Shiniki no Campiones – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 3

***

Chapitre 2 : Guerre de Troie

Partie 3

« Si nous devons changer le récit d’un mythe, » Riona avait soudainement parlé. « Alors Rokuhara-san, je vais devoir vous enseigner ce qui se passe lors de la guerre de Troie. »

« S’il te plaît... Au fait, Riona. Il est temps que tu m’appelles Ren —, » déclara Ren.

« Je ne le ferai pas. Alors, Goshujin-sama, je vais vous faire un résumé de tout ça, » déclara Riona.

Même si elle l’appelait Goshujin-sama, il n’y avait pas le moindre respect dans son ton.

Ils s’étaient réunis pour leur première nuit depuis leur arrivée au Sanctuaire de Troie. Ils se trouvaient dans un endroit qui n’était pas trop loin de la ville portuaire qui était devenue à midi un champ de bataille.

Ils se trouvaient sur le dessus d’une colline — où poussait un grand olivier vraiment splendide.

Ils avaient l’intention de camper à l’ombre de l’arbre. De plus, la silhouette de Stella avait disparu depuis longtemps.

« La guerre de Troie est — la bataille entre les forces alliées de divers pays en Grèce et la ville-état de Troie, » la présentation de Riona avait commencé.

Ren avait commencé à prendre des notes.

Il était tombé dans l’eau plusieurs fois pendant ces quelques mois, et le papier de son carnet était donc déjà raide depuis longtemps. Mais grâce à l’encre résistante à l’eau, le mémo qu’il avait écrit jusqu’à présent avait pu être lu d’une manière ou d’une autre.

« Cette guerre a été une grande guerre qui a duré dix ans. Mais, la plupart du temps, il s’agissait de la répétition de petites escarmouches. L’armée grecque a attaqué les environs de Troie en tant que pirate, tandis que l’armée de Troie était sur la défensive. Mais à l’étape finale, les durs efforts du héros Achille ont produit un développement rapide, » déclara Riona.

« C’est un nom que j’ai déjà entendu, » déclara Ren.

« Ça doit venir de l’expression “Talon d’Achille”. En fait, Achille boycottait la bataille parce qu’il pensait que la récompense n’était pas suffisante. Mais son meilleur ami est parti au front en tant que remplaçant et il est mort au combat et Achille est devenu furieux. De là, il a laissé sa colère le contrôler et il s’est déchaîné. Il a amené la situation d’une guerre bloquée jusqu’à presque obtenir la victoire des Grecs à lui seul, » déclara Riona.

« C’est incroyable. N’est-il pas vraiment le personnage principal ? » demanda Ren.

« Mais les hommes de Troie ont aussi contre-attaqué avec désespoir. La bataille s’est finalement poursuivie jusqu’à ce que les Grecs lancent l’attaque-surprise à l’aide du plan du cheval de Troie, le Troyen, » déclara Riona.

« Troyen —, » répéta Ren.

« Ce n’est pas le nom d’un virus informatique. C’est le piège qui est à l’origine de ce nom. Les forces alliées de la Grèce ont fait semblant de battre en retraite et ont laissé derrière elles un cheval de bois géant devant la ville de Troie. Et, le peuple de Troie a baissé la garde en pensant que la paix est revenue..., » déclara Riona.

« Je m’en souviens. Les soldats qui se cachaient à l’intérieur du cheval de bois ont attaqué la ville, » déclara Ren.

« Tout à fait. C’est comme ça que Troie allait tomber. Mais les actes inhumains qui ont été répétés par les humains pendant la guerre ont mis les dieux en colère et ils ont lancé un châtiment divin. Ils ont causé des tsunamis et des tempêtes, et la ville de Troie et les navires de l’armée grecque — ont été coulés dans la mer, » déclara Riona.

« Donc ce monde – Le Sanctuaire de Troie sera donc détruit ainsi... Alors, si nous pouvons protéger Troie jusqu’à la fin, nous devrions être en mesure d’empêcher la destruction, » déclara Ren.

« Le problème est que les dieux participent aussi à cette guerre, » répliqua Riona.

Riona s’adressa avec anxiété à Ren qui hochait la tête.

« La déesse Athéna et Héra, et le dieu de la mer Poséidon sont du côté des Grecs. Ils soutenaient parfois l’armée grecque depuis l’ombre, et parfois ils se tenaient personnellement sur les champs de bataille —, » déclara Riona.

« Les dieux... se sont mêlés intentionnellement de la guerre entre humains ? » demanda Ren.

« D’autre part, le dieu Soleil Apollon et le dieu de la guerre Arès, ainsi que la déesse de l’Amour Aphrodite sont les alliés de Troie, » déclara Riona.

« Par Aphrodite, tu veux dire Stella ? » demanda Ren.

 

☆☆☆

 

Le feu de camp brûlait en provoquant un crépitement.

La nuit dans le monde des mythes. Les étoiles scintillaient au-dessus de la tête de Ren et Riona.

L’éclat des étoiles était évidemment plus brillant que sur la Terre. Ils pouvaient voir la constellation avec encore plus de clarté. Le ciel parfaitement clair et une certaine puissance s’enroulaient autour de la constellation — peut-être parce que c’était un monde où la force de la mythologie grecque était plus forte.

« À midi, Apollo l’a dit, » Riona grignotait un biscuit qui était son dîner tout en parlant.

Il semblait qu’elle l’avait sorti depuis l’intérieur du petit sac à bandoulière qu’elle portait déjà sur Terre.

« Le pouvoir de Stella — l’autorité en tant que dieu est limitée, n’est-ce pas ? » demanda Riona.

« Il semble qu’en vérité, elle peut répandre autour d’elle le pouvoir de l’amour et faire que toutes les personnes dans le monde entier soient captivées par elle. Mais, pour l’instant, le mieux qu’elle puisse faire, c’est seulement “demander” aux dieux qui sont son vieil ami de venir et de recevoir un cadeau de départ. C’est pourquoi j’appelle ce pouvoir le Cercle de l’Amitié, » déclara Ren.

*Guuuuu* L’estomac de Ren pleurait à cause de la faim.

Riona l’avait sans doute entendu. Et pourtant, elle avait élégamment gloussé et avait gracieusement porté le biscuit dans sa bouche.

La jeune fille transportait aussi de la « nourriture portable à haute valeur nutritionnelle » comme des bonbons ou du chocolat...

« Cercle de l’Amitié. C’est un peu trop courant, mais facile à comprendre, » déclara Riona.

« Il échouera aussi souvent si tu veux invoquer à nouveau un dieu qui a été invoqué une fois, et il n’est pas sûr non plus qu’ils donneront quelque chose, donc le moment pour l’utiliser est compliqué, » déclara Ren.

« Plutôt que compliqué, n’est-ce pas une capacité sur laquelle on ne peut pas vraiment compter ? » demanda Riona.

Riona avait parlé sans ménagement.

« Même si vous appelez un dieu, ça dépendra d’eux s’il vient ou non. Et même s’ils viennent, cela dépend aussi d’eux s’il va donner quelque chose d’utile ou non... J’ai l’impression que ce n’est pas différent avec la roulette d’un jeu social qui donne des objets au hasard, » déclara Riona.

« Comme je m’y attendais, tu es très perspicace. En fait, c’est comme tu dis, — dis-moi Riona, » déclara Ren.

« Qu’est-ce que c’est ? Et si on allait se coucher bientôt ce soir ? » demanda Riona.

Riona parlait comme une secrétaire compétente qui s’occupait même des aspects privés de son employeur.

« Bien sûr, nous dormirons séparément. Si vous vous approchez pour me faire quelque chose d’étrange, alors laissez-moi d’abord déclarer que je vais devoir utiliser dans ce cas ce jouet pour une utilisation d’autodéfense, » déclara Riona.

« J’aimerais que tu ne dises pas quelque chose comme ça en montrant ton arme... et plus important encore, » déclara Ren.

Ren mendiait tout en ressentant une grande faim. « Ce serait super si tu pouvais partager ta nourriture avec moi. Malheureusement, je n’ai rien apporté. »

« Fufufufu »

« C’est aussi vraiment charmant de voir que tu m’ignores qu’en riant, mais si tu as la gentillesse de réveiller ton esprit d’entraide, je t’en serai reconnaissant et je me prosternerai devant toi, » déclara Ren.

« Il ne suffira pas de se prosterner, » répliqua Riona.

Riona gloussa d’un air méchant.

« Pouvez-vous vous retourner trois fois et aboyer “Woof” pour moi, Goshujin-sama ? » demanda Riona.

« C’est une tâche facile. Regarde, » déclara Ren.

Tous les deux étaient assis devant un feu de camp pour se réchauffer, mais...,

Ren s’était levé, puis il avait tourné trois fois sur place comme un athlète de patinage artistique avant de s’arrêter sur place. Il se tenait sur un pied et tournoyait en utilisant ses orteils comme point d’appui. C’était un mouvement de ballet qu’il imitait d’un spectacle qu’il avait vu dans le passé.

« Woof — ! Comment c’est, ma reine ? » demanda Ren.

« ... J’y pensais depuis la bataille de midi, mais Rokuhara-san, vous êtes vraiment agile, n’est-ce pas ? » Le beau visage galbé de Riona s’était transformé en un regard aigre et elle avait déclaré ça. « Le mouvement de tout à l’heure est aussi d’une élégance inutile. »

« Je te suis reconnaissant pour tes éloges. Même si je ressemble à ça, je suis quelqu’un qui a de bons réflexes et de l’endurance, » déclara Ren.

« Ce n’est pas un éloge. La reine est mécontente de la présence de mouvements non autorisés. C’est troublant que vous ne puissiez pas vous en tenir aux instructions pour le spectacle, » déclara Riona.

« Voilà, comme tu peux le voir. S’il te plaît, partage la nourriture avec moi, » demanda Ren.

« ... Rokuhara-san, vous êtes capable de vous agenouiller immédiatement sans hésitation. Vous pourriez bien être une personne importante, » déclara Riona.

« Je te remercie ! » déclara Ren.

Il semblait que le mouvement fluide et régulier de se mettre à genoux avait eu un effet.

Riona avait présenté une barre de chocolat à moitié avec exaspération et à moitié avec admiration.

Ren avait reçu avec respect le chocolat. Il était agenouillé en ce moment, alors on aurait dit que la reine lui offrait une récompense.

« Je pense que c’est bien de ne plus faire de spectacle après le genou à terre, » déclara Riona.

« Ce n’est pas possible. Les gens seront parfois contents quand j’agis “comme un prince” comme ça, » déclara Ren.

« Ah, sans aucun doute. La façon dont vous parlez, Rokuhara-san, est légèrement raffinée, et votre visage aussi — je peux croire qu’il y a beaucoup de femmes qui seront satisfaites de cette atmosphère. Certes, c’est “comme un prince”, » déclara Riona.

« Je te remercie. Je suis heureux de l’entendre, » déclara Ren.

« Mais, votre visage n’est pas dans mes préférences. Et aussi, à cause de votre acte stupide qui est tout le contraire d’un beau prince comme dans un film, à la fin, l’atmosphère que vous dégagez est seulement “comme un prince”, » déclara Riona.

« Hahahahahaha. J’aime vraiment ce genre de grossièreté venant de ta bouche, tu sais ? » déclara Ren.

Ren avait immédiatement cassé une partie du chocolat de la récompense et l’avait lancée dans sa bouche.

La douceur et l’amertume se répandirent sur sa langue. L’apport calorique après une demi-journée était comme prévu délicieux.

« Maintenant que j’y pense, je me souviens que lorsque je suis allé dans un autre monde de mythes, le petit pain sucré que j’avais apporté est devenu du charbon de bois..., » déclara Ren.

Riona répondit immédiatement au murmure désinvolte de Ren. « C’est un phénomène qui se produit parfois dans un monde de mythes qui ont une faible connexion avec la Terre. C’est un ajustement qui remplace un élément qui à l’origine n’existe pas dans ce monde dans un autre élément afin qu’aucune incohérence ne soit créée. »

« Mais il semble que tu puisses aussi utiliser une arme dans ce Troie, » déclara Ren.

« C’est parce que la connexion de ce monde avec la Terre est assez forte. Mais, dans ce monde, il n’y a aucun moyen de réapprovisionner mes balles. Quand j’ai vérifié que le smartphone fonctionnait aussi, il n’y a pas de réseau sans fil ou de prise de courant ici, donc comme prévu, on ne peut pas s’y fier... Arme, nourriture, outil. Il est essentiel est de “se le procurer sur place” dès à présent. En ce qui concerne la nourriture, il est possible qu’il y ait une lutte pour l’obtenir, donc cela pourrait être un peu difficile, » déclara Riona.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là, Riona ? » demanda Ren.

C’est à ce moment-là qu’un héron blanc était descendu du ciel.

Dès qu’il avait atterri juste devant Riona, l’élégante silhouette blanche s’était rapidement transformée en une grue en origami. Ça aussi, c’était un shikigami.

Riona avait fait une grue-shikigami avant de commencer le feu de camp et l’avait lancée vers le ciel.

Cela s’était immédiatement transformé en « héron blanc bien vivant ». Il était allé faire le point de la géographie de la région ainsi que la situation environnante pour le bien de Ren et Riona.

« Rokuhara-san. Voici un rapport du shikigami. Il semble qu’il y ait eu une bataille à une certaine distance d’ici. Une escouade différente de celle des Minotaures de tout à l’heure s’y déchaînait, » déclara Riona.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire