Monster no Goshujin-sama – Tome 2 – Chapitre 28 – Partie 1

Bannière de Monster no Goshujin-sama ***

Chapitre 28 : Ombres reliant la Distance

Partie 1

Laissant Silane derrière nous, nous avions commencé à traquer Sakagami.

Miyoshi et les autres survivants transférés agissaient séparément avec trois chevaliers blessés. Ils ne pouvaient pas nous accompagner dans la recherche de Sakagami parce que leurs blessures étaient trop graves pour être guéries immédiatement, même avec la magie de guérison. Ils devraient déjà se cacher dans l’une des chambres de la forteresse.

Comme nous nous trouvions actuellement dans une zone où les monstres n’avaient pas pénétré, nous serions probablement en sécurité pour un petit moment. Du moins, ça aurait dû être mieux que de courir tout autour de la forteresse avec nous.

D’autre part, Mikihiko et Kei nous accompagnaient avec leurs propres intentions en tête.

Mikihiko avait le « Chevalier Aérien », et Kei pouvait utiliser un peu de magie, y compris la magie curative. Ils pouvaient agir comme une arrière-garde suffisamment forte… plutôt, l’Ordre des Chevaliers, composé de 20 hommes, voulait probablement utiliser tout le potentiel de guerre qu’ils pouvaient, peu importe qui ils étaient.

Après nous être séparés de Miyoshi et d’autres, nous étions d’abord montés au sommet du mur intérieur où nous avions vu Sakagami pour la dernière fois.

En chemin, Lily avait trouvé des traces de Sakagami quand nous étions arrivés à l’escalier. Sakagami ne semblait plus être au sommet du mur intérieur.

« Il semble s’enfuir vers la zone extérieure de la forteresse, » déclara Lily.

« Bien que les monstres au sommet du mur extérieur aient été détruits par la magie de Watanabe, les monstres qui ont envahi la section extérieure de la forteresse sont toujours là. Pour lui, c’est une zone sûre. Je ne pense pas qu’il ait d’autres endroits où s’échapper, » déclarai-je.

J’avais couru après Lily, qui reniflait avec force.

« … Nous devons l’attraper rapidement, » déclarai-je.

Dans mon esprit, il y avait la silhouette de l’elfe que nous avions laissée derrière nous il y a peu de temps.

« Ne perds pas ton sang-froid, Maître, » déclara Lily, en me regardant d’un regard fugace. J’avais secoué la tête.

« Je le sais… Je n’en ai pas l’intention, » répondis-je.

J’avais souri amèrement. Je ne pouvais pas bluffer Lily à qui j’étais connecté par le lien.

Si au moins Rose était là…, je n’avais pas pu m’empêcher de penser ça. Si elle l’était, je pourrais diviser mon potentiel de guerre en deux et laisser Lily continuer. Ou, si Gerbera avait été là, elle aurait pu coincer Juumonji avec Silane.

Pendant que j’y réfléchissais, Asarina fit entendre une voix rauque, et Ayame me lécha la joue. Elles semblaient aussi s’inquiéter pour moi.

J’avais fait disparaître mon sourire amer. Retenant l’impatience dans mon cœur, j’avais ouvert la bouche.

« Madame la Leader, » déclarai-je.

J’avais crié à la femme qui courait parallèlement à moi un peu plus loin.

« … Oh. Takahiro-dono. Qu’est-ce qu’il y a ? » Sa réponse avait pris un peu de temps pour se faire.

Tout en pensant elle pense probablement profondément à quelque chose, lui avais-je demandé : « Ce que Juumonji disait… quelle est la part de vérité ? »

D’après ce que j’avais vu, il semblait parler sérieusement. Si c’était vrai, je voulais confirmer si c’était possible.

« J’ai entendu dire que nous ne pouvons pas retourner dans notre ancien monde. Mais, est-il vrai que vous pourriez renverser cela avec un pouvoir de triche ? » demandai-je.

« Je… ne sais pas. Je ne connais pas de cas comme ça. La seule chose que nous savons sur les héros, c’est ce que l’Église nous a enseigné, après tout. Il est possible qu’un tel dossier ait été laissé dans l’Église, mais…, » La Leader secoua lentement la tête. « J’ai aussi entendu parler de ce qu’il a dit, que les âmes des héros sont différentes des nôtres. Cependant, je n’aurais jamais pensé que quelque chose comme ça… »

Flottant avec une expression mélancolique, les mots de la Leader s’égarèrent.

Même elle était une résidente de ce monde. L’existence d’un héros, quelqu’un qu’ils avaient suivi avait fait quelque chose de barbare comme ça, il n’y avait pas moyen qu’ils ne soient pas choqués.

En l’état actuel des choses, les informations concernant les âmes des personnes transférées n’avaient pas été d’une grande utilité.

Je ne pensais pas que les gens de ce monde savaient des choses comme si oui ou non vous pourriez gagner plus de pouvoir magique en tuant un héros qu’un monstre, donc ce n’était pas comme si c’était vraiment important.

De plus, jusqu’à présent, il n’y avait pas eu beaucoup de cas où il y avait plus de héros que le seul héros de base dans une génération (une fois tous les 100 ans environ), donc il était impossible qu’ils aient accumulé ce genre de connaissances.

Cependant, si on me disait que « vous gagneriez plus de pouvoir magique en tuant un héros qu’en tuant un monstre », je serais d’accord.

On savait que « plus vous avez vaincu un monstre fort, plus vous avez acquis un pouvoir magique ». Le fait que « On pouvait gagner plus de pouvoir magique en tuant un héros, des êtres qui gardaient un pouvoir énorme en eux » n’était qu’une conclusion à laquelle on pouvait arriver de cet argument. Bien sûr, l’idée de viser les personnes transférées impuissantes avant qu’elles ne prennent conscience de leurs propres capacités de triche était quelque chose à laquelle seule une brute penserait, et le fait de penser « faisons-le » était de la folie.

Même si vous mettiez de côté votre éthique de la sorte, cela n’en vaudrait pas la peine, même si vous ne teniez compte que de l’efficacité.

Aujourd’hui, Juumonji avait tué neuf personnes. En supposant que le pouvoir magique de Juumonji avait augmenté d’environ 10 % comme il l’avait dit, même avec des calculs simples, cela signifie que près d’une centaine de héros étaient nécessaires pour acquérir le pouvoir magique d’un héros.

Le pouvoir magique que vous aviez acquis en tuant un monstre était infime. Ainsi, même si vous en tuez plusieurs, l’augmentation du pouvoir magique serait inopportune, alors comparée à cela, c’est sûr, c’était extrêmement efficace. Mais cela n’enlevait rien au fait que l’avantage de tuer une seule personne était minime.

C’était probablement la raison pour laquelle je n’avais pas remarqué l’augmentation de mes pouvoirs magiques lorsque j’avais tué d’autres personnes transférées alors que j’étais dans la mer des arbres.

Jusqu’à présent, j’avais tué 4 personnes au total : les trois gars qui avaient agressé Katō-san dans la cabane, et Kaga, qui s’était tourné contre moi. Mais, à proprement parler, ce n’était pas moi qui avais directement porté le coup fatal.

C’était Lily qui les avait tués.

À partir de là, quand j’avais essayé de me rappeler s’il y avait eu une quelconque influence sur Lily, je n’avais même pas pensé à une seule chose.

La Lily que j’avais rencontrée au début était un monstre si faible qu’elle avait failli mourir de la contre-attaque d’une marionnette magique gravement endommagée, malgré le fait qu’elle l’avait attaquée avec de la magie, son plus grand moyen d’attaque. Et pourtant, quand l’Arachné Blanche avait attaqué — après une période où cela faisait moins de 20 jours depuis notre rencontre — elle avait une capacité de combat supérieure à une marionnette magique similaire et même à Rose, une créature rare.

Jusqu’à présent, j’avais pensé « c’est peut-être grâce à sa capacité de mimétisme », mais même si j’utilisais cette justification, sa croissance n’était-elle pas un peu trop rapide ?

… Bien sûr, je ne connaissais pas la vérité. Juste avant les deux premières personnes, qui auraient dû avoir des changements relativement importants, Lily s’était attaquée au cadavre de Miho Mizushima. Même s’il y avait un effet, la personne elle-même était morte et ne s’en rendrait pas compte. Si j’avais personnellement tué quatre personnes, l’histoire aurait pu être différente…

« … Hm ? » Après y avoir tant réfléchi, j’avais plissé les sourcils.

Parce que j’avais remarqué quelque chose d’étrange.

Quand j’avais tué un seul individu, je n’avais pas remarqué l’augmentation de mes pouvoirs magiques.

Alors, comment Juumonji l’avait-il réalisé ?

Je vois. D’après ce que j’avais entendu dans les paroles de Juumonji, tant que vous saviez qu’à l’avance, il serait possible d’être au courant de l’augmentation de 10 % du pouvoir magique obtenu par les neuf sacrifices.

Mais, et si c’était 5 % ?

Ou mieux encore, que se passerait-il si vous ne le saviez pas à l’avance ?

Ce serait différent si vous regardiez un tube à essai dans une expérience de chimie. Du moins, il serait impossible de le remarquer avec deux ou trois sacrifices. Alors, ne devriez-vous pas tuer dix ou vingt personnes à la fois ?

Mais si nous devions supposer cela, alors c’était étrange.

Parce que jusqu’à ce que le premier corps expéditionnaire quitte la colonie, à laquelle Juumonji participait, il n’y avait pas eu de situation où plusieurs personnes étaient tuées à la fois, sauf quand elles étaient tuées par des monstres, indépendamment du meurtre ou d’une disparition.

Au contraire, s’il y avait eu un si gros problème, ils n’auraient pas eu la marge de manœuvre nécessaire pour former le corps expéditionnaire.

Alors, y a-t-il eu un incident de ce genre dans le corps expéditionnaire après qu’ils aient quitté la colonie ?

Mais, c’était très difficile de penser ça. Tous les membres du corps expéditionnaire étaient des tricheurs. Il serait difficile, mais pas impossible, pour Juumonji, qui n’était qu’un guerrier, de tuer plusieurs êtres humains en peu de temps.

Eno et même le regretté Watanabe auraient dû avancer dans la mer des arbres à cette époque, et ils n’avaient pas parlé d’un tel événement.

Par-dessus tout, eux, qui se comportaient en héros de bonne humeur, n’avaient même pas montré le moindre signe qu’ils avaient vécu un événement aussi triste.

Leur voyage s’était déroulé en douceur. Jusqu’à ce que la tête de Watanabe vole.

Après y avoir bien réfléchi, il me semblait qu’il n’y avait pas eu une telle occasion, même pour Juumonji. C’était incompréhensible.

… Alors, peut-être serait-il plus constructif d’envisager la question sous un angle différent ?

Aucun fait n’avait été partagé à titre d’information sans qu’une personne en soit informée au préalable.

Alors, quel genre de personne n’aurait pu remarquer ce fait, et dans quel genre de situation l’a-t-on fait ?

J’avais besoin de rechercher un événement dans lequel plusieurs personnes transférées avaient été tuées ou avaient disparu.

Le départ du corps expéditionnaire n’était pas si loin. Ce n’était pas non plus dans le corps expéditionnaire après leur départ. Alors, qu’est-ce que… ?

« … » J’avais soudain eu des sueurs froides.

… Il y en avait un, n’est-ce pas ?

Juste un seul. Un gros incident qui était tombé d’un coup.

La seule chose à laquelle j’avais pensé, c’est ça.

Pendant ce temps, je pouvais parfaitement croire que beaucoup de gens remarqueraient une augmentation de leurs pouvoirs magiques. Oubliez plusieurs ou des dizaines, il n’aurait pas été étrange si les personnes transférées avaient été tuées sur une échelle de plusieurs centaines.

— L’effondrement de la colonie.

Le jour de cette tragédie, je n’avais aucun doute que bon nombre de personnes l’avaient remarqué.

Mais, c’était après que Juumonji ait quitté la colonie.

Il lui était impossible de connaître les détails qui n’avaient été révélés qu’après l’effondrement.

… C’était vraiment impossible ?

« Hé, Maître ? » demanda Lily.

« … !! Qu-Quoi ? » m’exclamai-je.

La voix de Lily s’était fait entendre proche de moi, me faisant peur.

Quand je l’avais regardée, j’avais vu le côté du visage sévèrement raidi d’une fille.

« Il y a un monstre devant nous. Nous l’atteindrons bientôt. J’y vais, mais fais attention, » déclara Lily.

« D-D’accord…, » déclarai-je.

Faisant oui de la tête face à l’avertissement de Lily, j’avais saisi à nouveau la poignée de mon épée.

J’avais les paumes mouillées d’une sueur désagréable.

— Il est possible qu’un humain impliqué dans l’effondrement de la colonie ait dit à Juumonji les informations qu’il avait alors obtenues.

C’était scandaleux, mais si vous y pensez, ce n’était pas si scandaleux que ça.

Pour que cette hypothèse se vérifie, ils avaient besoin d’une méthode de communication à distance.

Les méthodes pratiques de communication que nous avions dans notre monde n’existaient pas dans celui-ci… par exemple, le téléphone.

Mais si l’on devait dire « il n’y a pas d’alternative, alors ? », alors la réponse aurait été non, il y avait quelque chose comme ça. Je le savais bien.

Si Silane s’était rendu dans les refuges de la partie profonde de la mer des arbres et avait secouru les personnes transférées, c’était parce qu’une demande de sauvetage avait été envoyée par magie à la forteresse Tilia depuis la forteresse d’Ebenus, située à l’est et où l’Unité Expéditionnaire était également arrivée.

Même dans ce monde, il y avait une méthode pour entrer en contact avec des endroits éloignés.

La seule question qu’il restait à se poser était de savoir si l’on pouvait l’utiliser.

Parmi les tricheurs, il y en avait qui pouvaient gérer la magie jusqu’au cinquième rang, et c’était quelque chose que les résidents de ce monde ne pouvaient utiliser que jusqu’au troisième rang. Il ne serait pas étrange que quelqu’un puisse utiliser la magie que les habitants de ce monde ne pourraient pas utiliser. En fait, j’avais moi-même prouvé que les liens magiques pouvaient être conservés même s’ils étaient assez séparés quand j’avais été pris par l’Arachné blanche séculaire, Gerbera. Ce serait d’autant plus possible si quelqu’un possédait une capacité caractéristique qui se spécialise dans ce genre de communication.

Et en considérant cela, je pourrais répondre à une question.

La question de « depuis combien de temps Juumonji et Sakagami étaient-ils liés ? »

La première étape du plan de mise à mort des personnes transférées avait été lorsque Sakagami avait produit la scène dans laquelle les chenilles vertes avaient été repoussées juste avant que nous atteignions la forteresse. Par conséquent, vous pourriez considérer leur collusion comme antérieure à notre arrivée à la Forteresse Tilia.

D’autre part, étant donné que Sakagami avait fini par venir à la forteresse Tilia avec les autres personnes transférées parce qu’il avait été trouvé par l’équipe de sauvetage dirigée par Silane, ce serait bizarre si leur plan avait été fait après cela.

Pendant cette période, Juumonji et Sakagami, deux personnes se dirigeant vers la forteresse Tilia sur des routes séparées, n’auraient pas dû avoir l’occasion de se retrouver directement face à face. Mis à part après leur arrivée, ils n’avaient pas été en mesure de se rencontrer et de peaufiner leur plan avant cela.

Cependant, s’il y avait une existence qui reliait les deux, alors une explication pourrait être donnée.

Après avoir envoyé à Juumonji les informations obtenues lors de l’effondrement de la colonie, le « quelqu’un » l’avait lié à Sakagami, et avait mis en place le plan pour l’attaque de la forteresse Tilia et le massacre des personnes transférées.

Mais, comme ils avaient une capacité de communication à longue portée, on ne savait pas où ils se trouvaient. Ils étaient peut-être dans la colonie qui s’effondrait, puis ils étaient partis avec le corps expéditionnaire. Ils auraient pu profiter d’une heure de thé élégante dans la forteresse d’Ebenus maintenant.

… Comme c’était possible, la personne qui pouvait être connectée avec « quelqu’un » n’était pas limitée à Juumonji et Sakagami.

Quand j’avais réalisé cela, je n’avais pas pu m’empêcher de frissonner inconsciemment.

Peut-être que le poison qui avait dévoré la colonie et l’avait accaparée jusqu’à ce qu’elle s’effondre… contaminait aussi le premier corps expéditionnaire ?

Si ceux qui étaient si différents qu’ils étaient considérés comme des héros dans ce monde se déchaînaient à nouveau avec leurs tricheries… mais cette fois, pas dans une forêt isolée et profonde, mais dans le monde des humains…

… Je ne voulais même pas imaginer ça. Sans aucun doute, ce serait terrible.

Nous n’avions pas prévu de rejoindre le corps expéditionnaire plus tard. S’ils s’étaient détruits, on ne devrait pas subir de dommages directs.

Mais, une vague et forte anxiété s’était produite en moi.

Est-ce que ça se terminerait comme je le pensais ?

Le monde était connecté partout et n’importe où. Tout le monde, aussi petit soit-il, vivait et s’influençait mutuellement. S’il y avait une organisation qui avait trop de pouvoir, y aurait-il quelqu’un qui pourrait être sans lien avec ceux qui avaient été saccagés...

« Maintenant, allons-y. Maître ! » déclara Lily.

… Même si j’y pensais maintenant, ça n’aiderait pas.

J’avais changé d’avis. C’était le moment de résoudre les problèmes qui se présentaient à moi.

J’avais couru après Lily, qui avait tué le monstre. J’avais essayé de me concentrer là-dessus.

Mais l’ombre sombre qui couvrait le coin de mon esprit ne s’était pas dissipée si facilement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    (Punaise ce héro, réfléchi beaucoup trop !)

Laisser un commentaire