Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 1

***

Chapitre 3 : L’infiltration en ville d’un certain mort-vivant

Partie 1

« La ville... de Maalt... » Il s’agissait de mes premiers mots quand je regardais ce qui se trouvait autour de moi.

C’était sans aucun doute la ville bien vivante de Maalt. Même si je n’étais parti que quelques jours, j’avais l’impression que c’était une éternité depuis la dernière fois ou j’étais venu. J’avais pensé que je ne pourrais plus jamais revenir en ville.

C’était ce que j’avais pensé dès le départ — et pourtant, j’étais ici, dans la ville de Maalt.

Maalt — J’étais dans la ville de Maalt !! Je voulais sauter de joie, car je ne pensais jamais revoir Maalt. Il serait cependant étrange pour moi de le faire si proche des portes.

J’avais aussi beaucoup à faire, mon arriéré était long, c’est le moins qu’on puisse dire. Peut-être que je pourrais célébrer à cœur joie une autre fois.

« On est passés à travers, hein ? Je suis contente, Monsieur Rentt ! » Rina parlait, marchant toujours à mes côtés.

C’était vraiment une fille ayant un grand cœur, à tel point qu’elle faisait preuve de gentillesse envers un mort-vivant comme moi. Dire que Rina avait fait tout ça pour moi...

Mais je ne pouvais pas laisser les choses aller plus loin. Toute autre participation lui causerait certainement des problèmes à un moment ou à un autre. Et c’est pour ça que j’avais dit :

« C’est vrai... pour tout cela... Merci. À vous, Ri... Rina. Et... maintenant. Je peux y aller... Tout seul..., » déclarai-je.

« Hein ? » s’exclama-t-elle.

« ... Rina. Notre... Le temps. Ensemble est arrivée... à sa... fin. Si vous... Restez... avec moi plus longtemps... vous pourrez... problèmes... je vous trouverai... d’une manière... ou d'une autre, » déclarai-je.

Rina avait l’air vraiment surprise de mes paroles. Et ainsi, Rina avait commencé à soulever ses objections. « Monsieur Rentt... Je... »

Mais je ne l’avais pas laissée finir — je ne pouvais tout simplement pas.

« Rina... Merci... à vous. Pour tout... Jusqu’à maintenant. Quand je... suis... à nouveau humain... Je vais certainement... venir vous trouver, » déclarai-je.

Après ça, j’avais piqué un sprint. J’étais après tout une goule alors ma vitesse et ma force physique avaient dépassé de loin celle d’un humain normal. Un aventurier de classe Fer comme Rina ne pouvait pas me suivre. J’y avais tout mis et j’avais couru aussi vite que j’avais pu, tout cela pour que Rina ne puisse pas me rattraper.

De derrière moi, j’avais entendu sa voix — la voix de Rina, me suppliant d’arrêter.

Mais je... Je ne pouvais pas m’arrêter.

Bien que je n’aie passé que peu de temps avec Rina, c’était plus que suffisant pour que je prenne conscience de son potentiel en tant qu’aventurière. S’associer à une existence étrange, presque illogique comme moi ne servirait qu’à menacer son brillant avenir, et je ne pouvais pas le permettre.

J’avais l’impression de l’avoir simplement abandonnée après avoir atteint mes objectifs, même si j’avais dépendu d’elle pour bien des choses auparavant. Peut-être que je n’étais pas quelqu’un de bien... mais je n’avais pas le choix. Si je ne le faisais pas, son association continuerait avec moi, cela laisserait sûrement une marque négative sur sa vie. Et même si je n’avais pas du tout l’air très humain maintenant, cela changerait avec le temps. Quand ce moment serait arrivé... Je la retrouverais sûrement une fois de plus. Après tout, je devais des excuses à Rina.

Mais jusque-là, je ne pouvais que veiller sur elle...

C’est pour son bien — c’était ce que je pensais.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire