Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 8 – Chapitre 4 – Partie 4

***

Chapitre 4 : Explication et résolution

Partie 4

« Pourquoi Rina est-elle ici ? » avais-je lâché sans le vouloir.

Laura détourna les yeux de Rina et elle me regarda. « La connaissez-vous ? » avait-elle demandé.

« Oui, c’est une nouvelle aventurière que j’ai rencontrée dans un donjon. Sans elle, je n’aurais même pas pu entrer en ville. »

Si Rina ne m’avait pas accepté et adopté une attitude si positive, mon esprit aurait pu se briser. C’était facile de rester optimiste quand elle était là. Et bien qu’elle soit encore novice en matière d’aventure, sa maîtrise de l’épée était bonne et elle avait du potentiel.

« Mais qu’est-ce qui se passe ici ? » avais-je demandé. « Ce globe noir sur sa main, c’est le noyau du donjon ? » Je voulais aussi savoir si Rina était saine et sauve.

« Oui, » répondit Laura nerveusement. « C’est à tous les coups le noyau du donjon. Mais pour être plus précis, Rina et l’orbe fonctionnent probablement comme le noyau du donjon. »

« Alors, que va-t-il arriver à Rina ? Peut-on la sauver ? »

« D’abord, je vais devoir vérifier si Rina est toujours humaine ou non. »

Nous avions été surpris par cela, mais Rina avait clairement été enlevée par Shumini. Cependant, je ne savais pas quand c’était arrivé. Raiz et Lola étaient dans un groupe avec elle, mais je n’avais pas eu l’occasion de leur parler plus tôt. Ils étaient probablement venus à la recherche de Rina et avaient été capturés.

De plus, Shumini avait été un grand vampire. Je ne savais pas exactement ce qui s’était passé, mais si Rina était ici en tant que noyau du donjon, on peut supposer que Shumini lui avait fait suivre ses ordres. Si c’est le cas, faire d’elle sa servante aurait été le moyen le plus rapide d’y parvenir.

Laura avait attendu que nous arrivions à cette conclusion avant de poursuivre. « Si elle n’est pas humaine, nous devrons d’abord résoudre ce problème, ce qui prendra un peu de temps. Mais ne vous inquiétez pas. Quoi qu’il arrive, je peux aider Rina à redevenir elle-même, » dit Laura.

C’était un énorme soulagement à entendre. Je ne savais pas ce qu’était Laura, mais je croyais qu’elle pouvait faire ce qu’elle disait pouvoir faire.

Laura s’était approchée de Rina et elle la toucha. Rina se tortilla. Elle flottait dans l’air, elle bougeait donc de façon étrange. Bien sûr, Laura n’avait pas laissé Rina s’échapper de sa main, mais avait saisi son bras. Puis Laura avait coupé une partie du bras de Rina avec ses ongles. Laura regarda le sang, et ses yeux avaient clignoté en rouge pendant un moment. « Oups, » avait-elle murmuré, et ses yeux étaient redevenus bleu ciel. Laura regarda la coupure pendant quelques secondes, puis elle disparut. Cela s’était passé plus lentement que pour moi ou Issac, mais aucun humain ne pourrait se régénérer aussi rapidement.

« Je le savais. Il a fait de Rina sa servante, » dit Laura.

« Alors Rina est un thrall ? » avais-je demandé. Quand un vampire créait un serviteur, c’était généralement ce qu’il était. Ils pouvaient ensuite évoluer vers des vampires inférieurs, mais ces derniers ne pouvaient pas être créés de toutes pièces.

Mais Laura secoua la tête. « Non, Rina semble être une vampire inférieure. Je ne vois pas de pourriture sur son corps, et bien que ce ne soit pas réel, elle a un certain flux sanguin simulé. »

« Mais je croyais que les vampires ne pouvaient pas créer des vampires inférieurs, » avait fait remarquer Lorraine. « C’est ce qu’on dit, en tout cas. » En tant que chercheuse de monstres, cela avait dû l’intéresser.

« Cela demande beaucoup d’énergie, mais il est en fait possible pour certains vampires de créer des vampires inférieurs. Cependant, ils ne peuvent le faire qu’une ou deux fois dans leur vie. Ils l’utilisent surtout sur leurs partenaires romantiques ou sur toute autre personne qu’ils aiment particulièrement. Il est difficile de croire que Shumini pensait à Rina de cette façon, donc je suppose que c’était une étape nécessaire pour la connecter au noyau du donjon. Comme je l’ai déjà dit, le contrôle du noyau du donjon exige un certain degré de force. Ce serait difficile pour un humain ordinaire ou un thrall. Un vampire inférieur y parviendrait tout juste. »

« Pourquoi ne l’a-t-il pas contrôlé lui-même ? » avais-je demandé.

« Les maîtres de donjon ont certaines limites. Je suppose qu’il voulait les éviter. Demander à un serviteur de le faire à sa place lui permettait de contrôler le donjon sans ces limites, c’était donc une décision logique. Cette méthode est utilisée depuis longtemps. »

« Depuis longtemps ? » Lorraine répéta avec confusion, mais Laura ne donna pas de détails.

« En tout cas, la laisser comme servante de Shumini va nous poser un problème, » dit Laura. « Même après la mort de leur maître, les serviteurs d’un vampire doivent leur obéir dans une certaine mesure. Une fois que nous l’aurons retirée de son poste de maître du donjon, je ne peux pas promettre qu’elle ne continuera pas le travail de Shumini. Libérons-la. »

Il aurait pu être amusant de voir Rina agir comme Shumini si cela n’avait pas fait de mal, mais de toute évidence, cela aurait blessé les gens de Maalt. Je doute que Rina veuille faire ça.

« Mais comment ? » avais-je demandé. « Il n’y a aucun moyen de retransformer un thrall en humain. Pourquoi y aurait-il un moyen de le faire pour les vampires ? » Et s’il y avait un moyen, je voudrais d’abord le tester sur moi. Mon but ultime était de redevenir humain, après tout.

« Quand ai-je dit que je pouvais rendre Rina humaine à nouveau ? » demanda Laura.

« Hein ? Mais vous avez dit que vous alliez la sauver. »

« Oui, mais cela ne veut pas dire la retransformer en humaine. Je le ferais si je pouvais, bien sûr, mais je ne peux pas. Tout ce que je peux faire, c’est la libérer de son statut de servante de Shumini. »

Je ne savais pas comment me sentir à ce sujet. Elle n’aurait pas à suivre les ordres de Shumini et à faire quelque chose qu’elle ne voulait pas faire, mais elle serait toujours coincée comme quelque chose d’inhumain. Je savais ce que cela faisait, car cela m’était arrivé, et cela m’avait laissé avec beaucoup de mélancolie. Pour Rina, je me doutais que ce serait dur. Mais il semblait que Laura ne pouvait rien y faire. Si c’est le cas, alors empêcher la volonté de Shumini de la contrôler était le moins que nous puissions faire.

« Comment pouvons-nous libérer Rina du contrôle de Shumini ? » demande Lorraine. « J’ai entendu dire qu’une fois qu’un vampire devient un serviteur, il reste dans cette situation pour le reste de sa vie. »

« Il est possible de changer cela, mais pas tout seul, » répondit Laura. « Je ne connais pas non plus toutes les règles à ce sujet, mais les vampires ne sont pas censés s’en prendre aux serviteurs des autres. Les vampires finissent par servir le même maître pour toujours à cause de cela, mais il est en fait possible pour un vampire de prendre le serviteur de quelqu’un d’autre pour lui-même. »

En d’autres termes, quelqu’un d’autre devait juste prendre Rina comme servante. Plus précisément, un autre vampire devrait le faire. Cela signifie que nous devions parler de quelque chose qui n’avait pas été remis en question jusqu’à présent.

« Je suis sûr que vous l’avez compris maintenant. Isaac et moi sommes aussi des vampires. C’est pour ça que je sais tout ça, » dit Laura avec nonchalance. C’était déjà assez évident, donc elle n’essayait probablement pas de le cacher.

 

 

« Alors vous savez aussi pour moi ? » avais-je demandé vaguement.

« Eh bien, oui. Ce sang vous a été utile, n’est-ce pas ? »

Elle parlait du sang de vampire qu’elle m’avait donné auparavant. Je suppose qu’elle le savait à l’époque, et c’est pourquoi elle m’avait montré le sang. Son jeu était si naturel que je n’en avais aucune idée.

« Oui, j’aimerais bien en parler, mais concentrons-nous sur Rina pour l’instant, » avais-je dit.

« Exact. En tout cas, si un autre vampire fait de Rina sa servante, cela résoudra ce problème. Il reste juste à savoir qui doit le faire. Rentt, je pense que ce serait mieux que ce soit vous. »

« Je suppose que je pourrais. Cependant, je ne l’ai jamais fait avant, » avais-je répondu, mais la souris sur mon épaule avait tapé sur ma tête. « Eh bien, je ne l’ai fait qu’avec un puchi suri. Et c’était juste par coïncidence, donc je ne sais pas ce que je dois faire. »

« Nous allons vous aider. »

« Ne serait-il pas plus probable que ça marche si c’était vous ou Isaac qui le faisiez ? »

Si je m’y prenais mal par accident, je ne l’oublierais jamais. Rina avait un avenir devant elle, et je ne voudrais pas le gâcher. Même si je ne savais pas quel genre d’avenir l’attendait en tant que vampire. Mais la même chose s’appliquait à moi et je ne voulais pas vraiment y penser. Je n’avais toujours pas renoncé à quoi que ce soit, au moins.

« Non, ça n’irait pas, » dit Laura.

« Pourquoi ? Vous êtes tous les deux beaucoup plus puissants que moi. »

« Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas non plus tout à fait exact. Isaac et moi sommes des vampires, mais vous êtes un peu différent, Rentt. Cette différence déterminera probablement si Rina vit ou meurt. »

« Suis-je différent ? Voulez-vous dire que je ne suis pas un vampire ? »

« Eh bien, à ce propos —, » dit Laura, mais elle fut interrompue par un grondement. Les murs avaient pulsé plus de force et la pièce s’était agrandie. « Nous n’avons pas le temps. Si nous ne faisons pas quelque chose, tout Maalt sera transformé en donjon. Rentt, laissons les détails de côté pour l’instant et dépêchons-nous. »

« Mais qu’est-ce que je dois faire ? »

« Sucez un peu de son sang, et laissez un peu de votre sang couler en elle par vos crocs. C’est simple. »

Je ne savais pas si c’était parce qu’elle était pressée, mais Laura n’avait pas beaucoup développé. Je m’étais dit que je n’avais pas le temps de demander plus de détails, alors je m’étais approché de Rina, j’avais entouré ses épaules de mes bras et j’avais approché ma bouche de sa peau. J’avais mordu et j’avais senti sa peau se briser. J’avais goûté le sang — et c’était grisant — mais ce n’était pas le moment de le savourer. Le sommelier du sang n’était pas au travail aujourd’hui.

Après avoir aspiré un peu de sang, je m’étais efforcé de faire pénétrer le mien dans son corps par mes crocs. Je m’étais demandé si ça allait marcher, mais à ma grande surprise, j’avais réussi à faire couler du sang de la pointe de mes crocs. Cependant, je ne savais pas si je le faisais bien. J’avais aspiré environ un dixième du sang de Rina et lui avais fourni à peu près la même quantité du mien.

Comme pour mon expérience avec Edel, j’avais eu l’impression de m’être connecté à quelque chose, mais pas aussi clairement qu’avant. Peut-être était-ce dû au fait que Rina était inconsciente. J’étais inquiet de savoir si ça avait marché, alors j’avais regardé vers Laura.

« Tout a bien fonctionné, » dit-elle. « Rina est maintenant votre servante. Maintenant, il y a une dernière chose. » Laura fixa le noyau du donjon immergé dans la main de Rina.

J’avais réussi à faire de Rina ma servante, mais je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire avec le noyau du donjon. Il était censé être possible de le contrôler en le touchant, mais ce noyau de donjon semblait avoir complètement fusionné avec Rina. Cela semblait impossible à changer par des moyens normaux.

« Que devons-nous faire ? » avais-je demandé à Laura.

« Rien de bien compliqué. Il suffit que quelqu’un s’approprie le noyau du donjon. Mais ce serait difficile pour vous, Rentt, et Lorraine ou Isaac ne pourraient certainement pas le faire. Ce serait différent avec un noyau de donjon normal, mais je ne peux pas vous apprendre à absorber celui-ci alors qu’il a été fusionné avec Rina. Je vais devoir le faire moi-même, mais j’aimerais avoir un peu plus de temps. Rentt, regardez par ici un moment. »

J’avais penché la tête et fait face à Laura. Elle s’était soudain gratté le poignet, m’avait ouvert la bouche et avait laissé couler son sang à l’intérieur. J’étais surpris, mais mon amour vampirique du sang m’avait forcé à avaler. Une fois que Laura avait vu que je l’avais fait, elle avait eu l’air profondément remuée.

« Je suis désolée, mais j’ai très peu de temps. J’ai dû être un peu violente, » dit-elle en retirant son bras de moi.

Sa blessure avait bien sûr guéri instantanément. Elle se régénérait plus vite qu’Isaac ou moi. Cela ressemblait presque à un tour de magie. Je savais que nous n’avions pas le temps, car la ville se transformait en donjon, mais je ne savais pas pourquoi Laura avait fait ça.

Laura s’était approchée de Rina, avait pris son bras gauche et avait touché le noyau du donjon. « Rentt, il y a beaucoup de choses que je voulais expliquer, mais il semble que cela puisse s’avérer un peu difficile. Je vous suggère au moins de voyager dans les temples et les ruines du monde entier et de recueillir les légendes des temps anciens. Cela devrait vous rapprocher de votre objectif. Vous pourriez aussi atteindre la classe Mithril, vous feriez d’une pierre deux coups, » m’avait-elle dit.

Elle s’était ensuite tournée vers Lorraine. « Lorraine, je veux que vous souteniez Rentt si possible. Vos connaissances seront sans doute utiles. Et cela peut être gênant, mais si tout devient désespéré, je peux résoudre les problèmes pour vous. N’y pensez pas trop, » dit-elle vaguement.

Enfin, elle avait regardé Isaac. « C’est la quatrième fois maintenant. Je vais bientôt atteindre ma limite, donc je vais probablement devoir dormir pendant un certain temps. Tu t’occupes des affaires en attendant. »

Avec cela, Laura regarda à nouveau le noyau du donjon de Rina. Il brillait d’une lueur sombre et enveloppa instantanément Rina. On aurait dit qu’il n’allait nulle part, mais Laura l’avait progressivement absorbé en elle. Une fois que toute la lumière avait été absorbée par la poitrine de Laura, le noyau du donjon avait disparu. Rina avait cessé de flotter et était tombée sur le sol. Je ne connaissais pas les détails exacts, mais je supposais que le noyau du donjon avait été transféré à Laura.

Laura semblait sur le point de tomber, j’avais donc essayé de me diriger vers elle pour la soutenir, mais Isaac avait couru bien plus vite que je n’aurais pu le faire et l’avais maintenue en place par les épaules et les hanches.

Impressionnées, Lorraine et moi nous étions approchées de Laura et Rina. Rina respirait, et je sentais une connexion plus forte avec elle qu’auparavant. Peut-être que Rina était consciente depuis le début, mais que le noyau du donjon bloquait la connexion pour une raison quelconque.

« Est-ce que Laura dort ? » avais-je demandé.

Ses yeux étaient fermés, et elle ronflait. Déjà avant, elle ressemblait à une poupée, mais encore plus maintenant qu’elle était complètement immobile. Elle était comme un beau cadavre, probablement parce qu’elle était non morte. Je m’étais demandé pourquoi elle avait besoin de respirer dans ce cas, mais elle avait du sang qui coulait dans ses veines, et il n’y aurait pas de fin à mes questions si je commençais à les poser. Laura avait dit que le sang n’était pas réel, donc c’était tout ce que j’avais pour continuer.

« C’est ce qu’il semble, » répondit Isaac. « Cependant, je ne peux pas prédire quand elle va se réveiller. »

« Pourquoi ça ? »

« Ma maîtresse a absorbé plus de noyaux de donjon que sa limite ne le permet. Elle est maintenant dans le même état que Rina il y a un moment. »

« Sa limite ? »

Laura avait mentionné qu’un certain degré de puissance était nécessaire pour contrôler les noyaux de donjon, mais aussi qu’un vampire mineur comme Rina était tout juste assez fort. J’avais pensé qu’un vampire beaucoup plus puissant comme Laura n’aurait aucun problème.

« En comptant ce noyau de donjon, elle en contrôle quatre en tout. Chacun a ses limites, je suppose. »

« Quoi ! ? » J’étais sur le point de demander plus, mais je m’étais soudainement senti extrêmement étourdi.

« Rentt ! ? » Lorraine cria et s’approcha de moi, me tenant en équilibre avant que je ne tombe. Mais le vertige n’avait pas cessé.

« Le sang de ma maîtresse doit avoir causé cela, » dit Isaac. « Vous irez bien, Rentt. Reposez-vous un peu. C’est l’évolution existentielle. »

La voix d’Isaac avait semblé s’éteindre au loin alors que je tombais inconscient.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire