Masou Gakuen HxH – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 1

Bannière de Masou Gakuen HxH ***

Chapitre 4 : Cœur Hybride

Partie 1

Kizuna regardait furtivement Aine depuis l’ombre d’un bâtiment.

Depuis trois jours, depuis qu’il cherchait à en savoir plus sur elle, il la suivait afin de l’observer.

Pour le dire franchement, il la traquait.

En ce moment, nous nous trouvions pendant la pause de midi. Aine était sortie de l’école avant d’aller dans un parc. Elle y allait afin d’aller manger le repas qu’elle avait acheté au milieu du trajet pour venir ce matin à l’école.

Kizuna essaya de se cacher derrière le panneau d’affichage d’une signalisation numérique qui bordait la route et il analysa la situation.

Après ça, Aine retournera sûrement dans la salle de classe quelques minutes avant la reprise des cours. Et, comme d’habitude, après l’école, elle ira au quartier général de commandement pour s’entraîner. Quand elle aura fini tout ça, elle ira directement au dortoir. Et pour finir, quand elle sera arrivée au dortoir, elle ne sortira plus du reste de sa journée.

« Après l’avoir suivie aussi longtemps, elle ne m’a fourni aucun indice..., » déclara Kizuna pour lui même.

« Quel genre d’indice recherchez-vous ? » demanda une voix qui n’aurait pas dû être là.

« UWAA! » Cria Kizuna, surpris.

Cette soudaine voix avait fait sursauter Kizuna, le mettant en état de choc.

« Hi-Himekawa !? » s’écria Kizuna.

Hayuru Himekawa se tenait derrière lui, les mains sur les hanches.

« Qu’est-ce que vous faites là, Hida-kun ? » demanda-t-elle, intriguée par son attitude.

« Non non... C’est... que... » balbutia Kizuna.

Hayuru poussa un soupir d’étonnement.

« Au moment où j’ai entendu dire qu’il y avait un étudiant qui traquait une étudiante, et qui essayait de l’observer un peu partout... vraiment, une personne comme vous est..., » déclara Hayuru, expliquant par la même occasion la raison de sa venue.

« Ceci... c’est juste un malentendu ! » Kizuna tenta de plaider pour son innocence. « Je n’ai rien fait qui puisse me faire sentir coupable de..., »

« Que voulez-vous savoir sur Aine-san ? » demanda-t-elle.

« Hein !? » s’exclama le jeune homme.

Hayuru colla son visage contre l’arrière du même panneau où était Kizuna et regarda Aine.

« Moi aussi, j’ai des questions que je me pose sur elle depuis que je l’ai rencontrée, » déclara Hayuru. « Ses paroles habituelles sont tellement difficiles à décrire comme étant celles d’une personne normale. Et surtout, sa fixation inhabituelle concernant les combats. Une fixation telle que la sienne est déjà totalement hors de la norme de ce qui est humainement concevable. »

Kizuna était en grande partie d’accord avec ce qu’avait déclaré Hayuru un peu plus tôt.

« Je suis inquiet en tant que membre d’Amaterasu, » répondit Kizuna. « Peut-on faire quelque chose pour l’aider ? Vous devez aussi sûrement penser comme moi ? »

Après quelques secondes, il continua de parler. « Himekawa, quand l’avez-vous rencontrée pour la première fois ? »

« Je crois que cela doit être lors de la cérémonie d’entrée du lycée, » répondit-elle. « Je me souviens avoir eu, cette fois-ci, l’impression “qu’il y avait une très belle fille présente”. À cette époque, Aine-san avait déjà un Noyau actif installé à l’intérieur d’elle. »

« Est-ce que c’est... alors, y a-t-il quelqu’un qui connaît Chidorigafuchi lorsqu’elle était collège ? » demanda Kizuna.

« Non, » répondit Hayuru. « Aine-san n’est pas passée par le collège. Elle a été admise directement à partir du lycée... il semble qu’il n’y ait personne qui la connaît vraiment avant ça. »

Est-il donc impossible de savoir plus que cela ? ... Non, pensa-t-il.

Avec le fait qu’elle avait déjà eu un noyau installé en elle, il y avait sûrement un indice dans un endroit tel que le laboratoire.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire