Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 4 – Chapitre 1 – Partie 2

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 1 : Chapitre 1 : Camp de formation

Partie 2

La Princesse Écarlate, Stella Vermillion.

La jeune fille qui était venue d’un pays lointain jusqu’au pays des samouraïs pour se fortifier était maintenant au milieu d’un combat qu’elle demandait, ici dans les montagnes après être arrivée de Tokyo.

Dans l’arène de bataille simulée du camp de formation de Kyomon, les flammes pourpres et les éclairs dorés s’affrontaient violemment, créant de grandes étincelles.

Celle vêtue d’un feu pourpre et portant une épée gigantesque était Stella. Puissance et vitesse — son mouvement de haute voltige avec ce que l’on pourrait appeler la plus grande force, et une puissance magique écrasante.

La chevalière nommée Stella Vermillion ne pouvait généralement pas être considérée comme ayant des faiblesses. Elle possédait une capacité offensive remarquablement élevée, mais sa véritable essence était l’étendue de sa puissance globale. En attaque, en défense et en vitesse, elle était dotée d’un équilibre de qualités extrêmement élevées dans toutes les capacités et talents possibles. C’est pour ça qu’elle était un chevalier de Rang A ―.

Cependant, il y avait quelqu’un devant ses yeux en ce moment, un ennemi échangeant des coups d’épée avec elle, endurant ses attaques féroces de front. En ce moment, cette ennemie pouvait le faire avec une technique digne d’être son adversaire.

Une personne ordinaire aurait sûrement son corps détruit en s’opposant directement à la grande force physique de Stella. À la place, cet adversaire avait une défense flexible qui dispersait la puissance de son épée descendante, et une défense qui n’avait certainement pas seulement protégé son utilisateur, mais qui avait fait preuve d’empressement quand à lancer des contre-attaques immédiates.

C’était le genre d’adversaire auquel Stella faisait face, mais ce n’était pas inattendu. Pourquoi ? Parce que celle qui avait servi comme adversaire de Stella, participant comme entraîneuse bénévole avec le reste du Conseil des Étudiants, n’était autre que le chevalier étudiant de Hagun — Touka Toudou, la « Raikiri ».

« Shhh — ! »

Au milieu de ce combat à l’épée, Touka avait utilisé sa technique. À l’instant où les deux chevalières avaient envoyé des étincelles provenant de lames en acier, elle avait utilisé l’impact provoqué par sa parade pour orienter le poignet de Stella. Dans un mouvement qui rappelait l’aïkido, le corps de Stella se penchait fortement. Le choc avait été évité, et la lame de l’épée avait glissé.

« Kuh ! »

Naturellement, Stella était aussi une chevalière de haut niveau. Bien que sa lame ait été repoussée, son équilibre ne s’était pas rompu. Le bas du corps bien entraîné tenait Stella fermement ancrée au sol.

Cependant, le mouvement avait certainement créé un fossé entre elles. Cet écart — Raikiri ne l’avait pas négligé.

Immédiatement, Touka avait remis son Dispositif, Narukami, dans son fourreau noir, et elle avait pris une position en écartant les jambes, déversant l’énergie de la foudre dans son fourreau.

À ce moment-là, un frisson avait traversé la colonne vertébrale de Stella. Quelle attaque pourrait être lancée à partir de cette posture ? Elle le savait.

L’Art Noble — Raikiri.

L’atout de Touka qui avait détruit l’ennemi avec son fourreau. Bien qu’il ait subi une défaite dans sa carrière, Raikiri pouvait se vanter d’une puissance écrasante à courte portée.

Bien qu’on l’appelait la Princesse Écarlate, Stella n’avait aucune technique pouvant être utilisée contre Raikiri. Si la puissance et la portée comptaient, elle pourrait gagner avec Katharterio Salamandra, mais avec la vitesse comme principal déterminant, elle perdrait.

Ainsi, lorsque Touka avait pris la position pour Raikiri, Stella ne pouvait que chuter. Mais...

C’est ce que j’attendais ! pensa Stella.

Ne succombant pas au frisson qui parcourait à travers sa colonne vertébrale, Stella avait fait un coup de pied au sol pour s’élancer à bout portant.

En effet, ayant combattu jusqu’à présent dans un affrontement rapproché à l’épée, cela ne pouvait que conduire à l’utilisation du Raikiri. Le Raikiri était une technique à l’épée qui émettait une énergie électrique intense en imbibant une force électromagnétique dans la lame de l’épée. La propulsion par une intense énergie électrique était quelque chose que Touka elle-même ne pouvait pas arrêter. C’était une technique qui ne pouvait pas annuler le dégainage une fois commencé. Pour cette raison, Stella s’était volontairement mise à portée de Touka, puis s’était retirée de cette portée une fois que Touka avait pris la position pour sa carte d’atout, invitant Touka à frapper dans le vide.

... Mais...

L’atout n’était pas apparu. Touka se tenait immobile dans sa position de dégainage de l’épée et fixa silencieusement Stella qui s’était échappée. Avec le discernement que son adversaire voyait à travers ses moindres mouvements, Stella avait poussé un soupir d’admiration du fond de son cœur.

Après tout, un plan aussi simple ne se déroulerait pas comme je le souhaite, n’est-ce pas ? pensa Stella.

Qu’en est-il du fait de tromper l’utilisateur pour dépenser sa carte d’atout inutilement ? N’importe qui aurait pu trouver une tactique à ce niveau. C’était une contre-mesure typique contre Raikiri. Bien sûr, Touka avait affronté d’innombrables adversaires qui utilisaient cette tactique. Il n’y avait aucune chance qu’elle tombe face à un leurre aussi simple.

― Dans ce cas.

Je devrais utiliser un plan que je suis la seule à pouvoir utiliser, n’est-ce pas !? Se demanda Stella.

Boom ! Stella avait poussé le sol une deuxième fois, faisant un autre grand pas en arrière. Elle avait pris une distance de plus de dix mètres de Touka. C’était au-delà de la portée qu’une épée ou une lance pouvait atteindre. Longue distance — c’était la portée uniquement utilisable par les arcs ou les fusils, ou la magie.

Oui. Stella n’était pas une chevalière qui n’était forte qu’en combat rapproché. Sur cette longue distance, Stella était toujours dans son élément. Parce qu’elle était, parmi ces chevaliers actuellement reconnus, celle qui se vantait de la plus grande capacité magique.

Dans un combat magique de longue portée, ceux qui détenaient une grande capacité magique possédaient un avantage écrasant. Bien que Touka avait aussi une technique de combat à longue distance, la capacité de Stella dans le combat magique dépassait sensiblement la sienne.

À cause de cela, Touka s’était précipitée vers l’avant pour se rapprocher d’elle. Cependant, cette décision avait été un peu lente.

« Haaaaaa ! »

 

 

Sortie de la portée de Touka, Stella versa plus de puissance dans le Souffle du Dragon entourant son Dispositif, Lævateinn. Dévorant cette magie, l’aura de feu de son épée avait grandi en lumière et en chaleur. Alors que les flammes couvraient la pointe de son épée, Stella affrontait Touka qui chargeait de face.

« Prends ça ! Le Croc du Dragon ! »

Et c’était devenu une attaque.

Lævateinn — la flamme qui avait surgi de la pointe de son épée en un éclair avait pris la forme d’une créature vivante.

Il s’agissait d’un dragon. Un dragon avec un long corps serpentin. Ce dragon ardent avait ouvert une mâchoire pleine de dents et il avait frappé Touka.

Touka avait réussi de peu à esquiver la mâchoire de ce dragon de flammes. Instantanément, le dragon s’était retourné pour dénuder à nouveau ses dents contre Touka.

Lævateinn n’était pas une attaque de flammes ordinaire. Avec des crocs qui brûlaient partout, elle avait le pouvoir de mordre son ennemi. C’était une attaque qui suivrait sa cible jusqu’aux extrémités de la terre. Il était impossible de s’en débarrasser. Touka n’avait pas un seul moyen de la contrer.

Un Blazer moyen n’avait aucune chance contre Lævateinn. Cette magie qui était venue de la capacité écrasante de Stella présentait assez de puissance pour délivrer une mort certaine. Si un challenger commençait un combat avec une offensive inadéquate, il se retrouverait battu à son propre jeu. Alors Touka ―.

« ― Raikiri. »

Face au dragon de feu qui s’approchait, elle avait répondu avec l’attaque la plus forte et la plus rapide qu’elle avait.

― Elle n’avait rien d’autre à offrir. Et c’est ce que Stella visait.

Je vous ai eu !

La lame de plasma était entrée en collision avec la tête du Dragon. À cet instant, Stella s’élança de toutes ses forces et elle se rapprocha de Touka dans une poussée de vitesse écrasante.

Touka était tombée dans le piège de Stella et avait utilisé Raikiri. Pour l’instant, elle était incapable d’interrompre sa technique — ce qui signifiait qu’elle était complètement sans défense. C’était le moment où le combat serait décidé.

Pendant un instant sans souffle, Stella avait franchi la distance avec une force explosive et avait donné un coup de grâce. C’était une frappe verticale vers le bas. À cet instant, Touka qui venait d’utiliser sa technique mortelle n’était pas capable de faire quoi que ce soit — .

« Eh... ? »

Elle ne devrait pas pouvoir faire quoi que ce soit et l’attaque de Stella aurait dû frapper.

Mais à ce moment-là, Touka avait effectué un mouvement que Stella n’avait pas anticipé.

Elle avait certainement achevé l’utilisation de Raikiri — mais... sa position n’avait pas arrêté après cette technique.

Elle a utilisé l’élan de Raikiri pour faire tourner son corps, et attaquer deux fois... !!? pensa Stella.

Une propulsion monstrueuse née d’un dégainement d’épée basé sur une force électromagnétique extrême. Il s’agissait d’une deuxième attaque utilisant la rotation à grande vitesse.

Oui, Touka avait complètement vu à travers la tactique que Stella allait utiliser. Touka avait donc — délibérément utilisé Raikiri, afin d’inciter Stella à sauter dans son jeu en se faisant paraître sans défense.

Et ce plan avait fonctionné sans faille. L’abdomen de Stella, où Touka avait visé pour le deuxième coup, avait été fauché par Raikiri — .

« Ah... grrr... »

La Forme Illusoire — face à une épée qui consommait directement l’endurance sans blesser la chair, Stella était tombée à genoux.

Et l’instant d’après, Narumaki s’était placé précisément sur la nuque de Stella. C’est le moment qui avait décidé de la bataille.

« ... Je n’ai pas entendu parler de ce genre de contre-attaque, » déclara Stella.

« C’est parce que c’est la première fois que je l’utilise au combat, » répondit Touka. « Attaquer les faiblesses de l’ennemi est fondamentalement correct, mais maintenant que vous êtes au même niveau que les meilleurs de la nation, vos adversaires profiteront de vos propres faiblesses sans remords. Pour gagner contre des adversaires de cette classe, il est essentiel de ne pas se laisser lire ainsi. »

Face à la jeune fille qui la regardait, Touka expliqua la raison de cette défaite.

« Vous n’en êtes pas encore là, Stella-san, » et elle avait fait un sourire très calme.

Face à cela, Stella ne pouvait s’empêcher de se sentir frustrée.

« Uuuu... » Puis elle avait poussé un gémissement qui semblait tout à fait empli de regret.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire