Ma maison est un point de concentration de magie – Chapitre 10.5

Bannière de Ma maison est un point de concentration de magie ***

Chapitre 10.5 : Pays de la Princesse-Sorcière et la Catastrophe Naturelle du Chef de la Nation et du Grand Mage

Tard dans la nuit, Dianeia apporta le dragon noir jusqu’au château. Le capitaine-chevalier vint la saluer.

« Dianeia-sama, qu’est-ce que c’est ? » (capitaine-chevalier)

Seulement, lui et moi travaillions aux affaires gouvernementales jusqu’à cette heure-ci.

Par conséquent, c’était la raison pour laquelle j’avais apporté cette proie si tard dans la nuit.

« Pour le moment... disons que c’était juste un dragon qui a été brûlé par mon sort. Lorsque vous le vendrez, placez l’argent dans le trésor national. » (Dianeia)

« Mon Dieu ! Mais les écailles de ce dragon sont de grande qualité !? On peut s’attendre à ce que des écailles d’une telle qualité puissent repousser la magie. Alors de le voir dans un tel état ! »

Vous pouviez dire la puissance du dragon grâce à ses écailles.

Cependant, à moins d’être habitué à les juger, vous ne seriez pas en mesure de distinguer un dragon d’un autre.

Le capitaine répondait à ces exigences.

« Alors, c’était vraiment un puissant dragon. » (Dianeia)

« Oui, il n’y a pas d’erreur possible ! Pour qu’il soit brûlé au point de noircir — est-il possible que vos compétences se soient à nouveau améliorées ? » (capitaine-chevalier)

Le capitaine avait souri et avait ri.

« Vous avez été bloquée au palier entre Grand-Mage et le Mage Supérieur pendant un certain temps, mais là, vous avez réussi à dépasser ce stade par vous-même. En tant que votre ancien professeur de magie, je suis fou de joie. » (capitaine-chevalier)

Pour les magiciens, il y a des grades comme la première, le second... Ensuite, il y a dix grandes classes. Après Grand-Mage, il y avait Mage Supérieur, puis, il y avait Légendaire ou Mythique, qui était la plus haute classe de magicien.

En d’autres mots, selon ce système de classement, Dianeia était la troisième plus puissante.

« Je suis faible... Capitaine. » (Dianeia)

« Ahh encore cette modestie. Il n’y a même pas dix Grands-Mages dans le pays et vous vous dites encore faible... » (capitaine-chevalier)

« ... Vous avez tort. C’était... j’ai seulement emprunté le Pouvoir Magique de l’homme de la Veine Terrestre, c’est tout. » (Dianeia)

En entendant cela, le chevalier inclina la tête à cause de la confusion.

« Emprunter son pouvoir !? Qu’entendez-vous par là ? » (capitaine-chevalier)

« Haaa... je pensais que vous auriez compris... Il s’agissait de l’ajout. Et de plus, il l’a fait uniquement en me touchant. » (Dianeia)

« ... Vous voulez dire qu’il a effectué l’ajout si facilement... juste en vous touchant !? Êtes-vous sûre qu’il n’y a pas d’erreur ? » (capitaine-chevalier)

Il n’y avait pas d’erreur possible.

Je me rappelais parfaitement de cette sensation même maintenant, c’était bel et bien un ajout.

« Mais ça ne devrait pas être possible sans un rituel ! » (capitaine-chevalier)

« Oui, à l’origine ça devrait être le cas... mais tout ce qu’il a fait était de me toucher pour que cela se produise. » (Dianeia)

L’ajout, cette magie était considérablement difficile à utiliser.

Même un ajout très court était difficile sans préparation appropriée.

« S’il peut le faire alors il se pourrait qu’il soit au niveau d’un Mage Supérieur... » (capitaine-chevalier)

« Oui, mais pour l’instant je ne peux le confirmer totalement, mais il se peut même qu’il soit au niveau d’un Magicien Légendaire. » (Dianeia)

Dans ce pays, il n’y avait qu’un seul Mage Supérieur, mais j’avais l’impression qu’il pouvait faire des choses similaires

C’était au niveau de légendes ou rumeurs, mais il y a une telle histoire. Cependant,

« Ce que tu devrais remarquer dans ce que cet homme a fait, c’est qu’il m’a permis de continuer à vivre. » (Dianeia)

« C’est vrai, n’est-ce pas. L’ajout est une technique comportant après tout des risques... » (capitaine-chevalier)

Si trop de pouvoir était versé dans quelqu’un, il y avait le danger que celui-ci implose.

Mais cela n’avait pas eu lieu.

... Je crains que cela ne soit pas uniquement dû seulement à sa considération.

Bien que je pensais que ce n’était pas que de la chance, car selon moi, c’était probablement un monstre puissant, mais doux.

Je pense qu’il avait dû diminuer son pouvoir jusqu’à sa limite en considération de mon corps.

« Je ne m’attendais pas à ce que sa maîtrise de la magie soit si élevée. Je peux dire qu’il devrait au minimum être de classe Mage Supérieur. » (capitaine-chevalier)

« Ce n’est pas inscrit dans les connaissances de la société de magie... Mais à ce moment-là, j’ai ressenti plus de peur et respect que de surprise. Je ne pouvais plus contrôler mon pouvoir comme je le souhaitais, et je me sentais plus morte que vivante. » (Dianeia)

Pourtant s’il n’avait pas fait cela, je n’aurais probablement pas survécu face à ces dragons.

C’est plus que suffisant que d’avoir survécu.

« Haaa... un tel problème. Non seulement le Roi-Dragon se déplace vers ici, rendant tout cela encore plus dangereux. Mais il y a un tel monstre dans la forêt. » (capitaine-chevalier)

Ahh, il y avait aussi eu un tel rapport.

« Les dragons sont en train de diminuer en nombre. Ce qui pourrait faire venir le Roi-dragon qui était auparavant inactif. » (Dianeia)

« Et pour une raison quelconque, les attaques du peuple des hommes-loups ont aussi diminué... » (capitaine-chevalier)

Avant les hommes-loups attaquaient les marchands et les fermiers se rendant à la capitale. Mais en ce moment, ils restaient tranquillement dans la forêt.

Il y en avait même qui apparemment se mêlaient à la population de la capitale. C’était un changement qui donnait l’impression qu’un nouveau dirigeant avait pris le pouvoir.

« S’il vous plaît, allez de l’avant. Il me semblait qu’un jeune homme-loup venait de devenir le chef... Je me demande s’il est mort? » (Dianeia)

« Qui sait. Je ne... mais je me sens comme si cela était une sorte d’avertissement précédant une grande catastrophe. » (capitaine-chevalier)

« C’est possible. Mais plutôt que de se soucier de ça, il serait préférable de s’inquiéter pour notre pays. » (Dianeia)

Pff, les deux responsables des affaires gouvernementales de la capitale firent un lourd soupir.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre.
    P.S : Mais c'est quoi ce pays de fainéant où il n'y a que deux personne à faire des heures sup !?

Laisser un commentaire