Magika No Kenshi To Shoukan Maou – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 2

Bannière de Magika No Kenshi To Shoukan Maou ***

Chapitre 2 : Le Manoir des Sorcières

Partie 2

Après la fin des présentations, Liz Liza fit amener tous les étudiants à l’extérieur du bâtiment de l’école.

À côté du bâtiment principal de l’école, il y avait un terrain de sport entouré par de la verdure. La signature du contrat rituel avec les 72 Piliers de Salomon était en cours sur le terrain de sport.

À l’heure actuelle au Japon, l’établissement d’un contrat avec une Diva à l’extérieur des 72 Piliers de Salomon n’était en aucun cas accepté. Si un mage devait conclure un contrat avec une autre Diva, il serait immédiatement considéré comme un Utilisateur Illégal de Magies et il serait poursuivi par les Chevaliers.

Il s’agissait d’un crime capital. C’était ainsi, car parmi les Divas, il y en avait beaucoup qui possédaient une certaine malice envers les humains. Tout en donnant du pouvoir afin d’attirer les humains auprès d’elles, elles érodaient l’esprit humain et prenaient possession de leur corps.

Il y a 15 ans, lorsque la Magie apparut dans le monde, un incident s’était produit lorsque des humains qui étaient contrôlés par des Divas détruisirent la ville de Tokyo. Face à ces Utilisateurs Illégaux de Magies, la Magie de Base et les armes modernes ne faisaient pas le poids. À cette époque, ceux qui avaient aidé un Japon qui se trouvait pour la première fois dans une situation désastreuse en raison de la magie, furent les Divas des 72 Piliers du Roi Salomon.

Grâce aux efforts des Chevaliers Originels qui avaient conclu en premier un contrat avec des Divas qui provenaient des 72 Piliers de Salomon, ils purent vaincre tous les Utilisateurs Illégaux de Magies présents là-bas.

C’est à la suite de cet événement que les 72 Piliers du Roi Salomon étaient devenus le seul partenaire auquel on pouvait faire confiance.

Dans leur cœur, les étudiants de première année qui avaient reçu une énigma étaient remplis d’attentes quant à savoir avec quel démon des 72 Piliers du Roi Salomon ils allaient former un contrat après avoir maîtrisé le rituel du contrat.

Il s’agissait du premier sujet de grande importance après la cérémonie d’entrée.

« En fin de compte, avec quel genre de Diva aurais-je un contrat ? » déclara Kazuki. « Après y avoir pensé, mon cœur est aussi excité que lorsque je participe à un tirage au sort. »

Sur la route menant au terrain de sport, Kazuki tenta de parler avec Koyuki. Il semblerait que c’était la seule à ne pas le traiter défavorablement.

« Ceci n’a pas aucune importance de savoir laquelle viendra à moi. Peu importe lequel, cela sera toujours la même chose, » répondit Koyuki.

« Toujours la même chose ? Comment cela peut-il être possible ? » demanda une voix qui avait soudainement fait irruption dans leur conversation en provenance de derrières Kazuki et Koyuki. Il s’agissait bien sûr de Mio. « Parmi les 72 Piliers, il existe quand même différents types de Divas. Il y en a une qui ressemble à un poisson [1] et il y en a aussi une autre qui ressemble à une étoile de mer [2]. N’est-ce pas mieux d’en trouver une qui est beaucoup plus belle que ces deux-là ? »

« L’apparence... il s’agit bien de la chose la plus inutile qu’on puisse trouver dans le monde, » déclara froidement Koyuki. Elle devait avoir eu son humeur détruite quand Mio avait abordé le sujet, car elle accéléra soudainement le pas, s’éloignant ainsi d’eux.

« Quelle personne si froide ! » déclara Mio qui était restée au moment endroit, et qui avait les lèvres pincées.

Koyuki devait probablement détester parler de l’apparence, même si elle-même était sans le moindre doute une personne tellement belle.

« Oublions ça... ! » Continua-t-elle. « Notre camarade de classe de Rang-E, qui est toujours attaché à ses compétences à l’épée, devrait essayer de trouver une Diva appropriée ! Par exemple, une Diva qui ressemblerait à un cafard, une Diva qui ressemblerait à un mille-pattes, ou peut-être, une Diva qui ressemblerait à un champignon, et ainsi de suite... »

Mio jeta un regard méprisant vers Kazuki et commença à se moquer de lui.

Quant à lui, il répondit simplement. « ... Je ne pense pas que dans les 72 Piliers de Salomon, il y ait de telles Divas. »

« En parlant de ça ! Il est tout à fait possible que vous ne puissiez même pas transformer votre énigma en stigma ! » répliqua-t-elle avec médisance. Mio, qui parlait ainsi, semblait afficher une expression de colère enfantine envers Kazuki.

... J’ai l’impression que les méthodes de querelles employées par cette personne ne sont clairement pas dans la moyenne, pensa Kazuki.

« Hé ! Durant ma présentation, ne m’auriez-vous pas fait un petit signe ? » demanda Kazuki.

Après avoir entendu Kazuki qui prenait l’initiative de poser cette question, les yeux de Mio s’écarquillèrent.

« Où nous nous sommes nous rencontrés avant aujourd’hui ? » demanda Kazuki.

« Idiot ! » cria-t-elle.

Après que Kazuki ait posé cette question, il avait immédiatement reçu une réplique cinglante.

Après ça, Mio avait révélé une expression refoulée par la colère et avait commencé à marcher rapidement sans se retourner.

... Est-elle folle ? Comme prévu, je dois déjà l’avoir rencontrée avant aujourd’hui, pensa Kazuki.

Cependant, même quand il repensait au temps de l’école primaire et au collège, il n’avait toujours pas trouvé le moindre souvenir en rapport à son nom de famille, Amasaki.

Et l’orphelinat où il était resté avant ça, au sein de l’organisation qui s’occupait des enfants abandonnés, l’Institue Nanohana, il n’y avait essentiellement que des enfants qui étaient plus petits que lui. Donc elle ne pouvait pas provenir de ce passé-là...

« Car cette attitude n’est pas une attitude envers une personne qu’elle ne connaît pas... » murmura-t-il.

Cependant, même s’il demandait à nouveau, il ne ferait que la rendre furieuse, alors Kazuki se sentait à nouveau troublé.

*

« Chers étudiants de première année, nous nous rencontrons à nouveau ! Je suis Kaguya Otonashi, » déclara Kaguya après que nous fûmes arrivés sur le terrain de sport. Elle nous attendait là-bas. Elle portait une robe semblable à celle de la cérémonie d’entrée.

« Le rituel du contrat sera exécuté avec l’aide de la Présidente du Conseil des Étudiants de la Division Magique. » Après avoir aligné les élèves en fonction de leur ordre de présence, Liz Liza commença à expliquer le rituel. « Écoutez-moi tous. La Magie d’Invocation est divisée en quatre étapes. En premier, l’Accès qui représente la Connexion avec l’Astrum. Puis, l’Ordre qui Invite le Phénomène à venir. Nous avons ensuite le Ciblage qui Nomme les Coordonnées et, pour finir, le Lancement qui est l’Activation de l’Invocation. Il faut se plonger dans les profondeurs du monde psychologique, se diriger vers la destination en passant par la Porte du Cœur et parler avec une Diva. Après avoir maîtrisé le Sort Simplifié des quatre étapes de la Magie d’Invocation, le contrat est formé... En d’autres termes, vous deviendrez officiellement un Utilisateur Magique de Stigma. »

Pour finalement devenir un Utilisateur Magique de Stigma... Après avoir entendu les paroles de Liz Liza, les étudiantes devinrent excitées.

« Cependant, à la place d’être un rituel, il s’agit plutôt d’une épreuve. » Continua Liz Liza. « Bien que ce soit l’obstacle initial, se connecter avec l’Astrum n’est pas chose aisée. Vous devrez laisser votre conscience plonger dans les profondeurs de votre cœur et dans les ténèbres se trouvant à l’intérieur de l’Astrum, vous devez capturer la silhouette et la voix de la Diva. Ceci nécessite une très grande maîtrise de la Magie de Renforcement de la Perception. Par conséquent, le nombre de personnes ayant réussi ce rituel dans la classe 1 est de zéro. »

Afin de rendre attentifs les étudiants qui étaient devenus impulsifs, Liz Liza avait déclaré cela de cette manière.

Kaguya fut la première à afficher un petit sourire amical afin de soulager la tension des étudiants.

« Je serai avec vous en tant qu’instructrice afin de vous guider le long de votre chemin initial vers l’Astrum. Je serais également là afin de prévenir les accidents, » déclara Kaguya, avec douceur. « Bien que l’utilisation de la Magie Télépathique puisse vous guider vers le chemin de l’Astrum, mais à part cela, il n’y a pas grand-chose qui puissent être faits. Cependant, il n’est pas nécessaire de vous forcer à réussir votre premier essai, alors détendez-vous un peu... »

« Nous allons commencer par la première dans la liste de classe, Mio Amasaki ! Venez à l’avant ! » cria Liz Liza.

« D’accord ! » Après avoir répondu avec un ton légèrement nerveux, Mio se dirigea vers l’avant de la file d’attente.

« Tout d’abord, fermez les yeux et permettez à votre conscience et votre inconscient de fusionner en une entité à l’aide de la Transe, » expliqua Kaguya, lui donnant ainsi les instructions.

Après avoir entendu ces mots, Mio ferma les yeux. Puis, à partir de la surface de son corps, une faible lumière bleue commença à apparaître.

Cette soi-disant Transe devait permettre à son esprit d’entrer dans un état de profonde concentration grâce à la Magie de Renforcement de la Perception.

« Maintenant, je vais utiliser la Magie Télépathique afin de me synchroniser avec votre esprit, » expliqua Kaguya. « Bien que l’actuel cheminement de votre esprit puisse vous sembler plus abstrait que ce que vous imaginez, quand deux personnes synchronisent leurs pensées, les fluctuations de mon cœur se transformeront en longueurs d’onde qui vous seront envoyées. Donc, vous devrez également faire correspondre vos fluctuations, permettant ainsi à votre conscience de se déplacer. »

Le corps de Kaguya commença également à produire une lumière bleue. La lumière bleue sembla former un pont avant de couler dans le corps de Mio.

Après ça, les deux filles fermèrent totalement les yeux et ne bougèrent plus. Seule la lumière bleue qui ressemblait à une lumière se trouvant à la surface d’une étendue d’eau pulsait légèrement. Bien que cela ne soit pas apparent de ce côté-ci du monde, les deux consciences humaines étaient parties vers les profondeurs d’un monde alternatif.

... Puis, après que quelques minutes se furent écoulées, les deux personnes ouvrirent en même temps leurs yeux.

Les pupilles de Mio semblaient indiquer qu’elle était toujours dans un rêve et qu’elle était ailleurs. Cependant, elle avait lentement ouvert la bouche comme si elle était une prêtresse qui avait reçu une révélation divine et qui commençait a commencé à tisser un sort.

« Je connais ton nom... Ton nom est Phenex [3]... Un poète et un Magicien ! » prononça Mio.

« Se pourrait-il... qu’elle ait réussi dès sa première tentative !? » s’exclama Liz Liza avec une voix emplie de surprise.

Des cris de joie se répandirent sur le terrain de sport, puis la fille avec les meilleurs résultats... « L’oiseau poète qui utilise des doux mots afin de se jouer de la vérité, obéis à mes ordres et démontre-moi ton pouvoir ! »

Le chant permettant le lancement du sort s’acheva d’une manière vraiment remarquable. En même temps, des lumières de couleur orange qui ressemblaient à des flammes avaient été libérées tout autour d’elle. Entouré de cette lumière, son uniforme scolaire fut décomposé. La Conscience de la Diva s’était répandue dans l’uniforme qui avait été réalisé avec de la soie alchimique, puis avait reconstruit ses particules élémentaires. Ce processus avait habilement habillé le Contracteur avec une apparence Digne d’être appelé Majestueux.

Il s’agissait de la tenue de combat que seules les personnes sélectionnées pouvaient obtenir grâce à une Diva, la Robe Magique.

Derrière Mio, l’ombre d’un grand Oiseau de feu émergea. Enveloppée dans un voile de lumières orange, Mio dévoila... son apparence après avoir été drapée dans sa Robe Magique.

Aux endroits où sa peau était exposée aux regards des autres, un motif cramoisi émergea... un Stigma.

Possédant les mêmes courbes gracieuses qu’aurait une robe appropriée pour un bal, sa posture était quelque chose à la fois mystérieuse et magnifique.

La confusion dans les yeux de Mio disparut lentement, indiquant qu’elle reprenait conscience de la réalité et elle avait cligné plusieurs fois des yeux.

« ... Désormais, je connais ! » s’exclama Mio. « Le sort est maintenant présent dans mon esprit ! Inviter le phénomène, nommer les coordonnées et activer le sort... Je peux immédiatement activer la Magie d’Invocation de Niveau 1 ! »

« C’est bon d’arrêter maintenant ! » s’exclama Liz Liza, effectuant cela afin d’arrêter Mio. « Une personne qui s’est enfoncé dans l’Astrum pendant une longue période ne devrait jamais être imprudente ! »

Après que Liz Liza se fut précipitée à côté de Mio afin de l’empêcher de poursuivre, Mio coupa sa connexion spirituelle qu’elle avait avec l’Astrum.

L’illusion de Phenex se transforma en particules de lumière avant de disparaître totalement. Et sa Robe Magique était également redevenue en son uniforme scolaire.

« C’est un peu comme après avoir longtemps nagé dans la piscine, » expliqua Kaguya. « Même si vous ne pouvez pas le ressentir, vous êtes vraiment très fatiguée. Vous n’avez nul besoin de vous précipiter. Puisque le sort vous a déjà été enseigné, vous êtes désormais directement connectée avec elle. Vous pourrez désormais entrer beaucoup plus facilement dans un état connecté avec votre Diva... Félicitations pour votre contrat réussi ! »

Kaguya avait fait un sourire tout en disant ça, puis elle l’avait applaudi. Les autres étudiants avaient également commencé à applaudir.

Après que Mio ait entendu les sons des applaudissements qui lui avaient été envoyés, elle commença joyeusement à regarder autour d’elle. Une fois que ses yeux rencontrèrent ceux de Kazuki, elle ne put s’empêcher de révéler une expression incroyablement heureuse et tendit la main pour faire un signe de V.

Kazuki, qui applaudissait, ne savait pas comment réagir à ça. Et ainsi, Mio fut soudainement remplie de tristesse et retourna en vitesse dans la file d’attente.

*

« Maintenant, le Numéro 14 dans la liste, Kazuki Hayashizaki, venez à l’avant, » appela Liz Liza.

Et ainsi, le tour de Kazuki arriva finalement. Aucune personne n’avait réussi à former un contrat après que Mio ait réussi.

Après que Kazuki fut sorti de la file d’attente et se fut placé à l’avant, Kaguya laissa échapper un adorable rire avant de dire. « On se revoit à nouveau, petit frère de Kanae ! »

« ... Je suis extrêmement désolée pour ce qui s’est produit ce matin, » continua-t-elle. « Tout à coup, je vous ai fait voir les choses embarrassantes de cette école. »

Kaguya semblait penser que ce qui s’était produit ce matin était de sa propre responsabilité et avait baissé les épaules en raison du chagrin qu’elle ressentait.

« Je ne suis pas d’accord, » répondit Kazuki. « Senpai, je pense quant à moi que la personne qui était la plus correcte sur ces lieux n’était nulle autre que vous. »

« Si vous pensez vraiment ça, alors ça me fait vraiment plaisir, » dit-elle, avant de serrer les poings et d’effectuer un discours empli de passion. « Bien qu’avant cela, j’avais déjà demandé à la Division Magique et à la Division Épée de devenir plus amicales et de s’entendre, personne n’écoutait ce que je leur dirais... En fin de compte, sans même m’en rendre compte au départ, mon taux de soutien a petit à petit énormément diminué. La confiance qu’ils ont en moi, Otonashi, Présidente du Conseil des Étudiants est déjà dans une crise majeure... Mais je crois que si je ne travaille pas plus durement afin de faire que l’Épée et la Magie compensent les insuffisances de l’un et de l’autre, il sera impossible pour eux de déployer leur véritable puissance. »

« ... Je crois que vos pensées sont exactes, » déclara Kazuki.

« Êtes-vous donc d’accord avec mes opinions, petit frère ? » demanda Kaguya. « Allez-vous m’aider, vous qui êtes seul ? »

« Oui, car avant ça, j’étais moi aussi un épéiste ! » répondit-il. « S’il y a quelque chose sur quoi je peux vous aider, alors je le ferais ! »

« Camarade ! » répliqua Kaguya. Ses yeux devinrent humides et elle attrapa fermement les mains de Kazuki, les retenant entre ses propres mains.

« Merci beaucoup, cher camarade ! Bien que le type flemmarde de Kanae-chan soit très mignon, le genre direct du petit frère est aussi très mignon. Heu ! Puis-je toucher à votre tête ? Je touche, je touche, et je trouve que vos cheveux sont vraiment très doux. Charmant, si charmant... petit frère, veux-tu manger des bonbons ? »

« Êtes-vous une Ancienne d’Osaka !? » se plaignit-il après avoir effectué une petite tape de la main sur la tête de Kaguya, qui de son côté, avait sorti des bonbons depuis l’une des poches de sa robe.

« On s’est plaint à moi ! » répliqua Kaguya qui avait tiré la langue d’une manière joyeuse.

« ... Hé, vous deux ! Commencez rapidement le rituel ! » rugit Liz Liza sur les deux compères.

Puis, après ça, Kaguya commença à donner des instructions à Kazuki. « À partir de maintenant, petit frère, lors de cette cérémonie, vous devez permettre à votre conscience et à la mienne de se synchroniser intimement l’un avec l’autre. »

En écoutant ses paroles, il semblerait qu’il y avait une subtile résistance qui persistait. Kazuki suivit également les instructions de Kaguya et ferma les yeux. Ils utilisèrent la magie afin d’unifier leurs esprits avant de plonger dans le monde spirituel...

Ce qui se répandait dans son cœur intérieur était une obscurité vaste et écrasante. Il s’agissait d’un endroit qui dégageait un sentiment qui indiquait qu’une personne s’y perdrait facilement.

Cependant, à la surface de cette obscurité, de légères ondulations se propageaient. Il s’agissait des ondulations qui avaient été déclenchées par la conscience de Kaguya.

« Suivez-moi ! » La voix de Kaguya retentit. Comme s’il dessinait des rides, Kazuki la suivait.

Il se dirigeait sans interruption vers un endroit plus profond dans cette obscurité.

Il s’agissait d’une représentation des profondeurs de la mer. La couleur noire de l’obscurité devint lentement de plus en plus sombre.

Cependant, c’était comme le fond des profondeurs de la mer. Il s’agissait d’un monde que la lumière ne pouvait pas atteindre. Si vous utilisiez dans le lieu la Magie de Renforcement de la Perception, vous comprendrez que le Passé Éloigné et les Sentiments du Passé que vous ne pouviez pas vous rappeler étaient en train de sommeiller ici, tout comme s’il y avait des couches qui s’étaient accumulées avec les années. La soi-disant inconscience était ce genre de monde.

Tout comme la pression de l’eau de la mer profonde était très élevée, à l’intérieur du monde spirituel, la couleur de l’obscurité deviendrait plus sombre alors que vous plongeriez plus loin dans les profondeurs, et votre ego deviendrait par la même occasion plus flou. Si vous mainteniez la Magie de Renforcement de la Perception pendant un temps trop important, vous perdriez même conscience de vous.

La sensation générée par la résistance provoquée par l’obscurité était comme celle qu’on subissait lorsqu’on se précipitait face à du vent.

Finalement, après avoir franchi une certaine ligne... la phase du monde changea d’un coup.

La conscience de Kaguya qui l’avait amené jusque là s’arrêta. Ils avaient traversé la Porte du Cœur et étaient arrivés dans l’Astrum.

Dans cette obscurité où il était encore très facile de perdre connaissance, Kazuki chercha la présence de la Diva.

« ... bon, on a l’impression qu’ici, l’atmosphère est très étrange. » Tout en utilisant la Magie Télépathique afin de se synchroniser avec la conscience de Kazuki, la voix de Kaguya retentit dans l’Astrum.

« ... Kazuki Hayashizaki. » Une voix différente de celle de Kaguya retentit... Il s’agissait d’une voix féminine.

Est-ce la voix d’une Diva... ? se demanda-t-il.

L’obscurité devant lui avait augmenté de viscosité et s’était condensée. Il semblait que cette zone hébergeait quelque chose qui existait en son sein.

Avez-vous la volonté d’être accablé par un pouvoir qui peut changer la face du monde ?

Kazuki n’avait pas pu identifier la chose qui lui parlait. Il n’avait pas le pouvoir de l’identifier.

Cependant, la voix qui était venue à lui était claire. Si tel était le cas, ils devraient pouvoir converser avec et ainsi être capables de conclure un contrat.

Un pouvoir qui peut changer la face du monde... Est-ce que c’était quelque chose qui pouvait être obtenu grâce à un contrat avec cette Diva, était-ce vraiment un pouvoir si énorme ?

Pour dire la vérité, je n’ai aucune idée de la façon dont j’utiliserais un tel pouvoir, pensa Kazuki. Cependant, si j’étais la personne qui avait été Choisie, je me devrais d’y répondre. Peut-être que je ne suis qu’un petit être humain, mais je vais quand même mettre ma vie en jeu et tout donner.

« ... S’il s’agit de résolution, alors je l’ai ! » Après que Kazuki eut répondu comme ça, une lumière puissante s’était mise à flasher devant lui.

... Quand il retrouva sa conscience, Kazuki constata qu’il était déjà revenu sur le terrain de sport.

C’était étrange.

À l’intérieur de son esprit empli de confusion, il devint peu à peu encore plus perplexe.

Le contrat était-il terminé ? Non, car elle ne lui avait révélé aucun sort.

Et jusqu’à la fin, l’aspect de la Diva n’était pas clair. En fin de compte, qu’est-ce qu’était cela ?

Était-il même possible de conclure un contrat dans la situation où il ne savait même pas qui était l’autre ?

À ce moment-là, une lumière blanche s’était soudainement illuminée devant Kazuki.

En même temps, il sentit que sa magie était aspirée par son esprit et entrait dans la lumière se trouvant devant lui.

Quelque chose... Quelque chose en provenance d’un autre monde se matérialisait actuellement devant lui !?

À l’instant suivant, la lumière, qui fit que tout le monde dut fermer les yeux, se déchaîna...

« Une fille !? » Kaguya n’avait pas pu s’empêcher de crier.

La lumière s’était transformée, prenant l’apparence d’une jeune fille.

Une fille nue à la peau brune flottait actuellement devant Kazuki.

Et, il s’agissait d’une Invocation Complète. Cette fille n’était pas une Illusion créée à l’aide de la Magie, mais était un corps avec masse.

La fille qui était apparue flotta doucement dans les airs et regarda Kazuki.

« Par l’intermédiaire d’un baiser, forme un contrat avec Leme, » déclara Leme.

La fille avait attiré la tête de Kazuki avec ses deux mains et l’avait amenée devant elle.

Ignorant un Kazuki confus, *smack*, elle l’embrassa.

 

Une intense chaleur s’était déplacée de sa bouche vers sa main gauche.

Brûlant ! Q-Qu’est-ce qui... a changé !?

L’énigma... est-elle devenue un stigma !?

« Fufu ! Avec ça, le contrat est enfin complété, » annonça Leme.

Après ça, elle se mit à sourire et la chaleur s’arrêta. Kazuki regarda timidement sa main gauche afin de le confirmer. Ce qui était là n’était pas une énigma, mais un Hexagramme en forme d’étoile, un Stigma.

Le contrat... a été complété ? Mais qui est cette personne ? Pourquoi l’invocation a-t-elle été déclenchée ainsi ?

En regardant un développement qui était différent de ce qui se passait avec les Divas normales, le terrain de sport avait soudainement commencé à réagir.

« Hein !?... Hein !? » s’exclama Leme.

Après qu’elle fut descendue sur le sol, elle avait regardé d’un air incrédule son propre corps.

« HAAAA !? QU’EST-CE QUE C’EST ! POURQUOI EST-CE QUE LEME EST-ELLE NUE ? POURQUOI SUIS-JE NUE... !? » cria Leme.

Elle utilisa ses deux mains pour couvrir son corps tout en criant. « Vêtements... ! Vêtements !? »

Passant dans un état subtilement paniqué, Kaguya ôta sa propre robe et la lui tendit. La petite fille lui avait alors exprimé ses remerciements, « Oh, oh, merci ! », et elle l’enfila avec une certaine nervosité.

Kazuki regarda Kaguya avec désinvolture avant d’être soudainement choqué. Après que Kaguya ait enlevé sa robe, ce qui était dessous était une tenue très révélatrice. Bien que tout son corps soit recouvert d’une armure noire, la surface couverte était extrêmement faible. Le contraste avec sa peau blanche rendait tout ça extrêmement stimulant.

« Si vous me regardez comme ça, je vais devenir très gênée... ! » dit Kaguya.

« D-Désolé ! » s’écria Kazuki. « Mon regard c’était juste naturellement... Ceci, est-ce la Robe Magique d’Asmodée ? »

La tenue de couleur noire libérait une faible lumière pourpre. Ceci signifiait que du Pouvoir Magique circulait au sein de la robe.

« Afin de pouvoir traiter immédiatement les problèmes inattendus qui pourraient survenir au cours du rituel du contrat, je ne pouvais pas m’empêcher de revêtir ma Robe Magique ! » expliqua-t-elle. « Mais, la Robe Magique d’Asmodée a été créée avec une conception si irritante... Alors j’ai pensé à utiliser une robe pour la cacher ! »

Une Robe Magique était créée, révélant l’intégralité de la forme du Stigma. Concernant le Stigma d’Asmodée, il y avait beaucoup de petites parties du corps qui devaient être rendues apparentes, et ainsi, le degré d’exposition était extrêmement élevé.

Kazuki avait à nouveau regardé son propre corps. En parlant de ça, il n’avait pas eu de Robe Magique.

« Professeur Liz Liza, que vient-il de se produire... ! » Demanda Kaguya. Il semblerait qu’elle n’avait pas compris la situation et avait tourné la tête vers Liz Liza.

Une diva qui avait obtenu un corps physique pourrait utiliser la plus importante puissante de ses propres mythes sans aucune restriction.

Une Diva légitimement inconnue se matérialisant devant leurs yeux était une situation extrêmement dangereuse.

À l’origine, la matérialisation d’une Diva ne devrait pas être réalisable sans consommer un certain niveau de Puissance Magique...

« ... Vous êtes une Diva différente des 72 Piliers de Salomon. Qui êtes-vous ? » demanda Liz Liza.

Liz Liza avait utilisé un ton complètement différent et avait demandé avec précaution à cette Diva, qui était hors des spécifications attendues.

« Leme est Leme. En dehors de ça... Et bien ! Je ne sais rien. Heu ! Je ne m’en souviens pas ! » s’exclama Leme.

« Une Diva amnésique ? » continua Liz Liza. « Question suivante, quel genre de pouvoir possédez-vous ? Une diva devrait normalement contenir 10 types de Magie Inhérente. »

Le symbole d’une diva était leurs 10 types de Magie Inhérente. Grâce au contrat, cela devenait une Magie d’Invocation.

« À propos de ça, le contrat était en effet complètement... Magie Inhérente ? Les Magies Inhérentes... Il n’y a pas de telle chose, » répondit Leme. « Quel est le pouvoir donc vous me parler ? Dans le corps de Leme... Il n’y a pas de tel pouvoir !? »

« U-Une Diva impuissante ! Comment est-ce possible !? » s’exclama Liz Liza.

« ... Wawaahh. Bien que je ne comprenne rien, je sais que j’ai sommeil. Donc, Leme va dormir. Bonne nuit, » déclara Leme.

Leme s’était alors allongée à cet endroit, puis, quelques secondes plus tard, des ronflements commencèrent. Elle était vraiment trop libérée.

« ... Que se passe-t-il avec cette fille ? C’est tout simplement incroyable... » s’exclama Liz Liza.

« À propos de cela, Professeur Liz Liza... Se pourrait-il qu’un contrat ait été formé avec une Diva en dehors des 72 Piliers de Salomon ? » Kaguya avait révélé une expression terrifiante alors qu’elle demandait ça à Liz Liza.

« ... Nous discuterons de cette question lors de la réunion du personnel, » répondit Liz Liza. « Pour commencer, envoyons là à l’infirmerie. »

En regardant la jeune fille qui avait été envoyée à l’infirmerie, même Kazuki perdit son sang-froid.

« S-S’il vous plaît, attendez une minute... C’est vous qui avez changé ma vie !? » s’écria Kazuki. « Au moins, expliquez-moi pourquoi vous m’avez donné une énigma ! N’êtes-vous trop un peu trop irresponsable ? »

*

« Je connais ton nom... Ton nom est Vepar [4]... La sirène chanteuse qui transmet des pensées glaciales, provoquant des larmes de tristesse au monde entier, » chanta Koyuki.

Libérant une radiance bleu clair, une illusion fantasmagorique d’une sirène était apparue au-dessus de Koyuki, qui chantait le sortilège.

Au même moment, son uniforme était devenu une Robe Magique très près du corps de couleur blanche.

« Avec elle, c’est déjà la 3e personne ! » s’exclama Liz Liza. « Le nombre de personnes qui ont réussi dans cette classe... »

Elle avait laissé échapper une voix extrêmement surprise devant ce spectacle. Mio Amasaki, Kazuki Hayashizaki, et pour finir, Koyuki Hiakari était les trois réussites de la journée.

Cependant, pour Kazuki, pourrait-il quand même être considéré comme faisant partie des réussites ?

Notes

  • 1 En référence à Forneus, le 30e Démon des 72 Piliers de Salomon.
  • 2 En référence à Decarabia, le 69e Démon des 72 Piliers de Salomon.
  • 3 Phenex est un Grand Marquis de l’Enfer et il possède vingt légions de démons sous son commandement. Il est également connu comme le Phœnix et est le 37e Démon des 72 Piliers de Salomon.
  • 4 Vepar est une Grande Duchesse de l’Enfer et dirige vingt-neuf légions de démons. Elle est dépeinte comme une sirène et est le 42e démon des 72 Piliers de Salomon.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire