Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 156

***

Chapitre 156 : Cependant, il y a le Karma

« Je suis désolé, mais je n’ai rien d’autre à vous dire. Alors s’il vous plaît, retournez maintenant de là où vous venez. Si vous ne voulez toujours pas partir, ce sera très malheureux, mais dans ce cas je devrais utiliser la force pour vous faire partir. »

Debout, j’avais fait face à Tales et l’avais averti, puis son ancien sourire avait disparu, et il m’avait répondu avec une expression sérieuse.

« Hou, ne comprends-tu pas ? Si tu me fais du mal, ce sera un problème entre Clans ? Et qu’est-ce qui t’arrivera ? Un gamin à peine adulte essayant d’être autoritaire contre moi ? Donne-nous ces deux démons en silence, et cela ira. »

« Comme je l’ai dit, êtes-vous stupide ? N’ai-je pas déjà dit qu’il n’y a plus rien à dire entre nous ? Je me demande qui est le morveux qui ne comprend pas les mots de l’autre ? Hahahaha. »

Quand j’avais entendu ce que je venais de dire dans ma tête, cela m’avait même surpris de pouvoir répondre avec un tel ton et une telle réponse.

{ … Myne, fais attention… tu ne peux pas vraiment le voir, mais près de lui, il y a une énorme masse de magie, flottant autour.}

Waffle fixait la tête de Tales, tout en me parlant par télépathie. Kuu s’en était également rendu compte que (…) était là, elle prit alors une position de combat.

« Hou, c’est un excellent loup… Hmm, même ce truc rose l’a aussi remarqué. Je suis encore plus intrigué. »

Avec les réactions de Waffle et Kuu, Sylphide, qui avait remarqué la réaction de Tale, s’était approchée de moi et avait murmuré.

« Myne, fais attention. Ce que Waffle et Kuu ont vu… est probablement l’un de leurs nombreux démons apprivoisés… un “Esprit Démoniaque”. Tch, je n’arrive pas à croire qu’il ait apporté quelque chose d’aussi problématique. »

Qu’est-ce qu’elle avait dit ? Il avait apprivoisé un esprit !? Les esprits n’étaient pas aussi fort qu’une Bête Divine, mais c’était quand même une existence extrêmement rare ? Comment avait-il pu apprivoiser un être si rare ?

En premier lieu, les esprits étaient censés être une race pour laquelle Dieu avait donné comme rôle de fournir du mana à ce monde.

C’était comparable à une Bête Divine, bien qu’ils leur soient inférieurs, mais il ne faisait aucun doute que c’était une race d’essence divine.

Normalement, nous ne pouvions pas du tout les voir, c’était ainsi le cas pour les Bêtes Divines et les Esprits.

Cependant, il ne restait que 10 Bêtes Divines dans ce monde, et il existait encore une montagne d’Esprits.

Cela prenait un tout autre sens quand on disait que les deux « ne peuvent généralement pas être vus par les autres ».

Les Bêtes Divines elles-mêmes « ne voulaient pas être vues » par les autres. Sauf dans mon cas, les êtres humains ne les rencontraient pas d’habitude. Ensuite, parlons des esprits, ils ne pouvaient pas être vus, mais vous pouviez savoir qu’ils existaient si vous regardiez autour de vous. C’était évident, car leur travail était de faire venir du mana dans ce monde, il n’était donc pas impossible qu’ils soient autour de nous en ce moment.

Alors, pourquoi ne pouvait-on pas les voir ? À l’origine, il était dit que les races qui avaient peu de mana en eux « ne pouvaient pas les voir ». Prenons l’exemple de la race humaine, à l’origine, la race humaine avait un mana très bas. Par conséquent, il n’y a qu’une poignée de personnes qui pouvaient les voir.

Mais encore une fois, pour que Sylphide me dise que ce sera difficile à gérer si cet Esprit devenait notre ennemi… Je ne le savais pas non plus. Tout ce que je savais, c’était que leur corps était fait d’une masse dense de mana.

Ce qui voulait dire que les attaques physiques ne marcheraient pas sur eux.

… En premier lieu, penser qu’il puisse y avoir des esprits hostiles à une personne, cela ne devrait pas être possible tant que vous ne faisiez rien de mal. Mais il semblerait que cela ne soit pas applicable cette fois-ci…

{Wafu… Je ne me battrais pas avec l’Esprit…}

{Kyuuu ~, moi aussi.}

Après que Waffle et Kuu avaient entendu parler de l’esprit, ils avaient l’air confus.

À l’origine, les Bêtes Divines et les Esprits Divins étaient la volonté de Dieu, alors pour la paix du monde ils travaillaient généralement ensemble, ce qui faisait qu’ils étaient en quelque sorte amis.

Pour en arriver là, je pouvais comprendre pourquoi ils se sentaient confus au moment où ils allaient devenir ennemis.

« … On ne peut rien faire contre, mais je ne pourrais pas ignorer ta tyrannie d’aujourd’hui. Donc si vous voulez être attrapé et être livré à mon Père, et si vous n’avez pas peur que votre clan soit détruit… allez y Tales. »

Sylphide se leva aussi et se mit à mes côtés. Avec son épée Linus dégainée.

Puis, comme si la plaisanterie de Tales n’était qu’un mensonge, son expression devint soudain sérieuse, alors qu’il écoutait à contrecœur.

« … On ne peut rien y faire, ce ne sera donc pas pour aujourd’hui… bien, c’est très bien. Tu t’appelles Myne, c’est cela ? Je me retire pour aujourd’hui. Cependant, je les aurai certainement entre mes mains, tiens compte de mes paroles. »

Comme prévu, une fois que l’ancienne Princesse avait annoncé la dissolution du clan, il s’était immédiatement retiré.

Après m’avoir dit des mots, Tales et le Maître de Chunsuke étaient sortis de la maison du clan.

Mais à quoi pensait-il ? Ne devrait-il pas savoir que la famille royale avait des liens avec ce clan… ?

Après que ces deux lascars n’étaient plus à portée de vue, l’atmosphère autour de la maison du clan était enfin redevenue calme.

« … Fuu, il est parti. S’il y avait eu une bagarre, ça aurait été assez mouvementé. »

Sylphide avait rengainé son épée Linus et le capitaine Franz avait même acquiescé de la tête.

« Oui, l’esprit apprivoisé qu’il avait est un Esprit Noir. Il y aurait eu le problème de l’attaque physique qui ne fonctionnerait pas, mais le plus problématique est qu’il peut affecter les états mentaux des humains. »

Affecter l’état mental ? Quel genre de pouvoir était-ce ? De plus, je n’avais pas été capable de voir cet Esprit ? Posons une question à ce sujet.

« En “affectant l’état mental”, qu’est-ce que cela fait en particulier ?... En plus, n’avons-nous pas été du tout capables de voir cet Esprit ? »

Comme je l’avais demandé, c’était Aisha qui avait répondu.

« Quand l’Esprit est en mode combat, vous pouvez le voir. Cependant, je ne connais pas la raison exacte pour laquelle... »

« Je vois, mais ce serait avantageux s’il ne pouvait pas être vu du tout. Pourquoi voudrait-il exprès se montrer ? »

Cette fois, c’était le capitaine Franz qui répondit.

« Voyons, en termes simples, c’est un peu comme une version plus faible d’un collier d’esclave. Ce n’est pas continu, mais si ça vise l’esprit de quelqu’un, dans une certaine mesure, ça pourrait contrôler la volonté de cette personne. »

« Dans une certaine mesure ? »

« Eh bien, par exemple se tuer ou aller tuer, et cela pourrait menacer la vie du sujet. Mais il semble impossible de donner des ordres contraires à la volonté de la personne. »

Fumu, donc dans une certaine mesure, il n’y avait pas de mal à lui demander de « se déplacer là-bas » ou de « me donner ça » ?

Il était possible qu’il puisse utiliser la capacité de l’Esprit pour m’ordonner d’abandonner Waffle et Kuu.

… Il était nécessaire de prendre des mesures contre cela.

« Pour l’instant, laisse-moi protester en tant que membre du clan auprès de mon père. S’il utilise ce genre de méthodes sournoises pour gagner quelque chose, alors il est possible que son clan soit dissous. »

◆◇◆◇◆

« Tch, c’était mal géré… Il y a aussi ce salaud de Franz là. »

« Monsieur Tales, il y a un problème avec ce Franz ? »

En m’interrogeant à ce sujet, j’avais appris que le nouveau s’appelait Kappore et qu’il venait tout juste de rejoindre le « cercle des dompteurs de démons ».

« Cet enfoiré était une grande nuisance pour moi dans le passé… jusqu’au jour où j’ai eu une relation avec lui. »

Oui, ce type n’est qu’un héros de justice qui se baladait.

Son idéologie était complètement à l’opposée de moi, et pour lui, avec cette position, chaque fois que je ferais quelque chose, il sera envoyé comme un inspecteur du royaume pour m’interrompre.

C’était un type qui était à la tête des Chevaliers de Konoe, mais qui avait été transféré dans une zone rurale comme celle-ci.

C’était vraiment la première bonne nouvelle pour moi depuis si longtemps, dès que j’avais appris cette nouvelle, mon cœur s’était mis à battre rapidement.

Ce salaud de Franz… ce putain de salaud voulait encore se venger de moi.

Ça ne servait à rien si nos idées s’entremêlaient.

… Cependant, cette fois c’était mauvais.

J’étais reconnaissant à Sylphide d’être intervenue avant que je puisse faire quelque chose… Cette Sylphide obstinée, ce serait mal si j’étais accusé par la famille royale. Il semblerait qu’il soit nécessaire de réfléchir à une technique sournoise.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire