Magika No Kenshi To Shoukan Maou – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 2

Bannière de Magika No Kenshi To Shoukan Maou ***

Chapitre 3 : Mio Amasaki

Partie 2

Le lendemain matin. En raison de ses habitudes prises depuis longtemps, Kazuki s’était déjà réveillé avant même que le soleil ne se lève.

Même si c’était ainsi, en vue des circonstances actuelles, il n’y avait déjà plus vraiment besoin de se réveiller si tôt afin de s’entraîner à frapper avec son épée... En parlant de ça, Kaguya avait dit que les étudiants de première année seraient responsables des tâches ménagères dans le Manoir.

Alors s’il travaillait durement dès ce matin, cela pourrait très certainement surprendre ses aînées.

Au moment où Kazuki avait changé de vêtements dans la pièce sombre, Leme s’était également brusquement levée.

« Notre Roi ! N’as-tu pas immédiatement pensé à gagner des niveaux de positivité avec ces filles ? » s’exclama-t-elle.

« ... Quand vous dites ça ainsi, ça me rend un peu mal à l’aise, » répondit-il.

Mais en vérité, si ses aînées étaient heureuses, alors il serait pleinement satisfait. C’était seulement ça qui l’importait.

À l’intérieur du salon, des emballages et des restes de collations consommés lors de la fête d’hier soir avaient été jetés un peu partout.

Kazuki avait rapidement tout nettoyé avant d’aller commencer à préparer le petit déjeuner.

« ... Comme c’est une occasion rare, faisons aussi des bentos pour tout le monde, » après avoir préparé le petit déjeuner, Kazuki avait profité de son centre d’intérêt pour continuer à faire des bentos. En plus, il y avait encore beaucoup de temps qui lui restait avant le début de l’école et le frigo était rempli avec beaucoup d’ingrédients de qualité.

« Au contraire, il semblerait que je sois devenu une femme de ménage, » déclara-t-il sur un ton de plaisanterie.

« ... Que dis-tu, Notre Roi ? Attends, tes yeux semblent être morts ! » S’exclama Leme qui se tenait derrière lui.

« Quand je suis capable de rendre les autres heureux, ceci me permet de sentir que je suis bien vivant... » répondit-il.

Juste au moment où il coupait les ingrédients à vive allure, il entendit les pas de quelqu’un descendant les escaliers.

« ... Bien que je pensais que s’il y était nécessaire de tout nettoyer, alors je pourrais le faire... mais il semblerait que quelqu’un l’ait déjà fait avant moi, » déclara une voix féminine.

Après avoir à nouveau émis un certain nombre de bruits de pas, Koyuki arriva devant lui, portant toujours ses sous-vêtements et sa chemise blanche.

« Bonjour, Hiakari-san, » dis Kazuki après avoir vu Koyuki rentrer dans la cuisine. « Parce qu’il y a un étudiant-mâle ici, s’il vous plaît, ne portez plus ce genre de tenue. Et s’il vous plaît, changez-vous pour vous mettre dans une tenue de femme de chambre et venez faire le petit déjeuner avec moi. »

« ... Je ne peux en aucun cas cuisiner. Parce que je suis une humaine qui ne sait rien faire d’autre que la Magie, » répliqua-t-elle.

« Même si vous viviez ici dans le passé, se pourrait-il que vous ne vous soyez jamais occupé des tâches ménagères ? » demanda-t-il.

« ... Une seule fois..., j’ai essayé de cuisiner, » répondit-elle. « Mais quand elles ont mangé mon repas, les bouches des étudiantes de 3e année ont émis des lumières bleues... »

« Une nourriture qui fait instinctivement activer la Défense Magique !? » s’écria-t-il. « Le corps pourrait avoir jugé qu’il y avait des substances toxiques à l’intérieur !? »

« Je pensais que je pourrais faire quelques tâches ménagères, telles que du nettoyage, alors je suis venue ici... » Peut-être que c’était dû à un effet psychologique, car ses épaules s’affaissèrent alors qu’elle disait ça.

Puis, avec une vitesse qui n’avait pas donné le temps à Kazuki de l’arrêter, elle avait quitté la cuisine.

Celle qui était ensuite apparue dans la cuisine était Mio, qui était censée avoir avec lui, le plus haut niveau de positivité.

« Bonjour, Amasaki ! Vous devriez également travailler dur au niveau des tâches ménagères, » dit-il.

Mio avait alors ignoré la salutation de Kazuki, et avança jusqu’à ce qu’elle soit à côté de Kazuki avant de regarder ce qu’il avait dans ses mains.

« ... C’est du karaage [1]. C’est bien du karaage ! » s’exclama-t-elle.

« Tout à fait, » répondit-il. « Avant, quand je vivais encore à l’orphelinat, il s’agissait du plat que j’arrivais le mieux à réaliser. Je l’ai appris du chef cuisiner de l’établissement. »

La réaction de Mio fut seulement qu’elle fixa les mains de Kazuki, qui était en train de cuisiner, avec des yeux pétillants.

Un cœur rouge se mit alors à flotter depuis la poitrine de Mio et il fut rapidement absorbé dans l’anneau se trouvant sur la main gauche de Kazuki.

Il s’agissait sûrement du pouvoir de la Robe Magique que Leme avait mentionnée auparavant !?

Mais, pourquoi justement à ce moment-là !? Aime-t-elle à ce point le karaage ?

« Hé ! Ce serait très ennuyeux si vous ne faisiez que regarder. Alors, venez ici et faisons-le ensemble, » déclara-t-il.

« Pourquoi dois-je faire les tâches ménagères ? » demanda Mio.

« Parce qu’ici, les étudiants de la classe inférieure doivent faire les tâches ménagères, n’est-ce pas ? » répondit-il en posant lui-même une question. « N’êtes-vous pas aussi une étudiante de première année ? »

« Exact, » répondit Mio. « Nous sommes tous deux des premières années. Cependant, tout comme il existe une relation hiérarchique, comme entre les étudiants de troisième et de première année, il existe également une relation hiérarchique entre le rang A et le Rang E de la première année. »

Mio, qui regardait toujours les mains de Kazuki, leva finalement les yeux et regarda directement Kazuki.

« Si moi, je suis une personne qui ne ferait que des petits boulots pour les étudiantes de troisième année... Alors, vous qui n’êtes qu’un Rang E êtes simplement mon esclave ! » déclara-t-elle.

« Vraiment !? En effet... l’académie fonctionne selon un système basé sur le mérite, » répondit-il.

Ainsi, les tâches ménagères vont-elles uniquement être faites par une seule personne ?

... Bien que cela le rendait un peu enthousiaste de le faire, mais selon lui, ce serait encore plus amusant si tout le monde le faisait ensemble.

« ... Vous devriez vous sentir reconnaissant d’avoir été autorisé à cuisiner mes repas, » rajouta-t-elle en retournant à l’observation des mains de Kazuki.

***

Le menu du petit déjeuner était composé de poisson grillé, d’épinards en tant que salade froide, de riz blanc et pour finir, d’une soupe miso. Il s’agissait d’un petit déjeuner japonais extrêmement commun.

« Délicieux ! » s’exclama Kaguya. « C’est vraiment savoureux, petit frère !! La fraîcheur de ce poisson grillé... Se pourrait-il qu’il ait été récemment pécher ? Peut-être en provenance directe de l’étang se trouvant dans le jardin ? »

« ... Nullement. J’ai uniquement grillé le filet de poisson directement dans le frigo, » expliqua Kazuki.

« Fantastique... Même s’il s’agit d’un garçon, il est cependant capable de cuisiner si bien... Hayashizaki-kun n’est pas un garçon grossier, » s’exclama Hikaru. « S’il est bien un garçon comme ça, alors je n’aurai peut-être pas peur de lui. »

Les deux étudiantes seniors avaient toutes deux eu une expression profondément émue clairement visible sur leur visage, et elles étaient extrêmement heureuses.

Des images de cœurs rouges avaient alors émergé des corps de ces deux filles et avaient été absorbées dans l’anneau de Kazuki. Lorsque Kazuki se rendit compte de la présence de l’augmentation du niveau de positivités avec ces deux filles, un graphique était alors apparu dans ses yeux.

« Fufufu, de cette façon, tu as capturé l’estomac de ces deux filles ! » Leme, qui était assise à côté de lui à la table, avait souri sans prononcer la moindre parole. Avec une voix seulement audible pour Kazuki, elle l’avait taquiné.

Dans tous les cas, il ne pouvait pas se calmer devant ça. Et cela même si au départ, il n’avait pas eu ce but en tête en effectuant les tâches ménagères.

***

À partir de ce jour, les leçons de la Division Magie avaient rapidement commencé.

Dans la Division Magie, il y avait des cours séparés tels que la Mythologie, la Théorie sur la Tactique et la Pratique de la Magie.

La mythologie était exactement comme son nom l’indique. Il s’agissait d’un cours pour apprendre tout ce qui a un rapport avec les mythes.

Pour ce cours, un érudit un peu grassouillet était venu pour enseigner aux étudiants.

Voici un extrait du cours de ce professeur.

« ... Le roi d’Israël Salomon était aimé des Dieux. Il a convoqué 72 démons qui lui ont accordé le Livre Magique de la Petite Clef de Salomon. Ceci a amené le Royaume d’Israël vers son âge d’or.

Et tout comme dans ce mythe, les 72 Piliers de Salomon qui sont apparus dans les temps modernes sont devenus les partisans des humains.

Les 72 Piliers de Salomon étaient autrefois appelés des démons. Mais comme ils sont apparus dans le Japon moderne, la magie et les croyances religieuses devraient être considérées séparément. Ainsi, ils alliaient les Dieux et les Démons en un tout, ce qui fit qu’ils furent nommés Diva [2].

Par exemple, Baal [3]. Dans les temps anciens, il était le Dieu le plus élevé qui était vénéré par les Phéniciens. Cependant, dans la doctrine chrétienne, il était connu sous le nom de Baal-Zebub, ou encore Beelzebub et était considéré comme un démon. Cependant. En tant que des Utilisateurs de Magies qui cherche simplement le pouvoir, vous ne devriez pas vous accommoder avec ce genre de préjugés basé sur la religion. Que ce soit un Dieu ou un Démon, il n’y a finalement pratiquement aucune différence.

Les Divas. Bien que leurs noms soient dérivés de démon, elles ne signifient pas qu’elles sont maléfiques. Ce terme a simplement le sens de quelque chose qui dépasse la sagesse humaine... »

***

La Théorie sur la Tactique était liée à la tactique utilisée par les Chevaliers. Le cours était donné par des enseignantes qui avaient déjà pris leur retraite, mais qui étaient à l’origine des Utilisateurs de Magies de Stigma. Parce que Pouvoir Magique diminuerait graduellement à partir du pic dans les années vingt, elles se retiraient tôt.

Voici un extrait d’une des leçons.

« ... La soi-disant tactique de base des Chevaliers est la Formation “Le Ciel et la Terre”. Celle-ci est formée par le fait que les Épéistes (Attaquants d’Avant-Garde) commencent le combat au corps à corps tandis que les Mages Invocateurs (Arrière-Garde de Finition), qui seront protégés par les Épéistes pendant toute la durée du combat chantent leur Magie d’Invocation.

La force d’une Épée Magique ne vaut pas la peine d’être mentionnée par rapport à la puissance de la Magie d’Invocation. Même si nous additionnions tout le Pouvoir Magique de tous ces gars qui sont dans l’école. Alors, peu importe combien de fois ils frapperaient l’un de nous, nous pourrions quand même toujours y résister juste en utilisant la Défense Magique.

Cependant, si vous êtes continuellement attaqué par des épées, cela nuira à votre concentration et le Chant de votre Magie d’Invocation sera interrompu. Ainsi, les épéistes, qui sont affectés en première ligne, deviennent extrêmement importants.

Ce qui décide habituellement du destin du champ de bataille est uniquement la Magie d’Invocation de haut niveau qui est activé après un long chant. Ainsi, les épéistes agiront en tant que boucliers et se sacrifieront dans cette formation qu’est Le Ciel et la Terre.

Il s’agit d’une tactique qui sacrifie l’épéiste au cours de cette bataille, afin de protéger le peuple élu... »

***

La Pratique de la Magie était un cours sur l’utilisation réelle de Magie qui était effectué sur le terrain de sport.

Cela dit, dans l’ensemble des premières années, seules Mio et Hikaru avaient réussi à conclure un contrat correctement.

Ces deux-là avaient donc commencé à utiliser la Magie de Niveau 1 et avaient augmenté la précision de leur Chant d’Invocation afin de s’entraîner pour une utilisation d’une Magie d’Invocation de Niveau Supérieur.

En plus de ces deux étudiantes, les autres suivaient une formation pour qu’elles puissent former un contrat avec les Divas.

Des séances pour le Contrat Rituel afin de former un contrat avec la conscience d’une Diva étaient régulièrement organisées après les cours par le Conseil des Étudiants de la Division Magie.

Pour qu’elles puissent réussir la prochaine fois, les étudiantes continuaient à s’entraîner et à perfectionner leur Magie de Renforcement de la Perception et s’entraînaient à plonger dans les profondeurs du Monde Spirituel.

Cependant, Kazuki était placé dans une position très délicate. Bien qu’il ait réussi a réalisé le contrat, il n’avait cependant aucune Magie d’Invocation qu’il pourrait utiliser.

Ainsi, que ce soit le groupe qui avait réussi ou le groupe qui avait échoué, pour sa part, il n’avait pu être placé dans aucun de ces groupes.

« Tou~~~rne, tourne, tourne, tou~~rne, tourne, tourne, tourne tout autour de moi~ »

Kazuki était accroupi devant un seau et murmura ça pendant qu’il faisait remuer l’eau qui se trouvait à l’intérieur.

Il s’agissait d’une formation de Magie de Base conçue selon les capacités de Kazuki que Liz Liza lui avait assignée spécifiquement.

Le Contrôle de Fluide — Les fluides comme les gaz ou les liquides sont plus faciles à manipuler grâce à Magie de Télépathie. « Si vous acquérez l’habitude de contrôler l’eau ou le feu, ce sera certainement utile sur le champ de bataille... » C’était ce que Liz Liza lui avait dit,

« ... HAHAHA ! Il joue vraiment avec un simple seau d’eau ! »

« Sa Diva avec qui il a fait un contrat est vraiment totalement inutile. »

Voici ce qui était dit à Kazuki par ces camarades de classe après qu’elles l’aient regardé avec des visages moqueurs.

C’était le bon sens que la Magie de Base n’aurait pas beaucoup d’utilité au combat. Bien qu’elle soit similaire aux personnes qui ne peuvent pas utiliser la Magie d’Invocation, la formation de Kazuki n’aurait donc aucun développement et donc, aucun avenir.

En tant qu’étudiant masculin de premier plan dans la classe, et aussi en tant que seul Rang E. même s’il avait réussi avec succès à effectuer le rituel de contrat et avait ainsi pu former un contrat, le fait que finalement il n’avait aucune aptitude en magie, faisait qu’il ne pouvait donc que faire ce genre de formation. C’était tout à fait naturel que d’autres le méprisent.

Cependant, peu importe l’entraînement, puisqu’il avait déjà commencé, il devait se concentrer et le faire jusqu’au bout et avec assiduité.

« Qu’est-ce que vous faites là !? Est-ce que le fait de jouer avec un seau est une spécialité en Magie pour un Rang E ? » Mio, qui portait la Robe Magique, était venue jeter un coup d’œil derrière Kazuki et lui parla.

« C’est très difficile ! » répondit-il. « Si vous réduisez un peu la force, l’eau provoquerait des ondulations et après ça, un débordement. Cela ne marchera pas si vous ne maintenez pas votre concentration pendant une longue période. »

« Ce genre de chose est vraiment trop simple, » elle avait déclaré ça sur un ton insatisfait...

Pour elle, qui était une rang A, c’était peut-être trop simple.

« Mais quel genre d’aide cette formation peut-elle vous fournir au cœur d’une bataille ? » demanda-t-elle. « Votre Pouvoir Magique n’est-il pas là pour vous battre et non pas pour faire de la cuisine ? N’est-ce pas mieux si vous utilisiez vos épées qui vous emplissent de tant de fierté pour remuer l’eau au lieu de la Magie ? »

« Il est impossible de traiter ainsi des épées. Elles vont rouiller ! » s’exclama Kazuki.

« Ça devrait être fait par vous-même ! » répliqua Mio. « Et pourquoi traitez vous la Magie ainsi ! Mais oubliez ça, puisque vous avez déjà les épées de Hayashizaki, la Magie d’Invocation ne devrait pas être quelque chose qui vous importe. Alors pourquoi restez-vous dans Division Magie ? »

Dans des circonstances où les autres filles restaient à l’écart, seule Mio venait lui dire ces mots méprisants.

« Je peux déjà utiliser la Magie de Niveau 2. C’était une chose qui s’est produite en un clin d’œil ! » déclara-t-elle fièrement.

... Déjà Niveau 2 ? À ce rythme, atteindrait-elle alors immédiatement le niveau 10 ? pensa-t-il.

La Magie d’Invocation était divisée en 10 étapes. Lorsque vous atteigniez la plus haute difficulté du niveau 10, vous pouvez utiliser l’Invocation Complète qui permet à une Diva de se Matérialiser dans le monde.

En dehors de cela, la Magie d’Invocation, bien qu’elle ait été appelée en tant qu’Invocation, ne faisait jamais matérialiser la Diva dans ce monde. Il ne peut que produire un « Phénomène Magique que la Diva a provoqué » et la laisser l’activer.

Par exemple, si deux étudiants ayant la même Diva sous contrat devaient utiliser la Magie d’Invocation en même temps, tant que ce n’était pas le Niveau 10, il n’y aurait pas de problèmes. La Diva fournirait du pouvoir aux deux individus et leurs magies s’activeraient en même temps sans causer le moindre problème.

Bien que Leme soit une exception, permettre à une Diva de se matérialiser était à la base quelque chose d’extrêmement difficile.

« Hmmmm ! Alors que vous devez encore faire remuer votre seau d’eau, moi, je dois utiliser Phenex et montrer à tous mes talents. Je vais vous laisser voir le grand héros de ce pays, qui vaincrait tous les Utilisateurs Illégaux de Magies qui provoquent la terreur et font des dondokudo-n dans ce monde ! Je vais vous faire savoir ce qu’est une véritable élite ♪. »

« Hoo ! Attendez... élite. Qu’est-ce que le dondokudo-n ? » Demanda-t-il.

« ... En vérité, tu es beaucoup plus faible que moi. Ça fait que tout est un peu plus compliqué. » Mio avait marmonné cette phrase comme dans un murmure.

... Tout à l’heure, qu’est-ce qu’elle essayait de dire... ? Se demanda Kazuki.

« Professeur ! Yamanaka est tombée dans les pommes ! » en entendant un autre étudiant crier ça, Liz Liza s’était précipitée en toute hâte jusqu’à arriver à côté de l’étudiante à terre.

« ... Une Ivresse Magique, Hmmm, » s’exclama Liz Liza. « Elle a dû vouloir se dépêcher afin de réussir le contrat. Alors elle a été imprudente, pfff... Les autres déchets devraient aussi faire très attention. N’abusez pas de votre Magie ! »

L’Ivresse Magique. Si vous deviez forcer l’utilisation de la magie lorsque votre Magie était extrêmement faible, votre esprit serait attiré dans Astrum et s’effondrerait là-bas.

Ce qu’il fallait particulièrement faire attention, c’était lorsqu’on était attaqué quand il ne nous restait que très peu de Pouvoir Magique.

Car, dans le cas contraire, vous alliez activer par simple réflexe et de manière forcée le fait d’utiliser une Magie qui dépassait vos limites, ceci fera que vous alliez puiser dans l’Astrum afin de protéger votre propre corps. Même si votre corps était épargné, vous tomberiez également dans un profond coma.

Naturellement, la possibilité de dépasser ses limites et de ne pas pouvoir se protéger d’une puissante attaque était également possible. C’était connu sous le nom de Frappe Excessive. Ainsi, vous devez toujours être conscient de votre Puissance Magique restante.

Encore une fois, Kazuki s’était tourné vers le seau. Bien que ce soit une formation que d’autres méprisassent, comme Liz Liza était une enseignante, qui l’avait protégé pendant la réunion du personnel, il devait la faire. Si ce type d’enseignant lui disait que ce ne serait pas fait en vain, alors ceci ne devrait pas être des efforts gaspillés en vain.

... À partir d’aujourd’hui, après le réveil, il devrait non seulement effectuer les tâches du matin, mais il devait également ajouter à ça une formation en Magie de Base.

Notes

  • 1 Karaage : Le karaage (唐揚げ ou 空揚げ ou から揚げ?), ou kara-age, est une technique de cuisine japonaise dans laquelle des ingrédients variés — la plupart du temps de la viande ou du poisson — sont frits dans un bain d’huile.
  • 2 Diva : 神魔 = le nom de Diva est formé en utilisant les caractères de Dieu + Démon.
  1. 3 Baal : Baal est le principal roi de l’enfer. Il est représenté comme un homme ou un taureau et est le 1er démon des 72 Piliers de Salomon.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire