Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 3 – Chapitre 14 – Partie 3

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 14 : Une Arrivée Douloureuse

Partie 3

« Agh !! Ahh — Aaaaaaaa… Grrkk, ahh... »

Trébuchant sur ses pieds alors qu’il se débattait, Godma tomba à genoux et se gratta la poitrine. Ses lunettes étaient tombées alors que ses ongles s’enfonçaient dans sa peau. Du sang décoloré avait commencé à suinter de ses blessures. En marchant sur une poupée tombée, une veine épaisse traversait son front. Son teint était devenu plus sombre.

« Hein !? Qu’est-ce qui se passe… ? »

On ne pouvait pas reprocher à Tesfia de ne pas comprendre cette scène absurde. Après tout, un humain se transformait en quelque chose d’autre sous ses yeux.

« … » Alice regardait tranquillement, mais il n’y avait pas de haine dans ses yeux. Au contraire, elle ressentait de la pitié, de la misère… même de la tristesse.

Les épaules de Godma s’étaient contractées. Il s’était arrêté de marcher et s’était accroupi tandis que son corps se gonflait. Sa main droite s’était transformée en quelque chose de complètement inidentifiable, loin de celle d’un humain.

Incapable de résister à la croissance de Godma, ses vêtements se déchirèrent et sa peau se raidissait en s’habituant à son nouveau corps.

Godma avait rapidement relevé la tête et avait regardé Alus et les autres personnes dans la pièce, une lueur dangereuse dans les yeux.

Loki, Tesfia et Alice avaient regardé avec horreur.

Les pupilles de ses yeux désormais dorés étaient de longues fentes, comme celles d’un reptilien.

« Est-ce le résultat dont tu parlais ? » Quel était ce liquide ? Alus ne connaissait pas tous les composants, mais il était sûr qu’il contenait le sang d’Alice… ainsi que du sang d’un mamono.

Godma avait subi une transformation totale, obtenant une nouvelle forme. C’était les ruines de ce qui avait été un chercheur. C’est pourquoi, en tant que collègue chercheur… c’était le combat d’Alus. « Donc, se transformer en Mamono est la fin de ta route de recherche de toute une vie. »

Il n’y avait aucun doute que Godma était un prodige. S’il n’avait pas pris le mauvais chemin dans la vie, il aurait vraiment pu contribuer à l’humanité. Quel gâchis, pensait Alus.

« Est-ce que c’est… un mamono !? » Tesfia s’étonna de l’incroyable transformation de Godma.

Alice se mordit simplement la lèvre, tandis que Loki l’observait prudemment.

Le corps de Godma avait pris une couleur verte profonde, qui ressemblait vraiment au corps d’un mamono. Couplé à sa gigantesque main droite, il n’avait plus aucun vestige de son humanité. Son corps mesurait plus de deux mètres de haut, et ses griffes acérées crissaient sur le sol.

« Gigigigigigigi Gwah !? » La bouche de Godma s’était ouverte comme s’il se moquait d’eux. Un son déstabilisant s’échappa de sa gorge. Son cou épais se transforma progressivement, et quand il eut terminé, il parla d’une voix rauque tout en vérifiant son corps.

« Pardonnez-moi… J’étais juste en train d’essayer ma gorge. Hmm, il semble que mon cerveau, mes cordes vocales et même ma langue aillent bien. C’est donc la forme évoluée de l’humanité… pas mal ! »

« — !! Donc, tu as encore ton esprit, » observa calmement Alus, mais secrètement, il était stupéfait.

Il n’y avait eu aucun exemple antérieur de personnes se transformant en mamono. Et malgré cette transformation sans précédent, Godma avait gardé son intelligence humaine.

Soudain, une pensée avait surgi dans la tête d’Alus. « Je vois. L’attribut de lumière. »

Godma avait ri de manière effrayante. C’était une horrible voix rauque, mais ses mots présentaient une pensée claire derrière eux. « C’est vrai. Tu es très bien informé, Alus Reigin. Si Mélissa a conservé son sens de l’identité, ce n’est pas parce qu’elle avait à l’origine l’attribut de lumière, mais parce qu’elle a reçu le facteur élément d’Alice. Je suis heureux de voir qu’il s’est également adapté à mon propre corps. » De la vapeur s’était échappée de sa bouche en parlant.

« Et quoi encore ! Même si tu es conscient et tu as ton esprit, tu restes un mamono. Au mieux, tu as quelques points communs avec les Mamonos humanoïdes. »

Parmi la variété de Mamonos, les types humanoïdes tendaient à être d’une classification élevés. Il y avait beaucoup de théories sur la raison pour laquelle les Mamonos pouvaient avoir une forme humanoïde, par exemple une forme d’évolution convergente et le mimétisme des humains étaient une de leurs capacités, mais il n’y avait pas encore de preuve pour cela. Ce qui suggérait que Godma, tel qu’il était maintenant, possédait un pouvoir égal à celui d’un mamono de grande classe.

Voyant qu’un combat se préparait, Tesfia et Alice avaient fermement agrippé leurs AWRs, se débarrassant de leur peur. C’était en partie grâce à leur expérience dans la leçon extrascolaire.

Cependant, Alus avait élevé la voix comme pour les réprimander. « Ne vous mêlez pas de ça. »

Face au Godma transformé, toute trace de pitié avait été effacée chez Alus, tout comme dans ses combats dans le Monde extérieur. Il avait décidé qu’il faisait face à ce qui était en fait un Mamono de grande classe.

« Attends, on peut… ! »

Pendant que Tesfia parlait, Alice regardait Mélissa qui se tenait à côté de Godma. À quoi pensait-elle, maintenant que son maître s’était transformé ? Mais Alice ne pouvait pas dire si les yeux vitreux de Mélissa la regardaient. Ses yeux n’étaient pas différents de ceux des autres poupées.

Au milieu du chaos, les pupilles rétrécies de Godma fixaient Alus sans crainte. Il pouvait sentir une grande puissance déborder de son corps. Quelle plus grande joie pourrait-il y avoir dans le monde que d’expérimenter les résultats de ses recherches avec son propre corps ?

« Nous ne savons pas la puissance de Godma en tant que mamono, alors je vais le faire. Loki, toi — !! »

Comme s’il était pris de court, Alus s’était interrompu. Il ne l’avait pas quitté des yeux — mais Godma était parti.

Tesfia, Alice et Loki étaient choquées. Elles regardaient le dos d’Alus, mais un énorme mamono s’était interposé entre Alus et elles en un instant.

Godma était là avant qu’elles ne le réalisent. L’œil humain n’était pas capable de suivre ce genre de vitesse.

« — !! » Quand Alice avait cligné des yeux, le visage disgracieux de Godma était juste en face d’elle. Son visage répugnant la fixait, les yeux dorés en forme de serpent se rapprochant. « Hein ? »

Après avoir reniflé, le Mamono avait expiré une vapeur sombre, en tordant sa grande bouche en un sourire.

Mais l’instant d’après, sa grande carrure avait tremblé alors qu’il sentait une présence, et ses yeux dorés avaient bougé.

L’instant d’après, le visage répugnant du Mamono avait disparu du champ de vision d’Alice. À la place, elle pouvait voir la pointe de la brume nocturne d’Alus se diriger vers le côté du Mamono.

L’épée avait bougé si vite qu’elle semblait vouloir la couper, mais la lame noire s’était arrêtée juste devant son nez.

Et le temps qu’elle s’en rende compte, Godma était revenu dans sa position initiale. Vu les marques de griffes sur le sol, il avait dû utiliser ses bras massifs comme freins.

Le sang d’Alice était mélangé à celui d’un Mamono. Il avait peut-être été attiré par le cœur et le corps d’Alice, la source de ce sang.

En tordant curieusement sa grande bouche, il avait parlé. « Je devrais vraiment te tuer. Je sens une grande haine. » Son ton était rauque.

« Vas-tu bien, Alice ? »

« Ah… oui. » Elle n’avait aucune blessure, mais la main qui tenait son naginata tremblait. Cette énorme créature s’était déplacée aussi vite. Elle n’imaginait pas pouvoir s’opposer à lui.

C’est le pire, gémit Alus pour lui-même.

En raison de la nature des Mamonos, les principes qui sous-tendaient leurs actions étaient généralement extrêmement simples. Ils agissaient par instinct. Mais dans le cas de Godma, sa retenue et son intelligence humaines semblaient être mélangées à l’instinct et à l’intuition d’un Mamono. Bien que ses traits de caractère soient de plus en plus forts, le raisonnement derrière ses actions était inconstant et chaotique, ce qui rendait difficile pour Alus de prédire ce qu’il fera ensuite.

« Kuhyiiii !!! » Ces yeux dorés scrutateurs n’étaient plus sur Alice, mais sur Alus.

« Maintenant, vous avez compris, non ? Vous ne pouvez pas le battre, alors reculez. Cependant, vous allez devoir vous débrouiller toutes seules… il semble qu’il ait trouvé un divertissement très peu drôle pour vous. »

Dans la direction indiquée par Alus se trouvait Godma avec sa griffe massive arrachant la robe de Mélissa, alors qu’il lui ordonnait solennellement de sa voix rauque. « Peu importe, j’ai une assez bonne prise sur ce corps… Mélissa, tu dois tuer Alice. Maintenant que mon expérience est réussie, ton amie n’est malheureusement plus nécessaire. Coupe les attaches qui te restent par toi-même. Compris ? »

« Tuer. Alice… »

Les yeux creux et grands ouverts de Mélissa avaient fixé son regard vers l’avant tandis qu’elle se tordait lentement le cou. Elle avait croisé les bras, dégainant les couteaux AWR qui pendaient à ses hanches, et en avait pointé le bout vers Alice.

« Mélissa… ! »

Le désespoir remplissait les yeux d’Alice, mais l’expression de Mélissa resta inchangée.

« Haha, vous n’avez qu’à vous entretuer toutes les deux. Maintenant, allez-y et amusez-vous ! » Le rire strident de Godma avait rempli la pièce.

Tesfia avait courageusement couru aux côtés d’Alice avec son AWR à portée de main, mais même à deux, elles auraient du mal à faire face à Mélissa.

Alus jeta un regard dans cette direction, tout en surveillant Godma, et interpella l’autre fille présente. « Loki, je m’occupe de lui. »

Assez rapidement, la bataille là-bas avait aussi commencé. Le son métallique du katana de Tesfia avait retenti alors qu’il se heurtait au couteau de Mélissa.

« Plus important encore, je te laisse ce côté. On dirait que ça va être trop difficile à gérer pour elles deux. »

« … ! » En entendant cela, Loki laissa échapper un petit soupir. Ce genre de considération était quelque chose qu’Alus n’avait jamais montré auparavant. En sentant ce petit changement chez lui, la joie commença à monter en elle. C’est pourquoi elle n’allait pas remettre en question le rôle qu’on lui avait confié. Elle était prête à faire tout ce qu’il voulait. « Vous pouvez me laisser faire, mais s’il vous plaît, ne vous forcez pas. »

« Je vais m’en sortir. Comme je l’ai dit, il semble qu’il veuille aussi régler les choses avec moi. C’est la première fois que j’ai affaire à un Mamono qui peut parler, alors je ne peux pas laisser passer cette occasion. Eh bien, nous sommes tous deux des scientifiques, donc je vais au moins l’accompagner dans ses derniers instants. »

Loki avait acquiescé à ses paroles. De toute façon, vu la vitesse à laquelle Godma se déplaçait, elle ne pourrait pas le suivre, ce qui signifiait qu’il y aurait de grandes chances qu’elle se mette en travers du chemin, même s’ils combattaient ensemble.

Même de dos, Loki pouvait voir que l’attention d’Alus était entièrement portée sur Godma. C’était un signe de sa confiance en elle. Confier ses arrières à quelqu’un dans le Monde extérieur, c’était comme mettre sa vie entre ses mains.

Si c’est ce que dit Sire Alus, je ferai tout ce que je peux pour protéger ces deux-là.

En effet, les choses seraient plus simples s’il s’agissait seulement de protéger Alice et Tesfia. Si cela avait été sa priorité, Alus aurait immédiatement éliminé Mélissa. Et comme il ne l’avait pas fait, c’était donc ainsi.

Il avait emmené Tesfia, et lui avait donné suffisamment de temps pour récupérer l’AWR d’Alice sur le terrain d’entraînement. Tout cela semblait illogique si ce n’était que pour protéger Alice, mais tout avait été pris en considération.

Pour cette raison, Loki avait compris son rôle. Elle soutiendrait les deux filles autant que possible, et s’il semblait qu’elles étaient à leur limite, elle prendrait sur elle de se salir les mains.

C’était un rôle épouvantable, mais Loki l’avait accepté avec joie. Comme elle connaissait Alus depuis le monde extérieur, elle avait apprécié ce choix apparemment illogique de sa part.

Et donc — Loki avait tranquillement préparé ses couteaux.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire