Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 2 – Chapitre 67

☆☆☆

Chapitre 67 : Sur le départ

« Heyy, heyy ! On se bat en duel ! Je veux me baigner rapidement dans le sang ! »

La femelle du clan Dragonewt venait de serrer son poing, avec une expression excitée devant mes yeux. Voilà donc ce que pensait cette Relcend Dragion, hein. À en juger par l’aura qu’elle dégageait, il semblerait qu’elle soit une maniaque du combat différente de Liscia.

Liscia était le genre de personne qui voudrait combattre ceux qui étaient forts, mais elle, il semblerait que son plus grand désir était de voir du sang coulé durant le combat. Je supposais que c’était pour ça qu’on l’appelait le Dragon Sanguinaire dans sa vie antérieure.

« ... Humph. Pour que le précieux arbre Divin, qui était autrefois si beau, soit corrodé à ce point. Le Seigneur Narugami devrait probablement être aussi en deuil. »

Une autre personne, le beau mâle elfe, Elfion Mercure, regardait l’arbre de la divinité qui était devant ces yeux et pleura. Peu importe ce que j’en pensais, c’était probablement une personne importante dans ce pays.

« Fiston ! Quelle était la cause des tremblements de tout à l’heure ? »

Juste au moment où j’étais sur le point de parler aux deux, j’entendis des pas d’individu qui couraient derrière moi. Je m’étais retourné et je vis les silhouettes de la Reine et des autres qui se dirigeaient vers moi. Je supposais que le son que j’avais fait lors de l’appel avait résonné.

Et puis, ils virent des demi-humains inconnus et s’arrêtèrent de bouger. On n’y pouvait rien, hein ? Soudainement, il y avait des demi-humains inconnus dans le pays. En plus de cela, chacun d’entre eux était considérablement puissant, et même parmi eux, il y en avait deux qui avaient une longueur d’avance sur les autres.

Cependant, je ne m’attendais pas à ce que les choses se passent ainsi. Quand la reine avait vu Elfion, elle avait fait une expression surprise et s’était agenouillée. Comme on pouvait s’y attendre, j’avais moi-même été surpris par cette action, et ceux qui m’entouraient avaient été encore plus surpris.

« Vous, vous êtes le roi de la première génération, Elfion Mercure, n’est-ce pas ! Qu’est-ce que vous faites là ? »

Oups, c’était quelqu’un de plus important que je ne le pensais. De la Première génération ? Cela voulait dire qu’il était le fondateur de ce pays demi-humain, non ? Si je ne me trompe pas, selon ce que Mylène m’avait appris, cela fait environ 6000 ans que ce pays existait, bien que son nom et son territoire aient changé plusieurs fois. Mais à ce moment-là

« Yo yo yo yo, vous êtes le Dragon Sanguinaire ! Pourquoi êtes-vous en vie alors que vous auriez dû être tuée par tout le clan il y a 300 ans ? »

« Oh, n’êtes-vous pas Ridler ? Vous avez beaucoup vieilli, hein ! »

Le Patriarche du Clan Dragonewt avait vu la dragonne et cria. Qu’est-ce qu’elle avait pu faire qui peut justifier qu’elle soit tuée par tout le clan, hein ? On dirait qu’elle attaquerait même ses camarades si je ne la liais pas comme ma subordonnée. Après tout, pour une raison quelconque Relcend se préparait à se battre en voyant le Patriarche.

« Maître, il est temps de partir »

« Hmm, tu as raison »

Après avoir tout expliqué à la Reine et aux autres, j’étais allé parler aux deux qui étaient devenus mes nouveaux subordonnés. Tout d’abord, ce qui m’ennuyait le plus, c’était le fait qu’Elfion soit devenu mon subordonné. Puisque j’avais fait en sorte que si les deux parties n’étaient pas d’accord, elles ne deviendraient pas non plus mes subordonnées, cette fois-ci j’étais dérangé par le fait qu’Elfion ait accepté.

Même si on mettait Relcend de côté, parce qu’elle voulait probablement se battre ou quoi que ce soit d’autre, le fait qu’Elfion soit d’accord me dérangeait. J’avais essayé de poser des questions à ce sujet quand ...

« Comme la Reine actuelle, j’ai le don de prophétie. C’est juste que cela devait se réaliser dans un futur assez lointain. Parmi eux, j’avais connu le fait que Dieu changera, et aussi le fait que celui qui tentera de renverser Dieu apparaîtra. Nous étions des êtres qui avons été créés par le Seigneur Narugami. Je veux faire quelque chose contre cette déesse qui l’a fait tomber. »

« Dans ce cas, à propos de moi, tu le savais aussi ? »

« Euh. Aurais-je du ? »

Je vois. Il semblerait qu’il ait un type de prophétie différent de celui de la reine. Cependant, Narugami, hein. Cela devrait être probablement... non, c’était certainement ce dieu masculin qui avait été tué par la déesse dont Darx parlait.

« Hé, hé ! J’ai entendu dire que nous allions nous battre à partir de maintenant ! Partons vite ! »

Après avoir entendu l’histoire d’Elfion, peut-être avait-elle entendu le récit de Liscia. Relcend m’avait pris la main droite tout en la balançant. À quel point voulait-elle se battre ? Pourtant, c’était quand même génial que ses sentiments se portent tellement sur cette chose, non ?

Après avoir confirmé le fait que ces deux-là souhaitaient réellement devenir mes subordonnées, nous avions commencé à partir. En même temps que j’avais ressuscité les demi-humains, j’avais ressuscité environ 10 wyvernes osseuses que j’utiliserais comme moyen de transport.

Eh bien, c’était une bonne chose que de les laisser courir au-dessus du sol, car les esprits morts n’avaient pas d’endurance.

« Eh bien, Reine. Es-tu d’accord pour qu’on y aille ? Ils nous assaillent, n’est-ce pas ? »

« Ee, ee, eeh. Exactement, mais... »

Bien que la Reine semblait être dérangée par l’affaire d’Elfion, on en reparlera plus tard. À l’heure actuelle, il fallait d’abord repousser l’armée de l’Empire qui se dirigeait vers une prairie située au nord de la capitale.

Ce sera probablement l’apogée puisque, cette fois-ci, ils se rassemblaient et ils se dirigeaient sans diviser leurs troupes.

« Lo, on y va. »

« Wafu ! »

Liscia et moi étions sur le dos de Lo, Elfion flottait dans les airs grâce à sa magie, et Relcend s’étirait... cette personne avait l’intention de voler à côté de nous.

Nous avions ainsi voyagé 2 jours en direction du nord. Je me demandais ce qui se passait avec ma pièce maîtresse.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

  1. Merci pour ce chapitre

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire