Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 5 – Acte 3 – Partie 4

***

Acte 3 : Emmène-moi sur la Lune

Partie 4

« Hmm, un monde à l’âge du bronze, appelé Yggdrasil. Hmm…, » Saya murmura cela pour elle-même, alors qu’elle était dans ses pensées, une main sur le menton.

Quant à Ruri, elle dormait, avec un coussin de sol comme oreiller et sa moitié inférieure sous le kotatsu chaud.

Il était un peu plus de midi lorsque Mitsuki arriva à la résidence Takao, mais le ciel bleu à l’extérieur devenait déjà d’un bleu plus foncé.

Fidèle à sa parole, Saya avait écouté toute l’histoire de Mitsuki avec sérieux pendant plusieurs heures — avec enthousiasme, même. Plusieurs fois, elle l’avait arrêtée pour poser des questions ou demander plus de détails.

Pour Mitsuki, c’était suffisant pour l’émouvoir jusqu’aux larmes.

Mitsuki s’était juré que même si elle ne trouvait pas l’indice qu’elle cherchait, elle remercierait correctement cette femme. Pas seulement en mots, mais avec quelque chose de bien pensé qui exprimait bien ses sentiments de gratitude.

« C’est trop détaillé et trop étoffé pour une simple histoire inventée par un collégien, » déclara Saya. « C’est particulièrement vrai pour tous les petits détails de la vie quotidienne des gens de ce monde. »

Juste après avoir juré de sa gratitude dans son cœur, Mitsuki avait soudain eu l’impression d’avoir été jetée d’une falaise. « Je ne l’ai pas inventé ! C’est vrai, alors croyez-moi ! » elle avait eu les larmes aux yeux.

Saya gloussa et haussa les épaules. « Oui, je sais. Je dis que je crois que vous ne l’avez pas inventé. »

« Oh… Merci beaucoup !! » La joie s’était répandue sur le visage de Mitsuki, et elle avait baissé la tête à Saya encore et encore. Sur le plan émotionnel, elle était prête à commencer à l’appeler « Grande Sœur ».

« Mais… Je suis désolée, » continua Saya avec un ton de remords. « Je ne peux toujours pas dire que je sais où et quand votre ami d’enfance a été envoyé. »

« Oh, je vois, » dit Mitsuki, ses épaules tombant. Elle avait l’impression que cette journée n’était qu’une montagne russe constante d’exaltation et de déception.

Saya tapota gentiment son doigt sur le dessus de la table du kotatsu. « Hmm ! Il y a beaucoup de mots qui apparaissent dans la mythologie nordique ancienne, mais dans beaucoup d’endroits, c’est assez “différent” de la mythologie nordique que je connais. »

« Yuu-kun m’a dit la même chose. Il a dit que lorsqu’il a essayé de faire des recherches à ce sujet, ce n’était pas utile du tout comme référence, » déclara Mitsuki.

« C’est vrai, mais il y a quand même certaines choses qui me dépassent, » déclara Saya.

« Vous déranges ? » demanda Mitsuki.

« Oui. Par exemple, votre ami s’appelle Hróðvitnir, ce qui signifie le “loup tristement célèbre”, comme une sorte d’alias, non ? » demanda Saya.

« Euh, oui, c’est vrai. Y a-t-il quelque chose d’important à ce sujet ? » demanda Mitsuki.

« C’est l’un des noms alternatifs pour Fenrir, » déclara Saya.

« … Hein !? » Même Mitsuki avait entendu parler de ce nom. C’était le loup monstrueux dont on avait prédit qu’il allait dévorer un jour le chef des dieux nordiques, Odin. C’était l’un des grands noms les plus connus de la mythologie nordique.

« Et puis, il y a ce chef du Clan de la Foudre, qui a des runes appelées Megingjörð et Mjǫlnir, respectivement la “Ceinture de Force” et “Anéantissement”. Cela évoque absolument le dieu nordique de la bataille, Thor. Votre ami l’a vaincu avec une crue soudaine en utilisant la vieille stratégie chinoise du “sac de sable”, non ? »

« Umm, je pense que c’est ça. Au moins, je me souviens qu’il a dit qu’il avait causé une grosse inondation pour le battre. » Mitsuki se souvient des détails de base de la tactique, mais pas de son nom historique.

« Dans la mythologie nordique, il y a un serpent géant appelé Jormungandr qui combat Thor trois fois. Dans Prose Edda de Snorri Sturluson, il y a un conte sur la façon dont au temps de la fin du monde, Ragnarok, Jormungandr couvrit la terre d’un grand déluge d’eau de mer. »

« Quoi ? » Mitsuki avait eu les yeux écarquillés à la mention d’un autre nom célèbre.

Dans son esprit, il était si difficile de relier son ami d’enfance qu’elle connaissait depuis toujours à des récits de dieux et de monstres aussi mythiques. Ça ne semblait pas réel.

« Ah, ça me fait penser que vous ne m’avez jamais dit son nom complet, n’est-ce pas ? » demanda Saya.

« Oh, je suis désolée ! » Mitsuki réalisa qu’elle ne l’avait pas appelé autrement que « Yuu-kun ».

Avant que la jeune fille agitée ne puisse dire un mot de plus, Saya leva la main pour l’arrêter, et sourit malicieusement. « Attendez un peu. Je vais faire une petite prédiction. Juste une supposition, mais dans l’ordre japonais, le nom de famille d’abord, commence-t-il par une syllabe en “S” et finit-il par une syllabe en “T” ? »

« Hein !? Oui, c’est vrai, c’est “Suoh Yuuto”, mais, comment le savez-vous ? » demanda Mitsuki.

« Ahhhh, oui, c’est juste le genre de nom que ce serait. » Saya acquiesça de la tête en signe de satisfaction.

« Euh… ? » balbutia Mitsuki.

« Oh, c’est juste qu’avec Fenrir, Jormungandr et Ragnarok sur la table, j’ai pensé que c’était peut-être le prochain nom qui devait apparaître, » déclara Saya.

« Euh, qu’est-ce que vous voulez dire ? » Mitsuki avait l’impression d’avoir été complètement laissée pour compte.

« Yuuto-kun est japonais, non ? Donc, à moins qu’il ne soit à moitié japonais comme moi ou quelque chose comme ça, ça veut dire qu’il a les cheveux et les yeux noirs, » déclara Saya.

« Oui…, » Mitsuki inclina la tête, ne sachant pas trop comment tout cela s’imbrique.

Saya avait gloussé. « Donc, selon la mythologie nordique, à la fin des temps de Ragnarok, il y a un certain géant qui se montre, avec un nom qui signifie “le Ténébreux”, ou le “Noir”. »

« Oh ! Quel genre de géant est-ce ? Est-ce l’un des noms les plus célèbres ? » demanda Mitsuki.

« Oui, ça l’est. Je crois qu’il est l’un des plus célèbres. Selon la prophétie, pendant Ragnarok, il arrivera à cheval à la tête des armées de Múspell, franchissant le pont sur les cieux connus sous le nom de Bifröst, envahissant le domaine des dieux, Asgard, et continuant à embraser les Neuf Mondes…, » expliqua Saya.

« Ah… ahhhh ! » Enfin, Mitsuki se souvient aussi du nom du géant. C’était un personnage mythique encore plus grand et plus puissant que Fenrir ou Jormungandr.

Voyant la compréhension dans les yeux de Mitsuki, Saya hocha la tête solennellement, et prononça le nom à haute voix.

« C’est vrai. C’est Surtr. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire