Maou-sama no Machizukuri! – Tome 1 – Chapitre 23

Bannière de Maou-sama no Machizukuri! ***

Chapitre 23 : Seigneur-Démon de la [Création], Lolicell

Après la salle en forme de vallée se trouvait une salle en forme de labyrinthe.

Bien sûr, il ne s’agissait pas d’un simple labyrinthe, mais de quelque chose qui grouillait de pièges.

De plus, le plafond était extrêmement haut.

En le regardant plus attentivement, les murs ne touchaient même pas le plafond, mais c’était probablement voulu. Les démons volants seraient ainsi capables de se déplacer sans problèmes, alors que nous, nous serions coincés au sol, et nous devions nous inquiéter des murs ainsi que des pièges.

« Maître, un piège se trouve trois pas en avant. Ainsi qu’un ennemi qui nous attend en embuscade dans un coin qui se trouve un peu plus loin. On dirait qu’il planifie une attaque en tenaille avec le démon volant. » (Ancienne Naine)

Cependant, en ce qui concernait l’Ancienne Naine, ce labyrinthe semblait ennuyeux.

Pour la naine, bénie par la terre, trouver les pièges était très simple.

D’un autre côté, même si le piège était activé, elle pouvait immédiatement le bloquer en renforçant le sol.

Et même créer une carte était possible pour elle en envoyant des vagues dans le sol, puis en réceptionnant les échos. Tout ce complexe labyrinthe était ainsi rendu inutile face à elle.

En fait, il était même simple de gérer les démons volants.

Après tout, en plongeant sur nous, ils se confinaient eux-mêmes entre les murs du labyrinthe.

En vérité, l’étage précédent nous avait offert un défi bien plus grand.

Grâce aux informations de l’Ancienne Naine, nous avions ainsi pu éliminer l’ennemi qui nous attendait en embuscade.

« Ancienne Naine, merci. Nous avons pu passer aisément à travers cette salle que grâce à toi. » (Procell)

« Nn. » (Ancienne Naine)

Elle hocha la tête avant de s’approcher de mon bras gauche.

Elle était un peu agitée.

De telles actions ne correspondaient pas énormément à la jeune fille aux cheveux argentés.

« Ancienne Naine, quel est le problème ? » (Procell)

« ... Rien. » (Ancienne Naine)

En dépit de dire cela, ses yeux semblaient vouloir dire quelque chose d’autre, mais quand nos yeux se croisèrent, elle détourna simplement le regard, pour ensuite me regarder à nouveau.

Et à la fin, elle tira alors sur ma manche.

Ahh, elle voulait tout simplement avoir la tête caressée.

Aussi amusant que ça soit de la voir ainsi, je savais que je devais arrêter de la taquiner.

« Ancienne Naine, tu as fait un excellent travail ! » (Procell)

J’annonçai simplement cela tout en lui caressant la tête.

Les cheveux de l’Ancienne Naine étaient soyeux et très agréables au toucher, mais d’une manière différente de ceux de la Fille-Renarde.

« ... Non, arrêtez, Père. C’est gênant. » (Ancienne Naine)

Elle disait cela en ayant le visage rouge.

J’avais ainsi beaucoup caressé sa tête. Si elle trouvait cela agréable, alors moi aussi.

Avec un sourire sur le visage, la Fille-Renarde s’approcha alors de nous.

« Ah, An-chan ! Jusqu’à maintenant, tu avais appelé notre Père qu’en tant que Maître, mais tout à l’heure, tu l’as appelé Père ! » (Fille-Renarde)

La Fille-Renarde riait tout en disant cela.

« Je ne comprends pas de quoi vous parlez. » (Ancienne Naine)

L’Ancienne Naine cacha son visage et murmura cela.

Ses oreilles étaient de couleur rouge vif.

« Pourquoi es-tu si gênée ? Si An-chan veut appeler Père en tant que Père au lieu de Maître, alors elle devrait juste le faire. » (Fille-Renarde)

« Je n’ai rien dit de la sorte. » (Ancienne Naine)

« Mais tu l’as fait ! Tu dois absolument appelée Père, Père ! » (Fille-Renarde)

« Non, je ne l’ai pas fait ! » (Ancienne Naine)

L’Ancienne Naine insista sur ce fait.

C’était peut-être parce qu’elle s’énervait, mais le ton de sa voix devenait étrange.

« Kya ─ ! » (Fille-Renarde)

La Fille-Renarde de l’autre côté rigolait avant de s’enfuir.

La Fille-Renarde fut ensuite rattrapée. C’était peut-être le but, puisque si la Fille-Renarde voulait vraiment s’échapper, en ayant leur différence d’agilité en tête, l’Ancienne Naine ne pourrait jamais attraper la Fille-Renarde.

Je me sentis décontracté en voyant mes deux filles qui jouaient joyeusement.

Elles étaient si mignonnes.

« Hé, arrêtez-vous. Venez maintenant. » (Procell)

La Fille-Renarde et l’Ancienne Naine étaient alors venues vers moi, tête baissée.

« Désolé, Père. » (Fille-Renarde)

« Nous étions distraites, Maître, nous n’avons pas d’excuses. » (Ancienne Naine)

« Oui, du moment que vous comprenez cela alors c’est correct. Venez ici. » (Procell)

Je fis alors un câlin au deux.

Elles sentaient bon. Elles étaient douces et agréables à câliner. Et aussi, juste la bonne température.

« Youpis ! » (Fille-Renarde)

« Nnnn! » (Ancienne Naine)

Les deux me firent un câlin en retour.

Comme je voulais rester comme cela pour toujours.

Pendant tout ce temps, l’excellent Wight et sa légion de squelettes avaient abattu les démons qui venaient occasionnellement nous chercher querelle. Ce gars-là était extrêmement habile pour lire l’ambiance.

Nous pouvions faire ce genre de chose en territoire ennemi seulement grâce au soutien de Wight.

Dès lors, nous avions pu nettoyer très rapidement la deuxième salle.

Cependant, à ce moment-là, Procell n’était pas encore au courant que cette scène était vue par tous les Seigneurs-Démons en temps réel...

***Palace du Seigneur-Démon, salle de bal***

« C’est très intéressant, la manière dont le Seigneur-Démon de la [Création] a construit son donjon. »

Un aristocrate homme-serpent tenant un verre de vin murmura cela.

« Il semble qu’il va être difficile à conquérir, surtout avec ces tuyaux de fer. Quel genre de tour de magie est-ce ? La chose la plus remarquable est que cette chose peut être préparée en grandes quantités. Les tuyaux de fer de ses démons sont essentiellement les mêmes, non ? Oh, comme c’est inquiétant. »

Celui qui avait parlé cette fois-ci était un Homme-Tigre qui grimaçait comme s’il était en train de mordre un bout de viande.

« En ce qui me concerne, ce qui m’intéresse est la compétence de [Vent]. Elle est bien plus efficace que ce à quoi je m’attendais. La capacité de [Vent] n’a pas été récemment utilisée, mais c’est presque comme si elle enfreignait les règles. Pour couronner le tout, elle est aimée par ses subordonnés, n’est-ce pas ? Je peux tout à fait la voir devenir un grand Seigneur-Démon. »

« Oui, n’est-ce pas ? Je veux dire, je ne peux toujours pas dire qui va gagner. Le [Vent] est après tout l’enfant du [Dragon], alors elle aura certainement ça, n’est-ce pas ? »

La conversation des Seigneurs-Démons dans le Palace devenait de plus en plus énergique. Ils tenaient tous un verre de vin en main alors qu’ils appréciaient la bataille.

Suspendus dans le ciel, se trouvaient deux hologrammes. L’un d’eux affichait le donjon de Procell, tandis que l’autre montrait celui de Stolas.

Il y a un moment déjà, les Seigneurs-Démons observaient avec attention le donjon de Procell, mais comme Stolas avait abandonné sa conquête, les Seigneurs-Démons s’étaient alors concentrés sur le donjon de Stolas où se passait l’assaut des démons de Procell.

« Sa manière de conquérir ce donjon est assez impressionnante. Les démons de [Création] sont de bas niveau, mais restent terriblement puissants. Cet équipement est aussi très puissant. Je me demande s’il accepterait d’en échanger. »

« Vu que ces équipements sont la base de sa stratégie, je ne pense pas que ce sera facile d’en obtenir, même en faible quantité. »

En même temps qu’ils évaluaient leur nouveau rival, ils cherchaient des moyens de l’intéresser pour faire des échanges avec lui.

« Même ses démons sont incroyables. Malgré leurs niveaux, ils sont très puissants. Ils sont probablement nés avec la capacité de grandir. Ils doivent au moins être de rang A pour que nous n’ayons pas vu leur plein potentiel... En plus, elles sont si mignonnes. »

« Oui, elles sont vraiment mignonnes. Je me demande s’il va au moins partager avec nous la combinaison de médailles qu’il a utilisée pour les créer. Je veux dire, je souhaite qu’ils fassent partie de ma force de combat et pas seulement pour avoir une mignonne petite-fille. »

Les Seigneurs-Démons devenaient de plus en plus bruyants à propos de la mignonnerie de l’Ancienne Naine et de la Fille-Renarde.

Certes, même les Seigneurs-Démons reconnaîtraient qu’une fille était belle quand elle était en face d’eux. Sans oublier que leurs comportements gâtés quand elles étaient proches de Procell étaient terriblement mignons.

Et puis, c’est finalement arrivé. L’hologramme afficha alors l’image de Procell étreignant l’Ancienne Naine ainsi que la Fille-Renarde.

Normalement, ce genre de comportement sur un champ de bataille serait considéré comme de la folie. Même les Seigneurs-Démons ne pouvaient pas cacher leurs surprises.

« Heu ! Qui est exactement ce gars ? »

« Maintenant que tu le mentionnes, ces filles l’appellent Père depuis le début. Et maintenant, il caresse leurs têtes. Les oblige-t-il à l’appeler comme ça ? »

« Quel genre de dangereux Seigneur-Démon est-ce ? Je n’ai jamais vu un homme aussi dangereux. Si je me souviens bien, le nom du Seigneur-Démon de là [Création] était quelque chose comme Pro — . »

De façon inattendue, les Seigneurs-Démons avaient oublié le nom de Procell.

À ce moment, une belle femme aux cheveux blancs avec des oreilles ainsi qu’une queue de louve se leva.

« Ahh, le nom de cet homme est Lolicell. Seigneur-Démon de la [Création], Lolicell. » (March)

Cette femme qui exerçait une grande influence auprès des Seigneurs-Démons était regardée avec des yeux pleins de respect et de peur.

Tous les Seigneurs-Démons inclinèrent leur tête vers elle.

« Ah, Nee-san. Cela fait longtemps. Ouais, ouais, c’est bien Lolicell ! C’est définitivement son nom. Il est dit que le nom représente la nature d’une personne, mais à ce point là... »

« Eh bien, il est facile de s’en souvenir, n’est-ce pas ? Le Seigneur-Démon de la [Création] Lolicell. Faites attention à lui, de bien des manières. » (March)

« Une personne parfaitement en harmonie avec le nom qu’il possède, n’est-ce pas. J’ai déjà mémorisé son nom. Lolicell... Je dois m’assurer qu’il ne pose pas la main sur mes enfants. »

Ainsi avec une vigueur effrayante, les Seigneurs-Démons se répandirent entre eux le nom du Seigneur-Démon de la [Création], Lolicell.

À mesure qu’ils le faisaient, l’écran montrait le groupe de Procell alors qu’ils entraient dans la troisième salle.

Cette [Guerre] était sur le point d’atteindre sous peu son point culminant.

Procell aurait pu dominer la concurrente, mais la conclusion de cette [Guerre] restait encore à déterminer.

Si Procell pouvait franchir cette dernière salle, alors cela signifierait sa victoire instantanée... mais l’atout de [Vent], le [Dragon] n’était pas encore apparu.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire