Saijaku Muhai no Bahamut – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 2

Bannière de Saijaku Muhai no Bahamut ***

L’Intrus de Minuit

Partie 2

« Arrêtttttttte-toi !!! » cria Lux.

La voix qu’il laissa échapper de ses entrailles résonna entre les habitations.

La ville forteresse en forme de croix faites des pierres de cinq villes, Crossfield.

Dans le premier district qui était situé au centre de cette ville, deux ombres se poursuivaient en courant.

La première était celle d’un chat ayant des rayures tigrées sur tout le corps, il tenait un sac dans sa bouche.

L’ombre qui le poursuivait était celle d’un jeune homme.

Cette course poursuite avait commencé dans le troisième district qui se situait à l’ouest de la ville.

Le garçon, qui avait déjà couru sur une certaine distance ce qui pourrait vous amener à penser que vous auriez dû prendre du repos, avait atteint ses limites en ce qui concerne sa fatigue.

Et pourtant, le garçon aux cheveux d’argent avec un collier serrer sur son cou continuait de courir.

La fille du magasin d’alcool lui avait généreusement permis de rester pour la nuit, car il n’avait pas d’endroit où dormir.

Quand il l’avait revue, le petit sac qu’elle portait avait été volé par un chat apparu de nulle part.

« Hahaha... Tu sais que tu n’as pas besoin de te forcer ? » déclara la vendeuse.

Elle fit un sourire amer quand Lux s’apprêtait à poursuivre le chat, mais — .

« Je te jure de te le ramener, » répondit Lux.

Servir et aider les gens de ce pays.

Voici l’une des obligations ainsi que l’objectif principal de Lux qui occupait une place spéciale dans ce pays.

Même si ce n’était pas vraiment nécessaire, il n’aurait jamais laissé le chat courir avec quelque chose appartenant à quelqu’un l’ayant aidé.

Lux rassembla encore une fois ses esprits et accéléra dans la pente de la rue principale.

« ... Oh, si ce n’est pas ce jeune. Ça faisait longtemps. La prochaine fois, pourrais-tu travailler chez moi ? Je manque de main-d’œuvre pour planter mes graines dans les champs…, » déclara un vieil homme qu’il connaissait.

« Désolé, je suis en plein milieu de quelque chose, mais je viendrais vous voir plus tard —, » répondit Lux.

Même si le vieil homme l’avait stoppé en plein milieu de la rue, Lux lui avait répondu poliment même si la situation était urgente.

Ce n’est pas le bon moment !

Même s’il paniquait, il vit alors une femme en bonne condition physique un peu plus loin.

« Ah ! C’est Lux ! La prochaine fois, pourrais-tu m’aider à faire la cuisine ? C’est presque l’anniversaire du Nouveau Royaume d’Astimata. Peux-tu aussi faire la vaisselle pour cette fête, » lui demanda-t-elle.

« Je viendrais vers vous quand il le faudra ! » répondit Lux.

Lux avait alors sorti un bloc-notes et un stylo du sac attaché à sa ceinture puis nota rapidement quelques notes.

Il n’avait pas de chance d’ainsi rencontrer autant de connaissances, tout ça à cause du chat qui se faufilait entre les personnes se trouvant dans la rue.

« Hé, tu es revenu du royaume ? Tu devrais passer à l’atelier pour me saluer. Tu étais au milieu de ton entraînement de forgeron avec moi, » le forgeron au regard sévère annonça cela en se tournant vers Lux.

« Hum... j’ai un peu de temps libre dans les prochains jours donc —, » répondit Lux.

« He Lux, peux-tu m’aider à m’occuper de ma vache — ? »

« Peux-tu jouer avec mon fils — ? »

« Attendez un instant... Je ne peux pas tout faire ! Je suis désolé, je ne peux pas le faire maintenant ! » répondit Lux.

Il essayait de noter, mais il abandonna en rangeant son carnet.

Sa priorité était de rattraper le chat.

En se concentrant sur ça, il rassembla ses dernières forces dans ses jambes.

***

Une heure plus tard, alors que le crépuscule était tombé.

« Je... j’aurais déjà dû abandonner…, » déclara Lux.

Lux était épuisé à cause du travail qu’il avait fait au cours de sa longue journée.

Apparemment, une partie de son corps poursuivait instinctivement celui qui s’enfuyait.

Malgré sa respiration difficile, il grimpa sur un mur et continua à poursuivre le chat.

« Hum ? C’est quoi cet endroit ? » demanda Lux.

Pendant un instant, Lux paniqua en pensant qu’il était rentré dans une zone militaire à cause de l’espace et de l’atmosphère qui était émise par ces lieux. Mais ça devrait être autre chose vu qu’il était dans le premier district.

Eh bien, je trouverais bien une excuse.

Alors qu’il pensait à ça, le chat grimpa sur un autre bâtiment en tenant le sac dans sa bouche.

« P-Pourquoi, dois-tu faire ça... ? » se demanda Lux à voix haute.

Lux n’avait pas d’autres choix que de grimper sur le mur, et de sauter sur l’autre toit.

Depuis qu’il avait acquis de l’expérience lors des réparations des toitures, ce qui en passant, représentait une grande partie de son travail, il avait acquis la capacité de grimper très facilement sur les toits.

Normalement, il ne devrait pas faire ça, mais il le faisait maintenant, et tout cela, car il était trop obstiné.

« — D’accord ! J’y suis finalement arrivé ! » déclara Lux.

Il n’y avait normalement aucune issue, Lux réduisit donc doucement la distance entre lui et le chat.

Il était déterminé et s’approchait du chat.

« Nyaa ! » (Chat)

Si l’on comparait leurs vitesses, il perdrait bien évidemment face au chat, mais sa cible était le sac de la fille qu’il portait.

Quand Lux attrapa la lanière du sac avec ses mains, le chat lâcha finalement celui-ci.

« Oui — ! » cria Lux.

Je l’ai enfin récupéré ! pensa Lux.

Lux commença à sourire de soulagement et de satisfaction.

C’était un petit accomplissement, mais c’était un acte important.

Si je raconte ça à l’administration, ils réduiront peut-être un petit peu ma dette.

« ... Non, ce genre d’égoïsme n’est pas bon, » déclara Lux.

Peu importe combien la dette de Lux pouvait être grande envers ce pays, il serait simplement content tant qu’il pouvait aider quelqu’un.

« Alors, si je ne rentre pas bientôt —, » déclara Lux.

Le crépuscule était tombé très vite, et les environs étaient donc devenus sombres.

Ne pas être capable de voir les alentours pendant que je suis concentré est une mauvaise habitude.

Alors que Lux réfléchissait sur ses actions, il allait sauter du toit, quand — .

*Crack !*

Un son désagréable se fit entendre.

« Euh... ? » s’exclama Lux.

La source du son venait de la partie du toit où Lux était présent, alors qu’il venait de placer tout son poids sur elle.

« Wôw ! Ne me dis pas que c’est —, » Lux commença à parler.

Lux essaya de partir de ce point en toute hâte.

Mais il était déjà trop tard.

Tandis que le craquement s’étendit de dessous de ses mains et qu’il devenait de plus en plus fort, la création d’une fissure se fit de plus en plus rapidement.

« Aaaaaaaaaah !? » s’écria Lux.

Lux tomba en ayant la sensation de perdre la notion de poids au cours de toute sa chute

*Spouchhh... *

Lux tomba dans l’eau après une seconde de chute.

« Aaaaah ! Kof Kof ! ... Hein ? » s’écria Lux.

Apparemment, il y avait de l’eau en dessous de là.

Lux fut soulagé pendant un instant parce qu’il n’avait pas été blessé puis il réalisa immédiatement l’étrangeté de sa situation.

N’est-ce pas — de l’eau chaude ? Se demanda Lux.

Lorsqu’il regarda son corps, il vit qu’il était immergé jusqu’à ses hanches dans cette eau.

De l’autre côté de la vapeur blanche, il était en mesure de voir un grand pilier de marbre et un mur grâce à une lampe placée là qui colorait les environs d’une lueur orangée.

« Ne me dites pas que cet endroit est —, » commença Lux.

À ce moment, Lux essaya de garder le contrôle de la situation.

Des fragments du toit tombèrent dans la salle.

Ceux-ci tombèrent sur une fille de petite taille qui était proche de — .

« Attention ! » cria Lux.

Lux sauta vers elle par réflexe et se mit au-dessus d’elle afin de la protéger.

 

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire