Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 8 – Chapitre 4 – Partie 1

***

Chapitre 4 : Explication et résolution

Partie 1

« Comment savez-vous cela ? » avais-je demandé.

Peut-être que Laura ne savait pas vraiment et qu’elle attendait une réponse de ma part. Si c’est le cas, alors ma question en elle-même était une confirmation, mais de toute façon, je n’essayais pas vraiment de garder Edel secret. Laura pouvait faire la même chose, donc cela ne faisait probablement pas de différence si elle savait. Et elle pouvait permettre à d’autres de voir à travers les yeux d’un animal, quelque chose de bien plus grand que ce que je pouvais accomplir. C’était difficile pour moi d’être en désaccord avec elle.

De plus, si Laura avait voulu me faire du mal, elle aurait probablement fait en sorte que je ne puisse pas vivre à Maalt. Je n’y pensais pas souvent, car elle me traitait si bien, mais elle avait tellement d’influence sur Maalt qu’elle en était effectivement le seigneur. Si elle avait sérieusement voulu me faire quelque chose, elle m’aurait forcé à quitter la ville. C’est pourquoi j’étais optimiste quant à ses intentions.

« Cela prendrait un certain temps pour l’expliquer, alors je vous le dirai une fois que tout sera réglé, » dit Laura. « Bref, regardez en bas. Je sais que vous pouvez voir tout Maalt, mais avez-vous remarqué quelque chose à son sujet ? »

J’aurais pu continuer à demander, mais nous n’avions pas de temps à perdre. Si elle était prête à s’expliquer plus tard, alors j’étais prêt à mettre cela de côté pour le moment. J’avais fait ce que Laura m’avait dit et j’avais regardé Maalt.

« Est-ce que c’est un cercle magique ? » avais-je demandé. Des parties du sol sous Maalt brillaient faiblement. En les regardant dans leur ensemble, elles semblaient former un gigantesque cercle magique.

« C’est exact, et ce cercle magique est ancien. Il est beaucoup plus grand et plus efficace que la variété moderne. Je ne pensais pas que quelqu’un connaissait encore ces cercles magiques. »

« Ce qui se passe à Maalt est-il le résultat d’un sort à grande échelle ? Cela doit coûter très cher de le lancer, » déclara Lorraine, et on aurait dit que sa voix venait de nulle part. Entendre quelqu’un à proximité que je ne pouvais pas voir était bizarre. Je devais m’y habituer.

« C’est vrai, » répondit Laura. « Je suis sûre que vous savez tous ce que cela a coûté. Les humains qui ont été transformés en thralls, le sang de ces sacrifices, et quand cela n’a pas été suffisant… »

« Shumini s’est sacrifié pour compléter ça, » dit Isaac d’un ton sombre.

« Je m’attends également à ce qu’il ait utilisé de nombreux cristaux magiques et objets magiques. C’est dire à quel point il est difficile de déclencher ce sort. Mais il y est parvenu, malheureusement. »

Si nous ignorions la méchanceté de cet acte, nous pourrions le considérer comme un grand accomplissement. Mais je ne pouvais pas avoir une haute opinion d’un sort qui transformait les habitants en monstres.

« Mais qu’est-ce que Shumini a à gagner dans tout ça ? » avais-je demandé. « Voulait-il détruire Maalt ? »

Laura secoua la tête. « Je ne pense pas. L’effet de ce sort est, pour faire simple, la création d’un donjon. Il voulait probablement être le maître de ce donjon. »

« Il a créé un donjon !? » s’écria Lorraine. « La magie peut-elle faire ça ? Est-ce que c’est même possible ? »

« Il existe de nombreux types de donjons, mais celui que nous voyons ici est fait avec de la magie. Ils existent certainement, donc nous devons accepter que ce soit possible. »

« Mais pourquoi les habitants de la ville se transforment-ils en monstres ? » avais-je demandé. « Je pensais que les monstres des donjons étaient invoqués, ou qu’ils apparaissaient naturellement. »

« C’est vrai pour les donjons terminés. Comme nous l’avons déjà dit, cependant, ce sort a un coût élevé. Shumini a probablement payé autant de ce coût qu’il le pouvait, et ce n’était toujours pas suffisant. Mais le sort s’est déclenché malgré tout, et le donjon absorbe le reste de ce dont il a besoin dans son environnement. En fait, je parierais que Shumini savait que cela arriverait et a déclenché le sort de toute façon. Regardez. »

Laura avait fait voler l’oiseau plus bas. Il y avait eu un éclair qui l’avait empêché de descendre trop bas. Ensuite, l’oiseau avait essayé de contourner Maalt et de chercher un passage vers l’intérieur, mais de toutes les directions et à toutes les altitudes, un mur invisible l’avait dévié.

« Qu’est-ce que c’est ? » avais-je demandé.

« Le sort du donjon empêche quiconque d’entrer ou de sortir, » dit Laura. « En tout cas, pas tant que le donjon n’est pas complet. »

Alors que l’oiseau volait autour de Maalt, j’avais vu des gens se heurter au mur invisible et essayer d’entrer. Il y avait un visage familier parmi eux.

« Je suis enfin rentrée, et maintenant il y a un mur sur mon chemin ! » Elle avait crié. « Rentt ! J’arrive tout de suite ! Ne tuez pas le vampire sans moi ! »

Elle ressemblait à une aventurière de classe Or que je connaissais, mais c’était peut-être mon imagination. Je plaisante, c’était Nive, et même elle n’avait pas pu traverser le mur. Ce mur devait être redoutable.

« Que devons-nous faire ? Peut-on arrêter le sort en tuant le monstre en lequel Shumini s’est transformé ? » avais-je demandé.

Une règle de base de la magie stipule que si le lanceur ne maintient pas le mana stable, le sort échoue. Cela pouvait signifier que le sort ne se déclenchait pas, qu’il se déclenchait mal ou qu’un autre sort était lancé. Quoi qu’il en soit, le sort ne fonctionnerait pas comme prévu.

« Une fois que ce sort est déclenché, il s’achèvera de lui-même, » dit Laura. « Tuer le lanceur ne changera rien à cela. »

On aurait dit qu’il n’y avait pas moyen de l’arrêter. Je craignais que ce soit la fin de Maalt.

« Mais ça ne veut pas dire que c’est sans espoir, » continue Laura. « Chaque donjon a ce qu’on appelle un noyau. »

« Donc on doit juste détruire ça ? » avais-je demandé en le devinant.

« Ne vous avancez pas trop. Il ne faut pas le détruire. Nous devons plutôt en prendre le contrôle. Cela empêchera le donjon de s’étendre davantage et mettra fin à ce chaos. »

« Peut-on le contrôler ? » Je n’avais jamais entendu parler de noyaux de donjon auparavant, et je n’avais aucune idée de la façon dont on pouvait contrôler quelque chose comme ça.

« C’est possible. Vous devez détruire le contrôleur actuel du noyau et le toucher pour devenir son nouveau propriétaire. »

« Et il est actuellement sous le contrôle de Shumini ? » demanda Lorraine.

« Très probablement. C’est lui qui a utilisé le sort de donjon, donc je ne vois pas pourquoi il accorderait le contrôle à quelqu’un d’autre. »

C’était vrai que Shumini avait fait beaucoup de manigances pour ça. Mais elle l’avait aussi transformé en cette étrange créature, alors j’avais quelques doutes. Pourtant, il avait dit qu’il voulait confier des choses à Isaac. Ce n’était peut-être pas si étrange, mais je n’étais pas sûr que ce soit son plan. En tout cas, je devais mettre ça de côté.

J’avais eu une idée et j’en avais parlé à Laura. « Et si on prenait un puchi suri au hasard et qu’on en faisait le nouveau maître ? »

Shumini était plutôt maniaque, il était donc possible qu’il ait envisagé de faire d’un puchi suri de compagnie le maître du donjon. Eh bien, peut-être qu’il n’y avait vraiment aucune possibilité de cela. Blague à part, si le maître du donjon était quelque chose de difficile à découvrir, personne d’autre ne serait capable de prendre le contrôle du donjon. Cela me semblait être une idée raisonnable.

« Tout le monde ne peut pas contrôler un noyau de donjon, » déclara Laura. « Les spécificités de ce qui est nécessaire dépendent de la taille du donjon, mais celui-ci est relativement grand, donc il serait probablement difficile pour un humain ordinaire de le contrôler. Je pense que Shumini n’avait pas d’autre choix que d’être le maître. S’il y avait quelqu’un d’autre de puissance comparable, ce serait une autre histoire, mais je ne peux pas imaginer qu’il y en avait un s’il espérait dépendre d’Isaac.

« Et si ce donjon était suffisamment petit pour qu’un puchi suri puisse le contrôler, ce ne serait pas un problème pour nous si Shumini avait choisi d’en utiliser un. Il serait simple de vaincre ce puchi suri et de le remplacer, comme nous essayons de le faire maintenant. Cependant, quelque chose de plus puissant que les puchi suris pourrait simplement toucher le noyau et écraser le contrôle qu’ils en ont. Mais le maître du donjon doit être sensiblement plus faible que vous pour que cela fonctionne, et cela pourrait conduire à divers problèmes sur la route. Avec Shumini comme maître du donjon, ce serait particulièrement difficile. »

Il y avait beaucoup de détails, mais il semblait que l’essentiel était que nous pourrions trouver une solution tant que nous battions Shumini. Notre objectif était le même qu’avant. Si nous n’avions pas su cela, nous aurions pu être confus que rien n’eût été résolu juste en battant Shumini. Heureusement, Laura nous avait dit cela.

« Maintenant, ce que nous devons faire est clair, » avais-je dit. « Je suppose qu’il est temps d’aller voir Shumini. » Isaac et Lorraine avaient hoché la tête.

« Je vais vous accompagner, si ça ne vous dérange pas, » dit Laura. « Je ne vous entraînerais pas vers le bas, je vous le promets. »

Je ne voyais pas comment elle pourrait se battre efficacement dans cette robe. Cela dit, elle en savait beaucoup. Ses connaissances dépassaient de loin celles de l’humain moyen. De plus, elle était la maîtresse d’Isaac. Elle avait probablement plus que raison de penser qu’elle ne nous entraînerait pas dans sa chute. Son comportement paisible et bien élevé devait être une façade.

« Ma maîtresse est bien plus forte que moi, » déclara Isaac, confirmant mes soupçons. Cela voulait dire qu’elle était plus forte que moi, donc je ne pouvais pas me plaindre.

Maintenant que j’y pense, Lorraine et Nive étaient fortes aussi. On avait presque l’impression que les femmes étaient plus fortes à Maalt, c’était une évidence. Cela rendait la tâche difficile à l’aventurier que j’étais, mais je devais accepter les faits. Maalt avait une douzaine de dictons sur le fait de ne pas défier la volonté des femmes, alors peut-être que c’était juste une coutume ici.

« Alors, allons-y ensemble, » avais-je dit. « Ça te convient, Lorraine ? »

Lorraine haussa les épaules. « Oui, c’est de loin préférable que de n’avoir que des hommes immondes dans le groupe. »

Je ne pensais pas que nous étions si mauvais. Isaac était un homme plutôt séduisant. Et peut-être que je pouvais être décrit comme suspect, mais pas tant que ça. Eh bien, de toute façon elle plaisantait.

« Merci de m’accepter, » déclara Laura en faisant la révérence. C’était adorable et élégant, mais elle était censée être beaucoup plus forte que moi ou Isaac. Je devais apprendre à ne pas juger sur les apparences. Elle n’avait pas d’arme, non plus, mais c’était impoli de demander ça.

 

 

J’avais décidé de demander des détails plus tard, ne laissant qu’une question importante. « Au fait, à quoi ressemble un noyau de donjon ? » avais-je demandé. Nous ne serions pas en mesure de le contrôler ou de le détruire si nous ne le savions pas. Non pas que nous étions censés le détruire.

Laura avait fait une grimace comme si cela lui était sorti de l’esprit. « Il en existe de nombreuses sortes, mais elles ressemblent souvent à des orbes noirs. Il y a des sortes plus rares, mais à en juger par ce cercle magique, ce ne sera pas quelque chose de si spécial. Je ne m’inquiéterais pas pour ça, et si c’est quelque chose de plus difficile à identifier, alors je le saurai quand je le verrai. »

Un orbe noir ne semblait pas être quelque chose que j’aurais accidentellement brisé. Je ne sais pas si c’est à cause de mon nouveau corps ou quoi, mais j’avais eu des impulsions destructrices plus fréquentes ces derniers temps. J’avais décidé de réserver ces impulsions pour Shumini.

« Alors, on y va ? » avais-je demandé. Le reste du groupe avait hoché la tête, et nous étions entrés dans la maison. J’avais l’impression que nous n’étions pas très bien organisés, mais c’était normal.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire