Maou Gakuen no Hangyakusha – Tome 1 – Chapitre 6 – Partie 2

***

Chapitre 6 : Première situation mortelle

Partie 2

« Où Lizel-senpai est-elle allée...! »

J’étais devenu méfiant parce que Lizel-senpai ne revenait pas, peu importe le temps qui passait. J’avais donc rappelé Miyabi et Reina. Nous avions ensuite fouillé le centre commercial et les environs. La Maison Himekami avait également utilisé leurs démons subordonnés pour fouiller, mais aucun indice sur l’endroit où se trouvait Lizel-senpai n’avait été trouvé.

À l’aube, nous avions ensuite fait une sieste dans le palais et nous avions accueilli le lundi matin en nous accrochant à une seule lueur d’espoir.

« Comme prévu… Lizel-senpai, elle ne vient pas, » murmura Miyabi, apathique.

Nous attendions devant la salle de classe de Lizel-senpai, mais le couloir devenait vide et le carillon qui signalait le début de la classe avait retenti sans cœur.

Nous n’avions plus aucune chance de savoir où la rechercher.

« Après ça… qu’est-ce qu’on fait ? » demanda Miyabi.

Miyabi et Reina me regardèrent d’un regard suppliant.

Mais, je me posais aussi la même question. Mais je n’avais pas la réponse.

« Re-Reina, Reina est inquiète… à propos de Senpai, desu… desu, » déclara Reina.

Je posai ma main sur la petite tête de Reina et la caressai doucement pour consoler Reina qui commençait à pleurer.

« Tout se passera bien. C’est de Lizel-senpai qu’on parle. Elle reviendra sûrement bientôt comme si de rien n’était, » déclarai-je.

« ─ C’est juste un vœu pieux, ouais. »

Un étudiant marchait dans le couloir vide.

« Geld…, » déclarai-je.

Geld était apparu devant nous encore enveloppé de bandages et de pansements.

« Himekami Lizel ne reviendra pas si tu ne fais rien pour ça, » annonça Geld.

J’avais pris le col de Geld par réflexe et je l’avais écrasé contre le mur.

« Qu’est-ce que tu dis !? » demandai-je.

Geld fit une expression douloureuse et répondit d’une voix rauque. « C’est Aspite… il a kidnappé Himekami Lizel. »

« … Tsu !? »

J’avais laissé partir Geld.

« Aspite… ce type, » déclarai-je.

Geld toussa et se frotta le cou avec sa main.

« Toux… écoute-moi bien. Aspite veut faire de Himekami Lizel sa carte. Il va le faire en te tuant, » déclara Geld.

« Donc, son but, c’est moi…, » répondis-je.

« Ouais. En ce moment, il se prépare à te mener dans un piège, » déclara Geld.

Quoi ?

Geld n’avait pas prêté attention à notre regard empli de doute à son égard et avait continué à parler. « Demain, tu devrais recevoir une invitation. L’essentiel sera un appel pour que tu te présentes au stade de l’académie où il te tuera juste devant Himekami Lizel. Il veut briser le cœur d’Himekami Lizel et la faire se soumettre en agissant ainsi. »

« … Peux-tu vraiment nous le dire ? » demandai-je.

Geld avait fait un sourire autodéprécié. « Ce n’est pas tout ce que je te dis, prends aussi cette information à propos de la cachette d’Aspite. »

Geld avait dit ça en sortant un mémo de sa poche et me l’avait tendu vers moi.

« Himekami Lizel est enfermée ici, » annonça Geld.

« … Geld, est-ce bon ? Si tu fais cela, tu vas ─, » commençai-je.

« On ne peut rien y faire. Parce que… tu sais —, » il avait détourné son visage un peu gêné par ce qu’il allait dire. « On est… amis, non ? »

« Geld… toi, » déclarai-je.

Miyabi haussa la voix avec surprise. « U-Un tsundere !? »

Reina regardait aussi alternativement Geld et moi avec des yeux pétillants. « I-Incroyable ! Est-ce ce qu’ils appelaient l’amitié des hommes ? »

Le visage de Geld était devenu rouge vif et il avait crié.

« Taisez-vous ! Aah, merde ! Prends ce putain de truc ! » déclara Geld.

Geld avait poussé le papier vers moi. Je l’avais pris et.

« Je te suis redevable, Geld, » déclarai-je.

« Oublie ça ! Réfléchis à un moyen de te faufiler. L’endroit sera avec le moins de personnes à minuit jusqu’à l’aube. Fais gaffe à toi, » déclara Geld.

Geld avait été étonnamment prévenant, même avec les petits détails. C’était bizarre pour une raison ou une autre.

« Ce n’est pas le moment de sourire comme un idiot. Est-ce que tu comprends ? Aspite est un monstre, » déclara Geld.

« … Un monstre, hein, » répétais-je.

« Ouais. Son mana n’est pas non plus une blague, la précision de ses formules magiques est aussi absurdement élevée. Ces simples choses font déjà de lui un monstre, et pourtant il possède une magie unique monstrueuse… la Révision du Monde est tout simplement insensée, » expliqua Geld.

La Révision du Monde?

« Cette magie, quel genre est-ce ? » demandai-je.

« C’est une sorte de barrière magique… du moins, c’est ce qu’on dirait, » répondit Geld.

« … C’est vague, ça. En parlant de barrière, est-ce quelque chose comme la capacité de Haida ? » demandai-je.

« Ce n’est pas du tout ça ! Cependant, je ne sais pas très bien ce que fait Aspite… mais Aspite est invincible à l’intérieur de cette barrière. Là-bas, c’est un Roi-Démon, ou peut-être même un dieu, » répondit Geld.

Un Roi-Démon, ou même un dieu ?

« … C’est tout ce que je peux faire. Je te souhaite bonne chance. Sinon… je serais celui qui sera tué juste après toi, » déclara Geld.

Geld avait laissé ces remarques en guise de mots d’adieu. J’avais observé son dos et…

« Ouais. Nous sauverons Lizel-senpai sans faute. Et je ne te laisserai pas te faire tuer, » déclarai-je.

J’avais jeté ces mots vers lui. En réponse, Geld leva le poing et fit un pouce vers le haut sans faire demi-tour.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire