Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 114

***

Chapitre 114 : Histoire parallèle —Le rêve de Waffle

(NDT Cela correspond aux chapitres 68 et 69, avec le point de vue de Waffle)

« Maman, quand est-ce que tu reviens ? »

« Voyons voir mon cher, probablement dans 2~3 jours. Comme toujours, vous tous, restez à la maison et protégez la maison pendant mon absence. Si vous êtes gentil, j’apporterai beaucoup de miel délicieux comme récompense. »

Maman était la Divine Bête Fenrir qui avait reçu de don de la vie de Dieu.

Et je suis l’un de ses 3 fils, mais aussi l’aîné des trois.

En parlant des Bêtes Divines, elles étaient toutes vraiment fortes et géniales, vous savez !

Il n’y en avait que 10 dans ce monde !

Entre maman et oncle Jormungand, et sa jeune sœur, tante Hel, maman était la plus forte !

Et aussi, oncle Ymir était fier de pouvoir détruire les nations humaines en un éclair.

C’était par moment, mais il avait détruit aussi d’autres races, quand maman m’en avait parlé de ces faits, elle était en colère.

« Pour l’amour de Dieu, tu ne sais pas ce qu’est la modération, hein ! »

Oncle Ymir n’avait pas pu lever la tête devant ma mère alors qu’il suppliait désespérément :

« Non, c’était... ».

Oh, juste pour que vous le sachiez, de toutes les bêtes divines, maman était la meilleure.

Oncle Jormungand était le plus grand de tous les Dragons.

Tante Hel était la plus puissante de tous les démons.

Et oncle Ymir était le plus grand de tous les géants.

Qu’est-ce que vous en dites ? Tout le monde est exceptionnel, vous savez ! Ils sont tous étonnants, hein !

Mais j’étais toujours gêné quand il s’agissait de tante Hel.

Tante Hel était vraiment intimidante quand elle se fâchait.

Avant cela, quand Dieu nous envoyait de la nourriture, oncle Jormungand la mangeait tout seul.

Maman et tante Hel lui en voulaient vraiment.

... C’était un secret, mais j’avais peur aussi à ce moment-là, j’avais vraiment peur...

Et puis, maman n’était furieuse qu’à ce moment-là, mais quant à tante Hel, chaque fois qu’elle regardait oncle Jormungand, elle s’énervait immédiatement contre lui.

Mon oncle était vraiment pitoyable.

Quand j’en avais parlé à maman, elle m’avait répondu :

« C’est la faute de Jor »

Et elle s’était immédiatement rangée du côté de tante Hel.

Oncle Jormungand s’était déjà repenti de son action, alors pardonnez-lui !

C’était pour ça que j’étais gêné quand il s’agissait de tante Hel.

... Ah, c’était un secret, OK ? Si cela avait été révélé, j’aurais beaucoup d’ennuis.

Comme maman avait été soudainement appelée par Dieu, elle devait partir pour 2~3 jours.

Si j’étais un bon garçon et que je protégeais la maison, on me promettrait une tonne de Miel Royal, que l’on dit être le miel le plus délicieux.

C’était un festin rarement mangé, alors j’allais être un bon garçon et garder la maison !

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

Après que maman soit allée là où lui avait demandé Dieu, il s’était déjà écoulé 3 jours.

Elle devrait revenir aujourd’hui ! Je pouvais enfin manger mon Miel royal !

Mes jeunes frères étaient aussi tous impatients d’y goûter... Eh, attendez une minute ? Ils n’étaient pas là ?

Où étaient-ils allés ? S’ils n’étaient pas sages, on ne pourrait pas avoir de Miel Royal, vous savez !

Ne me dites pas qu’ils jouaient dehors ?

Même s’ils l’avaient promis à maman, c’était mauvais !

« Waffuu~~~~~~~~~~~~~~~~ »

Hm ? C’était la voix d’un de mes frères, on dirait qu’il pleure ! Que s’était-il passé !?

Dépêchons-nous d’aller là où le son avait été entendu.

« Attends-moi ! Grand frère va venir vers toi maintenant ! »

Par la suite, je m’étais rendu à cet endroit et ce que j’avais vu...

... c’était que des humains capturaient mes deux jeunes frères.

Pourquoi des humains erraient-ils par ici ?

Et c’était la première fois que nous voyons autant d’humains !

Mes jeunes frères étaient obligés de porter des colliers noirs.

Était-ce à cause de cela qu’ils n’avaient pas pu riposter ?

« Oh, il y en a un de plus ! C’est un loup rare, hein, il va se vendre pour une fortune !! »

C’était ce que les humains avaient dit.

Il voulait aussi me capturer ! Je ne vous laisserai pas faire ça !

« Gau ! »

J’avais affronté les humains en utilisant la compétence [Rugissement Divin]

C’était une compétence qui arrêtait les mouvements de l’adversaire indépendamment de la différence de niveau.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Les humains, ne purent plus bouger, je m’étais rapproché de leur environnement avec [Jambes Divines] et j’avais utilisé [Coup double de la bête divine].

Avec cette attaque, j’avais pu tuer la moitié des humains qui étaient présents.

Bon pour l’autre moitié, attendez-moi ! Grand frère vous sauvera bientôt !

« Oi, les petits ! Capturez-le maintenant !! »

Hm ? Les humains donnaient-ils des ordres à mes jeunes frères ?

C’était stupide, mes frères n’obéiraient pas à de tels ordres !

... Mais, contrairement à mes attentes, mes frères avaient pleuré quand ils m’avaient attaqué.

{Grand Frère, je suis désolé, je suis désolé.}

{Grand Frère, fuis, fuis, fuis.}

Wafu ! Si mes jeunes frères venaient, je ne pouvais rien faire...

J’avais été bloqué par mes jeunes frères en un clin d’œil.

Les humains s’approchèrent rapidement de moi et placèrent le même collier noir sur mon cou.

Hm ? C’était bizarre, mon corps ne faisait pas ce que je disais.

Était-ce à cause de ce truc noir !?

Après que les humains aient vu que je ne pouvais plus bouger, j’avais immédiatement reçu un coup de pied.

« Gyaan ! »

{{Grand Frère, Grand Frère}}

Je n’avais pas pu résister et j’avais été frappé au sol plusieurs fois.

Merde, je ne perdrais jamais contre ces gars !!

« Tsk, nous causer tant d’ennuis... Combien ont été tués ? »

... En me piétinant, il parlait à un autre humain.

« 7 personnes. »

« Je me demande s’il y en a d’autres, cachés dans les profondeurs de cette grotte, allez voir. Pour être sûr, amenez-en deux. »

L’humain avait amené mes jeunes frères et était entré dans notre maison.

Merde, merde, merde, merde, même si j’avais promis à maman...

J’avais honte de moi...

... Des larmes étaient tombées de mes yeux.

Au bout d’un moment, les humains étaient sortis de chez moi et avaient parlé à l’homme qui me marchait dessus.

« Il n’y a rien à l’intérieur. Capturons trois de ces loups rares, le Seigneur Claude sera ravi. Allons-y tout de suite. »

Les humains ne nous avaient pas mis ensemble, ils nous avaient plutôt placés dans des paniers différents au fur et à mesure qu’ils nous soulevaient.

Merde, ils allaient nous emmener quelque part.

Même si j’essayais de résister, mon corps n’écoutait pas ce que je disais, mon corps ne pouvait rien faire sans permission.

Maman, j’ai peur, sauve-moi...

Je ne reverrai plus jamais maman.

... Et alors que j’abandonnais.

« Uoooooooooooooooooooon !! »

! ! ! !

C’était maman ! Maman était là !!

« Qu’est-ce que c’est que ce hurlement ? »

Les humains avaient été surpris et leurs pas s’étaient arrêtés. Le corps de plusieurs humains qui étaient derrière avait été déchiqueté et était tombé sur place.

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Deux autres humains avaient flotté dans les airs et s’étaient effondrés, en plus d’être déchiquetés.

Wafu ! Comme on pouvait s’y attendre de la part de Maman. Sa compétence [Coup double de la bête divine] était d’un niveau totalement différent du mien !

« Humains, mes enfants, où pensez-vous les amener ? »

Par la suite, maman était apparue devant les humains.

« Kuh !? C’est leur parent ! »

En criant quelque chose, j’avais vu l’un d’eux jeter quelque chose à maman.

Mais, une telle attaque ne pouvait pas l’affecter !

Comme on s’y attendait de [Œil démoniaque gravitationnel], les choses lancées par cet humain avaient été rouées de coups sans vergogne.

Depuis que maman est venue, vous n’avez plus aucune chance de victoire !

« C’est, c’est un monstre ! Tout le monde, courez ! »

Les humains avaient tout de suite tourné le dos à notre mère et s’étaient enfuis.

... Ces humains stupides, il n’y avait aucun moyen de s’échapper de maman !

Maman s’était servie de [Coup double de la bête divine] et avait frappé les humains les uns après les autres dans le dos.

Même si j’étais baigné de sang, maman avait continué à les tuer sans pitié.

Super, il n’en restait plus que trois !

Mes frères étaient également soulagés de voir la présence de maman.

C’était presque fini ! Nous étions presque sauvés et nous pourrions retourner du côté de maman !

« Vous, les humains ! Mes enfants, rendez-les-moi tout de suite ! ! ! ! ! ! ! »

« Ne bouge pas du tout, maudite créature, ne t’avise pas de nous attaquer. Si tu bouges un peu, la vie de tes enfants sera foutue ! ! ! »

« Ne fais pas l’imbécile avec moi !! »

Les humains entendirent le rugissement de ma mère et furent surpris et, tremblant de sa main, ils pointèrent une arme contre moi.

! ! !

« Kyaaaauuuu... n »

Ah, j’allais mourir...

Je suis désolé, maman, je n’ai pas pu tenir ma promesse.

J’étais désolé de ne pas avoir été un bon garçon et de ne pas être resté à la maison pour la protéger.

... Aah, ma conscience s’évanouissait progressivement.

... Mon corps... ne... peut... plus... bou... ger

... Au... re... voir.

« Yo, yo, t’as compris !? »

« Si tu nous défies, le reste de tes enfants y passeront aussi. »

« Alors, attends là-bas et laisse-nous partir tranquillement ! »

« C’est clair, tes enfants sont mignons »

« ? »

« Alors tu devrais écouter ce que j’ai à dire ! »

... Eh, je n’étais pas encore mort... n’était-ce pas douloureux de mourir, hein ?

Qu’est-ce que c’était, de la fumée blanche sortait de mon corps, la cicatrice avait disparu ?

Qu’est-ce qui se passait, bon sang ?

Je ne savais pas ce qui m’était arrivé, alors que j’étais surpris qu’un humain saute hors des buissons.

Un autre méchant était venu ! C’était ce que je pensais, mais ce n’était pas une mauvaise personne.

Il nous avait aidés, mes frères et moi, il avait attaqué les mauvaises personnes qui nous avaient attrapés !

Et il nous avait gentiment amenés à maman.

Cet humain nous avait aidés !?

« ... Hmm, vous êtes clairement différent de ces ordures. Tout d’abord, permettez-moi de vous exprimer ma gratitude. Pour avoir sauvé mes enfants, je vous remercie de tout cœur. La guérison de mon enfant poignardé, était-ce aussi vous, hein ? »

Je vois ! C’était donc lui qui avait guéri mes blessures !

Ce type devait être quelqu’un de bien !! Il n’avait pas du tout une seule mauvaise odeur !!

Je sais ! Nous devrions donner quelque chose à la personne qui venait de nous sauver.

Maman l’avait déjà dit.

Si vous obteniez de l’aide, vous devriez toujours rendre la pareille... !

Je l’avais remercié en me frottant le visage sur ses pieds.

« Mes enfants, eux aussi, semblent vous montrer leur gratitude. »

Oui ! Comme maman l’avait dit, on était vraiment reconnaissants.

Tout en regardant son visage, il me souleva doucement.

« Ça fait mal, je suis désolé. »

Je ne savais pas de quoi vous parlez, mais je crois qu’il s’excusait auprès de moi.

Ce n’était pas vous qui devrez vous excuser ! Je vais vous lécher le visage, alors ne faites pas cette tête !

C’était ma première rencontre avec Myne.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

Il était finalement temps de se séparer de Myne.

Il avait dit qu’il viendrait nous rendre visite, mais j’étais vraiment triste.

Myne était notre bienfaiteur et un ami de maman.

Il était toujours gentil avec nous, je l’aimais.

Mon ami, Myne. Notre famille vous accueillera n’importe quand.

« Oui, merci beaucoup ! J’utiliserai ma [Magie unique Espace-Temps] pour passer ici bientôt donc je reviendrai sûrement ! »

Wafuuu~, Myne s’en va.

Myne était entré dans le trou noir et avait disparu de notre maison.

Voyant ça, mon corps avait bougé sans m’en rendre compte.

« Wafu ! »

Quand j’avais repris connaissance, j’avais sauté dans le trou noir et je l’avais suivi.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

{Waffle, hey Waffle !}

Quelqu’un secouait mon corps.

J’avais encore sommeil.

{Waffle, je vais prendre un bain, tu veux suivre ?}

... Un bain !?

{Je me lève, je suis déjà levé ! J’adore le bain !}

Sautant à la hâte, je voyais le visage de Myne que j’aimais.

Sans prévenir, j’avais léché les joues de Myne.

Aah, je faisais un rêve tout à l’heure.

Je revivais en rêve ma première rencontre avec Myne.

{Wafu ! Myne ! Aux bains ! Allons nous baigner !}

J’étais une bête divine très heureuse.

Parce que j’étais avec Myne que j’aimais !

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire