… Ah.

Je vois, pendant qu’il dormait, je pouvais l’amener à la capitale.

Avec lui endormi, j’avais utilisé la [Magie unique – Espace temps] pour me connecter au palais royal.

Puis Sylphide appela quelqu’un qui l’amena chez une personne qui pouvait le guérir.

Après tout cela, je devrais faire quelque chose en retour pour les chevaliers de Konoe et pour mon beau-frère.

À ce moment-là, j’avais eu un message de Waffle, il me transmettait les remerciements de Chunsuke.

… Eh bien, le plan initial était de rentrer à la maison…

Mais il était préférable de courir après Tales et ses coéquipiers.

Je voulais retourner au donjon, mais que devais-je faire ?

« Myne, rentrons à la maison et reposons-nous. Tales et ses coéquipiers ont dû se battre toute une journée et ils doivent être fatigués, alors je suis sûre qu’ils ne pourront pas passer à autre chose. »

« … C’est vrai, bien que nous devions les pourchasser, il n’était pas bon que nous soyons tous épuisés également. Donc je suis d’accord pour rentrer à la maison. »

Hmm, c’était vrai. Ce n’était pas bon de s’épuiser, et à cause de Kappore, nous étions aussi fatigués mentalement. Et dans ces moments-là, il valait mieux aller à la salle de bain et se détendre.

« Très bien, je suis d’accord. Rentrons à la maison. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire