Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 4 – Chapitre 2 – Partie 6

***

Acte 2

Partie 6

« Nous sommes vraiment désolées ! Pardonnez-nous, s’il vous plaît. »

Quand Yuuto s’était réveillé, il était sur un lit à l’intérieur de la villa.

Il avait ouvert les yeux pour voir sept paires d’yeux inquiets qui le regardaient depuis le haut.

Après un moment de joie qu’il ait repris connaissance, les filles s’étaient toutes levées de son lit, s’étaient agenouillées et avaient commencé à s’excuser à profusion.

« Euh..., » Yuuto était encore étourdi et ne savait pas trop comment réagir.

Il secoua la tête, se vida l’esprit et essaya de comprendre la situation.

Il avait dû être transporté ici alors qu’il était inconscient. Il n’y avait pas d’autres hommes qui l’accompagnaient dans ce voyage, donc c’était les filles qui l’avaient fait.

Il portait des vêtements de nuit amples, et il était clair que les filles avaient dû l’habiller pour se retrouver ainsi. Elles auraient donc dû tout voir. C’était incroyablement embarrassant. Rien que d’y penser, son visage avait commencé à être chaud.

« G-Grand Frère !? T-Tu ne devrait pas..., » Félicia commença à se précipiter à ses côtés, mais Yuuto leva la main pour l’arrêter.

« Non, je vais bien, Félicia, » déclara Yuuto.

Pendant qu’il était dans les sources chaudes, la chaleur et la montée du sang vers sa tête s’étaient combinées à sa réaction agitée face aux corps nus des filles, et il n’avait pas été capable de penser clairement. Mais maintenant, il avait retrouvé un bon état d’esprit.

Avant toute chose, il y avait des questions à se poser.

« Alors, pourquoi avez-vous toutes fait ça ? Je suis presque sûr d’avoir dit que je voulais me baigner seule. N’est-ce pas ? » demanda-t-il.

« C’est-à-dire... qu’il y a des animaux sauvages qui s’approchent parfois des sources chaudes, alors j’ai pensé que j’avais besoin d’être là, juste au cas où..., » Sigrun commença à donner exactement la même défense que Kristina avait utilisée plus tôt.

Il est vrai que les carnivores comme les loups n’étaient pas les seuls animaux sauvages à se méfier, même les singes et les cerfs pouvaient être extrêmement dangereux.

Franchement, mon commandant en second a vraiment raté son coup en oubliant de m’avertir de quelque chose d’aussi important, se dit Yuuto en soupirant profondément.

Cela expliquait au moins les actions de son officier militaire. Yuuto avait ensuite tourné son regard vers les autres filles.

« Euh, c’est ce que j’ai dit dans les sources chaudes, mais nous te devons une énorme dette de gratitude, Grand Frère, » déclara Félicia, alors que ses yeux ne quittaient pas le sol. « Nous voulions que tu nous permettes de nous écouter et d’exprimer ce sentiment. Et comme tu rentreras un jour chez toi, nous voulions le faire maintenant, pendant que nous en avions l’occasion. »

Plusieurs autres filles acquiescèrent d’un signe de tête.

Yuuto était faible contre cette argumentation. Il savait que les filles rassemblées dans cette salle avaient un amour et un respect sincères pour lui. Et le sentiment de vouloir faire quelque chose pour les personnes les plus proches dans sa vie était aussi un sentiment qu’il comprenait. Y compris le fait que ces sentiments étaient d’autant plus forts qu’on savait qu’il n’y avait pas beaucoup de temps.

Lorsque sa défunte mère était tombée malade en phase terminale, Yuuto avait été plein de regrets. Il était en colère contre lui-même, se demandant pourquoi je n’ai pas pu être un fils plus dévoué ?

Il avait tant de dettes envers son frère aîné assermenté, mais il n’avait finalement réussi qu’à le rembourser dans la misère, un souvenir qui lui faisait encore mal au cœur.

« ... D’accord, c’est bon. C’est moi aussi ma faute, » Yuuto avait pris une grande respiration, et alors qu’il expirait, il relâcha la tension de son visage.

Jusqu’à présent, il avait toujours refusé que les filles s’occupent personnellement de lui. Bien sûr, la plus grande raison pour cela était son obligation envers Mitsuki, mais une grande partie de cela était aussi les sentiments de gêne et de honte qu’il portait avec leurs racines dans les valeurs et les mœurs du Japon d’aujourd’hui.

Cependant, dans ce monde d’Yggdrasil, avec une culture qui mettait davantage l’accent sur les liens familiaux formés par le calice que sur les liens du sang et exigeait une loyauté et un service total de la part du cœur, l’attitude de Yuuto envers les filles était peut-être vraiment trop distante et réservée.

Son entêtement n’avait fait que les pousser à vouloir le servir encore plus, invitant le genre d’incident qui venait de se produire, là où elles étaient allées trop loin.

« Quand vous êtes à Rome, faites comme les Romains, » disait le proverbe. Il fallait peut-être que tout le monde se défoule un peu de temps en temps.

Dans tous les cas, pour la sécurité de Yuuto.

« D’accord, c’est bon, » déclara-t-il. « Pour le reste de ce voyage, je vous laisserai me servir comme vous le voulez. Mais vous allez porter des vêtements ! Et on ne peut pas non plus être trop collantes ! D’accord !? »

« M-Merci beaucoup !! » Toutes les filles criaient leurs remerciements à l’unisson, leur visage s’illuminait d’une joie rayonnante.

Est-ce vraiment quelque chose dont on peut être heureux comme ça ? Yuuto pensait ça avec ironie, mais il se sentait aussi coupable de les avoir rejetées pendant si longtemps jusqu’à maintenant.

Il avait parlé avec tant d’insistance et pensait à elles comme à sa famille, mais peut-être qu’à un certain niveau, il avait gardé une certaine distance entre lui et elles.

Après cela, les filles s’occupèrent généreusement de tous les besoins de Yuuto (avec modération), et Yuuto passa le reste de ses vacances en tout confort.

Il était parti pour son voyage de retour à Iárnviðr avec son corps reposé et son esprit rafraîchi.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

  1. Elles n'ont pas abusé de son corps alors qu'il était inconscient ? 🎉

Laisser un commentaire