Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 2 – Chapitre 2 – Partie 2

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 2 : Le Crépuscule des Catastrophes

Partie 2

Dans le gigantesque campus de l’Académie Hagun, il y aurait naturellement des piscines. Plus précisément, deux piscines de 100 mètres de longueur. Mais ce jour-là, la première piscine était en cours d’un nettoyage de routine et la deuxième était utilisée par Kurono Shinguuji, l’ancien numéro trois dans le monde et la nouvelle directrice de l’Académie Hagun, pour une formation spéciale. C’est pourquoi ces trois-là étaient allés à la salle de sport située près de l’académie. Ils allaient utiliser la piscine intérieure.

Les garçons prenaient moins de temps à se changer que les filles. C’est pourquoi, après s’être changé en maillot de bain noir et rouge standard, Ikki attendit dehors les filles. Après quelques minutes, il vit Stella et Ayase sortir tout en portant leurs maillots de bain respectifs.

Ayase, étant trop sérieuse et trop timide, portait un maillot de bain de sport qui pourrait être quelque peu classique. Mais comme elle avait une silhouette élégante, qu’elle avait formée depuis son enfance, ce maillot semblait charmant à sa façon, malgré le manque de couleur.

Mais... celle qui était vraiment remarquable était Stella. Elle portait un maillot de bain différent de celui qu’elle avait quand elle avait fait irruption dans la salle de bain d’Ikki, un bikini à lacets noirs. Comparé à Ayase, son bikini exposait manifestement beaucoup trop de peau et quand elle marchait, ses seins blanc et voluptueux, telles des pêches, rebondissaient de manière très remarquable.

Et ce n’était pas seulement ses seins. Ses hanches avaient assez de sensualité pour faire s’étrangler un zombie. Des hanches glamours qui avaient bondi avec un *tsun*, quelque chose que vous ne verriez pas beaucoup parmi les Japonaises. De là, une jolie ligne de jambes tout en longueur, bien trop éblouissante pour pouvoir être regardé directement. Même si elle avait tant de force physique, comment pouvait-elle maintenir un tel corps doux et séduisant ? Même avec la vision dynamique d’Ikki, il s’agissait aussi d’un mystère pour lui. Et un très profond en plus de cela. Il ne pouvait rien trouver d’autre que l’obscurité tout en essayant d’analyser ces faits.

Et finalement, la chose la plus fascinante à son sujet était... la façon dont elle marchait. Probablement parce qu’elle avait été formée comme une personne de la royauté, l’attitude de Stella quand elle marchait était vraiment magnifique, tel un modèle sélectionné pour présenter la Collection de Paris.

Oui... Stella était si jolie. Sans s’en apercevoir, Ikki laissa échapper un soupir. Non seulement lui, mais chaque client qui se reposaient au bord de la piscine et même ceux qui nageaient sur le parcours avaient leurs yeux collés sur la beauté étrangère qui venait de faire son entrée.

Stella avait de temps en temps montré son visage dans les médias, donc peut-être que quelques-uns d’entre eux la connaissaient. Donc, tout en ayant tous les regards concentrés sur elle, Stella―.

« Désolé pour l’attente. Les garçons se changent vraiment trop vite. » (Stella)

Elle parla à Ikki. Instantanément, Ikki sentit une vague d’intention meurtrière, comme s’il était percé par d’invisibles flèches.

« Hein ! Hey hey hey, quoi !? Ces deux beautés sont avec ce mec !? » (Client 1)

« Impossible... Une telle jolie fille avec un type qui semble si boiteux comme lui... !? » (Client 2)

« Hey hey ! Tu crois vraiment que le pays te pardonnera si l’équilibre de ce couple est si ridicule ? » (Client 3)

« Je vais vraiment tuer ce salaud ! » (Client 4)

Je pourrais mourir d’une malheureuse noyade aujourd’hui.

Tandis qu’Ikki transpirait d’une sueur froide, Stella examinait toute la piscine avec une expression emplie de curiosité. Comme ils vivaient ensemble, il aurait pu le perdre de vue, mais Stella était, en fait, une princesse. C’était peut-être la première fois qu’elle venait dans une piscine pour les roturiers.

La piscine était avec seulement 50 mètres de long, elle était donc plus petite que celles du campus. Elle était divisée en deux parties, une pour les cours et une pour le public. Comme ce n’était que le mois de juin, il n’y avait pas beaucoup de clients.

« C’est assez grand. » (Stella)

« Vermillion-san est une princesse, n’est-ce pas ? Alors il doit aussi y avoir une piscine dans votre maison, non ? » (Ayase)

« Non. Mais si c’est comparé avec notre bain alors c’est à peu près aussi large. » (Stella)

« Wôw ! Incroyable ! C’est vraiment comme les célébrités ! » (Ayase)

« Eh bien ! En fait, c’est celui que nos serviteurs utilisent. Celui pour nous, la royauté, utilisons est un peu plus petit. Je veux dire, on se sent seul s’il y a trop peu de personnes et que le bain est trop grand. » (Stella)

Maintenant qu’Ikki se souvient de ça, le style de vie de Stella n’était pas vraiment différent de celui d’une personne normale. Eh bien, à part le fait qu’elle ait été surprise par le café soluble. L’Empire Vermillion n’était pas un si grand pays. Peut-être la royauté y vivait-elle tout à fait une humble vie.

« Mais, malgré tout, je suis soulagée. J’étais inquiète de ce que j’aurais à faire si j’avais eu des difficultés liées aux rumeurs concernant la grossièreté japonaise. Mais comme il n’y a pas trop de personnes, je ne suis plus inquiète. » (Stella)

« Eh bien, c’est parce que ce n’est pas vraiment la saison pour les piscines. » (Ikki)

« Dans ce cas, nous pouvons aller nous amuser sans trop nous soucier, n’est-ce pas !? » (Stella)

En disant cela, Stella avait sorti un ballon de plage avec une expression excitée.

« Non. Nous ne sommes pas venus ici pour jouer, ne le sais-tu pas ? » (Ikki)

« Eh ! Alors pourquoi diable êtes-vous venus à la piscine ? » (Stella)

« Pourquoi Stella est-elle venue ? » (Ayase)

« U-ooh ! Et après avoir traversé tous ces ennuis pour l’apporter... » (Stella)

« ... D’accord. On jouera après avoir terminé la formation. Mais pas de balles pour le moment. » (Ikki)

« Je suppose que je n’ai pas le choix... Mais tu dois absolument jouer avec moi plus tard ! » (Stella)

Stella passa la balle à Ikki. On dirait qu’elle était venue jouer aujourd’hui. Étrange. Il avait déjà dit à Stella qu’ils allaient s’entraîner aujourd’hui.

« Par ailleurs Kurogane-kun, quel genre de formation allons-nous faire aujourd’hui ? Natation ? » (Ayase)

À la question d’Ayase, Ikki secoua la tête.

« Non et bien, nous avons parlé à propos de la formation. Nous nous sommes entraînés depuis plusieurs jours, mais aujourd’hui, nous n’allons pas faire quelque chose de si lourd que cela puisse s’appeler ainsi, car votre corps est presque à sa limite, n’est-ce pas ? » (Ikki)

« Alors qu’est-ce qu’on va faire ? » (Ayase)

« Franchement, nous ne ferons rien. » (Ikki)

« Hein ? » (Ayase)

« Vous allez flotter et dériver dans la piscine telle une méduse. » (Ikki)

« E-Est-ce que cela va être d’une quelconque utilité ? » (Ayase)

« Oui, ceci sera utile. » (Ikki)

Ikki le garantissait.

« Tout d’abord, cette action va augmenter votre capacité pulmonaire. Dans un combat brusque, c’est très important. Ceci se fera par la formation anaérobie. C’est nécessaire, car la personne qui possède la plus faible capacité pulmonaire va faire le premier son et perdra. Pour nous, adeptes de l’épée, c’est aussi important que l’exercice physique et la force... Eh bien ! Pour aujourd’hui, c’est juste afin d’acquérir un avantage supplémentaire. » (Ikki)

Il y avait en fait une signification plus profonde derrière cette formation.

« Je pense que vous comprendrez après l’avoir effectuée une fois, mais quand vous êtes sous l’eau, vous vous sentirez beaucoup plus près de vous. » (Ikki)

« ? » (Ayase)

Ayase n’avait probablement pas compris ce qu’Ikki voulait dire. Elle inclina la tête, ce qui était assez mignon.

« Lorsque vous êtes sous l’eau, vous n’utiliserez pas votre force pour vous tenir debout et vous ne vous concentrerez pas pour comprendre ce que vous voyez. Tournez tout simplement votre conscience vers vous et essayez d’entendre votre propre écho. » (Ikki)

« ... Je ne comprends pas bien, mais... Je vais vous faire un essai. » (Ayase)

Elle ne comprenait pas pourquoi Ikki lui faisait faire cela, mais elle n’avait aucune raison de douter de lui. Suivant ses paroles sans se plaindre, elle retint son souffle et submergea son corps sous l’eau. Si c’était quelqu’un de compétent telle qu’Ayase-san, alors elle devrait être capable de comprendre la signification avec un seul essai. Ayase pourrait probablement tenir pendant trois minutes comme ça sous l’eau.

« Alors je devrais aller mettre cette balle dans le casier. De toute façon, c’est gênant de la laisser ici. » (Ikki)

Après avoir dit ça, Ikki parti ranger la balle que Stella avait apportée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire