Ma maison est un point de concentration de magie – Tome 2– Chapitre 35

Bannière de Ma maison est un point de concentration de magie ***

Chapitre 35 : Arrivée de clients

Après avoir fini mon petit-déjeuner, je m’étais retrouvé devant un homme chauve.

Bien qu’il semblait terrifié en étant encerclé par les golems, au moment où j’étais sorti de la maison, il s’était mis à genoux dans une position de dogeza et avait dit :

« J-Je m’excuse du fond de mon cœur... »

Dès que nous nous étions rencontrés, j’avais reçu des excuses les plus sincères possible.

Il tremblait aussi violemment de peur.

Les golems sont-ils si terrifiants ?

De toute façon, je devais lui parler. Je m’étais approché.

« Hey, je voudrais te parler un peu. » (Daichi)

« Haa... Aiiiiii... »

Mais au moment où je l’avais regardé dans les yeux, une pluie de sueur coula de son visage et ses yeux devinrent blancs.

« Oh ! Ne t’endors pas. Ne veux-tu vraiment pas me parler ? » (Daichi)

« Ah... oui ! J-Je suis désolé ! »

Je lui avais donné un petit coup sur les joues, il semblait s’être réveillé.

« Quoi ? Es-tu vraiment si fatigué ? »

« N-non, c’est parce que je n’ai pas une résistance suffisante à la magie... ça me rend incapable de respirer. »

Est-ce le cas ? C’est gênant.

Même si voulais seulement leur parler... je ne pouvais pas.

« U-uummmmm... Alors qui est le plus fort ici ? » (Daichi)

« Hyahha... c’est moi. »

J’avais regardé la troupe et c’était le grand chauve qui avait levé la main.

Je pensais qu’il était celui avec le visage le plus sévère, mais il était le leader, hein ?

Je m’étais accroupi devant lui.

Le gars avait tremblé, mais n’avait pas perdu connaissance. Est-ce la différence de force ?

Eh bien, tant que je pouvais lui parler, ça ne faisait pas de différence.

« Eh bien, premièrement pourquoi ne pas commencer par me dire qui vous êtes ? » (Daichi)

« Hyahha... o-ok. »

Après avoir fait tellement de bruit tôt le matin, ces intrus semblaient épuisés.

Ma session de questions-réponses s’était bien déroulée de manière inattendue.

« Je vois. Vous êtes un groupe d’aventuriers de Cité Fort. Vous avez reçu une demande de la capitale royale de Prusse, et vous êtes venu ici, non ? » (Daichi)

« Hyahha. C-C’est correct. »

« Fumu fumu. Eh bien, pourquoi n’êtes-vous pas retourné chez vous et que vous êtes venu ici ? » (Daichi)

Après avoir entendu cela, le gars avait lutté pendant quelques secondes avant d’ouvrir doucement la bouche.

« I-il y a un certain quartier général qui donne des requêtes aux aventuriers de Cité Fort. Nous avons entendu qu’il y a une grande sœur sexy et un trésor ici, alors on est venu voir ce qu’il y avait. »

« Huh... un trésor ? L’avez-vous trouvé ? » (Daichi)

« N-non. Il y avait des pierres magiques, nous n’avons rien trouvé d’autre. »

Je vois. C’est vrai. Même en me promenant dans cette zone je n’avais pas trouvé quelque chose semblable à un trésor.

« J-je ne pensais pas qu’il y aurait un tel utilisateur de magie vivant sur cet endroit magique... s’il vous plaît pardonnez-nous. »

Je vois. Il semblerait qu’ils ne sachent pas où je vivais.

« Est-ce vraiment la seule raison pour laquelle vous êtes venu ici ? » (Daichi)

« O-oui ! c’est tout ! »

Il semblait peu probable qu’ils aient une raison de me mentir. En d’autres termes, ils ne visaient pas moi ou ma maison ?

Je le comprenais. Cependant,

« Je suis vraiment impressionné que vous ayez mis les pieds dans mon jardin sans permission ! » (Daichi)

« -- Hya, hyahha ! J-je comprends ! Je vais me raser la tête en réflexion de mes erreurs ! »

Non... Tu es déjà chauve.

« S-Si cela ne suffit pas, alors — V-Vous aussi, les gars ! »

« C-compris ! Nous allons nous raser !! »

Sous les ordres de leur chef, les autres avaient sorti leur couteau et des épées et avaient commencé à essayer de se raser la tête.

« Eh bien, se raser la tête n’a pas d’importance pour moi... en fait, ne le faites pas. Ne laissez pas de déchets dans mon jardin ! » (Daichi)

En fait, cela me dérangeait. Si vous voulez réfléchir à vos actions dans cette mesure, alors abandonnez tout simplement.

« Il n’y a pas eu de mal de fait. Il suffit de nettoyer les armures et de partir. » (Daichi)

« V-vraiment... ? Vous allez nous laisser partir ? N’est-il pas habituel de raser la tête des personnes comme exemple de punitions... ? »

Quel genre de barbares feraient ça ?

Eh bien, si ma maison avait été endommagée, je leur donnerais au moins un coup de poing.

« Vous ne viserez pas à nouveau ma maison, non ? Aussi, tant que vous signalez à votre quartier général qu’il n’y a pas de trésor ici, alors vous pouvez partir. » (Daichi)

« Hya Hyahha !! Me-merci beaucoup pour votre bienveillance !! »

Les aventuriers avaient donc nettoyé les déchets de mon jardin puis se étaient enfuis.

 

***

 

Bien que j’aie entendu l’histoire des aventuriers, d’autres questions avaient été soulevées.

« Grande sœur sexy, hein... ? »

Puisqu’ils avaient dit grande sœur ça devait être une femme.

Cependant, y a-t-il quelqu’un de sexy parmi les personnes que je connais ?

Sakura et Hesty étaient mignonnes, mais pas forcément sexy.

Dianeia était belle, mais pas spécialement sexy.

« Alors un inconnu a dit qu’il y avait un trésor dans ma maison ? Je ne peux pas comprendre ce qu’est leur objectif... » (Daichi)

Hmm, eh bien, en vérité, ça n’a pas vraiment d’importance pour le moment, non ?

Il y avait une chance qu’on leur ait donné de fausses informations et qu’on les ai fait faire ça.

De la façon dont ils parlaient et agissaient, ils semblaient être un groupe qui avait agi sans avoir trop réfléchi. En vérité, même si je pensais sérieusement à cela, il n’y aurait pas vraiment de résultats. Je ne savais même qu’il y avait un endroit appelé Cité Fort.

« Eh bien, je devrais probablement demander des informations à Hesty à ce sujet. » (Daichi)

En pensant ça, je m’étais dirigé vers la cabine d’Hesty.

J’avais vu qu’elle se tenait déjà dehors et regardait le ciel.

« Hesty. J’ai quelques choses à te demander, es-tu libre ? » (Daichi)

« Hmm, ça va. » (Hesty)

Quand j’avais demandé à Hesty, elle avait hoché profondément la tête.

Mais après cela, elle avait pointé le ciel.

« Mais avant ça. Nous avons, apparemment un invité. » (Hesty)

« Invité ? » (Daichi)

J’avais regardé ce que montrait Hesty, et j’y avais vu un dragon avec des écailles arc-en-ciel tournant au-dessus de la maison. Ensuite,

« Notre vieille princesse et notre roi. Je voudrais la permission d’atterrir. Est-ce que ça ira ? »

Déclara-t-il d’une voix rauque, avant de voler vers moi.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre vivement la suite

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chap ^^

  4. Merci pour le chapitre

  5. Merci pour le chapitre.

  6. Et ben , monsieur a une définition de sexy très pointu...

Laisser un commentaire