Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 2 – Chapitre 9 – Partie 9

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 9 : Fomenter les ténèbres

Partie 9

En fait, Alus ne pensait pas que ça deviendrait important, même s’il y avait une fuite. Alors qu’Alice avait une affinité pour le sans attribut, ce n’était qu’un petit peu. Et ce ne serait pas suffisant pour utiliser de grands sorts. Au mieux, ça pourrait l’aider dans ses attributs de lumière. Bien sûr, cette bénédiction pourrait être très puissante, selon la façon dont elle avait été utilisée.

« Alors, qu’est-ce que tu vas faire ? Cela pourrait ne pas faire une grande différence, » déclara Alus.

Même lui était à peine capable de le contrôler, et il n’avait aucun moyen de faire des recherches. Donc s’il en parlait, il ne saurait pas quoi dire de toute façon. Ce pouvoir était aussi en partie à l’origine de sa passion pour la recherche sur la magie en général.

« Oui, mais je ne peux pas te le dire, » déclara Alus.

« Je ne te laisserai pas partir ainsi, » répondit Loki.

Après cela, Alus avait des affaires à régler dans la pièce, mais Loki était restée juste à côté de lui, le bombardant de questions pendant un bon moment. Pendant ce temps, contrairement au visage renfrogné du seigneur du laboratoire, la fille qui le suivait semblait s’amuser un peu.

En fin de compte, il avait réussi à éviter d’avoir à avouer son secret.

Mais après s’être allongée sur son futon cette nuit-là, Loki avait serré ses draps dans ses bras et avait violemment frappé avec ses pieds. Maintenant, je l’ai fait. Je suis devenu trop détendue après être devenu la partenaire de Sire Alus. Je savais déjà qu’en demander plus était trop complaisant. Je n’y avais même pas pensé… quelle gaffe !

Elle s’était réprimandée, mais ça s’était retourné contre elle. Se souvenant du barrage de questions, et le fait de le suivre partout, ne faisait que la faire sourire. C’était comme un rêve.

« Haah... »

Le propriétaire de la pièce était probablement encore en train de travailler dur pour ses recherches de l’autre côté de ce mur mince. Loki savait qu’elle ne pourrait pas le voir, mais une fois qu’elle avait reconnu sa présence, elle ne pouvait s’empêcher de vouloir regarder à travers le mur.

Il était sûrement en train de reposer son menton dans sa main à son bureau en ce moment même. Sa présence était si calme, il devait être très concentré…

Près d’une heure s’était écoulée depuis que Loki s’était couchée. Je devrais peut-être lui apporter du thé.

Dès qu’elle y avait pensé, elle s’était souvenue qu’elle devait se retenir. Alors au moins je peux préparer le pot.

Elle secoua la tête en se reposant sur son oreiller. Mais ça le rendrait plus fort que nécessaire. Il doit y avoir un moyen…

Plus elle pensait, moins elle pouvait rassembler ses pensées. Finalement, son esprit s’était assombri et sa conscience s’était évanouie. Seule sa respiration calme remplissait la pièce.

« Je vais le faire ! » La réponse avait été immédiate. Personne qui avait vu Alice n’imaginerait qu’elle venait de révéler son passé sombre avec un visage triste.

Alice s’était sentie sauvée en sachant que ses caractéristiques n’étaient pas toutes négatives. Quelle qu’en soit la raison, cela pourrait devenir une fondation pour son avenir en tant que magicienne si elle apprenait à la contrôler.

« Alors c’est décidé. Commençons par une étude sur la magie sans attributs, » déclara Alus.

Mais c’était aussi la question la plus problématique. Après tout, Alus était le seul à pouvoir lui apprendre.

Bien qu’on l’appelait sans attribut, son utilisation était plutôt restreinte. La manipulation de l’espace était principalement gouvernée par l’absence d’attributs. Les autres attributs avaient aussi le concept de manipulation, mais c’était indirect. Toutefois, l’absence d’attributs pourrait avoir une incidence directe sur l’espace.

Par exemple, si un magicien à attributs de feu devait créer une boule de feu à 20 mètres devant lui, il devrait bien sûr définir des coordonnées de cible. La magie s’exprimait généralement de telle manière que la construction du sort lui-même était projetée dans un espace limité. Pour ce faire, on fixerait le lieu de la manifestation à l’aide de la formule magique.

Ce qui permettait à la magie du feu d’avoir un effet sur l’espace désigné était la manipulation de l’espace. Quant à ce qui se passerait si on l’utilisait en parallèle avec l’absence d’attribut, cela permettrait d’omettre le processus de projection.

La magie normale pouvait également affecter l’espace, mais la manipulation de l’espace lui-même était l’essence même de l’absence d’attributs. À cause de cela, cela pourrait fausser davantage les lois du monde.

La simple déformation de l’espace exigeait cependant une énergie considérable, car le monde s’efforçait constamment de se redresser. Un jour, il sera possible d’utiliser cet effet pour la destruction.

Bien qu’une telle chose serait impossible sans la capacité au niveau d’Alus et le pouvoir massif de manipuler les lois du monde. Alice ne devrait pouvoir utiliser que des moyens plus restreints.

De plus, Loki participait à cette formation de type étude à sa propre demande. Alus avait supposé qu’elle faisait ça par obligation en tant que partenaire. Maintenant qu’elle savait qu’il pouvait utiliser la magie sans attributs, elle devait vouloir en savoir plus. Il avait été impressionné par sa passion.

Cela étant, Alus voulait leur enseigner efficacement. Compte tenu de sa mission secrète, ce serait une bonne idée d’éviter de passer trop de temps à le faire. Alors il déclara soudain. « D’accord, Alice, tu restes ici pour le moment. »

« Excuse-moi ? » demanda Alice.

« Oui, en effet. » Après avoir entendu parler du passé d’Alice, Loki était étonnamment d’accord avec cela.

« Excuse-moi !? » Alice demanda encore une fois.

Bien sûr, leur but n’était pas de se consacrer à une vie débauchée pendant les vacances. Malheureusement, Alus n’avait aucun désir charnel. Sur le champ de bataille, la priorité était de rester en vie. Les pulsions instinctives, en particulier, émoussaient la pensée logique, de sorte qu’Alus supprimait toutes ses émotions. Il s’était assuré la première place grâce à son talent exceptionnel, en plus d’avoir exclu tous ce qui n’était pas nécessaire, ce qui lui avait permis de se concentrer sur le perfectionnement de ses compétences et de ses techniques.

« Si je dois enseigner à Loki en même temps, c’est plus efficace de le faire ensemble. L’entraînement et les études dureront jusqu’à tard dans la nuit. Ce serait une perte de temps de rentrer chez soi tous les jours. »

« J’aurais aimé que tu le dises d’abord ainsi…, » Alice murmura avec un visage rouge, après avoir entendu l’explication d’Alus.

Voyant cela, Alus avait pensé qu’elle aurait dû pouvoir deviner que c’était pour rendre la formation plus efficace… Il pensait qu’il était temps pour Alice et Tesfia d’apprendre les bases de la façon de mettre leur esprit au travail.

« Alors on est sur la même longueur d’onde. Tu resteras ici à partir de demain. Bien sûr, je ne t’apprendrai que les bases de la magie sans attributs. Tu ne pourras probablement pas encore comprendre quoi que ce soit d’autre. J’ai aussi mes propres recherches sur lesquelles je dois me concentrer, alors je vais te mettre ces informations dans ta tête le plus rapidement possible, » déclara Alus.

« D-D’accord, » dit maladroitement Alice.

Alus ne prévoyait qu’un séjour d’environ trois jours. Il avait déjà pris en compte le temps de préparation de sa mission, et il allait lui enseigner toutes les bases entre-temps.

Prendre des notes, bien sûr, ne serait pas permis. Le fait de mettre l’information sur papier comportait le risque qu’il y ait des fuites, de sorte qu’elle devait être communiquée verbalement avec patience. Ils devraient se fier à leurs notes mentales.

Ce camp d’entraînement spécial n’allait pas durer longtemps. Peut-être qu’elle appréciait ce qu’elle étudiait, Alice passait son temps à s’entraîner sans aucun signe du traumatisme qu’elle avait montré auparavant.

Cependant, les choses devenaient bruyantes tous les soirs quand Alice et Loki prenaient leur bain. Alors qu’on l’appelait un laboratoire, c’était à peu près juste une grande pièce avec de l’équipement à portée de main. Le strict nécessaire pour vivre était en place, mais comme il n’était prévu qu’une seule personne pour y vivre, les murs étaient minces.

Alus ne pensait pas vraiment qu’elles devaient se baigner toutes les deux en même temps, mais elles semblaient avoir une opinion différente. Comme dire quoi que ce soit à ce sujet serait grossier, il n’avait pas d’autre choix que d’endurer le vacarme.

Aujourd’hui étant le dernier jour, les sons étaient vraiment tumultueux. Mais Alice était surtout celle qui batifolait bruyamment. Finalement, ça s’était calmé.

« Ouf, c’était un bon bain, » dit Alice en sortant et en entrant dans la loge avec une serviette de bain autour de la tête.

Sa peau était lisse et un peu rosée à cause de l’eau chaude.

Loki, qui sortait à ses côtés, utilisait la serviette suspendue à son cou pour sécher ses cheveux. Ses cheveux argentés translucides brillaient de mille feux grâce aux gouttes d’eau.

 

 

Elles étaient toujours hors de vue d’Alus. Seules leurs voix l’atteignaient. En fait, c’était le dernier jour, et Alice n’avait plus besoin de rester ici. Elle aurait pu rentrer chez elle, mais elle avait choisi de prendre un bain, ce qu’Alus n’avait pas fait. Elle était aussi restée dîner après ça.

Finalement, Alice s’inclina profondément devant la porte. Alus avait dit. « Laisse-moi faire le reste, tu reviens t’entraîner comme d’habitude demain. »

« S’il te plaît, » dit Alice.

Alus haussa les épaules en réponse. « Compris, alors rentre chez toi. » En réalité, les perspectives d’utiliser les caractéristiques d’Alice semblaient prometteuses. Bien que la recherche ait stagné sur l’attribut lumière et la magie sans attribut, il y avait beaucoup d’utilisations, même si elles étaient expérimentales. En fait, il y en avait presque trop.

Alors que la porte se refermait.

« Je pense qu’il est temps que tu me parles, Sire Alus, » chuchota Loki derrière lui.

Alors elle n’avait pas oublié.

Alus grimaça. L’explication, ou plutôt la justification de la raison pour laquelle il lui avait caché son attribut avait été suspendue pendant qu’Alice était ici, mais il semblait qu’elle se souvenait encore. « Loki, comme je l’ai dit... »

« Ce n’est pas ce que je veux dire. Je parle de toi pensant que je laisserais passer le secret, » Loki l’interrompit. Sa voix n’était pas fâchée, mais plus triste. « Ne me fais-tu pas confiance… ? »

Elle avait l’air de vouloir pleurer à tout moment.

Alus lui avait touché le front et s’était dirigé vers la table. « Ce n’est pas que je ne te fais pas confiance. Ce n’est pas quelque chose qu’on répand partout. Si je ne pensais pas que ça te causerait des ennuis, je te l’aurais dit dès le début. »

« C’est… mais garder le secret, c’était…, » Loki n’aimait pas ça émotionnellement.

Alus ne pensait pas que c’était un problème, tant qu’il n’y avait pas d’inconvénients, cependant… « Tu n’as pas un ou deux secrets à toi, Loki ? N’es-tu pas en mesure de… »

« Ce n’est pas le cas. »

« … Aucune ? »

« Pas du tout. Je n’ai rien à te cacher, Sire Alus, » répondit Loki.

C’était une déclaration inattendue. Voyant son attitude confiante, Alus avait jeté un coup d’œil ailleurs pour réfléchir à ce qu’elle allait dire ensuite. Même les monstres du monde extérieur n’avaient pas réussi à lui faire explorer un moyen de s’échapper comme ça…

« … Cela mit à part... Désormais, si j’ai quelque chose à te dire, je te le dirai quand le moment sera venu en tant que partenaire avant tout le monde, » déclara Alus.

« Vraiment !? » demanda Loki.

« Je ne reviens pas sur ma parole, » déclara Alus.

Loki avait eu un sourire soulagé, car elle venait d’être mise en priorité avant Tesfia ou Alice.

Alus se sentit soulagé, mais seulement pour un moment. Pour Loki, c’était juste un échauffement. Ses yeux qui le regardaient semblaient briller un peu.

« À partir de maintenant… ce qui veut dire que tu as toujours des secrets, » déclara Loki.

« … » Elle était trop maligne. Et Alus s’était retrouvé en train d’empêcher un uhm de s’échapper de ses lèvres.

Il pensait à l’autre type de mana en lui. Cependant, ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait aborder avec insouciance.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire