Maou Gakuen no Hangyakusha – Tome 2 – Chapitre 5 – Partie 2

***

Chapitre 5 : Le Diable contre les Amoureux

Partie 2

« Gagner contre mon adversaire, c’est gagner contre moi-même. Je serai heureux de pouvoir briser mon propre mur et d’aller de l’avant. Je n’aurai que de la gratitude envers mon adversaire. Même si je perds, il y aura beaucoup de choses que je pourrai comprendre et réaliser à partir de cela. Je serai reconnaissant d’avoir été amené à les réaliser. »

J’avais souri à une Neith abasourdie.

« C’est pourquoi tu n’as pas besoin d’être prévenant avec moi. Au contraire, j’aurai l’impression que tu te moques de moi si tu y vas mollo avec moi. Cela me paraîtra plus offensant. »

L’œil visible de Neith qui était ouvert en grand s’était soudainement rétréci en un regard bienveillant.

« C’est Yuuto-kun qui est gentil. Comme prévu… de la part du Roi-Démon de Lizel. »

En y réfléchissant… la façon dont elle parlait depuis tout à l’heure, c’était comme si elle était proche de Lizel-senpai, n’est-ce pas ?

« Neith, es-tu une connaissance de Lizel-senpai… ou une amie ? »

« Oui. Ou plutôt, nous sommes des amies d’enfance… depuis l’âge de quatre ans. »

Donc depuis qu’elles étaient en maternelle. Bien que je ne savais pas si le monde du démon avait des maternelles.

« Quel genre d’enfant était Lizel-senpai ? »

Puis Neith avait laissé échapper un petit rire.

« Une enfant effrayante. »

« Eh »

« Mais, un jour, elle est devenue gentille. »

« Par cela… veux-tu dire que sa personnalité a changé ? »

« Je ne me souviens plus de l’impulsion donnée, mais… avant, elle était vraiment effrayante. Son mana était immense, sa magie était aussi forte, tout le monde avait peur d’elle. »

« On dirait qu’elle était une brute du quartier. »

C’était totalement différent de la Lizel-senpai actuelle et j’avais un peu ri.

« Elle était comme ça… je devrais peut-être dire, elle était Sa Majesté la reine. Elle écrasait complètement ceux qui s’opposaient à elle et ceux qui lui déplaisaient. »

… Sérieusement ?

« Elle avait toujours un regard acéré. Son expression était aussi comme de la glace. Elle était déjà comme une beauté mature à cette époque, ce qui la rendait encore plus effrayante. De plus, son intelligence était supérieure à celle des autres. Même les professeurs ont été rabroués lorsqu’ils l’ont prévenue. »

Je ne pouvais même pas imaginer ça de la part de l’actuelle Lizel-senpai.

C’était comme si je venais d’apprendre une vérité choquante. Était-ce quelque chose comme son histoire sombre ?

Mais bon, c’était une histoire de quand elle était enfant. C’était trop d’appeler ça son histoire sombre.

« Ah, maintenant que j’y pense… »

Neith avait légèrement tapé dans ses mains.

« Il y a eu cette fois… il y a ce monstre de boue appelé Souris de Boue. Une fois, j’ai eu mon pied coincé dans son nid et je n’ai pas pu le retirer. C’est un monstre qui crée de la boue collante, donc tu ne pourras pas bouger ton corps si tu es couvert de boue. »

Neith avait raconté l’histoire en riant, mais il est certain qu’elle avait eu peur à cette époque où elle n’était qu’une enfant.

« Je pleurais à ce moment-là — puis Lizel m’a offert sa main. Quand j’ai dit “Lizel-chan va aussi être couverte de boue, tu sais ?”, elle a dit “J’ai juste besoin de me laver” et elle est entrée dans la boue elle-même pour m’aider. »

C’était… la Lizel-senpai que je connaissais.

« Jusque-là, je pensais qu’elle était incroyable, mais effrayante… Je ne voulais pas vraiment me rapprocher d’elle. Mais, après ça… J’ai commencé à l’aimer. »

L’expression de Neith semblait vraiment heureuse quand elle parlait de ça.

+++

Après cela, Neith et moi nous étions dirigés ensemble vers le lieu désigné pour la course d’obstacles.

Nous allions sortir en tant que premier groupe.

Neith et moi étions restés côte à côte sur la ligne de départ en attendant que le comité d’action prépare les obstacles.

« Je ne vais pas me retenir, Neith. »

« Oui… Je vais aussi faire de mon mieux. »

Au même moment, après ce cri, l’arme qui servait de starter avait tiré avec force.

Les huit étudiants avaient tous commencé simultanément.

Cependant, moi et Neith n’avions pas bougé de la ligne de départ.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? La course a déjà commencé, Neith-san ! »

Le membre du comité qui faisait office de starter avait lancé un appel, mais nous étions restés immobiles.

Les gens dans les tribunes faisaient du bruit. Même Lizel-senpai et Miyabi nous regardaient avec une expression inquiète.

Lorsque les autres élèves avaient atteint la fin de la voie droite et avaient tourné au coin, Neith et moi nous étions regardés fixement.

« Faisons-le, Neith ! »

« Ouais ! »

Neith et moi avions commencé tous les deux à courir.

« Qu… !? »

Cependant, Neith était passée à côté de moi en un clin d’œil.

Elle avait sauté par-dessus le premier obstacle, une poutre d’équilibre, sans freiner. Elle avait ensuite traversé un mince pont en rondins d’une dizaine de centimètres de large sans ralentir le moins du monde.

Merde… même sa capacité physique normale était élevée !

J’avais activé la Foulée après avoir traversé la poutre d’équilibre derrière elle.

J’avais réussi à rattraper Neith une fois de plus. Elle m’avait regardé et avait souri.

Elle était vraiment prise la pose — non. Au contraire, elle avait l’air de s’amuser de pouvoir courir ensemble comme ça.

Un mur de deux mètres de haut se dressait sur notre chemin.

J’avais sauté et attrapé le haut du mur avant de soulever mon corps.

Mais Neith avait déjà sauté par-dessus le mur pendant que je faisais ça.

J’avais encore été laissé derrière !

J’avais roulé par-dessus le mur et je m’étais dirigé vers le tunnel qui était le prochain obstacle. C’était un tuyau en plastique d’environ un mètre de long. Je l’avais traversé en une seule fois en glissant à travers.

Neith était passée sous le filet qui constituait l’obstacle suivant et s’était remise à courir.

Merde ! Je prenais beaucoup de retard !

Impatient, j’avais plongé sous le filet qui était posé sur le parcours. C’était un filet fait d’une corde solide qui s’étendait sur cinq mètres dans quatre directions. J’avais effleuré le filet tout en avançant avec une posture semi-assise —,

« Gugah !? »

Soudain, tout mon corps s’était engourdi. Mes membres étaient devenus incapables de bouger et j’étais tombé sur le sol.

C’était… ! De la magie électrique circulait dans le filet !?

« Quelque chose comme ça… ne me sous-estime pas — !? »

J’avais poussé sur le sol pour me lever. Mais cette main s’était enfoncée profondément dans le sol.

« Quoi — !? »

Une boue noire s’était répandue sous mon corps.

« Qu… c’est quoi ça !? »

Il ressemblait exactement à la chose qui avait entraîné la fille appelée Maki.

{Analyse… possibilité que ce soit une porte vers le monde des démons.}

Comme je le pensais… !?

{Attention. Les humains perdront la vie s’ils tombent dedans.}

« Qu… !? »

La réponse franche de l’Arcana m’avait donné des frissons dans le dos.

Quand j’avais serré les jambes pour retirer ma main, c’était mes pieds qui s’étaient enfoncés cette fois. Et puis le bas de mon corps avait complètement disparu dans la boue.

« Fufufu, comme c’est disgracieux ! »

L’étudiant du comité d’action qui se tenait à proximité avait ri en me regardant de haut.

« Est-ce vous qui faites ça ? »

« Ce n’est pas moi. C’est l’instruction d’une certaine personne. Quelqu’un à qui j’offre tout ce que j’ai. »

— C’est Ibiza qui… a fait ça !!

Alors, c’était aussi une carte d’Ibiza !?

Merde ! La boue était collante. Mes membres ne pouvaient pas bouger.

L’histoire que Neith venait de me raconter sur son enfance m’avait traversé l’esprit.

« Yuuto-kun ! »

Neith !?

Neith revenait en courant sur la piste. L’étudiant avait l’air choqué par cela.

« Attendez, qu’est-ce que vous faites, Neith-sama !? »

« Oubliez ça, c’est… ? »

« Ah, s’il vous plaît ne faites pas attention à cet humain. Il sera en dernière position, non, il sera considéré comme un déchet qui ne peut même pas terminer la course. »

« Ordures, dites-vous… »

Le visage de Neith s’était déformé de surprise et de tristesse.

Mon corps continuait à s’enfoncer pendant ce temps. La boue collante était lourde et mes membres qui s’y enfonçaient ne pouvaient pas du tout bouger.

Je m’enfonçais déjà jusqu’à la poitrine !

Quelque chose, n’y avait-il pas quelque chose, une magie pour s’échapper… !

Neith continuait désespérément à persuader l’étudiant alors que je me débattais désespérément.

« U-Un de nous sera à la dernière place, donc il n’y a pas de problème n’est-ce pas ? »

« Le simple fait qu’un humain de bas étage se batte au même niveau que les diables est impardonnable. Ils n’ont pas de telles qualifications. »

Merde… mon corps était paralysé par l’électricité. Je ne pouvais pas créer de formule magique !

Neith me regardait avec un visage pâle.

« M-Mais, Yuuto-kun… »

« Neith… C’est bon, vas-y… »

« Yuuto-kun !? »

« Le match est toujours… pas encore terminé. »

« Eh… »

« Je n’abandonnerai pas jusqu’au — . »

Mon corps s’était enfoncé jusqu’à ma bouche. Je ne pouvais plus rien dire.

L’expression de Neith avait changé en me voyant comme ça.

Elle avait froncé les sourcils et s’était mordu les lèvres.

C’était l’expression de colère et de mortification de Neith. C’était la première fois que je la voyais comme ça.

« … Yuuto-kun est une gentille personne. »

« Ha ? Qu’est-ce que vous racontez ? Dépêchez-vous et courrez plutôt que de — . »

« Et pourtant, il reçoit ce genre de traitement juste parce qu’il est un humain ! C’est trop ! »

J’avais senti un immense mana gonfler à l’intérieur de Neith.

« Ne-Neith-sama ? »

L’étudiant avait laissé échapper une voix troublée et avait reculé.

« Cette fois, c’est à moi d’aider ! »

Son seul œil visible brillait en bleu.

.

« Coureur le plus rapide !! »

.

L’instant d’après, je l’avais vue avec mes yeux qui étaient à peine au-dessus de la boue.

Un cercle magique énorme et élaboré était en cours de construction.

C’est… qu’est-ce que c’est que ça !?

Ce cercle magique produisait des matériaux les uns après les autres dans l’espace vide.

Le mana était-il matérialisé pour créer ces pièces ?

Des roues, des plaques d’armure et des lances avaient été créées. Elles se déplaçaient comme si elles avaient leur propre volonté et se combinaient les unes aux autres.

C’était une magie unique de matérialisation. Et puis cette forme était —,

« HiiyaAaAAAAH !? »

L’élève n’avait pas pu se relever par peur et était tombé sur les fesses.

« C… c’est… la manifestation qui va tout piétiner, et ne rien laisser derrière elle… »

Et puis l’élève avait rampé sur le sol en faisant des mouvements de reptation pour s’éloigner désespérément.

J’étais moi-même effrayé et tremblant devant l’aspect imposant de la chose qui se matérialisait.

Je n’avais même pas eu besoin de le demander à mon Arcana. Mon instinct avait senti à quel point cette chose était dangereuse.

— C’était un char.

C’était… La magie unique de Neith.

C’était un ancien char à cheval.

Un char qui semblait provenir de la Rome antique ou de l’Égypte.

Cependant, ce n’était pas un cheval qui le tirait. Mais de fantastiques sphinx qui portaient un masque.

Deux sphinx, blanc et noir, tiraient le magnifique char d’or. Il était doté d’une épaisse armure et équipé de lances et d’arcs. C’était un char pour la bataille.

Et puis, celle qui tenait les rênes des sphinx était bien sûr, Neith Carnac.

— Le candidat roi-démon du Chariot.

« Ah ! »

Les sphinx avaient commencé à courir quand elle avait fouetté les rênes. Le char que Neith conduisait arrivait.

Pas bon ! Neith serait aussi touchée par l’électricité et la magie de la boue !

Cependant, je ne pouvais rien dire avec la boue qui recouvrait mon corps jusqu’à ma bouche.

« Déchirez-la ! »

Avec un seul cri de Neith, le char avait foncé sur le filet. Le filet qui émettait de la magie électrique avait été déchiré et arraché du sol comme si de rien n’était.

« Qu… »

Le char était passé et était revenu après avoir fait demi-tour. Et puis —,

« Yuuto-kun !!! »

Neith s’était penchée hors du chariot et avait tendu la main.

Merde… ma main, bouge !

« “Maximisation” !! »

J’avais sorti mon bras droit de la boue avec tout ce que j’avais.

Neith avait attrapé mon poignet au moment où il était sorti.

« Uoh !? »

L’instant d’après, mon corps avait été tiré de la boue avec une accélération absurde. Et puis Neith avait remonté mon corps d’une seule main.

« Ne-Neith… »

« Accroche-toi ! Nous allons voler, alors ne te laisse pas déstabiliser ! »

« D’accord… j’ai compris ! »

Je m’étais empressé de saisir la plaque à l’avant. Le char avait alors accéléré et avait dépassé le coin en un clin d’œil. Cependant, il y avait de nombreux obstacles devant nous. Un trou profondément creusé, un haut mur, une clôture solide, etc. Ils nous attendaient tous.

Cependant —,

« Dispersez-les ! »

Après l’ordre de Neith, le char avait fauché tous ces obstacles sans ralentir du tout.

« Incroyable… »

Quel pouvoir de pénétration !

Les dos des étudiants qui avaient couru en avant étaient apparus.

Un léger sourire s’était formé sur les lèvres de Neith.

« Peu importe qui ils sont… Je ne laisserai personne courir devant moi ! »

« … »

D’une certaine manière, c’est comme si sa personnalité avait changé.

Quand Neith avait fouetté les rênes, cela avait fait un bruit sec sur le dos des sphinx.

« Uoah !? »

Le char avait accéléré avec cet ordre et avait pulvérisé les obstacles tout en renversant les autres élèves.

« … C’est ça !? »

Une grande quantité de monstres étaient à l’affût vers notre destination.

Le groupe de tête se battait, mais cela semblait difficile de passer à travers et ils avaient été contraints de s’arrêter là.

J’avais trouvé étrange qu’aucun des élèves à l’avant n’ait encore atteint le but, même si nous avions beaucoup de retard sur eux… alors voilà pourquoi.

« Neith ! C’est mauvais ! »

Cependant, Neith avait souri.

« Il n’y a personne qui puisse arrêter ce chariot ! »

 

 

Elle avait encore plus fouetté les sphinx.

« Attends… !? »

Le char avait accéléré et s’était écrasé sur l’armée de monstres.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !! »

« UWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »

Le char avait coupé à travers l’essaim de monstres.

Les monstres avaient été envoyés en l’air.

Ils avaient été repoussés et piétinés. Le char avait foncé en ligne droite sans même une once de pitié et d’hésitation.

Et puis,

Neith avait atteint l’arrivée en premier. Des applaudissements et des cris de joie avaient jailli des tribunes.

J’avais également adressé mes félicitations au vainqueur qui avait remporté cette course de manière majestueuse.

« Neith, félicitations ! Bien que j’ai été un peu choqué par ton côté différent. »

« Eh… ha ! Qu-Qu’est-ce que j’ai fait !? »

Il semble qu’elle soit revenue à la raison. Son expression semblait troublée tandis qu’elle regardait autour d’elle, paniquée.

« Neith-samaaaa ! Vous êtes merveilleuse !!! »

« Fantasssstique ! C’était cool ! »

Les voix qui louaient le vainqueur pleuvaient de toutes parts.

Neith était devenue rouge vif. Elle se couvrit le visage de ses deux mains comme pour se cacher.

« Je voulais juste… aider Yuuto-kun… Inconsciemment, j’ai… »

« Oui. J’ai été sauvé grâce à toi. En plus, c’était un bon match. Merci. »

« Yuuto-kun… »

Neith avait souri avec des yeux pleins de larmes. On aurait dit que l’ombre de son inquiétude s’était légèrement amincie.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire