Saijaku Muhai no Bahamut – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 1

Bannière de Saijaku Muhai no Bahamut ***

L’Intrus de Minuit

Partie 1

C’était de la même couleur que la peau. Une vapeur blanche recouvrait tout ce qu’il fallait.

De l’autre côté de cette vapeur se trouvaient un mur et un pilier de marbre blanc, qui étaient quand même visibles à l’aide de l’éclairage provenant des lampes.

Et il y avait aussi la sensation de l’eau qui mouillait son pantalon.

Peu importe comment on le voyait, il se trouvait dans des bains.

«... E-Euh ? » déclara Lux.

Comment avait-il pu arriver dans une telle situation... ? Voici la question que Lux se posait.

«...!? »

Lux regarda vers le bas tout en essayant de ne pas regarder les filles nues qui le regardaient à travers la vapeur.

«...Pffuu, »

En dessous de Lux qui portait ses vêtements alors qu’il se trouvait dans de l’eau chaude se trouvait une fille qui commençait à sourire, mais c’était un sourire dangereux.

À la différence du corps de la jeune fille collé contre lui, son visage semblait très mature.

Sa douce peau blanche ainsi que ses joues étaient devenues rouges à cause de la chaleur des bains.

Elle est vraiment mignonne.

Il aurait pu dire ça s’il l’avait regardée de profil. Lux ne pouvait plus parler et il ne pouvait pas se déplacer en raison de la sensation de danger qui émanait de la fille.

« ... Hé le pervers ! Veux-tu dire une dernière chose avant de mourir ? » demanda l’inconnue.

Des mots effrayants provinrent d’un charmant visage où se trouvait un sombre sourire.

He bien, ce n’est pas bizarre qu’elle soit énervée.

C’était parce qu’il pouvait la voir ainsi.

Mais à l’intérieur de la spacieuse salle de bain, la serviette qui était enroulée son corps avant ce moment tomba et son corps devint ainsi entièrement visible.

Sa jolie poitrine qui semblait être comme si elle flottait sur le dessus de l’eau chaude se mit à trembler intensément.

Ses clavicules sortaient de l’eau ainsi que les fines courbes de ses hanches.

Tout comme les endroits se trouvant en dessous de son estomac — .

« … »

Son destin se déterminera en fonction de ses prochains mots.

Lux commença à réfléchir afin de choisir ses mots avec soin, l’air paniqué.

Je... je devrais commencer par la complimenter…, pensa Lux.

Dans le passé, lorsqu’il faisait des tâches ménagères en tant que serveur, il avait appris comment complimenter les filles.

Avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, ses véritables pensées sortirent sans mensonge de sa bouche.

«...Hmmm, en faîte... le truc... C’est que tu es vraiment très mignonne, » déclara Lux. « Tout ton corps est comme celui d’une enfant... Non, en vérité, tu parais jeune, mais tu as une très jolie poitrine — et elle me tente beaucoup... Attends ! Qu’est-ce que... !? »

Je suis mort, pensa Lux.

Qu’est ce que je dis ? Ce n’est pas ce que je suis censé dire dans une telle situation !

Qui était-ce celui qui m’a appris la mauvaise manière de le dire ? Ha merde ! C’est ce satané propriétaire de bar !

« ... Fuu…, » la fille nue laissa échapper un soupir un peu plus fort.

Pendant un instant, elle fit un sourire comme si elle était satisfaite par cette réponse, et ensuite — .

« Tu comptes rester combien de temps au-dessus de moi, espèce de — ! » demanda l’inconnue.

Elle parlait bien entendu avec une voix énervée.

« Kyaaaaaaaaaaaah !? »

Au même moment, il entendit beaucoup de cris venant de toutes les filles se trouvant dans le bain.

La fille nue commença à jeter tout ce qu’elle avait sous la main sur Lux et cela, de toutes ses forces.

« Je-je suis désoléééééééé ! » cria Lux.

Lux tenta de s’échapper, en pleine panique.

« Comment avons-nous pu en arriver là !? » s’exclama Lux.

Avec des yeux larmoyants, Lux commença à se rappeler ce qu’il s’était produit au cours des dernières heures concernant le sac qu’il tenait dans ses mains.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour cette premiere partie

Laisser un commentaire