Shiniki no Campiones – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 7

***

Chapitre 2 : Guerre de Troie

Partie 7

« Quel stupide Goshujin-sama ! » Riona avait presté. Rokuhara Ren avait été emporté par l’attaque du bouclier.

Il devait se moquer de l’adversaire en raison de l’existence des flèches du dieu du Soleil Apollon. Cependant, le surnom de ce héros était Achille le Rapide. Un grand coureur qui se vantait d’une rapidité qui était numéro un même dans le monde des Dieux.

« J’exécuterai au moins son dernier ordre ! »

Son maître de complaisance, Rokuhara Ren, était probablement mort sur le coup.

Le héros Achille était intervenu avec la vitesse divine tout en attaquant avec son bouclier en utilisant tout son corps comme une masse. L’impact devrait être comme une collision avec un gros camion à benne basculante. La personne qui avait été frappée par ça était naturellement — .

« Transformation ! » Riona avait chanté les paroles de puissance pour la transformation. Cette fois, elle ne s’était pas transformée en Yatagarasu, mais en une petite hirondelle bleue. Elle était passée à côté d’Achille en utilisant le petit corps et l’agilité.

Elle arriva à côté de la fille Cassandre dont l’apparence était indécente avec ses vêtements coupés en morceaux.

Riona parlait avec sa forme d’hirondelle. « Venez avec moi. Allons-y en courant ! »

« O-Oui — » déclara Cassandre.

Cassandre qui était une fille du roi de Troie semblait avoir une personnalité vraiment obéissante.

Elle avait suivi ce que l’hirondelle avait dit et avait couru derrière elle. Riona avait fait attention à ce qu’elle ne soit pas laissée pour compte en battant des ailes.

Alors, où devait-elle s’échapper ?

Légèrement en avant — il y avait une falaise abrupte. S’ils pouvaient courir jusque là, elle pourrait se transformer en Yatagarasu, prendre Cassandre dans son corps en utilisant le pouvoir spirituel, et s’envoler — .

« Par ici ! » déclara Riona.

« Ah, non ! Vous ne pouvez pas aller par là ! » Pour une raison inconnue, Cassandre s’était opposée à l’instruction de Riona.

Pour certaines raisons — cette objection avait étrangement irrité Riona. Elle n’avait même pas envie d’entendre la raison de Cassandre et s’était envolée sans paroles vers la falaise.

Cassandre, elle aussi, ne parlait pas plus que cela de son opinion et suivait sans paroles. Et puis.

« Nous sommes — rattrapées !? »

Devant la falaise abrupte, deux chevaux robustes étaient apparus. Riona était stupéfaite.

Il s’agissait de chevaux rapides qui devaient être attachés au char d’Achille jusqu’à aujourd’hui.

« À bien y penser, les chevaux du héros Achille sont les enfants de l’esprit du vent. Ils sont une existence avec une classe qui est proche de moi, un oiseau sacré..., » déclara Riona.

Les chevaux sacrés Xanthus et Balius. Elle se souvenait aussi de leur nom.

Les deux chevaux rapides étaient très intelligents, de plus ils les fixaient toutes les deux avec le regard féroce de guerrier. Pour eux, le fait de libérer leur lien avec le char par leur propre volonté était un acte simple. Ils firent même un hennissement menaçant et bloquaient Riona et Cassandre.

Cassandre avait gémi « Ah... » et avait arrêté de marcher.

Riona s’était aussi envolée vers le côté de la fille. Elle avait également dissipé sa transformation. Voyant la transformation rapide de l’hirondelle bleue en lycéenne japonaise, la princesse du monde des mythes avait regardé ça avec étonnement.

Il n’y avait pas le temps de l’expliquer, alors Riona avait chanté de nouvelles paroles de pouvoir.

« Manifestation —, » déclara-t-elle.

L’Aura dorée et la flamme rouge avaient surgi de tout le corps de Toba Riona.

L’incarnation vers l’oiseau sacré Yatagarasu. Si c’était maintenant le cas, l’« ordre » de Rokuhara Ren était toujours valable. Cependant...

« Hou. Tu es donc une sorcière... en plus de cela, tu es aussi un esprit de feu, » le soupir d’admiration du héros Achille l’avait aspergée d’une douche froide.

Il avait rattrapé lentement Riona et Cassandre qui étaient bloquées par les deux chevaux sacrés.

« Comme c’est pitoyable. Tu pourrais être en mesure d’échapper à l’enfant envoyé par le ciel ou par la terre. Mais ma mère — à moi, Achille est la déesse de l’eau. Le feu est éteint par l’eau. Ici et maintenant, je vais prier ma mère Tethys.... Ô mère, efface la flamme de cette sorcière maudite, » déclara Achille.

« Pas possible !? » s’écria Riona.

Riona était horrifiée. La silhouette d’une déesse apparaît derrière Achille.

C’était l’illusion d’une charmante déesse vêtue d’un voile bleu. Elle était à moitié transparente.

Cette illusion la dévisageait doucement — et sa technique de manifestation fut interrompue, et cela même si l’Aura dorée et la flamme qui enflaient du corps de Riona s’incarneraient dans Yatagarasu avant ça !

Riona murmura. « Je suppose que je ne devrais pas utiliser la magie du vol... ? »

Elle parlait de l’art secret de voler dans le ciel en se transformant en lumière bleue. Elle deviendrait sans défense en utilisant ça.

Le char d’Achille devrait aussi transporter son arc, ses flèches et sa lance. Avec sa compétence à l’arc et à la lance d’un grand héros, abattre une Riona volante serait un jeu d’enfant.

Elle avait été coincée dans ce qu’on appelait un échec et mat en shogi — . Quand elle était sur le point d’être rongée par un tel désespoir,

« Riona ! Et aussi l’autre fille ! Sautez avec moi ! »

« Rokuhara-san !? » s’écria Riona.

« Kyaaaaah!? »

Rokuhara Ren s’était brusquement précipité vers elles avec une magnifique rapidité. Il avait porté Riona et Cassandre avec ses deux bras puis il sauta depuis la falaise jusqu’à la mer — .

 

☆☆☆

 

*DOBOooooooOOOOOOONNNNN- !*

La distance entre la falaise et la surface de la mer était d’environ dix mètres. L’impact à l’amerrissage avait durement frappé Ren. Il s’enfonçait peu à peu dans le fond de la mer, dans l’eau de mer bleu-marine. Cependant, il avait désespérément remonté jusqu’à ce que la surface de la mer et son visage avaient finalement brisé la surface de l’eau.

Il avait enfin pu respirer.

En regardant autour de soi, les têtes de Riona et la fille aux cheveux argentés sortaient aussi de la mer.

« C’est génial. Vous allez bien aussi toutes les deux, » déclara Ren.

« Mer-Merci beaucoup, monsieur venant d’un pays éloigné ! » déclara la fille.

« Comment se fait-il que vous soyez indemne, Rokuhara-san !? » demanda Riona.

« C’était dangereux. Juste avant qu’Achille ne m’attaque, j’ai eu une mauvaise prémonition. Quand j’ai reculé pour m’échapper, mon pied a glissé, » répondit Rem.

Grâce à cela, il avait été touché par le bouclier alors qu’il tombait.

À ce moment-là, ses deux pieds étaient écartés du sol — l’ennemi l’avait chargé alors qu’il flottait dans les airs.

C’est sûrement pour ça. Bien qu’on l’ait envoyé voler très loin, cela avait réussi à neutraliser l’élan en roulant sur le sol. Se tenir sur ses jambes à ce moment-là lui aurait causé de gros dégâts.

Ren avait révélé le truc de cette manière.

Et heureusement, l’endroit où il était tombé était une prairie sans pierres ou danger.

S’il s’était écrasé sur un endroit rocheux ou sur du béton — c’était frémissant juste à l’imaginer.

« Comme prévu, j’ai failli avoir une commotion cérébrale, » déclara Ren.

Ren ria un peu et s’accrocha à un bloc de bois qui dérivait sur la mer.

Heureusement, un morceau d’épave brisé s’était présenté à eux — non, ce n’était pas un naufrage. C’est l’épave d’un affrontement de navires de guerre entre Troie et la Grèce qui avait été transformée en débris en mer.

C’est pourquoi ce n’était pas un coup de chance, mais une fatalité à cause du champ de bataille.

Riona s’accrochait aussi au même morceau. La fille aux cheveux argentés dont le nom semblait être Cassandre fit la même chose.

« Bref, je suis content que tout le monde soit en sécurité, » déclara Ren.

« ... Il semble qu’il est trop tôt pour le dire. Rokuhara-san, regardez là, » déclara Riona.

Un voilier de style ancien s’approchait depuis la direction où Riona pointait du regard.

Celui qui se tenait à l’avant du navire était — Achille. Pendant que Ren et les autres dérivaient dans la mer, Achille était monté à bord d’un bateau et les avait pourchassés !

« On n’y peut rien y faire. Je vais essayer de l’utiliser pour de bon cette fois, » déclara Ren.

« Vous ne devez pas, monsieur l’étranger ! » déclara Cassandre.

Ren était perplexe à cause de l’avertissement de Cassandre.

« Même si vous tirez la flèche d’or, le bouclier d’Achille la bloquera ! » déclara Cassandre.

« Comment... sais-tu pour la flèche ? » demanda Ren.

C’était l’atout que seuls eux deux devraient connaître.

Ren avait été surpris. Au même moment, une crainte troublante de : « Cette fille n’est-elle pas en train de mentir ? » montait en lui. C’était arrivé soudainement sans aucune raison.

Et par rapport aux doutes qui étaient apparus trop soudainement, Ren avait essayé de les ignorer avec force et il l’avait regardée.

Riona — fixait Cassandre d’un air dubitatif. Peut-être qu’elle était aussi possédée par la même appréhension que Ren.

Ren parla énergiquement pour se libérer et libérer Riona de cela. « Quoi qu’il en soit, nous devons essayer. Avancez plus vite avant d’y penser — ! »

Ren avait montré le ciel du doigt avec l’index de sa main droite cette fois-ci.

Le soleil brillait d’une manière intense dans le ciel parfaitement clair de Troie. La lumière dorée était descendue de là comme une flèche.

C’était vraiment un « pilier de lumière du soleil ».

C’était une flèche pour engloutir le héros Achille et le voilier sur la mer, afin de les brûler en cendres !

« Oh ! Comme prévu, tu cachais une véritable arme du monde des Dieux ! » Achille cria à la proue du navire qui était approché par le laser issu de la lumière du soleil.

« Fufufufufufu. Petit morveux, on dirait que le mauvais présage que j’ai ressenti de toi n’était pas seulement mon imagination. Cependant, pleurs. Achille a aussi ses propres bras célèbres ! » déclara Achille.

Le héros rapide et courageux leva son bouclier rond vers l’avant.

La lumière argentée avait instantanément enveloppé tout le navire, l’isolant de la puissance féroce de la lumière du soleil. C’était un mur de protection, une barrière caractéristique du domaine de la légende.

« Ô déesse de la poésie, chante l’honneur de mes bras. L’armure et le bouclier de cet Achille ont été forgés par le dieu du forgeron Héphaïstos à la demande de ma mère Tethys ! Cette dureté ne sera en aucun cas percée, même par cette flèche brillante — ! » déclara Achille.

Le bouclier d’Achille avait un objet solide constitué de cinq planches de bronze empilées les unes sur les autres.

L’éclat de son plastron était plus éblouissant qu’une flamme flamboyante, son casque était décoré d’or. Ses cretons d’argent étaient faits d’étain. Tout était le produit de qualité du dieu forgeron Héphaïstos.

Et puis, Cassandre qui observait la surface de la mer avec Ren et Riona avait — .

« Aah, c’est bien ce que je pensais ! » déclara Cassandre.

Elle avait déplacé son regard vers le bas. Cependant, Ren avait immédiatement crié.

« Alors le deuxième tir ! » déclara Ren.

« Nuuuuuh ! Ô, Héphaïstos, ô mère, accordez à Achille vos protections divines ! »

Ren désigna à nouveau le ciel et fit descendre les flèches d’or les uns après les autres.

Contre la colonne de lumière du soleil qui se déversait sans cesse, Achille pria le ciel à l’avant du navire de guerre. L’éclat du mur de protection argenté qui le protégeait et celui du navire augmentaient — .

L’attaque de la flèche du dieu Soleil Apollon, et l’armure protectrice du dieu forgeron Héphaïstos.

L’attaque et la défense du Sanctuaire s’affrontaient de manière égale, mais...,

« Espèce d’ennemi détestable de mon frère aîné ! Recevez cette flèche qui est remplie de la haine de nous, les membres de la royauté de Troie ! »

Un petit navire s’était approché en restant inaperçu. Un homme à l’allure radieuse et séduisante le chevauchait.

Il était sur le point de tirer avec un arc long. Achille, qui se défendait désespérément contre la flèche d’Apollon, se fit prendre de flanc par ce petit vaisseau.

Cassandre avait crié en voyant le nouvel archer au regard radieux et beau. « Grand frère Paris ! »

Le beau Paris avait tiré de multiples flèches.

Toutes les flèches avaient été déviées par le mur de protection argenté protégeant le navire, mais une flèche avait traversé la couche de lumière du héros Achille — il avait été percé !

« Nu, OOOOOOOH ! »

Un rugissement d’angoisse avait jailli de la bouche d’Achille.

Et ainsi, il était tombé sur le bateau avec un bruit de claquement. La barrière d’argent des bras d’Héphaïstos avait également disparu, et la colonne de lumière du soleil avait écrasé le vaisseau de guerre d’Achille avec toute sa puissance. Tout le vaisseau s’était évaporé presque instantanément — .

« À l’endroit où Achille s’est fait tirer dessus, c’est le talon d’Achille, non ? » murmura Ren en trempant dans l’eau de mer. À côté de lui, Riona hocha également la tête.

« Oui. À l’origine, Achille devrait avoir un trait immortel — cette zone est son seul point faible. Juste après sa naissance, sa mère Tethys plongea son fils dans la rivière Styx, dans le royaume des morts, transformant son corps en un corps immortel. Mais, à ce moment-là, sa mère lui tenait la cheville, alors —, » déclara Riona.

« Seul cet endroit n’a pas été trempé dans l’eau et est devenu le point faible du corps immortel, hein..., » murmura Ren avant de pousser un soupir de soulagement.

« Nous sommes capables de gagner contre un tel grand héros, alors c’est la victoire de l’étoile d’or. »

« Bien que de notre carte maîtresse — les flèches d’Apollon. Il n’en reste qu’une seule..., » murmura Riona.

Et puis, la princesse Cassandre envoyait un regard rempli de gratitude et d’intérêt aux deux personnes de la Terre qui avaient fait preuve d’un pouvoir et d’un accomplissement mystérieux.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire