Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 2 – Chapitre 59

☆☆☆

Chapitre 59 : Intervention en temps de guerre

« ... C’est terrible... Hmph ! »

« ... Ne vomis pas à l’intérieur, Mars. »

En m’approchant lentement du champ de bataille, grâce au fait que je m’étais approché de très près, j’étais capable de différencier les couleurs présentes sur le terrain qui, jusqu’à présent, n’était pour moi que des points noirs qui bougeaient. Et en même temps, je sentis l’odeur du sang qui se répandait. Mars, qui s’était fait avoir par tout cela, faisait actuellement une tête nauséeuse.

Je supposais que c’était inévitable jusqu’à ce qu’il s’y habitue. Je pensais que je devais moi-même m’y être habitué.

Néanmoins, je ne savais pas si je devais dire que cela se passait comme prévu. Les troupes du pays des demi-humains étaient repoussées. Quant à leur nombre, il y avait environ 20 000 soldats de l’Empire pour environ 4 000 soldats pour le pays des demi-humains.

Il y avait beaucoup de Nains comme avant-gardes et d’Elfes comme arrière-gardes pour le pays des demi-humains. J’en avais entendu parler en venant ici et, comme je le pensais, c’était probablement parce que le taux de population des Nains et des Elfes était plus élevé. Après tout, c’était aussi, semblait-il, la raison pour laquelle un elfe servait de souverain au pays des demi-humains.

Cependant, il semblerait que l’Empire avait également pris en considération les contre-mesures à utiliser dans une guerre contre le pays des demi-humains, vu qu’il utilisait des objets magiques qui supprimaient la puissance de la magie. De ce fait, la magie dans laquelle les Elfes étaient bons n’avait pas vraiment d’effet, et quand ils se heurtaient aux Nains qui se vantaient de leur force, ils les poignardaient de loin avec leurs lances. C’était une scène assez désagréable.

« Oh, ils nous ont remarqués »

Les soldats de l’Empire qui avaient remarqué la Wyverne volant dans le ciel avaient jeté de la magie les uns après les autres. Et bien que la Wyverne avait en quelque sorte évité la magie, mais c’était passé assez proche. De plus, elle oscillait terriblement.

... c’était ennuyeux. Elle se balançait inlassablement de gauche à droite. J’avais alors activé environ 4 Érosions Solaires autour de la Wyverne. Ces sorts réagirent à la magie qui venait vers nous et les interceptèrent.

Après ça, de manière satisfaisante, la Wyverne avait aussi commencé à voler de façon stable. La Wyverne dont le vol avait été stabilisé se déplaça vers l’arrière des troupes du pays des demi-humains. Sur le chemin, j’avais jeté par la fenêtre un objet magique que Chrono avait créé au sol. C’était l’objet magique de téléportation que nous avions utilisé lorsque nous avions attaqué précédemment le royaume de Mestoa.

Bien qu’il y avait eu quelques soldats de l’Empire qui avaient été surpris par le rocher qui était soudainement tombé du ciel, ils étaient morts avant de faire entendre leur voix, alors qu’ils avaient été écrasés par les Opus Killer qui s’étaient téléportés.

« ooooOOOOOOOO ! »

Leur nombre était d’environ 200. Les mouvements des soldats de l’Empire voisin s’émoussèrent à cause des monstres grotesques qui apparurent soudain dans leurs rangs. Pendant ce temps, ils avaient été écrasés les uns après les autres par leurs bras gigantesques.

« ... C’est quoi, ça ? »

« Ce sont mes sous-fifres. Donc vous n’avez pas à vous en faire. J’ai fait en sorte qu’ils ne visent que les soldats de l’Empire. »

Il n’y avait pas que les soldats de l’Empire qui avaient été surpris par les Opus Killer qui étaient soudainement apparus, Melda et les autres qui les voyaient pour la première fois avaient également été surpris. Bien qu’elle continuait de s’inquiéter malgré mes paroles, elle faisait avancer la Wyverne.

« Hé, Maître ! Puis-je aussi y aller ? Je peux ? »

Liscia qui était étincelante et excitée me le demanda en me montrant du doigt le champ de bataille. Oui... pourquoi pas ? Ce n’était pas comme si elle devait écouter mes ordres pour chaque chose de toute façon.

« D’accord, alors, on va y aller. Melda, je te laisse Mars. »

« Eeh ? Ah, oui, oui... eeeh ? »

Liscia sauta joyeusement de la fenêtre quand je lui avais donné ma permission. Comme prévu, Mars n’était toujours pas capable de faire quelque chose comme ça, alors je l’avais laissé à Melda.

J’avais suivi Liscia et je sautais aussi. J’activais plusieurs sphères dans les airs, je les transformais en prises de pied avant de regarder le champ de bataille. Quant à Liscia qui avait sauté la première

« Haahahaahahaaa ! Allons-y, allons-y ! Seconde Épée — Épée de fer brisant les rochers ! »

Liscia avait saisi son épée courte de couleur cendre. C’était une épée qui présentait une rondeur à son extrémité. Elle utilisa l’élan de la chute et balança son épée vers le bas. Pas pour taillader, mais pour frapper.

« Ha ! »

Liscia frappa l’épée sur le sol en même temps qu’elle atterrit dessus, et brusquement le sol se trouvant autour de l’endroit où elle se tenait avait sailli. À cause du sol qui s’était soudainement bombé par dessous, les soldats avaient perdu l’équilibre et ils se firent transpercer sans pouvoir l’éviter.

Liscia se heurta alors à la ligne ennemie. Je supposais qu’il y en avait peu qui pouvaient l’arrêter dans son état actuel. D’accord, je ne pouvais pas non plus perdre contre elle.

J’étais aussi descendu vers le sol. J’avais augmenté le nombre de sphères qui volaient autour de moi, il y en avait maintenant 10. J’en transformais 2 en faux, 3 en prises de pied de forme circulaire, et les 5 autres en épées courtes. Je lâchais les épées courtes vers un soldat qui m’avait remarqué.

Le soldat essayait de bloquer avec son épée, mais celle-ci pénétra facilement dans l’épée et poignarda ensuite la tête du soldat. Elle poursuivit son chemin pour pénétrer son corps puis elle s’envola vers un soldat voisin. Les soldats paniquèrent à la suite de cette attaque soudaine.

Alors que j’étais descendu sur le sol entre-temps, je changeais la forme des disques que j’avais utilisés comme point d’appui en épées courtes et j’avais fait face aux soldats.

« Qu’est-ce qui se passe ici ? »

« Lui, est-il descendu du ciel !? »

J’avais ignoré les soldats qui firent entendre leurs voix confuses les uns après les autres tout en balançant ma faux. Je la balançais tout simplement horizontalement. C’est ainsi que les corps des soldats furent divisés en deux, ce qui était décevant.

J’avais ensuite infusé de mon pouvoir magique, puis j’avais combiné les cadavres, pour en faire des Opus Killers. Les soldats de l’Empire paniquèrent face aux Opus Killers qui apparurent soudainement... ou non, ils avaient été abattus les uns après les autres avant même que cela ne se produise.

J’étais la cible d’une pluie de flèches. Les épées courtes bougèrent et les bloquèrent. On me tirait dessus à une certaine distance. Au moment où je l’avais réalisé, tous les Opus Killers que j’avais créés avaient été abattus, et on me tirait même dessus sans repos.

Cependant, il semblerait que ce soit quelqu’un de très compétent. Il me visait constamment sans frapper personne d’autre, même s’il y avait autant de soldats alliés. J’étais un peu intéressé, mais... c’était irritant.

J’avais 4 épées courtes pour me défendre et 4 autres qui attaquaient les soldats autour de moi. Je me dirigeais dans la direction d’où les flèches arrivèrent sans repos, mais la densité des attaques se renforçait à mesure que je me rapprochais.

Après avoir continué pendant un certain temps, j’étais finalement arrivé dans une position assez proche pour que je puisse enfin voir la personne, et celui qui tirait les flèches était une femme. Il y avait plusieurs soldats qui portaient des carquois autour d’elle. C’était pour ça que les flèches ne s’étaient pas arrêtées.

Intéressant. Pourquoi n’aurions-nous pas une passe d’armes pour voir si je serai abattu en premier ou si je m’approcherais suffisamment de toi pour t’abattre en premier ?

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire