Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 8 – Chapitre 4 – Partie 3

***

Chapitre 4 : Explication et résolution

Partie 3

Je ne savais pas si c’était dû aux dégâts que nous avions infligés ou à autre chose, mais le monstre s’était couché pour se mettre à quatre pattes. Dès le départ, il ressemblait à un alligator géant, donc ça semblait plus naturel. Mais si j’avais pensé que ce serait facile juste parce qu’il ressemblait à un crocodile typique, je me serais sans aucun doute laissé surprendre, alors je m’étais préparé. Après une décennie d’expérience, je savais qu’il fallait être prudent.

Le monstre commença à bouger. Il n’était pas du tout lent lorsqu’il se tenait debout, mais il semblait plus adapté à cette posture. Il glissa sur le sol et tourna sur lui-même, sa queue battant bien plus vite qu’avant. Je voulais demander pourquoi il se tenait debout, mais seul le monstre le savait, et je ne m’attendais pas à ce qu’il réponde.

Isaac et moi avions essayé de frapper le monstre, mais en vain. Il esquiva agilement nos attaques en roulant hors de son chemin.

« Éloignez-vous de lui ! » cria Laura.

Au moment où nous l’avions fait, un orbe noir était apparu juste au-dessus du monstre. Il ressemblait au trou noir que Laura avait utilisé sur l’homme-lézard dans le couloir, mais celui-ci semblait avoir des effets totalement différents. Il n’avait pas comprimé le monstre en son centre. Je ne savais pas si c’était parce qu’il ne pouvait pas ou ne voulait pas. Au contraire, il plaqua le monstre au sol dès son apparition. J’avais entendu un craquement et j’avais vu le sol s’enfoncer légèrement, donc l’orbe l’avait probablement poussé vers le bas avec une force incroyable.

Isaac et moi avions vu que c’était notre chance d’attaquer. Nous nous étions regardés et avions couru vers le monstre. Lorsque nous étions arrivés justes en face de lui, Laura dissipa l’orbe noir. Son sort affectait probablement tout dans un certain rayon, elle l’avait donc annulé avant que nous soyons à portée. Maintenant que nous étions si près, nous ne pouvions pas le manquer. Isaac et moi avions frappé le monstre, et contrairement à ce qui s’était passé auparavant, nous avions tous les deux réussi à le toucher.

Isaac arracha l’un des yeux du monstre, qui poussa un cri d’angoisse et se mit à rouler. Il était si massif qu’il faisait trembler la pièce quand il roulait. Nous nous attendions à ce qu’il se remette assez vite, mais nous pouvions accumuler plus de dégâts si nous continuions à frapper, alors nous avions couru afin de poursuivre le monstre. Mais à l’instant même où nous l’avions fait, il avait arrêté de rouler.

Son estomac était face à nous. J’avais regardé de près le visage de Shumini et j’avais vu que ses yeux, autrefois fermés, étaient maintenant ouverts et nous fixaient. Sa bouche bougeait comme s’il récitait une incantation. Nous ne pouvions pas tout entendre, mais Isaac et moi pouvions distinguer la dernière partie.

« Flamme de l’enfer, » déclara Isaac alors qu’un énorme cercle magique se matérialisa sur le sol.

Le cercle était assez grand pour couvrir toute la pièce, et vu ce que cela signifiait en termes de portée, ça ne pouvait pas être bon pour nous. Isaac, Laura et moi pouvions peut-être nous débrouiller, mais je n’étais pas sûr pour Lorraine. J’étais sur le point de me diriger vers elle, mais je l’avais vue nous regarder en souriant. On aurait dit qu’elle allait s’en sortir. La magie était sa spécialité, donc je suppose que je n’avais pas à m’inquiéter pour elle en ce qui concerne les sorts. Je devais juste m’inquiéter pour moi.

Cependant, il n’y avait nulle part dans la pièce où je pouvais courir. J’avais juste conjuré un bouclier autour de moi et utilisé l’esprit pour améliorer mon corps. Maintenant, je pourrais au moins survivre.

Quand j’avais terminé mes préparatifs, le cercle magique s’était mis à briller et il y avait eu un grand rugissement. Un feu brûlant avait consumé toute la pièce. Mon environnement était devenu blanc avec un peu de cramoisis, détruisant mon bouclier. Puis cela m’avait brûlé directement, mais grâce à mon esprit, ce n’était pas si grave. Heureusement que je m’étais entraîné autant que j’ai pu. J’avais encore mal au visage, mais le bouclier m’avait évité d’avoir à endurer cela trop longtemps.

La couleur était revenue dans mon environnement et le feu avait disparu. J’avais examiné mon corps et j’avais découvert de graves brûlures sur tout ce qui n’était pas couvert par ma robe. Miraculeusement, la robe n’avait pas du tout brûlé. Les brûlures avaient également guéri en moins d’une minute.

Tout le reste de la pièce était carbonisé. Néanmoins, Laura était indemne et Lorraine semblait aller bien aussi. Isaac ressemblait à un cadavre incinéré, mais il se régénérait sous mes yeux. J’avais déjà vu mes propres blessures se régénérer un certain nombre de fois, mais maintenant que je voyais cela d’un point de vue extérieur, cela semblait plutôt grotesque. Ensuite, je m’étais rendu compte qu’il était redevenu beau comme avant. Tous ses vêtements avaient été brûlés aussi, mais maintenant ils étaient de nouveau sur lui. Je m’étais demandé comment c’était possible, mais ce n’était pas important pour l’instant.

J’avais cherché le monstre et je l’avais trouvé accroché au plafond, nous regardant fixement. Il respirait profondément, épuisé après cette dernière attaque. Heureusement, il ne pouvait pas utiliser le même sort plus d’une fois d’affilée, sinon j’étais fichu. Laura et Lorraine semblaient pouvoir encaisser, mais Isaac risquait d’avoir du mal et il risquait d’être réduit en cendres après plusieurs fois. Il était temps de finir ça.

La façon dont il se régénérait était un problème, mais nous devions continuer à attaquer. Si cela ne fonctionnait pas, nous pourrions réfléchir à ce que nous ferions ensuite, le moment venu. Nous connaissions maintenant la plupart des astuces de ce monstre, donc nous pouvions prendre quelques risques. Peut-être que j’étais trop optimiste, mais laisser ce combat s’éterniser serait plus risqué. Ça valait le coup d’essayer.

J’avais commencé à courir. Lorraine lança un sort de foudre sur le monstre, le frappant de telle sorte qu’il tomba du plafond. C’était maintenant mon tour, mais je ne savais pas quoi faire face à un adversaire qui se régénérait constamment. D’après ce que je pouvais voir, l’endurance et les capacités de régénération du monstre n’étaient pas illimitées. Les vampires ne pouvaient pas non plus se régénérer éternellement, donc en supposant que les capacités de régénération de ce monstre provenaient de Shumini, il était logique qu’il ne puisse pas durer éternellement. Certaines de ses parties ne s’étaient pas complètement rétablies, il était donc fort probable qu’il ne puisse pas se régénérer aussi bien qu’un vampire. J’avais décidé d’adopter l’approche la plus simple et j’avais continué à l’attaquer.

Isaac et moi avions avancé nos épées sur le monstre. Nous nous étions partagés entre sa tête et sa queue parce que nous n’arrivions pas à nous décider sur un seul endroit à cibler et parce que se battre à côté d’Isaac était plutôt limité à cause de son épée. Je n’étais pas sûr de qui devait aller où au début, mais Isaac avait rapidement choisi la tête. C’était la zone la plus dangereuse, mais étant donné sa force, c’était la bonne décision. J’étais probablement la personne la plus faible de la pièce. J’étais un peu plus fort qu’avant, mais cela ne voulait pas dire que je ne pouvais pas être le maillon faible d’un groupe. C’était le cas pour ce groupe, mais dans la plupart des groupes, je serais au moins décent. Ou du moins, je l’espérais. Mais c’était assez sur mon manque de confiance.

Quoi qu’il en soit, Isaac frappa la tête du monstre tandis que je tranchais sa moitié inférieure par-derrière. Nous étions beaucoup plus précis qu’avant grâce au fait que le monstre avait ralenti. Il se régénérait toujours, mais son énergie était faible. Je suppose que c’est la raison pour laquelle il ne pouvait pas se déplacer aussi vite qu’avant. Cependant, son attaque de fouet à l’arrière était toujours aussi brutale. Je pouvais l’esquiver assez bien pour l’instant, mais un coup de cette queue m’aurait fait voler.

« Rentt, Isaac ! » cria Lorraine.

Elle avait fini de lancer un sort. Isaac et moi avions senti la magie derrière nous et nous étions sortis du chemin. Des dizaines de fines lances de glace avaient attaqué le monstre. Non seulement elles l’avaient poignardé, mais elles avaient gelé la chair qu’elles avaient percée et avait enfermée le monstre dans la glace. Maintenant qu’il était complètement immobilisé, Laura avait couru et avait grimpé sur le dos du monstre. Elle tenait sa main vers lui et lança un orbe noir dans son corps.

Je pensais qu’il serait écrasé comme l’homme-lézard, mais c’était le contraire qui s’était produit. J’avais d’abord entendu une explosion, puis la glace s’était brisée et le corps du monstre avait éclaté. Des morceaux de sa chair s’étaient éparpillés dans la pièce. Je ne pensais pas qu’il pourrait s’en remettre, mais ensuite les morceaux de son corps avaient commencé à glisser sur le sol, essayant de se rassembler en un seul endroit. Ils étaient extrêmement lents, et il n’y avait aucune chance qu’il puisse se régénérer immédiatement, mais j’avais le sentiment que les morceaux allaient se recoller si nous ne faisions rien.

« Brûlons les morceaux, » déclara Laura.

Nous nous étions d’abord approchés des plus gros morceaux et les avions réduits en cendres. Quand Isaac s’était approché d’un morceau particulièrement gros, il avait fait la grimace. C’était l’estomac où figurait le visage de Shumini. Il semblait toujours avoir son propre esprit et regardait Isaac. Il n’y avait pas de haine dans ses yeux. C’était comme s’il regardait un ami proche.

« Shumini, où as-tu fait fausse route ? » demanda Isaac, mais Shumini n’avait pas répondu. Il avait juste souri à Isaac. Que ce soit parce qu’il ne pouvait plus parler ou parce qu’il n’était tout simplement pas intéressé, seul Shumini le savait. Mais Isaac savait ce qu’il avait à faire. Il avait brandi l’épée sanglante qui contrastait tellement avec son apparence noble. « Adieu, » dit-il, et il avait coupé en deux le visage qui appartenait autrefois à Shumini. Il n’avait pas crié ou maudit. Les deux morceaux s’étaient transformés en cendres.

 

 

Comme si c’était le cœur du monstre, les autres morceaux de chair s’étaient transformés en cendres. Cela nous avait épargné la peine de tout brûler nous-mêmes, mais Isaac n’avait pas l’air joyeux. Il avait probablement beaucoup de choses en tête. Je n’étais pas en mesure de dire quoi que ce soit, alors j’avais gardé le silence.

Isaac semblait avoir mis de l’ordre dans ses sentiments après un moment. « Nous avons vaincu Shumini. Ne devrions-nous pas chercher le noyau du donjon ? » Isaac le demanda à Laura.

Elle évita de mentionner ce qu’Isaac avait fait. « Oui, c’est probablement tout près. Allons plus loin à l’intérieur, » dit-elle.

Il n’y avait qu’un seul chemin plus profond dans le donjon. Le noyau devait être par là. Nous nous étions dirigés vers le chemin.

 

◆◇◆◇◆

« On dirait que c’est l’endroit, » dit Laura.

Nous étions devant une porte bleue. J’avais senti une pression bizarre s’en échapper. Contrairement à la porte de la salle de Shumini, elle n’était pas particulièrement énorme, mais j’avais ressenti une étrange énergie lorsque je m’étais tenu devant elle. Peut-être que je sentais la présence du noyau du donjon.

« Tout le monde est prêt ? Je vais l’ouvrir, » déclara Laura.

Quand nous avions acquiescé, elle avait mis une main sur la porte. Elle s’était ouverte plus facilement que je ne l’aurais cru. Puis nous avions vu ce qui se trouvait derrière.

« C’est inattendu, » avait-elle marmonné.

Là, nous avions trouvé un orbe noir comme Laura l’avait décrit, mais il était enterré dans la main gauche de Rina Rupaage.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire