Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 2 – Chapitre 43

☆☆☆

Chapitre 43 : L’histoire d’une certaine famille 2

« Oh, es-tu prêt ? »

« Attends, Darl. Juste un peu plus longtemps. »

Darl qui appelait Pilc avec une voix étonnée alors que Pilc choisissait les quelques vêtements qu’il avait pour paraître le plus élégant possible. Pendant ce temps, Tierra et moi avions un sourire amer.

Bien qu’il soit vrai qu’aujourd’hui était le jour tant attendu de l’oracle, il n’y avait pas besoin de s’inquiéter autant de la tenue, pas vrai. Même si Tierra, moi et naturellement aussi Darl étions les mêmes que d’habitude.

« Hora, on y va ! »

« Ahh ! Ne-Ne tire pas ! »

Et puis, Pilc avait été traîné par Darl qui en avait eu marre d’attendre. Bon sang. J’étais sorti de la maison en poussant la chaise de Tierra.

« Emma, ​​je te confie tout le monde. »

« Oui, Grande soeur Tierra, ça va être génial si tu peux obtenir une bonne occupation ! »

Emma embrassa Tierra. Parce qu’elle était dans une position similaire à celle où elle était assise, Tierra avait l’air d’avoir mal. De plus, les enfants qui avaient vu cela étaient allés serrer Tierra les uns après les autres. C’était parce qu’elle était aimée par les enfants, hein.

« Vous tous, nous partons si loin avec Tierra. Ça a l’air douloureux, non ? »

Cependant, il était déjà temps de partir. Comme on pouvait s’y attendre, j’avais dû séparer les enfants de Tierra. Les enfants s’éloignèrent docilement et agitèrent leurs mains. C’était un peu exagéré.

« ... Hmm, même si j’avais l’intention d’avoir un look stylé, je vais obtenir une bonne occupation et devenir populaire parmi les filles qui vont être au même endroit. »

« ... Toi, tu es trop optimiste. »

Dans un endroit éloigné, Pilc disait quelque chose de déconcertant et Darl était stupéfait. Est-ce que c’était bien ?

« Fufuu, allons-y, Mars. »

« Ah, c’est vrai. »

J’avais poussé la chaise de Tierra et avais commencé à marcher. Dernière nous, il y avait les enfants qui disaient « Bon voyage », alors que nous nous dirigeons vers l’église.

Apparemment, même nous qui n’avions pas vécu notre vie de manière significative, comme par exemple aller à l’école, pouvions recevoir l’oracle à l’église. Pour le dire simplement, il y avait des opportunités pour n’importe quel type d’enfants.

« Alors, quel genre d’occupation préfères-tu ? »

« Ah ? Quelle occupation, hein. »

J’avais réfléchi à la question de Tierra qui était venue de nulle part. L’occupation que je voulais obtenir, hein. Je regardais Tierra qui faisait face vers l’avant. Est-ce que quelque chose comme ça n’était pas évident ? L’occupation que je voulais obtenir...

« Quelque chose comme ça est évident, n’est-ce pas. Une occupation qui peut rapporter de l’argent. »

« ... Comme je le pensais venant de toi, hein. »

Tierra me disait cela avec un ton, comme si elle était étonnée... il n’y avait aucun moyen que je puisse te le dire, d’accord. C’était trop embarrassant.

« Si c’est le cas, quel genre d’occupation aimerais-tu, Tierra ? »

« Moi ? Si c’est quelque chose que je peux faire indépendamment de mon immobilité alors tout va bien. »

Tierra disait cela tout en souriant. Tierra, également, était vraiment comme d’habitude. Eh bien, c’était parce que Tierra était comme ça que je voulais être avec elle.

« Eh bien, même si c’est une profession qui ne te convient pas, je serai à tes côtés pour t’aider »

« Fufu. Si c’est le cas, si ton occupation est un échec alors je vais faire de l’argent pour toi. »

Nous disions cela et rions ensemble. Je ne visais pas si haut. Ce serait bien, même si c’était quelque chose de moyen. Tant que c’était quelque chose qui pouvait être pour elle, même si c’était juste un peu, cela m’allait.

Nous, qui avions ri ensemble en allant à l’église, mais nous n’avions pas réalisé ce regard qui nous épiait par-derrière.

◇ ◇ ◇

Je suppose que nous marchions depuis environ 20 minutes. Nous étions finalement arrivés à l’église. Il y avait une file d’enfants qui se formaient devant l’église. À un endroit éloigné, il y avait ceux qui se réjouissaient et ceux qui désespéraient. Ceux qui se réjouissaient avaient obtenu une bonne occupation et ceux qui désespéraient avaient obtenu une occupation qui ne leur convenait pas.

« Comme je le pensais, il y avait beaucoup de gens. »

Comme l’avait dit Pilc, il y en avait vraiment beaucoup. Cela pouvait être un acquis si vous pensiez à la façon dont les enfants se rassemblaient dans la capitale. Nous nous alignions également dans cette file d’attente. Avec dans l’ordre, Darl, Tierra, moi-même et Pilc.

Cela avance petit à petit, mais, malheureusement, il y avait beaucoup d’enfants. Tant et si bien que cela avançait à raison d’une personne toutes les deux minutes. J’attendais en pensant, « Cela va prendre du temps hein » quand une grande voiture bien visible s’arrêta devant l’église.

Alors que tout le monde regardait, la voiture s’ouvrit et un homme qui était une sorte de majordome descendit de l’intérieur. Et puis, un garçon dodu qui avait à peu près dans le même âge que nous nous était ensuite descendu. Était-il le fils d’un noble ?

Puis, s’avançant comme si de rien n’était, l’homme ignora la file d’attente comme si elle n’existait pas et entra dans l’église. En vérité, il devrait être arrêté, mais la personne avec qui ils traitent était noble. C’était gênant de lui faire subir cela. Alors que nous l’ignorions de cette manière, le noble regarda par ici soudainement. Qu’est-ce que c’est ?

Nous regardions sans même savoir ce qui se passait et pour une raison quelconque, il s’était rapproché de nous. Et puis il nous regardait, non, pour être précis, il regardait Tierra qui était devant moi. Il scruta et déshabilla Tierra du regard sans penser à la nuisance qu’il lui causait.

Tierra est extrêmement belle même parmi son groupe d’âge. Tant et si bien que celles qui étaient plus âgées qu’elle n’étaient pas aussi belles. Tant et si bien que si ses jambes n’étaient pas affaiblies, on aurait l’impression qu’elle ne serait pas avec des personnes comme nous.

« ... Quoi, qu’est-ce que c’est ? »

C’est alors que Tierra éleva sa voix troublée sans savoir ce qui se passait, le noble la regardait juste. Et puis il partit après un moment et était entré dans l’église.

« Qu’est-ce qui se passe avec cet homme ? »

Darl soupira et marmonna alors qu’il regardait le dos du noble qui entrait dans l’église. Nous n’aurions pas beaucoup de mal si nous le savions.

Bien qu’une telle chose soit arrivée, la file d’attente s’écoula petit à petit et c’était finalement arrivé à notre tour. Pour commencer, Darl alla à l’endroit où se trouvait le prêtre et le prêtre lui avait alors accordé l’oracle en premier.

L’occupation reçue par Darl était très rare et s’appelait {Maître de l’épée}. C’était une occupation avancée d’épéiste, il sera capable de manipuler une épée même s’il n’avait aucune expérience dans le maniement de l’épée.

Nous étions un groupe qui n’avait jamais eu la chance de tenir quelque chose comme une épée, donc c’était logique qu’il ne s’en soit pas rendu compte.

Et puis, le prochain qui avait reçu l’oracle était Tierra. Je poussais Tierra jusqu’au front du prêtre et je m’éloignais. Et ensuite, l’occupation qui lui avait été confiée s’appelait {Sorcière des Esprits}.

Le prêtre qui avait entendu cette occupation était retourné à l’arrière de l’église, y avait-il un problème ? Tierra me regardait anxieusement de loin. Quand je lui disais par mes lèvres que tout allait bien, son expression anxieuse s’effondra.

Le prêtre revint après un court moment et Tierra était aussi retournée là où nous étions. Quand j’essayais de lui demander ce qu’on lui avait dit, il semblerait que ce soit une aptitude qui n’était pas connue, alors il était allé enquêter. Quelque chose comme ça arrivait également, hein.

Et puis, parce que c’était finalement mon tour, j’allais jusqu’au front du prêtre. Je savais, quand je m’étais rapproché du prêtre, que le prêtre avait à l’esprit l’occupation de Tierra. Comme je le pensais, y avait-il un problème concernant l’occupation de tout à l’heure ?

Le prêtre qui avait remarqué que je le regardais toussa avec un * Gohon * et me donna l’oracle. J’avais la sensation que mon corps était chaud. C’était l’oracle, hein.

« Fumu, il y a beaucoup de rareté cette fois-ci, hein. Ton aptitude est une aptitude appelée “Chevalier Noir”. C’est une occupation qui est à l’opposée de celle de “Paladin”, c’est une occupation qui apparaît rarement. Soyez fier d’elle. »

On me l’avait dit et mon tour s’était terminé. Chevalier noir, c’était ça. Paladin n’était-il pas une occupation célèbre qui apparaissait même dans les anales ? L’opposée de l’occupation Paladin... n’était-ce pas une occupation encore plus incroyable que ce que j’imaginais ?

« Comment était-ce, Mars ? »

« Nn? Euh, c’était une occupation rare appelée Chevalier Noir. J’ai entendu que c’est l’opposée de Paladin. »

« Hee ~, incroyable hein »

Tierra déclara ça et sourit. Cependant, alors que le prêtre venait de le dire, il y avait beaucoup d’occupations rares parmi nous. Avec cela, Pilc était...

« Fufu, ma capacité était celle appelée Acrobate. »

Oui, c’était rare d’une certaine façon. Mais, c’était vraiment compatible avec Pilc. La taille de cet individu était d’environ 150 cm et à ce qu’il paraissait il était agile. Je supposais que c’était également dû à son occupation.

« D’accord, rentrons puisque tout le monde est passé. »

Avec les mots de Darl, nous étions rentrés chez nous. Je me demandais de quoi j’étais capable avec cette occupation. On m’avait dit que j’allais le comprendre naturellement. J’avais hâte de le comprendre.

◇ ◇ ◇

« As-tu découvert quelque chose sur cette fille ? »

« Oui. Il semblerait qu’apparemment, elle soit une orpheline des bidonvilles. Cependant, les gens de l’église sont en train de fouiner. »

« Muu, y a-t-il quelque chose ? »

« Je ne sais pas, mais, parce que ceux qui vivaient et avaient reçu l’oracle avec elle ont apparemment tous mis la main sur des occupations uniques, il y a une chance que cela puisse être la raison. »

« Est-ce vrai ? D’accord, parles-en à Père. Il faut aussi demander à l’église de coopérer. Après cela, fait en sorte que ces individus des bidonvilles coopèrent également. Fais de cette fille mon esclave. »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire