Le Monde dans un Jeu Vidéo Otome est difficile pour la Populace – Tome 2 – Chapitre 7 – Partie 1

♥♥♥

Chapitre 7 : Karma

Partie 1

Est-ce que les gens savent ce que le terme karma signifie ?

J’avais toujours pensé que c’était lié au destin ou au destin.

Toutes mes excuses pour le manque d’information. Mais de toute façon, le mot karma n’a-t-il pas déjà son propre sens ? Il a beaucoup de poids.

« Suis-je incapable d’échapper au karma d’un simple Mob ? » murmurai-je.

Comme pour mettre les choses au clair, Luxon m’avait corrigé d’une manière directe. « Le karma se rapporte à des actions commises dans une vie antérieure, n’est-ce pas ? Cause et effet — il y a des conséquences à ses actions. Je crois que ce que tu viens de dire est étrange. »

Est-ce que cette chose savait ce que ça fait d’être corriger après avoir dit une phrase cool ?

— C’est extrêmement embarrassant.

« Fait comme si je n’avais rien dit, » déclarai-je.

« À tes ordres, » déclara Luxon.

J’étais debout sur le pont.

Sous le ciel froid, il y avait trois dirigeables de la maison du duc qui volaient aux côtés de Partenaire.

En outre, nous étions confrontés à des navires de guerre — une flotte de cuirassés volants de la maison du comte.

En gros, la famille du comte voulait qu’on lui livre les pirates des cieux qu’on avait capturés.

La famille ducale se demandait s’ils n’étaient pas idiots de vouloir que nous leur donnions les pirates des cieux après qu’une maison sous leur tutelle ait demandé à être sauvée d’eux. C’était le genre d’attitude qu’ils avaient.

Le comte était désespéré, car il ne voulait pas que nous trouvions la preuve qu’il avait collaboré avec les pirates des cieux.

Cependant, cela n’était pas possible une fois que la maison du duc était arrivée, alors ils étaient venus à la place pour des discussions.

J’avais remis Olivia à Anjie, et elles étaient allées sur son propre dirigeable.

En voyant Olivia pleurer, Anjie s’était mise en colère et m’avait giflé pendant que j’avais eu droit à son regard noir.

« En laissant cela de côté, es-tu d’accord avec ce que tu as choisi de faire ? » demanda Luxon.

« J’ai confié les négociations à quelqu’un d’autre. Est-ce que j’ai l’air d’être quelqu’un de très doué en négociation ? C’est bien de laisser ça à la maison du duc, » déclarai-je.

J’avais ainsi demandé à la maison du duc d’avoir des négociations avec la maison du comte.

J’avais deviné qu’il y aurait quelques revendications après la fin des négociations.

J’étais riche en ce moment, donc ce n’était pas un problème particulier.

J’avais récupéré les armures, les dirigeables et le trésor des pirates des cieux tout en capturant les pirates des cieux eux-mêmes.

Il n’y avait rien qui pouvait mal tourner.

« Ce n’est pas ça, je parlais de l’exploit que tu as fait. Pourquoi en as-tu donné le mérite à Brad et Greg ? » demanda Luxon.

« Je leur serais reconnaissant de revenir à leurs positions d’origine, » répondis-je. « N’ont-ils pas l’air de personnes qui pourraient protéger Olivia ? Même si ce n’est pas le cas, ce sont quand même des gens fiables en cas d’urgence. »

L’histoire avait déjà beaucoup dévié.

J’avais peur de ce qui arriverait à l’avenir si je ne corrigeais pas au moins un peu la situation. Même si ces deux-là n’étaient pas revenus à leur position initiale, ce serait quand même mieux que ce qu’était leur situation actuelle.

Les deux avaient fait de leur mieux dans cette épreuve. J’avais trouvé que c’était plutôt bien pour moi.

« Tu coupes les liens entre Olivia et toi-même. Tu donnes tout le crédit à ces deux-là, et tu ne laisses que quelques objets pour toi. Les choses sont-elles redevenues ce qu’elles étaient à l’origine ? » demanda Luxon.

Cette chose n’avait-elle pas inclus le trésor et l’armure à l’intérieur du dirigeable dans ses calculs ?

« C’est suffisant. C’est assez pour moi. Je t’ai toi, après tout, » déclarai-je.

En y réfléchissant bien, Luxon était un trésor perdu qu’Olivia aurait pu trouver. Considérant que je lui avais volé un vaisseau spatial de classe triche, mes propres difficultés ne devraient pas être prises en compte.

Quand j’avais dit ça, Luxon n’avait rien dit.

« Anjelica s’est fâchée quand elle a vu qu’Olivia pleurait, » déclara Luxon.

« Une fille riche et choyée peut être difficile à satisfaire. Il semble qu’elle me déteste maintenant, » déclarai-je.

« Vas-tu aussi garder tes distances avec Anjelica ? » demanda Luxon.

« Je dirais que j’ai été trop proche d’elle jusqu’à maintenant, » répondis-je.

Je devais garder une distance raisonnable de tout.

Pendant que j’attendais sur le pont, la flotte de la maison du comte avait changé de direction et avait quitté les lieux.

Il semblait que les discussions étaient terminées.

 

♥♥♥

 

Dans un dirigeable de la maison du duc.

Livia avait été invitée dans une salle préparée pour Anjie.

Là, Livia s’était assise tout en berçant ses bras autour de ses genoux.

Anjie avait été étonnée par ce qu’elle avait entendu.

« C’est aussi en partie de ta faute, mais Léon est juste pathétique, » déclara Anjie.

Anjie était aveugle à ses propres lacunes, mais Livia les contemplait.

« Je suis une personne horrible. J’ai exprimé ma colère sur Léon et maintenant il me déteste, » déclara Livia.

Anjie avait tendu la main pour la réconforter, mais elle fit une pause à mi-chemin et s’arrêta.

Ai-je au moins les qualifications pour critiquer Léon et être amie avec Livia ? demandai Anjie.

Elle avait réfléchi à ce qu’elle avait dit et regretta ce qu’elle avait dit.

En conséquence, elle ne pouvait pas transmettre ses sentiments à Livia.

« Repose-toi un peu pour l’instant. Nous allons bientôt retourner à l’académie, » déclara Anjie.

Anjie ne savait pas quoi faire.

Livia n’était pas une adepte ni une amie qui lui était accordée, mais une amie qu’elle s’était faite par ses propres efforts. Cependant, Livia était une roturière, et elle ne savait pas comment interagir correctement avec elle.

La relation entre les trois s’était rompue.

 

♥♥♥

 

Le palais royal.

La suppression des pirates des cieux ayant été un succès, Greg et Brad étaient retournés dans la capitale royale et avaient été convoqués au palais royal afin de discuter de l’avenir.

Cependant, le représentant du gouvernement qui se trouvait devant eux était complètement désemparé.

Brad avait frappé le bureau.

« Qu’est-ce que vous avez l’intention de faire, aïe, ça me fait mal au bras, » cria Brad.

Son bras récemment traité souffrait de douleurs après avoir frappé le bureau.

Bien que Greg ait été étonné de voir Brad agir de cette façon, il avait regardé fixement le représentant du gouvernement.

« Ce n’est pas nous qui avons réprimé les pirates des cieux. Comme si nous pouvions accepter ce genre de récompense alors que nous n’avons fait qu’assister ! » déclara Greg.

La récompense pour les deux hommes était de les nommer officiellement chevaliers.

En outre, ils avaient reçu une rémunération pour la répression des pirates des cieux du Requin Ailé.

Brad protesta les larmes aux yeux. « Ne nous regardez pas de haut ! C’est Baltfault qui les a vaincus. Voulez-vous dire que vous allez le priver de sa réussite ? »

Le représentant du gouvernement avait été stupéfait.

« Ce serait troublant si vous n’acceptez pas. Le rapport du baron Baltfault dit que c’est lui qui vous a un peu aidé, vous deux. Et aussi, vous n’êtes pas des chevaliers et vous n’avez pas de grade ou de rang. Il serait naturel de se fier davantage au rapport de Baltfault puisqu’il est au-dessus du sixième rang et qu’il est baron. Mais, si quelque chose ne va pas, on pourrait faire une enquête. »

Le fonctionnaire du gouvernement avait bégayé sur certains de ses propos.

C’était déconcertant de voir que les deux hommes n’acceptaient pas leurs récompenses.

Normalement, les gens voudraient à la fois une reconnaissance et une rémunération.

Pourtant, dans une incroyable tournure des événements, les deux avaient refusé cela.

Si Léon était celui qui enlevait les réalisations de quelqu’un, alors le représentant du gouvernement ordonnait fermement la tenue d’une enquête. Cependant, Léon avait dit que c’étaient ces deux-là qui avaient accompli les exploits.

Le fonctionnaire voulait simplement que les deux soient obéissants et acceptent les récompenses.

Greg avait croisé les bras.

Cet idiot fait quelque chose d’étrange, pensa Greg.

Prenant une grande respiration, Greg avait tout raconté aux autorités gouvernementales.

« On n’a fait qu’aider. Celui qui a vaincu le groupe de pirates des cieux était Baltfault. Nous n’avons rien réalisé qui vaudrait la peine d’être reconnu. Tout au plus, nous étions sur le champ de bataille. Nous accepterions des récompenses pour la participation, mais rien de plus. »

Brad hocha la tête.

« Nous n’avons pas vraiment joué un rôle actif. On ne peut pas accepter ce genre de récompense. »

Le fonctionnaire du gouvernement avait poussé un soupir.

« On m’a interdit de vous le dire, mais le baron Baltfault prépare quelque chose avec vos familles. Peut-être qu’il veut que vos déséritages soient reconsidérées, » déclara le fonctionnaire.

Les deux individus avaient été surpris, et avaient vite fait des expressions compliquées.

« Pourquoi ferait-il ça !? » s’écria Greg.

Pendant que Greg se levait en raison de la surprise, Brad avait fait une grimace comme s’il ne comprenait pas.

« C-C’est vrai. Pourquoi aurait-il fait ça pour nous ? » demanda Brad.

Le fonctionnaire du gouvernement avait échangé des regards avec les deux étudiants tout en répondant.

« Je ne comprends pas les sentiments du baron, mais il a envoyé les fonds correspondants au palais royal. C’est quelque chose à propos d’un montant d’argent et de biens correspondant à vos ménages. Pourquoi ne pas simplement se conformer et accepter les récompenses ? »

Après avoir dit qu’ils pourraient lui rendre la pareille à l’avenir, le fonctionnaire avait quitté la salle.

 

♥♥♥

 

La cour du palais royal.

Greg et Brad étaient assis sur un banc.

Ni l’un ni l’autre n’arrivaient à comprendre leurs sentiments.

Greg avait un visage mécontent, et Brad avait baissé sa tête avec un visage légèrement sombre.

Julian était apparu devant les deux dans un tel état.

Il s’était précipité après les avoir repérés.

Il avait un visage un peu épuisé, mais il avait montré un sourire éclatant après avoir vu les deux autres hommes.

« Vous deux, j’ai appris la nouvelle ! » déclara Julian.

Il semblait qu’il avait entendu parler de leurs exploits. Les deux autres avaient fait des expressions complexes.

« Votre Altesse ? »

Tandis que Brad levait la tête, Julian s’excitait et commençait à parler.

« Il semble que vous ayez réussi à supprimer les pirates des cieux ! En plus, vous l’avez fait devant ce Baltfault ! N’est pas ce qui fait que c’est notre victoire ? J’ai même entendu dire que vos familles ont une meilleure opinion de vous deux maintenant que cette affaire a été révélée. Vous êtes peut-être sur le point de redevenir héritiers, » déclara Julian.

Greg parla d’une voix basse vers un Julian content. « Ce n’est pas ça. On ne pouvait pas gagner contre lui. Il a à la fois de la force et de l’esprit. De plus, nous avons perdu en termes d’endurance. »

Brad ne s’y était pas opposé. « Votre Altesse, nous avons pris une décision. »

« Qu’avez-vous décidé ? » demanda Julian.

Brad et Greg s’étaient levés.

« Nous voulons gagner contre Baltfault. Ce n’est pas comme si notre but était sa défaite. Ce que nous voulons, c’est gagner en tant qu’homme, » déclara Brad.

« C’est vrai. On ne peut pas rivaliser avec lui à ce rythme. C’est un chevalier incroyable. Dès le début, nous n’étions pas des individus qui pouvaient être ses adversaires, » déclara Greg.

Les deux, pensant qu’ils ne pouvaient pas simplement continuer à se pendre la tête, avaient bientôt commencé une nouvelle ligne d’action.

Brad avait fait une demande à Julian.

« Votre Altesse, pourrais-tu organiser une rencontre avec la reine ? » demanda Brad.

« Mère ? Je pense que je peux faire en sorte que ça marche, mais à quoi penses-tu ? » demanda Julian.

Greg avait fait un sourire maladroit.

« Nous avons reçu tellement de choses. On ne peut pas être des hommes si on ne rend pas un service, » déclara Greg.

♥♥♥

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

  1. Voilà ils deviennent moins *bip (c.ns).
    Livia c'est ta Waifu Idiot de reincarné.
    Merci du chapitre.

Laisser un commentaire