Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 1 – Chapitre 5 – Partie 22

***

Chapitre 5 : Preuve d’Inhumanité

Partie 22

Il s’avérerait malheureusement que tous mes efforts avaient été gaspillés, comme je le découvrirais le lendemain.

La raison en était simple : ce qui était auparavant l’entrée du secteur inexploré de la Réflexion de la Lune avait apparemment disparu sans laisser de trace. Peu importe la façon dont je le regardais, l’impasse en question était maintenant un mur parfait — et c’était tout ce qui se tenait là actuellement.

Toujours invaincu, je m’étais approché du mur, le touchant ici et là de mes mains. Mais tout ce qui répondait à mes doigts, c’était une surface froide et lisse — et c’était tout. Avec cela, tous les moyens de récupérer des indices, ou n’importe quel moyen d’obtenir des réponses de la femme avaient disparu.

Franchement qui était-elle… ?

J’avais réfléchi à la question pendant un certain temps. Les réponses, cependant, m’avaient échappé. Après tout, personne ne s’approcherait simplement de moi avec toutes les réponses à mes questions.

Pourrais-je peut-être la revoir un jour ?

Je n’en avais aucune idée. Mais une chose était restée claire dans mon esprit : je continuerais à gravir les échelons vers mon but, devenant éventuellement un aventurier de la classe Mithril. Je la reverrais certainement, un jour. C’est du moins ce que j’avais ressenti.

Dans la vie, je m’étais entraîné dur, jour après jour, pendant une décennie entière, sans le moindre effet.

Mais les choses étaient maintenant très différentes. Une rencontre avec un dragon, la découverte d’une zone inexplorée d’un donjon… Et bien sûr, j’étais maintenant un mort-vivant.

Peut-être qu’une personne normale dirait que je devrais être malheureux. Mais ce n’était pas ce que je ressentais.

Je combattrais beaucoup de monstres, je rencontrais beaucoup de mystères, et surtout, je deviendrais plus fort. Tout cela, aussi, contribuerait à mon objectif de devenir un aventurier de la classe Mithril.

C’est le genre d’aventure que j’entreprenais actuellement — à bien y penser, les divers malheurs qui m’avaient visité récemment pourraient aussi être considérés comme des expériences précieuses et inestimables. Je saisirais certainement ce rêve de Mithril avec mes mains.

C’est avec ces pensées en tête que j’avais pris ma résolution. Mon rêve était difficile, et pour le réaliser, je devais sûrement rencontrer à nouveau le dragon et cette femme. Il faudrait que je sois au moins capable de les affronter quand ce moment viendra inévitablement.

Si j’avais la volonté, il y avait une chance… Je ne l’aurais pas par d’autres moyens.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire