Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 3 – Chapitre 11 – Partie 10

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 11 : Le Jardin de la Folie

Partie 10

Les épaules de Tesfia avaient tremblé un instant à ces mots. Par « cette chose », Alus faisait bien sûr référence à la preuve d’un magicien, et à leur fierté, l’AWR. Ironiquement, le sien était un katana, une arme faite à l’origine pour tuer, avec la forme d’un outil pour le massacre.

Comme dans le cas d’Alpha, les autres nations avaient mis un black-out sur les informations concernant les criminels à l’intérieur de leurs frontières. Leur combat contre les Mamonos était déjà assez difficile, et ils devaient être unis pour s’y opposer. Ils devaient donc garder le silence sur les criminels pour éviter tout chaos inutile.

Parce que les magiciens étaient trop précieux, leur attention devait être portée sur le Monde extérieur. Même au sein d’Alpha, on faisait souvent appel à Alus lorsqu’il s’agissait d’un criminel qui était trop difficile à gérer pour un soldat ou un magicien moyen. Tous ces cas étaient traités secrètement, les missions n’étant jamais révélées au public.

C’est pourquoi Tesfia avait dû écarter l’idée de devoir se battre contre d’autres personnes, quelque part au fond d’elle.

C’était un fait que des criminels détestables partageaient le monde avec des citoyens décents. Rien de mauvais ne résulterait du fait de ne pas avoir à passer du côté obscur, mais détourner le regard cette fois-ci rendrait le sauvetage d’Alice difficile.

De plus, un monde sous la menace des mamonos avait contribué à renforcer le sentiment de parenté entre les humains.

C’est pourquoi Alus s’inquiétait de savoir si Tesfia serait capable de se défendre contre les poupées. Ou plutôt, Tesfia n’avait probablement pas compris la véritable terreur de pointer une arme contre un autre humain. Il était donc possible qu’elle se laisse distancer au milieu de la bataille, car sa détermination était remise en question.

Mais tant que Tesfia n’hésitait pas à brandir sa lame pour protéger Alice et elle-même…

« … Je peux le faire. Je pense. Enfin, je ne peux pas l’affirmer, mais je ne vais pas me retenir contre les gens qui ont enlevé Alice, et je n’hésiterai pas si c’est pour la sauver ! »

« Je vois… alors assures-tu de te souvenir d’une chose. Tu ne peux rien protéger tant que l’ennemi sera en vie. Renonce à essayer de protéger ceux qui te sont précieux tout en gardant tes mains propres. Si tu t’accroches à de telles pensées naïves, ce katana dans tes mains sera un jour pointé vers tes amis… ou vers toi-même. »

« Je vais bien. Je vais vraiment sauver Alice. Jusque là… Je ne vais pas baisser ma garde. »

En voyant le regard sombre et froid d’Alus, Tesfia déglutit et lui donna la meilleure réponse possible. Elle s’était dit que le visage froid qu’il montrait de temps en temps était aussi un masque pour lui, afin qu’il puisse se consacrer à être sans pitié.

« Parfois, il faut tuer quelqu’un pour protéger quelqu’un d’autre. Dans ce genre de batailles, il ne faut pas seulement tuer l’ennemi, mais aussi soi-même. »

« … Oui. »

Les yeux d’Alus étaient redevenus normaux. En même temps, il semblait porter une tristesse sans fin selon Tesfia et Loki.

Tesfia acquiesça docilement. Soudain, elle plissa les yeux de surprise, car Alus tendit la main pour ébouriffer ses cheveux roux.

Il s’était ensuite retourné et avait appelé Loki. « Voilà. Tu es aussi impliquée dans tout ça, Loki, alors je n’écouterai pas tes plaintes. Nous allons nous déplacer par nos propres moyens. Et fais savoir à Feli que nous coopérerons à sa mission. »

« Je comprends… et c’est ce qu’il a dit, Mme Felinella. » Loki avait repris l’appel, et après quelques discussions supplémentaires, elle avait raccroché. Elle ne pouvait pas lui lancer son permis, alors elle l’avait soigneusement tenu dans ses deux mains et le lui avait rendu. « Il semblerait que les militaires prévoient de faire avancer la mission à cause de cette attaque. »

« C’est pratique. Faisons en sorte qu’ils correspondent à nos mouvements. Si quelque chose arrive, mon client, la famille Fable, en prendra l’entière responsabilité. »

« Attends un peu !!! Tu te trompes, c’est ma demande personnelle !! Ma famille n’a rien à voir avec ça, d’accord ? »

« Eh bien, nous n’avons pas le temps pour ça. Préparons-nous à bouger, Loki. »

Loki avait déjà terminé les préparatifs quand Alus l’avait précipitée. Bien sûr, dans son cas, elle n’avait qu’à enfiler son uniforme militaire.

Tesfia avait ajusté sa prise sur son AWR et avait également hoché la tête.

Alus avait déjà en tête les données sur la cachette de Godma. Il sentait aussi que quelque chose n’allait pas avec ses propres actions d’avant. Dans le passé, il aurait assommé Tesfia par la force avant même d’envisager de la prendre avec lui.

Compenser son manque de force n’était qu’une excuse de faible. Une escouade où chacun avait un rôle assigné avait du sens, mais la vérité était qu’il n’avait toujours pas trouvé de raison convaincante d’emmener Tesfia.

Cependant, il avait l’impression que sa raison n’était pas seulement de sauver Alice, mais aussi d’aller plus loin. Tesfia avait par hasard utilisé le mot futur, et en tant que le plus fort, Alus avait l’impression qu’il contenait quelque chose qu’il ne possédait pas encore.

Alors qu’il souriait à lui-même, Tesfia avait hésité à lui poser une question. « … Dis, Al. Si tu avais décidé que je ne faisais que piquer une colère, qu’aurais-tu fait ? » Elle avait détourné les yeux de lui, réalisant peut-être enfin à quel point il était vaniteux d’interférer avec une mission militaire.

Alus lui répondit sans expression en ajustant sa robe. « Je t’aurais assommée. Amener une morveuse qui n’est qu’une gêne sur le champ de bataille, c’est ce que font les idiots. Donc si quelqu’un meurt, c’est ma responsabilité. »

Tesfia avait dégluti nerveusement. En entendant sa réponse, elle avait réalisé à quel point la glace qu’elle avait foulée était mince. Mais il était trop tard pour cela maintenant. Elle avait fait sa demande en connaissant les risques. Et il n’y avait rien qui dépassait son désir de sauver Alice.

Elle avait donc réaffirmé sa conviction de marcher aux côtés de cette fille, quels que soient la honte qu’elle devait endurer ou les dangers qu’elle devait courir.

C’est alors qu’Alus frappa la tête de Tesfia, à l’air désormais sérieux, avec un sourire sans peur. « Alors, essaie d’être utile. Et puis… c’est toi qui as renversé la décision que j’avais prise. C’est pourquoi je te laisse monter à bord de ce petit, mais précieux navire. Si tu hésites un seul instant — ce navire perdra sa chance et coulera facilement. Ce navire ne transportera pas que moi, mais aussi Loki et Alice. Alors, ne le laisse pas couler, compris ? »

« … D’accord ! » Tesfia toucha le katana à sa hanche et hocha la tête, prenant ses paroles à cœur.

Avec son grand pouvoir venait une grande responsabilité. Jusqu’à présent, Alus avait assumé cette responsabilité seul en effectuant des missions de son propre chef.

Non, peut-être qu’il l’avait abandonné. Il ne pensait pas pouvoir protéger tout le monde. Il avait appris cette leçon à plusieurs reprises dans le Monde extérieur… ce genre de pensée était arrogant.

Alus pensait qu’il y avait une chance qu’il ne soit même pas capable de protéger complètement ses alliés autour de lui. Un seul humain n’était rien devant ce monde cruel et sans pitié. Il était loué et félicité comme le plus grand magicien, l’actuel numéro 1, mais ce résultat n’arrivait qu’après avoir massacré des Mamonos.

Cette fois-ci, la mission avait une signification fondamentalement différente de celle-là. Il allait se battre uniquement pour protéger. Ce n’était pas une chasse, mais une bataille pour protéger ses proches.

Le but était différent, mais les moyens étaient les mêmes… mais Alus avait l’impression qu’il y avait une différence absolue dans ce domaine. Je vais au moins protéger ceux d’entre vous qui sont à portée de main. Je ne l’aurais peut-être pas voulu, mais nous sommes ici jusqu’au bout… Peu importe ce qui arrive aux autres.

Avec un sourire sec sur le visage, Alus s’était imposé cet unique objectif.

« Bon, je m’occupe des combats. Fia, tu penses juste à sauver Alice. Loki, essaie de la surveiller… ce ne serait pas drôle si on trébuchait sur son cadavre. »

« Hé !!! »

« Compris. » Loki avait calmement hoché la tête. Comme prévu, elle était plus fiable que Tesfia. Lorsque le champ de bataille devenait chaotique, sa détection s’avérerait efficace. Même si des restes de mana couvraient la zone pendant la bagarre, sa détection devrait toujours fonctionner correctement dans une zone limitée.

« Désolée, vous pouvez attendre une minute ? Je suis sûre que ce sera nécessaire…, » Tesfia, qui s’était soudainement souvenue de quelque chose, avait dit à Alus qu’elle voulait s’arrêter sur le terrain d’entraînement.

Cependant — « Qui va attendre ? Tes jambes sont trop lentes. »

Il était déjà allé aussi loin, alors Alus avait rapidement soulevé Tesfia et avait décidé que sortir par la porte prendrait trop de temps, et avait sauté par la fenêtre à la place.

Loki s’était assuré de faire de même.

À grands bonds, ils se dirigèrent vers le terrain d’entraînement où il y avait quelque chose que Tesfia voulait récupérer. Elle s’était précipitée à l’intérieur, tandis qu’Alus et Loki l’attendaient.

« Vous êtes sûr que c’est bon, Sire Alus ? »

« Oui, c’est bon. C’est moi qui ai accepté sa demande, » répondit immédiatement Alus à la question soudaine de Loki. Ses yeux regardent au loin. « Bien sûr, je ne l’aurais jamais emmenée si je ne pensais qu’à la mission. »

« Alors… pourquoi l’avez-vous fait ? »

« Je me demande bien pourquoi. Peut-être que j’en ai juste marre de tuer des Mamonos et des humains. »

Alors qu’Alus marmonnait cela, la lueur fugace et nihiliste dans ses yeux disparut. Son expression était clairsemée comme toujours, mais Loki pouvait voir un sentiment mystérieux qu’elle n’avait jamais vu auparavant dans ses yeux.

« Alors c’est bien… » Loki avait souri et avait regardé dans la même direction qu’Alus. Une soudaine bourrasque emporta ses mots, empêchant quiconque de les entendre. Mais un soulagement joyeux emplit sa poitrine alors qu’elle sentait un conflit en elle s’apaiser.

« As-tu dit quelque chose ? »

« Non… c’était juste le vent. »

Ce qui les attendait était une mission difficile. Malgré cela, Loki avait un doux sourire sur son visage en répondant à Alus.

L’instant suivant, Tesfia était revenue avec ce qui semblait être le naginata AWR d’Alice. Il avait une nouvelle apparence, car il était télescopé à une fraction de sa taille habituelle.

« C’est donc ce que tu voulais. Maintenant, allons nous venger de ces imbéciles qui ont osé enlever Alice sous mon nez. Loki, ne te laisse pas distancer. Quant à toi, tu as la place d’honneur, » Alus avait reçu le naginata raccourci de Tesfia, avant de se retourner et de s’accroupir.

Tesfia avait été déconcertée pendant une seconde, mais c’est tout. Comme elle était pressée par le temps, elle ne pouvait pas se permettre d’hésiter.

Avec un « s’il te plaît », elle avait passé ses bras autour de son cou et s’était appuyée contre son dos.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire