Shiniki no Campiones – Tome 4 – Chapitre 5 – Partie 1

***

Chapitre 5 : Cercle de la mort et de la renaissance

Partie 1

« Oooooooh ! Ça fait vraiment du bien ! »

« Ouaip. C’est peut-être la chose la plus amusante depuis qu’on est venus dans ce monde… ! »

Ils étaient sur le dessus du « yacht », coupant à travers les vagues.

Ren et Fumika souriaient tous les deux. Ils sentaient la brise marine souffler sur leur corps tout en avançant à grande vitesse à travers la mer d’Hyperborée. C’était un sentiment revigorant qui pourrait devenir une habitude.

Le yacht était assez rapide même selon les standards des individus du monde moderne qui connaissait la vitesse des bateaux modernes.

Le cadeau de Byakuren Ou — Luo Cuilian —

Une mention spéciale méritait d’être soulignée, car il s’agissait d’un navire entièrement en bois.

Ce n’était pas un bateau ancien fabriqué en collant de la peau d’animal sur une charpente de bois. Ce navire pourrait être créé à partir de zéro sous les instructions de Luo Cuilian qui était également remarquable en ce qui concerne les connaissances.

Ou, peut-être qu’il avait été invoqué *poof* de quelque part en utilisant la magie.

Oui, de la magie. Étonnamment, ce yacht était aussi un bateau magique.

« Fufufufufufu ! C’est vraiment super qu’il puisse se déplacer automatiquement jusqu’à la destination ! Rokuhara-san, c’est vraiment génial que nous ayons reçu quelque chose de si bien ! » Fumika était aussi tout sourire.

Ils avaient également reçu la carte de l’hyperborée et la boussole comme un ensemble avec ce navire.

La boussole n’avait pas été écrite avec N et S, mais avec les quatre directions de Est, 西 Ouest, Sud, et Nord. C’était une relique qui semblait très ancienne.

En plaçant la boussole sur leur destination sur la carte, le vaisseau magique avançait automatiquement.

De plus, s’ils mettaient la voile, un vent favorable soufflerait venu de nulle part. Grâce à cela, le navire garantissait une vitesse vivifiante et constante. Comme prévu quant à ses liens avec Byakuren Ou.

« Mais, notre destination est à l’intérieur des terres. » Ren regarda la carte de la région et marmonna.

Des îles de différentes tailles parsèment ici et là une vaste mer.

Ils visaient une île qui était visiblement grande. Il semblait qu’une entrée dans le monde souterrain s’y était ouverte. Le dieu du soleil Apollon avait amené Cassandre dans cette entrée — .

« Pensons-y quand nous atteindrons la terre ferme, » déclara-t-il.

Outre l’eau et la nourriture, des choses comme de la poussière d’or étaient également chargées à l’intérieur du navire.

C’était aussi un cadeau d’adieu de Byakuren Ou. Ils devraient pouvoir faire diverses choses avec eux.

« On dirait qu’on sera très occupés plus tard. Prends bien soin de moi, Fumi-chan, » déclara Ren.

« Fu, fueh !? » Quand Ren lui avait souri, Fumika était devenue agitée.

Ren lui avait alors demandé. « Qu’est-ce qu’il y a ? Ai-je dit quelque chose d’étrange ? »

« N-Non. C’est la première fois qu’un homme m’appelle avec un surnom, alors ça m’a surprise, » Fumika était gênée alors qu’elle répondait ainsi.

Ren parla calmement. « Je suis le fiancé de ta grande sœur, donc ça devrait aller. J’arrêterai si ça ne te plaît pas. »

« Je, je ne déteste pas vraiment ça, » déclara Fumika.

« Super. Ah, tu peux aussi m’appeler Onii-chan ou par autre chose, tu sais ? » déclara Ren.

« Je, est-ce que c’est vrai. O-o-o-o-o-o-onii-sa - mais je pense que ce n’est pas bon. C’est embarrassant…, » s’exclama Fumika.

« Hahahahahaha. Tu peux m’appeler comme tu veux si tu changes d’avis, » déclara Ren.

Fumika baissa les yeux avec embarras. Elle était vraiment adorable.

 

 

Ren avait pensé à elle avec charme.

Mais une pensée rancunière lui fut transmise depuis une longue distance directement dans son cœur. {Comme c’est gentil, on dirait que vous vous amusez tous là-bas…}

{Riona, hein. Et toi là-bas ?} demanda Ren par télépathie.

{C’est vraiment horrible ! Je n’aurais jamais cru que je deviendrais à cet âge comme Krillin en rejoignant l’école d’un ermite tortue ! Ce maître est une démone ! C’est une machine à harceler le pouvoir sans aucune émotion humaine !} répliqua Riona par télépathie.

{C’est dur pour toi, là-bas.} Déclara Ren.

{Rokuhara-san et moi, nous avons pris cette personne trop à la légère…} La sombre pensée de Riona lui fut transmise.

C’était une communication utilisant l’autorité de la déesse Nike, le Contrat des Ailes. Cependant, pour qu’un monstre qui avait pu coincer la réincarnation de Yatagarasu avec l’attitude de Sa Majesté la reine à ce degré existe — .

Pour l’instant, Ren avait changé de sujet. {C’est vrai. Ce matin, à propos de ce que tu as dit quand on s’est séparés.}

{À propos d’Atlantis ?} demanda Riona.

{Qu veux-tu dire par là ?} demanda Ren.

{Tu sais, quand nous sommes entrés dans les maisons des gens de l’hyperborée en demandant « restons ici ce soir » ! Nous l’avons vu plusieurs fois, n’est-ce pas ? Je parle des trésors qui ne sont pas à leur place par rapport au niveau de civilisation de ce monde. Comme des objets en argent avec des gemmes étincelantes incrustées partout, ou un calice en laiton.} Répondit Riona.

{Maintenant que tu l’as mentionné, il y avait des choses comme ça.} Déclara Ren.

{Les propriétaires ont dit qu’ils ont été « emportés de la mer » ou « ramassés au fond de la mer ». En d’autres termes, chez l’hyperborée dans le passé — } annonça Riona.

{Y avait-il une civilisation qui a sombré dans la mer ?} demanda Ren.

{Oui, si c’est le cas, alors c’est ici qu’entre en jeu le continent de l’Atlantide qui s’est enfoncé dans la mer. Cette légende a été déclarée par un philosophe de la Grèce antique, Platon. Il écrit dans son livre Timée : « Quand les dieux purifièrent la Terre par le déluge, tous les éleveurs et les bergers de la montagne furent sauvés, mais tous les habitants de la ville furent emportés »…} déclara Riona.

Riona poursuivit son explication. {Et puis l’orichalque métallique fantaisiste qu’on décrit comme existant dans l’Atlantide. En fait, ce métal est un alliage que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de laiton… Il y a aussi ce genre de théorie.}

{Alors, ce monde est comme prévu l’Atlantide — .} répondit Ren.

{Mais, il est aussi possible que la légende de l’Atlantide elle-même ne soit qu’une fiction écrite par Platon.} Déclara Riona.

{Quoi !?} Ren semblait déçu.

Mais il sentait que Riona souriait au loin. {As-tu oublié, Rokuhara-san ? Une inondation s’est également produite à la fin de la guerre de Troie. C’est aussi presque arrivé au Ragnarök de la mythologie nordique. L’arche de Noé qui est sortie dans l’histoire de la montagne d’Ararat était aussi l’un des mythes d’inondations. Peut-être, l’un de ce genre de mythe est le matériel original de l’Atlantide.}

Ren l’avait remarqué quand elle l’avait fait remarquer. {Tu as raison. Certes, il y a eu beaucoup d’inondations dans les mondes que j’ai visités !}

{Une grande inondation détruisant le monde — . C’est un motif d’événements qui a beaucoup circulé dans le monde entier. C’est probablement la migration des personnes parlant des langues indo-européennes qui l’a répandu. Et puis, cette hyperborée est les « séquelles » de ce genre de mythe de l’inondation…} déclara Riona.

{Des séquelles ?} demanda Ren.

{En d’autres termes, ce monde est peut-être « le monde après que l’Atlantide ait été submergée par un grand déluge »…} répondit Riona.

{Alors c’est comme ça !}

{Ce n’est encore qu’une hypothèse. C’est pour ça que je veux des indices. S’il y a une nouvelle découverte, dis-le-moi. N’oublie pas non plus de m’appeler immédiatement au moment crucial. Je m’envolerai de cette île quoi qu’en dise l’honorable maître et je me dépêcherai de me joindre au combat là-bas !} déclara Riona.

La raison pour laquelle Riona n’avait pas fermement refusé de devenir disciple, c’était parce qu’« elle pouvait parler avec lui à tout moment comme ça, et qu’il ne serait pas difficile de se retrouver en volant »… Cependant…

{ — Ah!} s’exclama Riona.

{S’est-il passé quelque chose, Riona ?} demanda Ren.

{N, non. Un sentiment un peu étrange est — ne me dis pas ! Honorable maître !?} s’écria Riona par télépathie

{Riona !?}

C’était si soudain. Il n’y a pas eu de réponse, même lorsqu’il avait envoyé sa pensée.

Fumika semblait trouver étrange que Ren soit resté complètement silencieux pendant l’échange télépathique.

Elle l’avait appelé. « Qu’est-ce qu’il y a, Rokuhara-san ? »

« Ma connexion avec Riona est coupée. C’est comme un coup de fil qui se déconnecte », répondit Ren.

« Fueeh !? » s’écria Fumika.

« Serait-ce le travail de Luo Hao-san ? » Ren inclina la tête devant une Fumika surprise.

Puis un léger poids avait été ajouté sur son épaule gauche. La petite déesse Stella apparut. « Ça doit être ça. Si c’est cette femme, il ne fait aucun doute qu’elle peut aussi faire quelque chose comme ça. Mais, plus important encore, à l’heure actuelle — vous deux, regardez là-bas. Arrêtez aussi le navire ! »

Ren descendit précipitamment la voile du yacht avec la coopération de Fumika.

Le vent favorable qui venait d’un endroit inconnu s’arrêta, la vitesse du bateau se réduisit ainsi.

Et puis, devant l’endroit où Stella avait désigné —, il y avait le corps d’un animal qui dérivait légèrement sur la mer. C’était un très gros taureau à fourrure dorée.

Stella avait crié. « L’augmentation de la force divine n’est pas normale. Ça commence ! »

« Ooh !? » s’écria Ren.

« Fueeeeeeeeeeeh !? » s’écria Fumika.

Sous leur regard de ces trois individus, l’expansion avait commencé.

Le cadavre du taureau à la dérive sur la mer avait gonflé et il était devenu une île. Ils avaient finalement retrouvé le miracle qu’ils avaient vu à leur deuxième jour en Hyperborée.

Une île qui était couverte de verdure et sur laquelle vivaient des animaux et des oiseaux était née en une heure environ — .

Stella murmura à elle-même après avoir été témoin d’un tel mystère divin. « Sacrifice d’animaux… Avec la mort d’une bête sacrée qui élève la terre, la terre dans ce monde est étendue. Donc l’hyperborée est ce genre de sanctuaire ! »

« Fuwaa, c’était choquant, » s’écria Fumika.

« En y repensant, jusqu’à présent, Riona nous transportait toujours dans le ciel, » murmura Ren à côté de Fumika qui regardait ça avec les yeux grand ouverts.

« À cause de cela, nous n’avons pas remarqué le cadavre d’un animal à la dérive sur la mer ! Je dois tout de suite le signaler à Riona ! » déclara Ren.

Cependant, peu importe à quel point il avait envoyé cette pensée — .

Sa fiancée n’avait pas répondu. Le lien entre Rokuhara Ren et Toba Riona avait manifestement été rompu. C’était très probablement une interférence de Luo Cuilian…

.

En fin de compte, ils avaient continué le voyage en mer avec son lien avec Riona toujours coupé.

En chemin, Stella pointa à nouveau du doigt la surface de la mer. Le cadavre d’un animal dérivant à l’endroit où elle pointait du doigt s’était gonflé face à eux pendant qu’ils regardaient. C’était devenu une île.

« Mais le cadavre tout à l’heure, plutôt qu’animal, il ressemblait à une “chenille”, » déclara Ren.

« Oui, oui — . Il avait beaucoup de jambes comme le mille-pattes, c’était vraiment dégoûtant ! » s’écria Fumika.

Stella leur avait dit d’un air amer. « C’était aussi un animal de sacrifice. Une offrande qui a été offerte en sacrifice pour la création du ciel et de la terre… ou devrait l’être. »

« Devrait être ? » demanda Ren.

« Tu es agaçant. D’une façon ou d’une autre, j’ai une idée claire du genre d’endroit où se trouve ce monde. Je vais t’apprendre, alors tais-toi un peu ! » s’écria Stella.

Il semblait que Stella ressentait diverses choses en utilisant son instinct spirituel de déesse.

Cependant, elle n’était en aucun cas un dieu de la sagesse. La déesse de la beauté et de l’amour avait fait une expression compliquée pendant un moment alors qu’elle était dans ses pensées, puis elle avait soudainement ouvert sa bouche.

« Ren. Tu te souviens de Midgard ? En ce qui concerne l’origine de ce monde, la fille-oiseau en parlait comme si elle l’avait vu de quelque part, n’est-ce pas ? » demanda Stella.

« Origine ? » demanda Ren.

« À l’époque où Midgard venait de naître et il n’y avait même pas de mer ni de terre. Un géant est mort et le cadavre est devenu une terre, le sang qui coulait est devenu une mer — . Des dieux et de nouveaux géants sont aussi nés de ce cadavre… cette histoire, » déclara Stella.

« Ah. Elle a certainement dit quelque chose comme ça, » déclara Ren.

« Nous sommes actuellement témoins de la même chose, » répondit Stella.

« Qu’est-ce que tu veux dire ? » demanda Ren.

« À Midgard, un géant est mort et est devenu un continent. En Hyperborée, le taureau ou l’insecte est mort et a créé l’île. En bref, la différence n’est que l’échelle. Avec les morts d’animaux de sacrifice, leur cadavre est devenu terre… En fait, ce genre d’histoire existe partout dans le monde mythologique, » déclara Stella.

« Hee ! » s’écria Ren.

« … Pendant qu’on parle, un autre animal dérive par ici, » déclara Stella.

Stella avait soudainement pointé du doigt la surface de la mer.

Une masse de viande molle et flasque de forme indéterminée flottait.

D’un coup d’œil, Fumika avait commenté avec une expression frémissante. « Uuuu-. Ça ressemble un peu à une étoile de mer, c’est un peu dégoûtant. »

« Est-ce que c’est le cas ? Cette chose, selon la façon dont tu la regardes, elle peut ressembler à un “humain”, tu sais ? » déclara Ren.

Ren avait essayé de se concentrer sur la masse de viande après que la petite déesse le lui ait fait remarquer.

Il y avait certainement quatre protubérances sur la masse de viande qui ressemblaient à des bras et des jambes…

.

Et puis, le deuxième jour du voyage maritime, dans l’après-midi, ils étaient arrivés dans une grande ville portuaire.

Là-bas, un héros qui semblait être le dieu du Soleil Apollon était un sujet brûlant de la ville.

Ren entendit parler sans aucun problème de la destination du héros, puis il obtint une calèche en échange de poussière d’or. Il avait également obtenu un guide pour les emmener jusqu’à la grotte où celui qui avait agrandi la terre et son groupe avait disparu pour devenir — .

Le voyage terrestre s’était terminé en toute sécurité et sans accident.

« Nous arrivons, » déclara Ren.

« Uuuuuu-. J’ai encore mal à l’estomac ~, » déclara Riona.

C’est ainsi que Rokuhara Ren et ses compagnons étaient arrivés devant une grande grotte.

On disait qu’il s’agissait d’une entrée reliée au monde souterrain dans les profondeurs de la terre. En fait, un parfum qu’on devrait appeler l’odeur douce de la pourriture dérivait de l’intérieur de la grotte.

C’était sans aucun doute du miasme. Il en avait aussi fait l’expérience lors du tumulte de Yomotsu Hirasaka.

Pour les humains normaux, leur vie pourrait être en danger s’ils l’inhalaient. Cependant, ce n’était pas une menace contre le tueur de dieux, une petite déesse, et Tamayori Hime — .

« C’est parti. Allons-y, » Ren se tenait à l’avant avec une torche à la main.

Stella était assise sur son épaule gauche, tandis que juste derrière lui Fumika le suivait d’un regard effrayé.

.

Il leur fallut une heure pour qu’ils puissent traverser la grotte qui était enfermée dans l’obscurité.

Ils étaient ainsi arrivés dans un désert de couleur grise. Du sable sec flottait dans l’air de façon épaisse. Parfois, il y avait des montagnes. Le ciel présentait une couleur pourpre empoisonnée.

Et puis le sol sec était plein de fissures aussi loin qu’ils pouvaient voir — .

« On dirait qu’un tremblement de terre d’une magnitude scandaleuse vient de se produire ici, » murmura Ren.

Des fissures couraient dans toutes les directions sur le sol devant eux comme si c’était les points de départ des ravages.

Il y avait des fissures que même les enfants pouvaient franchir, mais il y avait aussi des parties où le sol était ouvert sur plus de dix mètres de large. Il y avait des protubérances ici et là, rendant le sol inégal.

Ce n’était pas un terrain où ils pouvaient marcher correctement — et puis, alors qu’ils ne savaient plus où aller.

Le rugissement d’une bête démoniaque avait retenti. *oooooooooooOOOOOOOOOOO!*

Un serpent gigantesque était sorti en rampant d’une fissure remarquablement grande — non. Il avait des membres comme un lézard et des ailes qui ressemblaient à des ailes de chauve-souris, qui surgissaient de son dos.

« Dra-dra-dra-dra-dra-dra-dra-dra-dra, dragon ! J’en ai finalement rencontré un dans la réalité ~ ! »

« Quoi, ce dragon !? C’est vraiment empli d’intentions meurtrières ! Un simple dragon terrestre a l’intention de faire du mal à cette fille de mer et de terre Aphrodite !? »

Fumika criait d’une voix larmoyante, tandis que Stella était indignée. Et puis Ren était — .

« Donc sa cible, c’est moi ! » déclara Ren.

Le dragon de terre qui était un monstre géant le regardait d’en haut.

C’était un regard rempli d’intentions meurtrières inquiétantes.

Ren lui parla rapidement. « Fumika-chan, tu trouves un abri ! Il a l’air très fort, mais je pense que je n’aurai pas de mal à m’y opposer. Je vais m’en occuper rapidement ! »

Fumika cria rapidement. « Oui, oui — . »

« Fais attention, Ren — . Ce dragon est un peu étrange ! » déclara Stella.

Fumika s’était enfuie pendant que Stella fusionnait avec le corps de Ren.

À ce moment-là, Ren était rapidement entré dans son état accéléré. Soudain, le dragon de terre balança sa patte avant pour l’écraser. Naturellement, elle avait été esquivée.

« Hein ? »

Quatre grosses griffes qui ressemblaient à une longue épée avaient frappé. Bien sûr qu’il l’avait esquivée.

« Pourquoi ? »

Il avait aussi habilement esquivé le souffle de flammes bleues que le dragon terrestre avait projeté en sautant instantanément en arrière sur plus de dix mètres. Cependant.

« J’ai l’impression d’avoir le corps lourd… ? » demanda Ren.

Le dragon continua en utilisant sa grande queue.

S’il touchait sa cible, le petit corps de Ren serait fauché et broyé avant de se coller au sol.

Il avait immédiatement sauté afin de réussir son esquive. Alors qu’il avait atterri, les griffes du dragon terrestre, le souffle de feu, la queue et le cou s’étaient étendus vers lui pour le frapper — .

Ren avait esquivé, esquivé, esquivé, il avait tout esquivé avec sa divinité de l’évasion présente dans ses pieds.

Pendant ce temps, il se sentait tout le temps mal à l’aise.

Ses pieds et son corps devenaient de plus en plus lourds. La netteté et la vitesse disparaissaient également de ses mouvements.

« Qu’est-ce que c’est que ça !? » s’écria Ren.

Même si la patte avant du dragon terrestre devrait être pivotée vers le bas au ralenti.

Cela s’était approché *byuuu!* comme la foudre. Ren avait été touché directement. Les quatre griffes du dragon étaient longues et tranchantes comme une épée de fer.

Ren — avait senti son torse et ses membres être déchiquetés.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire