Strike the Blood – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 2

***

Chapitre 4 : Le Bras Droit du Saint

Partie 2

La Porte de la Clef de Voûte était le nom de la structure composite géante située au centre de l’Île d’Itogami.

Avec ses douze étages, sa partie aérienne était le bâtiment le plus haut de l’île. Vous pouviez regarder vers le haut de presque n’importe où sur l’île et voir sa forme majestueuse en forme de pyramide inversée.

Les bureaux de l’administration gouvernementale, y compris l’hôtel de ville, ainsi que de nombreux hôtels et installations commerciales y étaient construits, et cela fonctionnait comme le noyau de l’île à la fois en nom et dans les actes.

D’autre part, la construction géante avait également rempli un autre rôle, d’une importance cruciale, effectué par les quarante niveaux sous la surface de l’eau ainsi que par la Corporation de Gestion des Gigaflotteurs.

Cette structure, d’un peu moins de deux kilomètres de diamètre, reliait les quatre Gigaflotteurs qui composaient ensemble l’Île d’Itogami.

La Porte de la Clef de Voûte avait été conçue pour absorber les effets des courants océaniques, du vent, des vagues, et ainsi de suite, comme la flexion et les vibrations entre les Gigaflotteurs. Sans cela, les quatre districts de l’Île d’Itogami entreraient soudainement en collision, ou se briseraient peut-être, dérivant au sommet de l’océan Pacifique. Il s’agissait d’une installation essentielle, vraiment digne de ce nom.

De plus, elle avait toujours été fortement protégée.

La ville d’Itogami était sous la juridiction de la Garde de l’île, forte de quatre cent quarante hommes, divisée en trois bataillons. L’un de ces bataillons avait été affecté à la défense de Porte de la Clef de Voûte. Il s’agissait d’un peloton de soixante agents anti-démon, en nombre égal à celui de tous les mages d’attaque anti-démon sous la juridiction d’un quartier général de police préfectorale de taille moyenne.

Un si grand nombre d’employés avaient été affectés à la protection de la Porte de la Clef de Voûte en prévision d’attaques d’organisations terroristes à grande échelle.

Dans les simulations, ils pouvaient tenir plusieurs jours, même contre une compagnie d’hommes-bêtes du Dominion.

C’est pourquoi, ce jour-là, les personnes étaient en état de choc total en sachant que deux intrus avaient brisé les forces de sécurité et avaient pénétré à l’intérieur de la porte.

Ils avaient déjà percé la cloison étanche à l’air du dixième niveau sous le niveau de l’eau, se dirigeant vers la section centrale de la porte, et ils n’avaient pas fait la moindre demande.

« — Finalisation effectuée. Le joint de la cloison étanche à l’air a été détruit, » la fille homuncule, enveloppée dans l’armure de Vassal Bestial, avait fait un rapport austère.

En ce moment, la fille semblait porter un golem de douze pieds de haut, scintillant dans les couleurs de l’arc-en-ciel, comme une armure. Une seule frappe du bout de ses doigts avait instantanément détruit la barrière qui protégeait le sas du septième niveau.

C’était le pouvoir de l’EOD scellé dans le corps d’Astarte.

Complètement fusionnée avec le Vassal Bestial « Rhododactylos », elle avait pu neutraliser diverses forces mystiques et trancher à travers des barrières.

C’était cette capacité en particulier qu’Eustache, l’Apôtre armé, recherchait depuis longtemps. Car c’était cela, le pouvoir de détruire les barrières, qui était indispensable pour l’accomplissement de son souhait le plus cher.

« Vas-y, Astarte. Ce que nous cherchons se trouve au-delà, » déclara Eustache.

« Acceptez. » Tout en murmurant, Astarte avait franchi la cloison détruite.

En avant se trouvait la section centrale, sous la juridiction de la Corporation de Gestion du Gigaflotteur, qui s’étendait jusqu’au vingt-cinquième étage sous l’eau.

Si des dommages étaient infligés à ce bloc, il était possible que de graves dommages soient causés aux habitants de l’Île d’Itogami.

Pour les patients hospitalisés, une panne de courant pourrait être fatale, la nourriture ne pourrait plus être conservée dans la chaleur féroce de l’île Itogami. Ici, sur l’océan Pacifique, à trois cents kilomètres du continent, il n’aurait pas été possible d’évacuer quelque cinq cent soixante mille habitants en peu de temps.

C’était précisément pour cette raison qu’il avait été la cible du terrorisme à maintes reprises et que la sécurité avait été renforcée pour y faire face.

C’était le meilleur de la garde de l’île qui attendait l’arrivée d’Eustache et d’Astarte dans la section centrale. Il y avait deux escadrons de mages d’attaques et un peloton lourd et mécanisé.

« Hmm... Une réponse adéquate pour une situation d’urgence. Ils sont bien formés, » déclara Eustache.

Alors qu’ils apercevaient Eustache et Astarte sur le chemin en contrebas, ils avaient lâché un déluge de tirs.

C’était des balles béni contre les démons. Même les vêtements blindés d’Eustache ne sortiraient pas indemnes d’un coup direct. Eustache s’était glissé derrière un mur pour éviter les coups directs, mais il avait apprécié ça d’une voix très calme, « Pourtant, tout cela ne sert à rien. Extermine-les, Astarte. »

« — Acceptez. Exécutions du “Rhododactylos”, » déclara Astarte.

Le Vassal Bestial humanoïde, scintillant aux couleurs de l’arc-en-ciel, avait assailli les troupes mécanisées pendant qu’elles continuaient à tirer.

Le géant s’était déplacé avec une agilité inimaginable. Le pouvoir écrasant du Vassal Bestial les avait fauchés.

Les barrières qui protégeaient les forces mécanisées s’étaient brisées comme du verre mince, les rendant sans défense. Elles avaient été vaincues avec une grande facilité.

Ayant déterminé que les balles bénites normales n’avaient aucun effet, les mages d’attaque avaient tiré sur Astarte. Il s’agissait d’armes de siège à petite échelle qui lançaient des javelots, mais lorsque leur pointe était chargée de pouvoir spirituel, elles devenaient des armes puissantes contre les créatures démoniaques — assez pour que leur utilisation ait été restreinte par les traités, pouvant infliger des blessures mortelles aux hommes-bêtes et aux vampires d’un seul coup. Les javelots, scintillant avec une lumière gris foncé, avaient attaqué le Vassal Bestial humanoïde avec une vitesse rivalisant avec celle d’une balle.

Et puis l’armure les avait déviés aussi facilement que des gouttes de pluie.

L’incroyable spectacle avait fait s’arrêter les mages stupéfaits.

Seul Eustache avait fait un sourire silencieux.

Un Vassal Bestial, étant une masse de pouvoir magique, ne pouvait être endommagé que par un pouvoir magique encore plus grand.

Cependant, Rhododactylos neutralisait maintenant le pouvoir magique de toutes les attaques et les reflétait.

Maintenant, personne ne pouvait arrêter le Vassal Bestial — ou son maître, Astarte et cela incluaient le Vassal Bestial d’un Primogéniteur.

Les mages avaient continué à résister, mais avec leurs armes les plus puissantes rendues impuissantes, leurs chances de victoire étaient nulles.

Avec une puissance physique écrasante, le Vassal Bestial d’Astarte les avait annihilés.

Ce n’était plus un combat. C’était un massacre unilatéral.

« Hmm, une sage décision, » murmura Eustache.

Nul doute qu’ils avaient remarqué qu’Eustache était celui qui donnait des ordres à Astarte l’homuncule. Les quelques mages survivants avaient directement attaqué Eustache.

« Cependant, je ne peux pas être vaincu par des compétences aussi faiblardes. Comparé à cette fille Shaman Épéiste, ce n’est qu’un jeu d’enfant, » un grand sourire était apparu sur le visage d’Eustache lorsqu’il avait riposté.

Sa force physique, amplifiée par son armure, balançant devant lui sa bardiche de métal, avait déchiqueté les agents anti-démon des forces de sécurité. Il avait été un exorciste suffisant puissant pour se voir accorder le titre d’apôtre armé par Lotharingia. Ses capacités pourraient surpasser de loin celui de la moyenne des agents national anti-démon.

« Peut-être que les choses ont été mises en ordre ? » Eustache avait parlé froidement en regardant autour de lui les forces de sécurité complètement silencieuses.

Les vestiges des balles dispersées et de la destruction du Vassal Bestial avaient transformé le sol de ce champ de bataille en une ruine épouvantable. Tous les membres de la force d’élite, plus de soixante hommes, étaient tombés, gravement blessés. Personne ne s’était interposé face à ces deux intrus.

Non — .

Dans un endroit à une courte distance du champ de bataille, une fille se tenait debout.

Elle n’était pas armée. Tout ce qu’elle avait, c’était un téléphone portable et un petit ordinateur portable. D’après sa posture, elle n’avait pas d’entraînement au combat, il ne ressentait aucun pouvoir magique de sa part. Elle n’était ni du personnel de combat ni un démon, un simple être humain.

Elle avait l’aura de quelqu’un dans le couloir, par hasard, qui venait voir ce qui se passait et qui s’était retrouvé au plein cœur de la bataille.

Tandis qu’Eustache regardait sa forme tremblante, son visage se plissa dû à la suspicion, car l’uniforme qu’elle portait ressemblait beaucoup à celui de la Chaman Épéiste de l’Organisation du Roi Lion.

Bien que la chance qu’ils aient été des camarades n’était pas grande, peut-être valait-il mieux juste la neutraliser — .

Au milieu de ses pensées, Eustache avait secoué la tête.

Ce n’était pas nécessaire. Même si la Chaman Épéiste elle-même venait après lui, elle ne pourrait rien faire contre Eustache et Astarte. Plus maintenant.

En plus, prendre la vie de la fille ici n’avait aucun sens.

Elle mourrait assez tôt comme ça. Non seulement elle, mais toutes les personnes qui avaient vécu sur cette île.

Oui, cette terre abandonnée, construite par des criminels, l’Île d’Itogami, allait bientôt s’enfoncer dans la mer.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Un commentaire

  1. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire